Francaisdefrance's Blog

23/01/2012

Ah que ça fait du bien…

.

« Y’a bon Banania » a été interdit, par simple soumission à une idéologie pas très nette. Mais le café « Au vieux nègre » existe encore. Qu’est-ce que vous foutez, le CRAN ? Qu’est ce que vous foutez, la MRAP ? On roupille, dans la police de la pensée ?

Imaginez aujourd’hui ce que cette image, heureusement protégée par sa valeur historique, déclencherait ?
On en vient presque à être soulagé qu’Hergé ne soit plus de ce monde, donc hors de portée des représailles…

FDF

Le cas échéant, on peut renouveler cette opération: http://cartomaton.wordpress.com/2010/09/19/cafe-au-vieux-negre/

Merci à Babette…

05/11/2011

Docteur Merlin: « Y’A BON LA SECU » !!!

J’ai retrouvé cette chanson, par hasard… Allez, le CRAN, SOS Racaille et les autres, vous pouvez envoyer vos missiles… Si vous vous sentez aussi « heurtés » que les muzz avec Charia Hebdo…  Il n’y a que la vérité qui blesse, en outre. Mais en ces temps où l’on nous annonce de plus en plus de pillages dans nos porte-monnaie, il est bon de savoir où passe en priorité l’argent que l’on nous extorque…

FDF

.

http://www.dailymotion.com/video/xzpsn_docteur-merlin-y-a-bon-la-secu_news

10/06/2011

2012: la République islamo-Française nous guette…

Si on ne se bouge pas le popotin, bien sûr. Il ne faudra pas se tromper de bulletin, cette fois, c’est notre avenir et celui de nos enfants qui en dépend. Et autant « semer la bonne parole » dès maintenant. Les « collabos » n’attendront pas la dernière minute; ils ont déjà commencé leur propagande, d’ailleurs…

FDF

.

L’ELECTION PRESIDENTIELLE EN 2012
SE FERA SUR L’IMMIGRATION, L’ISLAMISATION
ET UNIQUEMENT

Plus personne ne peut nier que cette élection prochaine se fera sur les thèmes de l’immigration, de l’islamisation et du maintien ou non de notre République selon les lois qui la régissent depuis la Révolution.

Que les partis de gauche se battent pour ce changement suicidaire, qu’ils espèrent imposer depuis des années à la France, ne fait pas de doute non plus.

La France  multiethnique, la France musulmane –  et ce qu’il en restera de sa laïcité – est le programme essentiel des partis politiques de gauche.

Est-ce que 10 millions de musulmans, dans un pays qui en compte 65, pourront imposer leur loi, radicalement contraire à la loi française, aux 55 millions, d’autres confessions, qu’il reste ?

C’est le challenge électoral de la gauche plurielle française.

A coups de procès médiatiques (dont la magistrature complaisante contourne la loi selon son idéologie) nous avançons vers une étape décisive de notre Liberté, de notre égalité, de notre survie dans une France libre et démocratique.

Le dernier en date, « menacé » de tous les procès qui auraient déjà dû lui être intentés, est Claude Guéant, ministre de l’intérieur.

Après J.M. Le Pen, Zemmour, Hortefeux, aujourd’hui, Guéand et tant d’autres moins connus qui en ont fait et en feront les frais, la chasse aux sorcières ne prendra fin que si l’on réussit, en 2012, à élire un président (ou une présidente) qui reconnaîtra, fermement, les lois de la République telles qu’elles ont été définies, sans complaisance, aucune, pour des citoyens, fussent-ils français, qui désirent ardemment instaurer leur régime religieux dans notre pays.

Et pourtant.

Si nous n’avons plus aucuns doutes quant aux programmes immigrationnistes et islamisants de la gauche, les gouvernements successifs de François Fillon, unique premier ministre de Nicolas Sarkozy, naviguent en eaux troubles.

Brice Hortefeux, pour ne parler que des ministres de l’intérieur de Fillon, s’est vu condamné pour avoir tenu des propos jugés « racistes » à l’encontre des musulmans.

Ce qui ne l’empêchera pas, avant d’être démis de sa fonction, de signer, en décembre 2011, avec la LICRA, association relevant de la loi de 1901, une convention de collaboration permanente avec l’Etat.

La LICRA s’est vue, alors, confier la mission de « traquer » sur Internet et ailleurs, les dérives racistes ou antisémites des français, en plus de sa participation à la formation de l’antiracisme, dans les écoles de police et de gendarmerie. Afin que personne ne soit lésé, dans cet accord entre Etat et associations, Hortefeux annonçait, début 2011, la création de « l’observatoire du racisme » confié, lui, au CRAN (Conseil représentatif des associations noires).

En plus de la Halde… Parce que la Halde ne suffisait pas ?

Il en fallait plusieurs de ces associations et autres ligues ou conseils,  pour débusquer, partout en France, le mot, l’expression, qui sera malheureusement prononcé par LE français qui se verra, à son tour, discriminé, accusé publiquement et traduit en justice pour un oui pour un non.

Quand on sait que ces associations contre le racisme sont, on ne peut plus, partiales  – Nous vous signalons, à toutes fins utiles, que celles-là n’ont pas endigué le flot croissant de propos antisémites allant jusqu’au boycott d’Israël –  donc, partiales et que leurs critères d’accusation peuvent frapper n’importe où, n’importe qui, on dit et on affirme, sans se tromper, que Sarkozy a instauré, en France, un système de police privée, une police de la pensée, comme elle existe dans les pays totalitaires, la Russie d’hier ou la Chine, encore, aujourd’hui.

Car il s’agit bien de cela. Les français sont fliqués par des « gens » (personnes morales et on ajoutera « ordinaires ») que l’on connaît pour être avant tout les chasseurs de têtes du Français de souche.

L’Etat (en l’occurrence, Sarkozy) n’est-il donc plus capable de se suffire à lui-même,  qu’il a eu recours à ce genre d’associations pour faire appliquer la loi ?

Peut-on dire, qu’il applique la loi de la République Française ?

Non, bien sûr.

Mais on n’a pas fait étalage, dans la presse, des nouvelles dispositions qui régissent cette nouvelle loi, comme ça, les Français pourront avaler les couleuvres qu’ils distillent à l’envi.

Aussi, croire que Guéand, conseiller de Sarkozy, nommé, par lui, ministre de l’intérieur, est l’homme « qui dit-tout-haut-ce-que-les français-pensent-tout-bas », concernant la politique actuelle de la France, serait de la pure folie.

Ce serait un suicide collectif, un assassinat de notre République.

Au vu et au lu de ce qui précède, nous pouvons affirmer que les propos (un peu trop répétés, pour être honnêtes) de Guéand, résultent de l’accord passé entre l’Etat avec la LICRA, le CRAN qui drainent toutes les associations satellites, dites humanistes, à des fins uniquement électoralistes, dans l’espoir de ramener à l’UMP, les voix qui s’échapperaient vers la vraie droite identitaire et nationale.

La LICRA, le CRAN, SOS Racisme et tous les autres pareils, peuvent bien être des associations appartenant à la gauche, ils se sont déjà entendus avec la droite de l’UMP pour que l’élection présidentielle se joue à deux voix – ou à deux voies.

Celle du PS et celle de l’UMP.

Ces partis se sont, tous deux, attachés à une révision catégorique, dès 2012, de la République qui ne sera plus laïque mais deviendra, ils nous en ont déjà donné la preuve, une République islamo-française.

Source: http://echodupays.kazeo.com/