Francaisdefrance's Blog

25/06/2011

Pédophilie « ministérielle »: ça se précise…

On vit une époque formidable !

FDF

.

Accusations de pédophilie : des témoins étayent les déclarations de Luc Ferry

Plusieurs personnes ont raconté aux policiers que leurs vacances au Maroc avaient été perturbées par des affaires d’agressions sur mineurs.

Alors que beaucoup la pensaient déjà terminée, l’« affaire » Luc Ferry connaît un prolongement inattendu. Selon nos informations, plusieurs personnes se sont présentées, ces dernières semaines, dans les locaux de la brigade de protection des mineurs (BPM) de la police judiciaire de Paris, après les déclarations de l’ancien ministre de l’Education nationale (2002-2004) sur des actes de pédophilie dont se serait rendu coupable un ancien ministre de la République au Maroc.

Ces témoins ont livré des éléments « concrets » aux enquêteurs, notamment sur les dates et les lieux des faits relayés par Luc Ferry, le 30 mai sur les plateaux de Canal +.

A l’époque, le philosophe avait déclaré avoir eu connaissance de l’histoire d’un ministre qui se serait fait « poisser » avec de jeunes garçons, il y a quelques années, alors qu’il se trouvait dans un hôtel à Marrakech. Luc Ferry avait assuré tenir cela des « plus hautes autorités de l’Etat » et notamment d’un Premier ministre, sans en préciser le nom.
« A la suite de ces déclarations et de l’audition de l’ancien ministre de l’Education nationale par les policiers, le 3 juin, différentes personnes ont décidé de témoigner spontanément, confie une source proche de l’affaire. Plusieurs ont notamment relaté s’être retrouvés bloquées, pendant plusieurs heures, dans leur hôtel par la police marocaine au cours de leur séjour à Marrakech. Elles ont ensuite été informées qu’elles avaient été retenues après la découverte de faits criminels commis sur des mineurs dans leur hôtel. »

Toujours selon nos informations, plusieurs des personnes entendues ont fourni des précisions sur leur période de présence dans le royaume chérifien. Les policiers de la BPM ont ainsi pu « resserrer » leurs investigations sur les années 2001 et 2004.

« Ces témoignages ont été recueillis avec beaucoup d’attention par les enquêteurs, poursuit la même source. Des vérifications sont en cours, notamment sur la liste des clients des hôtels désignés aux dates précisées par ces témoins. D’autres auditions sont à venir pour étayer ces informations. » A commencer par celles de diplomates français en poste au Maroc à l’époque des faits présumés. Le ministère des Affaires étrangères a été saisi, à ce sujet, d’une demande par les policiers de la brigade des mineurs.

Egalement entendu par les policiers de la BPM, le 10 juin, Yves Bertrand, l’ancien patron des renseignements généraux (1994-2002) — dont le nom avait été évoqué par Luc Ferry lors de son audition — avait assuré avoir « fait état », en 2001, auprès des « autorités de tutelle » de rumeurs d’actes pédophiles par un ex-ministre au Maroc. Dans ses célèbres carnets saisis par la justice dans l’affaire Clearstream, Yves Bertrand évoque une affaire de pédophilie au Maroc, qu’il date de novembre 2001, impliquant un ancien ministre. De son côté, Luc Ferry avait indiqué que ces faits supposés étaient « bien antérieurs » à 2002.

Source: http://www.leparisien.fr/faits-divers/accusations-de-pedophilie-des-temoins-etayent-les-declarations-de-luc-ferry-24-06-2011-1506187.php

Merci à DG…

14/06/2011

« Ce que les journalistes politiques ne racontent jamais »…

Intéressant…

FDF

.

« Bien entendu, c’est off »


Libres propos

On dit des ouvrages à caractère politique foisonnant chaque année qu’ils perdent tout intérêt au-delà de l’immédiate période à laquelle ils s’attachent. Pourtant, le plaisir de la relecture – ou de la découverte rétroactive – de quelques ouvrages choisis peut s’avérer riche en pépites.

Daniel Carton, journaliste emblématique du Monde durant de longues années a ainsi publié en 2003 un court opuscule intitulé Bien entendu, c’est off – Ce que les journalistes politiques ne racontent jamais. 8 ans plus tard, à l’aune des évènements récents, l’on ne peut s’empêcher de sourire…

« En s’escrimant à vouloir tout dire sur Le Pen, la presse a tenu son rôle, mais ce rôle ne tient plus quand les mêmes s’évertuent à en dire le moins possible sur les autres. ». Ce qui était alors valable l’est davantage aujourd’hui, la suite du livre ne fait que le confirmer.

