Francaisdefrance's Blog

27/07/2011

Joffrin joue les inquisiteurs… Un rôle où il devrait exceller. Mais voilà: un peu de crédibilté ne lui serait pas superflu…

Vous vous souvenez de la minable intervention de Joffrin dans une récente émission où l’invité principale était Marine Le Pen? Eh bien, la leçon qu’il a reçue ce jour là ne l’a pas calmé. Il réitère sa haine sur les sites patriotes et résistants qui ne pensent pas comme lui. Et pratique par la même occasion la diffamation dont il est un fervent utilisateur. Et ce « monsieur » se réfugie même dans les bras de Sarkö pour jouer les inquisiteurs. Lamentable…

FDF

.

Mais c’est qu’il mordrait, l’affreux Jojo !


Joffrin somme Sarkozy de faire taire Riposte Laïque et le diffame sans vergogne !


Lors de l’édito intitulé « Lozes a osé : L’apéro saucisson-pinard coupable du drame d’Oslo », Cyrano s’interrogeait devant l’offensive politicienne qui suivait le drame norvégien : « Va-t-on voir fleurir des pétitions demandant la fermeture de nos sites, l’interdiction de certains partis politiques, ou le licenciement de journalistes mal-pensants ? »

Jamais en retard d’une croisade, Laurent Joffrin, né Mouchard, n’a pas tardé à donner raison à notre éditorialiste, dans « Le Nouvel Observateur » en ligne. (1)
« En France, trois sites se sont fait une spécialité de l’idéologie antimusulmane contemporaine : fdesouche.com, bloc-identitaire.com et ripostelaïque.com. Point de terroristes, évidemment, chez ces gens-là. Mais une agressivité verbale telle qu’elle finit par distiller une sémantique de guerre civile. Non dans les pages d’accueil ou dans les textes programmatiques, qui restent tenus par une obligation de réserve publique. Mais dans les forums de débats hypocritement laissés sous la responsabilité des contributeurs et dont on ne comprend pas que les pouvoirs publics les laissent libres de répandre diffamation et injures raciales. » Dans cette sous-culture de la haine et de l’anonymat, les musulmans sont un ennemi atavique. On les appelle « les muzz », mais aussi « les rats » ou « les blattes », et l’on attend avec impatience « l’épouillement de l’Europe »…


Suite et source: http://tinyurl.com/3t9yg83

29/06/2011

Alors, Laurent Joffrin… On crache dans la soupe ?

Ahhhhhhhh, cette fameuse émission… Où on a pu assister à la honteuse prestation (entre autres) remplie de haine du directeur du Nouvel Obs, alias Laurent Joffrin. Un bel exemple de mauvaise foi, de plus. Retour de bâton…

FDF

.

Un air sympa, non ?

Laurent JOFFRIN et son père en croisière avec Jean-Marie LE PEN (Interview de Marine sur RMC):

http://youtu.be/muD6zrcKQMU


Aujourd’hui, Laurent JOFFRIN éructe et bave de haine contre Marine LE PEN, mais omet de dire que, lorsqu’il avait 25 ans, il a profité d’une croisière en compagnie de son père, Jean-Pierre MOUCHARD, et de Jean-Marie LE PEN (dernière partie du document audio). Rappelons que le père de JOFFRIN est un proche de JMLP.



Source: http://www.legaulois.info/

24/06/2011

Laurent Joffrin et Caroline Fourest: tels des hyènes face à Marine Le Pen…

C’est exactement ce que les téléspectateurs ont pu constater hier soir sur France 2. On se demande bien qui les avait délégués… Après une Cécile Duflot hystérique, face à Marine, ces deux personnages ont évidemment fait pâle figure, tellement ils ont déversé de haine. Minable; minable et écoeurant. Pour une fois, la liberté de la presse aurait mérité d’être muselée. Ils ne se sont même pas rendu compte que leur insipide attitude commanditée a fait remonter Marine Le Pen dans les sondages… Je n’ai jamais vu un manque d’objectivité aussi flagrant.

FDF

.

Joffrin-Fourest, deux roquets en service commandé pour agresser grossièrement Marine Le Pen

Il parait que Laurent Joffrin et Caroline Fourest avaient le statut d’examinateurs, pour la nouvelle émission de France 2, « Des paroles et des actes ». Ils devaient donc, après que Marine Le Pen ait répondu aux questions de quatre interlocuteurs, donner leur regard sur l’émission.

http://www.fdesouche.com/221881-ce-soir-sur-france-2-des-paroles-et-des-actes

Trois intervenants eux eurent un comportement correct, mais la quatrième, Cécile Duflot, avec la complaisance visible du présentateur, David Pujadas, compensa une grande faiblesse théorique par une agressivité incroyable, mélangeant tous les sujets, coupant systématiquement la parole, pour conclure sur la nécessaire légalisation du cannabis ! Voilà le combat jugé essentiel par la bobo verte – qui appela son quatrième enfant Térébantine (pauvre gosse) ! Parfois, quand on l’entendait parler avec un tel débit, on avait envie de la débrancher !

