Francaisdefrance's Blog

18/12/2011

Aux sabres, etc…

Répandre l’islam grâce au cimeterre et au coran…

FDF

.

Mahatma Gandhi - Photo dans un cadre en argent pour illustrer la citation : Là où il n’y a le choix qu’entre lâcheté et violence, je conseillerai la violence. Là où il n’y a le choix
 
qu’entre lâcheté
 
et violence,
 
je conseillerai la violence.
 

MAHATMA GANDHI

Aux armes citoyensFormez vos bataillonsMarchons, marchonsQu’un sang impurAbreuve nos sillonsQuoi ces cohortes étrangères!

Feraient la loi dans nos foyers!

Quoi! ces phalanges mercenaires

Terrasseraient nos fils guerriers!

Grand Dieu! par des mains enchaînées

Nos fronts sous le joug se ploieraient

De vils despotes deviendraient

Les maîtres des destinées.

Aux armes etc.

chevalier du saint sépulcre de jérusalem

Interview de Pierre Cassen par « Enquête et Débats » (extrait)

(23 min. 15 sec.)

Est-ce que vous pensez que nous risquons la guerre civile (…) ?

Interview de Pierre Cassen par -Enquête et Débats-Dire qu’une guerre civile est possible, oui, je crois qu’il faut être aujourd’hui totalement aveugle pour en occulter comme ça [la possibilité] en disant “ce sera jamais possible en France”. C’est évident que ce qui se passe régulièrement dans certains quartiers, quand vous voyez par exemple au Tremblay un autobus qui est attaqué à l’arme lourde, quand vous voyez que les forces de police derrière se font également attaquer à l’arme lourde, on est de plus en plus (dans certains quartiers où la police ne peut plus rentrer, où les pompiers se font caillasser, où les facteurs se font agresser, où les toubibs se font agresser) on est de plus en plus dans une logique de guerre civile à base ethnique où le Blanc devient l’adversaire. Ne nous racontons pas d’histoire.

ensemble vers la guerre civile - nicolas sarkozyCRS 19 Attaqués au calibre 12 brennekeDonc c’est bien évident que si nous continuons la politique qui a été menée depuis ces trente dernières années, avec notamment la multiplication d’une immigration sans aucune intégration, avec des chiffres quand même inquiétants, si l’union européenne (comme on voit aujourd’hui avec les clandestins de Tunisie, avec l’affaire de Lampedusa) si l’union européenne nous interdit d’expulser le moindre clandestin, en estimant avec un imbroglio juridique pas possible, qu’on peut pas arrêter un clandestin et qu’on peut pas l’expulser, si on continue comme ça à subir une population nouvelle sans intégration, en période de chômage de masse et de crise sociale extrêmement grave, c’est évident que il y a deux solutions possibles :

Soit les…, on va dire les citoyens de ce pays, vont accepter sans protester de devenir minoritaires, de continuer à baisser les yeux et finalement de ne plus voir leur pays respecter les lois, dans lequel ils sont nés. C’est une possibilité qui n’est pas exclue, c’est à dire que ce sera la dhimmitude.

Soit il va y avoir une révolte, soit il va y avoir des affrontements et dans ce cas là c’est le pire des scénarios qui peut arriver, c’est effectivement une guerre civile.

C’est de la responsabilité des politiques aujourd’hui si on veut limiter voire annuler ça, de prendre immédiatement des décisions fortes.

On ne peut pas continuer à accueillir plus de 200.000 immigrés tous les ans, majoritairement issus de pays musulmans, dans une période où il n’y a pas de travail et une crise sociale, et on ne peut pas continuer d’autre part à dérouler le tapis rouge à l’islam qui rogne complètement, par ses principes, les valeurs républicaines et un art de vivre dans ce pays.

Sinon on crée les conditions d’affrontements.

Je considère que c’est continuer la politique qui est menée en ce moment qui amène à la guerre civile.

(26 min.)

Source : ripostelaique.com/pierre-cassen-une-guerre-civile-est-helas-possible-en-france-a-cause-de-lump-et-du-ps.html

Quelle(s) arme(s) utiliser pour la défense de sa propre personne, de sa famille et de ses biens dans le cadre d’une guerre civile larvée de type harcèlements, émeutes, agressions, pillages… ?

 Emeutes sur l’ensemble du territoire,Un week-end de saccage et pillage

Le Génocide du Rwanda : L'Église et la Démocratie responsables - Par Bernard Lugan

Le génocide du Rwanda a été perpétré essentiellement… à la machette !
Une arme à moins de 30 euros (et même bien moins si achetée en grosse quantité).

Machette - 800.000 morts en trois mois au Rwanda

800.000 morts en trois mois
Avec de simples bouts de ferraille plats… Pas mal, non ?

Vu que l’on importe en occident, depuis des années, en masse, des personnes issues des cultures sous-développées du continent qui héberge le Rwanda, il n’y a rien de surprenant à ce que les attaques à la machette se “démocratisent”, soit directement de la part de ces personnes soit de la part de ceux qui les côtoient et adoptent leur technique moyenâgeuse [âmes sensibles s’abstenir].

cambriolage à la machette

agression à la machette

Sans aller chercher aussi loin que les machettes du génocide du Rwanda, il suffit de savoir que les armes qui font le plus de morts en France sont… les simples couteaux.

Coups de couteau & victimes poignardées
couteau ensanglanté
Le FigaroLe ProgrèsLa DépêcheLe JDDOuest France
20 MinutesLe PointLe MondeFrance SoirLe Bien Public
À suivre…

Une machette ce n’est guère qu’un grand couteau, il n’y a donc, finalement, rien de si surprenant au déroulement du génocide Rwandais.

Selon la télévision d'Etat égyptienne, les manifestants pro-démocratie qui occupent la place Tahrir au Caire auraient été attaqués par des Egyptiens armés de couteaux et de machettes.