« De sa vie, de ses mœurs, chacun est libre, bien sûr. Mais lorsque ce chacun est un politique, ce ne peut être qu’une liberté surveillée. ». Ou comment clore en une phrase le débat qui agite depuis le 14 mai le landernau médiatique…

« Le super-off. (…) ’’Et le sénateur machin, toujours le même entrain pour les petits garçons de Marrakech ? ’’ ». En imaginant que Daniel Carton – par pudeur ou crainte de représailles – ait à l’époque transformé un ministre en sénateur, la coïncidence avec l’affaire récemment révélée par Luc Ferry paraît plus que troublante…

Evoqué par certains journalistes comme possible protagoniste de ladite affaire, Jack Lang était par-ailleurs, dès les années 90, étrangement considéré par ses camarades socialistes : « Jack Lang se serait bien vu candidat des socialistes à l’élection présidentielle de 1995. (…) Daniel Vaillant, qui était alors le numéro 2 du parti, me confia qu’une telle candidature serait ’’moralement insoutenable’’. (…) Je savais d’ailleurs qu’on ne pouvait pas toucher aux Lang, que le seul éditeur qui s’y était essayé était suisse et que ce livre était resté enfoui dans l’anonymat. ». Qui l’en déterrera ?

Le probable futur candidat du PS à la présidentielle 2012, François Hollande, laboure quant à lui depuis longtemps le terrain journalistique : « Lorsqu’il se perd dans les méandres de la pensée socialiste, parmi les chausse-trapes des camarades et dans le labyrinthe de la gauche, le journaliste sait qu’il y a toujours ’’François ’’ à son service. Capable de vous faire un titre, de vous donner un papier clé en main. Avec lui, pas de soucis. Dépannage assuré. ». D’un coup, l’on comprend mieux les ressorts de la lente et inexorable ascension de Hollande durant les derniers mois…

Si – comme c’est à craindre – les prochaines campagnes électorales se livrent à coups de boules puantes, les munitions ne manqueront pas : il suffira d’exhumer çà et là quelques petits livres trop vite oubliés !

Source: http://www.nationspresse.info/

10/06/2011

Le 17 Juin, le FMI choisira son directeur; Mme Lagarde y postulant avec l’aval du Président de la République…

Tout le monde sait que Mme Lagarde a déjà quelques soucis avec la justice. Mais ça ne l’empêche pas de se présenter sans vergogne à la direction du FMI. Le pire est quelle est soutenue par notre cher Sarkö Ier… Dans quel monde corrompu évoluons nous? Et personne ne s’offusque; du moins pas grand-monde…

FDF

.

LA MORALE PUBLIQUE

 

« Dire la vérité est utile à celui à qui on la dit, mais désavantageux à ceux qui la disent, parce qu’ils se font haïr »(Pascal)

– 1) « Quand le citoyen méprise le gouvernant, l’un et l’autre se placent déjà en situation de dictature, car la démocratie ne tient que sur le respect réciproque des gouvernés et des gouvernants

Aussi le vote ne doit-il pas chercher seulement la compétence mais aussi la probité. »

Ces quelques mots de Chantal Delsol, servaient de conclusion à mon point de vue sur la tragédie DSK.

Si je reprends ces mêmes mots pour introduire mon propos, c’est pout évoquer par des exemples récents ce que, dans une démocratie de respect réciproque, on appelle La Morale, qui est le fondement de toute réelle probité.

Je laisse pour le moment, et jusqu’au 6 Juin, la tragédie DSK aller son bonhomme de chemin. Le 6 Juin, à la face du monde, en répondant, « je plaide non coupable » ou bien  » je plaide coupable« , l’homme en aura fini de ses ambitions politiques. Mais notre Peuple et notre Nation, longtemps encore, devront assumer la honte d’un tel comportement.

Je laisse aussi de côté le Secrétaire d’Etat à la Fonction Publique, Georges Tron, accusé par deux employées municipales de Draveil, dont il est aussi le Maire, de faits aussi répréhensibles que ceux reprochés à DSK. Mais lui a la chance de sévir en France, accusé par deux françaises, sa « réflexologie plantaire » avec ses attouchements débordants, lui causera de moins gros soucis judiciaires, sauf s’il s’avise d’introduire le Front National dans le débat!

