Francaisdefrance's Blog

07/01/2012

Ubuesque. Et pourtant c’est arrivé chez nous; en France…

Je VEUX mon certificat de conversion à l’islam!!! C’est combien?

Comme ça, je pourrai pénétrer dans les mosquées, y voir ce qui s’y passe et me taper des gamines de neuf ans sans être inquiété par la loi, au nom d’Allah. Je pourrai aussi avoir le droit d’être polygame en France! Et aussi voir le PS à mes genoux.

Que du bonheur…

Non; j’rigole: les gamines, c’est pas mon truc, les femmes, j’en a assez d’une; mais pour aller espionner dans les mosquées, je dis pas non…

 Abdullah-Islam-Ben FDF

.

« Quand les maires se prennent pour des imams »

ET IL SEMBLERAIT QUE CE SOIT LE CAS DANS D’AUTRES MAIRIES   CHEZ NOUS  EN FRANCE  –  CES MAIRES QUI FONT DU PROSELYTISME

Il apprend que ce « certificat de coutume » ne peut lui être donné s’il ne signe pas un « acte de conversion à l’islam ».
Pour cela, Frédéric Gilbert se rend au consulat du Maroc, où il apprend que ce « certificat de coutume » ne peut lui être donné s’il ne signe pas un «acte de conversion à l’islam ».

Aubervilliers : le marié refuse de se convertir à l’islam !


Le 14 janvier, Frédéric Gilbert, journaliste télé et réalisateur, et Hind, Marocaine avec laquelle il a une fille de15 mois, se marieront à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Cette union sera d’autant plus exceptionnelle que le service de l’état-civil de la mairie l’avait d’abord refusée, et qu’ils ont dû attendre la décision du procureur de la République, rendue le 30 décembre après avoir été saisi par Frédéric, pour obtenir ce feu vert.

En cause, un document administratif appelé « certificat de coutume », que les mairies demandent lorsque l’un des futurs mariés est de nationalité étrangère. Pour cela, Frédéric Gilbert se rend au consulat du Maroc, où il apprend que ce « certificat de coutume » ne peut lui être donné s’il ne signe pas un « acte de conversion à l’islam ».

Une avalanche de courriers

Une obligation que lui confirme un agent de l’état-civil : sans certificat de coutume, pas de mariage civil. « Je suis tombé des nues, avoue Frédéric Gilbert. Je suis fils de curé défroqué, c’est dire si je suis un laïc convaincu, je ne veux pas me convertir à l’islam, même pour la forme. Ma femme est musulmane, elle fait le ramadan, je respecte sa croyance, mais je resterai athé. Et elle le comprend. » Le journaliste a fait son enquête dans d’autres mairies et découvert que la pratique est répandue et que la plupart des futurs mariés — 4 677 mariages franco-marocains célébrés en 2009 — préfèrent « se convertir pour de faux », plutôt que de subir des complications administratives. « J’ai aussi consulté le Code civil, et il n’est stipulé nulle part que ce certificat est obligatoire, poursuit Frédéric. Seul un certificat de célibat de la personne étrangère l’est ».

L’affaire se serait arrêtée là, si la médiatisation de l’affaire par « Charlie Hebdo », dans un reportage intitulé « Quand les maires se prennent pour des imams », n’avait pas suscité une avalanche de courriers accusateurs en mairie d’Aubervilliers. Le maire PS avoue « être tombé de l’armoire ». « J’ai pris l’affaire très au sérieux, et demandé une note juridique aux services, avoue Jacques Salvator. Je n’avais jamais entendu parler de cet acte de conversion, et encore moins qu’on refusait de marier en son absence. Ce que ce monsieur dénonce est vrai. » Soutenant la démarche de son administré, le maire sera d’ailleurs présent au mariage, au côté d’Edgar Minimbu, adjoint à l’état-civil, qui a joué les médiateurs avec le couple.
Un mariage qui, faute de ce fameux certificat, n’aura pas de valeur légale au Maroc.

Source: http://www.leparisien.fr/

05/01/2012

Un second Ribéry dans le Jura ?

A quelques différences près, quand-même: Nadir Belhadj n’est pas un CONverti, ils est musulman d’origine, il ne va pas aux putes (préfère la polygamie), et ne passe pas son temps « blessé sur le terrain »…
A part ça, il fait comme Ribéry: il provoque… Mais les gars, être un professionnel de foot ne vous donne pas tous les droits! Il y a des lois à respecter, quand on se dit Français »: les lois de la République.
FDF
.
TIENS LES MOUQUÈRES COMMENCENT A SE REBELLER !!!!!!!!      IL FAUT LES LAPIDER,  c’est bien ce que prévoit le CORAN  NON?

LA POLYGAMIE  EN FRANCE EST INTERDITE  A LA FOIS POUR LES FRANÇAIS  COMME POUR LES ÉTRANGERS

Pourquoi certains,  et toujours les mêmes ,  s’évertuent à NE PAS RESPECTER NOS LOIS ??????

JC JC…

« Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile »  
Le foot ne donne pas tous les droits…
.

La femme du footballeur Nadir Belhadj dépose plainte pour bigamie !

L’épouse du footballeur franco-algérien Nadir Belhadj, qui a grandi dans le haut Jura et joué à l’OL, a déposé plainte contre son mari pour bigamie. Celui-ci s’est remarié fin juin, au Qatar

C’est en décembre dernier que l’épouse de l’international Algérien se serait aperçue, à l’occasion d’une démarche administrative à la mairie de Saint-Lupicin, que son mari avait épousé une autre femme quelques mois plus tard, en juin au Qatar.

Celle-ci a déposé plainte pour bigamie auprès de la gendarmerie de Saint-Claude. Si la cérémonie a bien eu lieu au Qatar, Nadir Belhadj s’est marié à l’ambassade de France, considérée comme territoire français.

Source: http://www.leprogres.fr/

15/11/2011

Mariage festif…

Photo d’illustration…

.

Sans incriminer personne, ce type de mariage est caractéristique. On ne parle pas pourtant, dans cette affaire, de drapeaux (pas Français) au vitres des voitures et autres klaxons assourdissants. En revanche, les attitudes nous font penser à une certaine catégorie de « nouveaux Français »… Pas vrai?

FDF

.