Il n’y a pas foncièrement besoin d’une arme à feu pour tuer beaucoup de gens.
Si la plupart des gens pensent « arme à feu » quand ils réfléchissent à s’armer c’est uniquement parce que nous sommes trop civilisés. Les peuples moins civilisés que nous savent faire plus simple que nous, et parfois c’est tout aussi efficace. Voire même plus efficace : 800.000 morts en trois mois, comme au Rwanda, c’est équivalent à 6 millions de morts (une shoah) en seulement… 22 mois et demi, c’est à dire un peu moins de deux ans ! Pour obtenir la shoah, les nazis, eux, ont eu besoin de plus du double de temps, cinq ans, en déployant une organisation complexe avec fonctionnaires, policiers, soldats, rafles, camps de transit, trains de la mort, camps d’extermination, chambres à gaz et fours crématoires. Le génocide Rwandais à la simple machette a donc été perpétré de manière presque TROIS FOIS (2,72) plus efficace que la shoah.
Comme quoi les “nègres” sont parfaitement capables de travailler vite et bien, mieux que des allemands, n’en déplaise à Jean-Paul Guerlain qui n’a manifestement pas songé à ce contre-exemple lorsqu’il a déclaré “Pour une fois je me suis mis à travailler comme un nègre. Je sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, m’enfin…”

La machette-katana de Cold Steel (USA), spécifiquement conçue pour servir tout aussi bien de machette à débroussailler que de sabre à déracailler

La machette-katana produite par Cold Steel (USA).
Spécifiquement conçue pour servir tout aussi bien de machette à débroussailler que de sabre à déracailler.
Voir le banc d’essai.

La machette-scie SOG, un méchant look bien dissuasif

La machette-scie de 61cm produite par SOG.
Conçue pour le débroussaillage intensif, son simple aspect en fait une arme de défense dissuasive.

Est-ce à dire que l’on doit s’armer de machettes ? Non, sauf si votre budget ne vous permet pas d’acheter ce que l’on pourrait appeler le perfectionnement ultime de la machette : une épée.

épéeUne épée, une vraie, ce n’est pas une arme décorative ou de théatre mais une arme fonctionnelle, c’est à dire de type médiéval avec une lame en acier au carbone trempé, métal dur mais souple (et surtout pas en acier inox, métal cassant). Une telle arme vaut dans les deux cents euros (ou moins si on profite des promotions, voir ci-dessous), n’a besoin d’aucune munition, pèse aux environs d’un kilo et demi, traverse n’importe quel agresseur de part en part, comme dans du beurre, quand utilisé d’Estoc (coup de pointe) et provoque des blessures épouvantables, le plus souvent mortelles, si utilisé de Taille (en frappant avec le tranchant).

coups d'épée dans du métal : estoc et taille
Démonstration de coups d’épée d’estoc et de taille contre du métal

Pour l’auto-défense, contre des cambrioleurs (rarement équipés d’armes à feu mais plus communément d’armes improvisées telles que couteau, tournevis, club de golf, batte de base-ball…) ou contre de petits groupes d’émeutiers se livrant à des agressions, pillages, saccages etc. une épée c’est pas cher, totalement légal, exempt de toutes déclarations ou formalités, toujours prêt à servir et totalement silencieux (ce qui n’est pas le cas de la victime).

Si René Galinier avait eu en main une épée au lieu d’un fusil de chasse, il aurait eu moins d’ennuis : avec une épée on peut doser ses coups (ou plus vraisemblablement effrayer et faire fuir ses agresseurs en ne les blessant que par leur propre faute, comme cela est arrivé à André Kaas), mais avec un fusil vous ne pouvez pas : vous tirez toujours à pleine puissance.

L’exemple même de ce qu’il ne faut surtout pas faire… :

Amiens : Il sort son sabre en plein centre-ville pour se défendre - Samedi soir, à 21h40, un Amiénois de 25 ans qui était installé au balcon de son appartement rue de Noyon, en plein centre-ville d’Amiens s’est fait interpeller par deux piétons, qui avaient l’air de vouloir en découdre. Les deux hommes ont commencé à grimper à la façade de l’immeuble pour rejoindre leur victime sur son balcon quand celle-ci est descendue muni d’un sabre type katana. L’Amiénois a commencé à faire de grands gestes avec son arme et a été appréhendé par les policiers. Lui a été mis en garde à vue pour port d’arme prohibée et ces deux agresseurs présumés pour violences volontaires aggravées. Le Courrier Picard
http://www.courrier-picard.fr/courrier/Picardie-Express/Il-sort-son-sabre-en-plein-centre-ville-pour-se-defendre

Utiliser une épée est considéré comme ”proportionné à l’attaque” en cas de légitime défense et n’est pas considéré comme port d’arme prohibée… CHEZ SOI !
L’article ci-dessus est imprécis mais on peut supposer, pour rétablir la cohérence des faits, que les agresseurs ont tenté de rentrer par le balcon en escaladant la façade et que le propriétaire est descendu dans la rue AVANT qu’ils aient atteint son balcon, pour les obliger à fuir ou au contraire les “coincer” en les empêchant de redescendre.
Auquel cas il est effectivement coupable de port d’arme prohibée puisqu’il était dans la rue !
Il fallait qu’il reste chez lui, appelle la police avant que les agresseurs ne soient sur le balcon, qu’il les laisse prendre pied sur le balcon… et tienne, en attendant l’arrivée de la police, les deux gugusses en respect avec son sabre une fois ces abrutis piégés CHEZ LUI.
Dans un tel cas, si les deux abrutis tentent une agression, un seul petit coup d’estoc dans le gras suffit pour rétablir le calme sans que vous puissiez être condamné.
Le plus vraisemblable c’est que les agresseurs ne vont pas rester et par conséquent fuir sans demander leur reste, en sachant désormais qu’il faut éviter votre domicile.

