Francaisdefrance's Blog

20/03/2012

Passage à tabac pour non-respect du ramadan à Lyon: prison ferme pour les « justiciers » d’Allah !

Et pan dans la tronche, les fanas de l’idéologie d’amour, de paix et de tolérance! J’espère qu’en prison on leur servira du non-halal sans leur dire; tout de suite, du moins…

FDF

.

Dessin: Dilem

.

Deux hommes de 24 et 25 ans ont été condamnés hier à des peines de cinq et trois ans de prison pour avoir passé à tabac un quadragénaire d’origine sénégalaise sous prétexte qu’il ne respectait pas le ramadan.

« Vous avez détruit la vie » d’Amarra Diarra, a lancé le substitut du procureur de la République de Lyon réclamant devant le tribunal correctionnel 6 ans de prison à l’encontre d’Idriss Zamor et Abderrezak Khakled. Tous deux étaient poursuivis pour « violences volontaires en réunion ayant entraîné une ITT de plus de 8 jours », « avec la circonstance aggravante de l’appartenance supposée à une religion ». Un troisième prévenu, mineur au moment des faits, sera jugé ultérieument.

L’après-midi du 13 août 2010 à Lyon, Amarra Diarra buvait un café à la terrasse d’un snack dans un quartier populaire de Lyon lorsqu’il a été violemment pris à parti par trois « jeunes » lui reprochant de fumer une cigarette pendant le ramadan.

Resté plusieurs semaines entre la vie et la mort, Amarra Diarra avait subi une « ablation du crâne » (?) pendant dix mois pour réduire l’hématome, « l’obligeant à porter un casque en permanence », et souffre toujours d’»importantes séquelles physiques et neurologiques ».

Source: http://www.estrepublicain.fr/

23/02/2012

L’UMP en flagrant délit de discrimination…

Si ce que Nora Berra affirme est vrai, c’est grave… Et en même temps, c’est un bon point tombé dans la fosse de la chasse aux discriminations dont nous sommes tous potentiellement coupables… Vous voyez ce que je veux dire?

Que vont faire SOS Racisme, le MRAP, la Licra ??? Attaquer l’UMP? Ceux qui les subventionnent? C’est mordre la main qui vous nourrit.

FDF

.

Photo d’illustration…

.

Rhône. Lyon: Nora Berra dénonce un refus de l’UMP de l’investir au motif de ses «origines»

La secrétaire d’Etat à la Santé, Nora Berra, a dénoncé jeudi sur RTL le refus de l’UMP de la désigner comme candidate du parti dans la 4e circonscription de Lyon, affirmant qu’il avait trait à ses «origines» algériennes.

«On m’a fait comprendre que mes origines pouvaient poser un certain problème à certains électeurs», a déploré Mme Berra, une représentante de la diversité au sein du gouvernement. «Je ne veux pas croire que les instances dirigeantes de ma famille politique puissent s’engager sur une ligne qui va à l’encontre de la ligne qui a été développée par le président de la République», a-t-elle ajouté.

Selon RTL, l’UMP a indiqué qu’un «autre point de chute» était envisagé à Lyon pour Mme Berra. La commission des investitures doit se prononcer à la fin du mois. La 4e circonscription est celle de l’ancien ministre de la Justice Dominique Perben.

Mme Berra, cinquième d’une famile algérienne de 11 enfants, a passé sa jeunesse dans la banlieue lyonnaise. Après des études de médecine en Algérie, elle a travaillé à l’hôpital Edouard-Herriot puis dans l’industrie pharmaceutique avant d’entreprendre une carrière politique à Lyon.

En juin 2009, elle est entrée au gouvernement comme secrétaire d’Etat aux Aînés. En novembre 2010 elle est devenue secrétaire d’Etat à la Santé, aux côtés de Xavier Bertrand, chargé du Travail, de l’Emploi et de la Santé.

Bonus: http://tinyurl.com/7axw89q

Source: http://www.leprogres.fr/

22/02/2012

Peine clémente pour cet homme de 72 ans, meurtrier de son épouse et violeur de ses filles…

Pervers pépère… Une « ancienne chance pour la France »… En fait, il n’y a pas d’âge pour cette catégorie de « personnes »…

Imaginons: j’ai le même passé « glorieux » de ce monsieur; j’ai le même âge: et je suis Français de souche… Qu’est-ce qui m’attend?

FDF

.

Dessin d’illustration

.

Il tend l’oreille et s’appuie sur une béquille. À 73 ans,  (MAIS CE N’EST PAS LA BEQUILLE  A LAQUELLE VOUS PENSEZ )  – un tunisien,  Othman K. est jugé pour agression sexuelle, soupçonné d’attouchements sur sa petite fille de 4 ans,    APRES  AVOIR ETE CONDAMNE  à 15 ans POUR AVOIR ASSASSINé   SA FEMME EN  1990.
Jusque là, tout est normal, en islam  une femme c’est quantité négligeable.

MAIS IL NIE LES  DEUX  CRIMES TOUT EN BLOC,  ALORS QUE SES AUTRES FILLES L’ACCUSENT DE VIOLS,  aussi.
IL S’EN SORT PLUTOT BIEN :  10 MOIS  AVEC SURSIS  +  inscription  au fichier des délinquants sexuels

JC JC…

.

Il tend l’oreille et s’appuie sur une béquille. À 73 ans, il se dit victime du complot de sa jeune épouse, de quarante ans sa cadette. Il se dit blessé par d’aussi sales accusations. Jeudi, face au tribunal correctionnel de Lyon, Othman K (1) est jugé pour agression sexuelle, soupçonné d’attouchements sur sa petite fille de 4 ans, le 19 septembre 2010. Vieux salace ?

Au fil du procès, l’affaire se charge d’une tout autre dimension. Sa troisième épouse a livré la scène aux policiers. Elle a vu la petite à moitié dénudée sur le lit, son mari s’était mis en colère, menaçant de se suicider, finissant par s’assommer contre une table. Elle a aussi raconté son mariage arrangé en Tunisie, ses trois enfants et un climat de peur. Alors les enquêteurs ont fouillé le passé. Othman K a été condamné en 1990 à quinze ans de réclusion criminelle pour assassinat : sa première épouse, tuée dans un incendie de voiture. Ce qu’il continue de nier à l’audience correctionnelle, d’une manière énigmatique : « Ce qu’elle avait fait avec les autres… Qui l’a tuée, je ne sais pas. » Comme s’il évoquait le mobile d’une jalousie pour infidélité, en niant le meurtre.

Les enquêteurs ont recherché ses autres enfants, issus du premier mariage, aux quatre coins du monde. Dont une fille aux États-Unis, qui avait vécu avec un célèbre joueur de foot lyonnais. Ils ont mené des auditions, par téléphone. Et découvert des secrets de famille. Des filles ont fait part du comportement déviant du père, de viols répétés. Ce qui n’avait jamais été révélé. Le voile du passé passe dans le prétoire, projetant une ombre épaisse sur l’image du vieux monsieur poli.

Une dualité que souligne l’expertise psychiatrique. Dans une conclusion accablante, il est question d’une « personnalité perverse avec un clivage d’une étanchéité absolue. »

L’expert parle d’une « dangerosité évidente » et préconise » une prudence absolue » dans le contact avec les enfants. Son avocate, Isabelle Damiano, a rappelé qu’il fallait juger les faits, en prenant garde de relativiser ces encombrants souvenirs lointains, inscrits au dossier avec une grande légèreté procédurale.

