Francaisdefrance's Blog

02/01/2012

Nuit de la saint Sylvestre: toujours moins de délinquance…

La politique du « moins que »…

.

C’est la dernière qui vient de tomber. On nous balance de chiffres des « arrestations »: moins qu’en 2010, qui était moins qu’en 2009, qui était moins qu’en 2008, etc…

Des chiffres bien sûr électoralistes qui ne serviront cette année qu’à faire remonter la cote (bien basse) de Sarkö Ier…

Et dire qu’il a fallu la nuit dernière le déploiement de 60 000 membres des forces de sécurité pour en arriver là. Le gouvernement a fait un très mauvais calcul: tout ce monde pour 251 arrestations, cela fait 0, 004 délinquant arrêté par membre des forces de sécurité. Ca commence à coûter cher, non?

Mais rassurez-vous. Les vrais chiffres, nous les saurons plus tard; ceux des voitures incendiées, par exemple… Ces chiffres, il serait facile de les obtenir: ne serait-ce que par les personnes qui ont vu leur voiture incendiée ou par les sociétés d’assurances qui ont reçu les constats… Mais je pense que des consignes ont été données; au nom de la sécurité nationale…

Mais ça fait plaisir de se sentir de plus en plus en sécurité.

FDF

60 000 policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers et secouristes avaient été mobilisés dans l’Hexagone.

Les festivités de la nuit de la Saint-Sylvestre ont connu une affluence sensiblement identique à l’année précédente et « se sont déroulées dans le calme, sans incident notoire, sur l’ensemble du territoire national », estime le ministre de l’Intérieur dimanche dans un communiqué. « Seuls huit membres des forces de l’ordre ont été légèrement blessés au cours de la nuit », ajoute le ministre qui précise que « seulement 251 interpellations ont été nécessaires contre 501 en 2011, 405 en 2010 et 288 en 2009 ».

« Les dégâts aux biens immobiliers publics et privés sont restés minimes et la recherche d’affrontement avec les forces de l’ordre a été plus rare que les années précédentes« , poursuit le ministre.

À propos des voitures brûlées, « comme l’année précédente, aucun chiffre ne sera communiqué pour éviter toute surenchère ou compétition entre villes », indique le ministre qui rendra public le bilan annuel des voitures brûlées, courant janvier 2012, lors de la présentation des résultats de la lutte contre la délinquance et de l’activité des services de police et de gendarmerie pour 2011.

60 000 policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers et secouristes avaient été mobilisés pour permettre à chacun de vivre ce moment festif en toute sécurité. 360 000 personnes se sont rassemblées à Paris, dont 300 000 sur les Champs-Élysées, sans incident majeur.

Source: http://www.lepoint.fr/

14/06/2011

Belgique: on se croirait en France…

En France, ce sont devenues des scènes de la vie quotidienne, malheureusement. Et tant qu’une main de fer n’aura pas empoigné sérieusement le problème, ça n’ira qu’ en s’accentuant. Jusqu’où? Beaucoup n’en doutent pas…

Amis Belges, ne laissez pas cette gangrène vous envahir. Vous pouvez encore la tuer dans l’oeuf. Bon courage.

FDF

.

Les pompiers interviennent pour plusieurs incendies à Liège.

Les pompiers de Liège ont dû intervenir à plusieurs reprises dans la nuit de dimanche à lundi pour de multiples incendies.

Un violent incendie s’est déclaré dans un immeuble de la rue Sainte Aldegonde au centre de Liège, durant la nuit de dimanche à lundi. Le feu a pris au rez-de-chaussée pour une raison encore inconnue. Les pompiers sont intervenus. Les dégâts sont importants mais aucune victime n’est à déplorer.

Par la suite, des inconnus ont mis le feu à des poubelles vers quatre heures du matin rue Ferdinand Nicolay à Tilleur. Les pompiers ont rapidement contrôlé le feu mais ont dû refroidir un container qui se trouvait à proximité. Ce dernier contenait des bonbonnes d’acétylène.

Par après, les pompiers de Liège sont encore intervenus pour une voiture Chrysler en feu rue François Lefèvre à Liège-Rocourt.

Les pompiers se sont également rendus rue Wyertz, à Liège, où une Mini Cooper avait été incendiée. La voiture, qui avait été volée, était complètement détruite. (belga)

Source: http://www.7sur7.be/

28/08/2010

C’est tout ce qu’ils ont trouvé: Les Français depuis moins de 10 ans pourraient perdre leur nationalité…

Non non, pitié, c’est trop horrible !

Si c’est ça, la lutte contre la délinquance, on est mal barrés… Le Gouvernement place timidement la barre haute. Pas trop de risques, en fait. La population délinquante naturalisée depuis moins de 10 ans ne représente pas un chiffre important en matière de nombre. On parle de « certains » délinquants. On utilise le mot: « pourraient« , c’est vague…

La polygamie ne courre pas les rues. « Pour un crime ou délit visant un représentant des forces de l’ordre mais aussi un pompier, gardien assermenté d’immeuble, juré ou avocat, voire un conjoint, descendant, ascendant ou toute personne vivant habituellement au domicile de ces personnes », là on fait fort; pardon aux familles, tout ça. En outre, « on » se réfère aux conventions internationales… Pas de risque non plus…

On n’a pas fini d’entendre à nouveau parler de la Halde, SOS Racisme et autres entités anti-républicaines, lesquelles étaient aux abonnés absents depuis un moment…

FDF

.

28/08/2010

C’est un des deux amendements qui devraient être arbitrés ces prochains jours, avant l’examen de la loi sur l’immigration le 27 septembre.

On en sait un peu plus sur le contenu de la loi immigration. Le ministre de l’Immigration, Eric Besson, a annoncé ce vendredi 27 août sur RMC que les déchéances de nationalité concerneront certains délinquants et criminels qui l’ont acquise depuis moins de dix ans.

Le quotidien Libération publie, lui, les deux amendements que le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, veut voir adopter sur ce thème qui suscite un vif débat dans la société française. Ces derniers, qui doivent faire l’objet d’arbitrages dans les prochains jours, seraient intégrés au projet de loi sur l’immigration examiné par le parlement à partir du 27 septembre.

Une réunion d’arbitrage présidée par le président Nicolas Sarkozy discutera la « semaine prochaine » de ces amendements. Les ministres concernés pourront apporter leurs propositions.

Un délit de polygamie passible de 5 ans de prison

Le premier amendement crée un « délit de ‘polygamie de fait, escroquerie, abus de faiblesse' » passible de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.

Si l’infraction est commise en profitant de l’état d’ignorance ou de la situation de faiblesse du partenaire, les peines seraient portées à sept ans de prison et 100 000 euros d’amende. A cela s’ajoute la déchéance de la nationalité.

L’autre amendement prévoit que les personnes naturalisées depuis moins de dix ans perdraient la nationalité française en cas de condamnation à cinq ans de prison ou plus pour un crime ou délit visant un représentant des forces de l’ordre mais aussi un pompier, gardien assermenté d’immeuble, juré ou avocat, voire un conjoint, descendant, ascendant ou toute personne vivant habituellement au domicile de ces personnes.

Selon Eric Besson, « il faut se mettre d’accord sur la notion d’origine étrangère, c’est: ayant acquis récemment la nationalité française. Dans les conventions internationales c’est simple, c’est réglé, c’est moins de dix ans ».

Cette volonté du gouvernement de déchoir de leur nationalité certains délinquants d’origine étrangère risque, selon de nombreux élus de l’opposition et même de la majorité, de se heurter au refus du conseil constitutionnel.

Source: http://tinyurl.com/275f8dk