Francaisdefrance's Blog

11/10/2011

Grosse fatigue…

Un bien belle lettre; pathétique, très réaliste…

FDF

.

Je suis fatigué…

J’ai 75 ans.
J’ai travaillé, à l’école d’abord, pas trop mal;puis comme officier dans cette armée française qui a été tant vilipendée par la gauche et méprisée par la droite jusqu’à ce jour de 1981 où Mr Mitterrand a été élu président de la république, jour globalement funeste à mon sens, mais qui a eu au moins l’avantage d’amener un peu de raison dans la tête de ses partisans et calmer leur antimilitarisme inné.

Ne m’étant pas engagé pour faire fortune, je me suis contenté de la solde versée par la République et, si je n’ai pas toujours vécu confortablement, je n’ai globalement pas été matériellement malheureux.

Les semaines de travail étaient longues sans «35 heures ni RTT» ; sans même évoquer les nombreuses charges diverses de service, non compensées pendant très longtemps.

C’était comme ça ; peu s’en plaignait vraiment.
Je n’ai pas hérité de biens substantiels ; ma position professionnelle et sociale ne m’a pas été donnée non plus ; j’ai travaillé pour ça.

Au soir de ma vie, je suis fatigué.

Je suis fatigué de m’entendre dire que je dois partager ce que j’ai avec des gens qui n’ont pas mon éthique de travail.

Fatigué de constater qu’en permanence nos gouvernements, de quelque bord qu’ils soient, me prennent de l’argent pour donner à des gens trop paresseux pour travailler, ou même qui sont des étrangers normalement sans aucun droit d’être ici, et qui gagnent plus ici en ne faisant rien que chez eux en travaillant.

Je suis fatigué d’entendre dire qu’il y a de plus en plus de familles surendettées dont je dois payer les dettes parce qu’elles n’ont pas eu le bon sens d’adapter leurs dépenses à leurs ressources, et que l’état, au siècle de l’informatique, n’a pas été capable d’imposer un contrôle a priori des emprunts sollicités, ce qu’un simple croisement des fichiers permettait de faire, depuis longtemps.

Bien sûr je veux bien aider ceux que le sort a brutalement frappés : chômage, maladie grave… .

Mais ce n’est pas le cas de la majorité des personnes concernées.

Je suis fatigué de m’entendre rappeler combien la France va mal, par la faute bien sûr de la droite, par des socialistes (ou apparentés) millionnaires comme Mrs Fabius, Strauss-Kahn (avant la chute), Noah, Berger, Mmes Bouquet, Balasko etc…, et fatigué de recevoir des leçons des mêmes, qui appellent de leurs vœux une France ouverte à tous alors que tant d’entre eux résident à l’étranger pour ne pas payer leurs impôts en France.

Dans 20 ans ou 30 ans, si on continue à les suivre comme on le fait déjà, nous aurons l’économie d’un pays sous développé, la liberté de la presse de la Chine, la violence du Mexique, et la même tolérance vis à vis des Chrétiens et des Juifs que l’Iran.

Je suis fatigué du comportement hégémonique des syndicats qui ne représentent pas grand monde mais n’hésitent pas à paralyser tout le pays pour satisfaire des intérêts purement corporatistes, pour beaucoup hors du temps, sans strictement aucun souci du bien de la collectivité.

Je suis fatigué d’entendre dire que l’Islam est une religion de paix quand à longueur d’année on m’apprend les meurtres perpétrés pour «l’honneur familial», les égorgements publics, les émeutes déclenchées sous le moindre prétexte, les attentats meurtriers perpétrés là où le maximum d’innocents peut être tué.

Je suis fatigué que dans les mosquées installées chez nous on prêche la guerre sainte ordonnée par Allah, guerre qui aura l’avantage de sauver l’âme du Juif ou du Chrétien, assassiné parce qu’il ne «croit pas», en même temps qu’elle sauvera celle de son assassin ; pourquoi se priver dans ces conditions.

Je suis fatigué que l’on tolère la transformation insidieuse de ma civilisation sous les coups d’une autre qui ne la vaut pas ;

fatigué d’entendre des socialistes (encore eux) envisager l’apprentissage de l’Arabe aux professeurs des écoles pour faciliter les contacts avec les enfants de l’immigration qui ne trouvent pas notre société à leur goût et en refusent même l’histoire.

Fatigué de voir que l’apprentissage du Français, qui est la langue donc le ciment de la nation depuis François 1er, devient une exigence secondaire que l’immigrant n’a plus le devoir d’apprendre devenant non plus un immigrant mais un colonisateur.

Je suis fatigué que l’on me prône les vertus de la diversité alors qu’elle dissout la nation, et qu’en son nom on en arrive à ériger en système la discrimination positive qui fait que le particularisme racial, religieux ou social suffit à compenser les insuffisances individuelles, créant ainsi une injustice vis à vis des individus «ordinaires».

Je suis fatigué que notre tolérance vis à vis des autres cultures nous amène à considérer comme normal que l’Arabie Saoudite finance chez nous des mosquées, où l’on prêche la haine de l’Occident, avec les subsides qu’elle tire du pétrole que NOUS Occidentaux avons découvert et mis en exploitation, et que NOUS lui achetons, alors qu’elle proscrit sur son sol la construction d’églises et synagogues.

Je suis fatigué d’entendre à longueur de temps que je dois diminuer mes émissions de CO2 parce que c’est «bon pour la planète», alors que la Chine inaugure deux à trois centrales thermiques par semaine, que l’Allemagne, qui émet déjà deux fois plus de ce gaz que nous par habitant parce qu’elle refuse le «nucléaire», va augmenter ses émissions car il faut bien compenser les défaillances des éoliennes quand il n’y a pas de vent c’est à dire environ les deux tiers du temps.