Donc n’oubliez pas : une épée c’est pour vous défendre en toute légalité en cas d’agression à votre domicile, ou plus généralement chez vous, par exemple dans votre jardin, mais bien évidemment jamais dans l’espace public, et notamment jamais dans la rue devant chez vous.

Où se procurer une épée ?

N’importe quel internaute (majeur) peut se faire livrer une épée “battle ready” (prête au combat) à domicile par internet et donc avoir entre les mains, en une semaine environ, une arme avec laquelle massacrer ou, plus prosaïquement, faire fuir, à peu près n’importe quels agresseurs.

Ces modèles qui étaient en super-promotion à 75$ :
http://www.kultofathena.com/product.asp?item=VA54075 Epuisé
http://www.kultofathena.com/product.asp?item=VA54083 Epuisé
coûtaient au final (livraison en France : +55$) moins de 100 euros ! (nov. 2010)

Voir les épées actuellement en promotion chez kultofathena.com

Valeur sûre : épée médiévale européenne

Longueur totale : 101,6 cm

Longueur lame : 85,7 cm

Poids : 1 Kg

Centre de gravité : 13,33 cm

Epaisseur lame : 4.2 mm – 3.3 mm

Largeur lame : 49.1 mm

Longueur poignée : 10 cm

Pommeau : serti

Prendre l’option d’affutage et demander un ricasso de 2 pouces (~5cm) pour un meilleur contrôle en estoc.

On rappelle que le port d’une épée (sur soi, dans la rue) est bien entendu interdit MAIS (et ça on le sait moins, bien que Nul n’est censé ignorer la loi) EST AUSSI INTERDIT le simple TRANSPORT d’une épée. Alors que, par exemple, les masses ou fléaux d’armes peuvent être transportés (dans le coffre de votre voiture par exemple) sans que l’on puisse vous dire quoi que ce soit, si par contre vous transportez une épée elle peut, en cas de fouille de votre véhicule, vous être confisquée et vous avez de bonnes chances de passer au tribunal, sauf à pouvoir justifier d’un motif valable : vous êtes escrimeur, acteur, vous allez à une soirée costumée, vous participez à une reconstitution historique etc.
Bien évidemment transporter une épée au cas où… n’est pas un motif valable !

Si le simple transport d’une épée est interdit c’est parce que c’est une arme particulièrement dangereuse : Les citoyens ont oublié à quel point une épée est une arme dangereuse, mais la loi, elle, ne l’a pas oublié…

un fou attaque des policiers au sabre (japonais), et monte dans le tramway - Nantes

L’homme dont il est question dans l’article ci-dessus était ivre, donc peu précis dans ses coups, et fou, donc frappant n’importe comment, très probablement comme dans les films c’est à dire de taille, ce qui est peu efficace car lent. Il a cependant fallu CINQ policiers pour le stopper. Pour être efficace avec une épée, il faut être sobre et frapper d’estoc.

Les policiers sont payés entre autre pour savoir qu’une épée est une arme particulièrement dangereuse. S’ils l’oublient, ils peuvent le rembourser de leur vie, ça fait vraiment très cher le trou de mémoire.

Une policière tuée au sabre à la préfecture du Cher
Lire l’article complet

Le sabre, la nouvelle arme des gangs - ILS LE FAÇONNENT EUX-MÊMES ET L’ARBORENT À LA MOINDRE OCCASION
Lire l’article complet

Coups de sabre
katana - sabre japonais
(Les sabres japonais sont plus répandus que les épées, pour l’instant tombées en désuétude)
Le FigaroLe ProgrèsLa DépêcheLe JDDOuest France
20 MinutesLe PointLe MondeFrance SoirLe Bien Public
À suivre…

Valeur sûre : katana modernisé

Longueur totale : 100,3 cm

Longueur lame : 69,8 cm avec couche de plasma anti-corrosion

Poids : 0,9 Kg

Poignée : plastique Kraton strié, rivetée et goupillée sur la lame

Fourreau : 0,28 kg en fibre de verre & nylon

Si les citoyens occidentaux ont oublié à quel point une épée est une arme dangereuse, les musulmans eux ne l’ont pas oublié car ils l’enseignent aux enfants dans les écoles coraniques, par exemple en page 47 du livre La voie du petit musulman – Tome 5 :

ABDERRAHMANE IBN AWF, que Dieu soit satisfait de lui, rapporte l’anecdote suivante : Alors que j’étais debout dans les rangs le jour de la bataille de Badr, j’ai regardé à droite et à gauche et j’ai aperçu deux très jeunes adolescents médinois dont j’aurais aimé avoir la même force. L’un d’eux me fit signe et me dit :

Connaissez-vous ABOU JAHL. Monsieur ?

Oui, répondis-je : pourquoi m’interroges-tu à son sujet, jeune homme ?

Il reprit : j’ai appris qu’il insultait le Prophète, je jure que si je l’aperçois, je ne le quitterai pas tant que l’un de nous n’aura pas achevé l’autre. Je fus très surpris de ses propos et voilà que l’autre me fait signe et me dit la même chose. Soudain, j’aperçut ABOU JAHL parmi la foule et je leur lança : voila l’homme que vous cherchez. Il se jetèrent alors sur lui et le frappèrent jusqu’à la mort avec leurs épées. Ils allèrent ensuite chercher le Prophète pour lui annoncer la nouvelle.

Qui l’a tué ? interrogea le Prophète. Chacun d’eux répondit : c’est moi qui l’ai tué ! II les interrogea à nouveau : Avez-vous essuyé vos épées ? Non répondirent-ils.

Puis le Prophète scruta les deux épées et leur lança : Vous deux l’avez tué !

la_voie_du_petit_musulman_tome5_page47c256.png - où le modèle à suivre que l'on propose aux petits musulmans ce sont des gens qui tuent les opposants de l'islam à l'arme blanche, ici en l'occurrence des épées.