Les forces de l’ordre sont intervenues, hier après-midi, place du Capitole, où la tension est montée d’un cran entre policiers et jeunes gens participant à un mariage. Certaines voitures du cortège bloquaient la sortie du parking souterrain. Ces véhicules ont été verbalisés. Une procédure qui a provoqué la colère des propriétaires de ces clinquantes berlines dont la présence gênait la circulation, à la sortie du parc autos. Lors de cette manifestation festive, les policiers ont recensé plusieurs comportements dangereux et délictueux. Un pilote de quad roulant sans casque, un automobiliste en Porsche Cayenne de location qui quitte une station-service sans payer le plein d’essence, un autre, en BMW, s’est accordé un petit contresens sur le périph… Tout ce joyeux monde convergeait vers la place du Capitole, oubliant parfois les règles élémentaires de conduite. Ces incidents auraient pu mal tourner. La voiture d’un automobiliste bloquée au quatrième sous-sol a eu des problèmes d’embrayage provoquant un dégagement de fumée. Les pompiers ont été appelés par sécurité. Le calme est revenu en fin d’après-midi lorsque le frère de la mariée a ramené à la raison les contrevenants et leurs proches.

Source: http://www.ladepeche.fr/

02/11/2011

Y’a de l’espoir… Orléans : regroupement familial autorisé pour un algérien sans-papier !

Il ne faut tout de même pas abuser des « chances pour la France ». On y prend vite goût…

La France est une grosse passoire; à gros trous.

FDF

.

Orléans. Une décision du préfet refusant à une femme de Saint-Pierre-des-Corps une demande de regroupement familial a été annulée

Le tribunal administratif a annulé la décision du préfet ainsi que la décision ministérielle du 12 novembre 2010 rejetant le recours hiérarchique formé contre elle. Les juges ont enjoint au préfet d’Indre-et-Loire d’accorder à cette requérante de Saint-Pierre-des-Corps le bénéfice du regroupement familial pour son époux dans un délai de deux mois à compter de la notification du présent jugement.

Cette femme, née en juin 1981, résidant en France depuis 1999, de nationalité algérienne, a épousé, en 2004, à Villeurbanne (Rhône), A. L. qui résidait alors en France en situation irrégulière. Ils habitent en France depuis leur mariage avec leurs deux enfants nés en 2004 et 2006.

En juillet 2008, à l’occasion d’un séjour en Algérie, son mari a été empêché de revenir sur le territoire français en l’absence de titre de séjour régulier.

Source: http://reacosphere.odigale.fr/2011/10/orleans-regroupement-familial-autorise-pour-un-algerien-sans-papier/

21/10/2011

Mariage véreux, mariage défectueux…

Plus pourris que ça, tu meurs… Il est temps de revoir NOTRE législation en ce domaine; et dans bien d’autres du même genre…

FDF

.

Elle voulait s’unir avec un Algérien incarcéré à la prison de Nivelles et en séjour illégal. Sa famille ne connaissait ni le nom, ni le prénom du futur époux. Lors de la procédure, l’intéressé avait signé la demande de mariage sous un… faux nom.


La présidente du tribunal des référés de Nivelles a confirmé mardi le refus de mariage décidé en juin dernier par l’officier de l’état civil de la ville de Nivelles, nous apprend l’agence Belga.

Abdelkader S., un ressortissant algérien détenu à la prison de Nivelles, avait introduit un recours après un refus de la ville de le marier à Dalal C., une Marocaine de Charleroi. L’Office des étrangers et le procureur du Roi avaient émis un avis négatif sur ce mariage. Abdelkader S, condamné à plusieurs peines pour des faits de vols et de stupéfiants, est en séjour illégal: il a fait l’objet de sept ordres de quitter le territoire. Dalal C., domiciliée fictivement à Charleroi alors qu’elle vit chez ses parents à Gilly, n’a pas donné la même version qu’Abdelkader sur leur première rencontre. Et aucun membre de sa famille ne connaissait le nom, ni même le prénom du futur époux.

La présidente du tribunal des référés, mardi, n’a pas reçu le recours, la loi indiquant que « les » parties peuvent introduire cette procédure en référé alors que dans le cas d’espèce, seul Abdelkader a fait cette démarche. Dalal C., elle, n’est pas partie à la procédure…

L’ordonnance relève en plus que sur un document présenté par Dalal C. à l’appui de la demande de mariage, Abdelkader signe sous une fausse identité. Ce qui prouve que les deux candidats au mariage ne se connaissaient pas.

Source:http://www.sudpresse.be/

20/07/2011

Montauban: le couple franco-tunisien persiste…

Franchement, il n’y a rien d’étonnant à cela. Aller à l’encontre de nos lois, c’est la spécialité de toute personne en situation irrégulière qui se respecte. La stigmatisation, aussi. Mais bravo à Mme le Maire pour faire valoir les devoirs de notre République! Bon courage à vous, Madame Barèges… La France est un pays de liberté; vous êtes bien placée pour le savoir.


Sylvie Barèges: un maire qui joue son rôle…

Affaire à suivre…

FDF

.

Montauban. Mariage franco-tunisien : le couple persiste et signe contre la décision du maire !

Brigitte Barèges a salué sans réserve, vendredi, la décision de la cour d’appel qui venait d ‘infirmer sa condamnation pour « voie de faits » dans l’affaire qui l’oppose au couple franco-tunisien. Mais ce dernier n’a pas dit son dernier mot. Le couple met à nouveau en demeure la députée maire de Montauban de les marier.

Têtue Brigitte Barèges ? Sans aucun doute après avoir méprisé une décision de justice qui l’enjoignait de marier « sous astreinte avant le 10 juillet » un couple franco tunisien qu’elle refusait précisément de marier. Soupçons de mariage blanc, doutes sur le passé judiciaire du futur marié, doutes sur l’état psychologique de la future mariée… Autant d’éléments qui conduisaient la maire de Montauban à maintenir sa position en persistant dans son refus. Une posture avant tout politique s’abritant derrière des considérations que ni le parquet, ni le juge des référés n’ont pourtant jugées suffisamment étayées pour abonder en son sens. Et lorsque vendredi les juges d’appel ont infirmé la décision de première instance ce fut en raison d’une erreur de saisine. Mais certainement pas en considérations d’éléments de fond de ce dossier. Bien au contraire. Les juges d’appel ont jugé « recevable » l’action des demandeurs.