Othman K a été condamné à dix mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve, avec inscription au fichier des délinquants sexuels.

Souce :  http://www.leprogres.fr/

20/01/2012

Calme toi, mon pote; et va prendre un valium, ça devrait passer…

Il est magnifique, ce type au porte voix… Magnifique.

A mon avis, au bout de son « discours », il ne devait plus se souvenir du début…

FDF

.

Un grand discours,  un grand homme,  
une foule immense, en liesse.   
Vous ne devez pas manquer ce discours HISTORIQUE.
A écouter jusqu’au bout, mais prenez du paracétamol (double dose), il dit plein de choses significatives de leur haine.

JC JC…

.

http://youtu.be/9BRrOQ7kpyw

Toujours en train de chialer…

13/01/2012

Grand Lyon et la SNCF pris en « flag » de discrimination positive !

Là, attendons les réactions de Sos Racaille Racisme, la LICRA, la Halde, etc… Restez à l’écoute mais ça risque de durer un moment…

FDF

.

Dans le « Grand Lyon »…

Un contrôleur agressé au couteau dans un train venant de Lyon; mais ça, on évite d’en parler…

.

.

.

Nous avions, dans un précédent article, pointé du doigt les méthodes de recrutement pratiquées par la SNCF et le Grand Lyon, nous demandant si la sélection de candidats issus « en priorité des Zones urbaines sensibles (ZUS) » n’était pas un moyen détourné pour ces deux organismes de faire un recrutement sur des bases ethniques, afin de privilégier les candidats issus de la « diversité », nouveau terme de la novlangue médiatique pour désigner principalement les populations « afro-maghrébines ».

Après enquête, la réponse est clairement oui !

Oui, cette méthode de recrutement est un moyen détourné pour recruter en priorité des « Afro-Maghrébins » et ce au détriment des « Français de souche ».

Oui, le Grand Lyon mène une politique de « discrimination positive » afin de privilégier « les Français issus de l’immigration » en pratiquant une sélection territoriale des candidats.

Ces méthodes de « discrimination positive territoriale » ont été clairement explicitées dans un rapport public datant de 2006, « Renouvellement démographique de la fonction publique de l’Etat : vers une intégration prioritaire des Français issus de l’immigration ? ». L’auteur, Gwénaële CALVES, présente les pistes suivies par la SNCF et le Grand Lyon (avec beaucoup d’autres organismes et entreprises !) cinq années plus tard dans certaines sessions de recrutements.

Et comme toujours en France, il faut s’astreindre à un véritable exercice de décodage de la novlangue étatique et éclairer les zones d’ombre pour comprendre le mécanisme mis en place afin de privilégier les populations « afro-maghrébines » au détriment des « Français de Souche ».

Car l’exercice est périlleux voire même explosif pour une République si sourcilleuse sur l’égalitarisme : comment faire pour que, dixit Nicolas Sarkozy, « le fils de Mohamed et Latifa » soit « plus aidé que celui de Nicolas et Cécilia » (1) sans que cela ne s’ébruite ? Comment recruter sur des bases ethniques lorsque la loi l’interdit alors que dans le même temps la SNCF et le Grand Lyon en tant que signataires de la « Charte de la diversité » se sont engagés à refléter « la diversité ethnique de la société française » dans ses effectifs ?

« La discrimination positive territoriale » pour privilégier les « Afro-Maghrébins »

Il suffit tout simplement d’intensifier « la discrimination positive territoriale » afin de cibler « en priorité les habitants des Zones urbaines sensibles (ZUS) » comme lors du forum « Rendez-vous égalité et compétences » à Lyon en octobre dernier ! Comme le note l’auteur du rapport, « les politiques de discrimination positive territoriale peuvent, de manière générale, s’analyser comme des politiques de discrimination positive indirecte au bénéfice des personnes issues de l’immigration ».

Mais pas n’importe quelles personnes issues de l’immigration : exit donc les descendants d’Italiens, d’Espagnols, de Portugais, etc. et même les Français en règle général puisque « nous sommes tous des enfants d’immigrés ».

Non, les entreprises françaises et l’Etat veulent faire du recrutement ethnique, mais sans le dire ! Car « le critère du lieu de résidence » et « la catégorie administrative jeunes des quartiers sensibles » ont permis « au cours des dernières années, la mise en place de diverses mesures de discrimination positive. Il s’agit d’une catégorie “à double fond”, qui permet aux politiques publiques d’intégrer implicitement un critère de désignation des individus qui, dans d’autres pays, serait qualifié d’« ethnique ». Le critère de la localisation géographique cible une population définie par des caractéristiques socio-économiques, mais il fonctionne aussi comme un mot de code qui permet de designer, de manière implicite et non exclusive, les jeunes issus de l’immigration ».

Le Grand Lyon fait la promotion des « Français issus de l’immigration »

Et c’est exactement le chemin suivit par le Grand Lyon depuis plusieurs années, comme le prouve la note du centre de Ressources Prospectives du Grand Lyon, Millénaire 3, intitulée : « Comment lutter contre les discriminations raciales ? Des pistes d’action dans les secteurs du logement, de l’éducation et de l’emploi ». L’auteur de cette synthèse datant de 2006, Caroline Januel, préconise de « promouvoir et aider l’accès à la fonction publique territoriale, des Français issus de l’immigration » (à travers le ciblage des quartiers de la politique de la Ville, ce qui lève toute difficulté juridique) afin de « de mieux prendre en compte la diversité au sein des collectivités locales. »

Le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb, s’est attelé depuis sa première élection en 2001 à promouvoir la « diversité ». Pierre angulaire de cette politique (2), Georges Kepenekian, adjoint délégué à la Culture et aux Droits des citoyens, coordonne cet imposant dispositif. Il est aidé en cela par cinq autres adjoint(e)s : Marie-Odile Fondeur (RH) ; Anne-Sophie Condemine (Emploi – Insertion) ; Thérèse Rabatel (Egalité femmes – hommes, handicap) ; Jean-Louis Touraine pour les services au public ; Louis Lévêque pour la politique de la ville et le logement.

La SNCF : Zone urbaine sensible et recrutement ethnique

La SNCF, comme la ville de Lyon, pratique depuis de nombreuses années une politique de recrutement favorisant la « diversité ». Elle a d’ailleurs instauré des quotas dans ses embauches, avec l’objectif d’avoir 15% de candidats provenant des Zones Urbaines Sensibles(3). Le président de la SNCF, Guillame Pepy, ne s’en cache même pas : « Ce n’est pas une politique de quotas ou d’emplois au rabais mais la SNCF doit représenter la diversité. 15 %, cela correspond à ce que nous devrions retrouver dans le processus d’embauche normal. Comme les candidats ne viennent pas à nous, nous allons vers eux à travers des forums de l’emploi ou des offres »(4).

Le Grand Lyon et la SNCF sont l’arbre du « recrutement ethnique » qui cache la forêt des discriminations frappant la « majorité visible » des « petits blancs ». Tout cela au nom de « l’idéologie antiraciste », véritable machine de guerre contre les « Français de souche ».