Je suis fatigué de m’entendre dire que notre tradition d’asile nous oblige à accepter tous les miséreux de la planète et à payer pour eux, même quand ils sont clandestins ou n’ont jamais travaillé ni cotisé un centime chez nous ; et je suis encore plus fatigué de constater que nos personnages politiques, de droite comme de gauche, trouvent apparemment ça très bien puisqu’ils ne font rien pour y remédier quand ils sont au pouvoir, ou approuvent quand ils sont dans l’opposition.

Je suis fatigué d’entendre tous ces gauchistes, pas tous extrêmes, ces affidés de tous les «SOS racismes» que ne concerne pas le racisme anti blanc, tous ces journalistes angéliques, pratiquer la culture systématique de l’excuse pour tout comportement anti social, anti national, anti Chrétien ou anti Juif, souvent très violent, et réclamer toujours plus de traitement social des conditions de vie de la canaille, en oubliant que s’ils sont chez nous c’est que leur sort leur paraissait meilleur que chez eux où ils se garderaient bien de retourner, et où ils n’oseraient pas brûler les voitures par centaines chaque année de crainte de représailles du même niveau que leur démence, que nous, nous subissons et tolérons.

Je suis fatigué de tous ces discours qui cherchent à me convaincre que mon pays n’a jamais rien fait de bien dans le passé, qu’il doit s’excuser de tout, de l’esclavage, du colonialisme, des guerres napoléoniennes, de son passé judéo-chrétien, des croisades (en oubliant que l’Islam conquérant les avait devancées de quatre siècles).

Je suis fatigué des Français je crois ; prétentieux, hâbleurs, naïfs mais donneurs de leçons, égoïstes, assez lâches et finalement pas sérieux.

Par contre je suis heureux d’avoir 75 ans.

Je ne verrai pas le monde que nous préparons consciencieusement par veulerie.

Mais je plains sincèrement mes descendants.

Note : l’idée de ce texte, dans sa forme, m’a été donnée par un texte d’un Américain, Robert A. Hall, qui est semble t-il dans un état d’âme comparable au mien vis à vis de son pays.

26/08/2011

Décryptage de la lettre de Martine Aubry aux Français…

Elle va pas aimer, Titine… C’est fait pour.
FDF
.

J’ai mis la main sur le brouillon de la lettre aux Français de Martine Aubry !

Tout au moins j’ai réussi à me procurer le brouillon de l’introduction de la lettre. Pour comprendre ce brouillon c’est simple : les mots barrés sont ceux qui ont étés supprimés dans la version finale, parfois remplacés par ceux d’à côté.


« Chère Madame, Cher Monsieur, Cher Transgenre,

Toute ma vie de femme et de responsable politique, j’ai voulu agir pour servir l’Europe, mondialiste mon pays et pour servir les autres (étrangers, immigrés…).

Je n’accepte ni de voir décliner la France, que j’aime, ni la détérioration des conditions de vie des Français, faute d’ambition qu’ils n’ont pas, de justice et de cohérence.

J’ai la conviction qu’un autre chemin est possible. Je veux redonner à chacun le goût de l’avenir et l’envie d’un destin communautariste.

Bien sûr, rien ne sera facile. Je veux une gauche sérieuse et ambitieuse. Sans sérieux, rien n’est sérieux faisable. Sans ambition, rien ne change. Au-delà de la crise, c’est une nouvelle civilisation société qu’il nous faut construire. Nous la construirons avec ou sans vous ensemble.

Pour cela, je veux rassembler aujourd’hui les femmes et les hommes de gauche, les écologistes, les islamistes, et les humanistes, pour rassembler demain les Français et la terre nation toute entière.

Je vous demande de me faire confiance dès les 9 et 16 octobre prochains lors de la primaire truquée citoyenne, pour qu’en 2012 la France retrouve le mondialisme progrès, ce mot qui veut dire simplement : demain sera meilleur qu’aujourd’hui.

Martine Delors Brochen Aubry »


Source: Rébus (www.lavoixderebus.com)

16/03/2011

Lettre ouverte à Emmanuel Todd, par André Bonnetain.

Pillé chez Christine Tasin. (http://christinetasin.over-blog.fr/)…
FDF

.

Je relaie ici la lettre qu’André a envoyée à celui qui prétend qu’évoquer les problèmes liés à l’islam c’est « des conneries ». André a reçu, pour toute réponse, une question de Todd : « Quel âge avez-vous ? ». CQFD. Ce qui compte, pour les Todd qui occupent le petit écran à longueur d’année, ce n’est pas ce que ressentent et pensent les Français mais de pouvoir les ranger dans les bonnes cases, pour pouvoir jouer à l’intellectuel expliquant doctement les sondages… Lamentable.

