Francaisdefrance's Blog

18/08/2011

Tous exécrables: au PS, en cette période de ramadan, on vire du rose au vert…

La dhimmitude bat son plein au PS, comme ailleurs, en fait. Mais particulièrement au PS à l’instar de Martine Aubry, ou « le lèche-babouches » est devenu un sport national. Heuhhhhh; j’enlève le mot « national »… C’est contre-productif.

FDF

.

Ségolène Royal rompt le jeûne du ramadan à Marseille…

.

Ah ! Elles sont belles nos élites socialistes. Ah ! Ils sont beaux les candidats socialistes aux présidentielles !

Ils nous auront tout fait. Ils auront, tous, trahi la France, ses lois, ses valeurs et les Français.

Ils sont tous exécrables. Depuis Strauss-Kahn et les accusations de harcèlement et même de viol qui pèsent sur lui, en sus de ses exploits ultra-libéraux à la tête du FMI, en passant par Delanoe qui, non content d’avoir créé une place Jean-Paul II en plein Paris, ose proposer, à la Mairie de Paris  un repas halal de fin du ramadan le 24 août prochain, en pleine contravention avec la loi de 1905, sans oublier Hollande affirmant que les socialistes ont une mission internationale et qu’ils ne sont pas là pour être simplement les protecteurs de leurs propres citoyens ou encore soutenant la candidature au FMI de l’ultra-libérale Lagarde, celle qui a amené la finance islamique en France sans parler de sa vision mortifère de l’école jusqu’à la reine du communautarisme, Aubry, celle qui a accepté des horaires réservés aux femmes dans les piscines, celle qui a  empêché malgré sa demande la crémation d’un ancien musulman devenu athée, et qui a accueilli à bras ouverts à Lille, dans le Palais des Congrès, Tarik et Hani Ramadan, sans parler de sa collaboration avec  Amar Lasnar le recteur de la mosquée de Lille

Bien évidemment, Ségolène Royal est en bonne place dans cet inventaire à la Prévert. On avait constaté, au cours de sa calamiteuse campagne de 2007, qu’elle se voyait comme une moderne Jeanne d’Arc capable de sauver la France malgré ses ignorances crasses de la réalité économique, industrielle, et internationale, sans parler de sa « bravitude ». Comme Sarkozy et avec aussi peu de conviction –mais moins de talent-  elle avait essayé de nous convaincre de sa fibre patriotique et de sa volonté d’écouter le peuple (on se souvient de l’escroquerie de la démocratie participative) avant de révéler le pot aux roses en soutenant sans ciller début 2008 la ratification du Traite de Lisbonne qui foulait aux pieds la volonté des Français exprimée le 29 mai 2005…

Suite et source: http://tinyurl.com/3udrmxu