Francaisdefrance's Blog

23/10/2011

Les Tunisiens clandestins de Paris peuvent lècher les babouches à Delanoë…

Il faudrait peut-être expliquer à Delanoë que tout ceux qui vont accepter son « offre » vont aller la filer aux « cousins » restés au bled et retourner derechef par le premier bateau de clandestins en partance pour l’Europe… Sous un autre nom, c’est certain. Et la spirale continuera… Je suis sûr que le maire-dhimmi de Paris en est conscient. Mais quand on est capable de fêter avec l’argent des contribuables parisiens la fin du ramadan en grandes pompes babouches, on est capable de tout… Pauvre France.

FDF

.

La Ville de Paris va accorder une aide d’insertion de 700 euros aux migrants tunisiens qui repartent chez eux au titre du retour volontaire.

Le dispositif d’urgence d’aide aux migrants tunisiens, qui se traduit par des subventions aux associations qui s’occupent de leur hébergement, de leur nourriture et de leur accompagnement sanitaire et administratif, va prendre fin au 31 août.

L’aide au retour volontaire des Tunisiens versée par l’ OFFI (Office français d’immigration et d’intégration) a été limitée à 300 euros (montant habituel de l’aide au retour humanitaire), au lieu de 2 000 euros (montant maximum de l’aide au départ volontaire). La Ville de Paris a donc décidé de compléter l’aide au retour par une aide à l’insertion.

Coût de l’ aide de la ville de Paris aux Tunisiens

Actuellement, il y aurait en France entre 600 et 900 migrants Tunisiens, jeunes pour la plupart. 330 d’entre eux bénéficient des hébergements financés par la mairie de Paris. Environ un tiers de ces derniers voudraient actuellement repartir chez eux, voire la moitié. Dans ce cas, le montant global de l’aide d’insertion serait comprise entre 77 000 et 100 000 euros.

A ce jour, 250 migrants sont repartis avec les 300 euros d’aide au retour.

Bertrand Delanoë a jugé que “la politique du gouvernement à l’égard des migrants tunisiens est indigne“. En réponse à une remarque selon laquelle sa politique d’accueil allait encourager d’autres vagues de migration, il a répondu qu’il était “conscient du risque” …

J’assume mon choix. On ne pouvait pas laisser ces gens crever de faim chez nous, au moment où la Tunisie accueille des centaines de milliers de Libyens qui ont fui leur pays“, a-t-il argumenté.

Le Conseil de Paris a voté lundi une nouvelle aide d’urgence de près de 580 000 euros, après 300 000 euros en mai et 500 000 euros en juin.

Le conseiller de Paris Jérôme Dubus (Centre et Indépendants) trouve cette aide inadéquate pour aider au renouveau économique du pays. Il aurait préféré que la Ville de Paris aide financièrement les villes touristiques de Tunisie.

source: http://www.observatoiredessubventions.com/

08/12/2010

SOS Racisme: et une petite couche, une !!!

On ne peut décemment pas approuver ces sommes exorbitantes allouées à une institution qui passe son temps à pratiquer avec délectation le racisme anti-blancs…

FDF

.

Les subventions à SOS Racisme


sos racisme subventionsLe Journal officiel a publié les comptes de SOS Racisme. SOS Racisme a reçu 579 000 euros de subventions publiques en 2009 alors que le montant des adhésions plafonne à 18 669 euros.


sos racisme comptes subventions

Le montant total des dons, adhésions et subventions à SOS Racisme s’élève à 904 596 euros en 2009.

Les financements publics

  • 348 000 euros du Fonds d’action et de soutien pour l’intégration et la lutte contre les discriminations (FASILD) et de l’ Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSÉ)
  • 80 000 euros du ministère de l’Éducation nationale
  • 46 000 euros du ministère de la Jeunesse et des Sports
  • 40 000 euros de la Mairie de Paris
  • 35 000 euros du Conseil régional d’Île-de-France
  • 30 000 euros du Conseil du développement de la vie associative (CDVA), géré par le Haut Commissariat à la Jeunesse.

Au total 579 000 euros sont tirés de la poche du contribuable. Soit 64% des recettes de l’ association.

Contre 18 669 euros pour les adhésions qui représentent 2% des recettes.

Ces montants ne tiennent évidemment pas compte des aides publiques allouées aux sections  locales de SOS Racisme …

Les comptes de SOS Racisme

Sources: http://www.observatoiredessubventions.com