(1) Nicolas Sarkozy avait déclaré lors d’une visite dans une ville de la banlieue lyonnaise : « le fils de Mohamed et Latifa doit être plus aidé que celui de Nicolas et Cécilia » http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20040213.OBS4261/sarkozy-traite-de-facho-par-des-jeunes.html
(2) (2) Voir Lyon citoyens Mars 2011
(3) « 15 % d’embauches en zone urbaine sensible pour la SNCF » http://www.leparisien.fr/pantin-93500/15-d-embauches-en-zone-urbaine-sensible-pour-la-sncf-03-01-2009-360517.php
(4) En bref – La SNCF veut recruter dans la diversité http://www.mden-reunion.fr/general/en-bref-la-sncf-veut-recruter-dans-la-diversite/

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine [http://fr.novopress.info/]

Merci à JC JC…

17/12/2011

Pour bien débuter la journée… L’insoutenable récit d’un médecin légiste.

Et encore un qui a bénéficié de l’aide d’un avocat. Il faut bien que tout le monde vive, mais là…

Et le « boucher » ne prend que 30 ans… Dans 15 ans maxi, il est dehors, lames affûtées pour de nouveaux « exploits ».

La loi du Talion aurait été plus efficace. Mais chez nous, on accueille les bras ouverts les « chances pour la France »; et on les accompagne sur le chemin de l’intégration…

FDF

.

Halim Larbès, 40 ans,  LA SAUVAGERIE  MUSULMANE à L’ETAT LE PLUS PUR   et il prend 30 ANS  AVEC  UNE PÉRIODE DE SURETE DE 15 ANS……………………… SEULEMENT

JC JC

.

Halim Larbès condamné à 30 ans de prison pour avoir tué et dépecé une femme

Halim Larbès, 40 ans, a été condamné mercredi à trente ans de réclusion criminelle assortis d’une période de sûreté de 15 ans par la Cour d’assises du Rhône pour l’assassinat en 2008, à Lyon, d’une femme, dont il avait démembré le corps au couteau.
______________________________________________________________________________
Le tronc dans la baignoire, les membres supérieurs et inférieurs dans le congélateur et la tête dans un sac plastique c’est à ce spectacle que les policiers ont assisté médusés dans un appartement du 1 er arrondissement de Lyon. Un « travail » macabre au couteau qui aurait pris au bas mot une heure trente à un homme déterminé et calme.

Trop c’est trop. L’ordonnance de mise en accusation contenait des passages difficiles à supporter mais lorsque le professeur Malicier, médecin légiste, a consciencieusement et cliniquement évoqué dans les détails le dépeçage de cette jeune retraitée de la SNCF dans un appartement de la rue du Sergent-Blandan à Lyon, deux jurés coup sur coup ont jeté l’éponge. Quant aux autres ils prennent visiblement sur eux pour ne pas craquer à leur tour. Ce qui serait dramatique car il ne reste qu’un juré supplémentaire pour les deux jours d’audience. Le tronc dans la baignoire, les membres supérieurs et inférieurs dans le congélateur et la tête dans un sac plastique c’est à ce spectacle que les policiers ont assisté médusés en pénétrant dans le deux pièces d’Halim Larbès, 40 ans, à la suite de son appel téléphonique le soir du 21 juin 2008. Un appel angoissé et confus marquant une ligne de défense qui ne variera guère au cours de l’instruction.

Comment a-t-elle pu monter dans les étages sans attirer l’attention des voisins ?

Selon l’occupant des lieux, il aurait prêté sa chambre à un type rencontré quelques jours plus tôt au sortir du tunnel de la Croix- Rousse et venu la veille du drame en compagnie d’une femme dans le but plus ou moins avoué d’avoir une relation sexuelle. Les laissant seuls quelques heures, il serait revenu et aurait constaté la mort de Martine Bord. Le copain l’aurait assuré qu’il ferait le ménage et lui serait parti accompagner son épouse à la gare qui partait pour un voyage en Corse. A son retour il se serait rendu compte de l’horreur de la scène pour après quelques heures d’hésitations prévenir la police. Thèse bien fragile dans la mesure où le mystérieux « Frédéric » n’a jamais été retrouvé et que les empreintes génétiques de Larbès ont été retrouvées sur les sous-vêtements de la victime mais également sur les gants en plastiques ayant servi durant la découpe. Autre contradiction dans ce dossier la personnalité de la victime. Martine, 55 ans, mariée à un industriel s’apprêtait à le rejoindre au Maroc et ce soir là après avoir dîné chez des amis quai Pierre-Scize comptait rentrer chez ses parents rue de l’Annonciade. Ce n’était pas une femme à suivre un inconnu ont tous relevé ceux qui la connaissaient mais également une femme apte à se défendre. Alors comment a-t-elle pu monter dans les étages en colimaçon de ce vieil immeuble et pourquoi personne n’a-t-il rien entendu ? De quoi se poser des questions et M e Banbanaste pour la défense compte bien s’y employer.

27/10/2011

Tranche de vie, à Saint Denis (93)…

Je viens de recevoir ce témoignage. C’est du « vécu », ça se sent. Mais c’est aussi INADMISSIBLE !

L’auteur de ces lignes est écoeuré. Moi aussi. Et pas mal d’entre vous, après avoir lu, le seront…

FDF

.

« L‘entreprise qui m’employait jusqu’à mon départ se situait dans un magnifique immeuble rénové situé près de la gare de St Denis.

Hélas, la proximité de cette gare, interconnexion importante train-RER-tramway, un noeud important de distribution de drogue et de trafics en tous genres. Aucun blanc sur le trajet gare-entreprise. Multiples seringues sanglantes joncheant le sol, préservatifs usagés, monceaux d’ordures, matières fécales, urine, vomissures, etc.. Une secrétaire fut victime d’une agression à l’arme de poing porté sur sa tempe pour lui dérober son sac à mains. Un cadre, pourtant un grand gaillard de plus de 1,85 m,  fut roué de coups pour lui voler son scooter, le PDG d’une entreprise partageant l’immeuble avec nous fut roué de coups lui aussi, etc…

Impossible d’embaucher qui que ce soit, car les postulants reculaient avant d’arriver à l’entreprise.

J’ai donc, en ma qualité de responsable, saisi notre Direction et avons rencontré Monsieur le sous préfet pour la conduite à tenir.

Le sous préfet a organisé des rondes périodiques de policiers motorisés et des rondes surprise, et il a fait venir un policier spécialiste de la protection des personnes afin d’inculquer à nos personnels les « premiers gestes qui sauvent » et distribué une brochure ad hoc. Nous avions tous le numéro de la police sur nos portables et même en direct ceux des principaux officiers de la police locale ainsi que du SAMU et des ambulances pour sauver quelqu’un en mauvaise posture.

La DRH a fait prendre des cours de secourisme à nombre d’entre nous afin de ne pas nuire aux blessés en cas de gestes inadéquats de notre part (fractures, hémorragies, attaques cardiaques et cérébrales, etc…).

Notre DRH à loué un bus qui faisait l’aller et retour gare entreprise pour protéger le personnel.

Le problème c’est que la mairie de St Denis est de gauche et protège systématiquement les immigrés et défait systématiquement ce que fait la préfecture!

Je ne vous dis pas l’état de certaines rues, dès que l’on s’écarte des avenues principales. N’y passez jamais à pied! Si par malheur vous vous y égariez, fermez vos portes avec la condamnation centrale! L’état de crasse est considérable partout et les murs couverts d’affiches illisibles pour nous car toutes en langue arabe. Toutes les femmes y sont voilées et un très grand nombre en burqa, ça grouille d’enfants, tandis que les hommes y ont tous la tenue traditionnelle musulmane.