Me Groc promet la cassation

C’est d’ailleurs pour cela qu’hier, Sylvie Boutard et Younes M’Hamdi sont revenus à la charge. C’est ce que l’avocat du couple franco-tunisien Me Olivier Groc, a certifié hier à « Associated Press », assurant avoir déposé ce jour une mise en demeure à la mairie pour qu’elle fixe dans les plus brefs délais une autre date pour le mariage. « En cas de refus, je saisirai à nouveau le juge des référés sur le fondement du trouble manifestement illicite en mettant cette fois en cause la responsabilité de l’État et en faisant intervenir l’agent judiciaire du trésor ». C’est précisément ce point et ce défaut de mise en cause du représentant de l’État qui avait conduit vendredi les juges d’appel à infirmer la décision de première instance. Ces juges avaient souligné que « l’État devait être appelé en la cause ce qui n’a pas été fait en première instance »… Un problème de pure forme que les demandeurs ont bien l’intention de corriger cette fois-ci avec l’espoir cette fois-là de faire condamner Mme Barèges. Hier, Me Groc a également confié à l’agence de presse son intention si nécessaire de se pourvoir en cassation. Têtue Mme Barèges ? Ses adversaires le sont aussi. (FDF: le problème est qu’ils sont dans l’illégalité…).

Source: http://www.ladepeche.fr/

28/05/2011

Montauban: la mairie refuse de marier un couple franco-tunisien…

Deux mois qu’il est en France, le futur marié Tunisien; ça ne vous dit rien?…

Il est certain qu’il y a du « mariage blanc » dans l’air, dans cette affaire, la future épousée étant Française… Excellente réaction républicaine de la députée-maire. La naturalisation à la sauvage, c’en est trop ! La loi impose des règles strictes dans ce domaine. A Montauban, la stigmatisation bat son plein. A la charge de la mairie: ils auraient du prévenir les intéressés plus tôt, par politesse. Mais bon; tout le monde a droit à l’erreur…

FDF

.

C’est juste dans la cour de l’hôtel de ville que les futurs mariés et un cortège de 200 invités ont appris samedi que la mairie s’opposait à cette union d’un Tunisien avec une Française .

Décidément l’hôtel de ville de Montauban a vécu samedi dernier de drôles de moments. Imaginez que comme précisé par les bans du service de l’Etat-Civil on devait y célèbrer l’union d’un jeune tunisien Youness et de sa future épouse : Sylvie.Le couple était suivi par un important cortège d’environ deux-cents personnes. Invitées à cette célébration et ensuite au repas de fête préparé chez la sœur de Youness .Ceux qui allaient se dire oui s’apprétaient à monter les marches vers la salle des mariages lorsque l’officier de l’Etat-civil ceint de l’écharpe tricolore vint à leur rencontre pour annoncer tout de go que la députée-maire avait décidé de ne pas faire célébrer ce mariage,par l’adjointe en charge des cérémonies ce jour-là.C’est alors la colère et l’incompréhension parmi les invités qui ne comprennent pas du tout cette volte-face de dernière minute .

Les futurs mariés déposent plainte lundi

Car le parquet et le procureur de la République avaient donné leur accord.Le futur couple éclate en larmes et la femme en proie à une crise de nerfs est dirigée sur les urgences de l’hôpital où ils ont reçu de plus le réconfort d’un médecin psychologue.Tout cela parce que Brigitte Barèges et ses services ont soupçonné un «mariage blanc» entre un jeune tunisien arrivé en France depuis mars et une femme(1). Youness est catégorique là dessus : « Je suis en règle.J’ai un dossier à la préfecture à Toulouse qui va être transmis à celle de Montauban.J’ai un titre de séjour .On avait été reçu à la mairie, une personne nous avait dit de laisser nos coordonnées et qu’on aurait rendez-vous…Depuis plus rien.Ce refus est illégal. On a consulté un avocat et on va déposer plainte en début de semaine prochaine,au tribunal administratif car ce refus constitue une voie de fait »

Au parquet de Montauban on ajoute : « La substitut du procureur a été interrogée par la mairie.Le parquet en l’état des pièces ne voit pas d’obstacles à la célébration du mariage» .Même si dans ce genre d’affaire il faut faire preuve d’un extrême prudence.Contactée par nos soins via son chef de cabinet et aussi par courrier électronique Brigitte Barèges n’a pas voulu s’exprimer hier soir sur ce sujet.

(1) Sur le site Médiapart qui fait état de cette affaire hier matin dans un dossier dévolu aux récentes déclarations de Brigitte Barèges sur les mariages «gays», l’auteur de l’article écrit après le feu vert au mariage donné par le parquet le 19 mai : « Le compte-rendu de la mairie était mensonger .C’est une affaire hallucinante.» rapporte à Médiapart une source du syndicat de la magistrature.


Pour la cimade c’est «illégal et anticonstitutionnel»

Pierre Grenier est le délégué pour Midi-Pyrénées de la CIMADE .L’antenne Tarn-et-Garonnaise est d’ailleurs aux côtés du couple depuis que le refus de célébration a été rendu public .Cette affaire dit-il : « est liée à un discours ambiant.Mais il faut savoir que refuser un mariage civil sur lequel les autorités judiciaires ne trouvent rien à redire c’est illégal et anticonstitutionnel .Cela se produit dans plusieurs autres villes . Mais pas dans la région et encore moins récemment .»

Source: http://www.ladepeche.fr/

18/02/2011

Elle est handicapée: un clandestin voulait l’obliger à se marier !

Pour avoir des papiers, bien sûr; ce n’est pas par compassion ni amour.

Ces « clandés » sont vraiment prêts à tout. Ils s’en prennent aux handicapés, maintenant. Vive la « diversité » ! Continuons à stigmatiser! On est sur la bonne voie…

FDF

.

A savoir que le commentaire qui suit a été censuré par le « site-source » en question:

« Ce qu’il n’empêche qu’au lieu d’enfermer ce clandé ,il faudrait le ramener dans son pays à grands coups de pieds au cul ! »

.

« Un clandestin voulait l’obliger à se marier »

Hanane, jeune femme de 22 ans disparue la semaine dernière à Toulouse, a été localisée en région parisienne et rapatriée en train à Toulouse mardi soir. Sa famille est soulagée mais affirme qu’elle a été manipulée par un sans-papier.

