Francaisdefrance's Blog

13/03/2012

Communiqué du Mouvement NATION (Belgique).

Amis Belges, nous sommes solidaires avec vous ! D’autant plus que nous connaissons les mêmes problèmes en France…

FDF

.

Une fois de plus, le pouvoir socialiste a foulé aux pieds les beaux
principes de démocratie et de liberté dont pourtant, il se revendique sans
cesse.
 
Alors que les  terroristes kurdes du PKK manifestent quand ils veulent,
alors que les casseurs  du quartier africain du Matonge peuvent se
rassembler autant de fois qu’ils le veulent, alors que des islamistes
radicaux peuvent défiler à leur guise dans les rues de la capitale, les
solidaristes européens de NATION, eux, sont interdits de cortège par le
bourgmestre socialiste de Bruxelles : Freddy Thielemans.
 
Qu’il l’ait fait par haine idéologique ou pour nous tendre un piège en
espérant des incidents, le bourgmestre de Bruxelles a démontré qu’il avait
clairement choisi le camp des poseurs de bombe du 11 mars, en interdisant
que l’on rende hommage aux victimes de ces attentats.
 
Malgré tout et malgré le très court laps de temps (puisque l’annonce de
l’interdiction  a été faite le vendredi après-midi), NATION  a réagi de
diverses manières : dépôt d’une requête devant le conseil d’état
(malheureusement rejetée), organisation d’un meeting dans une salle à Forest
(réunissant plus de 150 personnes) et action surprise devant la grande
mosquée de Bruxelles…sans oublier un dépôt de fleurs place d’Espagne en
soirée.
 
Très bientôt, plus de détails et d’images.

Les premières photos sont sur notre site : http://www.nation.be/web/

19/01/2012

Censure: SOPA et PIPA, deux lois qui pourraient changer « l’Internet mondial »…

La liberté d’expression… Un acquis bafoué de plus en plus. Un projet de loi liberticide nait aux USA et permettrait de censurer n’importe quel site sous le simple prétexte de « présomption »… Si ça passe, ça va faire mal.Les sites hébergeant les internautes sont dans le collimateur. Mais ils réagissent, fort heureusement.

L’inquisition des temps modernes aura du mal de passer.

FDF

.

Comment l’Internet américain décide de se battre contre le pire projet de loi liberticide qu’ils aient pu connaître : SOPA et PIPA.

La bataille risque de faire rage entre plusieurs grosses entreprises, et l’affiche est vraiment alléchante.

L’enjeu de la bataille ? : Toujours le même : La liberté d’expression sur le net.

C’est effectivement en ce moment qu’a lieu, au Congrès américain, le vote de la loi dit du « Stop Online Piracy Act » (SOPA) et du « Protect IP Act » (PIPA) des noms ronflants pour deux lois destinées à condamner « les méchants pirates du net qui diffusent les oeuvres gratuitement » et pour la « protection des gentils ayant droit sans lesquels la culture n’existerait pas« , c’est-à-dire l’équivalent de notre Hadopi mais dans une version musclée aux stéroïdes.

Cette fois-ci, les ayant droit ne s’attaqueront pas aux internautes, mais aux sites eux-mêmes, permettant sur simple présomption de culpabilité :

– De les faire bloquer arbitrairement leur accès.
– De couper leurs revenus publicitaires.
– D’effacer leur existence des moteurs de recherches.

Et ce, sans aucune possibilité de recours extérieurs.

Étrangement, mis à part dans les milieux geeks, j’ai vu peu de site d’information aborder le sujet, pourtant, si ces lois devaient arriver, c’est tout l’Internet mondial qui serait pénalisé, étant donné que les sites les plus important du net sont domiciliés aux USA. Si jamais cette loi décide de s’attaquer à Google, YouTube, Facebook ou Twitter, (même si ces derniers cas est peu probable) les lois SOPA et PIPA pourraient être un moyen de tout simplement censurer le net : « Tu retires cette vidéo de ton site, sinon je le fais fermer immédiatement et sans aucune contrepartie. »

« Arrêtez la censure du net »
Contre SOPA. Promouvoir la liberté. Protéger internet. »

En ce jour du mercredi 18 janvier 2012, des sites ont décidé d’organiser une journée « black-out » c’est-à-dire de faire la grève du net, afin de protester contre le vote de cet loi. L’exemple le plus notable est Wikipédia qui affiche un superbe mur noir lorsqu’on cherche à accéder à sa version anglaise :

Des milliers d’étudiants américains à la bourre sur leur devoir sont sûrement en train d’hurler en voyant ça.

Elle sera aussi suivie par le site Internet de Michael Moore, Free Internet Press, le jeu en ligne Minecraft ou de TheChive. D’autres sites comme Flickr, WordPress, Twitpic, 4chan ou Reddit ont décidés d’afficher un bandeau de soutien ou de rediriger leur page d’accueil vers un texte anti SOPA/PIPA. Know Your Meme affiche un bandeau invitant à envoyer un mail à son sénateur à chaque fois qu’on clique sur une image et Google a remplacé son traditionnel Doodle par un bandeau noir:

Facebook et YouTube avaient aussi parlés de se joindre au black-out, mais se sont finalement désistés. En France, le Parti Pirate, Korben.info, Poli*geek et plusieurs autres ont décidés d’embrayer le pas et de fermer leurs sites, en soutien.

Quel est le danger qu’une telle loi soit votée ?

Si la liste des sites Internet protestant contre SOPA est assez fournie, la liste de leur soutien est tout aussi énorme : tout ce qui compte de chaîne de télé, de studio de cinéma, de jeux vidéos et de contenu possiblement piratable est derrière le projet. En cela, cela rappelle Hadopi : des ayants droits devenus tellement frileux face à la disparition de leurs recettes qu’ils en viennent à faire voter des lois disproportionnées, aidés par des partis de droite qui voit d’un mauvais oeil la liberté du net.

SOPA devait être voté par la chambre des représentants mais a été rejeté de nombreuses fois. Le projet est un peu sur son déclin et même la Maison Blanche s’est prononcé contre. PIPA devrait par contre être voté par le Sénat le 26 janvier prochain, ce qui augure de nombreuses manifestations sur internet contre cette loi dans les jours qui viennent.

Les Anonymous ont menacé de nombreuses entreprises qui soutiennent SOPA ou PIPA ainsi que le congrès : si jamais ces lois venaient à être votés, ils pourraient pirater leur système informatique et le détruire.

Et l’évènement arrive avec son lot de « mêmes » et de détournements : comme pour le mouvement Occupy Wall Street, une des armes des internautes sont le détournement et la dérision.

Source: Le Post

15/12/2011

L’illuminé du jour est…

Liberté

Qui nous fait preuve, dans son commentaire, d’un véritable fanatisme/propagandisme digne d’un Goebbels… C’est de ce genre de cons que nous devons nous méfier…

Dis, « Liberté », as tu entendu parler de la Résistance? Celle qui te fera fermer ta g….. une bonne fois pour toutes…

FDF

.

Liberté commented on Salon du monde musulman au Bourget: ça commence à bien faire !

HIHIHIHIHIH!!!! Vous faites bien rire tous autant ke vous êtes, rien dans la cervelle!!! et oui l’islam se propage et encore mieux que le judaisme et le christianisme réunit! C’est votre communauté qui a délaisser la religion pour être Athée pas nous. Et maintenant vous vous plaignez! Bande de fachooo, quand il s’agit d’aller passer des vacances de l’autre côté de la méditéranne vous êtes les premier.
Quoi que vous fassiez, vous ne pourrez jamais empêcher l’islam de grandir, au contraire vous la rendez-plus forte!
C les étrangers qui on construit la France et non les français de souche!
Bref, c’est un débat très quoi qu’il en soit, vous ne pouvez que être spectateur, de l’évolution du monde!
Bon courage, car il vous en faudra et pas qu’un peu!

 

More information about Liberté

IP: 194.133.14.61, gate12.mc2.net
Email: dupont@hotmail.fr
URL:
Whois: http://whois.arin.net/rest/ip/194.133.14.61

Hé, « Liberté », j’allais oublier:

06/12/2011

Pour 76 % des Français, « l’islam progresse trop en France » !

Et ils ont raison, les Français. Dommage que 95 % de celles et ceux qu’ils ont élus ne les écoutent plus…

Normal, ils ont été élus. Mais la confiance du peuple s’émousse.

FDF

.

IL EST ENCORE TEMPS DE METTRE UN TERME A CETTE PROGRESSION  SI CHÈRE à NOS CHERS POLITIQUES DE L’UMPSVerts  qui refusent d’écouter la voix du peuple. (85% de défiance –  voir à la fin)

Selon un sondage sur les valeurs des Français à six mois de l’élection présidentielle, réalisé du 2 au 4 novembre par l’Ifop pour Europe 1 et Paris Match , 76 % des Français estiment que « l’islam progresse trop en France ». Un chiffre en progression de 5 points par rapport à une question similaire posée il y a tout juste un an.


L’enquête montre également que la laïcité est une valeur plébiscitée par 81 % des Français

(+ 1 point par rapport à l’automne 2006), mais derrière l’effort, le travail ou l’entreprise.


Ce sondage qui, selon l’Ifop, montre que « les Français plébiscitent des valeurs qui sont au cœur du pacte républicain » (liberté, égalité, fraternité), souligne donc aussi « une radicalisation des Français sur des sujets de crispation identitaire ».


Ils ne sont par exemple que 14 % à estimer que « l’État devrait aider financièrement à la construction de mosquées » (contre 28 % au printemps 2006).

Enfin, 76 % des Français disent n’avoir « plutôt pas confiance » dans les autorités religieuses, ce qui place les religions parmi les institutions qui leur inspirent le moins confiance : aussi peu que les médias, mais plus que les partis politiques qui arrivent bons derniers (85 % de défiance). Seules institutions à rassembler une majorité de Français leur faisant confiance : les maires (67 %).

Source: http://www.la-croix.com/

Merci à JCJC…

02/12/2011

Algérie: retour en force des islamistes. Les chrétiens ont peur…

Photo d’illustration…

.

Chassez le naturel…

Et en outre, vu que l’islamisme prend petit à petit la mainmise au Maghreb, l’Algérie ne veut pas rester orpheline…

Ca promet de beaux jours pour la chrétienté dans ces contrées là. Et en outre, la christianophobie est à la mode…

FDF

.

Le récent procès d’un converti accusé d’«injures envers le Prophète» illustre le retour en force des islamistes.

La cour d’appel d’Oran a abrité, jeudi dernier, un nouveau procès pour délit religieux. Siaghi Krimo, un maçon de 29 ans converti au christianisme en 2007, est cité à comparaître pour «injures envers le Prophète». En mai dernier, il a été condamné, en première instance, à cinq années de prison ferme. Dénoncé par un voisin à qui il avait remis un DVD sur la vie du Christ, il a été brutalement arrêté par une escouade de policiers comme un dangereux criminel.

