Francaisdefrance's Blog

21/10/2011

Le sabre devient la nouvelle arme des momos; en France.

Tous ne peuvent pas se payer une « kala » ou un 257 magnum. Les temps sont durs. Et puis, les armes blanches ont toujours été les préférées des peuples d’Orient. Encore maintenant. Vous me direz, on n’égorge pas avec un flingue…

Il était ivre, Noreddine. Ce n’est donc pas bon musulman… Au fait personne ne dit qu’il est musulman; c’est une « chance pour la France », comme tant d’autres qui ont affaire à la Justice…

FDF

.

Dessin d’illustration pillé à Coranix…

« Je ne connais pas ces filles ! Je ne les ai pas frappées ! » n’a cessé de répéter, en mauvais français, Noreddine lors de sa comparution hier devant le tribunal correctionnel de Toulouse. L’homme, âgé de 43 ans, a été jugé pour des violences lundi soir vers 23 h 30, du côté du Pont Neuf à Toulouse.

Selon les victimes, deux jeunes filles d’une vingtaine d’années, l’homme les aurait « interpellées pour une feuille de cigarette ». N’en ayant pas, il aurait « commencé à s’énerver » et à frapper une des filles en la blessant à l’épaule. La seconde s’est « interposée » et a reçu « en retour un coup au genou ». Elles se sont échappées et réfugiées à l’intérieur du « Le Filochard », un bar jouxtant le pont. L’homme est alors rentré chez lui chercher un sabre avec une lame de 30 cm et est retourné au bistrot. Il a alors menacé des clients avec son arme, mais le vigile du bar a réussi à le maîtriser et la police l’a interpellé.

Devant le tribunal, le prévenu a maintenu ne pas connaître les victimes, présentes à l’audience, alors qu’elles l’ont reconnu formellement. Il a expliqué au président qu’il avait eu un différent avec le vigile du bar mais absolument pas avec les victimes qu’il n’avait « jamais vues ». Pour le procureur, il était évident que les victimes « ne mentaient pas » et a requis un an de prison dont six mois avec sursis et mise à l’épreuve. Me Séverine Bouchaib a obtenu la relaxe sur deux des chefs d’accusation reprochés à son client mais n’a pas réussi à éviter la prison à Noreddine Ourtal. L’homme au sabre a été condamné à un an de prison ferme.

Source: http://www.ladepeche.fr/