Francaisdefrance's Blog

16/05/2011

Lyon: le cochon dérange…

Ca, on le savait. Tout ce qui a attrait au cochon fait vomir les musulmans (pratiquants) et hurler les extrémistes islamistes. Voici que ça dérange aussi les autorités et les extrémistes de Gauche, aussi … Bizarre. Sommes nous encore sur nos terres de France?

FDF

.

LYON : violences "favorisées" ? Le cochon gène t-il ?

Communiqué de presse du 15 mai 2011

Violences de Lyon : la responsabilité de l’Etat

La presse lyonnaise titre ce matin dimanche 15 mai sur les « violences » qu’auraient commises une soixantaine de supporters de football hier soir dans le vieux Lyon. Au regard des faits tels qu’ils sont relatés, une première observation s’impose : ces violences semblent bien légères, comparées à la délinquance à laquelle des centaines de Lyonnais sont chaque jour confrontés. La deuxième est également bien simple : mobiliser 400 policiers pour encadrer une manifestation d’extrême-gauche de 800 personnes ayant clairement affiché leur volonté d’en découdre et un rassemblement identitaire de 600 est infiniment insuffisant, contrairement à ce qu’a pu écrire la presse. S’agit-il de la part de l’Etat d’une volonté de favoriser des heurts ? La question n’est pas extravagante.

De nombreux exemples le prouvent. Nous en citerons deux. D’abord, le fait qu’une centaine de militants d’extrême-gauche, portant cagoules, casques, barres de fer, ont pu se déplacer sur plus d’un kilomètre sans que la police ne s’en émeuve. Ce cortège se dirigeait vers le local identitaire afin de concrétiser une volonté affichée depuis de nombreux jours sur les sites internet anarchistes : saccager le local du mouvement identitaire installé dans le vieux Lyon. Le deuxième exemple que ce cortège anarchiste n’aurait jamais dû rencontrer la soixantaine de supporters de football sur le pont de la Feuillée qui était barré par les forces de police. Celles-ci semblent alors avoir fait mouvement ce qui a permis le contact entre les deux bandes rivales. Le cortège d’extrême-gauche a alors été dispersé violemment par les supporters de football.

Aurait-on voulu qu’il y ait heurt qu’on ne se serait pas conduit autrement.

Tout ceci découle d’une volonté clairement affichée de la part de la préfecture de rendre impossible le débat public sur l’islam en prétextant des violences et, au besoin, en créant des conditions permettant celles-ci.

Le Bloc Identitaire entend mettre le préfet du Rhône devant ses responsabilités. A ce titre, il déposera rapidement devant le tribunal administratif de Lyon un recours au fond contre l’arrêté préfectoral interdisant la marche des cochons. C’est ce type d’interdiction, allié à une volonté claire de créer un contexte de tension, qui sont, entre autres, la cause des débordements que l’on a pu connaître hier soir.

Lu sur: http://notrejournal.info/

14/05/2011

Lyon. Rassemblement pour la Liberté: le face-à-face de ce samedi…

Le Rassemblement pour la Liberté  est un rassemblement pacifique. L’extrême Gauche compte faire une contre-manifestation. Devinez d’où viendront les heurts, si heurts il y a…

FDF

.

2500 personnes sont attendues ce samedi à Lyon. L’extrême droite qui a même mobilisé à l’étranger se retrouvera à St-Jean pour dénoncer l’interdiction par le préfet de la marche des cochons qui visait la filière halal. La gauche et l’extrême gauche organisent une contre-manifestation. La police craint des affrontements et la présence de manifestants encagoulés ou portant des masques porcins, pressés d’en découdre. 

Lyon sera ce samedi le théâtre d’un face-à-face tendu. D’un côté l’extrême droite va stationner à St-Jean « pour la liberté ». Un intitulé changé à la suite de l’interdiction par le préfet de la marche des cochons qui visait à dénoncer « l’islamisation de la France » (lire ici). De l’autre, une contre-manifestation organisée par des formations de gauche (PS, Europe Ecologie, MRAP, Planning familial…) et d’extrême gauche qui refusent que Lyon devienne « un laboratoire de l’extrême droite ». La police s’attend à voir 2500 personnes dans les rues, 600 venant de l’extrême droite, 2000 de la gauche. Et espère que ce face-à-face restera à distance. 

