Francaisdefrance's Blog

28/01/2012

Maroc: une fatwa autorise le mariage avec des adolescentes (9 ans) !

Ils n’en sont plus à ça près, les « sales » afistes… Quelle bande de pervers. Quelle équipe de pédophiles. Oui mais, c’est le prophète qui a commencé…

Il faut vite atomiser ces gens. Ils ne sont pas dignes de vivre au XXIe siècle!

Et le roi du Maroc? Il est con ou quoi?

FDF

Photo d’illustration

.

Les Salafistes du Maroc veulent marier les fillettes dès 9 ans.

Au détour d’un long entretien passionant de Oumma.com avec le professeur Haoues Seniguer  de l’IEP de Lyon, on apprend que les salafistes du Maroc, ayant contribué à la victoire des islamistes du PJD, ont non seulement bénéficié des largesses du royaume chérifien, mais préconisent le mariage forcé des filles dès 9 ans, âge auquel le « prophète » Mahomet avait consommé le mariage avec Aicha qu’il épousa lorsqu’elle avait 6 ans.

Extrait de l’entretien :

« (…) dans les années 1970, Hassan II, comme d’autres chefs d’États dans le monde musulman à la même époque, sollicite activement des personnalités religieuses au premier rang desquelles Taqîyy Al-Dîn Al-Hilâli, figure marquante de l’islamisme et du salafisme marocains puisque ce dernier fut le maître à penser autant de certains cadres actuels du PJD que de Maghrâwî en personne. Ce dernier est même parfois présenté comme son successeur naturel.

Les salafis bénéficient depuis le début des années 1970, en dehors de quelques périodes de tension avec le pouvoir (comme après les attentats de New York en 2001 et de Casablanca en 2003), d’une bienveillance du Palais compte tenu de leur utilité éminemment politique dans le combat des idéologies dites « athées » et plus particulièrement de la gauche laquelle contestait, à l’époque (dès le début des années 1960), le monopole royal sur tous les leviers du pouvoir. Disons donc, que les autorités marocaines, voyaient plutôt d’un bon oeil l’émergence du salafisme d’abord, pour « décapiter » la gauche mais aussi pour faire contrepoids, ensuite, aux islamistes.

La construction et la floraison, à compter du milieu des années 1980, « des maisons du Coran » financées par l’agent du Golfe n’ont pas été bridées; bien au contraire, celles-ci « furent bénies par les autorités » selon Hamada  [ Mountassir Hamada auteur de le salafisme wahhabite au Maroc entre les institutions religieuses et les mouvements islamistes] malgré quelques restrictions et interdictions par la suite. Celles-ci ne mettent pas pas vraiment en cause le « deal » entre salafis et pouvoir central. Pour le journaliste précité, l’absence de réaction vigoureuse des institutions religieuses officielles quand le cheikh Al-Maghrâwî a produit une fatwa autorisant le mariage avec des adolescentes (9 ans), trahirait beaucoup plus qu’une complicité passive. » Lire l’entretien intégral sur Oumma.com

Source: http://www.islamisation.fr/

02/12/2011

Un oncle musulman brule sa petite niece de 11 ans à 80 % pour avoir mis du rouge sur ses levres !

Tous à enfermer, tous!!! Pauvres cons !

(Désolé, la vidéo est en anglais, mais nul besoin d’écouter pour comprendre…)

FDF

.

L’oncle se défend en disant qu’il est un bon et exemplaire musulman et que Mahomet serait fier de lui.

http://www.youtube.com/watch?v=Y-vlmmJl5b4


15/11/2011

A propos de caricatures…

Et bien, lançons nous dans la bagarre !

FDF

.

15/11/2010

Mont Arafat: si il fallait frapper fort, ce serait là…

Ca, c’est du fanatisme !

Du fanatisme de cette ampleur, ça se voit rarement… Et si les américains veulent coincer Ben Laden, il y de fortes chances qu’il y soit, au mont Arafat… Vous pensez qu’ils oseraient? Hiroshima, c’est eux, non?

FDF

.

Deux millions de musulmans attendus sur le mont Arafat !

 

Plus de deux millions de musulmans ont commencé lundi à se rassembler sur le mont Arafat, moment fort du  dont les rites entamés la veille se poursuivaient sans incident. Les fidèles se sont dirigés par dizaines de milliers dès le lever du jour vers le mont Arafat, également appelé « Jebal al-Rahma » (mont de la Miséricorde), une colline d’où le prophète Mahomet a donné son dernier sermon il y a plus de 14 siècles. En bus ou à pied, les fidèles parcouraient lentement, par un temps clément, la dizaine de kilomètres séparant le mont Arafat de la vallée de Mina, où le pèlerinage a commencé samedi par une journée de prières et de recueillement.

Le ministre saoudien de l’Intérieur, le prince Nayef Ben Abdel Aziz, a annoncé que 1,8 million de pèlerins étaient arrivés de l’étranger, « un nombre record » selon lui, auxquels s’ajoutent quelque 200.000 permis de hajj accordés aux fidèles du royaume saoudien et des autres monarchies du Golfe. Mais des dizaines de milliers de pèlerins illégaux ont réussi à s’infiltrer à Mina malgré les barrages de police, établis autour de cette vallée pour parer à toute infiltration de personnes non autorisées à effecteur le hajj.

En milieu de journée, les fidèles participent à une prière collective dans la mosquée de Namera, bâtie sur le site où Mahomet avait prié en effectuant le pèlerinage. Les pèlerins passent ensuite le reste de la journée à prier et à implorer longuement le pardon de Dieu sur le mont Arafat, symbole de l’attente du jour du Jugement dernier. Au coucher du soleil, les fidèles commenceront à affluer vers la vallée de Mouzdalifah, à quelques kilomètres de là, pour y passer la nuit. Mardi, ils regagneront Mina pour immoler une bête, généralement un mouton, en souvenir du sacrifice que faillit accomplir Abraham en voulant tuer son fils sur ordre de Dieu. Ce rituel marque le début de la grande fête d’Al-Adha.

Source: http://tinyurl.com/34raus7