Francaisdefrance's Blog

25/02/2012

La Mairie de La Courneuve chasse les évangéliques et soutient les musulmans !

Ca chasse sur NOS terres, maintenant… Et c’est grave. La christianophobie n’est plus l’apanage des contrées islamistes. En France, les prémices de ce fléau arrivent; et de façon officielle. Et bien, on ne va pas se laisser faire!  Si ça continue, le sens de la chasse va changer.

Je vous présente l’équipe municipale de La Courneuve, vous allez vite comprendre: http://www.ville-la-courneuve.fr/LC_idocs/elus_equipe_municipale/maire_adjoints.php

Et l’on s’étonne de cette discrimination à l’encontre des évangélistes et cette préférence non-nationale pour la communauté musulmane…

FDF

.

Encart-itw-Semaine-New-v2Dans cette émission, le journaliste Paul OHLOTT évoque des persécutions «anti-chrétiennes» dans la ville de La Courneuve située en Seine-Saint-Denis (93), et visant tout particulièrement la communauté protestante évangélique. Alors que la communauté musulmane semble avoir les faveurs de la Mairie et du Conseil Général, trois églises évangéliques ont été fermées ces derniers mois et d’autres seraient menacées de l’être.  Pourquoi ces fermetures d’églises ? Pour en parler, Paul OHLOTT reçoit comme invité du jour Marc Lebel, vice-président du CFCC, le Conseil Français du Culte Chrétien.Interview diffusée le mercredi 22 février 2012 à 12h04 sur Phare FM! Ecoutez, chaque mercredi, l’interview de Paul Ohlott.En savoir plus sur le Conseil Français du Culte Chrétien (CFCC)Source: http://actualitechretienne.wordpress.com/

15/02/2012

Association de malfaiteurs, trafic de stupéfiants, de fausse monnaie et évasion pour cette « chance pour la France »…

Photo d’illustration

.

Et un beau coup de filet pour terminer! Un délinquant de moins en circulation…

FDF

.

Djamel Houmani faisait notamment l’objet d’un mandats d’arrêt pour évasion, à l’occasion d’une permission de sortie, à Noël, de la prison de Fleury Mérogis qu’il n’a jamais réintégrée, il a été interpellé mardi matin à 6 heures, dans un hôtel de Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne), non loin d’Eurodisney,
Il faisait l’objet de deux mandats d’arrêt   ( un cumulard  le Djamel)  il avait été  condamné  à sept ans et demi ans de prison pour association de malfaiteurs, trafic de stupéfiants et de fausse monnaie.  

(7,5  ans  de prison c est pas spécialement le angelot  le DJAMEL)

JC JC…

.

Marne-la-Vallée : arrestation d’un détenu en cavale depuis Noël

Djamel Houmani faisait notamment l’objet d’un mandats d’arrêt pour évasion, à l’occasion d’une permission de sortie, à Noël, de la prison de Fleury Mérogis qu’il n’a jamais réintégrée.  

Djamel Houmani, 25 ans, en cavale depuis fin décembre dernier a été interpellé mardi matin à 6 heures, dans un hôtel de Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne), non loin d’Seine-Saint-Denis, par la brigade nationale de recherche des fugitifs (BNRF). Ce jeune dealer de la Cité des 4000, à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), devrait être présenté au parquet de Meaux aujourd’hui.

Il faisait l’objet de deux mandats d’arrêt : l’un pour évasion, à l’occasion d’une permission de sortie, à Noël, de la prison de Fleury Mérogis qu’il n’a jamais réintégrée ; l’autre à la suite de sa condamnation le 25 janvier dernier, par le tribunal de Bobigny, à sept ans et demi ans de prison pour association de malfaiteurs, trafic de stupéfiants et de fausse monnaie.

SOURCE :  http://www.leparisien.fr

23/08/2011

En enfant de 10 ans défénestré à La Courneuve !!!

  J’ai la chance d’avoir entendu « très brièvement » aux infos le prénom de ce pauvre gosse… Je n’en dirai pas plus; les médias non-plus…
FDF
.

Un garçon d’une dizaine d’années a été retrouvé hier gravement blessé, et pieds et poings liés avec des câbles de télévision, au bas de son immeuble dans un quartier pavillonnaire de La Courneuve.

