Francaisdefrance's Blog

13/12/2011

Des « pièces jaunes » au Téléthon…

Retour sur des scandales déjà dénoncés…

Donnez, donnez !!!

Bonne lecture.

FDF

.

Voir: coup_de_gueule

Et, en prime: http://tinyurl.com/cwlgh2c

01/11/2011

Le combat féministe est à mener avec énergie contre les intégrismes religieux; mais pas n’importe lesquels…

Rejoignez-nous dans la lutte contre l’instauration de la charia! Pour l’instant, elle ne touche que certains pays peuplés d’arriérés et gouvernés par des fous d’Allah. Mais elle est aux portes de l’Occident…

FDF

.

http://www.dailymotion.com/video/xhbp5g_afghanistan-les-amants-lapides-aout-2010_news

AFGHANISTAN : LES AMANTS LAPIDÉS (Août 2010)

Accusés d’adultère, elle et son amant ont été lapidés par les talibans et une foule de villageois survoltés. Elle avait 22 ans, lui 26.
Elle tente de s’extraire du trou mais ses bourreaux la repoussent impitoyablement. Certains ont même le sourire aux lèvres. Quand la lapidation se termine, un faible sanglot s’échappe encore de la suppliciée.

***********************************************************

Voilà où pourrait nous mener cette idéloloie qu’est la charia, entre autres réjouissances,  si nous la laissons entrer sur nos terres comme « ILS »  veulent le faire   selon leurs « ORDRES DIVINS » MAIS NEANMOINS BARBARES  et arriérés –   rassurez-vous, les rejouissances, il y en au aussi pour vous dans la CHARIA :  LES MAINS COUPEES, LA DECAPITATION  et plein d’autres choses extrêmement sympathiques.

__________________________________________________________________________________________________________________
http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/la-charia-est-une-abomination-103208

La charia est une abomination !

> Ce ne sont pas des dictateurs qui ont été chassés du pouvoir par une révolution.

> Ce sont en Irak et en Libye des peuples qui ont subi les bombardements….

> Ce sont les peuples qui ont souffert et subi la violence venant de l’impérialisme.

> La peur, la violence et l’intégrisme règnent à Bagdad et à Tripoli, le nouveau pouvoir installé par les Obama et autres Sarkozy va s’inspirer de la charia.

> C’est quoi la charia sinon un régression sociale et une violence codifiée faite aux femmes.

> Chahdort Djavann, avec sa plume acerbe nous rappelle, preuves à l’appui ce que signifie pour les femmes de survivre au pays de la charia !

« La Muette »

de Chahdortt Djavann

ré-édité en juin 2011

éditions J’ai lu

125 pages

4,80 €

Être femme au pays des mollahs…

Le Moyen âge est bien loin partout sauf dans certains pays comme l’Iran des Mollahs où règne la terreur… Malgré la chape de plomb, malgré la peur de la répression, des informations commencent à circuler, comme ce manuscrit envoyé par une journaliste à l’auteure pour qu’elle en fasse bon usage.

L’héroïne, une jeune fille de 15 ans va être pendue, c’est inéluctable, elle le sait.

Il lui faudra la complicité de son jeune gardien pour que son histoire tragique puisse franchir les frontières et être ré-écrite avec force par celle qui continue avec talent à combattre l’intégrisme religieux.

C’est l’histoire de l’amour impossible car jugée adultère entre une femme, la Muette, et un jeune homme… Il n’est pas bon de violer la loi islamique qui veut que l’on soit vouée quand on est femme à devenir l’épouse soumise à un homme que l’on n’a pas choisi.

La muette s’est murée dans le silence qui lui servait de refuge.

Elle bravait avec obstination la bêtise et n’hésitait pas à désobéir aux diktats qui veulent que la femme ne soit qu’un objet qu’on cache aux hommes.