La famille d’Hanane ne sait comment réagir. La jeune Toulousaine, âgée de 22 ans et qui souffre de troubles mentaux, a disparu pendant cinq jours. Elle est réapparue presque par surprise mardi soir à la gare Matabiau, à Toulouse. « Nous avions alerté beaucoup de monde. Les amis des amis et l’un d’eux l’a vue descendre du train de Paris et nous a prévenus », raconte sa belle-sœur. Ce soulagement a vite été remplacé par de nombreuses questions. « Hanane est fragile et elle a passé plusieurs jours très difficiles. C’est évident. Elle le dit avec ses mots mais ce qu’elle raconte est effrayant », dit sa famille.

Vendredi dernier, la jeune femme dont le quotient intellectuel est celui d’un enfant, a été vue à la poste de Bagatelle en train de retirer de l’argent. « Elle était avec un clandestin, affirment ses proches. Nous sommes convaincus que cet homme a voulu profiter de sa faiblesse pour essayer de récupérer des papiers officiels ». Selon la famille, les recherches de la police pour localiser la disparue ont permis de retrouver la trace de son téléphone à Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne en région parisienne. « Elle nous a dit qu’ils avaient effectué des démarches à la mairie. Un clandestin voulait l’obliger à se marier, affirme sa belle-sœur. Si c’est une histoire d’amour, pourquoi se cacher ? Pourquoi s’organiser sans nous prévenir ? Pourquoi l’empêcher de sortir seule une fois à Vitry ? »

La famille a également découvert que début février, la jeune femme avait déposé une main courante au commissariat de Saint-Cyprien. Elle a alors affirmé qu’elle était battue dans sa famille et que si elle quittait Toulouse, elle ne voulait pas qu’on la recherche ! « Pour son père et son frère, c’est douloureux de découvrir ces accusations, dit sa belle-sœur. Hanane affirme qu’on le lui a demandé. Avec ses difficultés, comment a-t-elle pu verbaliser seule ces accusations ? ».

« C’est un dossier difficile et douloureux, confie Me Pierre Alfort qui a rencontré Hanane. La souffrance est réelle et ce qu’elle essaye d’expliquer pose beaucoup de questions. Il faut que les enquêteurs vérifient parce que, si c’est vrai, cela ne peut rester impuni ! »


Procédure de tutelle

Malgré son statut d’adulte handicapé, Hanane n’est pas sous tutelle. « Certains profitent de son argent », soulignent ses proches surpris des mouvements bancaires de son compte. Le procureur a lancé dès mercredi une mesure de mise sous tutelle. Un médecin a confirmé, selon sa famille, qu’au regard de ses capacités, cette mesure était nécessaire. Reste l’enquête. Plus compliqué. « Les policiers ne comprennent pas la gravité des faits », regrette la famille.

Source: http://www.ladepeche.fr/article/

02/02/2011

Et elle se plaint…

Le Coran [4:34]
Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs que Dieu accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection de Dieu. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Dieu est certes, Haut et Grand !

Et celle-là, ci-dessous, je ne l’ai pas inventée…Lisez bien la réponse de la « psychologue ». Ca vaut son pesant de cacahuètes…

FDF

.

Karima, 40 ans : « Shit, jeux d’argent, coups… Mon mari nous a fait commencer une descente aux enfers »

Karima, 40 ans : « Shit, jeux d'argent, coups... Mon mari nous a fait commencer une descente aux enfers »
Bonjour,  

J’ai trouvé votre site au hasard d’une recherche et je me demande si vous pouvez me donner un éclairage sur ma situation :

J’ai 40 ans, je suis d’origine maghrébine, je suis mariée depuis 15 ans à un homme de mon âge, qui vient du Maroc et nous avons des enfants.

Je me trouve dans une impasse totale, bloquée dans une situation à la fois douloureuse, angoissante et dont je ne vois pas l’issue.

Mon mari a été violent avec moi avant même le mariage (claque, coups, mais rien de grave)… J’ai accepté. Mais, curieusement, le fait qu’il montre des signes de violence me l’a fait envisager comme un mari bien arabe (comme mon père !) et… donc, paradoxalement, c’était rassurant pour moi !

Bref, depuis la violence verbale et physique est restée, par périodes.

Il travaille rarement (il m’a clairement dit que le travail le fatiguait, qu’il était venu en France car il savait que les femmes travaillent et que les frais sont partagés !)… Il a beaucoup de dettes, qu’il ne paie pas (dont une que je dois payer pour lui au Trésor public). Il vit du RSA (car mes revenus sont faibles) et tout l’argent par en fumée (shit) et dans les jeux…

Je ne sais plus quoi faire, car je sens que depuis des mois il ne vit que pour les jeux (il en néglige tout, même ses enfants, même si avant il ne s’en occupait pas plus que ça).

Il ne paie rien pour la maison, ne fait rien : ses journées, c’est dormir jusqu’à 14 ou 15 heures, regarder la télé, fumer du shit, aller au café faire des paris…

Quand il n’a plus d’argent pour son shit ou ses jeux, très vite il est en manque et devient très violent : il cherche n’importe quel prétexte pour me faire une crise.

Je ne sais pas comment faire. Je n’ai pas le droit d’en parler à ma famille sinon, s’il le sait, il va être violent.

Ma question est : comment faire ? Est-ce que je dois lui laisser de l’argent quand il est en manque, pour qu’il s’achète ses cigarettes, son shit, ou fasse des paris, afin de le calmer ?

J’ai oublié de vous dire : il ne veut pas divorcer. Il ne peut pas s’assumer tout seul, malgré son âge, et il serait complètement perdu (il est très vulnérable malgré tout). De plus, comme nous sommes musulmans, pour lui ce serait une grande blessure à son honneur. Et le plus important : si je pars, je sais qu’il serait capable de me rechercher pour me tuer de lui avoir fait ça ou de s’en prendre à ma famille.

Et vivre cachés et couper mes enfants de leur père serait insupportable pour moi.

J’espère que vous pourrez m’aider un peu, car je commence à voir tout en noir, à ne plus avoir envie de rien, même plus sortir au parc… Je crois vraiment que depuis 3 ans il nous a fait commencer une descente aux enfers et que, là, il n’y a plus d’issue.

Karima

**********************************************************************************************

Fatima Zahra, psychothérapeute:

Karima,  

Je vous livre ma première impression à la lecture de votre témoignage : une mère désespérée face à son fils adolescent, qui lui en fait voir de toutes les couleurs et qui, jour après jour, devient ingérable.