« Montrer les dents plutôt que mordre »

Pour ce faire, 300 agents de la paix seront à pied d’oeuvre dont 200 CRS (trois compagnies). « Il vaut mieux montrer les dents que d’avoir à mordre« , indique Jean-Marc Rebouillat, directeur de la sûreté départementale. Celle-ci a même mis en place une cellule exceptionnelle pour recevoir les « prises » effectuées ce jour-là. Parmi les délits attendus, le port d’armes, l’absence de papiers d’identité et la dissimulation de visage. Les organisateurs des deux manifestations ont été prévenus : la police ne tolèrera pas que des visages soient cachés, conformément à la règlementation en vigueur depuis la fin de l’année dernière. Les arrestations seront alors « systématiques« . C’est ce même message de fermeté qu’a fait passer le préfet qui a reçu les organisateurs du rassemblement pour la liberté mercredi, et ceux de la contre-manifestation le jeudi. Eux-mêmes pourraient être tenus responsables d’éventuels débordements. Les autorités craignent des échauffourées : sur Internet, les deux camps se sont adonnés à une surenchère verbale, poussant à des « opérations commandos« . 

rebeyne ()

Masques de cochons et slogans anti-halal ? 

L’extrême droite a donné rendez-vous à ses militants à 14h30 à St-Jean, pour un rassemblement sur la place pendant deux heures. Cachez ce cochon que je ne saurai voir : il n’est plus question de porter des masques porcins pour dénoncer la filière halal et « l’islamisation » de la France. Interdit par le préfet, cet événement est rebaptisé « rassemblement pour la liberté ». Est-ce si sûr qu’aucune bête ne montrera son museau ? Le site identitaire Rebeyne s’attend à ce que certains viennent avec leur masque. De la même façon, des slogans hostiles au halal ne sont pas à exclure. Braveront-ils la consigne préfectorale ? « Tout dépend du nombre que l’on sera« , souffle Damien, le porte-parole de Rebeyne. 

Sur le groupe Facebook, 1100 personnes affirment vouloir rejoindre la manifestation d’extrême droite. « Si on est 600, ce sera réussi« , indique le porte-parole. C’est justement le chiffre estimé par la police. Un car de militants va venir de Nice. Rebeyne table aussi sur une cinquantaine de Parisiens, une vingtaine d’Auvergnats, une vingtaine de Bretons. « C’est quasiment une mobilisation européenne, avec des personnes de pays étrangers« , ajoute une source policière. La médiatisation de l’événement a joué à plein. Le changement d’intitulé pourrait toutefois décourager certains. « C’est moins rigolo que la marche des cochons. Les gens qui viennent de loin peuvent être moins motivés« , estime le porte-parole de Rebeyne. Ce renfort de militants étrangers à Lyon inquiète les organisations de gauche. « Ce ne sont pas des gens qui viennent pour rester gentiment trois heures place St-Jean« , craint Philippe Bouvard, membre de Sud Education. Le syndicaliste relève par exemple que le Front National organise à 11h un rendez-vous en l’honneur de Jeanne d’Arc, place Chavannes (Lyon 6e). 

rebeyne ()

Dans le viseur, deux locaux d’extrême-droite

La contre-manifestation part de 14h place des Terreaux. « Pour que Lyon ne soit pas un laboratoire de l’extrême droite« , peut-on lire en slogan. Les participants regagneront Bellecour où des prises de parole vont se succéder devant le veilleur de pierres. Le cortège va atteindre la place Guichard vers 16h30 avant de se disperser.

Outre l’événement organisé par l’extrême droite, le collectif veut dénoncer les agressions récentes menées par des néo-nazis, comme à Villeurbanne où une femme avait été frappée à coups de batte de base-ball le 15 janvier dernier (lire ici). Ils souhaitent aussi réclamer la fermeture de deux locaux « qui propagent la haine« , à St-Jean et à Gerland. « Nous avons vérifié qu’il n’y aurait pas de velléités d’affrontement« , affirme Jeff Ariagnon, engagé au sein du collectif pour le parti socialiste. La manifestation ne partira pas tant que des gens encagoulés seront à l’intérieur« . Ceux qui enfreignent les règles auront le choix entre quitter leur masque ou le défilé. Le collectif vise les 2000 participants, venus de la région. « Il existe 450 militants anarcho-libertaires à Grenoble, très mobilisés« , précise une source policière.