La Morale dans notre système Politique, je l’évoquerai en parlant de mesdames Christine Lagarde et Martine Aubry.

– Pour Mme Lagarde, trois dates, mises en perspective, permettront de jauger le degré de la Morale dans le comportement politique de Nicolas Sarkozy.

27 Mai, il annonce que Mme Lagarde sera bien la candidate de l’Europe pour le choix du directeur du FMI.

Entre ces deux dates, soit le 10 Juin, la Cour de Justice de la République aura la possibilité d’inculper Mme Lagarde de » délit d’abus d’autorité » dans le cadre de l’affaire Tapie contre Crédit Lyonnais.

La Cour aura la possibilité mais s’y refusera, sachant, depuis le 27 Mai, qu’elle inculperait la candidate déclarée de l’Europe au FMI le 17 Juin.

Sarkozy, et lui seul, par son annonce du 27 Mai a fait comprendre à la Justice en France, qu’elle devait se soumettre au pouvoir politique.

Dans cette décision, La Morale en Politique de N. Sarkozy, se situe dans les culs de basses fosses de l’Elysée.

– Pour Martine Aubry, dont tout indique qu’elle sera victorieuse des primaires du Parti Socialiste (et donc susceptible d’entrer à l’Elysée) la Morale exige que des réponses soient apportées aux questions suivantes:

Elle est la fille de Jacques Delors, elle a acquis par mariage le droit de s’appeler Aubry.

Question : Ce M. Aubry, que l’on ne voit jamais, est-il décédé? En a-t-elle divorcé ?

Les ragots de couloirs politico-journalistiques laissent entendre qu’elle vivrait maritalement avec un avocat spécialisé dans la défense des terroristes islamistes.

Question : le peuple n’est-il pas en droit d’exiger, dès le résultat des primaires connu, que cet inconnu du grand public sorte de l’ombre avant de pouvoir entrer dans le lit de la future présidente de la République?

J’ai la conviction que ces débats divers et multiples, basés sur la notion de Morale en Politique, fleuriront dans les jours à venir et perdureront jusqu’au printemps 2012.

                                                                                                                            

– 2) Rapide comme  » Guy L’Eclair de notre jeunesse  » Sarkozy (par ailleurs faux-cul comme pas un, voir plus loin) a tranché dans le vif : Exit Georges TRON, Secrétaire d’Etat à la Fonction Publique!

Entre Samedi 28 et Dimanche 29 Mai, il a été démissionné!

 Il faut dire que, le vendredi 27, interrogée aux 4 Vérités de France2, Marine Le Pen, une fois de plus, n’a pas hésité. A la question : G. Tron doit-il démissionner, elle a répondu avec son franc parler, OUI! Car, Ministre de la Fonction Publique, il est le supérieur hiérarchique des fonctionnaires qui, dans le cadre de la double plainte dont il est l’objet, auront mission de l’interroger.

Argument d’une avocate, entendu et mis en application par un autre avocat!

 Mais surtout, ne pleurons pas dans les chaumières! Nous sommes en France, pas en Amérique!

La Justice Française, laxiste et lente à souhait, lui évitera d’avoir à coucher à la prison de la Santé et de plus, locataire d’un luxueux HLM de la ville de Paris, s’il est astreint à résidence surveillée, il n’aura, comparé à Anne Sinclair / DSK, rien à payer de sa poche!

            En parlant de DSK, avez vous entendu la réponse de Sarkozy, interrogé lors de la conférence de presse du G 8, sur les conséquences de cette sordide affaire pour l’image de la France ? « Je ne savais pas que M. DSK représentait la France! Il représentait le FMI! » C’est la réponse immorale d’un Président de la République qui, après l’avoir chaudement recommandé et soutenu, l’abandonne comme il abandonnerait son chien  blessé, au lieu de le soigner!