La France a disparu de ces rues depuis longtemps, comme elle disparaît aussi rapidement ailleurs…

La politique stérile de Sarközy de substitution de population est quasi totale en Seine St Denis et bien avancée dans le reste de notre malheureux pays…

Celles et ceux qui disent le contraire sont soit des menteurs,  soit ils n’ont jamais mis les pieds dans certains coins de la banlieue parisienne ou de certaines villes de France (Lille, Roubaix, Tourcoing, Marseille, Lyon, Henin Beaumont, Paris, etc..etc..). Allez voir Bruxelles aussi…Ca vaut le détour!…

Et je ne vous parle pas des bidon villes qui entourent Paris et maintes grandes villes françaises… Notez que c’est plus discret, car ils sont cachés par les monceaux d’ordures qui les entourent… Le sous préfet virait les roms mais il revenaient plus nombreux une fois touchés les 350 euros par personne..

Voilà un témoignage vécu à St Denis il y a de celà 4 ans!

Je crois urgent de tout mettre en oeuvre afin d’assurer la protection de la polulation de souche, car, d’une part nos effectifs de police sont de loin bien insuffisemment nombreux pour faire face, ils n’ont pas la technique adaptée aux adversaires habiles aux combats de rue, et surtout, je crains que le gouvernement donne plutôt l’ordre de faire feu sur nous que sur des musulmans suite au perpétuel syndrôme Malik Oussékine..(voire le pitoyable verdict des « jeunes » sur l’affaire de Villiers le Bel où 83 de nos CRS ont été blessés, parfois grièvement voire même par balles).

En tout les cas, le mal est bien plus avancé que ce qui est dit dans la presse « aux ordres », je puis en témoigner! Dans ce domaine comme dans tas d’autres, le mensonge est total! »

22/10/2011

Un couple de musulmans de Lyon condamné à de la prison ferme ! Ils maltraitaient leur enfants…

Pêché au hasard sur les infos de l’an passé.

Ecoutez et regardez le reportage vidéo.  NE SONT-ILS PAS MIGNONS    ELLE AVEC SA BÂCHE  ET LUI AVEC SON TORCHON SUR LA TÊTE comme en 1433 (aucune évolution) ???

Leurs enfants  souffrant  de retards,  leur ont été enlevés (il y avait du film au fenêtres pour qu’on ne les voie pas et  ils sortaient entièrement couverts, sans être scolarisés) et qui paye les familles d’accueil,  désormais?????. 

IL VOULAIENT, certainement, LES PROTEGER DES MECREANTS  mais alors pourquoi ne pas vivre au bled  OU IL N’Y A QUE DES MUZZ  ????   Ah oui j’oubliais:  au bled il n’y a ni aides sociales ni allocations familiales.

Mauvais traitements infligés à leurs enfants, enfermement, etc… C’est beau, l’islam…

FDF

.

Voir: http://youtu.be/yaj0oyhdNEE

31/08/2011

Horrible! Une mosquée dévalisée à Chavanoz !

Le ramadan est terminé; la stigmatisation reprend de plus belle… Ce n’est pas parce que nous hurlons sur nos édifices chrétiens saccagés en terres islamiques qu’il faut se venger sur les mosquées en France. Amour, paix et tolérance, mes frères…

Allez; on y va du refrain habituel:

« les coupables seront recherchés et sévèrement punis selon la charia« 

« La communauté musulmane horrifiée »

« Le recteur de la grande mosquée condamne »

« Le ministre des cultes condamne »

« SOS Racisme soutien la communauté musulmane et se porte partie civile »

« Cet acte terroriste est inadmissible »

Etc…

FDF

Mais ça, on évite d’en parler…

.

Une mosquée dévalisée en Isère !

Des dons dérobés, une salle de prière vandalisée. La mosquée de Chavanoz (Isère), située à 40 km de Lyon, a été cambriolée dans la nuit de lundi à mardi, à l’aube de l’Aïd El fitr. L’intérieur du lieu de culte a été saccagé, contraignant hier les fidèles à célébrer la fin du ramadan sur des tapis installés devant le lieu de culte. Une enquête a été ouverte pour retrouver la trace des vandales, repartis avec plusieurs centaines d’euros en poche. Une plainte a été déposée par l’association cultuelle Nord Isère, responsable de la mosquée.

Source: http://www.20minutes.fr/l

11/08/2011

Halalgate. Bienheureux seront les naïfs…

Scandales autour du « halal » de France: les musulmans jettent la faute sur l’Etat… Un peu trop facile, les gars. On ne vous a pas demandé de venir nous casser les pieds avec vos coutumes éculées.

FDF

.

Que la Malédiction des consommateurs soit sur les Mosquées de Lyon, d’Evry et de Paris

Les principes républicains ne sont pas utiles pour comprendre que la situation désastreuse du marché halal est la conséquence d’un choix politique. C’est bel et bien l’Etat français qui a favorisé ce système trinitaire du halal DE France, reposant sur les 3 exceptions accordées à trois mosquées du pays. Seules les mosquées de Paris, d’Evry et de Lyon disposent du privilège de délivrer des cartes de sacrificateurs et de former ces derniers. Ainsi on nous assure des productions prétendument « halal » émanant de certains abattoirs de France.

Avant ces privilèges, accordés comme des cadeaux politiques à trois recteurs autoproclamés, c’était les préfets qui étaient en charge de la délivrance de ces autorisations, de ces cartes de sacrificateurs du « halal ». Le préfet laïc et neutre, puisque haut fonctionnaire d’Etat soumis à la réserve, devait puiser dans le corpus juridique musulman pour consacrer les aptitudes du futur sacrificateur musulman. Cela ne faisait pas très laïc et il fallait se débarrasser de cette incohérence notoire. Un préfet ne pouvait que se baser sur les lois de la République et non plus celles du Noble Coran.

C’est Charles Pasqua, l’ancien mentor politique de Nicolas Sarkozy, qui le 24 décembre 1994, par circulaire ministérielle de l’Intérieur,  accordait la première exception, le premier monopole à la Grande Mosquée de Paris concernant la certification halal et la délivrance de cartes de sacrificateurs sur le territoire français.

C’était la naissance d’un monopole, une souche fertile de ce grand mal dans le marché du halal. En effet les exceptions accordées aux trois grandes mosquées ont créé un déséquilibre de la concurrence. Le système est biaisé, faussé dès le départ. Aucun abattoir de France ne peut embaucher de sacrificateurs autres que ceux habilités par les mosquées de la trinité du halal.

Les ministères de l’agriculture et de l’Intérieur sont concernés par ces habilitations délivrées à ces trois mosquées, plutôt à ces trois structures « claniques » ou « privées ». Quand des habilitations halal sont attribuées par des ministères français, c’est que ces derniers ont surement prévu des clauses d’annulation pour fautes graves.

Les grandes mosquées de France ne devraient pas manquer de se mobiliser autour de cette injustice devenue trop gênante et pénalisante pour le consommateur musulman français. Ces trois habilitations à défaut de disparaitre ne doivent plus constituer des exceptions dans le paysage islamique de France.