Monsieur TODD,

J’ai écouté l’émission de Frédéric TADDEI dont le théme était « la montée de Marine LE PEN dans les sondages ».
Le brillant politologue, sociologue, historien, chercheur-démographe de l’INED que vous êtes (je ne peux que m’incliner devant tant de compétences réunies chez un seul homme), estime que la percée de Marine LE PEN a son origine dans un certain nombre de causes, et notamment la mondialisation de l’économie, la désindustrialisation de certaines régions, le chômage massif qui en découle et l’incapacité de nos dirigeants de l’UMP et du PS à y faire face. En êtes-vous bien sûr?
Vous écartez d’un revers de main et avec mépris, en parlant de « conneries », d’autres causes possibles comme l’islamisation de la vie de la société, de quartiers entiers voire de régions! L’islam est installé en France, c’est trop tard, c’est fini, j’ai envie d’ajouter « circulez, il n’y a rien à voir… ».
Je vous cite des déclarations de deux (seulement deux parmi tant d’autres) personnages que vous ne pouvez pas ne pas connaître:

Amar LASFAR, recteur de la mosquée de Lille-Sud, Président de la Ligue islamique du Nord, l’un des meneurs de l’UOIF, proche de Tariq RAMADAN et ami de Martine AUBRY: « Dans l’islam, la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante, car reconnaître une communauté, c’est reconnaître les lois qui la régissent. Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté » – « L’assimilation suppose que les populations islamiques se fondent à terme dans la population. Ceci est exclu car cela signifie l’abandon de la loi islamique; il n’y aura pas de rérogation à cette règle ».

Tariq RAMADAN: « Il faut respecter la Constitution et la loi, à partir du moment où tout ce qui dans ce pays, d’un point de vue social, culturel, économique et légal, ne s’oppose pas à un principe islamique » – « Tout ce qui dans la culture dans laquelle nous vivons ne s’oppose pas à l’islam, on peut le prendre » (ce qui exclut tout le reste…) – « Nous sommes d’accord pour l’intégration, mais c’est nous qui allons mettre le contenu » – « J’accepte ces lois tant que ces lois ne m’obligent pas à faire quelque chose contre ma religion ».

Les déclarations de ces deux personnages ne sont-elles pas assez claires, Monsieur TODD? Cela s’appelle tout simplement la CHARIA! Etes-vous donc favorable à l’application de la charia en France? Car, en refusant de débattre sur l’islam, vous comme nos dirigeant de l’UMP et du PS avez déjà capitulé devant les partisans de la charia. Car, dites-vous bien, le communautarisme islamique est déjà bien installé dans de nombreux quartiers de nos grandes villes, avec tout son cortège d’exigences religieuses (port du voile, non-mixité dans les écoles et les piscines, viande halal pour tous dans certains restaurants et cantines scolaires, salles de prière dans les usines, prières dans les rues…). Allez donc faire un tour à Lille, Roubaix, pour ne citer que ces deux villes! Ce problème qui est maintenant présent dans toute l’Europe occidentale constitue-t-il des « conneries », comme vous le clamez avec tant de mépris pour vos interlocuteurs? Contrairement à vous qui vous complaisez dans votre tour d’ivoire et qui êtes en fait complètement déconnecté de la réalité, le « petit peuple », lui, est en première ligne sur le terrain et constate, impuissant, la DEMISSION de nos dirigeants face à l’islam intégriste et la COMPLAISANCE des médias et des « prétendues élites » dont vous vous gargarisez de faire partie.

Mais le « petit peuple » n’est pas aussi « con » que vous voulez bien le dire et se reconnaît dans toutes ces valeurs essentielles qui lui ont été léguées par ses ILLUSTRES ANCIENS, tous ces grands hommes qui ont tant lutté pour faire de notre pays une REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE et LAIQUE. Le « petit peuple » est abandonné, trahi par ses dirigeants irresponsables et le fait savoir à sa façon. Est-ce le chômage, le problème du logement, la hausse du coût de la vie…qui poussent nombre de citoyens des classes dites populaires à soutenir Marine LE PEN? NON. Que vous le vouliez ou non, c’est l’islamisation de leurs quartiers, l’insécurité, l’immigration galopante, toutes synonymes de NEGATION DU VIVRE ENSEMBLE! Je sais, vous ne pouvez pas comprendre, vous vivez dans un autre monde!

Est-ce une coïncidence si certains des scores les plus importants réalisés aux élections par le Front National se situent dans les régions les plus islamisées (Nord, Pas-de-Calais, Bouches-du-Rhône, Seine-Saint-Denis…)? NON. Que voulez-vous, le « petit peuple » tient encore aux valeurs de sa bonne vieille République et il a horreur d’être traité de RACISTE, FASCISTE, XENOPHOBE par ses dirigeants et par les « pseudo intellectuels » lorsqu’il défend ces mêmes valeurs! Pour vous la solution ne serait-elle pas de CHANGER DE PEUPLE, de le MASSACRER, comme fait cet immonde KHADAFI avec le sien?

Lors du débat chez Frédéric TADDEI, alors que Christine TASIN abordait les questions religieuses à l’Hôpital, vous avez rageusement rétorqué: « Y a-t-il eu des morts »?

Suite et source: http://tinyurl.com/68as3yk

La liberté d’information…

Reçu par mail… Ca en dit long sur la liberté d’information…

FDF

.

Bonjour M PUJADAS,

Je n’ai vu aucune information concernant le fait cité dans l’objet de ce mail à ce jour, sur votre chaine…

Je vous envoie donc ce mail car je suis, pour le moins, très surpris, de n’avoir pas vu l’information en question, apparaître dans les informations internationales sur le journal que vous présentez quotidiennement…

Si je compatis de tout coeur avec ce qui se passe au Japon, il me semble très légitime de couvrir des choses graves, et surtout, d’assurer une équité dans les informations…au moins dans le fait de porter à la connaissance du public un fait autant important par sa cruauté, que par sa portée politique symbôlique !!

