Francaisdefrance's Blog

28/07/2011

Oslo: comme si Geert Wilders était responsable du carnage…

Wij zijn met u, Geert!
FDF

Photo pillée à http://ripostesita.wordpress.com/2011/06/23/grandissime-vistoire-pour-les-resistants-a-lislam-europeens-geert-wilders-a-ete-relaxe-par-le-tribunal-damsterdam/

.

Les médias, « MERDIAS » devrais-je dire, se jettent comme des charognards sur le chef du Parti de la liberté des Pays-Bas. Comme si celui-ci était responsable du carnage d’Oslo. Wilders prône une résistance contre  l’islamisation de l’Occident; certainement pas des attentats contre les islamistes. Dont acte…
FDF
.

La presse néerlandaise appelait  le chef de file de l’extrême droite aux Pays-Bas, Geert Wilders, à clarifier son discours sur la lutte contre l’islam en Europe pour éviter que le carnage de vendredi en Norvège ne fasse des émules. « Il est temps que Wilders explique comment il entend donner forme à sa lutte contre la décadence de l’Europe – et surtout ce qu’il compte faire avec les musulmans en Europe qui refusent de renoncer à leur croyance », écrit le quotidien progressiste NRC Next.

« Ce combat doit-il entièrement être mené depuis les bancs de la chambre basse du parlement? », interroge le quotidien. Le Parti pour la Liberté (PVV) de M. Wilders dispose de 24 sièges de députés sur 150 et soutient au parlement le gouvernement du premier ministre libéral Mark Rutte.

L’idéologue du PVV, Martin Bosma, entretient « un flou exaspérant à ce propos », affirme le NRC Next, selon lequel il s’agit « d’éviter de nouveaux malentendus tragiques ».
Le quotidien assure toutefois que M. Wilders « n’est pas complice des actes d’Anders Behring Breivik », qui a reconnu avoir commis les deux attaques qui ont fait 76 morts vendredi en Norvège. « Wilders, précisez où est la limite », titre pour sa part le Volkskrant (gauche), citant Hans Moors, un spécialiste de l’extrême droite, selon lequel il est trop facile de qualifier M. Breivik de « psychopathe », comme M. Wilders l’a fait samedi sur Twitter.

Geert Wilders, qui affirme lutter contre « l’islamisation » des Pays-Bas, « devrait présenter des arguments sur ce qui cloche dans la réflexion de gens comme Breivik, dire où se situe la frontière », selon M. Moors.

Quant au quotidien protestant Trouw, il note l’embarras de certains députés néerlandais qui, tout en disculpant Wilders, « se refusent à dire si le PVV joue avec le feu en condamnant en termes durs la prétendue islamisation de l’Europe ». Le quotidien se demande combien de temps « ce tabou persistera » mais « ne s’attend pas que Wilders tempère le ton ».

Source: http://www.lefigaro.fr/