La défense du droit des consommateurs est plus intéressante au niveau européen. La France pourrait répondre du fait d’avoir favorisé 3 mosquées qui se partagent aujourd’hui le marché du halal français. Il y a certainement matière à démontrer que dans le cadre de la concurrence, il existe une inégalité de traitement favorisée par des autorités étatiques.

Le Conseil Français du Culte Musulman de France est justement fondé sur le même principe, il favorise quelques grandes mosquées, quelques recteurs autoproclamés, sur lesquels l’on projette toutes les lumières médiatiques pour faire oublier le reste du décor.

In fine, nous rejoignons la réflexion générale de Claude Guéant concernant le Faux halal. Que la France fasse appliquer ses lois et cesse de se compromettre dans le business du faux halal en permettant à 3 mosquées de jouir d’une réputation qu’elles ne méritent pas, car participant toutes aux tromperies généralisées du faux halal et touchant des millions de consommateurs musulmans français.

Source: http://www.cfcm.tv/

20/07/2011

Promenade en Francarabia…

Pas très rassurant, tout ça. Mais très motivant pour la « Résistance »…

FDF

.

Un habitant de Lyon nous fait parvenir une vidéo tournée en caméra cachée dans sa ville. Un aperçu furtif de la substitution de population et de l’islamisation de Lyon. Burqas, hijab, magasins islamistes, « barbus », restaurants et boucheries halal sont au menu…

Ici: http://youtu.be/_6sn1vfsxj4


Source: http://www.defrancisation.com/


Merci à DG pour l’info…

13/07/2011

Scènes de la délinquance ordinaire…

Quand je lis ce genre de faits divers, j’ai une forte envie d’aller nettoyer le vieux fusil poussiéreux de mon grand-père…

FDF

.

Les policiers ont procédé au cours de la nuit de samedi à dimanche peu après 3 heures à l’interpellation de trois mineurs qui ont dégradé trois voitures en stationnement rue de Pressensé à Villeurbanne. Les lascars s’amusaient à sauter sur les capots. Ils feront l’objet d’une convocation devant la justice. Une demi-heure plus tard un équipage intervenait pour les mêmes raisons cette fois dans le 6 e arrondissement rue Pierre-Corneille où un majeur et un mineur ont été mis en cause également pour des dégradations sur des véhicules.

Lyon 6 : à trois pour arracher le sac d’une vieille dame

Samedi à 9 h 30 une dame de 80 ans demeurant à proximité de la place Lyautey dans le 6 e arrondissement a été agressée par trois jeunes filles âgées de 13 et 16 ans. Les « sauvageonnes » se sont précipitées sur leur victime pour tenter de lui dérober son sac à main n’hésitant pas à la faire chuter au sol. Devant sa résistance et ses cris, elles se sont enfuies mais ont pu être rattrapées par un équipage de la BAC place de la Comédie où elles couraient dans l’intention de s’engouffrer dans le métro. Au terme de leur garde à vue elles devraient être présentées à un juge des enfants.

Un homme nu et violent sur l’A42 à Vaulx

Hier aux alentours de 19h30, un homme de 26 ans se trouvait nu sur l’A42 dans le sens Lyon-Genève à hauteur de la commune de Vaulx-en-Velin. Il forçait les automobilistes à s’arrêter pour monter sur les capots, arracher les essuie-glaces puis tenter de frapper les occupants des véhicules. Un fonctionnaire de la CRS autoroutière 45 qui passait par là est intervenu en recevant le soutien d’un gendarme lyonnais sur les lieux par hasard. L’homme, connu des services de police et qui ne se trouvait pas dans un état normal a été interpellé et conduit à l’hôpital E.-Herriot.

Lyon 9 e : jets de pierres contre la police

Hier soir, aux environs de 19 heures, un équipage de police qui procédait à un contrôle routier de routine s’est fait prendre à partie par un groupe de personnes non identifiées à hauteur du 559 avenue d’Ecully dans le 9 e arrondissement. Les policiers ont été agressés à coup de cailloux et ont essuyé des tirs à air comprimé, l’un d’eux a été légèrement blessé à la tête. Aussitôt à été lancé une opération de sécurisation du secteur avec envoi d’une section de CRS assistée de quelques équipages de police. Le calme est revenu et la police n’a procédé à aucune interpellation.

Source: http://forum.doctissimo.fr/

23/06/2011

Mariage: faire relever le voile islamique au moment de la lecture du Code Civil serait un acte d’islamophobie ?

Quand on veut vivre en République Française, on doit de se plier aux lois de la République Française! Que ce soit dans n’importe quel domaine. Un mariage se déroule devant un officier d’état civil. Lequel fait appliquer le CODE CIVIL… Et pas le coran! Tous les moyens sont bon pour faire fonctionner la stigmatisation.

FDF

.

La mariée devait-elle se dévoiler ?

Le 9 juin, l’adjointe au maire du 9e arrondissement a demandé à une jeune femme de relever sa « voilette » pour procéder à son mariage. « Une interprétation abusive de la loi qui n’est pas acceptable », réagit Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon. 

Le 9 juin dernier, Samira et Ali (1) se disent oui, à la mairie du 9e arrondissement. Pourtant, à la sortie, la jeune femme est en pleurs. Les deux époux fulminent contre l’adjointe qui, quelques instants plus tôt, a demandé à la mariée de relever son voile au moment de la lecture du Code Civil

Benhamed ()

« Respecter les lois de la République »

« Je les fais toujours se découvrir, qu’elles portent une voilette ou un chapeau« , précise Fatiha Benahmed, également conseillère régionale (Europe Ecologie-Les Verts, photo ci-contre). Une requête destinée à vérifier l’identité de la jeune femme. Durant la cérémonie, le malaise était perceptible : l’époux garde le regard baissé et refuse à la fin de serrer la main à l’élue. « Ma religion me l’interdit« , lui expose-t-il. « Nous avons la même religion, je pourrais être votre mère« , réplique Fatiha Benahmed. Pour elle, elle a simplement « fait respecter les lois de la République« . 

La circulaire du 22 juin 2010 précise que les futurs époux doivent présenter une pièce d’identité avant leur mariage. Mais cet acte « ne dispense pas l’officier de l’état civil de vérifier visuellement l’identité des époux ainsi que des témoins« . « Par conséquent, le port d’une pièce vestimentaire dissimulant le visage d’un des futurs époux ou d’un témoin, quelle ait une vocation religieuse, traditionnelle ou décorative, ne permet pas à l’officier de l’état civil de contrôler le consentement des époux ni de s’assurer de l’identité« , précise le texte. Etait-ce le cas le 9 juin ? Le visage était-il réellement dissimulé au point de ne pouvoir procéder à la vérification de l’identité de l’épouse ? 

L’élue « a gâché le plus beau jour de leur vie »

kabtane ()

« C’est une interprétation abusive de la loi qui n’est pas acceptable« , réagit Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon (photo ci-contre). Pour lui, « la multiplicité des lois contre les musulmans fait que même les élus se perdent en conjecture« . La coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI) prend aussi l’affaire au sérieux. Son président Abdelaziz Chaambi, voit dans la requête de l’adjointe un « zèle islamophobe« . « On ne peut quand même pas me taxer d’islamophobie !« , s’exclame l’élue, musulmane issue d’une famille pratiquante. Un argument balayé par Abdelaziz Chaambi qui connaît « des arabes et mêmes des musulmans islamophobes« . 