Je me permets donc d’attirer votre attention sur ce fait relayé par les médias internet, fait datant de samedi 12 mars 2011, dont quelques liens ici :

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=10298

http://www.juif.org/defense-israel/147093,horreur-en-samarie-un-terroriste-palestinien-tue-une-famille-de-5.php


Et les médias internet français suivants ont relayé cette information :

http://www.journalmetro.com/monde/article/800498–cinq-colons-tues-dans-leur-sommeil-en-cisjordanie

http://www.laprovence.com/article/monde/cinq-israeliens-tues-en-cisjordanie


NOVOPRESS a également rapporté cette information, ainsi que la plupart des sites rapportant tout fait sur l’islamisation et les problèmes que cela pose en France, mais c’est un autre débat !

Si je n’obtiens aucune réponse de votre part, et si cette information, qui peut avoir des conséquences graves sur la guerre à GAZ, n’apparait pas, alors je ferai en sorte de faire savoir que vous, chaines publiques, êtes partisan, et ne laissez filtrer que ce qui arrange vos patrons !!

Le seul journaliste courageux, à que je vais écrire aussi est Frédéric TADDEÏ pour son émission de jeudi dernier « Ce soir ou jamais  » ou Christine TASIN a été invité et a pu – enfin – parler de ce qui intéresse la majeure partie des Français ! Pensez-vous que France 2 puisse, à son tour, inviter Pierre CASSEN de ripostelaique.com, par exemple ?

Cordialement, un citoyen inquiet de votre mutisme sur un fait aussi abject !!!

29/11/2010

Sur la libre circulation des biens et des personnes…

Reçu par mail…

FDF

.

 

UN INGÉNIEUR BELGE S’EXPRIME !

Objet : Var Matin du 25 novembre 2010

 

J’ai lu avec la plus grande attention votre article dans le journal Var matin de ce jour.

Je suis Européen et suis assez d’accord pour la libre circulation des biens et des personnes dans l’espace Schengen à condition que cela ne se fasse pas au détriment de la France pour ce qui concerne l’arrivée massive de gens qui ont uniquement des problèmes économiques dans leurs pays d’origine.

Hors c’est le cas pour nos amis d’origine roumaine et bulgare.

Nous n’y pouvons rien mais le fait d’accueillir une population de plus en plus nombreuse  en provenance de l’Est en France ( j’insiste bien en France ) contribue grandement à créer un climat d’insécurité flagrant et vous le savez, doublé d’une économie parallèle dont les profits retournent dans les pays d’origine. Vous ne me contredirez pas sur ces points je pense. Forcer des enfants à rentrer dans des propriétés pour y dérober les biens en l’absence des propriétaires, mendier sur la voie publique nous fait retourner deux siècles en arrière. Ca suffit. !

Je suis ingénieur diplômé d’une grande école belge en électronique appliquée et suis venu en France AVEC un contrat de cadre début 1987 pour prendre la gestion d’une société américaine. Donc tout à fait légal du point de vue contrat et conditions d’admissions sur le territoire français à partir du moment ou j’ai suivi certaines directives  d’ordre médicales imposées par l’Etat français conditionnant mon admission pour le poste en question. ( Prise de sang, examen des poumons, sida ).

Rien de tout çà est imposé à nos amis de l’Est qui arrivent en masse pour fabriquer de l’économie parallèle je me répète. Ces personnes ne connaissent pas les us et coutumes des français, ne parlent pas ou mal la langue française, s’implantent bien souvent illégalement de  manière à ce qu’il est trop tard pour leurs demander de bien vouloir retourner chez eux. Nous ne sommes pas responsables si les gouvernements roumain et  bulgare prennent  ces personnes pour des moins que rien….et ne mettent rien en place pour ces malheureux. A quoi sert Bruxelles. ?

Ici à l’Ouest, nous recevons de plus en plus de personnes de ce type. Que voulons nous. ? Accueillir toute la misère du monde et faire payer la classe moyenne pour assurer notre bonne conscience vis-à-vis du reste du monde. ? La France n’a plus les moyens de sa politique et ne peut plus assumer sa légendaire patrie des droits de l’homme qui aujourd’hui s’applique à n’importe quoi dès lors qu’à partir du moment ou la presse s’en empare ,  ce type de sujet met les associations sur les dents. Celles-ci sont  prêtes à prendre le problème à bras le corps, voudraient imposer à l’Etat de mettre des logements à disposition, de fournir les soins gratuits, d’appliquer les avantages sociaux et j’en passe… payés par encore une fois par le contribuable.

Croyez-vous une seconde que si vous partiez dans un pays de l’est faisant partie de l’espace européen, vous recevriez tous ces avantages pour vous y installer. ? Je ne le pense pas. Alors. ?

Alors, je vote plus tôt pour une aide accrue pour nos grands anciens qui bien souvent vivent avec une retraite indigne du «pays des ‘droits de l’homme’. Nous ferions mieux de balayer devant notre  porte plutôt que d’aller voir dans le jardin du voisin, et surtout arrêtons de vouloir donner des leçons aux autres . C’est aussi une spécificité de la France de vouloir faire croire qu’il n’y a qu’elle pour donner des leçons aux européens en accueillant toute la misère du monde sur son sol laquelle misère fera naître ses enfants qui du coup deviendront également français de par le droit du sol.

Je suis et je le répète pour l’intégration mais choisie comme au Canada ou en Australie et pour la diversité des peuples à partir du moment ou les personnes que nous accueillons respectent nos us et coutumes ainsi que les lois de la République. Cà n’en prend pas le chemin.

Bien cordialement

Jean-Paul B.

 

24/11/2010

AGRIF: lettre de Bernard Antony.

Je relaie…

FDF

.

Madame, Monsieur,

Vous êtes de ceux qui ont manifesté leur intérêt et très souvent leur approbation pour les prises de position ou les actions judiciaires de l’AGRIF, qui se bat depuis plus de vingt ans devant les tribunaux contre les racismes antifrançais et antichrétien.

