Francaisdefrance's Blog

06/02/2012

Info à Thierry A. Il faut ester en justice contre Claude Guéant pour ses propos !

Si si, Thierry A.

Les propos de Claude Guéant me semblent injurieux vis à vis d’une certaine « civilisation », va t’on dire… Bon; vous savez où aller dénoncer. Je ne vous montre pas le chemin…

Je sais, je sais, c’est du gros gibier. Mais dans votre « lutte », il faut savoir ce qu’on veut.

Courage; nous sommes là.

FDF

.

Il est sûr que là, ce n’est pas FDF…

.

Quelques précisions sur les propos de Claude Guéant

Chers amis,

            Comme vous le savez certainement, puisque les médias en ont abondamment parlé, le week-end dernier, l’UNI organisait sa traditionnelle convergence à Paris (une réunion rassemblant, à huis-clos, les 300 cadres étudiants et professeurs de notre mouvement et quelques invités). Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, nous a fait l’honneur d’y participer.

Alors que Claude Guéant a prononcé un discours d’une trentaine de minutes, le parti socialiste et l’ensemble des maîtres-censeurs du politiquement correct (SOS racisme, Cécile Duflot, Harlem Désir ..) ont décidé d’instrumentaliser une phrase, en la sortant volontairement de son contexte. Leur objectif était de diaboliser les propos du ministre afin d’alimenter une nouvelle polémique.
Voici ce qu’a réellement dit le ministre de l’Intérieur :

 » Or, il y a des comportements, qui n’ont pas leur place dans notre pays, non pas parce qu’ils sont étrangers, mais parce que nous ne les jugeons pas conformes à notre vision du monde, à celle, en particulier de la dignité de la femme et de l’homme. Contrairement à ce que dit l’idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas. Celles qui défendent l’humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient. Celles qui défendent la liberté, l’égalité et la fraternité nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique.

En tout état de cause, nous devons protéger notre civilisation. »

Le PS peut-il réellement soutenir le contraire ?

Le ministre a, de façon courageuse, décidé d’affrontrer cette polémique en confirmant ces propos (retrouvez son intervention sur RTL ou dans le Figaro).

Je tenais à vous apporter ces quelques précisions. Nous ne devons pas nous laisser intimider par tous ceux qui, au nom du politiquement correct, refuse de regarder la réalité en face. Soutenons Claude Guéant dans son juste combat contre les maîtres-censeurs du politiquement correct.

Cordialement

Olivier Vial

PS: désolé, j’aime bien être emmerdé de temps en temps, mais il ne faut pas que ça dure… Et tout mon soutien à Claude Guéant.

FDF

17/03/2011

Les mariages forcés et les mutilations sexuelles dont la plus fréquente est l’excision sont interdites en France!

Encore un des bienfaits de l’immigration.

Ce genre de pratique n’a rien à faire en France ! Si certains veulent pratiquer ces coutumes barbares, c’est « retour au pays »; direct !

FDF

.

Mariages forcés, excision : « Il faut briser la loi du silence »

Mais la loi est encore trop souvent transgressée par des familles originaires de Turquie, du Maghreb, d’Afrique noire et d’Asie très attachées à des traditions culturelles et religieuses qui ont ancré ces pratiques dans la coutume et les mentalités. Combien de jeunes filles sont elles encore contraintes en France de se soumettre à un mariage imposé par leur famille? Combien de petites filles sont-elles encore excisées en France ou lors de vacances dans le pays d’origine des parents? Il est difficile de le dire avec précision tant est forte l’omerta dans ces milieux. Le ministère de la Solidarité estime que, dans notre pays, 70 000 adolescentes âgées de 15 à 18 ans sont à l’heure actuelle ménacées d’être mariées contre leur gré. 55 000 femmes excisées vivraient en France. Chaque année les associations prennent en charge une centaine de cas toujours fort douloureux et traumatisants. 

Quelques témoignages comme celui du mannequin Katiouchka ont révélé ces souffrances qui marquent une vie et ne servent qu’ à la compliquer. Il faut encore pour parler un énorme courage et parfois mettre sa vie en danger. » Il faut informer, expliquer, apporter une connaissance, dire que les femmes doivent être respectées en tant qu’êtres humains et dans leur corps », martèle Valérie Létard, secrétaire d’Etat chargée de la solidarité, qui dans le cadre du plan triennal (2008-2010) de lutte contre les violences faites aux femmes, lance une campagne contre l’excision et les mariages forcés. Pour chacune de ces deux violences dites coutumières, 100 000 affiches et brochures vont être diffusées dans les associations, les délégations aux droits des femmes, mais aussi, pour ce qui concerne l’excision, dans les centres de protection maternelle et infantile (PMI), auprès des gynécologues ou encore de l’Agence pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSE). « L’excision n’est pas une singularité coutumière à respecter. Aucune forme de violence ne peut être tolérée », répète la ministre qui  » souhaite que la campagne conduise les femmes à « briser la loi du silence ».

Source: http://www.ladepeche.fr/