Au commissariat, plusieurs officiers se sont relayés pour interroger le «renégat». «Tu es habité par le démon», hurle l’un d’eux. «Si tu étais mon frère, je te tuerais», menace un autre. Pour le juge du tribunal correctionnel qui a prononcé la sentence, la cause est entendue avant tout débat : quitter l’islam pour une autre religion est un crime. «Tu le regretteras !», dit-il à l’inculpé, qui a revendiqué sa foi chrétienne mais nié toute atteinte à l’islam. En l’absence du témoin délateur et malgré un dossier vide, le tribunal écrit dans son jugement : «Il a nié les faits, mais son apostasie est une présomption de culpabilité.»

Dans un climat d’intolérance exacerbé par des manipulations occultes, la liberté religieuse est devenue un terrain d’affrontements idéologiques. Pour donner des gages de bonne foi aux islamistes, les autorités ont multiplié les agressions contre les chrétiens. Depuis la loi de février 2006 réglementant «les cultes autres que musulman», plusieurs convertis au protestantisme ont été jugés pour « prosélytisme». Le procès de Habiba K., arrêtée en mai 2008 en possession d’une bible, avait ému l’opinion et suscité un large mouvement de solidarité, en Algérie et à l’étranger.

En septembre 2010, deux ouvriers chrétiens étaient jugés pour «atteinte aux préceptes de l’islam» pour avoir mangé durant le jeûne rituel du ramadan. Grâce à la mobilisation des militants des droits de l’homme, dont des musulmans pratiquants, ils ont été relaxés.

Libertés religieuses 

Face à «l’inquisition», les modernistes-laïques se mobilisent pour le respect de la liberté de conscience garantie par la Constitution. Au nom de la même Constitution qui proclame «l’islam, religion d’État», les islamo-conservateurs veulent limiter les «libertés occidentales» au profit d’une application plus large de la charia. Entre les deux camps, le pouvoir vogue au gré des rapports de forces et des pressions internationales.

Après une trêve de plusieurs mois, le procès d’Oran inquiète les partisans d’une société plurielle. S’agit-il du zèle de magistrats isolés ? Ou d’un nouveau virage liberticide ? Dopés par le printemps arabe, qui a propulsé les islamistes aux devants de la scène, les chantres de la charia intégrale ont le vent en poupe. Le pouvoir, hanté par sa propre survie, cède à leurs caprices lorsqu’il ne les devance pas. À Alger, des dizaines de bars ont été fermés par l’administration ; de grands restaurants réputés pour la finesse de leurs vins se sont résignés aux breuvages halal.

Jeudi à Oran, en présence de la presse privée qui a dénoncé «l’inquisition», les magistrats de la cour d’appel ont adopté un profil bas. En moins de dix minutes, le procès est ficelé et le verdict mis en délibéré pour le 1er décembre. Sur les bancs du public, une altercation éclate entre des policiers et de jeunes contestataires : dans cette ville réputée pour une ouverture d’esprit peu commune, les agents de l’ordre ont tenté de séparer les filles des garçons au nom «des traditions qui interdisent la mixité»…

Source: http://www.lefigaro.fr/

14/11/2011

Téléthon: le «sang impur» de la Marseillaise gêne France Télévisions !

Il n’y a qu’à l’interdire, ce qui satisfera bon nombre de collabos hostiles aux valeurs de notre République; et Dieu sait s’il y en a…

FDF

.


Une chorale devait interpréter les paroles de Rouget de Lisle pendant la manifestation. Mais France Télévisions a jugé certaines paroles peu appropriées.

Lons-le-Saunier est l’une des huit villes de France qui bénéficiera d’une retransmission TV de ses animations le soir du Téléthon. Les organisateurs avaient souhaité faire chanter la Marseillaise à un regroupement de chorales. Problème, France Télévisions a manifesté quelques réticences. « Dans un autre cadre, la Marseillaise ne m’aurait pas gêné du tout. Mais chanter un sang impur abreuve nos sillons quand on fait une émission qui parle d’enfants malades et de problèmes génétiques ne me paraissait pas très approprié », explique Daniel Patte, le producteur de France Télévision en charge de la soirée.

« Nous demandons aux villes de faire chanter des chorales et d’exprimer leur identité. Il était logique que Lons propose la Marseillaise. Nous le comprenons parfaitement. Ensuite nous travaillons ensemble, nous affinons et nous essayons de trouver des solutions en fonction des souhaits des uns et des autres ». En l’occurrence, un extrait de l’hymne devrait être chanté ou déclamé, puis l’harmonie municipale devrait jouer la version instrumentale de la Marseillaise. Pour l’instant, rien n’est calé. « C’est moi qui ai eu l’idée », assume Patrick Elvézi, l’adjoint à l’animation de Jacques Pélissard, le maire de Lons. « Pour nous, il est important de faire savoir que Rouget de Lisle est né à Lons. Nous avons trouvé un compromis pour que le message passe ». Ledit compromis semble d’ailleurs convenir à la majorité.

Selon Madeleine Marillet, la présidente de l’organisation du Téléthon pour le sud du Jura, l’essentiel est préservé. C’est également l’opinion d’Hamlaoui Mekachera, l’ex-ministre jurassien des Anciens combattants, ou de Jacques Perrod, le président départemental de l’Union nationale des combattants.

Jacques Pélissard, qui avoue ne pas avoir suivi dans le détail la programmation musicale de l’événement, juge normal que l’on puisse jouer la Marseillaise, l’œuvre d’un enfant du pays, à Lons.

Reste les autres. Ceux pour qui zapper les paroles de l’hymne national s’apparente à une scandaleuse censure. « C’est la Marseillaise, et puis c’est tout », s’insurge Roland Delaine, président départemental de la fédération nationale des anciens combattants d’Algérie, Maroc et Tunisie (FNACA). « Faut arrêter les c… Rouget de Lisle l’a écrite comme ça, il faut la supporter comme ça ! ». Certains se sont d’ores et déjà promis de venir le jour J chanter les paroles pendant que l’harmonie municipale jouera la musique. Ils en feront leur « jour de gloire » au nom de leur « liberté, liberté chérie ».

Le Lédonien Claude-Joseph Rouget de Lisle, alors capitaine du Génie en garnison à Strasbourg, écrit les paroles de La Marseillaise dans la nuit du 25 au 26 avril 1792. À l’origine, c’est un chant guerrier pour l’armée du Rhin qui lui est commandé par le maire de Strasbourg, le baron de Dietrich, à la suite de la déclaration de guerre à l’Autriche, le 20 avril 1792. Le docteur François Mineur, futur général des armées d’Italie et d’Égypte, venu à Marseille organiser la marche conjointe des volontaires du Midi, s’empare de l’œuvre du Lédonien qu’il publie pour la première fois dans cette ville. Les troupes des fédérés marseillais l’adoptent comme chant de marche et l’entonnent lors de leur entrée triomphale aux Tuileries, à Paris, le 30 juillet 1792. C’est ainsi que la foule parisienne, au mépris des précédents titres portés successivement par ce chant, le baptise définitivement La Marseillaise.

Source: http://www.leprogres.fr/

27/10/2011

Où est passé l’esprit de résistance ?

Oui, ce bel esprit de résistance. Il a été remplacé par celui de la collaboration? Nous en avons des preuves tous les jours.

Ci dessous, une belle prose de Michel Garroté, qui rejoint tout à fait mes convictions…

FDF

.

« Tout récemment, en Terre d’Islam, le printemps arabe, la démocratie et la liberté se sont pris un phénoménal coup de massue sur la tête. Je dois avouer que la formule « printemps arabe » m’a fait sourire dès le début. Les Egyptiens, dans le nord-est de l’Afrique, sont-ils arabes ? Les tribus libyennes sont-elles arabes ? Les peuples de Tunisie sont-ils arabes ? Les levantins de Syrie proche-orientale sont-ils arabes ? Ont-ils, les uns et les autres, utilisé les slogans printemps arabe, démocratie et liberté ? N’ont-ils pas plutôt hurlé, à s’époumoner, et, avec force rafale de fusils mitrailleurs, Allah Akbar ? En lieu et place de l’arabité, n’est-ce pas plutôt l’islam radical qui est au cœur de ce printemps présumé ? En occident, des voix se sont élevées pour contrer la version – officielle et mensongère – du printemps arabe, soi-disant synonyme de démocratie et de liberté. Mais des voix se sont également élevées, et, s’élèvent encore, pour menacer, pour mettre en garde, ceux d’entre nous qui refusent la version – officielle et mensongère – du printemps arabe. Commençons par les voix qui se sont élevées pour contrer la version – officielle et mensongère – du printemps arabe.

Ainsi, le directeur de l’Œuvre d’Orient, dans La Croix évoque la nouvelle situation en Afrique du Nord (extraits) : « Les chrétiens risquent d’être considérés comme des minorités tolérées, ce qui est inacceptable. L’Empire ottoman les considérait déjà comme les protégés des musulmans. Ce terme est extrêmement méprisant ; les chrétiens doivent être reconnus comme des citoyens de plein droit. De plus, l’accès à un certain nombre de fonctions risque de leur être barré. Il est aberrant que dans ces constitutions soit stipulé que le chef de l’État doit être musulman. C’est absolument contraire à la démocratie. Vouloir faire de la charia la source principale du droit est quelque chose d’assez nouveau dans le monde arabe, y compris en Égypte. Et cette volonté d’islamiser le droit n’est pas acceptable. En ce qui concerne le droit de la famille, le droit civil, il n’y a aucune raison d’appliquer un droit d’origine islamique à des chrétiens. Dans ces pays, la tradition a longtemps été la coexistence d’un droit d’inspiration musulmane pour les musulmans et d’un droit d’inspiration chrétienne pour les chrétiens. Quant à l’influence de la charia en matière pénale, elle pose un grave problème. En Égypte, un homme chrétien vient d’être condamné à la prison pour blasphème. C’est proprement insupportable. Les gouvernements occidentaux doivent prendre position contre ces mesures, de la même manière qu’ils se sont élevés contre la répression des manifestants par le régime de Hosni Moubarak. Voir un chrétien condamné pour blasphème me semble totalement contraire à un minimum de droit de pensée et d’expression. Et je pense qu’il faut réagir maintenant et fortement. Car à terme, ces mesures risquent d’être invoquées abusivement pour affaiblir les chrétiens ».

