Francaisdefrance's Blog

23/12/2011

Ces imams « qui font pleurer »…

L’islam en mode « lavage de cerveau »… J’aime bien ce terme. Très réaliste, en plus…

FDF

Image: « Extrême Centre ».

.

Fathi B’Chir écrit – Ces imams dont ont dit, parmi le peuple, qu’ils «font pleurer», seraient-ils aussi hypnotiseurs et capables de dominer leurs «proies» avec des techniques de télévangélistes américains ? Scène ordinaire d’une miraculeuse conversion…


Qui était-il ? Un islamiste patenté, membre d’un parti ou un «indépendant» ? Militant d’une des multiples chapelles de l’islam politique ? Simple manipulateur qui fait de la foi en Mohamed un «fonds de commerce» ? Quel qu’il soit, il m’a été donné d’assister à une scène effarante, stupéfiante et même effrayante, dans l’avion qui me faisait quitter Tunis ce dimanche 18 décembre. Au fauteuil du milieu, à côté de moi une jeune fille, 25 ans à tout casser, assez moderne d’allure : jeans, bottes, pull moulant et elle avait au début de notre entrée dans l’avion appelé des copains/copines pour leur parler de son activité Facebook. Une jeune fille de son temps.

Le numéro de l’homme pieux

De l’autre côté, dans notre rangée de fauteuils près du hublot, un homme à l’allure civile, ordinaire, 40 ou 45 ans, légère barbe. Il ne cessait de remuer les lèvres pour prouver sa foi… ou peut-être était-ce le besoin de la montrer et sans doute était-ce le premier acte d’un scénario. Il faisait en tout cas son numéro : celui de l’homme pieux, un homme de bien, sage et profond.

Il s’est tourné au bout d’une demi-heure vers la jeune fille et s’est lancé dans un discours très moralisateur arborant un air sévère, avec invocation de sourates et du nom d’«Allah». Il a, manifestement, pris des cours de manipulation, été formé. J’ose dire bien entraîné. Sa technique était sans erreur, et visiblement il tissait sa toile, adroitement et avec la mesure d’un professionnel qui maitrise sa pratique.

Au bout d’un petit moment, la jeune fille sortit un mouchoir et se mit à pleurer. Il prend alors le ton de celui qui console, un ton de la voix mesuré, très paternel avec la gravité que l’on prendrait pour annoncer une arrivée en enfer. Ses mots sont ceux de quelqu’un qui paraît chercher à hypnotiser et, honnêtement, ayant vu opérer des hypnotiseurs médicaux, je crois qu’il maîtrise bien la technique de l’accaparement de l’attention, de la manipulation. Les psy Ericksoniens sauront de quoi l’on parle.

Il parle longuement. La jeune fille apeurée finit néanmoins par se détendre, moins crispée. Elle se tourne alors vers lui, livrée à son attention exclusive, et se met à débiter sa vie, ce qu’elle fait, ses rapports – apparemment compliqués – avec ses parents. Il lui parle, l’emballe au vrai sens du mot. Il semble avoir saisi vite quels sont les mots les plus aptes à la toucher, à l’émouvoir.

Le tout se déroulait à portée de mon oreille. Je ne pouvais ignorer la conversation dans un espace aussi réduit.

A un moment, je donne un léger et discret coup de coude à la jeune fille pour lui offrir l’occasion – ou le prétexte – de se libérer de cet interlocuteur envahissant, enveloppant, presque envoûtant. Elle n’a pas du tout réagi et s’est littéralement tournée vers lui, me présentant le dos. J’ai alors compris qu’elle était devenue – finalement – consentante. Elle se soumettait au bout d’une vingtaine de minutes à peine, sans aucune réserve, à ses questions très indiscrètes sur sa vie personnelle : mariée pas mariée, sur ses rapports avec d’éventuels fiancés, au boulot, avec ses parents. Il lui a expliqué comment sont les femmes au regard de la religion. Pourquoi Dieu a voulu protéger la femme contre elle-même.

La jeune migrante accède au ciel

Que pouvais-je faire ? J’écoutais. Il lui a parlé des femmes, de la tentation qui les menace et des hommes pouvant constituer une telle menace pour elles.