Source: http://www.lyoncapitale.fr/

10/05/2011

Lyon-Marche des cochons: les jeunes identitaires lyonnais contre-attaquent.

Les jeunes identitaires ont le soutien de nombreux patriotes garants de notre drapeau. Nous sommes envahis et nous n’avons pas le droit de nous défendre; dingue, non?

FDF

.


Lyon: Les jeunes identitaires maintiennent leur manifestation samedi «pour défendre la liberté d’expression»

Après s’être vu interdit de manifester samedi 14 mai dans le centre de Lyon «contre le halal» et «l’islamisation de la France», les jeunes identitaires lyonnais contre-attaquent. Ces derniers, qui organisaient ce lundi une conférence de presse, ont indiqué avoir décidé de maintenir leur appel au rassemblement samedi prochain à 14h30 place Saint-Jean «pour défendre leur liberté d’expression».

Selon eux, plus de 600 personnes devraient participer à cette manifestation. Parmi eux, plusieurs groupes venus d’Alsace, de Bretagne et de la Côte d’Azur ont décidé de maintenir leur déplacement à Lyon, malgré l’interdiction d’organiser «la marche des cochons».

Une marche «à caractère islamophobe» selon le préfet

La semaine passée, de nombreux élus, syndicats et associations de lutte contre le racisme et de défense des droits de l’homme s’étaient mobilisés à Lyon pour demander l’interdiction de cette marche. Le préfet avait alors pris le 4 mai un arrêté contre ce rassemblement à «caractère islamophobe».

Cette décision avait été confirmée vendredi 6 mai par le juge des référés du tribunal administratif de Lyon. «On interdit aux Français et Européens de marcher à Lyon, on leur interdit de défendre leur identité», a dénoncé Fabrice Robert, président du bloc identitaire. «Je défends le droit de critiquer les politiques, les religions et même l’islam», a pour sa part estimé Arnaud Gouillon, candidat Identitaire à la présidentielle, invité par le groupe lyonnais à participer à la «marche des cochons».

Source: http://www.20minutes.fr/

06/05/2011

Marche des Cochons: appel aux dons !

Il faut que cette Marche des Cochons ait lieu! Elle ne nuit en rien aux valeurs de NOTRE République. Ce qui n’est pas le cas de certaines manifestations « anti-françaises » qui, elles, sont autorisées…

FDF

.


Vingt-quatre heures seulement après l’annonce de l‘interdiction de la Marche des Cochons par le Préfet du Rhône, nous sommes en mesure de vous annoncer que notre avocat plaidera aujourd’hui à 14h30 devant le tribunal administratif qui devra ensuite se prononcer sur la légalité de l’arrêté préfectoral.

Cette audience est très importante. Au delà de l’aspect juridique lié à la notion « d’ordre public », il est fondamental de savoir quel sort réserveront les juges lyonnais à la vision préfectorale de la laïcité qui, selon celle-ci, interdirait toute critique d’une religion ou d’une de ses pratiques.

L’organisation de la Marche des Cochons fait appel à la générosité de tous pour financer tous les recours juridiques nécessaires afin que la Marche des Cochons soit autorisée.

AIDEZ LA MARCHE DES COCHONS : FAITES UN DON !

Ou rendez-vous sur notre site internet www.marchedescochons.com

05/05/2011

On a du mal d’y croire. Et pourtant…

Il ne va pas se faire que des amis, le préfet… C’est le genre de décision qui pourrait réveiller bien des consciences… La préférence non-nationale bat son plein.

FDF

.

Le préfet Carenco autorise un séminaire d’islamistes…et interdit la marche des Identitaires !

jean-francois-carenco-a-dit-non-a-la-marche-des-cochons-prevue-le-14-mai-photo-d-archives-pier.jpg

La préfecture interdit la « marche des cochons »…mais autorise un séminaire d’islamistes prônant la haine et la violence dans leurs livres. Un deux poids deux mesures scandaleux  qui n’honore pas la république. Explications.