De son côté, l’Observatoire de l’islamisation cite les écrits de Ghannouchi, le chef du parti islamiste radical vainqueur des élections en Tunisie (extraits) : « La société islamique est fondée sur l’interprétation des valeurs organisant la vie des individus et des communautés. De plus, elle organise le côté spirituel de ces derniers.  C’est pourquoi on ne saurait concevoir de société islamique laïque, ou de musulman laïc que si ce n’est en renonçant à ce qui est essentiel en islam. Car la foi en Dieu n’est pas essentielle en islam ; l’essentiel, c’est la foi en l’unicité de Dieu. Par conséquent, toute législation qui s’inspire d’autres sources pourrait porter atteinte à cette unicité. Une société ne saurait être islamique qu’à condition de ne pas être laïque et d’accepter l’unicité de Dieu. L’apostasie, est le reniement de l’islam. Un reniement des constantes de l’islam, tels ses dogmes, sa charia et ses rituels. Comme porter atteinte à la dignité de Dieu ou à la dignité du Prophète, l’autorisation de braver les interdits de la charia ou la négation des devoirs religieux. Des versets du Coran ont énoncé à plusieurs endroits le caractère affreux de ce crime et menacé quiconque s’en rend coupable du plus atroce des supplices. Quant à la tradition, la sunna, elle a exigé la mise à mort conformément au hadit : tuez quiconque change de religion ». Larbi Guesmi, Tunisien, militant du même parti islamiste radical Ennahda n’est pas mal non plus. Il a écrit récemment : « Scellez les chevaux, et préparez ce que vous pouvez de matériel, de convictions, puis n’oubliez pas, n’oubliez pas, n’oubliez pas les ceintures sacrées, les ceintures des respectables, la ceinture explosive pour les gens qui trahissent. Nous allons résister, cela fait partie de notre culte, nous allons résister, soit la victoire soit la mort ».

Quant à la Libye, elle sera soumise à la charia et c’est du reste ce qu’annoncent les leaders du CNT, soutenus par Sarko et BHL : « En tant que pays islamique nous avons adopté la charia comme loi essentielle et toute loi qui violerait la charia est légalement nulle et non avenue. Par exemple, la loi sur le divorce et le mariage. Cette loi est contraire à la charia et elle n’est plus en vigueur ».

De son côté, Mgr Guy Harpigny, évêque de Tournai, expert reconnu de l’islam (sa thèse de doctorat en théologie porte sur l’islam ; il est diplômé d’arabe de l’Institut Catholique de Paris ; et il a été chercheur à l’Institut Dominicain d’Etudes Orientales du Caire) a consacré son intervention, lors des Etats généraux du christianisme, à l’islam. Il a énuméré les agressions de l’islam contre l’occident : la conquête de l’Espagne, la prise de Constantinople qui fut suivie du schisme des Églises d’Orient, des pirates barbaresques écumant la Méditerranée et de l’impérialisme turc. Il note que les musulmans ont une culture imperméable à la culture européenne occidentale, en matière de famille, de façon de s’alimenter et de s’habiller. Il constate que les musulmans ont une capacité d’engendrer des enfants nettement supérieure à celle des Européens de souche. Les musulmans, précise-t-il, pourraient dès lors constituer la majorité à Bruxelles dans les cinq ans à venir. En certains endroits à Bruxelles ou Anvers, ils mettent à mal l’autorité de l’Etat.

Côté propos débiles et délirants, la revue de presse LSB signale que « l’islamologue » islamophile, collaborationniste et capitulard Mathieu Guidère a le toupet de déclarer au Figaro : « la Libye prend le chemin d’une démocratie musulmane, tout comme les pays européens sont devenus des démocraties chrétiennes à partir de la fin du XIXème siècle où des partis comme la CDU en Allemagne ou l’UDF en France se réfèrent aux valeurs chrétiennes. Gare, donc, à ceux qui pourraient essayer de les exclure complètement du pouvoir, car c’est là qu’il y aurait de nouveau un risque de radicalisation », radote Guidère.

Et pour ce qui me concerne, je n’ai même pas envie de réagir aux inepties de ce Guidère inculte et décalé. Car primo, il faut être nullissime pour comparer l’UDF française à la CDU allemande. Et car secundo, le petit mec ose la jouer menaçant, en écrivant d’abord « gare à ceux » (Gare à vous lecteurs ? Gare à nous rédacteurs ? Gare à moi aussi ? Tu te prends pour qui, Guidère ?), et, aussitôt après, le mec écrit « de nouveau » un risque de radicalisation. « De nouveau » un risque de radicalisation ? « De nouveau » ? Il y a donc – forcément puisqu’il écrit de nouveau – déjà eu radicalisation musulmane. Quel aveu ! »

Source: http://www.dreuz.info/

14/10/2011

Manifestation de soutien aux coptes le 16 Octobre à Paris !

Je relaye. Il suffit de ces massacres par les fanatiques islamistes salafistes!

FDF

.

Des manifestations de soutien aux coptes sont prévues dans plusieurs capitales, dont à Paris, le 16 octobre 2011.

L’annonce à été relayée par le site thecopticnews.org sur cette page, sans doute une des seules pages en français du site (page qui n’a malheureusement pas été référencée sur Google France).

Vous trouverez à la fin de ce message un liste des manifestations prévues.
Il y en a en Angleterre, en Suède, aux USA, au Canada etc.

Venez nombreux !

———————————————————————————————————————————–

NOUS APPELONS a une MARCHE UNITAIRE le dimanche 16 Octobre 2011 a 15h AU DÉPART DE l’UNESCO/ ÉCOLE MILITAIRE JUSQU’AUX INVALIDES

Nous, citoyens égyptiens de France, Associations et citoyens solidaires des luttes du peuple égyptien, profondément indignés et endeuillés,

CONDAMNONS

tous les massacres de citoyens égyptiens, chrétiens et musulmans commis depuis le début de la Révolution du 25 janvier jusqu’à cette terrible nuit du 9 au 10 Octobre 2011;
ceux qui ont donné l’ordre à l’armée d’écraser dans le sang une manifestation légitime et pacifique, exécutant ainsi le chaos promis par Moubarak;
le rôle de certains médias incitant à la violence
l’escalade de la répression à l’encontre des manifestants, par la police militaire depuis mars, jusque dans leur maison

EXIGEONS

la création d’une commission d’enquête indépendante pour désigner les responsabilités de tous les massacres;
le transfert du pouvoir à des autorités civiles et la création d’un conseil présidentiel civil immédiatement, dans la marche pour un Etat de droit;
la fin des tribunaux militaires et le transfert de la justice à des tribunaux civils;
l’exclusion des agents du régime de Moubarak dans l’armée, les médias et toutes les instances de l’Etat et de la société

NOUS NOUS INTERROGEONS

sur la tentative de créer une division confessionnelle et celle de toute la société égyptienne, la veille de la suspension de l’état d’urgence, aussitôt rétabli,
sur la volonté d’affaiblir le rôle régional et stratégique de Égypte, tant souhaité par les puissances impérialistes, États Unis et sionistes en tête, avec la complicité active des monarques saoudiens et de toutes les forces de la réaction.

L’unité entre musulmans et chrétiens, entre tous les Égyptiens, est une réalité historique de la nation égyptienne. Nous appelons à la sauvegarder et à la renouveler en permanence de manière active face aux agents de division internes et externes.

A bas les manœuvres et les crimes abominables perpétrés par les ennemis de l’intérieur et de l’extérieur contre le peuple égyptien et sa révolution!
Nous ne nous laisserons pas détourner de notre seul but,  la réalisation des objectifs de la Révolution : liberté, dignité, démocratie, justice sociale et rayonnement d’une Égypte indépendante et débarrassée de toute tutelle impérialiste !

NOUS APPELONS a une MARCHE UNITAIRE le dimanche 16 Octobre 2011 a 15h AU DÉPART DE l’UNESCO/ ÉCOLE MILITAIRE JUSQU’AUX INVALIDES

—————————————————————————————————————————–

D’autres manifestations sont prévues :
(vous pourrez traduire les pages avec google traduction).

en Suède à Stockholm (16 octobre)
en Italie à Milan (16 octobre) et à Turin (15 octobre)
aux USA à Los Angeles (16 octobre) et à Washington (19 octobre)
en Angleterre à Londres (16 octobre)
au Canada à Toronto (23 octobre) et à Montréal (15 octobre)

Faites passer le message !

Source: http://infos-meconnues.blogspot.com/

12/09/2011

Communiqué de SOS Francophobie.

Je soutiens SOS Francophobie à 200% !!! Faites de même!

FDF

.

SOS Francophobie

BP 27

Place Jean Moulin

84420 PIOLENC

 

 

Chers concitoyens, chers compatriotes,

 

Sos Francophobie  vous informe qu’une action a été menée contre le forcené, fou d’un  » Dieu » vociférant sa haine de notre pays dans lequel il vit, jouant au « football »  avec notre code pénal, et proclamant la charia…

 

L’Association a porté plainte auprès du procureur de Limoges où c’est passé cet évènement !

 

Ce monsieur étant adepte de la tristement célèbre association » Forsane Alizza », phalange islamiste prônant la charia, le djihad (la guerre sainte), ce groupuscule (affichant sans  retenue aucune, sa haine de l’Occident, des « mécréants », des femmes, de nos amies de confession juive, bref, aversion de tout), comparaîtra au tribunal de Limoges le 27 septembre 2011 à 11h30.

Lui sont reprochés les faits suivants, « Provocations à la Violence, et à la Haine Raciales  » !  

 

Pour mémoire, les faits se sont produits en place publique à Limoges, le vendredi 17 septembre 2010, la scène fut filmée, et mise en ligne sur ‘daylimotion et youtube’ qui fut censurée très rapidement !!!

Sos Francophobie l’ayant récupérée, vous pourrez visionner cette vidéo sur notre site:

http://www.sos-francophobie.fr/

 

Nous souhaitons votre présence à Limoges le 27 septembre 2011 au tribunal (T.G.I), ou tout du moins votre soutien; nous vous rappelons également que notre association a besoin de membres et d’argent pour fonctionner, et qu’il est nécessaire pour nous tous de préserver nos valeurs, notre laïcité et notre liberté ! Merci de  nous envoyer vos dons, ou votre demande d’affiliation à l’adresse ci-dessus.

Ceci, nous regarde tous et toutes, peu importe notre couleur, notre obédience religieuse, seule compte le mieux vivre ensemble…

 

Merci à toutes et à tous,

L’équipe de SOS FRANCOPHOBIE

10/07/2011

Présidente…

Il est vrai que quand on voit se qui se passe à l’UMPS, un bon changement aux commandes de notre République ne pourra lui faire que du bien.

FDF

.

Marine 2012, la France Présidente !


En ce dimanche 10 juillet, c’est la division qui prime au sein de l’UMPSVerts, entre les épluchures sur la tête, les blablas, gesticulations et les rapports accablants d’une France qui court à sa ruine, nos élites pro-mondialistes, pro-euro auront réussi à nous y mener tout droit depuis 30 ans de pouvoir.