Je ne pouvais faire que capter leur conversation si proche de mes oreilles. Bon gré, mal gré, j’étais le témoin d’une scène où je voyais une sorte d’araignée emballer dans sa toile un pauvre insecte qui ne se débat même plus.

Elle buvait littéralement ses paroles. De temps à autre, sans doute pour lui donner le temps de «respirer», il se plongeait dans une prière, seules ses lèvres remuaient en cadence. Il marmonnait ce qu’on peut supposer être du Coran. Et de nouveau il se replongeait dans un discours au ton apocalyptique en tentant adroitement de lui faire dire son adresse, ses habitudes. Il lui promettait aide et assistance dans sa vie de jeune migrante. Il alternait entre l’annonce tragique de ce qui peut arriver à celle qui n’écoute pas Dieu et le conseil solidaire. Elle paraissait être littéralement sous le charme, les yeux humides de larmes contenues. Elle venait d’accéder au ciel.

Mon sentiment ? Je me sentais terrorisé par cette capacité de manipuler. Que nous réservera demain ? Et si vous, votre fille, votre petite sœur faisait une telle rencontre dans un avion, un bus, n’importe où.

J’ai raconté autour de moi l’histoire et l’un de mes interlocuteurs m’assure avoir déjà entendu au sein de la population, les moins éduqués, les plus perméables aux «fables» véhiculées par ces nouveaux «moralisateurs», un sentiment d’admiration mêlé à de la crainte d’«imams qui font pleurer». Hypnotisme ? Techniques enseignées ou prises en exemple sur celles pratiquées par des télévangélistes américains.

Ah, l’Amérique, cette Amérique qui nous aime tant qui prépare notre futur. Mais n’est-ce pas d’abord la responsabilité de nos nouveaux gouvernants, le trio de tête, de prémunir contre ce genre de pratique qu’elle soit du fait de musulmans sincères ou de ceux qui en profitent.

Source: http://kapitalis.com/

08/09/2011

L’islamisation des esprits sur le petit écran…

Vade retro, islamanas !

.

« Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant ».
« le paradis est à l’ ombre des épées ».

Mahomet.

.

Désormais, il passe par le petit écran… Sauvons au moins nos enfants !

FDF

.

Pourquoi les croix et les cochons sont-ils interdits dans les dessins animés télévisés destinés aux enfants ?

Trois-petits-cochons.gif

« Depuis quelques mois, nous recevons régulièrement des alertes de gens travaillant pour les télévisions privées et publiques qui s’inquiètent des pas de géant de l’islamisation des esprits sur le petit écran.

Il y a de quoi.

Figurez-vous qu’il serait interdit,  sous prétexte de laïcité, de filmer des croix…    On peut imaginer les acrobaties des cameramen obligés de filmer, par exemple, des cimetières ou des chapelles… sans croix ! Quant aux vampires, ils se portent fort bien puisqu’il n’y a plus de croix pour les repousser avec le fameux « Vade retro, Satanas ! »  On a du mal à comprendre quel rapport il y a là avec la laïcité, sachant que la croix, symbole païen universel, devenu un temps symbole chrétien, est devenu symbole de mort dans les cimetières ou les prises de notes, et que, forcément, les croix foisonnent dans nos pays chrétiens, témoins de notre histoire, de notre héritage !

On peut facilement imaginer les quelques responsables, hystériques dans leur haine du catholicisme, devenir enragés à l’idée de voir apparaître sur nos écrans quelque symbole d’une religion honnie. Pourtant, le catholicisme ne tient plus guère de place dans notre monde et respecte la laïcité, c’est-à-dire la séparation du politique et du religieux… Et séparer les Eglises et l’Etat n’empêche pas les religions, ni les monuments, d’exister…

Question subsidiaire : les interdits concernant les croix chrétiennes sont-ils les mêmes à propos des images de mosquées et de femmes voilées  ?

La question mérite d’être posée, puisque, si l’on en croit nos informateurs et l’examen d’un certain nombre de dessins animés destinés aux enfants, le cochon, animal traditionnel français, est bien en voie de disparition à la télévision.