Jean-François Carenco, le préfet de la Région Rhône-Alpes, a pris ce 4 mai un arrêté interdisant l’organisation de la « marche des cochons », une manifestation contre le halal dans les établissements publics et les entreprises d’Etat (comme Quick où le halal est exclusif dans de nombreux restaurants) prévue à Lyon le samedi 14 mai. Les organisateurs, membres du Bloc identitaire, veulent aussi alerter leurs compatriotes sur un mode d’abattage sans étourdissement préalable, contraire aux acquis législatifs en terme de bien être animal.   « Cette manifestation islamophobe et provocatrice est une atteinte au consensus de notre République », a affirmé le préfet. Avant d’ajouter : « La liberté d’expression est un principe fondamental, mais là c’est de la provocation ».

Le groupe d’identitaires lyonnais à l’origine de cette « marche des cochons » a décidé de déposer un recours devant le tribunal administratif. « L’État de droit est sur le point de céder face aux pressions communautaires »

Par contre le préfet trouve sûrement consensuel le prochain séminaire de la très républicaine Grande Mosquée de Lyon du 28 mai 2011, dont l’invité vedette est un théoricien du djihad offensif, Said Ramadan Al-Bouti, bien connu des spécialistes de l’islamisme. Nous avions déjà disséqué ses ouvrages et prises de position dans un article précédent, avec des scans de ses ouvrages où il prône l’action secrète subversive pour renverser les gouvernements mécréants quand le djihâd offensif ne peut tourner à l’avantage de l’islam. Pour faire court, le professeur syrien de pensée arabe à l’université de Bordeaux, Ghassan Finianos, a précisé dans son livre Islamistes, apologistes et libres penseurs (Presses Universitaires de Bordeaux, 2006) que le maître à penser de la mosquée de Lyon « justifie la violence en vue de la conquête du pouvoir et, par conséquent, de la propagation des valeurs de l’islam ». (page 71)

Mais bon, monsieur le préfet est peut être mieux informé que les islamologues de l’université de Bordeaux pour juger que l’islam fait partie du « consensus républicain ».

 La Grande mosquée de Lyon (financée par l’Arabie Saoudite qui comme chacun sait pratique le consensus, un ami prêtre y officie actuellement dans la clandestinité au risque de la prison) a également invité pour animer sa sympathique journée d’islamophilie républicaine deux membres du sulfureux « Conseil européen de la fatwa et de la recherche »(CEFR), Mohamed Al Hawari et  Tahar Mehdi. Ces deux là ne semblent pas perturbés des prises de positions de leur directeur, Youssef Al-Qaradawi, qui préside le CEFR, militant dans ses livres et dans ses apparitions médiatiques pour le meurtre des apostats et des homosexuels et des Juifs, pour le mariage des fillettes dès 9 ans, entre autres choses évidemment compatibles avec notre code civil. Qaradawi, si Mr le préfet n’est pas encore conquis par la  référence consensuelle des savants de la Grande Mosquée de Lyon, a déclaré sur Al-Jazeera le 29 janvier 2009 :

 « Tout au long de l’histoire, Allah a voulu imposer aux Juifs des hommes pour les punir de leur corruption. La dernière punition fut infligée par Hitler (…) il réussit à les remettre à leur place. Ce fut une punition divine pour eux. Le souhait d’Allah est d’amener la prochaine [punition]  par la main des croyants (…) Si Allah m’en donne la force, je voudrais aller sur la terre du Jihad et de la résistance, fut-ce en fauteuil roulant, et je tirerai sur les ennemis d’Allah, les Juifs « .

Affirmer que Carenco pratique la discrimination positive au bénéfice des islamistes psychopathes (qui eux bénéficient de la liberté de réunion, et qui ne causent pas de troubles à l’ordre public) au détriment des Français qui tiennent à leur identité (qui bien que s’inscrivant dans le jeu démocratique légal, sont suspectés de causer des « troubles ») est donc une réalité factuelle. Comme en 1940, des préfets choisissent leur camp. Carenco, comme d’autres avant lui, sera une star des livres d’histoire.

