Francaisdefrance's Blog

02/03/2012

L’ Union Européenne a une troupe secrète d’intervention de l’UE contre les Peuples avec droit d’occupation !!!

Des bruits de bottes résonnent au sein de l’UE… L’état policier prend de l’ampleur. Si c’était ça l’Europe que l’on nous a imposée, ce n’était vraiment pas la peine…

On comprend mieux pourquoi nos armées respectives sont envoyées se battre ailleurs; loin…

FDF

Photo « futuriste » d’illustration…

.

.

À propos d’armées secrètes ou de troupes d’intervention policière secrètes. Elles existent depuis longtemps dans l’UE, mais peu de gens le savent (Création de l’Eurogendfor en 2004).

La troupe policière de l’UE existe depuis longtemps – et elle dispose de larges pouvoirs ! Actuellement, c’est une « troupe d’intervention spéciale » forte de 3000 hommes sous le sigle difficile à prononcer « Eurogend­for » (European Gendarmerie Force/troupes de polices européennes). Le commandement se trouve à Vincenza en Italie, loin du siège de l’UE !

Ce corps de police a été créé à l’initia­tive de l’ancienne ministre de la Défense française Michèle Alliot-Marie, pour réprimer à l’avenir plus facilement les manifestations qui dégénèrent toujours à nouveau dans les villes françaises.

Le grand problème est le suivant : Eurogend­for va à l’avenir réduire au niveau européen le droit national et la souveraineté natio­nale des États-membres de l’UE ! Un « conseil de guerre », qui se compose des ministères de la Défense et de la Sécurité des pays de l’UE participant à l’Eurogendfor et du pays concerné, décidera de l’intervention dans un État-membre de l’UE. Voilà comment est réglementée la nouvelle troupe policière de l’UE dans le « document constitutif » dé­nommé Accord de Velsen (NL).

Cela représente pour les observateurs un droit d’occupation par l’UE. Car, si une intervention à l’intérieur d’un pays « ami », membre de l’UE, est une fois décidée, tous les bâtiments et zones occupés par des unités d’Eurogendfor, jouissent de l’immu­nité et ne sont plus accessibles pour les autorités du pays concerné. En fait, il s’agit d’un droit d’occupation par l’UE. Mais il y a pire : l’Eurogendfor ne dispose pas seulement dans le cas particulier de compétences policières mais aussi de compétences qu’ont les ser­vices secrets et elle a le devoir de réinstaller l’ordre et le calme dans la zone d’intervention concernée en collaboration étroite avec l’armée. En cas de besoin, les troupes doivent avoir à disposition toutes les autorisations et tous les moyens pour remplir leur mandat.

Eurogendfor résout divers problèmes pour les gouvernements européens. À l’avenir, ils pourront, lors de troubles sociaux ou de manifestations majeures de longue durée, utiliser des armes à feu contre leurs populations, mettre des zones entières sous quarantaine militaire et retirer les meneurs de la circulation sans avoir à engager leurs propres forces militaires ou policières qui pourraient éventuellement se solidariser avec les manifestants. L’Eurogendfor de son côté, ne pourra pas être poursuivi en justice grâce à ses autorisations exceptionnelles, civiles et militaires.

Notons que ce n’est que grâce au Traité de Lisbonne – qui n’est rien d’autre que l’ancienne « Constitution européenne » controversée sous un nouveau titre – qu’une telle situation incroyable a pu être instaurée. Grâce au jugement du Tribunal constitutionnel su­prême, les politiques allemands, qui ont soutenu ce traité douteux à la quasi-unanimité au Bundestag, auront à l’avenir le droit d’être entendus. Un homme politique allemand, ramené à la réalité, déclare lors d’un entretien privé : « On s’amusera bien au sein de l’Eurogendfor quand à l’avenir l’état d’urgence sera imposé dans les centres chauds de Bottrop ou Neukölln en Allemagne fédérale. »

 

Ndlr. legaulois.info : certaines sources indiquent que des éléments de l’Eurogendfor auraient été acheminés vers la Grèce et seraient actuellement basé dans un camp militaire désaffecté de Larissa (voir ICI).

Source (Merci à JP)

Source: http://www.legaulois.info/

Et merci à DG pour cette info…

26/07/2011

Les « zones d’ombre » de l’attentat d’Oslo…

Reçu par mail; logique interprétation du drame d’Oslo…

FDF

.

À l’évidence, cet attentat d’Oslo présente un certain nombre de points pour

le moins bizarres. Des zones d’ombres.

1. On nous dit qu’il s’agit d’un attentat à la voiture piégée… or, sur

toutes les images (photos et vidéos), aucun cratère dans la chaussée intacte

n’apparaît. Néanmoins, on nous montre en permanence une voiture renversée et

calcinée qui suggère l’hypothèse retenue. Quand on songe aux dégâts

provoqués induisant une forte puissance de l’engin explosif, on ne peut

qu’être étonné qu’il n’y ait aucun cratère, ni même une plaque de goudron

arrachée. S’il y en avait un, nous aurions eu droit aux gros plans.

Par ailleurs, la voiture sensée avoir été bourrée d’explosifs conserve des pneus apparemment intacts… surprenant !