Jusqu’où cette mère peut-elle supporter les frasques de son ado en crise ? Quelles sont ses limites ?
Ou alors a-t-elle déjà baissé les bras et laissé l’ado prendre les commandes puisqu’il menace de tout casser si l’entourage ne cède pas à ses caprices ?…

Certes, ici, il s’agit non pas de votre fils mais bel et bien de votre mari. Mais la question des limites se pose de la même façon.

Vous écrivez : « Il a été violent avec moi…claques, coups mais rien de grave… » Selon vous, et je vous invite à vous poser sincèrement la question : à quel moment cela devient grave quand il y a de la violence dans un couple ?

A un moment, vous mettez en parallèle la violence de votre père et celle de votre mari : en quoi la violence d’un homme vous rassure-t-elle ?

Dans vos représentations, l’homme arabe est-il forcément un homme violent ?

Vous parlez aussi de l’honneur d’un homme musulman qui ne supporterait pas le divorce mais ce même honneur l’autoriserait-il à vivre à vos crochets ? A mettre sa famille en danger ?

Enfin, vous avouez que vous n’en pouvez plus et, paradoxalement, vous demandez une solution pour pouvoir tenir encore. Tenir jusqu’où ?

Je vous invite à vous poser le plus sincèrement possible la question de savoir jusqu’où vous vous sentez capable de tenir dans cette situation. Et d’envisager honnêtement tous les risques pour vous-même et vos enfants.

Je vous invite également à vous demander comment vous pourriez faire les choses autrement que selon vos manières habituelles.

Une dernière question : est-ce ainsi que vous aviez rêvé votre vie amoureuse quand vous étiez adolescente ?

Essayez de retrouver ce rêve !

.
Merci à G. pour l’info… Lu sur Saphirnew.

19/12/2010

Exigeons le respect de la réciprocité dans les rapports avec les musulmans.

Le problème est que les musulmans n’accepteront jamais ce deal… C’est interdit par le « prophète ».

FDF

.

« J’ai signalé dans un précédent billet un article dans lequel  les Kabyles demandent à la France qu’elle exige de l’Algérie le respect du principe de la réciprocité avant d’autoriser la construction de la Mosquée de Marseille. Ceci est extrêmement important si on veut se faire respecter. Je vous livre ici mes réflexion à ce sujet.

reciprocite.gif

L’article kabyle indiqué signale que l’Algérie viole la liberté religieuse sur son territoire, en arrêtant notamment des Kabyles convertis au christianisme pour avoir mangé pendant le mois de Ramadan, et en fermant leur lieu de culte. Un extrait de cet article interpelle l’Occident et de ce fait mérite d’être cité:

Si dans les sociétés occidentales, le multiculturalisme, les diversités religieuses et ethniques sont considérés comme des atouts pour renforcer la cohésion sociale et des facteurs positifs pour le bon vivre ensemble, force est de constater qu’en Kabylie le rejet et l’exclusion de l’autre pour des motifs religieux est une règle que veulent imposer non seulement les terroristes et autre salafistes, mais aussi l’État algérien par ses tribunaux d’inquisition.

La communauté kabyle de Marseille regrette l’absence de réciprocité entre la France et l’Algérie dans le domaine de la religion. L’instauration de cette réciprocité entrainerait l’Algérie à revoir l’article 144 bis 2 de son code pénal avant de financer le projet de la grande mosquée de Marseille.

Cet article du code pénal n’est qu’un outil juridique dressé par les tenants de l’islamisme au sein du pouvoir Algérien, dans le seul but d’entraver la liberté de culte consacrée par la constitution.

Les Kabyles, habitués à défendre les valeurs républicaines et la laïcité aussi bien dans leur pays d’origine que dans leur pays d’accueil, souhaitent que la construction de cette mosquée soit conditionnée par des engagements concrets de l’état Algérien à respecter et à ne plus violer la liberté de culte qui est une valeur ancestrale en Kabylie.

Il est de notre droit et même de notre devoir de défendre le principe de la réciprocité, afin que les minorités religieuses juives, chrétiennes, bouddhistes ou athées vivant en Kabylie, aient les mêmes considérations et les mêmes droits que nous ici en Europe, ce qui est la condition sine qua non pour construire une société de tolérance et du bon vivre ensemble.

Dans un autre article, j’ai signalé que le gouvernement norvégien a lié la construction d’une importante mosquée financée par l’Arabie saoudite au respect du principe de la réciprocité dans ce dernier pays, rappelant qu‘il serait « paradoxal et contre nature d’accepter le financement venant d’un pays qui n’accepte pas la liberté religieuse ».

Nous ne pouvons que nous réjouir de cette nouvelle tendance qui exige des pays musulmans le respect de la liberté religieuse des non-musulmans sur leur territoire en contre-partie du respect de la liberté religieuse des musulmans en Occident. En arabe on dit: « Le mur bas, tout le monde le saute » (الحيط الواطي، كل الناس تنط عليه ). Les musulmans ne respectent que ceux qui se font respecter et se respectent eux-mêmes.

Je souhaite ici que le principe de la réciprocité soit étendu à d’autres domaines, comme la liberté religieuse et le mariage. Ainsi j’estime que les pays occidentaux doivent refuser le permis de séjour, l’asile politique et la naturalisation aux personnes qui n’acceptent pas:

– la liberté religieuse dans les deux sens: le droit de se convertir à l’islam comme le droit de quitter l’islam.

– le mariage d’une musulmane avec un non-musulman (voir mon article).

En effet, celui qui vient dans un pays, doit respecter ses principes constitutionnels, dont celui de la liberté religieuse et le droit au mariage sans empêchement religieux. Sinon il doit partir.

Sur le plan du mariage, lorsqu’un musulman se présente devant l’état civil pour épouser une non-musulmane, l’état civil doit refuser de célébrer son mariage s’il n’accepte pas que sa soeur ou sa fille épouse un non-musulman. Mais c’est surtout aux familles et aux femmes non-musulmanes d’exiger le respect de ce principe de la part du futur mari musulman. »

Pillé chez: http://blogdesamialdeeb.blog.tdg.ch

28/10/2010

Racisme: ils se font traiter de «porcs» pendant leur mariage aux Maldives !

Et c’est nous, les racistes ??? L’idéologie musulmane-islamiste commence à me donner de plus en plus d’urticaire. Et je ne suis pas le seul… Attention, les muzz; il va falloir surveiller vos arrières.