En vente libre sur jahida.com/la-voie-du-petit-musulman-5-essalam-vente-109.html
Archive

la voie du petit musulman mise en pratique : un petit musulman en tenue de bédouin brandissant un poignard tandis qu'un militaire derrière lui en brandit un lui-aussi en riant.

Une fois la théorie enseignée, la mise en pratique est tentante quand l’occasion fait le larron, le passage à l’acte étant de plus facilité par l’entrainement annuel obligatoire au maniement d’un couteau pour tuer par égorgement un mouton lors de l’aïd-el-kebir :

Quand des jeunes manifestants musulmans s'arment de haches, de grands couteaux et d’épées et scandent «Allah est grand», «Dawla Islamya» (Etat Islamique) ils ne font qu'appliquer ce que leur culture leur a enseigné.
algerie360.com/algerie/emeutes-sur-lensemble-du-territoireun-week-end-de-saccage-et-pillage

Archive image, pdf

Un musulman dans la foule brandissant une épée couverte de sang lors de l'aïd

Un sabre (en inox) à côté d'un coran : le résumé de l'islam
http://rutube.ru/tracks/5030902.html

Ce “français” musulman a décoré son appartement avec un sabre arabe (cimeterre) et un coran. La brillance de la lame trahi une arme de décoration en inoxet non pas une arme fonctionnelle en acier au carbone (donc une certaine incompétence du musulman en question… bien qu’une telle arme puisse cependant tuer). La seule présence ostensible de ce cimeterre à côté d’un coran montre clairement que l’islam se résume à l’irrationnel (le coran) + la violence (le cimeterre). Agresser, intimider et tuer sont des ordres du coran, mais en France seuls les musulmans les plus idiots (donc les plus dangereux) l’affichent de manière aussi éhontée.

Le frappadingue irano-allemand Shahzad Dashti, alias Abu Askar, sa Kalashnikov et son épée-zanpakutô _Zangetsu_ d’Ichigo Kurosaki  pour décapiter les infidèles…
Le frappadingue irano-allemand Shahzad Dashti, alias Abu Askar, sa Kalashnikov et
son épée-zanpakutô Zangetsu d’Ichigo Kurosaki pour décapiter les infidèles…
Ce taré a vraiment l’intention de s’en servir : il a remplacé le nylon blanc
décoratif de la poignée par du bois pour une prise en main plus fonctionnelle.

Youtube - Test d'une réplique de l'épée-zanpakuto _Zangetsu_ d'Ichigo Kurosaki inspirée du (dessin animé japonais _Bleach_)Dessin animé - Ichigo Kurosaki  et son épée-zanpakuto _Zangetsu_ - Dessin animé japonais _Bleach_)
Test d’une réplique de l’épée-zanpakuto Zangetsu d’Ichigo Kurosaki inspirée du dessin animé japonais Bleach

A Londres, les Sikhs montent la garde contre les émeutiers. Près de 700 hommes armés de crosses de hockey, de battes et d’épées traditionnelles se sont rassemblés mardi soir à Southall
http://inde.aujourdhuilemonde.com/londres-les-sikhs-montent-la-garde-contre-les-emeutiers

Archive image, pdf

Le Guide de l'acheteur d'épées
Swords buyer’s guide
Le Guide
de l’acheteur d’épées
La boutique du guide de l'acheteur d'épées - épées médiévales
Swords buyer’s guide store
La boutique
du Guide de l’acheteur d’épées
Pour tout savoir
sur les meilleures épées et sabres modernes,
prêts au combat,
à 300 € grand maximum
Traduction automatique Google
Pour acheter
les meilleures épées modernes
de style médiéval, prêtes au combat,
pour 250 à 350 €
Traduction automatique Google

convertir les dollars en euros
Conversion $ -> €

convertisseur d'unités de longueur et de poids (métrique / US-GB)
De pouces(« ) à cm & de livres-onces(lbs-oz) à kg

fédération française d'escrime

En savoir plus sur les Arts Martiaux Historiques Européens (AMHE)

Aux armes… à longue portée.

L’épée est une arme de corps à corps, parfaite pour faire fuir quelques agresseurs légèrement armés, ou les amocher sérieusement s’ils ne sont pas assez malins pour fuir.

Mais que faire en cas de groupe agressif pratiquant une stratégie de siège, c’est à dire occupant un endroit distant et en interdisant par la violence l’accès ou le simple passage ?

Pour se dégager il n’y a que deux solutions : la sortie, pour attaquer le groupe des assiégeants sur sa position, ou bien le tir à distance, ni vu ni connu, pas vu pas pris.

Immédiatement vous pensez, parce que vous êtes trop civilisé, que, cette fois, ça y est, on n’y coupera pas : il va falloir s’équiper d’une arme à feu, seule arme à même de tirer à distance avec un minimum d’efficacité.

Hé bien, pas du tout, il n’y a pas du tout besoin d’arme à feu pour tirer loin, de façon relativement précise et avec une redoutable efficacité.

Et, non, il ne s’agit pas d’utiliser un arc et des flèches !

Une arme à feu (légale, fusil de chasse, ou même simple carabine à plomb) c’est une arme à la fois trop bruyante et trop évoluée. Contre de la racaille à disperser, il suffit de se mettre à leur niveau, et il n’y a pas besoin de s’équiper d’une Kalashnikov (difficile à se procurer + illegal + mortel). Le niveau de la racaille, particulièrement de la racaille en bande, c’est celui du moyen-âge, qui connaissait, outre l’épée, une arme relativement précise, silencieuse, à longue portée, une arme notablement efficace pour se défendre en cas de siège, et aussi efficace qu’un fusil de chasse (voire même plus selon le modèle).

Une arme actuellement en vente libre (oui, oui !), contrairement aux armes à feu (particulièrement les Kalashnikov).