            Encore Ministre de l’Economie, Mme Lagarde, face aux Pétroliers qui ne répercutent pas rapidement et correctement, la baisse des cours du pétrole, a eu des paroles très, très dures! « J’attends qu’ils m’expliquent les raisons de cette situation  et, après si je suis insatisfaite, je prendrai des mesures! »

 La seule question qui vaille pour l’automobiliste est : Quand ces mesures ? En effetnous sommes le 30 Mai, dix jours pour rédiger les explications des pétroliers et dix jours pour les analyser et nous voilà au 20 Juin!  ZUT alors, Mme Lagarde n’est plus ministre depuis trois jours! Nous verrons bien si je suis mauvaise langue!…

De tout cela, nous aurons l’occasion de reparler dans les mois à venir, ne serait-ce que pour confirmer ou infirmer mes analyses de la crise de moralité qui s’abat sur la France, bien plus virulente que le nuage islandais ou le concombre espagnol.

 

 Marc TERRU


« Se taire, c’est trahir » (Martin Luther King)

 

– En complément de cet article, cliquez sur : TRANPARENCE ET CORRUPTION.

 

– Un communiqué pathétique du Ministre de la Défense : Pour lire la suite cliquez ici

 

 Décryptage : pourquoi l’affaire DSK se retourne maintenant pour Marine Le Pen : Pour lire la suite cliquez ici

 

– UMP, PS : ils craignent « une opération mains propres »Pour lire la suite cliquez ici

 

– Et ça continue !… L’ancien Ministre, Luc Ferry a annoncé sur le plateau du Grand Journal de Canal + lundi soir qu’un des es ex-confrères s’était fait « poisser à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons. »

Source: José Castano

07/06/2011

Marrakech: nid de fornication, de stupre et de luxure ?

« On s’en doutait : maintenant que le ver est dans le fruit, il n’y a plus de raison que l’affaire DSK reste solitaire (c’est facile, je sais, mais en même temps, c’est la veille d’un long week-end, n’en demandez pas trop), et, comme le peuple semble apprécier cette soudaine conversion de nos élites à la transparence, il faut s’attendre à des remontées d’égouts dans les mois qui viennent… ça a déjà commencé. Et tout va y passer, du plus sordide au plus mesquin. La semaine dernière, c’était une histoire de pieds sans queue ni tête, un sous-ministre adepte de réflexologie remontante ; il a démissionné, c’est un résultat honorable pour les chasseurs de sorcières, encore que ça reste très en dessous de DSK, ne serait-ce que du point de vue de la hauteur physiologique du délit (si vous n’avez pas compris la finesse de la phrase : pied pour Tron, bouche pour DSK).

Mais Tron, vous le subodorez, c’était juste pour chauffer l’ambiance. On attend mieux, beaucoup mieux, et coup de bol, le mieux, on l’a peut-être : une affaire de pédophilie, le must, Outreau, Baudis et DSK enfoncés jusqu’au trognon, si j’ose la métaphore, tous les ingrédients d’un scandale énorme : des enfants esclaves sexuels, marocains qui plus est, livrés à la débauche d’un ministre Français, l’abjection dans la dégueulasserie !

– !- !- !- !- !- !-

L’affaire a été dévoilée par le gentil philosophe Luc Ferry, notre ancien ministre de l’éducation nationale qui n’est jamais allé à l’école parce que l’école ce n’était pas bien avant lui, il en sait quelque chose, puisqu’il descend de Jules Ferry soi-même.

J’ai bien aimé la façon dont Luc Ferry a su mettre la distance qui convenait entre lui, esprit brillant coqueluche du tout Paris mondano-intellectuel, les animateurs-journalistes qui le recevaient à Canal+, et nous, le fond du fond du panier. A la question que lui posait un journaliste, je cite en gros, pas dans le texte : mais enfin, monsieur le Ministre, vous portez une accusation très grave, il faut nous donner des noms… la réponse de celui qui est très au dessus du Peuple : je ne vous donnerai aucun nom, sinon je vais me retrouver devant les tribunaux, et vous pensez bien que je n’ai aucune preuve (sic), mais je tiens cette information des niveaux le plus haut de l’Etat, et, de toutes façons, vous tous, sur ce plateau, vous savez très bien de qui je veux parler, alors ne jouez pas les faux-cul avec moi, s’il vous plait.

Et voilà : encore une fois, il y a les initiés, qui savent, les milieux autorisés dont parlait Coluche, et nous, la piétaille, qui comme d’habitude ne sommes au courant de rien (sans doute parce que nous ne ferions pas bon usage de notre savoir), et surtout pas de ce qui se passe à Marrakech. Décidément, encore Marrakech. Ou bien c’est une pure coïncidence, ou bien on comprend mieux pourquoi on y croise tant de monde connu pendant les fêtes.