L’AGRIF dénonce aussi le véritable racisme à rebours de l’idéologie antiraciste, celle d’un nihilisme opposé non seulement à toutes les valeurs d’enracinement et de légitime préférence religieuse, culturelle, civilisationnelle, mais aussi à tout ce par quoi est constituée notre humanité, notre dignité humaine.

Antifrançais et antichrétien, l’antiracisme est en fait antihumain.

L’AGRIF se bat donc, par exemple, contre l’exposition de l’Infamille à Metz ou celle de Larry Clark à Paris, où l’idéologie à la mode de l’art contemporain expose ses « productions » de décréation, de perversion.

Mais voici que quelques députés s’étonnent tout de même enfin devant ces provocations et ces abjections. Ils arrivent trois ans ou six mois après que l’AGRIF a réagi et mis en route les procédures judiciaires qui s’imposaient et alors que doivent venir enfin les procès.

Ne disposant pas d’une association de combat judiciaire reconnue comme l’AGRIF, ils ne pourront rien faire !

Alors qu’ils nous soutiennent. Mais sans les attendre, c’est vous qui pouvez nous aider et nous renforcer.

Comment ?

Tout simplement et sans grand sacrifice financier, en adhérant à l’AGRIF et en vous abonnant à la revue trimestrielle « La Griffe », qui vous tient informés de l’actualité de notre association.

Ensuite, vous pouvez nous demander soit par courriel soit par téléphone des revues à distribuer dans les boîtes aux lettres autour de vous.

Si vous voulez faire plus, nous nous rencontrerons afin d’œuvrer ensemble pour défendre les Français agressés parce qu’ils sont Français, et les chrétiens simplement  parce qu’ils sont chrétiens. Quelle que soit bien sûr leur couleur de peau ou leur origine.

Dans cette attente, je vous souhaite un bon temps de Noël !

Bernard Antony

ABONNEMENT : 10 € PAR AN.

ADHÉSION : 15 € MINIMUM PAR AN. REÇUS FISCAUX À PARTIR DE 30 € DE COTISATION.

AGRIF, 70 boulevard St Germain, 75005 PARIS. Tél : 01 40 46 96 31.

02/11/2010

Nos cimetières en Algérie…

Photo empruntée à http://tinyurl.com/24af5an

Mardi 2 novembre 2010: nous célébrons nos défunts… En ce jour de mémoire et de pensées profondes envers nos chers disparus, j’ai cru bon de publier ce courrier un peu particulier…

FDF

.

Déjà publié en Juin 2008 – La preuve s’il en était besoin, que des actions concertées et unitaires sont dans ce domaine, aussi, essentielles !


Description : Le respect de nos morts.

Voici un courrier envoyé à l’Ambassadeur d’Algérie en France. Ce courrier, on aurait pu s’en douter, est resté sans réponse…

J’ai envoyé ce même courrier par mail au Figaro pour qu’il paraisse dans le « Figaro Magazine ». Le courage de nos journaliste a été du même niveau que celui de l’ambassade, et rien n’a été diffusé.

Il serait bon que chaque PN recherche sur « Google Hearth » les lieux où il a vécu et le cimetière de sa ville ou de son village. Et là, au même titre qu’il existe de façon très confidentielle un livre de photos d’attrocités du FLN et autres terroristes, la publication d’un recueil de photos indiscutables sur ce qu’ils ont fait de nos morts, pourrait être très révélatrice de la mentalité de ce pays qui de plus, en ce moment fait la chasse aux Chretiens.

.

Lettre ouverte à l’Ambassadeur d’Algérie en France.

Monsieur l’Ambassadeur,

Une partie de mes parents son originaires de Chéragas près d’Alger, où mes deux Grands-pères ont été inhumés. Moi-même je suis né à Alger. Par le biais de photos satellite, j’ai voulu retrouver des lieux que j’ai connus, et particulièrement Chéragas. Quelle ne fut pas ma surprise en constatant que le cimetière Catholique avait été détruit, et qu’il ne reste rien de ce lieu, sinon qu’un trou béant où d’autres travaux ont certainement été entrepris depuis.

Je voudrais vous faire part de ma peine, de mon indignation voire de mon écœurement face à un constat de faits que je ne pensais pas se voir produire. Que sont devenus les corps de nos parents ? Je considère cet acte comme indigne, insultant et inadmissible de la part d’une nation qui de plus, réclame à la France un mea-culpa et le respect d’une dignité qu’elle-même est incapable d’assumer. Elle n’a même pas le moindre sentiment de respect des autres religions, alors qu’elle le demande et l’exige de la part d’autrui, lorsqu’il s’agit de la religion qu’elle pratique.

C’est une attitude odieuse et blasphématoire qui s’est certainement reproduite en d’autres lieux du territoire algérien. Je laisse à mes compatriotes et à nos responsables politiques, le soin d’imaginer la violence des réactions de vos populations et de vos politiques, qu’une situation inverse aurait déclenchée.

La France a été en guerre avec l’Allemagne. Elle a sur son sol, des sépultures Allemandes qu’elle respecte et qui sont toujours entretenues. Les familles des défunts peuvent encore aujourd’hui venir se recueillir. C’est une question d’honneur et de dignité, qui a probablement échappé aux responsables politiques de l’Algérie, lorsqu’ils ont donné l’ordre de procéder à ces profanations.

