Francaisdefrance's Blog

19/05/2011

Crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre à l’encontre de Kadhafi…

Encore un « beau coco », celui-là… Et il se fout de nous, en plus… On a pu avoir Ben Laden; je ne vois pas pourquoi cet abruti passerait entre les gouttes. Il y a des « spécialistes », pour ça…

FDF

.

Kadhafi accusé de crimes contre l’humanité, les faits reprochés.

Ecrit par redaction à l’internationalmai 17, 2011

416px-Muammar_Abu_Minyar_al-Gaddafi_in_Dimashq

Le Procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo, a déposé lundi auprès des juges de la CPI une requête demandant le lancement de mandats d’arrêt contre le dirigeant libyen, Mouammar Abu Minya Kadhafi, son fils, Saïf Al Islam Kadhafi, et le chef du renseignement militaire, Abdullah Al Sanousi, pour des crimes contre l’humanité commis en Libye depuis février 2011.

Le Bureau a recueilli des éléments de preuve directs attestant « que Mouammar Kadhafi a lui-même donné des ordres, que Saïf Al Islam a organisé le recrutement de mercenaires et qu’Al Sanousi a participé aux attaques lancées contre des manifestants », a fait lundi savoir le Bureau du procureur de la CPI par communiqué.
Le Bureau déclare aussi disposer d’informations selon lesquelles les trois hommes ont tenu des réunions dont le but était de planifier ces opérations.

Des allégations de viols à grande échelle, aussi…

Le Bureau du procureur estime que les éléments de preuve rassemblés montrent que des civils ont été attaqués dans leurs foyers, que des manifestations ont été réprimées par des tirs à balles réelles sur la foule, que des armes lourdes ont été utilisées contre des personnes qui participaient à des cortèges funèbres et que des tireurs isolés avaient été positionnés pour tuer des personnes qui quittaient la mosquée après la prière.

D’autres éléments de preuve indiquent que des actes de persécution se poursuivent dans les zones sous le contrôle des troupes loyales au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, dont les hommes préparent des listes de dissidents présumés qui sont actuellement arrêtés, emprisonnés, torturés et font l’objet de disparitions forcées.

« Il ne s’agit pas seulement de crimes perpétrés à l’encontre des Libyens. Il s’agit de crimes contre l’humanité tout entière », a déclaré lundi M. Moreno-Ocampo dans un communiqué.
Cette affaire est la première que le Bureau du procureur ouvre dans le cadre de la situation en Libye. Le Bureau poursuivra ses enquêtes sur les allégations de viols à grande échelle, des crimes de guerre commis par les différentes parties au cours du conflit armé qui a éclaté à la fin du mois de février et des attaques dont ont fait l’objet des Africains sub-sahariens considérés à tort comme des mercenaires.

« Aucune impunité ne sera tolérée pour de tels crimes en Libye », a martelé M. Moreno-Ocampo. Il appartient désormais aux juges de la CPI de se prononcer. Ils peuvent faire droit à la requête, la rejeter ou demander au Bureau du Procureur de rassembler davantage d’éléments de preuve. Le Procureur n’a pas sollicité l’intervention des forces internationales pour exécuter les mandats d’arrêt, indique le Bureau.

« Si la Cour délivre effectivement ces mandats et que les trois personnes qui en font l’objet demeurent en Libye, il incombera en premier lieu aux autorités libyennes de les arrêter. Lorsque le moment sera venu, l’exécution des mandats d’arrêt sera le moyen le plus efficace d’assurer la protection des civils qui font l’objet d’attaques en Libye et ailleurs », a souligné le Bureau du Procureur.

La Cour pénale internationale est une cour permanente et indépendante qui mène des enquêtes et engage des poursuites à l’encontre de personnes accusées des crimes les plus graves ayant une portée internationale tels que les crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre.

Photo CC/James (Jim) Gordon : Kadhafi en 2009

Source: http://www.toulouse7.com/

02/03/2011

Libye: La France s’est positionnée contre une intervention militaire de l’Otan…

Ca, c’était il y a plus de trois ans… Et ça n’a pas diminué…

Mais quand va t’on comprendre que se mêler des affaires des autres (spécialité sarközienne…), c’est toujours au détriment de soi-même? N’avons nous pas assez d’ennuis, en France? C’est une histoire de pétrole, va t’on répliquer. Ben voyons. Mais là, on tombe dans le domaine du profit; alors, ça change la « donne »…

Pour éviter que le prix du baril monte? Soyons réalistes. C’est d’une logique implacable. Les prix du carburant montent en flèche; le gaz, aussi. L’électricité idem.  On colle toutes ces augmentations sur le dos des pays (producteurs de pétrole) en pleine révolution. Du coup, les taxes (et elles sont énormes en France) prélevées par l’Etat montent aussi.

On ne va pas tuer la poule aux oeufs d’or, non? Donc, on laisse faire et on s’oppose à toute intervention qui pourrait ramener la paix… On fait semblant de s’apitoyer sur les victimes et le tour est joué. Il n’y a pas longtemps qu’il est en poste, Juppé; mais il a eu vite fait de comprendre. CQFD.

FDF

.

Libye: la France contre une intervention militaire

Les événements auraient fait plus de 6000 morts. La Cour pénale internationale prévoit d’ouvrir une enquête sur les crimes commis depuis le 15 février.

16h27La France s’est positionnée contre une intervention militaire de l’Otan. « Faut-il préparer une intervention militaire[en Libye]? Nous ne le pensons pas dans le contexte actuel », a déclaré à l’Assemblée nationale le chef de la diplomatie française, Alain Juppé. « Il est probable qu’elle pourrait ressouder contre le nord de la Méditerranée les opinions publiques et les peuples arabes », a-t-il estimé. Les opposants de Kadhafi ont, eux voté en faveur de l’intervention.

16h20 Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo, annoncera jeudi midi « l’ouverture d’une enquête en Libye », au cours de laquelle il « donnera un aperçu des crimes allégués commis en Libye depuis le 15 février » et citera des noms.

15h57 Les violences liées à la répression de l’insurrection en Libye ont fait 6000 morts, dont 3000 dans la seule ville de Tripoli, a affirmé mercredi à Paris le porte-parole de la Ligue libyenne des droits de l’Homme, Ali Zeidan.

« Le nombre de victimes pour tout le pays est de 6000, dont 3000 à Tripoli, 2000 à Benghazi et 1000 dans d’autres villes », comme Zawiyah ou Zenten, a déclaré le porte-parole au cours d’une conférence de presse organisée au siège de la Fédération internationale des ligues de droits de l’homme (FIDH) à Paris…

Suite et source: http://tinyurl.com/6gmwwmz