Face à cette réalité peu reluisante où il faut survivre et non plus vivre en France, les Français gardent tout de même l’espoir qu’une alternative de bon sens est possible. Cette convergence politique s’appelle Marine !

Oui, la fameuse « Marine », vous savez celle que l’on entend sur les marchés, aux comptoirs des bistrots, dans la rue, dans les journaux, à la télé et sur le web, la « Marine » comme on l’appelle familièrement, cette femme courageuse et droite qui suscite une vague d’espérance sans précédent auprès de tous les Français de métropole et des départements et territoires d’Outre-mer. Cette femme reçoit des messages de sympathie du monde entier dans l’ambition qu’un jour notre pays retrouve de la « Voix », de la tonalité, celle qui était auparavant la sienne pour que prime nos valeurs notamment la Liberté.

Cette candidate hors pair fédère au-delà des clivages politiques. Les élections présidentielle et législatives prochaines doivent être l’occasion d’offrir l’oxygène dont la France a besoin pour que l’ensemble de son peuple puisse vivre. En 2012, il reviendra à vous Français de vous exprimer en votant pour votre future présidente de la République, un véritable chef d’État !

Source et vidéo: http://www.nationspresse.info/?p=138521#comment-176382

03/07/2011

La censure ne se cache même plus. Il paraît que la France est une démocratie…

France: pays des libertés… Celles que  prennent les instances au pouvoir, oui. Il va falloir revoir notre devise:

Liberté – Egalité – Fraternité

Lisez ce qui suit.

FDF

*******************************************************************************************************************************************************************

Chers amis en France,

Le gouvernement Sarkozy veut censurer internet par un décret qui pourrait bloquer des sites et pages de recherche que nous utilisons tous les jours. Si nous sommes suffisamment nombreux à exiger que le Président enterre ce projet de censure, nous pourrons faire pencher la balance et empêcher qu’il ne mette la main sur internet. Signez la pétition:

Signez la pétition

Le gouvernement Sarkozy veut censurer internet par un décret qui pourrait bloquer des sites et pages de recherche que nous utilisons tous les jours. Mais un tollé national peut stopper cet assaut contre la liberté d’expression.

Ce nouveau décret permettrait aux ministres de retirer tout contenu internet menaçant selon eux « l’ordre public », sans passer par un juge. C’est pourquoi un Conseil en charge de l’Internet créé par Sarkozy a condamné cette mesure comme étant inconstitutionnelle, et les experts internationaux sont en état d’alerte. Mais le décret pourrait malgré tout être adopté dans les prochains jours.

Le Président Sarkozy a montré au sommet du G8 qu’il soigne son image de dirigeant moderne et de partisan d’internet. Ainsi, si nous sommes suffisamment nombreux à exiger qu’il enterre ce projet de censure, nous pourrons faire pencher la balance et empêcher qu’il ne mette la main sur internet. Lançons un gigantesque appel national demandant à Sarkozy de protéger la liberté d’internet. Cliquez dès maintenant pour signer la pétition urgente et faites suivre ce message à tous:

http://www.avaaz.org/fr/france_sauvons_internet/?vl

Dans le droit français, les contenus dit « manifestement illicites » comme la pédopornographie peuvent déjà être retirés sans contrôle judiciaire. Mais si nous n’agissons pas, le nouveau décret donnerait à quelques ministres des pouvoirs excessifs de censure arbitraire sur n’importe quel contenu en ligne. Il obligerait les hébergeurs et les fournisseurs d’accès internet à retirer ou filtrer tout contenu qualifié notamment d' »atteinte à l’ordre public et à la protection des personnes », une définition très large menaçant l’expression libre.

L’ONU estime que les mesures de filtrage sont excessives et inefficaces et vient de condamner les lois françaises sur l’internet. Et Reporters Sans Frontières a placé la France dans la liste des « pays sous surveillance » qui recense les violations de la liberté d’expression autour du monde. Enfin le Conseil National du Numérique récemment installé par Sarkozy a indiqué que le blocage de sites violait la liberté d’expression protégée par la Constitution française et ignorait l’intérêt du public.

Nous savons que le Président Sarkozy souhaite apparaître comme un ami de l’internet. Il a récemment créé le Conseil National du Numérique et organisé le premier Sommet du G8 de l’internet. Mais il ne peut pas gagner sur les deux tableaux. Ensemble, nous pouvons lui montrer ce que signifie être un réel défenseur de la liberté d’internet et de la libre expression. Appelons-le à retirer ce décret instaurant la censure d’internet et à protéger nos droits — signez la pétition et diffusez-la à tous vos amis:

http://www.avaaz.org/fr/france_sauvons_internet/?vl

Dans le monde entier, des gouvernements tentent de censurer l’internet, outil vital pour les soulèvements arabes pro-démocratie et permettant d’exposer au grand jour les abus de pouvoir et la corruption dans tous les pays de la planète. Cependant, de Italie à la Syrie et de l’Inde à la Turquie, les membres d’Avaaz se mobilisent pour défendre cet espace crucial de liberté et de communication mondiale. Rejoignons-les et protégeons l’internet en France.

Avec espoir et détermination,

Alex, Benjamin, Stephanie, Emma, Mohammad, Ricken et le reste de l’équipe d’Avaaz

PLUS D’INFORMATIONS:

Levée de boucliers contre un projet gouvernemental pour filtrer internet, AFP:
http://avaaz.org/afp_filtrage_internet

Décret LCEN fustigé : le gouvernement suivra-t-il l’avis du CNN?, Numérama:
http://avaaz.org/numerama_cnn

La France, “pays sous surveillance” selon Reporters sans Frontières:
http://fr.rsf.org/surveillance-france,39712.html

L’ONU fustige la France et son Hadopi, Maxisciences:
http://avaaz.org/maxisciences_onu_hadopi

Nouveau rapport parlementaire dénonçant les mesures de blocage d’internet, OWNI:
http://avaaz.org/owni_filtrage

Le filtrage d’Internet, une mesure contestée en Europe, Le Figaro:
http://avaaz.org/lefigaro_filtrage_internet_europe

eG8, le coup de com’ numérique de Nicolas Sarkozy, NouvelObs:
http://avaaz.org/nouvelobs_eg8

Communiqué du Conseil National du Numérique présentant son avis négatif:
http://j.mp/iMsj8K


Soutenez le réseau Avaaz! Nous sommes entièrement financés par vos dons et nous ne recevons aucune subvention de la part de gouvernements ou d’entreprises. Notre équipe fait en sorte que le plus petit don soit le plus efficace possible. Donnez ici.

17/05/2011

Gardons Internet libre !

Internet n’oublie rien. C’est ça qui gène…

FDF

.

Avec le déferlement DSK, il va être difficile à présent de suivre la politique française et européenne. Mais pendant que le futur-ex-patron du FMI et ex-futur-candidat à la présidentielle se fait tailler en morceau par la presse américaine, l’agenda néfaste des politiciens en matière de musellement de liberté d’expression sur Internet continue sa progression discrète.

On pourrait croire que je vais parler, ici, des Etats-Unis où, après le 11 septembre 2001, des efforts constants ont été menés pour réduire autant que possible la liberté d’action des citoyens, toujours sous le délicieux prétexte d’une meilleure protection contre d’hypothétiques attentats.

Par exemple, je pourrais passer en détail le Patriot Act qui a singulièrement modifié la liberté d’aller et venir des Américains dans leur propre pays. Ou, plus à propos encore, je pourrais évoquer la dernière lubie de Bill Clinton qui propose de créer une agence fédérale, qu’il rêvasse « totalement indépendante » et permettrait de chasser de l’Internet toutes les vilaines rumeurs et autres mensonges qui sont colportés ici ou là par le média informatique international.

On peut pouffer : Bill n’est plus exactement aussi puissant qu’il le fut, et on a encore un peu d’espoir que sa proposition catastrophique ne sera pas suivie d’effet. En tout cas, pas maintenant.

censorship : the worst part of it is (censored)

Il en va, en revanche, différemment du projet, bien concret celui-là, de Schengen virtuel que le président du Pirate Party vient de dénoncer et qui monte doucement en puissance, depuis février, et visant à mettre en place une « protection » globale européenne d’Internet, ou, comme Korben le résume dans son récent billet à ce sujet, un firewall qui permettra d’exclure, de façon centralisée, des sites jugés inappropriés par les institutions démocratiques de la République Fédérale Populaire d’Union Européenne.

Tout part donc d’une proposition de loi — qu’on peut lire ici, en anglais — du LEWP (Law Enforcement Working Party), groupe de travail issu du pilier européen traitant de la Justice et des Affaires Intérieures. On y lira par exemple que la présidence du LEWP a l’intention de proposer des mesures concrètes en vue d’obtenir une « frontière de Schengen virtuelle » permettant aux fournisseurs d’accès Internet de bloquer les contenus illicites en fonction de listes noires européennes. Et ça se trouve au paragraphe 8, page 4 du document en question :

« 8. Cybercrime
The Presidency of the LEWP presented its intention to propose concrete measures towards creating a single secure European cyberspace with a certain « virtual Schengen border » and « virtual access points » whereby the Internet Service Providers (ISP) would block illicit contents on the basis of the EU « black-list ». Delegations were also informed that a conference on cyber-crime would be held in Budapest on 12-13 April 2011. »

En gros et sans rentrer dans les détails techniques qui viendront probablement dans un second temps, lorsque l’idée générale n’aura pas été repoussée dans des grand cris d’effroi qu’il serait pourtant logique de pousser, il s’agit donc ni plus ni moins que de placer l’internet européen sous cloche, sorte d’intranet à l’échelle d’un continent, et permettre ainsi à une poignée de personnes — qui savent mieux que vous ce qui est bon pour vous — de décider ce qui vous est licite ou pas de voir sur votre ordinateur.

Franchement, ça a l’air chouette, ça, non ?

Et le plus rigolo, c’est que cela s’installe, doucement, sans se faire remarquer, et toujours avec ce désir humide et affiché d’une bonne grosse protection : jamais il ne sera question de méchante censure ou de vilain contrôle d’un média qu’on veut, autant que possible, libre.

Mais, vous le savez maintenant : trop de liberté tue la liberté, hein, c’est bien connu. Et puis il faut absolument faire quelque chose contre les abominables pirates de l’interweb qui ne font rien qu’à décharger des films et des musiques gratuitement (c’est très mal), mettent plein de p0rn sur les sites (c’est très très mal), racontent des bobards sur tout le monde (c’est super mal), et surtout, ressortent toutes les affaires louches, les phrases débiles et les promesses non tenues des politiciens (et ça c’est odieux, ignoble, sans nom).