Chez nous en France, les auteurs de ces types d’actes sont traduits en justice. L’exemple en a été donné par la condamnation de deux individus qui ont profané des tombes musulmanes à Ablain St Nazaire. Qu’en est-il pour ces mêmes catégories d’individus dans votre pays ? Car, quels que soient leurs rangs ou leurs niveaux de responsabilités, ils sont à mes yeux des êtres indignes d’être considérés comme humains ou de pouvoir revendiquer la moindre marque de respect.

Je suis d’autre part certain, que beaucoup de vos compatriotes, soucieux de l’image de leur pays, et certainement dotés d’un autre niveau de culture, n’ont pas approuvé ces actes. J’aimerais avoir l’honneur Monsieur l’Ambassadeur, de présenter à Votre Excellence l’expression de ma très haute considération, mais les faits m’interdisent une telle marque de politesse.

J-F B.

Source: http://notrejournal.info/Nos-cimetieres-en-Algerie

01/11/2010

Marché halal: voici une lettre intéressante pour ceux qui ne savent pas…

Ils veulent des « certifications », les muzz?. Ben nous aussi! Exigeons une certification « non-halal ». C’est notre droit le plus strict!!!

En voila une appropriée et qui devrait  exister… Car celle-ci NOUS concerne, nous les souschiens. Voir plus bas…

FDF

Les souschiens ne veulent pas se nourrir de ça… Et c’est compréhensible.

Madame, monsieur le député,

Je tiens par la présente à attirer votre attention sur le développement du secteur halal dans notre pays, qui porte atteinte et à la liberté de conscience, au respect de la loi de 1905 et au respect dû aux animaux que nous ne devons pas faire souffrir inutilement.

En effet, l’animal abattu selon le rite musulman doit être saigné vivant et, pour être sûr qu’il soit vivant, il doit être conscient, ce qui l’amène à endurer une grande souffrance pendant les nombreuses minutes de l’agonie.

Par ailleurs, une taxe religieuse est perçue sur la viande ainsi obtenue et reversée à 3 mosquées : la grande mosquée de Paris, la mosquée de Lyon et la mosquée d’Evry, taxe qui représente des dizaines de millions d’euros- 8 à 10 centimes d’€ par kg selon Mohamed Moussaoui président du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman)- ce qui conduit tous ceux qui mangent halal, volontairement ou involontairement, à financer le culte musulman.

Enfin, 80% des ovins seraient égorgés en France sans étourdissement préalable, (49% selon le ministère de l’agriculture), et 2 animaux abattus rituellement sur 3 sont en fait consommés par l’ensemble des consommateurs car les bêtes se trouvent insérées dans le circuit classique. En effet, des abattoirs de plus en plus nombreux pratiquent l’abattage rituel musulman par souci de simplicité et de rentabilité, mettant ainsi dans le circuit “normal” des boucheries et supermarchés de la viande halal que chacun achète sans le savoir, participant ainsi à son insu à un massacre indigne et au financement de mosquées. Qui plus est, manger cette viande assimile les consommateurs à des musulmans malgré eux puisqu’ils participent au rite sacrificiel, ce qui est interdit pour les juifs et les chrétiens et inconcevable pour les athées. C’est comme si l’on obligeait la population française tout entière à participer à l’eucharistie des chrétiens…

Pour toutes ces raisons, je vous demande instamment d’intervenir de trois façons différentes.

D’abord je vous remercie de bien vouloir joindre vos efforts à ceux du sénateur Nicolas About qui vient de déposer une proposition de loi visant à limiter la production de viande provenant d’animaux abattus sans étourdissement aux strictes nécessités prévues par la réglementation européenne.
http://www.senat.fr/leg/ppl09-711.html

Ensuite, je vous prie de bien vouloir œuvrer au sein du Parlement pour que la viande halal soit marquée et ne puisse être vendue au consommateur à l’insu de celui-ci. Il faudrait une certification que l’on pourrait appeler E.A.M. (étourdissement avant mise à mort) pour toute viande non halal.

Enfin, je ne doute pas que vous vous joindrez à tous ceux qui voudraient que la France rejoigne le bord des nations comme la Norvège, la Suisse ou la Suède qui disent non à la souffrance des animaux et interdisent tout abattage cultuel.

Avec mes remerciements anticipés, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur le Député, l’expression de mes salutations respectueuses.

Source: Paturage

15/10/2010

Future mosquée de Forbach: la NDP écrit au maire.

Construction d’une mosquée à Forbach : Armand Weber, délégué de la NDP, écrit au maire de sa ville.




Suite à l’annonce de la construction d’une mosquée à Forbach, le délégué local de la Nouvelle Droite Populaire, Armand Weber, a adressé la lettre ouverte suivante au maire de cette ville mosellane, Laurent Kalinowski.

Monsieur le Maire.

Les pouvoirs publics apportent désormais 30 % des fonds nécessaires à l’édification des lieux de culte musulmans, en contravention avec la loi ou en la détournant.

Partout, des mosquées sortent de terre. Quelques 150 projets sont lancés. Les mairies utilisent de surcroît les activités culturelles de la mosquée, parfois un simple salon de thé, pour verser des subventions.

Le CFCM souhaite passer de 2 000 mosquées à 4 800.

Pourtant.

Savez-vous que l’islam n’est pas seulement une religion, mais qu’il préconise un ordre social basé sur la sharia (loi islamique résultant du Coran et des hadith) et la prééminence de l’ouma (la communauté des musulmans), ce qui est totalement antinomique avec les valeurs et les normes propres à notre société européenne ?

Savez-vous que les mosquées fonctionnent comme catalyseurs de l’islamisation des quartiers urbains, qu’elles insistent, de toute leur autorité au sein de la communauté musulmane, sur l’exigence d’une pratique stricte de l’islam, ce qui contribue à freiner l’intégration de ces minorités musulmanes ?

