Francaisdefrance's Blog

30/08/2011

Nombre de lieux de prières pour les muzz: la Seine Saint Denis en tête !

Ca ne devrait étonner personne, vu la racaille issue de l’immigration qui fait sa loi (sa charia) là-bas…

FDF

.

Racaille et…

… islamisation

La Seine Saint Denis est le premier département à avoir plus de lieux de prière de la religion musulmane (mosquées, salles de prière) que de lieux de prière de la religion catholique (Eglises, Chapelles)….

Lire la suite:

http://www.a-voix-haute.net/index.php?option=com_content&view=article&id=38:seine-st-denis-lieux-de-priere-&catid=3:dernier-article-publie&Itemid=12

Merci à Fanny.

10/08/2011

Des musulmans lancent une pétition contre la construction d’une mosquée !

On aura tout vu. Les querelles intestines se précisent au sein des communautés musulmanes. « Diviser pour régner »… Il est temps pour nous, les résistants, de pénétrer la brèche… On n’attendait que ça…

FDF

.

Photo d’illustration

.

Angers. Une pétition circule contre le projet de mosquée.

Une certaine Union des musulmans d’Angers fait actuellement circuler une pétition contre le projet de mosquée que soutient l’Association des musulmans d’Angers (AMA). Cette pétition circule sur internet et dans les lieux de prières, actuellement très fréquentés du fait du ramadan.

Composée d’associations et de particuliers, cette Union des musulmans d’Angers estime que le projet actuel est « pharaonique » et qu’il néglige la formation religieuse.

En mai dernier lors d’une réunion très houleuse, l’AMA avait présenté son projet de construction d’une nouvelle mosquée sur le site des Capucins à Angers. Le coût présenté avoisinait les 6,4 millions d’euros HT.

Source: http://www.courrierdelouest.fr/

27/11/2010

A Ostricourt, les musulmans n’ont même pas besoin de se battre pour envahir…

Et le pire est que c’est identique dans beaucoup de villes FRANCAISES… Eh, les muzz d’Epinay: là, il va y en avoir de la place! Ca fait un peu loin, mais l’amour du « Prophète » demande parfois beaucoup d’abnégation et de sacrifices. Au prix où est l’essence…

FDF

.

Une mosquée de 1260 places pour une ville de 5000 habitants

Lu dans Daoudal Hebdo :

O

« Le 15 novembre a été posée la première pierre de la mosquée d’Ostricourt (au sud de Lille). De façon symbolique, puisque, en fait, la dalle a déjà été posée… Sa superficie totale sera de 1400m2, elle est prévue pour recevoir 1 260 personnes. Ostricourt est une commune de 5 000 habitants… On y trouvera une grande salle de prière, une salle de réunion, des salles de classe, etc. Elle aura un minaret de 16 mètres. Coût total : 1,3 million d’euros. Son originalité est que sera une mosquée «à haute qualité environnementale»… Sic: pompe à chaleur, panneaux photovoltaïques, récupération de l’eau de pluie… la mosquée écolo, c’est nouveau. Mais le vert est la couleur de l’islam…

A la pose de la première pierre, il y avait le député de la circonscription, Thierry Lazaro, UMP, qui a promis de donner de l’argent, de sa réserve parlementaire, «pour la partie culturelle»… Car, comme l’a dit Abdelkader Aoussedj, le président régional de la fédération de la Grande Mosquée de Paris, «une mosquée qui ne dispose pas d’un volet culturel, pour moi, c’est une grande salle de prières, pas une mosquée.» Et les journalistes soulignent cet aspect, sans comprendre de quoi il s’agit : le volet «culturel», ce sont des salles de classe pour apprendre le Coran, avec ses appels aux jihad… Il y avait le maire, le socialiste Robert Anselin, qui n’a pas promis d’argent mais a «déjà largement apporté son appui pour la réalisation de cet édifice», comme le rappelle le journal local.

Et Abdelkader Aoussedj a conclu : «Je remercie les imams pour leur travail, leurs discours, leurs prêches de fraternité et d’amour. Ils transmettent les vraies valeurs de l’Islam, un peu victime de certains comportements que nous condamnons tous. Alors que c’est une religion de paix, d’amour et de tolérance. » D’après les témoins, il aurait réussi à dire cela sans rire. Mais c’est vrai qu’ils ont désormais l’habitude de le dire, en face d’élus qui se garderont bien d’ouvrir le Coran pour vérifier ces propos… De même qu’ils ne chercheront pas à savoir qui est Khalid ibn Walid, qui donne son nom à la mosquée. Ils n’auraient pourtant pas beaucoup à chercher pour apprendre que Khalid ibn Walid n’est pas à proprement parler un apôtre de la paix, de l’amour et de la tolérance. En 629, simple soldat de l’armée de Mahomet, il prend l’initiative et gagne contre les Byzantins une bataille qui paraissait perdue. Mahomet lui donne le titre de «sabre dégainé de Dieu». Il est l’un des chefs qui conquièrent La Mecque. Après la mort de Mahomet, il combat les tribus rebelles. Puis il mène la guerre de conquête en Mésopotamie (prise de Hira en 633), et en Syrie contre l’empire byzantin (bataille d’Ajnadayn en 634, du Yarmouk en 636) : la Syrie est entièrement conquise en 639. Selon l’historiographie musulmane, il a mené 100 batailles et n’en a perdu aucune.

A Ostricourt, comme ailleurs en France, ses héritiers n’ont pas besoin de faire la guerre… »