Francaisdefrance's Blog

16/12/2011

Tueur de Lièges: c’en était « une »…

Une quoi? Voyez sa photo et son nom… Une « chance pour la Belgique »…

FDF

.

Le tireur de Liège était un spécialiste des armes, en plus…

Nordine Amrani.
Nordine Amrani.

  Nordine Amrani s’était vu retirer 9500 pièces d’armes qu’il détenait à son domicile. Connu des services de police, l’homme avait fait plusieurs séjours en prison et était en liberté conditionnelle.

Nordine Amrani, soudeur d’origine marocaine, est né le 15 novembre 1978. L’auteur de la tuerie de Liège avait été condamné en 2008 à 4 ans et 10 mois de prison pour détention d’un arsenal et culture de plus de 2000 plants de cannabis puis remis en liberté le 8 octobre 2010. Face aux interrogations du public, la justice a assuré mercredi que la loi, qui prévoit que la liberté conditionnelle peut être accordée lorsque les 2/3 de la peine ont été purgés, avait été appliquée.

L’homme avait en effet été acquitté en 2010 de sa condamnation pour détention d’armes, car il possédait les permis nécessaires. Selon son avocat, joint par la Dernière heure, «il était convenu que les armes soient transférées chez un armurier». Amrani, qui restait condamné pour la culture de cannabis, n’avait pas le droit de récupérer ses 9500 pièces d’armes. La justice devrait néanmoins lui verser la contre-valeur. D’après les médias belges, Amrani était un spécialiste des armes, qu’il savait réparer, et pour lesquelles il avait même fabriqué des silencieux.

Malgré son passé, rien ne laissait présager d’un tempérament violent, explique le procureur de Liège : «À aucun moment, dans les procédures judiciaires à son encontre, on n’a relevé un quelconque déséquilibre le concernant». Selon son avocat, Jean-François Dister, qui lui a parlé au téléphone peu avant la tuerie, son client était «nerveux» et «assez inquiet par la possibilité de retourner en prison».

«Une dent contre la justice»

Le matin de la tuerie, Nordine Amrani était en effet convoqué au palais de justice pour «une histoire de mœurs». Selon son avocat Jean-François Diester, «il semblait que ce nouveau dossier n’était pas d’une gravité extrême mais M. Amrani pensait qu’on lui en voulait. Il m’a expliqué qu’il avait été entendu dans une enquête d’enlèvement. D’après mon client, c’était un coup monté et on voulait lui nuire. M. Amrani avait une dent contre la justice. Il pensait avoir été condamné à tort pour certains faits.»

Né à Bruxelles et orphelin très jeune, le tueur était «un délinquant qui a, toute sa vie, connu des difficultés: le tribunal pour la jeunesse, le tribunal correctionnel, les cours d’appel, etc.», a résumé le procureur général. Selon son ancien avocat, le jeune homme a été «usé» par les différentes affaires judiciaires dans lesquelles il était impliqué et se sentait «harcelé» par les policiers.

Les policiers ont découvert mercredi que Nordine avait tué la femme de ménage de sa voisine, âgée de 45 ans, dans son immeuble de la rue Campine, avant de se rendre sur la place Saint-Lambert. Le corps a été découvert dans un hangar, attenant à son domicile, qu’il utilisait notamment pour la culture de cannabis. Les enquêteurs s’interrogent sur les raisons pour lesquelles le forcené a tué cette femme. Avait-elle découvert quelque chose de compromettant ou l’a-t-elle croisé au mauvais moment?

Après la tuerie, Nordine Amrani s’est suicidé d’une balle en plein front. Selon le procureur du roi, il n’aurait laissé aucun message. La radio RTL avait dans un premier temps parlé d’un mot laissé à sa compagne, accompagnée d’une importante somme d’argent. En l’absence de témoignage écrit, le mobile précis de la tuerie pourrait bien rester à jamais mystérieux.

Source: http://www.lefigaro.fr/

20/05/2011

Dominique Strauss-Kahn, en liberté conditionnelle, va devoir faire face à un lot de dépenses inhabituelles…

Et ce n’est pas moi qui vais me faire du souci pour lui.

Même « éjecté » du FMI, il toucherait un « parachute doré » non négligeable… En outre, le couple Strauss-Kahn aurait une fortune cumulée comprise entre 35 et 55 millions d’euros. Il peut tenir longtemps en liberté conditionnelle… Au chômage maintenant, DSK a eu la bonne idée de démissionner avant qu’on ne le vire. Ainsi, il part avec une « prime de départ » d’un peu moins de 350 000 euros. Et en plus, il a plein d’amis; et pas seulement au PS…

Une chose m’interpelle: qui va venir faire le ménage chez lui ?

FDF

6 millions de dollars de caution, et le reste…

Dominique Strauss-Kahn et son avocat, William Taylor, au tribunal de New York, le 19 mai 2011.
REUTERS/Richard Drew/Pool

Jeudi soir le tribunal a accordé à Dominique Strauss-Kahn une liberté sous caution. Au moins jusqu’au 6 juin -date à laquelle DSK doit repasser devant les juges- l’ancien directeur du FMI, sera donc assigné à résidence, dans un appartement new-yorkais. Une liberté conditionnelle qui risque de lui coûter très cher. Pour l’heure, aucun chiffrage précis n’a pu être réalisé mais L’Expansion.com s’est prêté à l’exercice.