« Cette attitude a gâché le plus beau jour de leur vie« , tempête le CRI. Et demander « des excuses publiques » de la part de Fatiha Benahmed et qu’elle soit démise de ses fonctions. Le maire, Alain Giordano, adopte pour l’heure une attitude prudente. Il a commandé à ses services un rapport sur les événements. « J’attends de voir le détail de ce qui s’est passé« , explique-t-il, notant ne pas avoir reçu de plaintes de la part des mariés. « Si l’ovale du visage est reconnaissable, on n’avait pas besoin d’aller plus loin« , reconnaît l’édile. Une constatation qui est laissée à l’appréciation de l’officier d’état civil. D’ailleurs, les deux maires d’arrondissement que nous avons contactés et qui célèbrent souvent des mariages n’ont pas la même position face à ce cas. 

chaambi ()

Ce mardi, l’élu a cependant renouvelé dans un communiqué « son soutien et sa confiance » à Fatiha Benahmed, communiqué co-signé avec le groupe Europe Ecologie de Lyon. Lequel poursuit : « Les accusations sont colportées par ceux-là mêmes qui, il y a quelques semaines invitaient des représentants du Hezbollah et du Hamas à Lyon« , visant Abdelaziz Chaambi (photo ci-contre) qui n’avait pu finalement tenir sa réunion publique, faute d’autorisation. Les écologistes voient dans sa réaction « une tentative de déstabilisation contre les élus qui ont à charge de faire respecter la Loi et l’esprit de la République« . 

Le maire assure qu’il « prendra ses responsabilités« , sans préciser si la tête de l’adjointe était en jeu. Il tient pour l’heure à relativiser les faits. Les deux époux ne comptent pas s’exprimer, ne souhaitant pas s’exposer. 

(1) Prénoms d’emprunts

Source: http://www.lyoncapitale.fr/

16/05/2011

Lyon: le cochon dérange…

Ca, on le savait. Tout ce qui a attrait au cochon fait vomir les musulmans (pratiquants) et hurler les extrémistes islamistes. Voici que ça dérange aussi les autorités et les extrémistes de Gauche, aussi … Bizarre. Sommes nous encore sur nos terres de France?

FDF

.

LYON : violences "favorisées" ? Le cochon gène t-il ?

Communiqué de presse du 15 mai 2011

Violences de Lyon : la responsabilité de l’Etat

La presse lyonnaise titre ce matin dimanche 15 mai sur les « violences » qu’auraient commises une soixantaine de supporters de football hier soir dans le vieux Lyon. Au regard des faits tels qu’ils sont relatés, une première observation s’impose : ces violences semblent bien légères, comparées à la délinquance à laquelle des centaines de Lyonnais sont chaque jour confrontés. La deuxième est également bien simple : mobiliser 400 policiers pour encadrer une manifestation d’extrême-gauche de 800 personnes ayant clairement affiché leur volonté d’en découdre et un rassemblement identitaire de 600 est infiniment insuffisant, contrairement à ce qu’a pu écrire la presse. S’agit-il de la part de l’Etat d’une volonté de favoriser des heurts ? La question n’est pas extravagante.

De nombreux exemples le prouvent. Nous en citerons deux. D’abord, le fait qu’une centaine de militants d’extrême-gauche, portant cagoules, casques, barres de fer, ont pu se déplacer sur plus d’un kilomètre sans que la police ne s’en émeuve. Ce cortège se dirigeait vers le local identitaire afin de concrétiser une volonté affichée depuis de nombreux jours sur les sites internet anarchistes : saccager le local du mouvement identitaire installé dans le vieux Lyon. Le deuxième exemple que ce cortège anarchiste n’aurait jamais dû rencontrer la soixantaine de supporters de football sur le pont de la Feuillée qui était barré par les forces de police. Celles-ci semblent alors avoir fait mouvement ce qui a permis le contact entre les deux bandes rivales. Le cortège d’extrême-gauche a alors été dispersé violemment par les supporters de football.

Aurait-on voulu qu’il y ait heurt qu’on ne se serait pas conduit autrement.

Tout ceci découle d’une volonté clairement affichée de la part de la préfecture de rendre impossible le débat public sur l’islam en prétextant des violences et, au besoin, en créant des conditions permettant celles-ci.

Le Bloc Identitaire entend mettre le préfet du Rhône devant ses responsabilités. A ce titre, il déposera rapidement devant le tribunal administratif de Lyon un recours au fond contre l’arrêté préfectoral interdisant la marche des cochons. C’est ce type d’interdiction, allié à une volonté claire de créer un contexte de tension, qui sont, entre autres, la cause des débordements que l’on a pu connaître hier soir.

Lu sur: http://notrejournal.info/

14/05/2011

Lyon. Rassemblement pour la Liberté: le face-à-face de ce samedi…

Le Rassemblement pour la Liberté  est un rassemblement pacifique. L’extrême Gauche compte faire une contre-manifestation. Devinez d’où viendront les heurts, si heurts il y a…

FDF

.

2500 personnes sont attendues ce samedi à Lyon. L’extrême droite qui a même mobilisé à l’étranger se retrouvera à St-Jean pour dénoncer l’interdiction par le préfet de la marche des cochons qui visait la filière halal. La gauche et l’extrême gauche organisent une contre-manifestation. La police craint des affrontements et la présence de manifestants encagoulés ou portant des masques porcins, pressés d’en découdre. 

Lyon sera ce samedi le théâtre d’un face-à-face tendu. D’un côté l’extrême droite va stationner à St-Jean « pour la liberté ». Un intitulé changé à la suite de l’interdiction par le préfet de la marche des cochons qui visait à dénoncer « l’islamisation de la France » (lire ici). De l’autre, une contre-manifestation organisée par des formations de gauche (PS, Europe Ecologie, MRAP, Planning familial…) et d’extrême gauche qui refusent que Lyon devienne « un laboratoire de l’extrême droite ». La police s’attend à voir 2500 personnes dans les rues, 600 venant de l’extrême droite, 2000 de la gauche. Et espère que ce face-à-face restera à distance. 

« Montrer les dents plutôt que mordre »

Pour ce faire, 300 agents de la paix seront à pied d’oeuvre dont 200 CRS (trois compagnies). « Il vaut mieux montrer les dents que d’avoir à mordre« , indique Jean-Marc Rebouillat, directeur de la sûreté départementale. Celle-ci a même mis en place une cellule exceptionnelle pour recevoir les « prises » effectuées ce jour-là. Parmi les délits attendus, le port d’armes, l’absence de papiers d’identité et la dissimulation de visage. Les organisateurs des deux manifestations ont été prévenus : la police ne tolèrera pas que des visages soient cachés, conformément à la règlementation en vigueur depuis la fin de l’année dernière. Les arrestations seront alors « systématiques« . C’est ce même message de fermeté qu’a fait passer le préfet qui a reçu les organisateurs du rassemblement pour la liberté mercredi, et ceux de la contre-manifestation le jeudi. Eux-mêmes pourraient être tenus responsables d’éventuels débordements. Les autorités craignent des échauffourées : sur Internet, les deux camps se sont adonnés à une surenchère verbale, poussant à des « opérations commandos« . 

rebeyne ()

Masques de cochons et slogans anti-halal ? 