– !- !- !- !- !- !-

Bon, pour que vous aussi puissiez briller dans les repas de famille, je vous dis quand même à qui ce joli monde faisait allusion, puisque Christophe Barbier, rédacteur en chef de l’Express, l’a dévoilé sur Europe 1, ce qui met Notre Journal à l’abri de poursuites : c’est à Jack Lang, dont je m’empresse d’ajouter que l’enquête effectuée par l’Express n’a absolument rien trouvé. Pour l’anecdote, et si vous avez un deuxième repas de famille programmé, en quittant la mairie de Blois après avoir été battu aux dernières élections municipales, Jack aurait laissé à la nouvelle Municipalité une ardoise faramineuse du traiteur qui avait assuré son pot de départ. Tiens, pendant que j’y suis, encore une coïncidence ? Jack est voisin de DSK place des Vosges, mais son appartement est plus modeste, 160m2 seulement !

Et si vous voulez encore une anecdote croustillante, vous savez que François Mitterrand avait l’habitude de se rendre en pèlerinage tous les ans à la roche de Solutré, accompagné entre beaucoup d’autres de son fidèle Jack. Toute la basse cour déjeunait ensuite dans un restaurant gastronomique des environs… jusqu’à ce que le restaurateur (du moins c’est ce que de mauvaises langues racontent), fatigué d’avoir à courir après ses hôtes indélicats qui s’esquivaient sans payer, décide de fermer son établissement le jour de la visite du Prince. (J’ai d’autres anecdotes sur ce thème qui concernent d’autres locataires de l’Elysée, mais j’ai repris celle-là, parce qu’il y avait un commencement de rapport avec l’ami Jack).

– !- !- !- !- !- !-

Allez, une dernière avant de partir moi-même en week-end : vous avez peut-être noté, dans un autre registre, qu’on nous avait sorti aussi cette semaine une histoire à deux balles de deux jours passés en 2006 par Gérard Longuet dans un grand hôtel de Tunis, et payés par le gouvernement Ben Ali… Quand on sait que dans ces pays où les services de renseignements sont partout, la présence d’un (à l’époque) sénateur Français qui plus est conseiller du Président de la République n’a aucune chance de passer inaperçue, et que toutes les personnalités qui y font un séjour privé ou public bénéficient du même traitement privilégié, nous ressortir une ardoise de 500 euros, quelle classe !

Eh oui, chers amis lecteurs, la pompe à merde vient juste de se mettre en marche. On va en apprendre de belles, et, c’est certain, ça va encore donner une belle image de notre pays. Mais un jour, ça va péter, ce n’est pas possible autrement ! Ah ça ira, ça ira, ça ira… »

Source: http://www.notrejournal.info/

03/06/2011

Coïncidences…

C’est quand-même étrange. Ce billet relevé dans le Figaro Magazine relate des faits que personne n’a pu inventer. Même pas Luc Ferry… L’avalanche de scandales continue.

FDF

.

Source: http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2011/05/28/01006-20110528ARTFIG00617-a-marrakech-un-ex-ministre-s-amuse.php

02/06/2011

Jack Lang pourrait porter plainte contre Luc Ferry…

Il se sent visé, Jack Lang… Quelle belle classe politique nous avons; ça tire à boulets rouges de tous côtés. A qui le tour, maintenant?

Ce qui est bien, c’est que l’on en apprend de belles.

2012 et Marine, vite !

FDF

Luc Ferry relaie une rumeur, Lang pourrait porter plainte !

Lundi, l’ancien ministre Luc Ferry a relancé un vieux ragot concernant un ministre interpellé à Marrakech. Une rumeur persistante que rien n’est jamais venu étayer. Visé, Jack Lang envisage de porter plainte.

Habituellement plus enclin aux digressions philosophiques, Luc Ferry a fait une sortie remarquée lundi soir sur Canal+. Alors qu’il était interrogé sur la vie privée des hommes politiques, l’ex-ministre de l’Education nationale a accusé un autre ancien ministre d’avoir eu des relations avec des mineurs au Maroc.  

Il « s’est fait poisser à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons. J’ai des témoignages des membres de cabinets au plus haut niveau, et des autorités de l’Etat au plus haut niveau », a t-il déclaré sans ambage.  