La caution : 6 millions de dollars au total

Le montant de la caution, lui, est connu. Le juge a demandé à DSK une caution d’un million de dollars, payable immédiatement, assortie d’un dépôt de garantie de cinq millions de dollars. Théoriquement cette somme doit être remboursée si le suspect se présente effectivement le jour de son procès. La caution n’est en effet pas une punition -puisque le suspect n’est pas encore déclaré coupable- mais seulement une garantie du fait qu’il restera sur le territoire jusqu’au verdict.

L’appartement : 10.000 dollars par mois ?

Pour pouvoir préparer sa défense, Dominique Strauss-Kahn sera assigné à résidence dans un appartement new-yorkais, loué par sa femme, Anne Sinclair. Pour l’heure, personne n’en connait l’adresse exacte, mais les rumeurs évoquent un appartement dans le quartier de Manhattan et plus précisément dans l’Upper East Side, non loin de Madison Avenue et de Central Park. En clair, un des quartiers les plus chics de la ville. A New York pour un appartement de bon standing, de plus de 100 m2, il faut compter quelque 10.000 dollars de loyer par mois. Si Dominique Strauss-Kahn est obligé d’y passer un an, ce qui n’est pas une hypothèse à exclure -en moyenne les pré-procès au pénal durent plusieurs mois – alors, le couple aurait à débourser aux alentours de 120.000 dollars pour l’appartement. D’ici là, l’ancien patron du FMI pourrait, selon la presse américaine, loger dans un appartement 3 pièces du Bristol Plaza, un hôtel de luxe, pour lequel il faut compter 14.000 dollars par mois.

Les honoraires des avocats : au moins 1000 dollars de l’heure

Sans grande surprise, DSK s’est entouré des meilleurs avocats américains. William Taylor est considéré comme l’un des meilleurs pénalistes de Washington. Quant à Benjamin Brafman, il a à son actif plusieurs acquittements de personnalités du show-biz ou du sport, parmi lesquelles Michael Jackson, soupçonné d’agression sexuelle en 2004. Là encore, il est très difficile de procéder à des estimations. Mais les honoraires de ces ténors du barreau sont très élevés. Contrairement à l’avocat de la victime présumée, ils ne travaillent pas gratuitement. En 2007, le Washingtonian magazine, estimait que pour s’offrir les services des pontes du droit pénal américain, il fallait débourser au bas mot entre 800 et 1000 dollars de l’heure. Il est aussi fort probable que Dominique Strauss-Kahn ait besoin des services de détectives privés, afin d’aller enquêter au plus profond dans la vie de son adversaire. Selon BFM TV, il faudra là encore compter 500 euros (710 dollars) de l’heure. Une défense qui promet donc d’être extrêmement coûteuse.

Le garde de sécurité : 200.000 dollars par mois

En plus d’avoir à payer des vigiles chargés de s’assurer qu’il ne quittera pas sa prison dorée, Dominique Strauss-Kahn va aussi devoir financer tout le matériel de sécurité, dont les caméras de vidéo-surveillance, qui seront installées son appartement. A elles seules, les dispositions pour la sécurité coûteront 200.000 dollars par mois, a estimé jeudi John McConnell, le procureur adjoint. Une somme qu’il faudra là encore multiplier par le nombre de mois passés en conditionnelle.

Un patrimoine pour faire face

DSK: ce que va lui coûter sa liberté

Dominique Strauss-Kahn et sa femme Anne Sinclair au Sénat en mars 2010.

REUTERS/Charles Platiau

Heureusement pour DSK, son patrimoine, ou plutôt celui de sa femme, devrait lui permettre de faire face à ces dépenses. Anne Sinclair, qui n’a jamais laissé tomber son époux depuis leur mariage en 1991, est en effet richissime. La petite fille de Paul Rosenberg, l’un des plus importants marchands de tableaux de la première moitié du XXe siècle, est toujours propriétaire d’un important lot de toiles de maître, qui lui assurent un patrimoine de plusieurs dizaines de millions d’euros. Selon un proche d’Anne Sinclair, cité récemment par L’Express, l’ancienne journaliste conserve encore quatre tableaux, « répertoriés » et « importants ». Par ailleurs, la femme de DSK est propriétaire de plusieurs biens immobiliers, dont un appartement dans le XVIème arrondissement (estimé 3 millions d’euros).

Quant à DSK, il n’est pas non plus à plaindre. Jusqu’à jeudi matin, il était le fonctionnaire le mieux payé au monde : un demi-million de dollars par an pour ses fonctions de président du FMI. Jeudi soir, son avocat déclarait à la Cour que son client gagnait 2 millions de dollars par an, et qu’ainsi il pourrait payer sa caution. En démissionnant du FMI, Dominique Strauss-Kahn devrait aussi toucher entre 318.000 et 349.000 euros, au titre de son parachute doré

A eux deux, les Strauss-Kahn possèdent également un appartement de 240 mètres carrés place des Vosges (acheté 4 millions d’euros), et une maison à Washington dans le quartier huppé de Georgetown (achetée 4 millions de dollars). Enfin, pour ses vacances, le couple possède un Riad à Marrakech (estimé 3 millions euros).

Source: http://lexpansion.lexpress.fr/