FDF

.

Un couple suisse s’est fait insulter à son insu…

Les autorités des Maldives ont exprimé leur «choc» et leur «dégoût» après la publication sur Internet d’une vidéo montrant un couple suisse en train de se faire insulter à son insu par la personne célébrant le renouvellement de leurs voeux de mariage dans un hôtel de luxe. 

Parlant dans la langue des Maldives, le Dhivehi, le célébrant traite notamment le couple de «porc» au cours d’une litanie ayant tous les aspects d’une prière religieuse récitée avec ferveur. La vidéo a été postée sur YouTube voici quelques jours:http://www.youtube.com/v/r3anLy3Hz9I?fs=1&hl=fr_FR

.
Les Maldives, un archipel de l’Océan indien à majorité musulmane, figurent parmi les destinations de vacances les plus chères d’Asie du sud et sont très prisés par les jeunes mariés occidentaux pour leur lune de miel.

Le couple suisse, déjà marié mais qui souhaitait renouveler ses voeux de fidélité, avait réservé à l’hôtel Vilu Reef, qui facture une telle cérémonie 1.300 dollars. La réservation de la suite nuptiale coûte en outre 400 dollars.

Le célébrant a été suspendu de ses fonctions et le groupe hôtelier propriétaire de l’établissement, Sun Hotels and Resort, a déclaré dans un bref communiqué avoir demandé l’ouverture d’une enquête policière.

Source: http://tinyurl.com/329oxxv

11/10/2010

Arabie Saoudite: ça va fouetter grave…

De la rébellion parmi les femmes saoudiennes?  Elles veulent se marier avec qui leur semble? Mais c’est désobéir, ça! Et c’est sévèrement puni! Pas peur, les nanas, pas peur… Ca va fouetter sérieux, sur les places  publiques…

FDF

.

De plus en plus de Saoudiennes défient l’accord parental sur le mariage

De plus en plus de Saoudiennes défient l'accord parental sur le mariage
De plus en plus de femmes saoudiennes tentent de se marier sans l’accord parental, défiant une tradition tribale ancrée dans leur société ultraconservatrice qui laisse au gardien mâle le dernier mot dans le choix d’un mari.

De plus en plus de femmes saoudiennes tentent de se marier sans l’accord parental, défiant une tradition tribale ancrée dans leur société ultraconservatrice qui laisse au gardien mâle le dernier mot dans le choix d’un mari. 

Ces femmes, qui ont généralement une bonne éducation et un emploi, s’adressent parfois à la justice pour tenter de prendre le contrôle de leur vie conjugale.

En juillet, un tribunal de Médine, dans l’ouest du royaume, a rejeté la requête d’une femme médecin de 42 ans qui voulait se marier contre la volonté parentale avec un chirurgien de ses collègues.

Le juge a souligné que cette femme n’avait pas obéi à son père en tentant de se marier avec quelqu’un qui n’était pas de son clan tribal.

« Malheureusement nous sommes face à un paradoxe. Des fillettes de 10 ans sont forcées de se marier, alors que des femmes adultes ne peuvent le faire pour des raisons illogiques », constate Souhaila Zainal Abidin, de l’Association nationale des droits de l’Homme, interrogée par l’AFP.

« Nous voulons éliminer ce phénomène du à l’ignorance », renchérit Amal Saleh, professeur d’université qui anime une page Facebook sur cette pratique.

L’islam encourage le père à donner son accord à tout prétendant désirant épouser sa fille si le candidat est vertueux et musulman pratiquant, mais les traditions en Arabie saoudite ont de fort relents tribaux qui donnent au père la haute main sur le choix du mari de sa fille.

Il en résulte que la justice n’autorise pas de mariage contre la volonté du père, du frère ou de l’oncle quand le père est mort.

Le père refuse souvent de donner sa fille en mariage hors de sa tribu, qui reste la structure de base de la société saoudienne.

« Il y a des pères qui se marient hors de leur tribu mais qui refusent de donner leurs filles en mariage hors de la leur », déplore Mme Zainal Abidin.

Dans d’autres cas, le refus est justifié par le fait que la jeune femme a été promise à un autre depuis son enfance.

Enfin, certaines ne peuvent pas se marier avant leurs aînées.

Maha, une Saoudienne contactée par l’AFP par e-mail est un cas typique. A 26 ans, elle a refusé d’épouser un homme de sa tribu, estimant qu’il ne faisait pas l’affaire. Depuis, tous les candidats au mariage trouvés par ses proches ont été rejetés par son père car ils n’étaient pas de sa tribu.

« Mon père et mes frères ont refusé continuellement et maintenant, alors que j’ai atteint 38 ans, ils veulent me marier à un homme de 42 ans, qui est dépendant du hachisch », dit Maha.

Depuis six ans, 86 femmes se sont adressées à la justice pour demander la levée de l’embargo paternel, dont 13 en 2010, selon l’Association nationale des droits de l’Homme.

Mais « certains juges soutiennent les pères, ce qui empêche les filles de se marier et de devenir des mères », regrette Mme Zinal Abidin.

Aziza, une enseignante à l’université, raconte que son père a refusé de la marier en affirmant que « personne ne me mérite ». A trente ans « j’ai voulu lui en parler » mais cela l’a mis hors de lui, a-t-elle déclaré à l’AFP.

Enfermée, interdite de contact avec l’extérieur, elle a essayé de se suicider plusieurs fois. « Aujourd’hui, j’ai 39 ans et je ne suis toujours pas mariée ».

Nora Mohammed indique quant à elle avoir été gardée à la maison pour que son père puisse empocher des allocations familiales.

« Aujourd’hui, j’ai 42 ans et personne ne veut me prendre en mariage sauf ceux qui sont deux fois plus âgés ».

Pour Mme Saleh, « la principale raison (de ce phénomène) est l’ignorance des enseignements de la religion ». Elle rappelle une fatwa (avis juridique) du cheikh Abdalah ben Jibrine, qui considérait qu’un père ne peut pas empêcher sa fille de se marier.

« Tout ce que nous voulons c’est l’application de cette fatwa » ou du moins la levée de l’interdiction pour les femmes de plus de 35 ans, dit-elle.

Source: http://tinyurl.com/39w9kjd

07/10/2010

Mariage retardé en mairie de Clermont-Ferrand parce que la femme portait le niqab !