Ne vous leurrez pas : internet libre, c’est l’épine dans le pieds des majors. Pascal Nègre en sait quelque chose. Internet libre, c’est un emmerdement constant pour tous les corporatismes. Internet n’oublie pas les frasques des politiciens, jamais. Internet permet à tout le monde de savoir ce qui se trame dans les coursives du pouvoir.

Et toutes ces excellentes raisons pour garder Internet libre sont autant d’excellentes raisons, pour les majors, les corporations, les diplomates et les politiciens de le museler.

Ne les laissez pas faire : relayez l’information.

Fascism : do you think it'll be this obvious ?

Source: http://h16free.com/

17/04/2011

Avant que ça pète chez lui aussi: Bouteflika prend les devants…

Malin, l’Abdel, malin… Mais c’est « reculé pour mieux sauter ». Et il « envisage » un référendum; en Algérie…

Encore un pote à Sarko.

FDF

.

Abdelaziz Bouteflika annonce des réformes politiques.

Le président algérien a dévoilé un programme qui prévoit une modification de la Constitution.

Le président Abdelaziz Bouteflika a annoncé vendredi soir un programme de réformes politiques prévoyant, d’ici un an, une modification de la Constitution, de la loi électorale et celle concernant la vie des partis politiques. Dans un discours très attendu de 20 minutes, son premier depuis les révolutions qui embrasent le monde arabe, Bouteflika a précisé que ces réformes devaient être réalisées avant « les prochaines échéances électorales nationales« , prévues en mai 2012.

« Conscient de la responsabilité qui m’incombe, fort de votre soutien et soucieux de préserver l’équilibre des pouvoirs, j’oeuvrerai à introduire des amendements législatifs et constitutionnels en vue de renforcer la démocratie représentative dans notre pays », a assuré Bouteflika. La Constitution de 1996 a été légèrement amendée en 2009 pour permettre à M. Bouteflika, 74 ans, de briguer un troisième mandat.

Vers un référendum ?

La modification annoncée vendredi soir était réclamée à la fois par l’opposition et par les trois partis de l’alliance présidentielle. « J’ai exprimé, à maintes reprises, ma volonté de faire réviser la Constitution et j’ai réaffirmé cette conviction et cette volonté à plusieurs occasions », a rappelé le chef de l’État algérien en annonçant la création d’une commission constitutionnelle « à laquelle participeront les courants politiques reconnus et des experts en droit constitutionnel ».

La commission fera des propositions que Bouteflika va ensuite soumettre soit à l’approbation du Parlement, soit par voie de référendum, a-t-il dit. Bouteflika a également annoncé une « révision profonde » de la loi électorale pour permettre aux Algériens d' »exercer leur droit dans les meilleures conditions, empreintes de démocratie et de transparence ». Les partis politiques, présents ou non à l’Assemblée nationale, seront associés à la révision de cette loi, a assuré le chef de l’État.

Cette garantie concerne notamment le Front des forces socialistes (FFS) du dirigeant historique Hocine Ait-Ahmed, qui milite pour l’élection d’une Assemblée constituante. L’Algérie compte 26 partis reconnus. Une dizaine d’autres attendent, depuis des années, leur agrément par le ministère de l’Intérieur. La loi sur les partis sera, elle aussi, révisée, a ajouté M. Bouteflika. Elle permettra, selon lui, une contribution « plus efficace de ces partis au processus de renouveau du pays »….

Suite et source: http://tinyurl.com/3rkdby7

06/03/2011

De plus en plus de musulmans (surtout des femmes) se convertissent au christianisme en France…

Lire: http://www.dailymotion.com/video/x54bti_jt-france-2-musulmans-convertis-au_news#from=embediframe

Ce n’est pas un hasard… Elles en ont marre, des barbus. Et ce n’est pas dans leur pays d’origine qu’elles pourraient le faire…

FDF


En sens inverse, des « Français » abjurent leur patrie nourricière :

http://www.youtube.com/watch?v=OL1zGQ24okA

Heureusement, il y a encore des gens courageux pour tirer les sonnettes d’alarme et réveiller les consciences somnolentes :


26/02/2011

Intox? Le retour d’Action Directe…

Les nouveaux « nettoyeurs » sont là? Le NPA n »est plus crédible, c’est vrai, question anarchie et révolution. Le « facteur » part en vrille (voir son affiche débile de soutien à la révolution en Tunisie que j’ai publiée ici-même récemment).

Bref. Plus c’est gros, plus ça passe. Je suis tout de même sceptique… Et si c’était un coup du « facteur masqué »? Allez savoir…

FDF

.

« La section antiterroriste de la brigade criminelle de Paris a été saisie après l’envoi de courriers annonçant la réactivation du groupe terroriste d’extrême gauche. Ce tract a fait l’effet d’une bombe dans les commissariats des Hauts-de-Seine :

«À la mémoire de Jean-Marc Rouillan, Nathalie Ménigon et Joëlle Aubron. Réactivation du mouvement anarchiste. À bas la dictature capitaliste. La victoire et la liberté sont pour demain. Nous donnerons les shérifs modernes aux vermines. Vos heures sont comptées. Nous commencerons l’extermination par le 92.»

Ces lettres sont parvenues aux commissariats de Sèvres, Clichy-la-Garenne et Vanves, ainsi qu’aux postes de police de Chaville, Malakoff et du Plessis-Robinson. »

Source: http://lesalonbeige.blogs.com/

28/01/2011

France: 8% de la population fait peur au reste…

Pourquoi l’islam fait peur… Pour plein de raisons. En attendant, 8% de la population fait peur au reste…
FDF

.


Heureusement que la Résistance veille…

42 % des Français considèrent les  musulmans comme une “menace”. 68% jugent qu’ils ne sont “pas bien  intégrés”. D’où vient cette défiance sans précédent ? Comment en est-on  arrivé là ?

Cela faisait plusieurs semaines, déjà, que l’Ifop avait réalisé son sondage coup de poing avant que le Monde ne   se décide, courageusement, à le publier le 5 janvier. Venant à l’encontre de bien des idées reçues sur l’intégration de la “communauté musulmane” en France (et en Allemagne, l’étude portant sur les deux pays), c’est peu dire, en effet, que ses résultats se situent aux antipodes du discours “politiquement correct” ambiant. Et encore le Monde n’a-t-il   pu rendre compte que d’une partie seulement des… quarante-quatre pages   de données que comprend ce sondage – auquel nous avons eu accès dans sa  globalité. À noter aussi que sont intégrées dans cette étude les réponses des musulmans et personnes de culture musulmane eux-mêmes (8 à 9   % de la population).

« Très sévères sur le fond » (les principes de l’islam), « très critiques sur la forme » (la volonté d’intégration des musulmans) et, ceci expliquant cela, « très inquiets pour leur avenir » (leurs   valeurs et leur mode de vie) : tels sont aujourd’hui, selon Jérôme Fourquet, de l’Ifop, les sentiments majoritaires des Français.

« S’ils se montrent de plus en plus hostiles, c’est que cette hostilité a changé de registre, décrypte, pour Valeurs actuelles, le directeur adjoint du département opinion de l’institut de sondage. Autrefois    limitée, dans les années 1980-1990, à des reproches et à des    inquiétudes liés à l’insécurité et à la concurrence économique des    immigrés, voire du terrorisme, cette défiance est désormais    principalement identitaire et culturelle, de type “choc des    civilisations”. »

Très sévères , donc, sont les jugements des Français sur l’islam .   Sur les huit formules (quatre positives, quatre négatives) qui leur ont  été soumises par l’Ifop, ce sont les quatre défavorables qui « correspondent le mieux à l’idée » qu’ils s’en font aujourd’hui : “rejet des valeurs occidentales”, “fanatisme”, “soumission” et “violence” (72 % de citations en premier au   total). Arrivant en tête des réponses, le “rejet des valeurs occidentales” (31 %) a presque doublé en dix ans (17 % en 2001) !

Les quatre jugements favorables sont, quant à eux, relégués en  queue de classement : “protection de la femme”, “justice”, “liberté”, “démocratie” (9 % de citations en premier, soit huit fois moins que les opinions hostiles). Principale explication, selon Fourquet, de ce rejet,  sur le fond, de l’islam : « le réveil identitaire et religieux,  constaté depuis quelques années, d’une partie des musulmans ». « Très  médiatisé, celui-ci apparaît pour beaucoup comme une menace pour la  “laïcité à la française” » : affichage à la hausse du voile et de la burqa (auxquels 59 % des Français sont opposés dans la rue ; voir graphique page 15),   ramadan de plus en plus suivi, prières sur la voie publique, revendication de nourriture halal dans les écoles, les étals de supermarché et les fastfoods, ou encore d’horaires aménagés dans les piscines… Un « choc visuel et psychologique » qui explique que, pour 55 % des Français, “l’influence et la visibilité de l’islam” sont “trop importantes”.

Conséquence de cette perception d’une pratique religieuse  jugée trop “conquérante” : un jugement (très) négatif sur leur volonté  et leur capacité d’intégration. Si 68 % des personnes interrogées  estiment que les musulmans ne sont pas bien “intégrés”, c’est en raison,  d’abord, de leur “refus de s’intégrer” et de leurs “trop fortes  différences culturelles”. « Les Français, relève Fourquet, ont  pris conscience que cette communauté n’avait pas vocation à partir, revendiquait sa place, et qu’il allait donc falloir “cohabiter” avec elle. » D’où cette “inquiétude” pour le maintien de certaines de leurs valeurs (tolérance, égalité homme-femme…) et de leur mode vie (liberté de mœurs, codes vestimentaires, alimentation…) : seuls 22 % des Français considèrent que les musulmans sont un “facteur d’enrichissement culturel”, contre près du double (42%) qui voient en eux une “menace pour l’identité de [leur] pays”.

Alors que de précédents débats (tel le référendum sur la Constitution européenne de 2005) faisaient apparaître une vraie césure “France d’en haut contre France d’en bas”, le jugement porté sur les musulmans témoigne, lui, d’un profond clivage droite-gauche : 71% des sympathisants de droite (UMP + FN) considèrent ainsi leur présence comme   une “menace”, contre 24 % seulement à gauche.

Selon Jérôme Fourquet, les résultats de cette étude sont, par ailleurs, annonciateurs d’un casse-tête pour Sarkozy dans la perspective   de 2012 : « Face à ce qu’ils considèrent comme une menace culturelle  et idéologique, les Français perçoivent bien l’impuissance du pouvoir :  “Que peut-il faire ? Pas grand-chose”… » Mais le “piège” peut aussi se refermer sur la gauche : «   Une forte minorité de ses électeurs est, elle aussi, inquiète, notamment sur la laïcité, et ne se reconnaît pas dans les discours “bienpensants” de ses représentants », poursuit- il. De quoi, « si l’un ou l’autre camp ne trouve pas de réponse adaptée, offrir une importante marge de progression au FN ». Surtout, si la question de l’islam figure, comme le prédit l’Ifop, « parmi les thèmes dominants de la prochaine présidentielle ».