Il n’y a plus de cochon dans les fermes.

Les enfants n’ont plus de cochon d’Inde.

Les Trois petits cochons disparaissent de nos écrans et de l’imaginaire de nos enfants…

Et tout cela pourquoi ? Je vous le donne en mille !

Pour pouvoir vendre nos productions à l’étranger, dans les pays musulmans, en Arabie Saoudite notamment… là où le cochon est animal non grata pour d’obscures raisons que d’aucuns osent prétendre religieuses !

Il n’empêche. Il n’empêche que l’on est en train de manipuler nos enfants, de faire un lavage de cerveau tel que, peu à peu, par la disparition du cochon de leur imaginaire, on les prépare à trouver à leur tour normal de ne pas manger de cochon et de ne pas même prononcer son nom, dans le pays du saucisson, de la potée et du jambon de Bayonne !  

Bien entendu, vous trouverez de bonnes âmes déguisées en pragmatiques justifier la chose avec l’économie. Comme si, pour vendre quelques films, il était normal de vendre son âme.

La vérité, c’est que ces faits mettent parfaitement en valeur le lien étroit qui existe entre mondialisation, islamisation   et disparition de notre culture.

Que veulent les tenants de la mondialisation ? Un monde sans règles, où vendre et acheter soit le moteur et le but de la société.

Pour cela, que faut-il ? La standardisation, tout simplement. Il faut que des milliards de gens, sur notre planète, partagent le plus possible idées, langue et mode de vie, afin que l’on puisse produire en grandes séries, indistinctement, pour le petit Cambodgien, le petit Français et le petit Marocain.

Alors, après l’américanisation du monde, converti à l’anglais, au fast food, à coca-cola, au taylorisme, à l’interventionnisme sans scrupule etc. nos élites ont déclenché la deuxième étape : imposer l’islam, ses lois et ses interdits en Europe.

Imposer l’islam en Europe va en effet leur permettre non seulement d’avoir des travailleurs serviles et soumis (islam signifie soumission) à leur religion et à leur communauté, ce qui permet le désengagement de l’Etat, mais également d’avoir des consommateurs interchangeables en Afrique et en Europe, tant un seul continent ne peut suffire aux appétits des multinationales et des fonds de pension.  

Alors  gommons les différences en interdisant aux uns leurs caractéristiques (les croix) pour imposer à tous les interdits religieux  des autres…

Quand les publicités pour le jambon seront interdites à la télé, il sera trop tard.

Alors, alors… résistants de tous bords, scrutez les émissions, les films, les dessins animés, envoyez à Résistance républicaine le compte-rendu de vos recherches : combien de chapelles, d’églises, de chapelles filmées sans leurs croix ? Combien de cochons qui auraient dû ou pu apparaître qui ont disparu ?  

Et puis, en même temps, écrivez aux télés, au C.S.A pour signaler l’inacceptable, en attendant que l’on publie un gros dossier qui vous permette d’être des milliers à réagir, à ne pas laisser faire…

Nous devons bien cela à nos enfants. »

Source: http://christinetasin.over-blog.fr/

05/09/2011

Le cauchemar de la France: que le PS l’emporte en 2012…

C’est l’islamisme au pouvoir. C’est la charia à la place de la Constitution. C’est la chasse aux infidèles assurée. Ca, on peut en être sûrs… Mais les chiens sous-chiens, ça mord et ça fait très mal…

FDF

.

Vous voulez une France islamisée ? Votez socialiste en 2012 !

Vous ne viendrez pas dire : « on ne savait pas« . Tous les socialistes font, actuellement, des déclarations d’amour extravagantes à l’islam et à l’immigration, et les principaux candidats aux présidentielles de 2012, comme les futurs ministres putatifs, osent à visage découvert dire qu’ils n’aiment ni notre identité, ni notre histoire, ni nos travailleurs et qu’ils sont là pour changer de civilisation  et remplacer une population par une autre, de gré ou de force.

