Francaisdefrance's Blog

08/08/2011

Manifestation musulmane à Aulnay: « Mais tuez-moi! Je vous dis. Je veux rejoindre Dieu » !

Stigmatisation exacerbée à Aulnay. Ces gens là sont venus pour bafouer NOTRE République. Ils se veulent « Français » pour les avantages (financiers: allocs, aides, etc…), mais pas pour nos lois. Ils veulent nous imposer leur saleté de charia et leurs coutumes venues des temps révolus. Leur instinct barbare est toujours présent. Et ça, si on continue à les laisser faire, nous allons le payer. Ca commence déjà, d’ailleurs…

FDF

.

Les faits, à la « sauce piquante »: http://tinyurl.com/3c94y6z

.

Une centaine de musulmans se sont rassemblés sans autorisation préfectorale devant la gare d’Aulnay. Ils protestaient contre la loi qui interdit le port du voile, allant jusqu’à mettre le feu à un Code civil. Les policiers qui veillaient à ce qu’il n’y ait aucun débordement ont tenté de vérifier l’identité de deux femmes voilées mais ont été violemment pris à partie par les manifestants.

« Mais tuez-moi! Je vous dis. Je veux rejoindre Dieu », a hurlé l’un d’entre eux à l’intention des fonctionnaires, qui ne se sont cependant à aucun moment départis de leur calme.

Source: http://www.leparisien.fr/

15/02/2011

L’intégrisme s’empare de la Tunisie.

Ca, c’était à prévoir. Et ce n’est que le début. Les fous d’Allah avaient tout fomenté depuis longtemps. La ré-islamisation de ce pays est en cours. Avec tous les ingrédients nécessaires: charia, écoles coraniques, enseignement de la haine de l’Occident, etc… Les autres pays où les intégristes ont lancé la révolution ne vont pas tarder à suivre… Pas bon pour nous, ça; pas bon…

FDF

.

Première manifestation d’islamistes à Tunis


Plusieurs centaines d’islamistes ont manifesté vendredi après-midi à Tunis pour réclamer notamment la libération des détenus condamnés en vertu de la loi antiterroriste jugée anticonstitutionnelle par la société civile.

Des partis d’opposition ont longtemps accusé le gouvernement de se servir de cette loi pour porter atteinte aux droits de l’Homme et condamner des centaines de jeunes pour des « motifs fallacieux » dans des « procès inéquitables ».

« Non à la loi sur le terrorisme », « non à l’interdiction de la barbe », « non à l’interdiction du voile », pouvait-on lire sur des pancartes brandies par les manifestants qui parcouraient l’avenue Bourguiba, la principale artère de la capitale, en entonnant des chants religieux et en scandant « Allahou Akbar » (Dieu est le plus grand).

C’est la première manifestation d’islamistes à Tunis depuis la dissolution du mouvement Ennahdha en 1992 et également depuis le retour du chef de ce mouvement Rached Ghannouchi après 23 ans d’exil en Angleterre.

« Ce n’est pas à l’appel d’Ennahdha que nous sommes là. C’est une manifestation spontanée partie de la mosquée Zitouna » distante d’environ un kilomètre, a tenu à préciser Ismaïl Hammami, 25 ans, qui se dit néanmoins Nahdhaoui.

« On ne veut pas que la politique interfère dans la religion. On veut que les mosquées soient ouvertes sans interruption, que le port du voile soit libre. Pourquoi nous imposer la monogamie alors que l’islam nous autorise à prendre jusqu’à quatre épouses? » revendique Mokhtar Yacoubi, un moniteur de sport, la quarantaine.

Sous le régime de l’ancien président Zine El Abidine Ben Ali, les mosquées n’ouvraient qu’aux heures de prière, alors qu’auparavant elles étaient accessibles aux fidèles sans discontinuer. Les autorités justifiaient cette mesure en accusant les partisans d’Ennahdha d’utiliser ces espaces religieux pour tenir des « réunions politiques« .

Source: http://tempsreel.nouvelobs.com/