2. S’il s’agit d’un attentat à la voiture piégée, comment se fait-il qu’un

incendie se soit déclaré dans les étages de l’immeuble gouvernemental et pas

dans les boutiques proches de la « fameuse » voiture renversée ? L’explosion

se serait-elle donc produite dans les étages ? Et n’y en a-t-il eu qu’une

seule ?

3. Selon des sources norvégiennes, la rue touchée par l’explosion était

barrée au public pour cause de travaux sur le réseau d’égouts. Alors,

pourquoi les médias français occultent-ils ce fait en nous affirmant que la

rue était presque déserte en raison des vacances ? En tout cas, très mauvais

calcul de la part d’un terroriste sensé avoir préparé son affaire de longue

date.

4. « On » nous dit que le tueur s’était récemment fait livrer plusieurs

tonnes d’engrais chimiques ayant pu contribuer à la confection de LA bombe.

  Soit : certains produits permettent ce genre de choses… mais pour obtenir

le résultat constaté sur les images, il en faudrait une sacrée quantité

intransportable discrètement par un seul homme. Ou alors, l’engin explosif

n’était pas confectionné à base d’engrais chimiques mais avec « autre

chose ». Et là, les possibilités ne manquent pas.

5. Peu de temps après l’explosion, l’attentat a été revendiqué par un

certain groupe djihadiste intitulé « Helpers of Global Jihad ».

Très rapidement, cette revendication a curieusement disparu de la

circulation.

6. Dans l’île, pendant que le tueur sulfatait ses victimes, la Police aurait

mis deux heures pour intervenir alors que, des témoins affirment l’avoir

appelée immédiatement. Quelle réactivité !

7. Toujours sur l’île, pendant que ça camphrait, aucune tentative de

réaction (bon, passe encore) et plus de 80 personnes abattues… 80 en deux

heures,

  alors que ça courait dans tous les sens et que c’était donc du tir sur

cibles mouvantes… avec quel(s) type(s) d’arme(s) ?… Combien de chargeurs

?… et graillés à combien de cartouches ?… Pour un tel résultat, le tueur

était-il vraiment tout seul ?

8. Et puis, qui sont réellement les victimes ? Tous les témoins interrogés

sur l’île et dont les propos ont été largement diffusés ne sont pas

franchement de type nordique. Par contre, toutes les personnes venues

déposer des fleurs sur les lieux de l’explosion, elles, le sont. Alors, de

quoi s’agit-il ?… de quoi et de qui parle-t-on ?

10. Pourquoi la page « Facebook » du tueur diffusée par les médias est-elle un

faux ? (voir ici et là)

Toutes ces questions ont forcément leurs réponses… mais ce ne sont

certainement pas celles données par les médias qui défient toute logique.

Tout le monde a désormais bien conscience que ces mêmes médias sont passés

maîtres   dans l’art de nous présenter des images tout en nous racontant autre chose.

Alors, quelle est la « vraie » vérité ? Et à qui profite ce crime ?

En tout cas, une chose est sûre maintenant : le portrait-type du terroriste

qui circule dans le monde entier est celui d’un « grand, blond, les yeux

bleus, chrétien, d’extrême droite, islamophobe, anti-marxiste ». Peu

importent les attentats quotidiens perpétrés par les islamistes qui massacrent allègrement tout ce qui bouge partout dans le monde. Seul compte

aujourd’hui celui d’Oslo.

Là, l’objectif médiatique est bien atteint

Voiture piégée ? Chaussée intacte

Incendie dans les étages

Le tueur… vraiment seul ?

Voir aussi: http://www.legaulois.info/

07/02/2011

Une brise Marine…

Une brise Marine a soufflé ce matin.

Elle a soufflé partout, tout au long des chemins.

«Debout » disait la brise à tous les braves gens,

«Debout, allez, debout, tous, en avant ! ».

Alors le paysan s’étira, se leva

Et le maçon partit, gamelle sous le bras.

Le patron se planta devant son atelier

Et sourit au passage à tous ses ouvriers.

Et puis le fonctionnaire se saisit d’un dossier,

Et l’écolier finit, enfin, par s’éveiller.

« Debout ! » disait la brise.

Le bedeau accorda son vieil orgue s’en fut,

Et le marin-pêcheur vérifia son chalut.

L’instituteur nota la date au tableau noir,

Le routier alluma son moteur et ses phares,

La caissière compta un à un ses billets,

L’infirmière enfila sa blouse immaculée.

« Debout ! » disait la brise.

Le commerçant fébrile fit quelques pas dehors,

Le pilote s’assit à son tableau de bord,

Le chercheur insomniaque se versa un café,

Le boulanger sortit la nouvelle fournée,

Le typo mit en page les dernières rumeurs,

Le soldat, impeccable, salua les couleurs.

« Debout ! » disait la brise.

Pendant que le dealer, le voleur, le violeur,

Racketteur, proxénète, politicien menteur,

Le siffleur insolent des hymnes nationaux,

L’incendieur de drapeau, d’autobus ou d’autos,

Ou l’agresseur de prof, le rappeur insultant,

Dormait paisiblement, dormait profondément.

« Debout ! » disait la brise.

Puis, elle se fit vent, le vent se fit tempête,

La tempête ouragan…

Qui balaya d’un coup dormeurs et malfaisants.

Une brise a soufflé ce matin…

Marine…

Enfin,

il était temps !

Pillé chez: http://www.legaulois.info/