Hier soir, les circonstances du drame restaient obscures, les enquêteurs ne sachant si l’enfant a été victime d’une chute ou a été défenestré de l’appartement du 5e étage. Transporté en urgence à l’hôpital Avicenne, à Bobigny, puis à Necker à Paris, le malheureux a été plongé dans un coma artificiel.
Il souffre d’un traumatisme crânien ainsi que d’une fracture au tibia et son pronostic vital était hier soir toujours engagé. Présent dans l’appartement au moment des faits, le père de la petite victime a été interpellé et était toujours placé en garde à vue lundi soir. Selon les premiers éléments de l’enquête confiée à la sûreté territoriale, l’enfant et sa petite sœur, âgée de 6 ans, étaient seuls avec leur père au moment du drame. « Leur mère était partie travailler, raconte une voisine, encore sous le choc. Elle est revenue dans la matinée quand elle l’a appris. C’est le père, un vigile je crois, qui gardait les enfants. »

Le garçon avait les mains en partie détachées, comme s’i l avait tenté de s’enfuir…

Lors des premières déclarations du père juste après le drame, ce dernier aurait confié avoir ligoté l’enfant dans sa chambre pour le punir d’avoir emprunté un MP3 à une proche. Après sa chute sur la pelouse au bas de l’immeuble, le garçon avait les mains en partie détachées, comme s’il avait tenté de s’enfuir. Selon nos informations, le volet de la fenêtre par lequel le garçon a été défenestré est très légèrement déformé mais, pour l’heure, rien ne dit que cette déformation est consécutive à la chute. Hier, faute d’éléments tangibles, les enquêteurs n’excluaient aucune hypothèse. L’appartement a été placé sous scellés et le chien de la famille a été emmené par la police. La mère et la petite sœur de la victime devraient à nouveau être entendus dans les jours à venir. « Jusqu’ici, les parents étaient inconnus de nos services », indique un policier. « Ni le père, ni la mère n’étaient signalés aux services sociaux. C’est un drame terrifiant », précise de son côté le maire (PC) de La Courneuve, Gilles Poux. Hier, les locataires du 48, rue Anatole-France, une paisible résidence HLM, ne pouvaient s’empêcher de passer et repasser sous la fenêtre du drame.

Source: http://www.leparisien.fr/

03/11/2010

Myriam Picard: Lettre ouverte au « chanteur » indigne Raphael.

Vu les nombreux commentaires de félicitation et de soutien à Myriam Picard pour sa lettre, j’ai décidé de la re-publier. Pour le plaisir...

FDF


.

Lettre ouverte à monsieur Raphaël Haroche

Vous vous êtes permis récemment de commettre une chanson, « Le patriote ». Le message que vous y donnez est clair : vous méprisez la France, vous méprisez les Français. En voici quelques extraits éloquents :

« Si j’étais moins intelligent

Si j’avais pas ma carte de lâche

Je leurs foutrais mon pied dans les dents

Je leurs faciliterais pas la tâche

En première page des magazines

Ils sont partout dégueulant

Leur réformes et leur grippe porcine

Le bon peuple et son président.

Il faut chanter la Marseillaise

Et avé’ la main sur le cœur

Moi je la siffle avec les Beurs

Prie pour qu’au foot on soit de la baise

L’ordre moral est bien partout

La démago de gauche à droite

J’aime mieux attendre qu’ils soient bien saouls

Avant de me battre. »