Source: http://www.islamisation.fr/

29/04/2011

Marche des cochons: le coup de gueule des momos…

Aux « Verts« :

ça sent (mauvais…) la chasse aux électeurs de plein nez, tout ça…


Aux musulmans:

vous envahissez nos rues pour des prières qui ressemble plus à de la provocation qu’à de la religion. Nous prenons le droit de nous amuser comme bon nous semble sur NOS terres. Il est où, le problème? Vous n’islamisez pas aussi facilement que vous le pensiez? Vous trouvez de la Résistance sur votre passage? Il fallait vous y attendre.

Et en ce qui concerne les élus qui vous soutiennent, « on » s’en occupe. Eux aussi auront des comptes à rendre…

Personnellement, le 14 mai, j’y serai, à Lyon; et pas seul…


FDF

.

Lu sur oumma.com:

Des élus lyonnais demandent l’interdiction de « la marche des cochons »

« La France bon enfant de la « danse des canards » fait place aujourd’hui à une certaine France franchouillarde de la « marche des cochons », qui n’a plus guère besoin d’avancer masquée sous des groins de carnaval pour dissimuler son appartenance à la droite dure…

La jeunesse ralliée au club des identitaires de Lyon fait encore des siennes, et habitée par une « cochomania » proche de la névrose, a décidé d’envahir les rues de la métropole lyonnaise, le 14 mai prochain, dans une « marche des cochons » cocardière.

La cochonaille hissée en étendard des valeurs républicaines, scandant la « fin du halal et le retour du porc dans les cantines scolaires », l’affiche d’un chauvinisme primaire n’est pas du goût des présidents du groupe des élus Europe Ecologie Les Verts à Lyon, qui ont écrit, la semaine dernière, au Préfet du Rhône, Jean-François Carenco, pour lui demander d’interdire cette manifestation.

L’extrême-droite, qui n’est pas à un mensonge près, a l’art de dénaturer la réalité, ce qui a mis les nerfs à vif des élus écologistes de Lyon, qui ont démonté son habituelle propagande délétère en soulignant que la ville de Lyon propose un menu « sans viande » (et non sans porc) dans ses cantines scolaires, dans le cadre d’ « une démarche novatrice et consensuelle de la Ville avec toutes les confessions, associations et les syndicats » .

Alors que les ultras de droite ont battu le rappel sur Facebook pour mobiliser les jeunes de France et de Navarre, dans une « marche des cochons » qui voit grand et ratisse large, les élus écologistes de Lyon ont fait bloc pour dénoncer « une stigmatisation directe des citoyens de confessions tierces« , et exiger également la suppression du site Internet et de la page Facebook dédiés à la manifestation porcine.

Comment capter et séduire les « bons français » sous le leitmotiv de la préférence nationale ? En remettant le couvert d’une ripaille qui ne faisait pourtant plus recette : un « apéro rosette beaujolais » , avec en clou du spectacle un « lâcher de cochons volants »… Mazette, le populisme ne se refuse rien, à quand le son et lumière de la cochonaille criant à l’islamisation de la France ?! »

17/04/2011

Première Marche des Cochons le 14 mai à Lyon.

Riposte façon humour. Venez nombreux…

FDF

.

Reflet de l’islamisation de notre pays, la part croissante du halal dans notre circuit alimentaire préoccupe tous les Français qui refusent de consommer une viande égorgée au nom d’Allah, souvent à leur insu.

Née à la suite du succès de l’envahissement du Quick Halal de Villeurbanne par 70 cochons, en mai 2010, cette idée de grande manifestation contre le halal prend forme aujourd’hui.

Nous avons décidé de placer notre manifestati…on sous le signe de l’humour et du décalage autour de la thématique porcine. Nous considérons que le second degré est le meilleur moyen de sensibiliser l’opinion publique sur la question du halal et de l’islamisation.

Citoyens engagés, associations de consommateurs, bouchers et charcutiers, militants laïcs ou de la cause animale, éleveurs ou simple Lyonnais nous vous invitons à montrer votre opposition au halal et à l’islamisation en venant nombreux Samedi 14 Mai 2011 à Lyon, à cette première Marche des Cochons.

www.marchedescochons.com