Savez-vous que certains musulmans placent les lois divines islamiques au dessus des lois civiles ? Qu’il existe en outre, parmi les populations musulmanes, une tendance à la radicalisation qui se manifeste par une animosité croissante à l’encontre de notre civilisation occidentale et des valeurs qui la fondent  ?

Savez-vous que 85% des Français sont contre le financement public des mosquées ?

Savez-vous que l’Europe est une terre de cathédrales et de beffrois et non de mosquées et de minarets ?

Avec tout le respect dû à votre fonction et dans le respect des lois de la République.

Source: Nouvelle Droite Populaire

02/10/2010

Ils ne perdent pas le nord, les canadiens…

Ca, c’est envoyé! Bravo au ministre de la défense du Canada!

FDF

.

Ceci est la traduction de la réponse que le ministre canadien de la Défense a adressé à une bonne âme féminine qui se plaignait à lui du sort réservé aux « pauvres combattants » afghans, prisonniers dans les centres de détention en Afghanistan.



National Defence Headquarters
Major Gen George R. Pearkes Bldg, 15 NT
101 Colonel By Drive
Ottawa , ON K1A 0K2
Canada

Chère concitoyenne,

Merci pour votre récente lettre exprimant votre profonde préoccupation concernant le sort des terroristes d’Al Qaida capturés par les forces canadiennes, transférés ensuite au gouvernement Afghan et à présent détenus par leurs officiels dans les centres nationaux de regroupement des prisonniers en Afghanistan.

Notre administration prend ce sujet très au sérieux et votre message est reçu avec considération à Ottawa.

Vous serez heureuse d’apprendre, grâce au souci de citoyens comme vous, que nous créons un nouveau département au sein de la Défense nationale, qui sera nommé P.C.A.R.T. , soit  Programme des Canadiens qui Assument la Responsabilité pour des Tueurs.

En accord avec les lignes directrices de ce nouveau programme, nous avons décidé de faire venir au Canada un terroriste et de le placer sous votre responsabilité et votre surveillance personnelles.

Votre détenu particulier a été sélectionné et sera convoyé sous escorte armée jusqu’à votre domicile de Toronto dès lundi prochain.

Ali Mohammed Ahmed bin Mahmud (vous pouvez l’appeler simplement Ahmed) sera pris en charge selon les normes que vous avez personnellement exigées dans votre lettre de réclamation.

Il sera vraisemblablement nécessaire que vous fassiez appel à des assistants. Nous mènerons des inspections hebdomadaires afin de nous assurer qu’Ahmed bénéficie des soins et de toutes les attentions que vous recommandez avec autant de fermeté dans votre lettre.

Malgré le fait qu’Ahmed soit un sociopathe extremement violent, nous espérons que votre sensibilité et ce que vous décrivez comme son très léger problème comportemental et vous aidera à surmonter ses troubles du caractère.

Vous avez peut-etre raison quand vous décrivez ces problèmes comme de simples différences culturelles.

Nous comprenons que vous avez l ‘ intention de lui fournir conseils et éducation à domicile.

Votre terroriste adopté est redoutablement efficace dans les disciplines de close-combat et peut mettre fin à une vie avec des objets simples, tels que un crayon ou un coupe-ongle.

Nous vous conseillons de ne pas lui demander de faire une démonstration lors d’une prochaine séance de votre groupe de yoga.

Il est également expert en explosifs et peut en fabriquer à partir de produits ménagers. Peut-etre vaut-il mieux que vous les gardiez donc sous clef, à moins que vous considériez (selon l’opinion que vous exprimiez) que cela risque de l’offenser.

Ahmed ne souhaitera pas entretenir de relations avec vous ou vos filles (excepté sexuellement), dans la mesure ou il considère que les femmes sont une espèce de marchandise sous-humaine.

C’est un sujet particulièrement sensible pour lui et il est connu pour manifester des réactions violentes envers les femmes qui ne se soumettent pas aux critères d’habillement qu’il recommandera comme plus appropriés.

Je suis persuadé qu’avec le temps, vous en viendrez à apprécier l’anonymat qu’offre la burkha. Rappelez-vous que cela fait partie du bon respect des croyances religieuses , ainsi que vous l’écriviez dans votre lettre.

Merci encore pour votre souci. Nous apprécions vraiment que des concitoyens comme vous nous indiquent comment bien faire notre travail et nous occuper de nos congénères.

Prenez bien soin d’Ahmed et souvenez-vous que nous vous observons.
Bonne chance et que Dieu vous bénisse,

Cordialement,

Gordon O’Connor
Ministre de la Défense Nationale du Canada.

24/09/2010

La lettre de René Galinier à son comité de soutien…

Encore heureux qu’elle n’ait pas subi la censure des gardiens de la prison où René Galinier est incarcéré… Bon; « on » a attendu un peu avant de lui remettre la lettre du comité de soutien, mais ça, c’est « de bonne guerre » dans tous les établissements pénitentiaires…

FDF

.

http://www.liberezrenegalinier.com/2010/09/la-lettre-de-rene-a-son-comite-de-soutien/

02/09/2010

Et pan dans la tronche !

Ca au moins, c’est envoyé…

FDF

.