Source : Valeurs Actuelles

25/01/2011

La plainte des nouveaux inquisiteurs contre Riposte Laïque.

La Ligue des Droits de l’Homme ferait mieux de balayer devant sa porte… Avec tout ce qu’elle occulte  volontairement…

FDF

.

Nous aurons d’abord une pensée pour les victimes du terrible attentat-suicide, très probablement islamiste, qui vient de frapper des dizaines d’innocents, à l’aéroport de Moscou. Il ne serait, hélas, que la suite des attentats de Paris, de Londres, de Barcelone, et de centaines d’autres endroits au monde où les fous d’Allah déversent leur haine de la démocratie, leur volonté d’islamiser toute la planète, et leurs fascination pour la culture de la mort, encouragée par un livre, le Coran. C’est ce que nous appelons le fascisme du 21e siècle, et il est bien évident, hélas, qu’après l’attentat-suicide raté de Stockolm, après l’assassinat de Théo Van Gogh aux Pays-Bas, le continent européen, si les choses continuent en l’état, sera confronté, dans les années qui viennent, à d’autres actes de barbarie de la part des sympathiques disciples de la religion d’amour, de tolérance et de paix.

Bien évidemment, nous allons avoir droit, dans les heures qui viennent, aux habituels « Tartuffe » qui vont nous faire le coup de « surtout pas d’amalgame », et nous expliquer que le Saint-Coran et le sourates de son prophète n’ont rien à voir avec ces attentats !

C’est dans ce contexte que nous venons d’apprendre le dépôt de plainte à notre encontre de la part de la Ligue des Droits de l’Homme. Nous avions entendu dire, aux alentours du 15 décembre, que la LDH avait déposé plainte, quelques jours après les propos de Marine Le Pen, sur l’occupation illégale de l’espace public par des musulmans, contre la nouvelle présidente du Front national… et contre Riposte Laïque !

Nous ne savions pas s’il s’agissait d’un coup de bluff sans lendemain, ou si, cette fois, c’était notre tour. Nous avions, naturellement, annoncé que si tel était le cas, nous n’irions pas au procès en victime expiatoire. Eh bien, nous y sommes !

Notre fondateur, Pierre Cassen, a reçu, sur instructions du Parquet, une convocation de la Préfecture de police, de la part d’un officier de police de la Brigade de Répression de la Délinquance contre la personne.

La plainte qui nous touche vient donc de nos bons « amis » de la LDH, Michel Tubiana – avocat et ancien président de cette association, qui avait plaidé contre Fanny Truchelut, insultant grossièrement Anne Zelensky et Annie Sugier – et Jacques Montacié, avocat et président LDH Paris Centre.

Selon nos informations, nous serions accusés par nos vaillants « anti-racistes » de « provocation à la haine, à la discrimination ou à la violence envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou non appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée… » Rien que du classique… L’accusation d’ »incitation, etc. », c’est la vache à lait utilisée par les « antiracistes » parce qu’elle leur permet de faire des procès d’intention sans argumenter sur le fond des propos, ni leur véracité.

La plainte des nouveaux inquisiteurs concerne deux articles :

« Pourra-t-on vaincre l’offensive islamique par les seuls moyens démocratiques ? »

http://www.ripostelaique.com/Pourra-t-on-vaincre-l-offensive.html

et : « Bien sûr que les prières musulmanes dans la rue, les voiles, les mosquées et le halal sont des symboles d’occupation et de conquête »

http://www.ripostelaique.com/Bien-sur-que-les-prieres-dans-la,5936.html

Nous ne savons pas encore si cette plainte concerne les articles dans leur intégralité ou bien seulement quelques passage, (et dans ce cas, lesquels ?). La lecture approfondie de ces deux textes, de la part de plusieurs de nos amis, avocats ou spécialistes du droit, les a laissés fort perplexes sur la pertinence de la plainte et nous attendons de pied ferme nos censeurs.

Les nouveaux Torquemada de la LDH espèrent peut-être nous voir condamnés à des sanctions financières, voire des peines de prison, avec sursis ou pas. Faute de pouvoir nous contredire ou nous interdire, la LDH tente donc de nous intimider et de nous saigner au portefeuille.

Cette plainte n’est pas déposée dans n’importe quel contexte. En France, les inquisiteurs du politiquement correct viennent de subir trois défaites idéologiques mémorables.

- Les Assises du 18 décembre ont rencontré un écho considérable, et marquent le début d’une prise de conscience sur la réalité de l’islamisation de nos pays, décidée par les élites.

- Le sondage du Monde, paru quelque temps après, montre que la majorité de nos concitoyens, Français et Allemands, n’ont pas du tout une bonne opinion de la religion d’amour, de tolérance et de paix qu’on nous présente. Ils pensent même que c’est à cause d’elle, que des musulmans refusent de s’intégrer, et se montrent de plus inquiets de sa progression, et de son esprit de conquête.

- Le procès d’Eric Zemmour a été celui des maîtres-censeurs de l’anti-racisme, et un hymne à la liberté d’expression. On notera au passage ce qui ressemble à une belle répartition des rôles, la LDH abandonnant Eric Zemmour à la Licra, SOS racisme et au Mrap pour se réserver Riposte Laïque.

Ainsi, en France et en Europe, quiconque a le courage de s’opposer à l’islamisation de nos pays se voit-il insulté, calomnié, sali, menacé. Nous ne comptons plus les insultes et les menaces de mort que subit Christine Tasin ; pour avoir parlé d’occupation des rues de Paris par les prières musulmanes illégales, Marine Le Pen sera également poursuivie par la LDH. Geert Wilders a été traîné devant les tribunaux dans son propre pays : son procès a été celui du Coran et de l’islam, notamment grâce au témoignage de Wafa Sultan. En Autriche, Elizabeth Sabaditsch-Wolff, intervenante aux Assises de Charenton, subit, à Vienne, un procès digne de l’Inquisition. En Allemagne, René Stadkiewitz, autre intervenant du 18 décembre, fondateur du Parti de la Liberté, se voit dans l’impossibilité de trouver une salle, pour lancer son mouvement. Et ce sont à présent les animateurs de Riposte Laïque qui, comme de vulgaires malfrats, se voient à leur tour, quelques jours après le procès Zemmour (verdict le 17 février), victimes d’une plainte pouvant les amener devant un tribunal, à cause de Tubiana et des siens.

Tous ces faits, très graves, démontrent, comme le disait d’ailleurs le comédien britannique Pat Condell, qu’une nouvelle extrême droite, en France et en Europe, se réclamant du droitdelhommisme, de gauche et d’extrême gauche, représente aujourd’hui la pire menace pour nos libertés et nos valeurs démocratiques, par l’usage répété de la violence physique pour certains, et des procédures judiciaires pour d’autres, contre ceux qui ont le courage de s’opposer à la réalité de l’islam et à son inquiétante progression.

Le journaliste Ivan Rioufol, et de nombreux témoins du procès d’Eric Zemmour, s’indignaient de la juridiciarisation du débat politique, en France, à cause de ce concept d’un anti-racisme dévoyé que le philosophe Alain Finkielkraut appelait le nouveau communisme du XXIe siècle. Jusqu’à quand les dirigeants de ce pays vont-ils tolérer que la dictature de la LDH-SOS Racisme-Licra-Mrap encombre inutilement les tribunaux ? Jusqu’à quand nos impôts vont-ils continuer de financer des officines qui sapent l’édifice de la République, en encourageant le retour du délit de blasphème, contre la liberté d’expression ?

Cette plainte est d’autant plus insupportable, à nos yeux, que notre rédactrice Christine Tasin, depuis le début du mois de septembre, a déposé, passant des dizaines d’heures dans les commissariats, plusieurs plaintes contre des menaces de morts et des propos particulièrement orduriers prononcés à son encontre, notamment par le rappeur Cortex. Elle en attend encore les effets… Ce qui ne l’empêche pas, en amoureuse du débat démocratique et de la liberté d’expression, d’avoir accepté, début février, un débat avec Dieudonné, organisé par « Enquête et Débats ». Comment mieux incarner la culture de Riposte Laïque, qui accepte les invitations de Radio Libertaire, de Radio Courtoisie, du Local, du Bnai Brith et de tous ceux qui veulent débattre avec nous, encore davantage quand nous ne sommes pas d’accord.

Cette plainte est la preuve qu’il y a vraiment deux mondes, dans notre pays. Ceux qui, comme Riposte Laïque, acceptent de débattre avec tous les interlocuteurs qui le souhaitent, sans aucun ostracisme. Et ceux qui, à l’instar des associations « anti-racistes », font le sale boulot des islamistes, en préparant le retour du délit de blasphème, et en traînant devant la Justice ceux qui osent critiquer la réalité de l’islam. Nous n’oublions pas ceux qui ont essayé de faire interdire nos assises, et qui, aux cris de « Pas de quartiers pour les fachos », appellent ouvertement à la violence, non contre les vrais fachos (les islamistes), mais contre les Résistants. Il y a les émules de Voltaire, et les disciples de Staline !

Lire la suite sur http://ripostelaique.com/

23/01/2011

Tunisie: « ils » étaient déja prêts…

Rached Ghannouchi

La place de Ben Ali est encore chaude que déjà les islamistes sont prêts à prendre les rênes du pays. Ils ne perdent pas de temps, ces charognards. Mais l’invasion va être facile sur ces terres où flotte depuis longtemps un vent musulman… Leur leader se dédouane en évoquant la démocratie, la liberté… Des mots dont il ne connaît même pas les sens, s’il suit comme il le devrait les principes fondamentaux du coran…

FDF

.

Le leader des islamistes bientôt en Tunisie !

Exilé à Londres mais concerné par une prochaine amnistie, le leader du mouvement islamiste tunisien Ennahdha a déclaré espérer être « très bientôt » de retour dans son pays. Interrogé sur ses ambitions, Rached Ghannouchi a tenté de rassurer. « Nous ne voulons pas d’un régime à parti unique, quel qu’il soit », ni instaurer la charia a-t-il déclaré . « Ce dont la Tunisie a besoin aujourd’hui, c’est de liberté et (…) d’une véritable démocratie » a-t-il souligné.

Source: http://www.europe1.fr/

01/01/2011

« La liberté qui capitule, ou le pouvoir qui se dégrade, n’obtient point merci de ses ennemis »*…

Une belle analyse de José Castano à lire jusqu’au bout et à méditer…

FDF

.

*(Citation de Chateaubriand – « Mémoires d’outre-tombe »).