Quelle arme allez-vous me dire ?

pape Innocent III (1160-1219) qui interdit, sans succès, l'arbalète car il la jugeait trop meurtrièreroi Richard Ier d’Angleterre dit « Cœur de Lion », tué par une arbalète depuis les remparts du château de Châlus (Limousin) en 1199un militaire de Belfort (France) tue son voisin, lui aussi militaire, à l'arbalètele doctorant en criminologie Stephen «Jack l’éventreur» Griffiths de Bradford dans le comté du Yorkshire (GB) qui a tué à l'arbalète des prostituées en toute discrétion

Celle qui fut interdite, sans succès, par le pape Innocent III (1160-1219) qui la jugeait trop meurtrière.

Celle qui tua le roi Richard Ier d’Angleterre dit « Cœur de Lion » depuis les remparts du château de Châlus (Limousin) en 1199.

Celle utilisée plus récemment, en mars 2008*, par un militaire de Belfort (France) pour tuer son voisin, lui aussi militaire.

Celle utilisée encore plus récemment*, par le doctorant en criminologie Stephen «Jack l’éventreur» Griffiths à Bradford dans le comté du Yorkshire (GB) pour tuer des prostituées en toute discrétion.

Ce type d’arme là :

hyperprotec.com/…

francearcherie.com/…

L’arbalète est silencieuse ce qui est parfait pour le ni vu ni connu (elle est encore utilisée par certaines forces spéciales pour cette raison). Au moyen âge elle était plébiscitée pour sa simplicité d’utilisation et la rapidité d’apprentissage de son maniement, contrairement à l’arc.arbalete Son inconvénient est le temps de rechargement, c’est la raison pour laquelle il est important de bien comprendre que ce n’est pas une arme d’assaut mais de siège pour se défendre depuis chez soi quand on est assiégé, pour tirer de loin sans être vu et en pouvant prendre son temps pour ajuster une cible.

L’arbalète se décline aussi au format “pistolet”, d’une puissance de 80 lbs. Elle fait un bruit ridicule, à peine audible, pour une puissance remarquable. Sa portée est trop courte pour un tir de siège mais elle peut servir d’appoint à une épée.

Pour information, l’unité lbs est une unité traditionnelle (scientifiquement erronée) pour quantifier la puissance d’une arbalète. Il s’agit de la force necessaire pour tenir l’arc tendu, exprimée en “poids”. 1 lbs ~ 0.5 kg. Tendre une arbalète de 200 lbs équivaut donc à soulever une masse de 100 kg. Autant vous dire que ça fonctionne avec des poulies pour les gros modèles, et autant vous dire aussi que la flèche (qui, dans le cas de l’arbalète, s’appelle un carreau, non pas une flèche) rentre dans un bonhomme comme dans du beurre. Un chasseur canadien a tiré un ours à l’arbalète 225 lbs : le carreau avait quasiment traversé toute la bête, à l’exception de l’empennage.

Au format “fusil” l’arbalète est une arme redoutable et des modèles aux environs de 150 € montent jusqu’à 150 lbs.

balisteLes arbalètes fabriquées au Moyen-Âge, d’une puissance montant jusqu’à 200 lbs, appelées alors Balistes, étaient connues pour tuer un cheval ou des files entières de soldats, elles pouvaient être mortelles à 100 m sur un chevalier tout en armure. Le fait qu’un trouffion puisse tuer, sans possibilité de lutte, un preux chevalier qui a passé sa vie à s’entraîner à la guerre était insupportable, d’où l’idée d’interdiction par le pape.

On rappelle que pour n’importe quel outil, la bonne qualité de celui-ci ne fait pas immédiatement le professionnalisme de celui qui le manie.

Le maitre mot c’est l’entraînement et la connaissance de son outil, doublé d’une vision de soi juste.

L’arbalète, depuis chez soi, sur un ennemi au loin qui assiège le chateau et passe plus ou moins régulièrement à découvert devant les remparts, c’est brutal, simple, efficace, quasi silencieux et avec un minimum de risques. Richard Coeur de Lion en est la preuve la plus célèbre.

Les IMMORTELS
Les Immortels - Les dieux ont besoin d'un héros
En savoir plus…

Les films d’Estoc & Taille :

Le Trône de Fer (HBO Game of Thrones)

Les Trois Mousquetaires 3D

Conan 3D

Le Dernier Des Templiers (Season of the witch)

Narnia III – L’Odyssée du Passeur d’aurore

Machete

Source: SITAmnesty

11/07/2011

Sud Soudan: un nouvel Etat belliqueux est né…


Mal barrés, les Soudanais. Au Nord comme au Sud, les machettes vont a nouveau être souillées de sang… Le nouvel Etat du Sud est de sensibilité animiste et chrétienne… Je vous fait un dessin?

FDF

.

Le Président soudanais el-Béchir est le pire criminel de masse que le monde connaisse. Poursuivi par la Cour Pénale Internationale pour génocide, il a pendant 20 ans exterminé des communautés entières qui avaient osé contester son règne. L’histoire est en train de se répéter, à moins que nous ne l’arrêtions pour de bon.

Il bombarde en ce moment des femmes et des enfants dans les monts Nouba, pendant que ses milices passent de porte en porte pour égorger des familles entières. Cela fait des décennies que les dirigeants du monde entier tolèrent de manière honteuse l’indicible brutalité d’el-Béchir afin de conserver l’accès aux importantes réserves de pétrole de son régime. Mais les choses ont changé. Le Soudan s’est divisé en deux, l’inflation et les prix des produits alimentaires montent en flèche, et l’emprise d’el-Béchir sur le pouvoir est plus affaiblie que jamais.