La provocation a des limites… Sommes nous en France, oui ou non ? Félicitations à cette élue qui n’a pourtant fait qu’appliquer les lois de NOTRE République. C’est tellement rare, de nos jours…

Respecter la loi française, en France, ce n’est pourtant pas compliqué? Même pour les muzz. Ils la connaissent mieux que nous; surtout dans le domaine des aides sociales… Mais chut; là, on dérive…

FDF

.

Une grande discrétion avait entouré l’incident. Le 10 juillet, une mariée s’est présentée revêtue d’un voile islamique à la mairie de Clermont-Ferrand. L’élue de permanence refusant de célébrer l’union, elle a accepté de l’ôter.

L’affaire remonte au 10 juillet. Un homme et une femme se présentent à la mairie de Clermont-Ferrand pour se marier. Selon un témoin qui souhaite rester anonyme, la future épouse porte le niqab, voile qui recouvre le visage à l’exception des yeux.

L’élue de permanence pour les mariages refuse de procéder à l’union et invite la mariée à ôter son voile. L’homme ne veut rien entendre. Un compromis est finalement trouvé. « La dame nous a demandé un lieu pour pouvoir se dévoiler en présence de ses proches et de son futur époux, explique Alain Martinet, premier adjoint. On a mis une salle à disposition. Il y a eu pas mal de palabres. Les mariages suivants du coup ont été retardés et les mariés n’étaient pas contents. »

L’union a tout de même été célébrée. « Ma collègue qui a procédé au mariage, Pascaline Bidoung, a eu la bonne réaction », estime Alain Martinet. Malheureusement, en dépit de nombreuses sollicitations, nous n’avons pas pu joindre cette conseillère municipale déléguée. Son collègue Alain Martinet poursuit : « J’ai demandé que tous les élus soient informés : il faut refuser de procéder au mariage face ce type de demande. »

Pour le maire, Serge Godard, « il s’agit d’un incident mineur. Il a juste fallu convaincre ce monsieur de respecter la loi française. »

Le sujet fait resurgir le débat sur le port du voile islamique et sur la crainte d’une communautarisation de la société française. Selon Alain Martinet, « il fallait que ça arrive et c’est peut-être tant mieux car ça permet de prendre une position. Ils ont voulu nous forcer la main. Ça nous pose question. »

« La religion musulmane
n’est pas rigide »
S’il ne « juge pas » les mariés, Karim Djermani, secrétaire général de la Grande mosquée de Clermont-Ferrand, s’étonne d’une telle requête. « Il y a nécessité de se faire connaître dès qu’on a affaire à l’administration afin de pouvoir vérifier qu’il n’y a pas usurpation d’identité. Le recteur de la mosquée refuse lui-même de marier des gens qu’on ne peut pas voir ». Et de conclure : « La religion musulmane n’est pas aussi obscurantiste qu’on veut le faire croire. Elle n’est pas rigide et a plus d’un avis sur ces questions ».

source : clermont.maville.com

04/10/2010

Une fatwa sympathique concernant les femmes vivant aux USA…

Ca se passe en 2010; si si…

FDF

Porter un jean = un « pain »…

Voici une liste de choses qui sont interdites aux femmes musulmanes vivant en Amérique, selon les fatwas de l’AMJA (American Muslim Jurists Association) :

* faire pousser leurs ongles et porter du vernis à ongles (sauf le henna)

* épiler leurs sourcils

* montrer leurs cheveux en public

* porter des jeans en public

* manipuler le coran ou prier à la mosquée pendant leurs menstruations

* voyager sans être escortées par un membre masculin de leur famille

* résister aux avances sexuelles de leur mari en dehors de la période menstruelle

* prier aux côtés des hommes dans une mosquée ou à proximité de la partie avant de la salle de prière

* nager ou prendre un bain de soleil en maillot de bain, même dans une zone réservée aux femmes

* la contraception par voie chirurgicale, comme la ligature des trompes

* briguer une charge publique

* afficher des photos d’elles-mêmes sur Facebook ou MySpace

Selon l’AMJA, « La femme est le piège de Satan. »

L’AMJA préconise l’application des peines prévues en vertu de la charia, y compris la flagellation des femmes qui ont des rapports sexuels avant le mariage (zina) et la lapidation des femmes adultères.

(source = http://www.postedeveille.ca/2010/06/brutales-fatwas-contre-les-femmes-vivant-en-amerique.html)

23/09/2010

Éric Besson doit-il se convertir à l’islam ? Des précisions bien utiles…

A t’il récité la chahada ??? That is the question…
.
Les pirouettes administratives et religieuses maritales de notre ministre de l’immigration vues depuis l’Afrique. On apprend bien des choses, quand-même… Sacré farceur, ce Besson…

FDF
.
23/09/2010

Éric Besson et Yasmine Tordjman ont convolé en justes noces le 12 septembre

Théoriquement, le mariage de Yasmine Tordjman avec le ministre français de l’Immigration ne peut être enregistré par l’état civil tunisien. Et pourtant…

Pour se prémunir des paparazzis et autres trouble-fêtes, Éric Besson avait annoncé le report de son mariage avec la jeune Tunisienne Yasmine Tordjman. Déplacée, croyait-on, à Rome, à une date indéterminée, la cérémonie a finalement eu lieu le 12 septembre, devant le maire du 7e arrondissement de Paris, Rachida Dati, dans un lieu inhabituel : le domicile de fonction du ministre français de l’Immigration.

À l’annonce du mariage, nombreux sont ceux qui s’étaient demandé si Éric Besson allait devoir se convertir à l’islam pour que son union soit enregistrée et reconnue en Tunisie, où tout mariage d’une citoyenne musulmane avec un étranger non-musulman ne peut être célébré que si le futur mari se rend devant le Grand Mufti et se convertit à l’islam en récitant la chahada (« profession de foi ») : « Il n’y a de Dieu que Dieu et Mohammed est Son messager ». Après quoi lui est délivré un certificat de conversion sans lequel les officiers d’état civil (et les notaires) ne peuvent sceller l’union.

Dans la pratique, les futurs maris étrangers acceptent le plus souvent de se prêter à ce rituel. S’agissant d’une affaire de conscience, personne ne viendra ensuite vérifier s’ils ont renoncé ou non à leur religion d’origine ou à leur athéisme. Une telle condition n’a cependant pas de base juridique claire, le Code du statut personnel de 1956 n’en faisant pas mention. Elle prend néanmoins sa source dans la coutume consacrée par une circulaire gouvernementale adressée aux maires.