Donc, nous attendions, dans ce contexte, de ces deux « examinateurs » qu’ils nous donnent un regard objectif sur l’émission à laquelle ils avaient assisté. Notons déjà notre surprise, devant le choix de ces deux personnages, caricatures du politiquement correct de la gôche bobo et mondialiste. Au moins, chez Ruquier, on avait de la diversité, avec Zemmour et Naulleau. Avec Pujadas, on a Fourest-Joffrin, bonnet blanc et blanc bonnet, comme disait Duclos ! Ce qui fut ahurissant fut le degré de haine que nos deux « examinateurs » furent incapables de dissimuler contre Marine Le Pen. Ils en avaient presque la bave aux lèvres. On attend avec impatience de voir leur attitude quand ce seront Copé, Juppé, Aubry ou Hollande qui seront sur le plateau. Il nous étonnerait que Joffrin-Fourest se comportent en roquets, ne respectant pas l’invitée, l’interrompant régulièrement, couvrant le son de sa voie, d’une manière tellement caricaturale qu’ils ne se rendirent même pas compte du ridicule de leur agressivité, et surtout de sa contre-productivité.

D’entrée, Fourest, croyant avoir trouvé un angle d’attaque fatal, exhiba un imprimé, pris sur le site du FN, où, parait-il, on s’inquiétait du nombre de militaires d’origine musulmane dans l’armée française. Ayant manifestement envie de parler du dernier livre que la chroniqueuse du Monde lui avait consacré, la présidente du Front national entama, en étant fréquemment interrompue, un dialogue fort vif avec Fourest, démontrant toutes les inexactitudes de son ouvrage, et surtout les saloperies dont il était porteur contre des membres de sa famille. Première excitation de Joffrin, à qui personne n’avait rien demandé, mais qui somma la candidate aux présidentielles de répondre à la question de Madame Fourest, comme si celle-ci était incapable de se défendre seule.

La partition de Joffrin fut hallucinante et grotesque. On ne savait pas si on avait affaire à un directeur du Nouvel Observateur, où à un militant d’extrême gauche venu nous scander « Français-immigrés, même patron même combat », tant sa défense hystérique des travailleurs immigrés fut caricaturale, et ses menaces à peine voilées, en cas de victoire électorale de Marine Le Pen amusantes. « Les Français ne vous laisseront pas faire, et les syndicats non plus », glapit-il, évoquant la notion de « préférence nationale ».

Il fut scandaleux de voir comment Pujadas laissa en permanence Joffrin interrompre son invitée, et lui parler comme si elle était une vulgaire pigiste du Nouvel Observateur à qui on fait la leçon. Exemple : il n’arrêtait pas de dire, pendant qu’elle parlait : « Vous n’êtes pas républicaine, vous n’êtes pas républicaine ». Venant de quelqu’un qui encourage les clandestins à violer les lois de notre pays, c’est savoureux ! Certes, Marine Le Pen sut se moquer de lui et de son excitation, avec humour et calme. Là encore, nous observerons avec attention l’attitude de ces chiens de garde du système, quand ils auront affaire aux représentants de l’UMPS.

Fourest, croyant avoir trouvé l’arme secrète, essayer de balancer, juste à la fin de l’émission, une feuille que doit remplir tout député européen, montrant son patrimoine et son financement. Objectif, montrer que la méchante Marine trichait avec le Parlement européen. Manque de chance, celle-ci fut capable en deux coups de cuillère à pot de répondre aux insinuations de la délatrice. Ulcérée par de telles méthodes, Marine Le Pen mettant les rieurs de son côté, finit par lui dire qu’elle n’avait pas écrit le livre qu’elle avait signé, ni même lu entièrement, mais qu’il était l’oeuvre de sa compagne, Madame Venner.

Après une telle émission, plusieurs questions se posent. Les responsables politiques du service public prennent-ils les Français pour des imbéciles ? Croient-ils que nos compatriotes sont suffisamment stupides pour ne pas se rendre compte que systématiquement, dès que Marine Le Pen est invitée, on lâche les roquets du système, dont Joffrin et Fourest sont deux dignes représentants, avec un seul mot d’ordre : « Feu à volonté sur Marine ! ». Il n’y a qu’un seul problème : en lui opposant de médiocres hystériques comme Duflot (dire que si la gôche gagne, elle sera ministre), ou des militants politiques mondialistes déguisés en journalistes comme Joffrin et Fourest, cela se voit de trop, et aura forcément l’effet contraire.

Au-delà du côté désagréable d’un tel débat, de la médiocrité partiale d’un Pujadas, les Français ont compris une chose. Le système veut, par tous les moyens, dégommer Marine Le Pen, tout comme en 2005 il cherchait à ridiculiser et à insulter les partisans du non au TCE. Joffrin-Fourest, qui ne comprennent rien à la France, qu’ils méprisent, n’ont pas compris que les Gaulois sont des rebelles, et qu’il suffit que deux roquets agressifs leur disent que Marine Le Pen est méchante et dangereuse pour qu’ils aient tendance, en réaction, à la trouver sympathique.

Pourquoi tant de haine ? Joffrin et Fourest ne sont pas stupides au point de croire ce qu’ils racontent. Mais ils sont payés par le système – et plutôt bien – pour le préserver, par tous les moyens.

Il n’est pas sûr, au vu de leur prestation pitoyable d’hier, que les employeurs seront ravis de la prestation de leurs obligés. Mais il est certain que si, comme cela est probable, la candidate du Front national remonte dans les sondages, elle saura à qui elle doit dire merci.

Source: http://ripostelaique.com/