Francaisdefrance's Blog

24/09/2010

Scandale à Châlons : pour le maire UMP, les mosquées font partie de notre patrimoine!!!

Scandale à Châlons : pour le maire UMP, les mosquées font partie de notre patrimoine


islam_fnL’affaire est relatée par le journal L’Union. Pour un maire qui fait la collection des crêches chrétiennes, chapeau M. Bourg-Broc ! Je ne connaissais pas le blog dont il est fait état, mais cette affaire devrait nous inciter à réfléchir un peu plus sur la notion de « patrimoine », et sur sa signification.

Car qui dit patrimoine, dit patrie, héritage, que nous recevons de nos ancêtres, et qui constitue notre « nous commun », celui de notre peuple, ce qui lui permet de « vivre ensemble », à travers les siècles, avec des valeurs communes. « Contribuer à renforcer le sentiment de partage d’une identité commune européenne », c’est justement l’objectif des « journées européennes du patrimoine ». Découvrir, ou faire redécouvrir notre héritage de Français et d’Européen à nos concitoyens.

Or, il est historiquement indiscutable que l’identité commune de l’Europe vient du christianisme, et de tout ce qui en découle (même déformé), pas de l’islam, que cela plaise ou non.

Même le plus antichrétien des européens raisonne avec des concepts issus de la civilisation chrétienne, repris par les « Lumières », et non avec un mode de pensée issu de l’islam.

C’est pourquoi une mosquée comme celle de Châlons, symbole d’une volonté de conquête idéologique (toute mosquée est « terre d’islam »), ne peut appartenir à notre patrimoine local, national et européen : elle appartient à un autre univers culturel, qui n’est pas le nôtre.

Sauf à vouloir que le terme de « patrimoine » ne signifie rien, et qu’il soit une véritable auberge espagnole, où tout se vaudrait. Dans ce cas, si tout se vaut, le pire côtoiera le meilleur, et l’héritage le plus rassembleur côtoiera des biens qui lui sont étrangers, quel que soit par ailleurs la beauté propre de ces biens. Car si la Beauté est universelle, ses incarnations sont très diverses, et sont à l’origine de civilisations et patrimoines bien différents.

Oui, une mosquée peut être belle, mais elle n’appartient pas à notre univers culturel, à notre civilisation, à ce qui contribue à notre « nous commun ». Elle n’appartient pas à notre héritage, elle n’appartient pas à notre patrimoine.
Dire le contraire, c’est considérer que tout se vaut, et que le terme « patrimoine » ne signifie rien. Dans ce cas, il ne faut pas s’étonner que certains affirment qu’un temple sataniste ou bouddhique ou une mosquée appartiennent à notre patrimoine !

Question de choix, de valeur.

Source