Enregistrement automatique

Si le futur mari ne souhaite pas se convertir – ce qui est le cas de Besson –, le mariage ne peut être célébré en Tunisie, ni dans des consulats tunisiens, qui ne sont habilités qu’à célébrer les mariages entre nationaux. Néanmoins, si l’époux veut tout de même faire reconnaître son mariage, il lui reste la possibilité de se marier dans la mairie d’un pays étranger ayant signé avec la Tunisie une convention d’état civil. Or la France a signé une telle convention avec son ex-protectorat dans le cadre des accords sur l’autonomie interne en 1955.

En outre, une convention bilatérale datant de 1972 a prévu des dispositions permettant la reconnaissance et l’enregistrement automatiques des actes d’état civil en provenance de l’autre pays. Ces dispositions s’appliquent à l’acte de mariage de Besson, même en l’absence de conversion, estiment des juristes tunisiens. Alya Cherif Chammari, avocate tunisienne spécialisée dans le droit privé, est formelle : « Il suffit que la mairie qui les a mariés délivre un avis de mention de mariage, et il sera automatiquement enregistré sur l’état civil tunisien de la mariée. Cela fait des années que la procédure existe. Dans la pratique, je n’ai pas eu de difficultés à le faire. J’ai eu un seul cas de refus dans les années 1980, mais je me suis adressée à la justice et j’ai obtenu gain de cause. »

Source: http://tinyurl.com/37esd6n

08/09/2010

Courage, fuyons! Eric Besson va se marier à Rome…

Encore un bel exemple… Notre ministre de l’immigration a choisi la fuite devant ses responsabilités d’assumer le fait qu’il va épouser une jeune femme étrangère. Aurait il peur de la réaction du peuple de France? Il semblerait que oui. Bof. Question désapprobation de la part de la majorité des français, il ne risque plus grand chose, Besson… Reste à apréhender que, pour parachever la chose, il se convertisse à l’islam  (« on » en parle) et devienne polygame…

En tous cas, on va encore passer pour des beaux cons aux yeux du reste du monde occidental… Merci, m’sieur Besson!

FDF

.

09/09/2010

Craignant de voir son mariage à Paris perturbé, le ministre de l’Immigration souhaiterait organiser dans les 10 jours la cérémonie dans la capitale italienne.

(Oh, l’excuse…; c’est « petit », ça…  FDF)

Craignant de voir son mariage à la mairie du Ve arrondissement de Paris chahuté par des manifestants hostiles à sa politique, le ministre de l’Immigration, Eric Besson, a décidé de convoler… hors de nos frontières. C’est à Rome qu’il souhaiterait désormais voir célébrée son union avec Yasmine Tordjman.

Besson préfère se marier à Rome

REUTERS/Gonzalo Fuentes

Selon une dépêche de l’agence italienne Ansa datée du 6 septembre, Besson se serait entretenu avec le maire de la capitale italienne, Gianni Alemanno, à l’issue du séminaire intergouvernemental sur l’immigration, qui s’est tenu lundi 6 septembre à Paris. Selon Ansa, le ministre français aurait indiqué vouloir se marier dans les 10 jours. Alemanno aurait alors répondu vouloir tout faire pour que ce soit possible.

Contacté par LEXPRESS.fr, Eric Besson s’est refusé à tout commentaire.

Source: http://tinyurl.com/2wn87br

06/09/2010

Carnet blanc. Besson repousse la date de son mariage… Et change le lieu, aussi…

Exemplaire, le ministre de l’immigration; jusque dans son mariage… Mais il ne veut pas que ce soit trop médiatisé, par peur, soi-disant, d’être chahuté durant la cérémonie. Pourquoi? C’est une honte d’épouser l’arrière petite fille de l’ancienne première dame de Tunisie, Wassila Bourguiba? Cette jeunette de 24 ans lui cause déjà des soucis? Le garant de l’identité nationale va épouser une jeune femme musulmane et tunisienne. Pas mal, non? Bon, elle deviendra française par le mariage, législation française oblige… Sacré Besson! C’est un p’tit marrant, quand-même… Il va rentrer dans le cercle très privé de Rachida Dati (qui devrait officier lors de la cérémonie…), de Fadéla Amara, et autres piliers de la République Française… Il paraît même que Sarkö viendrait à ses noces… Bon; ça occupera 500 CRS…

FDF

.

Eric Besson change la date et le lieu de son mariage…

06.09.10

Notre ministre est pour le brassage des ethnies…

.

Des groupes Facebook s’étaient formés pour perturber la cérémonie…

Le ministre de l’Immigration Eric Besson a décidé dimanche de «déplacer» la date et le lieu de son mariage. Prévue le 16 septembre avec la jeune Tunisienne Yasmine Tordjman à la mairie du 7e arrondissement de Paris. La cérémonie risquait d’être perturbée par où plusieurs groupes Facebook qui avait prévu de chahuter leur union, a-t-il déclaré à l’AFP. «J’ai décidé de déplacer la date et le lieu de ce mariage pour le ramener à ce qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être, une affaire exclusivement privée», a précisé le ministre.

«Sous l’oeil des paparazzi»

«Je n’ai pas peur des chahuts ou des canulars mais je n’envisage pas d’utiliser les moyens publics de sécurité pour un mariage qui relève de la sphère privée», a-t-il ajouté démentant que le président Nicolas Sarkozy devait se rendre à la cérémonie. Le ministre a déploré «qu’un quotidien ait cru devoir annoncer, sans même m’en prévenir, la date et le lieu de mon mariage».

«Je ne me résous pas à vivre comme depuis plusieurs semaines sous l’oeil des paparazzi ou avec des journalistes people menant des enquêtes sur ma vie privée ou sur la personnalité de ma compagne», a-t-il poursuivi. Eric Besson, 52 ans, doit épouser Yasmine Tordjman, 24 ans, étudiante en école d’art et arrière petite fille de l’ancienne première dame de Tunisie, Wassila Bourguiba.

Le ministre de l’Immigration a été marié lors d’une première union avec Sylvie Brunel, géographe et professeur d’université à Paris IV, avec qui il a eu trois enfants et dont il a divorcé en 2009.

Source: http://tinyurl.com/3969mne