Commission des
Finances,
de l’Economie générale
et du contrôle
budgétaire
BERNARD CARAYON
Député du Tarn
Président de la
Commission des
Immunités
Maire de Lavaur
REPUBLIQUE FRANCAISE
LIBERTE – EGALITE – FRATERNITE

Le 28 août 2010
Lettre ouverte A Mgr le Gall, Archevêque de Toulouse, « Après les Juifs, les
Roms » cf. La dépêche du samedi 28 août 2010

Monseigneur,
Je m’adresse à vous en catholique blessé et en élu outragé.
Vous êtes en charge des âmes, votre mission vous confère, au moins pour ceux qui croient
au Ciel, une autorité morale singulière. Je n’ai que la légitimité que m’ont donnée mes
concitoyens pour les représenter ; et je n’ai ni le tempérament, ni la volonté de les trahir. Je crains
en revanche que vous ayez outrepassé les devoirs de votre charge. Celle-ci vous commande de
respecter l’ordre juridique de votre pays où nos relations sont régies par la Séparation de l’Eglise
et de l’Etat. La loi de 1905, conçue dans la guerre des esprits, est devenue la garantie des choix
intimes et spirituels, mais aussi d’une paix sociale, toujours fragile.
Rendez à César ce qui est à César, comme je rends a Dieu ce qui est à Dieu.
Nul ne contestera le droit des Eglises à rappeler et enseigner des principes : rien ne les
autorise, en revanche, à outrager, à blesser, à injurier. Vous assimilez le sort des Roms à celui des
juifs : l’opinion publique assimilera le gouvernement et les fonctionnaires de l’Etat à une
organisation nazie. C’est inacceptable. D’autant que, ce faisant, vous contribuez à une effroyable
banalisation des martyrs de la Shoah. Vous n’êtes pas le Cardinal Saliège, votre illustre
prédécesseur, qui s’était élevé, sous l’Occupation, contre le nazisme. Vous vivez, dans le pays le
plus protecteur au monde des droits de l’Homme, inspirateur de la Déclaration Universelle de
1948. Nulle part ici de milice, d’élu imposé par le Pouvoir, ni de risque pour votre vie.
Parlons plutôt des Roms avec sérénité et sans démagogie. Observons ensemble qu’ils ont
choisi de s’exclure de la vie sociale de leur propre pays, la Roumanie. Condamnez-vous ce pays
qui s’accommode de ce mode d’existence quand il n’organise par leur exil ? Reconnaissons
ensemble que l’Union Européenne a des responsabilités politiques et des moyens financiers pour
favoriser leur intégration dans leur pays d’origine. Condamnez-vous l’hypocrisie de ses
institutions qui se dérobent à leurs responsabilités et les transfèrent, ensuite, tout en les critiquant,
vers les Etats membres ?
Admettons ensemble que l’ONU n’a pas la compétence des politiques d’immigration, en lieu et
place des Etats souverains : condamnez-vous les rodomontades insultantes des représentants
lybiens et turcs de sa commission des droits de l’homme qui se gardent bien de s’ingérer dans les
affaires intérieures de leur propre pays ?
Votre charge vous a conduit à rencontrer des élus et des fonctionnaires de tous bords, du
moins je l’espère. Ne les avez-vous pas entendus quand ils vous décrivaient ceux qui, parmi les
Roms, s’attaquent aux plus vulnérables de notre population, personnes âgées ou handicapées,
ceux qui dissimulent leur identité pour se soustraire à nos procédures administratives ou aux
sanctions d’une autorité judiciaire indépendante, ceux qui refusent de s’intégrer à la société, ceux
qui ne font aucun effort pour parler notre langue ? Encouragez-vous ceux des Roms qui quittent
notre pays, aidés d’une « prime au retour », à revenir clandestinement en France ?
Monseigneur, c’est aussi l’argent des pauvres qui est ainsi détourné : cela vous laisse-t-il
indifférent ?
Vos propos vous permettent de rejoindre le cortège de chanteurs millionnaires et
d’écrivains, fils spirituels de Sartre et de Beauvoir qui font la guerre à la terrasse du Café de Flore,
à Paris. Je ne trouve pas dans ce camp beaucoup d’amoureux de notre pays et de son peuple, pas
plus d’orfèvres de notre droit, ni même de brebis égarées, qu’en bon pasteur vous chercheriez à
retrouver.
« Le courage, disait Jean Jaurès, c’est de chercher la Vérité et de la dire ». Jaurès, issu
d’une famille chrétienne – il récitait en latin la Prière des agonisants sur le cercueil de sa mère –
formé à l’Ecole Normale Supérieure par le Républicain Lucien Herr, savait, lui, ce que les mots
veulent dire et combien ils sont aussi, comme le disait à son tour André Breton, des « pistolets
chargés ». Mais le courage aujourd’hui n’est pas seulement de parler : il est d’agir, comme le fait
notre Président de la République, il est d’affranchir de la vie publique les tabous que l’on a
exorcisés depuis longtemps de la vie intime.
Le courage, Monseigneur, serait aussi pour vous de parler des Chrétiens d’Orient et d’Asie
que l’on massacre dans le silence des bonnes âmes. Le courage, serait de dénoncer les
gouvernements qui, au nom de l’Islam, rasent les cimetières chrétiens et jusqu’au souvenir de
leurs pauvres âmes. Le courage serait aussi de condamner les gouvernements qui maltraitent les
femmes et ignorent systématiquement les droits de l’Homme. Le courage, voyez-vous
Monseigneur, est une vertu « cardinale », à l’instar de la tempérance et de la justice.
Je forme le voeu que vous en retrouviez le chemin et que vous jugiez, précisément, avec
tempérance et justice, ceux qu’un peuple souverain a désignés pour agir et non pas seulement pour
« dire leur vérité », comme je le fais à votre égard.
Bernard Carayon,
Député de la Nation