« La joie, la tristesse, la haine, l’amour, la tendresse, la colère, l’indignation, l’espoir et le désespoir s’exprimaient dans son regard, dans chacun des traits de son visage, dans sa façon de se lever et de partir ou alors de rester, d’écouter et de vous caresser d’un seul regard. »

L’une est condamnée et exécutée pendant que l’autre, sa nièce bien aimée attend dans sa prison la pendaison, inéluctable

> Mais qu’a donc fait cette adolescente de 15 ans qui, mariée de force à 13 ans, est emprisonnée à 14 pour être exécutée par ceux ci ont décidé une fois pour toute que la condition de la femme était chargée de larmes, de sang et de peur.

> Cette histoire émouvante ne contient ni artifice, ni description… Il n’y a que des faits qui se suffisent à eux-mêmes pour monter à tous les adeptes du relativisme culturel la face et l’envers de ce pays où un régime archaïque lapide et pend des femmes coupables de ne pas avoir respecté la charia.

L’auteure nous montre et nous démontre que le combat féministe est à mener avec énergie contre les intégrismes religieux ….

Jean-François Chalot

Merci à JC JC…

13/11/2010

Hommage à ces hommes qui n’auraient jamais imaginé la France d’aujourd’hui.

11 Nov 1918: une trève, un poème pour mon Grand-Père.

Alors qu’aujourd’hui il est de bon ton de se moquer du drapeau, de le salir, de le souiller, de se torcher avec comme à la FNAC de Nice, je voulais rendre un hommage à ceux qui sont morts pour lui, pas toujours de bonne grâce bien sûr, je le sais bien.

A ceux de la métropole et à ceux des colonies.

Un hommage à mon grand-père aussi qui a vécu cette épouvantable guerre. Qui a bu l’eau croupie avec le sang des chevaux morts, qui a vu ses camarades de combats explosés devant lui. Des larmes, aux souvenirs des proches, vite asséchées par la terre, le bruit du canon et la peur viscérale de finir en boyaux dans les tranchés.

Un hommage pour ces hommes qui n’auraient jamais imaginé la France d’aujourd’hui.

Celle qui est tant méprisée par tous ceux qui ont oublié ses racines et par tout ceux qui ne voient en elle, qu’un vulgaire porte monnaie.

Tu es parti depuis longtemps mais j’ai honte de moi grand-père.  Comme bien d’autres aujourd’hui, trop rares citoyens de ce monde, qui nous nous trouvont ce matin devant les monuments aux morts de nos villages, de nos villes et qui n’ont pas oublié vos sacrifices mais qui, trop souvent désormais, oh Dieu quel sacrilège, se demandent avec douleur: pourquoi?

Puisse donc que cette France, notre belle et fière France redevienne ce qu’elle a été pendant des siècles et des siècles. Amen.

Gérard Brazon

Le Clairon

Le clairon sonne au loin, forçant  les fatigues.
Des regards morts sur des visages meurtris
Se lèvent, affirmant le doute, l’incompris.
Des larmes s’écoulent rompant l’immense digue.


C’est un soleil et non le temps d’une boucherie
Qui, ce jour, se lève. Des ombres s’avancent,
Le long des tranchées de la désespérance.
De la terre, s’ouvrent des bouches noires de carie.


Le clairon balaye les frontières de mort.
Des cris et des rires venant de l’ennemi,
Se mêlent aux joies de tous nos soldats amis.
Oubliée la haine, le désespoir et les torts.


Des tranchées sortent des hommes vivant sous terre,
L’uniformes invisibles, ils regarde le ciel.
Le clairon sonne la fin des combats. Si fier.
Redonnant la vie, face au monde fou et cruel !


Les hommes titubent. L’officier devient le frère.
Les larmes écoulant le trop plein de haine
Les rancunes, les frères morts laissés en terre
La guerre est finie. La paix entre en scène.


Ils reviendront dans leurs foyers ces gueules cassées
Ces soldats d’une guerre civile. La grande guerre !
Guerre ou l’Europe entière s’est suicidée
Apportant un siècle de lutte et de misère.


Le clairon sonne la fin des combats, la paix !
L’avenir porte un nom. L’espoir d’une autre vie!
Une vie qui retrouve un prix. Souvent oublié!
Ce jour à un autre goût. La guerre est finie

Gérard Brazon