Les dirigeants socialistes n’aiment pas la France et les Français. C’est indéniable. On reviendra, bien sûr, au cours des mois à venir, sur le programme du PS et sur les déclarations des uns et des autres, mais, actuellement, les favoris et leurs soutiens les plus actifs assument de façon décomplexée leurs objectifs mortifères.

Suicide ? Provocation ? Cynisme ?

Sont-ils sûrs du résultat de 30 années de lavage de cerveau au point de pouvoir annoncer avec certitude la fin de la France et des Français sans perdre leur électorat traditionnel éperdu d’horreur à l’idée de voter « à droite » ou « Marine le Pen » ?

En tout cas, ils clament à qui mieux mieux que les soi-disant 6 millions de musulmans que compte  notre pays seraient devenus plus importants que les athées ou les chrétiens et que  leur soi-disant religion serait un apport et incontournable et inestimable pour notre civilisation.

La preuve ? Que ce soit conviction, désir inconscient de voir disparaître la France, son histoire, son patrimoine, sa culture, les valeurs héritées des Lumières, tout ce qui fait obstacle à la mondialisation ultra-libérale, ils mettent un coupable empressement, qui, comme Martine Aubry, à dire béni oui-oui aux demandes de piscines réservées aux femmes ou à celle du recteur de la mosquée de Lille  de ne pas respecter la volonté d’un ex-musulman devenu athée de se faire incinérer, qui à participer aux rites musulmans comme Ségolène Royal, qui à  les organiser et célébrer aux frais du contribuable comme Delanoë, qui à prendre comme porte-parole –encore Royal- une femme chargée d’œuvrer en France pour « l’essor de sa mère patrie, le Maroc, qui à déclarer comme François Hollande que la France doit demander pardon pour la colonisation et qu’elle doit célébrer la fête de l’Aid El Kebir(5) (« nous célèbrerons« …), il va même jusqu’à souhaiter une bonne fête de l’Aid El Kebir à chacun… Bientôt la célébration obligatoire ? Bientôt l’agneau égorgé sauvagement dans les cantines ce jour-là ? Bientôt le jour de l’Aid El Kebir férié ?

Quant aux sous-fifres, on est gâtés ! Entre Daniel Vaillant qui affirme sans rire que les prières dans les rues dans le XVIIIe ne  dérangent personne et Olivier Ferrand, le directeur de Terra Nova (qui a publié ouvertement le programme ultra-libéral et anti-ouvriers français de Strauss-Kahn, devenu celui de Aubry et compagnie) qui, en 4 minutes, affirme que l’identité de la France n’est plus… française  et accumule contre-vérités et mensonges délibérés avec un culot monumental. ! Il ose même prendre l’exemple des immigrés italiens du siècle dernier dont il est un descendant, alors qu’il s’agit précisément d’un contre-exemple puisque les Italiens se sont intégrés, se sont assimilés, font partie de l’identité française tout simplement parce qu’ils n’ont pas cherché à la modifier…. Quelles sont les traditions italiennes suivies au plus haut sommet de l’Etat ?  Quels sont les « territoires perdus de la République » aux mains des Italiens ou de leurs descendants ? Quels gages les Italiens ont-ils obtenu dans la société ? Quelle communauté italienne se permet de protester, de mettre des diktats, des interdits, partout et toujours ? Zola, ce descendant d’immigré italien plus français que tous doit se retourner dans sa tombe.

Il est néanmoins une phrase choc d’Olivier Ferrand qu’il n’est pas besoin de commenter. Elle dit suffisamment à quel point les socialistes se contrefichent de la place de la femme et quelle est leur vision de notre avenir  :  « On évolue dans le bon sens, on est passés du voile il y a dix ans au hijab, on a ajouté un mètre de tissu« .

Bien triste pot-pourri que ce rappel, qui n’est que la face émergée de l’iceberg socialiste.

Avec les socialistes, le pire est à venir. Ils ont trahi Jaurès, ils s’apprêtent à trahir tous les naïfs qui les croient encore de gauche et humanistes.

La pire chose qui puisse nous arriver ? Que ce soit eux qui l’emportent en 2012.

Christine Tasin

Résistance républicaine