Rien ne saurait mieux actualiser la situation à laquelle nous sommes désormais confrontés, que ces mots de Chateaubriand. Il a fallu que Marine LE PEN soit crédité  de 27% d’opinions favorables, que 17% des électeurs  déclarent vouloir voter pour elle au premier tour de la présidentielle de 2012, et une émission télévisée « A vous de juger » dont elle est sortie grandie en dépit de journalistes déstabilisants… pour qu’un consensus virtuel de diabolisation de l’intéressée s’établisse aussitôt au sein de la nomenklatura politico-médiatique française.

Il a fallu, trois jours plus tard, vendredi 10 décembre, une phrase sortie d’un discours d’une heure trente, pour que du virtuel l’on passe au concret et que, de Martine Aubry à JF Copé, en passant par le MRAP, la Ligue des Droits de l’Homme, le Collectif Contre l’Islamophobie en France (qui ont porté plainte pour « incitation à la haine raciale », rien que ça !)  et les associations prétendues humanitaires,  s’instaure une polémique parfaitement réfléchie consistant à condamner et fustiger sans la moindre retenue le « vrai visage » de Marine Le Pen. Quelle était cette phrase :


«Il y a quinze ans on a eu le voile, il y avait de plus en plus de voiles. Puis il y a eu la burqa, il y a eu de plus en plus de burqa. Et puis il y a eu des prières sur la voie publique (…) maintenant il y a dix ou quinze endroits où de manière régulière un certain nombre de personnes viennent pour accaparer les territoires. Je suis désolée, mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la Seconde Guerre mondiale, s’il s’agit d’en parler, on pourrait en parler… Certes, y a pas de blindés, y a pas de soldats, mais c’est une occupation tout de même… « Si nous ne pouvons plus rien pour les morts d’hier, nous pouvons encore empêcher les souffrances demain, et c’est notre rôle ».


Et c’est ce mot « occupation » qui a déclenché un raz de marée politico-médiatique… ce seul mot qui a permit à nos « élites » de crier « haro sur l’extrême droite ! » et de se lancer à l’assaut du processus de « dédiabolisation » entrepris par le FN, que le politologue, Dominique Reynié, analyse de la sorte :

« Les Français ne perçoivent plus seulement le FN comme un parti d’extrême droite mais comme un parti populiste et populaire transcendant la droite et la gauche ».


Dès lors, récriminations, amalgames, délation, médisance et démagogie ont pris le pas sur toute autre considération. L’occasion était trop belle de porter un coup « fatal » à « l’extrême droite » et de réfréner l’ardeur des électeurs tentés par le vote FN… Et, en quelques heures, une levée de boucliers que l’on croyait révolue envahit les ondes, les journaux et enrichit les commentaires… Pensez-donc ! « La « bête immonde » est revenue ! »… « C’est bien la fille de son père ! »… et voilà que les « moralistes » s’en donnent à cœur joie…


Pour le Parti socialiste, Marine Le Pen montre le « vrai visage de l’extrême droite française ». Ses déclarations « relèvent de la haine et de l’ignorance ». Il s’agit d’une « provocation de plus destinée à attiser la haine », s’est indigné le secrétaire national Patrick Mennucci. Harlem Désir, député PS européen, issu du trotskisme et Pierre Moscovici, député du Doubs, ont estimé que les propos de Marine Le Pen pourraient relever des tribunaux.

« On ne peut pas transiger sur les valeurs avec le Front national », a déclaré ce dernier en marge de la convention du PS sur « l’égalité réelle », dans le XIIIe arrondissement de Paris.


« Marine Le Pen, parfois certains la présentent comme le visage humain du Front national ou une simple droite républicaine un peu plus radicale : ce dérapage rappelle que le Front national fonctionne à la provocation et que c’est un parti dont le patrimoine génétique n’est pas inscrit dans les valeurs républicaines »,


a expliqué Moscovici.


Pour l’ancien ministre des Affaires européennes, Marine Le Pen, par ses propos sur les musulmans, « a rappelé qu’elle était porteuse d’une logique profondément discriminatoire et donc pour moi anti-républicaine ». Martine Aubry s’est dite « choquée » par ces déclarations. Interrogée par l’AFP en marge de la convention sur « l’égalité réelle », la patronne du PS a déclaré : « Marine Le Pen reprend les accents de son père dans des buts purement clientélistes et en renvoyant aux marges de notre République des hommes et des femmes qui ont toute leur place et qui ont le droit de croire comme on a le droit de ne pas croire ou d’avoir une autre religion ».


Dans un communiqué commun, Kader Arif, Stéphane Le Foll, Bruno Le Roux, membres du Bureau national, et Faouzi Lamdaoui, membre du Conseil national du Parti socialiste, estiment que la vice-présidente du FN a « dépassé le racisme primaire et l’islamophobie populiste »…


« Marine Le Pen sort l’oriflamme fasciste, elle déborde son père sur le terrain de l’extrémisme. Le lepenisme jette le masque et montre, au grand jour, le visage hideux qu’il veut donner à notre pays », ajoutent-ils. Que de haine dans ces propos !


Arnaud Montebourg a évoqué samedi 11 décembre 2010 la mémoire de son grand-père, un « Arabe d’Algérie qui aimait et servait la France ». Le député socialiste répondait à « l’injure » de Marine Le Pen en ces termes :


« Je veux répondre à Mme Le Pen en évoquant la mémoire de mon grand-père, un Arabe d’Algérie qui a combattu l’armée d’occupation nazie parce qu’il servait et aimait la France »

… « Cette déclaration est une injure à ceux qui, arabes, africains, musulmans ou non, sont morts pour la France, ceux-là même qui ont libéré le territoire national pendant que votre père, madame le Pen, trouvait des circonstances atténuantes à l’occupation nazie ».


Pour votre gouverne, Monsieur Montebourg, sachez que le père du signataire de ce texte, après avoir été démobilisé en 40 suite à la victoire éclair allemande, s’est engagé en 42 au sein de l’Armée d’Afrique dans les Tabors marocains, ces mêmes hommes qui ont conquis de haute lutte Monte-Cassino.  De novembre 1942 à mai 1945, la France métropolitaine a fourni 580 000 hommes (1,7% de la population) aux armées de la libération, contre 134 000 Algériens (1,2% de la population indigène) et 120 000 Pieds-noirs (12% de la population française d’Algérie). Le taux de mobilisation des Français d’Algérie fut donc dix fois supérieur à celui des indigènes. Quant aux pertes par rapport aux effectifs, elles furent de 8% chez les Pieds-noirs et de 5% chez les Algériens. Ce sont les Français d’Algérie (que vous méprisez par ailleurs) qui ont payé de très loin le plus lourd impôt du sang pour la libération de la France. N’oubliez jamais cela et revoyez votre copie Monsieur le candidat aux Primaires socialistes !

Quant au Parti Communiste, le secrétaire national Pierre Laurent déclare : « Le PCF demande la condamnation des propos injurieux et racistes » de Marine Le Pen…  « Le Front national est une formation politique xénophobe dont le discours fascisant, raciste et négationniste a été de nombreuses fois condamné par la justice », ajoute-t-il. Il considère également que « le service public audiovisuel ne doit pas se déshonorer en faisant la promotion d’un discours raciste et xénophobe qui fait honte à notre pays »… « En comparant les prières de rue des musulmans à l’Occupation pendant la seconde guerre mondiale, continue le responsable communiste, Marine Le Pen déplace les frontières de l’ignoble. Ses déclarations soulèvent le cœur »… « Le Pen père et fille sont prêts à toutes les provocations, surtout les plus répugnantes pour assouvir leur soif de pouvoir », estime-il. « Ils ont pour seul mot d’ordre la haine de l’autre, ce qui n’est jamais que la haine de l’Homme ». Belle leçon de morale d’un parti que l’on surnomme « le parti aux 100 millions de morts » !

Ce même jour, Marine Le Pen a précisé à Reuters, qu’elle n’avait pas fait référence spécifiquement à l’occupation allemande pendant la Seconde guerre mondiale mais à toute forme d’occupation.

« Mes propos ne constituent en aucune manière un dérapage mais bien une analyse tout à fait réfléchie basée sur une banale constatation d’une réalité physique et juridique »…« J’aurais pu aussi parler de l’occupation par les Anglais à l’époque de Jeanne d’Arc », a-t-elle déclaré. « Ce que j’ai dit, c’est que ceux qui pratiquent les prières sur la voie publique se comportent comme des occupants »,

a-t-elle encore précisé. Accordant un entretien à l’AFP dans lequel elle enfonce un clou déjà bien planté. « S’agissant du terme ‘Occupation’, je persiste et je signe mais ceux qui ont cru pouvoir déformer cette hyperbole, en indiquant que j’aurais comparé les musulmans aux nazis sont des menteurs et des manipulateurs »… « Oui, il y a occupation et il y a occupation illégale », estime-t-elle.

« Je réitère qu’un certain nombre de territoires, de plus en plus nombreux, sont soumis à des lois religieuses qui se substituent aux lois de la République ». « J’ai bien dit qu’il ne s’agissait pas d’une occupation militaire (…) « Il n’y a dans la constatation d’une occupation ni atteinte à la liberté de culte », « ni islamophobie », « ni discrimination (…) J’ai voulu glorifier l’esprit de résistance qui fait qu’on doit s’opposer à l’occupation du territoire. Cela a été le cas dans toute notre histoire »,

ajoute-t-elle avant de se placer en gardienne de la tolérance :

« J’entends de plus en plus de témoignages sur le fait que dans certains quartiers, il ne fait pas bon être femme, ni homosexuel, ni juif, ni même français ou blanc ».

Et la raison de cette profusion de déclarations haineuses, c’est le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé qui, le 11 décembre lors du conseil national de son parti, nous la donne en déclarant :

« Nous sommes en danger du point de vue électoral. Le FN connait incontestablement une montée régulière depuis ces derniers mois. »…

Voilà l’aveu flagrant qui a déclenché cette tempête médiatique ! Ne soyons, dès lors, guère surpris de l’attitude de ce dirigeant qui, redoutant qu’un 21 avril 2002 à l’envers se reproduise, a clairement défini la nouvelle stratégie inspirée par la nature du danger immédiat que représente le FN… stratégie également mise en œuvre par les partis de gauche dans l’attente d’une nouvelle « union sacrée »… ce qui rend vivante la déclaration de ce grand Français que fut le Bachaga Boualam :

« En France on punit ceux qui sonnent le tocsin et on laisse en liberté ceux qui allument l’incendie ».