Interrogé sur l’identité de cet ancien ministre, Luc Ferry a botté en touche: « Si je sors le nom maintenant, c’est moi qui serai mis en examen et à coup sûr condamné, même si je sais que l’histoire est vraie. »  

Contacté par LEXPRESS.fr, Luc Ferry affirme n’avoir pas eu le sentiment de jouer les délateurs: « J’ai souhaité défendre la presse qui respectait la vie privée et qui ne se rendait pas coupable de diffamation. Je n’ai aucune preuve, ni aucun fait précis sur cette affaire, mais à l’époque où j’étais ministre, j’en ai entendu parler. On m’a rapporté mille choses sur mille ministres mais je ne dirai jamais rien, à part si cela mettait en danger la République. » 

Si on a la conviction qu’il y a eu un délit ou un crime, on saisit la justice, on ne va pas bavasser dans la presse 

Des déclarations qui agacent en tout cas ses collègues actuellement au gouvernement. Interrogé sur France culture, Alain Juppé a séché le philosophe: « Si on a la conviction qu’il y a eu un délit, voire un crime, on saisit la justice et on ne va pas simplement bavasser dans la presse. Si Luc Ferry a la preuve qu’il y a eu un comportement délictueux ou criminel qu’il saisisse la justice! » s’est indigné le ministre des Affaires étrangères. 

Hypocrisie ou maladresse, l’ancien ministre de l’Education nationale a quoi qu’il en soit relancé une vieille rumeur pourchassant Jack Lang. Et très vite, sur les réseaux sociaux, des internautes ont retrouvé un long portrait de l’ancien ministre de la Culture réalisé par L’Express en septembre 2005. 

Parmi les ragots tenaces à propos de Jack Lang, le journal évoquait « cette affaire de moeurs, suivie d’une exfiltration discrète organisée par l’Elysée ». Une information vraisemblablement distillée par les chiraquiens pour gêner Lionel Jospin, qui avait fait de Lang son ministre de l’Education en 2000, lors de la campagne présidentielle de 2002. Aucun fait, aucune preuve ne sont jamais venus étayer cette histoire. 

Une histoire montée de toutes pièces 

Certains journalistes ont pourtant cherché. Dans leur livre consacré à Jack Lang en 2004, Guy Charbonneau et Laurent Guimier ont longuement enquêté sur cette rumeur marocaine. Et ont démontré qu’elle ne reposait sur rien et qu’ « il n’y avait pas le début du commencement d’une preuve qui soit solide. »  

« Jack Lang est un aimant. Il n’en finit pas d’attirer la limaille de la rumeur », écrivaient pour leur part, en 2006, Christophe Dubois et Christophe Deloire dans Sexus Politicus. Mais pourquoi est-il victime de cette éternelle suspicion? 

Il faut remonter à 1977 pour le comprendre, selon ces deux auteurs. A l’époque, alors qu’il dirige le Festival international de Nancy, « le futur ministre signe une pétition étrange qui paraît dans Le Monde. Le texte prend la défense de trois hommes placés en détention provisoire dans le cadre d’une procédure pour attentat à la pudeur sur des mineurs de moins de quinze ans. »…

Suite et source:  http://www.lexpress.fr/actualite/politique/luc-ferry-relaie-une-rumeur-lang-pourrait-porter-plainte_998368.html?xtor=EPR-181

01/06/2011

Ca continue…

Au suivant !

FDF

.

Dans le Grand Journal de Canal+ diffusé lundi 30 mai, Luc Ferry a affirmé qu’un ancien ministre français avait eu des relations pédophiles au Maroc.

Voir: http://rutube.ru/tracks/4486038.html?v=b18f7dec790d6e3e940f77949379d7df&autoStart=true&bmstart=1000

_
L’affaire m’a été racontée par les plus hautes autorités de l’Etat.
Luc Ferry

Luc Ferry sur Canal+ le 30 mai 2011 :

« Les journalistes ne peuvent pas dire les choses qu’il savent parce qu’ils tombent sous le coup de la diffamation (…) Regardez, le dernier exemple en date est frappant. Dans les pages du Figaro Magazine de cette semaine, vous avez un épisode qui est raconté d’un ancien ministre, qui s’est fait poisser à Marrakech, au Maroc, dans une partouze avec des petits garçons« .