L’extrême droite a donné rendez-vous à ses militants à 14h30 à St-Jean, pour un rassemblement sur la place pendant deux heures. Cachez ce cochon que je ne saurai voir : il n’est plus question de porter des masques porcins pour dénoncer la filière halal et « l’islamisation » de la France. Interdit par le préfet, cet événement est rebaptisé « rassemblement pour la liberté ». Est-ce si sûr qu’aucune bête ne montrera son museau ? Le site identitaire Rebeyne s’attend à ce que certains viennent avec leur masque. De la même façon, des slogans hostiles au halal ne sont pas à exclure. Braveront-ils la consigne préfectorale ? « Tout dépend du nombre que l’on sera« , souffle Damien, le porte-parole de Rebeyne. 

Sur le groupe Facebook, 1100 personnes affirment vouloir rejoindre la manifestation d’extrême droite. « Si on est 600, ce sera réussi« , indique le porte-parole. C’est justement le chiffre estimé par la police. Un car de militants va venir de Nice. Rebeyne table aussi sur une cinquantaine de Parisiens, une vingtaine d’Auvergnats, une vingtaine de Bretons. « C’est quasiment une mobilisation européenne, avec des personnes de pays étrangers« , ajoute une source policière. La médiatisation de l’événement a joué à plein. Le changement d’intitulé pourrait toutefois décourager certains. « C’est moins rigolo que la marche des cochons. Les gens qui viennent de loin peuvent être moins motivés« , estime le porte-parole de Rebeyne. Ce renfort de militants étrangers à Lyon inquiète les organisations de gauche. « Ce ne sont pas des gens qui viennent pour rester gentiment trois heures place St-Jean« , craint Philippe Bouvard, membre de Sud Education. Le syndicaliste relève par exemple que le Front National organise à 11h un rendez-vous en l’honneur de Jeanne d’Arc, place Chavannes (Lyon 6e). 

rebeyne ()

Dans le viseur, deux locaux d’extrême-droite

La contre-manifestation part de 14h place des Terreaux. « Pour que Lyon ne soit pas un laboratoire de l’extrême droite« , peut-on lire en slogan. Les participants regagneront Bellecour où des prises de parole vont se succéder devant le veilleur de pierres. Le cortège va atteindre la place Guichard vers 16h30 avant de se disperser.

Outre l’événement organisé par l’extrême droite, le collectif veut dénoncer les agressions récentes menées par des néo-nazis, comme à Villeurbanne où une femme avait été frappée à coups de batte de base-ball le 15 janvier dernier (lire ici). Ils souhaitent aussi réclamer la fermeture de deux locaux « qui propagent la haine« , à St-Jean et à Gerland. « Nous avons vérifié qu’il n’y aurait pas de velléités d’affrontement« , affirme Jeff Ariagnon, engagé au sein du collectif pour le parti socialiste. La manifestation ne partira pas tant que des gens encagoulés seront à l’intérieur« . Ceux qui enfreignent les règles auront le choix entre quitter leur masque ou le défilé. Le collectif vise les 2000 participants, venus de la région. « Il existe 450 militants anarcho-libertaires à Grenoble, très mobilisés« , précise une source policière.

Source: http://www.lyoncapitale.fr/

12/05/2011

Lyon: LE RASSEMBLEMENT POUR LA LIBERTÉ AUTORISE !

C’est simplement une confirmation… Venez nombreux; pacifiques, patriotes et de bonne humeur…

FDF

.

– Rassemblement pour la liberté autorisé, une victoire pour les Identitaires ! –

Après 48 heures de réflexion, la préfecture du Rhône vient d’autoriser la manifestation identitaire « rassemblement pour la liberté » de samedi prochain 14 mai. Cette autorisation vient d’être notifiée suite à une rencontre en Préfecture entre les services de l’Etat et les organisateurs.

Il s’agit d’une véritable victoire politique. Après son ubuesque interdiction de la « Marche des cochons » de la semaine dernière, l’Etat a donc reculé. Il est vrai qu’il lui était difficile d’interdire un rassemblement pacifique pour la défense de la liberté d’expression. Ce d’autant plus qu’il n’a pas une seconde envisagé d’interdire la contre-manifestation des nervis d’extrême-gauche qui, depuis des semaines, appellent à la violence physique sur leurs sites internet à l’encontre des militants identitaires ou patriotes. Une contre-manifestation qui sera sous surveillance policière à environ 4 kms du rassemblement identitaire.

Le Bloc Identitaire se félicite de cette décision, conforme à la démocratie et aux droits des gens. Il remercie l’ensemble de ses opposants et notamment les élus socialistes et Verts de la municipalité lyonnaise qui, depuis quinze jours, par leur battage médiatique hostile, ont servi d’attaché de presse, ô combien efficaces, du mouvement identitaire. Toute peine méritant salaire, le Bloc Identitaire leur adressera prochainement, à titre amical, le programme de leur candidat à l’élection présidentielle, Arnaud Gouillon. Ils découvriront sans doute alors avec surprise, loin des clichés et des caricatures, les propositions du Bloc identitaire en matière d’environnement, de rapports nord-sud ou de construction européenne.

Après cette première victoire, le Bloc Identitaire et Rebeyne! appellent tous les Lyonnais et habitants de la région, à transformer l’essai et à venir participer à ce Rassemblement pour la Liberté, samedi à 14 h 30, place St-Jean à Lyon.

Face à toutes les menaces, à tous les abandons, l’espoir doit renaitre : Lyon sera toujours la capitale de la résistance !

_____________www.lyonlemelhor.com_____________

07/05/2011

Lyon: des « jeunes », âgés de 14 à 16 ans, sont accusés de viol aggravé. Leurs amis ont filmé la scène, en plein jour…

Quatre mineurs mis en examen après un viol collectif à Lyon

Eh oui. Ca se passe en France. Vous savez, le pays où les chiffres de la délinquance baissent sans arrêt… Suite à ce viol, le maire de Villeurbanne leur trouve presque des excuses, à ces petits cons…

FDF

.

Le viol a eu lieu sur un place d’accès à la gare de la Part-Dieu, en plein jour !
Click here to find out more!

Quatre adolescents de 14 à 16 ans ont été mis en examen vendredi pour « viol aggravé » après s’en être pris mercredi à une jeune fille de 14 ans devant la gare de la Part-Dieu à Lyon, sous les yeux d’une dizaine d’autres mineurs dont certains ont filmé la scène avec leurs portables. Les quatre adolescents, jusqu’alors inconnus des services de police, ont été placés sous contrôle judiciaire et seront suivis par la protection judiciaire de la jeunesse. Tout contact avec leur victime leur est interdit, a-t-on indiqué de source judiciaire. Le parquet avait requis leur « mise en détention ».

Au total, quinze jeunes avaient été interpellés mercredi par la police à la suite de ce viol, auquel a assisté le petit frère de l’un d’entre eux, âgé de six ans. Deux garçons de 13 ans, qui ont filmé la scène avec leurs téléphones portables, ont effectué une garde à vue avant d’être libérés. Les quatre agresseurs présumés, interpellés mercredi « en flagrant délit », ont reconnu les faits lors de leur garde à vue, et d’autres adolescents du groupe feront l’objet de « convocations, voire de mise en examen ».