Cependant, les uns et les autres devraient s’inspirer de la conduite et des déclarations du ministre algérien des Affaires religieuses et des Wakfs, Bouabdallah Ghlamallah, qui vient de relancer l’interdiction de pratiquer la prière, celle du vendredi notamment, en des endroits publics, situés, pour être plus précis, à proximité des mosquées. Il arrive, en effet, que pendant la prière hebdomadaire du vendredi, plusieurs dizaines de fidèles s’agglutinent à l’extérieur des mosquées pour accomplir leur devoir religieux à même les trottoirs. Ce genre de constat est visible notamment dans les mégapoles du pays, à l’instar d’Alger où les mosquées ne désemplissent pas chaque vendredi. « Seulement, ce n’est pas là une raison, insiste le ministre des Affaires religieuses, pour tolérer les rassemblements des fidèles au niveau des endroits environnants aux lieux de culte. » Il a indiqué : « Seul l’intérieur des mosquées est fait pour les prières et si celui-ci est rempli de pratiquants, les autres fidèles n’ont qu’à prier chez eux et non pas dehors ». Faut-il juste rappeler que le fait de prier en des lieux publics a toujours été une pratique interdite, en Algérie, par la loi en vigueur. Néanmoins, les autorités ont jusque-là fait preuve de souplesse vis-à-vis de l’application de cette loi. Ghlamallah semble désormais décidé à en finir avec cette souplesse, en faisant valoir l’application de la loi dans toute sa rigueur. C’est du moins ce qu’il a soutenu, le 19 juillet 2010, lors d’un point de presse qu’il a animé à Dar El Imam de Mohammadia (El Harrach) où il a présidé la cérémonie de clôture de deux journées d’étude organisées à l’intention des nouveaux imams et morchidate. (Source : quotidien francophone « Le Temps »). 

Et pendant que les islamo-collabos  continuent de déverser leur trop plein de haine et de lyncher Marine Le Pen,  les rues de certaines villes françaises sont condamnées à l’heure de la prière,  sans autorisation préfectorale ; la circulation est effectuée par des individus  qui subtilisent les fonctions des agents de la circulation, en mettant en travers de la chaussée leur propre véhicule.  Il est interdit à ce moment à toute personne, non musulmane, de passer à pied dans cette zone  sous peine d’insultes et d’agressions. Et pendant ce temps… les islamistes montent au créneau et montrent leur vrai visage :  celui du fascisme politico-religieux, sans que les « bonnes consciences » que nous venons d’entendre, ne réagissent ou s’émeuvent le moins du monde… Sur leur site, ils laissent passer les commentaires les plus extrémistes, comme celui-ci, qui prend toute sa saveur, après le premier attentat suicide commis sur un pays européen, en Suède « Si ils cautionnent le clash, on va la jouer comme du temps du prophète (saws) ! Envoyons leur des hommes qui aiment la mort plus que eux n’aiment la vie. »

En conclusion,  si le FN ne cesse de grimper dans les sondages, ne doit-on pas voir là le désaveu du peuple français envers la politique de Nicolas Sarkozy ? N’est-ce pas le signe d’un échec contre sa politique aggravant le chômage, l’immigration et l’insécurité ? En réalité, les électeurs ne sont-ils pas lassés de ces hommes politiques qui se partagent régulièrement le pouvoir et qui, inexorablement, enfoncent la France dans un abîme de calamités ? Et ces matamores devraient s’inspirer de cette mise en garde de Chateaubriand où l’on pourrait bien attribuer le rôle de l’innocent à Marine Le Pen : « Ce n’est pas de tuer l’innocent comme innocent qui perd la société, c’est de le tuer comme coupable ». A méditer…


« Ce n’est pas parce que nous avons peur que nous n’osons pas ; c’est parce que nous n’osons pas que nous avons peur »… « …le péril s’évanouit quand on ose le regarder. » (Chateaubriand)

Voici l’objet de la controverse : Prière musulmane illégale : Rue Myrha – Paris 18ème …  Filmé le 10 décembre 2010 … sans commentaires !

Cliquez sur cette image : 2:51 Rue Myrha : Les prières continuent et les haut-parleurs sont désormais à plein volume

… et aussi sur : http://www.google.fr/url?sa=t&source=video&cd=1&ved=0CDwQtwIwAA&url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DWt14QNUF0Lc&rct=j&q=priere%20musulmans%20dans%20les%20rues&ei=MPIDTeSBEIf34ga849nwCQ&usg=AFQjCNHN6NcOnsRnXm-nu9fDf_WQYlqDWw&sig2=R-D_Q1KgvS_wg0ecjpWvpQ&cad=rja

Peut-on assimiler la diffusion de ces vidéos à de « l’incitation à la haine » ?

19/12/2010

La coordination européenne de la Résistance a vu le jour à Paris hier.

C’est hier, à l’espace Charenton à Paris que la Résistance a pu prendre conscience du poids énorme qu’elle représente face à l’islamisation de nos pays. Un franc succès encourageant qui va réveiller, c’est certain, bien des esprits. Bravo aux organisateurs! Retour sur une « première » qui fera date…
FDF

.

Des assises exceptionnelles, des intervenants formidables, un public en or…

Grâce à la magie d’internet, et au savoir-faire du site Bivouac ID, nous sommes, quelques heures après la fin des « Assises Internationales contre l’islamisation de nos pays, en mesure de permettre à ceux qui n’étaient pas à l’espace Charenton, ce 18 décembre, ni devant leur ordinateur, en direct, de prendre connaissance des 24 interventions qui, de 10 heures à 18 heures, ont fait de cette journée un moment exceptionnel.

http://www.bivouac-id.com/billets/suivez-en-direct-les-assises-internationales-sur-lislamisation-sur-internet/#comments

Une salle pleine à craquer, réactive, bonne enfant. Une organisation exceptionnelle, grâce au savoir-faire des organisateurs, et principalement à la qualité organisationnelle du « Bloc Identitaires ». Et surtout, une retransmission en direct vue par plus de 400.000 personnes !

http://fr.justin.tv/assisesislamisation

Après quelques heures de sommeil, que retenir de ces Assises ? D’abord des moments forts, inoubliables, comme :

- L’arrivée d’Oskar Freysinger, en fin de matinée, et une foule, debout, scandant « Oskar, Oskar », preuve que la simplicité, le parler juste et l’authenticité du leader suisse contrastent avec le politiquement correct et les attitudes constipées de la plupart de nos hommes politiques. Lors de son intervention, plus de cent journalistes (nous reviendrons sur la presse) étaient présents.

- Les témoignages de représentants venus de pays étrangers, comme Anders Gravers (Danemark), Timo Vermeulen (Pays-Bas), Elisabeth Sabaditsh-Wolff (Autriche), Tom Trento (Etats-Unis), Elena Tchoudinova (Russie), Aldo Mungo (Belgique), René Stadtkewitz (Allemagne), Halim Akli (Algérie), qui, chacun avec leurs mots, amenèrent un témoignage exceptionnel d’une réalité commune : l’offensive islamiste contre nos libertés. Personne n’oubliera de sitôt le mot « liberté » que scandera le public à l’issue du discours d’Anders Gravers.

- Le phénomène de rejet viscéral que suscitent aujourd’hui les représentants des principaux partis politiques, et notamment de l’UMP, du PS et des Verts. Les sifflets qui accueillirent une vidéo représentant Cécile Duflot, Xavier Bertrand, Jean-François Copé, Benoit Hamon, Daniel Vaillant, et les cris « collabos, collabos », montrent, profondément, la rancoeur du peuple de France, un peuple qui souffre d’être abandonné, sali et méprisé par ses élites.

- Un manifeste de Paris, lu par Christine Tasin en fin d’Assises, que nous mettrons à votre disposition dans les heures qui suivent.

Nous avons retenu, tout au long de ces heures, les remerciement de nombreux spectateurs qui étaient venues, malgré les intempéries, de toutes les régions de France, partant de bon matin, parfois la veille au soir, pour ne pas manquer un tel événement, et pouvoir dire, plus tard, « J’y étais ». Ils tenaient, souvent avec des mots simples, touchants, émouvants, à remercier les organisateurs de la qualité du travail fourni, et de la prestation offerte. Nous avons vraiment senti, dans cette salle vibrante, pleine à craquer, le coeur du peuple de France.

Pascal Hilout, Anne Zelensky et Christine Tasin firent partie des 24 intervenants, et Pierre Cassen, tout au long de la journée, joua le « Monsieur Loyal ».

Nous savons qu’une journée ne change pas la face du monde. Mais elle peut être un point de départ de quelque chose de nouveau, appelons cela une coordination européenne de la Résistance. Des militants habitués à intervenir en pays étrangers, comme Elisabeth Tabadisch Wolff ou René Stadtkewitz, nous firent savoir que c’était la première fois qu’ils voyaient un événement de cet ampleur, autour de la défense de nos valeurs, et du refus de l’islamisation de nos pays.

Nous avons vu avec tristesse des associations juives, et Ni Putes Ni Soumises, hurler avec les loups, et qualifier cette réunion d’Assises d’extrême droite. Non seulement c’est crapuleux, mais, de leur part, c’est suicidaire. Croient-ils vraiment qu’ils seront épargnés par les islamistes, parce qu’ils nous insultent ? Plus ils affaibliront le camp des résistants, plus ils se fragiliseront, devant leur principal ennemi, le nôtre.

Nous avons vu, sans surprise, une désinformation médiatique digne de la presse soviétique des grandes années. Alors que les contre-manifestations furent un bide total, comme on le voit sur les photos, ne mettant pas davantage que quelques dizaines de manifestants, derrière une banderole « Face à l’islamophobie », la presse, derrière l’AFP, leur accorde généreusement, leur accorde 200 manifestants, et, fait de cette contre-manifestation l’événement, boycottant presque totalement ces assises. Bien évidemment, Oskar Freysinger et les organisateurs sont qualifiés d’extrême droite, et on ne parle que du Bloc Identitaire pour mieux diaboliser l’ensemble des participants !

http://www.metrofrance.com/info/le-grand-barouf-anti-islam-de-l-extreme-extreme-droite/mjlr !gjqBE3IoqUxz6/

Naturellement, pas un mot sur la réalité de ce vrai fascisme qu’illustre cette vidéo montrant la contre-manifestation des intégristes de Forsane Alizza.

http://www.bivouac-id.com/billets/video-contre-manifestation-de-forsane-alizza/

Qu’ils continuent, ils ont en train de signer leur fin prochaine. Une presse alternative, Internet, va balayer ces zélés propagandistes du système, qui mentent de plus en plus grossièrement au peuple de France. Faites-nous confiance pour savoir de mieux en mieux nous en servir.

Une dernière excuse à nos lecteurs, des problèmes techniques, que nous espérons résoudre rapidement, nous privent de la possibilité d’envoyer comme d’habitude, depuis plusieurs jours, notre lettre électronique à nos 30.0000 abonnés. Cela n’a pas empêché les taux de visite de notre site doubler, tous les jours de la semaine, et exploser hier.

Voilà ce que nous avions envie de vous dire, en exclusivité, ce matin, quelques heures après ce qui demeurera un grand moment de notre vie militante.

Lu sur: http://www.ripostelaique.com/

Page suivante »