Lu sur le Figaro Magazine :

À Marrakech, un ex-ministre « s’amuse »

La loi du silence peut aussi couvrir des crimes à l’étranger. Il y a quelques années, des policiers de Marrakech effectuent une descente nocturne dans une villa de la palmeraie où une fête bien spéciale bat son plein. Les participants, des Français, sont surpris alors qu’ils « s’amusent » avec de jeunes garçons. Comme il se doit, la police embarque les adultes pris en flagrant délit. Parmi eux, un personnage proteste avec véhémence.
Au commissariat, son identité est confirmée : il s’agit d’un ancien ministre français.

Le consul de France local est aussitôt avisé, qui informe à son tour l’ambassade à Rabat. L’affaire est rapidement arrangée et « l’excellence », libérée sur-le-champ, peut embarquer dans un avion pour la France. Aucune procédure ne sera engagée contre quiconque au Maroc. Et, bien que le tourisme sexuel soit, en principe, poursuivi par la justice française, cet homme n’aura aucun ennui à son retour.

Notre source marocaine craint pour sa carrière, l’affaire a été étouffée. Faute d’éléments de procédure ou de témoignage, la loi nous interdit légitimement de nommer le personnage.

Édition du 31/05/2011 :

Les Grandes Gueules sur RMC reviennent sur les déclarations de Luc Ferry :

« Luc Ferry est extrêmement condamnable pour ce qu’il vient de faire et de dire ».
« S’il a connaissance de faits qu’il ne les dénonce pas, c’est un complice ».
« Le déni de cette réalité là est en réalité le meilleur carburant de l’extrême droite ».

Sources : Europe 1, Le Figaro Magazine, Merci à Mimi et à Fred pour la photo de l’article du Figaro Magazine et http://www.defrancisation.com/

07/01/2011

Religion: du « Luc Ferry » étonnant…

Une petite vidéo qui va en surprendre plus d’un…

FDF

.

Voir: http://rutube.ru/tracks/3952925.html?v=8c59e334fb22cec39540823a704a3075

03/09/2010

AGRIF. Bernard Antony communique…



LES FRONTIÈRES D’ÉRIC BESSON ?


L’inénarrable Éric Besson vient de déclarer que pour « stopper » l’immigration clandestine, il fallait le faire « en s’attaquant aux filières » (belle découverte en vérité !) et « protéger mieux nos frontières ».

De cela il ressort ou que ce monsieur est un imbécile ou qu’il prend les Français pour des idiots. On aimerait en effet qu’il expose de quelles frontières il parle : celles de la France largement démantelées ou celles de l’Union Européenne à l’intérieur de laquelle doit être respecté le principe de la libre circulation ?

Une fois qu’il aura dit cela, on aimerait savoir comment il entend protéger les frontières qu’il invoque.

La triste vérité est que comme toute la classe politique ce citoyen-ministre est incapable de remonter des effets aux causes. La première urgence est de « sortir de cette Europe-là » et de reprendre notre souveraineté sur notre sol.

CONTRADICTIONS AU FIGARO : L’ÂNERIE DE LUC FERRY.

Dans la pleine page 2 du Figaro d’hier, Jean-Marie Guénois écrit preuve à l’appui qu’il est « rigoureusement  inexact » d’affirmer que Benoît XVI aurait fait quelque allusion que ce soit à l’affaire française des « Roms ».

Aujourd’hui, au mépris de cela, Luc Ferry reprend la désinformation justement dénoncée en l’assortissant de propos fielleux. Il ose écrire qu’il aurait « préféré  que Benoît XVI s’occupât de ces évêques révisionnistes et antisémites qu’il a si opiniâtrement protégés ces derniers temps » (sic).

Ceci est une allégation aussi mensongère que diffamatoire. Mr Ferry qui, à juste titre, dénonce « l’ânerie » de ceux qui prétendent « la France de Sarkozy au bord du fascisme » n’a pas pu s’empêcher de déverser une ânerie encore plus grosse.

À l’évidence, sa méchanceté contre le pape le rend bête. Car ce qu’il affirme de Benoît XVI va à l’encontre des faits et de la vérité.

Les affligeants propos du seul Mgr Williamson totalement imprévisibles n’ont en effet été approuvés par aucun autre évêque et encore moins par le pape. On aimerait que les propos incroyablement racistes de certains rabbins en Israël soient désavoués par leurs pairs avec la même fermeté que celle du Vatican pour les propos de Mgr Williamson.

AGRIF

70 Bd Saint Germain       75005     PARIS                   Tél: 01.40.46.96.31 Fax: 01.40.46.96.47 agrif@wanadoo.fr www.agrif.fr