Envoyons un message retentissant à nos dirigeants pour leur signifier que trop c’est trop, et pour exiger qu’ils mettent fin immédiatement à leur inaction choquante : en arrêtant ce monstre, en imposant des sanctions sévères contre son camp, et en s’engageant à protéger le peuple soudanais du génocide qu’il encourt. Cliquez ci-dessous pour signer la pétition et parlez-en à tous. Nous la remettrons aux membres du Conseil de Sécurité de l’ONU lorsque nous aurons atteint 300 000 signatures.

http://www.avaaz.org/fr/sudan_enough_is_enough_fr/?vl

Les monts Nouba sont en état de siège. El-Béchir y a assassiné une génération entière d’hommes, de femmes et d’enfants durant les années 1990, et le voilà revenu pour martyriser les survivants. Mais le Sud-Soudan en souffrance depuis des années est finalement devenu indépendant, reprenant par là-même l’essentiel du pétrole utilisé par el-Béchir pour monnayer la complicité internationale envers ses crimes. El-Béchir est également confronté à des mouvements de protestation démocratique, à une économie en déclin, et à des relations tendues avec son protecteur de toujours, la Chine. C’est notre meilleure chance depuis des décennies d’organiser l’action internationale indispensable pour faire cesser le pouvoir brutal d’el-Béchir.

Des sanctions internationales sévères, un plan global concerté pour arrêter el-Béchir et ses complices poursuivis par la Cour Pénale Internationale, ainsi qu’un engagement à protéger les Soudanais d’autres crimes contre l’humanité, tout cela donnerait à el-Béchir un signal fort que la partie est terminée. Cela affaiblirait sa position au sein-même de son régime, et montrerait aux Soudanais que l’impunité pour ses crimes a pris fin. Voilà trop longtemps que les Soudanais – au Sud, au Darfour, à Nouba, et en bien d’autres endroits – attendent que le monde prenne position pour l’humanité et la justice, soutenons-les maintenant:

http://www.avaaz.org/fr/sudan_enough_is_enough_fr/?vl

Il est presque impossible d’imaginer le désespoir et la terreur des femmes et des enfants à Nouba aujourd’hui, ou au Darfour avant eux. C’est une large tache sur la conscience du monde entier que de ne pas avoir pas agi pour faire cesser le règne de terreur d’el-Béchir. Mettons fin à ce règne maintenant, en appelant massivement nos gouvernements à agir.

Avec espoir,

Ricken, Stephanie, Nicola, Alice, Morgan, Rewan et le reste de l’équipe Avaaz

Source: http://avaaz.org/

13/05/2011

A peine arrivés à Albi, deux Antillais jouent de la machette…

A la machette! Comme dans leur pays d’origine! Vive la diversité! Vive le mélange des ethnies ! Vive le « vivre ensemble »! Vive l’immigration!!! Au fait, peut-être étaient ils envoyés par SOS Racisme pour effectuer un de leur fameux « testing » ? Loupé !

FDF

.

Albi. Rixe à la machette devant le « Cotton Club » : un blessé !

L'expédition punitive au «Cotton club» s'est retournée contre les deux agresseurs./ Photo DDM, J.-M. Lamboley
L’expédition punitive au «Cotton club» s’est retournée contre les deux agresseurs./ Photo DDM, J.-M. Lamboley

Une énorme flaque de sang : les quelques témoins présents dimanche matin, rue Croix-Verte, devant le « Cotton Club » ont encore cette image gravée dans la tête. Celle d’un homme, le bras sérieusement entaillé par une lame de couteau de 30 centimètres et qui saigne abondamment. Épilogue d’une rixe de fin de nuit à la sortie d’une discothèque ? Pas exactement. Car le blessé, qui a passé deux jours à l’hôpital d’Albi, a été interpellé mercredi après-midi et placé en garde à vue au commissariat, avec un comparse que la police recherchait activement depuis dimanche.

Ivres, on leur refuse l’entrée

Ces deux Guadeloupéens, âgés de 22 et 25 ans, sont accusés d’avoir monté une embuscade à 5 heures du matin, pour se venger d’avoir été éconduits par les portiers de l’établissement. Selon les éléments recueillis par les enquêteurs de la brigade de sûreté urbaine, les deux jeunes Antillais, arrivés récemment à Albi, étaient ivres samedi soir et faisaient preuve d’agressivité. Des éléments qui ont incité le gérant du « Cotton Club » à leur refuser l’entrée. Les deux copains, ne voulant pas en rester là, auraient fait le siège de la discothèque à plusieurs reprises. Jusqu’à échafauder ce plan de vengeance. En fin de nuit, ils sont revenus à l’appartement loué par l’un d’eux rue Pierre-Esquilat, dans le quartier Rochegude. Là, ils ont récupéré des cagoules mais surtout des machettes et un couteau de 30 centimètres. Ainsi armés, ils sont revenus rue Croix-Verte où le « Cotton Club » venait de fermer. En frappant sur le rideau métallique, ils pensaient attirer les vigiles dehors pour régler les comptes. Dissimulés dans l’encoignure d’un immeuble voisin, ils ont attendu que les membres du personnel de la boîte sortent dans la rue. Mais ils n’avaient sans doute pas prévu qu’ils allaient se retrouver à deux contre cinq. Jouant de la machette à grands coups de moulinet, les assaillants n’ont heureusement pas touché leur cible.

Les vigiles, tous des professionnels, ont réussi à désarmer celui qui tenait la machette et même à lui arracher sa cagoule. Craignant sans doute d’être reconnu, il a pris la fuite. Son comparse a été lui aussi neutralisé. Un portier l’a surpris par-derrière et l’a bloqué en lui enserrant les bras. Le jeune Antillais a chuté, avec le couteau à la main. C’est dans ces circonstances que la lame s’est enfoncée dans son bras, provoquant la blessure que l’on sait. Hier soir, les deux néo-Albigeois étaient toujours en garde à vue au commissariat. Ils doivent être déférés au parquet dans la journée.