À quelques pas de la foule

La victime, une « jeune fille fragile » habitant Villeurbanne, en banlieue lyonnaise, a été agressée « en pleine ville, en plein après-midi », dans un lieu de passage, et elle n’a « pas manifesté de façon explicite son refus », a souligné la même source. Alors que les Lyonnais étaient encore cette semaine en vacances scolaires, l’adolescente se rendait mercredi vers 17 heures avec une amie à la gare de la Part-Dieu, où elle devait retrouver son petit ami et quelques copains. En chemin, elle est interpellée par « un ou deux jeunes » d’un autre groupe d’adolescents originaires pour la plupart de Villeurbanne, dont elle connaît certains.

Ces jeunes l’invitent à les suivre et la conduisent, sans son amie qui s’y refuse, jusqu’à un accès de la gare à proximité d’une borne de taxis et d’un parking, où se trouve leur bande de copains. La jeune fille se retrouve alors seule au milieu d’une quinzaine d’adolescents. L’un d’eux la contraint à lui faire une fellation, la menaçant de représailles si elle ne s’exécute pas. Suivi, tour à tour, par trois de ses copains, selon un phénomène d’entraînement. Pendant tout ce temps, aucun passant n’a réagi, les autres jeunes de la bande faisant « écran », a indiqué la police. Isolée, incapable de se défendre ni de « dire non », l’adolescente effrayée ne s’est pas débattue, n’a pas cherché à s’enfuir ni même à appeler à l’aide, a-t-on souligné de source judiciaire. Elle n’a pas subi d’autre violence physique.

« Rien ne permet en l’état de dire que ce viol était prémédité » par les adolescents, qui ont profité de leur situation de force, sans avoir besoin de recourir à la « violence physique » pour arriver à leurs fins, selon la même source. Le maire (PS) de Villeurbanne, Jean-Paul Bret, s’est pour sa part déclaré « choqué » par le fait « qu’un acte aussi grave ait pu se dérouler à quelques pas de la foule de la Part-Dieu ». C’est finalement le salarié d’un bureau donnant sur la place où s’est déroulée la scène qui, apercevant la jeune fille en difficulté, a appelé la police. « Je suis convaincu que le respect du corps de l’autre s’éduque et s’apprend », a ajouté Jean-Paul Bret, estimant : « La circulation d’images agressives sur Internet tend à banaliser des gestes d’une grande violence. »

Source: http://www.lepoint.fr/

02/05/2011

Gaspillages de fonds publics: une entreprise d’insertion lyonnaise tombe avec un trou de 650 000 euros…

Quartiers sensibles, emplois de proximité…

Pour faire fonctionner une entreprise d’insertion par le travail, encore faut’il trouver des gens qui veulent travailler. On est si bien chez soi à toucher des allocations tout en se levant quand on a envie et en glandant toute la journée aux frais de ceux qui bossent…

FDF

.

COMMENT UNE ASSOCIATION LYONNAISE D’INSERTION A ENGLOUTI DES MILLIONS D’EUROS…

L’Arradep, une association lyonnaise spécialisée dans l’insertion, va s’auto-dissoudre le 31 mai. Malgré des millions d’euros de subventions, elle laissera derrière elle un trou de 650 000 euros. Récit d’une mort lente et douloureuse…

L’Association régionale Rhône-Alpes pour le développement des services de proximité (Arradep) va fermer ses portes fin mai. La fin d’une belle idée, victime d’une gestion aléatoire et d’énormes gaspillages des fonds publics, qui a été achevée par la baisse des aides européennes. Elle laisse derrière elle un trou de 650 000 euros. L’Arradep était la plus importante structure d’insertion par le travail de Rhône-Alpes. Créée en 1994 à Lyon par Georges Bullion, un ancien directeur d’un office HLM, son ambition est de développer des services d’entretien dans les quartiers sensibles de l’agglomération, tout en créant des emplois de proximité. Pour la financer, il s’appuie sur les bailleurs sociaux, les collectivités, l’État et l’Union européenne. Les partenaires assurent chaque année un budget annuel de 5 millions d’euros.
Très vite, c’est le succès. L’idée séduit élus et bailleurs sociaux, car l’Arradep permet de réinsérer un public en difficultés. Ce qui favorise la paix sociale dans ces quartiers. L’association intervient alors dans des projets de rénovation urbaine, comme aux Minguettes (à Vénissieux) ou La Grappinière (à Vaulx-en-Velin).
En 1998, l’association se met sur le marché de la propreté. C’est le début des dérives.

(…)

Retrouvez la suite de cette enquête dans Tribune de Lyon N°281, en kiosques jusqu’au mercredi 4 mai.

vu sur http://www.tribunedelyon.fr/index.php?actus//26705-comment-une-association-lyonnaise-a-englouti-des-millions-d-euros

19/04/2011

La Marche des Cochons : ils reviennent à Lyon Samedi 14 mai !

A noter d’ores et déjà dans vos tablettes. Moi, j’y serai.

On vous y attend nombreux, à cette marche pacifique et patriote. Ca changera des manifestations de haine habituelles concernant la loi contre le port du voile intégral… Reste à attendre la réaction de la Préfecture. Si cette manif est interdite, tout le monde aura compris… Et il sera grand temps de réagir…

FDF


__________________________________________________________________________________

Reflet de l’islamisation de notre pays, la part croissante du halal dans notre circuit alimentaire préoccupe tous les Français qui refusent de consommer une viande égorgée au nom d’Allah, souvent à leur insu.

Née à la suite du succès de l’envahissement du Quick Halal de Villeurbanne par 70 cochons, en mai 2010, cette idée de grande manifestation contre le halal prend forme aujourd’hui.

Nous avons décidé de placer notre manifestation sous le signe de l’humour et du décalage autour de la thématique porcine.

Nous considérons que le second degré est le meilleur moyen de sensibiliser l’opinion publique sur la question du halal et de l’islamisation.

Citoyens engagés, associations de consommateurs, bouchers et charcutiers, militants laïcs ou de la cause animale, éleveurs ou simple Lyonnais

nous vous invitons à montrer votre opposition au halal et à l’islamisation en venant nombreux Samedi 14 Mai 2011 à Lyon, à cette première Marche des Cochons.

Vidéo bande-annonce officielle : http://www.youtube.com/watch?v=mBG2Ov4fKbs&feature=share

Facebook: http://www.facebook.com/event.php?eid=192436540799317#!/event.php?eid=192436540799317

Le site web de l’événement : http://www.marchedescochons.com/
Pour toute information : organisation@marchedescochons.com

17/04/2011

Première Marche des Cochons le 14 mai à Lyon.

Riposte façon humour. Venez nombreux…

FDF

.

Reflet de l’islamisation de notre pays, la part croissante du halal dans notre circuit alimentaire préoccupe tous les Français qui refusent de consommer une viande égorgée au nom d’Allah, souvent à leur insu.

Née à la suite du succès de l’envahissement du Quick Halal de Villeurbanne par 70 cochons, en mai 2010, cette idée de grande manifestation contre le halal prend forme aujourd’hui.

Nous avons décidé de placer notre manifestati…on sous le signe de l’humour et du décalage autour de la thématique porcine. Nous considérons que le second degré est le meilleur moyen de sensibiliser l’opinion publique sur la question du halal et de l’islamisation.

Citoyens engagés, associations de consommateurs, bouchers et charcutiers, militants laïcs ou de la cause animale, éleveurs ou simple Lyonnais nous vous invitons à montrer votre opposition au halal et à l’islamisation en venant nombreux Samedi 14 Mai 2011 à Lyon, à cette première Marche des Cochons.

www.marchedescochons.com

Page suivante »