Source: http://www.ladepeche.fr/

09/05/2011

Seize chrétiens tués probablement par des musulmans dans le Nord du Nigeria !

Et là-bas, c’est « tout à la machette »; spécialité locale. Horrible… Reparlez-nous de tolérance.

FDF

.

Seize personnes ont été tuées vendredi 6 mai dans l’attaque d’un village chrétien du nord du Nigeria, une région en proie à de fréquentes violences entre communautés chrétiennes et musulmanes.

Des hommes armés ont attaqué dans la nuit du vendredi 6 mai le village de Kurum, dans l’État de Bauchi. Seize chrétiens ont été tués et une vingtaine de maisons incendiées, selon la police locale. La police a été déployée dans la zone pour éviter une escalade de la violence.

Lors de violences consécutives à la publication des résultats de l’élection présidentielle du 16 avril, 53 églises avaient été incendiées dans l’État de Bauchi, à majorité musulmane. Le scrutin a porté à la tête du Nigeria Goodluck Jonathan, chrétien du Sud, devant le général Muhammadu Buhari, musulman du Nord. Le déploiement de militaires et l’instauration de couvre-feux avaient permis de ramener le calme.

Mais selon Civil Rights Congress, une ONG de défense des droits de l’homme, les émeutes post-électorales ont fait 516 morts dans le pays. Elles ont été à l’origine du déplacement de 74 000 personnes, d’après la Croix-Rouge.

Source: http://www.la-croix.com/

06/12/2010

Cote d’Ivoire: une nouvelle fois, le monde chrétien et le monde musulman vont s’affronter…

Les deux mondes de Gbagbo et Ouattara… Laurent Gbagbo a prêté serment. Il s’est fait « investir » président. Mais l’autre aussi. Ca va donner de la machette, là-bas… Le musulman Ouattara (pote à Sarko…) ne s’avouera jamais vaincu. On a déjà connu ça avec avec la victoire parfaitement démocratique du FIS en Algérie. Bilan ? Coup d’état des fachos algériens pro-occident pour barrer la route aux fachos algériens anti-Occident… et guerre civile ! Donc afflux de musulmans chez nous. On voit ce que ça donne… 

Dans le cas de la Côte d’Ivoire: afflux d’immigrés (sans papiers si possible) chez nous. Car la Côte d’Ivoire a DEUX présidents, DEUX gouvernements (http://www.rfi.fr/afrique/20101206-cote-ivoire-semblant-retour-calme-fond-negociations) etc… D’un coté: http://www.monsaphir.com/culture-religion-3/les-musulmans-reconnaissants-a-laurent-gbagbo.html
Et de l’autre: « Alassane Dramane Ouattara qui avait justifié son inéligibilité à la présidentielle en affirmant que « On ne veut pas que je sois président parce que je suis musulman et nordiste. »
.
Vive la démocratie! Vive la diversité! Vive la France!
FDF

Laurent Gbagbo : 51,45.Alassane Ouattara : 49,51. M. Paul Yao N’dré, le président du Conseil constitutionnel de Côte d’Ivoire vient de proclamer vainqueur à l’élection présidentielle du 28 novembre 2010, le chef de l’Etat sortant, M. Laurent Gbagbo.

Il a été investi en début d’après midi, ce samedi 4 décembre 2010, au Palais présidentiel. Dans la salle des pas perdus. En présence des présidents des institutions républicaines, des membres du gouvernement, du corps diplomatique, des organisations internationales, des associations et organisation de la société civile, des fédérations sportives, des associations de jeunesse, des confessions religieuses, des syndicats, des organisations professionnelles des médias, etc.

A l’occasion, le Président du Conseil Constitutionnel a rappelé aux uns et aux autres, notamment aux ivoiriens, qu’ils doivent se garder de « détruire notre patrimoine commun qu’est la patrie ».Indiquant par la suite que « dans tous les pays du monde, il existe des institutions chargées de la conception, de l’organisation des élections. L’organisation des nations unies pour la Côte d’Ivoire (onuci) observe et rend compte mais n’est pas habilité à juger et valider ces élections. En Côte d’Ivoire, la Cei organise et proclame les résultats provisoires en 1er ressort .Il revient au Conseil Constitutionnel de juger et de valider ».

Le chef de l’Etat a reçu des mains du grand chancelier, le général Youssouf Koné, le grand collier qui fait désormais de lui, le Président de la République de Côte d’Ivoire après le scrutin présidentiel du 28 novembre dernier. Au cours de cette cérémonie de prestation de serment, Laurent Gbagbo a, face à la nation, juré de servir le peuple et le pays. Sans trahir ceux qui l’ont fait « roi », les ivoiriens, le peuple. En déclarant ceci à haute voix : « Devant le peuple souverain de Côte d’Ivoire, je jure solennellement et sur l’honneur de respecter… »

Le Président de la République s’est appesanti surtout sur deux choses qui lui tiennent à cœur. La construction de la République et la démocratie.

La construction de la République selon Le président Laurent Gbagbo implique pour chacun des citoyens, une égalité de chance et l’effacement de tout esprit de caste. Cette république sociale embrasse tout le monde. Elle intègre harmonieusement la laïcité, la promotion des valeurs. Pour que la République soit forte, le nouveau chef de l’Etat ivoirien estime qu’elle doit être assise sur la démocratie. Le Président de la République dit comprendre mieux aujourd’hui, qu’hier, les causes des crises qui secouent l’Afrique notamment. Elles sont dues, entre autres, explique-t-il, au fait que des gens vivent hors –la-loi. Les gens n’aiment pas respecter les lois et les procédures qui en découlent. Il n’y a pas de république forte qui ne soit assise sur la loi. Ces derniers temps, révèle-t-il, j’ai entendu des choses ahurissantes. La Cei est une structure administrative qui a des limites, lesquelles ont été récemment révélées au grand jour. Il nous faut mener la réflexion afin d’éviter les blocages en son sein. Au regard de l’expérience des structures similaires qui existent au Ghana et en Afrique du Sud, des corrections devraient donc être apportées à la Cei. Laurent Gbagbo promet de se pencher sur la question. Une piste : Pourquoi ne pas proposer à la Cei de ne pas proclamer les résultats mais de se contenter de tout transmettre(les Pv et autres éléments) au Conseil Constitutionnel ?

Le Président Gbagbo a fait savoir qu’il a ces derniers temps, constaté de « graves cas d’ingérence »dans les affaires de son pays. Il affirme être chargé en tant que Président de la République de veiller à garantir la souveraineté de la Côte d’Ivoire. Par conséquent, il a déclaré haut et fort qu’il est donc chargé de la défendre. De ne jamais négocier cette souveraineté.

A ces compatriotes qui ont tendances à rechercher les solutions à leur problème en aliénant la souveraineté de leur pays, à l’extérieur, Gbagbo rappelle que « si on perd sa souveraineté, on devient un pays vassal. »Or, soutient-il, « on peut travailler avec tout le monde sans compromettre notre souveraineté ».En définitive, il appartient aux ivoiriens d’être eux-mêmes les gardiens de leur souveraineté. De ne pas compter sur autrui pour faire d’eux des rois. Car, celui qui te fait roi a un droit sur ton siège, fait-il remarquer. Souhaitant que le pouvoir est durable quand, seul le peuple te fait roi… Premier message à la nation du candidat Laurent Gbagbo, fraîchement élu Président de la République de Côte d’Ivoire.

Source: http://cote-ivoire.com/

18/11/2010

Massacres au Nigéria. Vous êtiez au courant? Moi pas.

L’extrait vidéo qui suit (éloignez les enfants et les personnes sensibles…) et surtout ce qu’il évoque n’a pas été très médiatisé… Et pour cause: ca sème un grand doute sur la « religion » d’amour, de paix et de tolérance… On comprend pourquoi ces gens se sauvent de leur pays… Faisons en sorte que nous n’ayons pas à quitter le notre… Résistons avant l’islamisation définitive.

FDF

.

Lire: http://www.youtube.com/watch?v=j5FSVx_Ef7E&NR=1

05/11/2010

Attaque à la machette pour récupérer son dû…

La délinquance diminue… Si si.

En outre, j’avais une vague idée sur l’origine ethnique du maniaque de la machette. Quel con je suis! C’est écrit. Il est vrai que peu de gens se baladent en France avec une machette. Dans la brousse, oui, mais pas en France. Ben si. Va falloir s’y faire. Mais je ne pense pas qu’on y arrivera, à s’y faire…

FDF

.

À la barre du tribunal correctionnel de Rodez hier, L.C., 37 ans, et E.M., 45 ans. Les deux hommes, anciens associés d’une SARL dans le secteur du bâtiment, comparaissent pour tentative d’extorsion par violence, menace ou contrainte de fonds. En l’espèce, ils auraient, en février 2010, à Villefranche-de-Rouergue, tenté d’obtenir de l’argent (2 500 €) que leur devait un client en le menaçant et en le violentant à son domicile.

Tout avait commencé quelques mois plus tôt lorsque L.C. a accepté de faire des travaux de restauration dans la maison que venait d’acheter son ex-compagne, L.T., en concubinage avec S.B. Le couple, qui rencontrait des difficultés financières, tardait à payer ses factures. Jusqu’au jour où la moutarde est montée au nez d’E.M. qui, avec L.C., leur a rendu une petite visite pour réclamer son dû. « Beaucoup d’amis et collègues artisans ont plié ces dernières années à cause d’impayés et bien souvent c’est le client qui a gain de cause », a déclaré le prévenu à la barre. Sauf que lors de cette visite au domicile de son client, le ton est monté et E.M. aurait dégainé la machette qu’il avait cachée dans son dos. Il se serait alors avancé vers S.B. pour l’intimider, ce dernier aurait trébuché.

Pour la suite de l’histoire, les versions divergent. E.M. dit être tombé sur sa victime et l’avoir tapé avec le plat de la lame de sa machette. S.B., lui, affirme avoir été tabassé jusqu’au sang. Pour preuve son ITT (Incapacité totale de travail) de 30 jours. Le médecin légiste, qui a relevé un muscle et un tendon sectionnés, des plaies et des bleus, affirme que les blessures sont dues au tranchant d’une arme blanche. « Il nous avait menacés en disant qu’il ferait appel à sa bande de copain de Mauriac ; c’est pour ça que j’ai pris ma machette. Et puis je suis originaire de la Martinique et je reproduis le schéma de mon père », se défend E.M. « Il a fait un geste avec sa main du côté droit. J’ai agi par peur, stupidité et panique ».

Des arguments que Me Aoust, avocat de la victime, démonte en révélant qu’E.M. a passé 12 ans dans les corps spéciaux de l’armée comme légionnaire, para et instructeur : « Cette réaction est contraire à votre formation. Reconnaissez cette expédition punitive, cette tentative d’extorsion de fonds ». Le substitut du procureur Deboos a souligné les « méthodes mafieuses » des deux prévenus qui ont voulu « se faire justice par des moyens violents » et demandé 30 mois de prison dont 24 avec sursis pour L.C. et 4 ans de prison dont 3 avec sursis pour E.M. L’avocate de ce dernier, Me Gosset, a, elle, mit l’accent sur l’état douteux de S.B., sous l’emprise de stupéfiants comme l’ont révélé les test, et émis l’hypothèse qu’il ait pu lui-même se blesser avec la machette tant il se débattait. « Son pantalon n’avait pas une goutte de sang parce que les cocaïnomanes ça fait des hémorragies, il n’a saigné qu’après ». Le tribunal donnera son délibéré le 1er décembre à 14 heures.

Source: http://tinyurl.com/3xf627k