Pour mettre en valeur ces paroles hautement patriotiques, vous avez organisé une lamentable mise en scène, en enfourchant la statue de Jeanne d’Arc (place des Pyramides) et en chuchotant, à l’oreille de ce symbole de la France, combien vous méprisiez ce pays.
Si vous n’êtes pas content de la France, la porte est ouverte. Grande ouverte. Nous n’avons que faire de rebellocrates qui croient monter des barricades quand ils se contentent de gravir prudemment une échelle sous l’œil complice d’une caméra. Et sachez que si vous vous permettez encore une fois de peloter aussi bêtement une statue de Jeanne d’Arc, il y aura sans doute quelques bons Français pour vous rappeler un peu vigoureusement, avec des méthodes de l’époque, ce que fut cette bergère de quinze ans pour des milliers de Français désespérés. Ce n’est pas parce que vous avez beaucoup d’argent, une petite gueule d’amour de Rimbaud en mal de talent, et l’admiration des bobos des rives gauche – et droite, que vous pouvez vous permettre de donner des leçons aux Français. Ces Français que vous jugez « désolants », bramez-vous. Certes, quand ils tolèrent qu’un adolescent attardé de 35 ans leur donne des leçons de vie.
Votre chanson et son clip offensent les millions de personnes qui sont mortes pour la France ; vous marchez sur un sol trempé de larmes et de sang, un sol qui a pu garder son nom et son âme grâce à des hommes et des femmes qui se sont sacrifiés pour que vous ayez un jour la possibilité de vivre libre dans ce pays sur lequel vous crachez aujourd’hui
La Française que je suis vous prie de vous cantonner à des débats à la hauteur de vos capacités. Battez-vous contre le réchauffement climatique, pour la béatification de Karl Lagerfeld, ou pour la culture du boulgour bio, mais ne vous mêlez pas de la France. Elle n’a que faire d’un « planqué derrière ses lunettes noires » (comme vous le dites si bien) qui vit très confortablement dans le XVIIème, n’a jamais eu peur de se faire tabasser dans le métro, et ne sait pas ce que c’est que de vivre à proximité d’un camp de Roms. Car vous ne vivez pas dans la réalité, vous l’ignorez absolument. Papa-maman avocats, enfance à Boulogne, scolarité à Henri IV, épouse qui, pendant que vous caracoliez sur la statue de Jeanne d’Arc, assistait à la Fashion Week : on ne peut pas franchement dire que vous êtes des damnés de la terre.
« Les étrangers, ça va dans des camps / On va quand même pas sauver le monde. » dites-vous avec ironie. Eh bien, si vous trouvez cela tellement révoltant, pourquoi n’en accueillez-vous pas quelques dizaines chez vous ? Avec vos moyens financiers, ce doit être possible. Et nous serions tous ravis de voir ce que donnerait cette confrontation de vos idéaux droitdel’hommistes avec la réalité.
Car la réalité, monsieur, c’est que les Français n’en peuvent plus. Et si le gouvernement a décidé de faire une opération de communication en expulsant quelques Roms, c’est précisément parce qu’il sent la révolte d’un peuple qui n’en peut plus de vivre, jour après jour, la communautarisation de son pays. Voilà sans doute des mots que vous ne connaissez pas. Je vous invite donc à aller vous promener du côté des Mureaux ou de la Courneuve : ce seront des travaux pratiques très instructifs, je n’en doute pas.
Vous verrez alors ce que pensent réellement ces Beurs dont vous parlez, et avec lesquels vous rêvez de siffler la Marseillaise. Vous allez connaître le sens des mots « bolosser » et « face de Craie ». Et j’ose espérer que vous mesurerez alors le courage de ceux qui osent se dresser contre cette inadmissible violence antifrançaise et antiblanche qui gangrène notre pays.
Car les gens de courage ce ne sont pas Zazie, Judith Godrèche, Christophe Willem et vous-même : vous vous indignez très confortablement, derrière des micros ou sur des plateaux TV, vous vous battez contre des moulins à vent, et avez l’impression qu’en défendant l’antiracisme ou le maintien des Roms en France, vous êtes dans l’irrévérence, alors que ce gouvernement que vous critiquez donne depuis des années des millions d’euros à des associations qui pourfendent les mêmes méchants que ceux que vous désignez d’un doigt lisse bordé de cachemire.
Votre chanson sue le mépris. Mépris pour le peuple, mépris pour ses inquiétudes, mépris pour ses souffrances. Mépris pour les symboles d’un pays qui ne doit pas être si atroce que cela, puisque tant de gens veulent y rentrer et y rester.
Quel sera le prochain acte de bravoure et de folie artistique du mutin de Panurge (merci Philippe Muray pour cette belle invention) que vous êtes, Monsieur ? Déféquer devant le Panthéon ?
En vous posant en pseudo résistant, vous vous inscrivez au contraire parfaitement dans l’histoire des collabos et des traîtres qui ont sali notre pays. Vous êtes de ceux qui, depuis plus de trente ans, forcent les Français à se battre la coulpe en permanence, à rougir de leurs valeurs et de leur histoire, à cracher sur tout ce qui est digne et respectable dans un des rares pays où on ne vous colle pas au gnouf pour des propos comme les vôtres.
J’ai 25 ans, Monsieur, je suis française, et fière, quoi qu’il arrive, de mon pays. Aucune nation, jamais, n’est parfaite. Mais j’ai la chance de faire partie d’une grande et belle histoire, j’ai derrière moi des siècles d’héroïsme et de grandeur. J’essaie d’en être digne, tant bien que mal. Alors quand je vois un si petit freluquet s’estampiller bouffon d’une cour et d’un système qui lui rapportent tant d’argent et de médiatisation, je ne peux que me dresser, du haut de ma jeunesse, et vous rappeler à l’ordre.
Au nom de cet hymne que vous raillez, de cette Jeanne d’Arc dont vous vous servez, veuillez, Monsieur Haroche, avoir un peu d’humilité, d’intelligence, et de décence. Vous n’êtes pas Guy Môquet ni Emile Zola. Mais un petit Parisien conformiste dont le plus grand acte de bravoure de sa vie aura sans nul doute été de monter une échelle, place des Pyramides, sans un harnais de sécurité.

Myriam Picard

17/05/2009

Délinquance: des policiers attaqués à La Courneuve !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 18:52
Tags: ,

Tant qu’on ne montrera pas à sérieusement cette racaille qu’ils ne sont pas au dessus des lois…

Coups de feu contre des policiers après un

Des policiers s’apprêtent à procéder à des perquisitions à l’aube du 31 janvier 2006, dans la Cité des 4000, à La Courneuve. AFP PHOTOS

Des policiers de Seine-Saint-Denis qui convoyaient deux hommes placés en garde à vue ont été attaqués cette nuit à La Courneuve avec une « arme de guerre », sans être blessés, a-t-on appris auprès du ministère de l’Intérieur et de source policière.

Michèle Alliot-Marie a condamné de « façon absolue » cet « acte inadmissible », assurant dans un communiqué diffusé ce matin que tous les moyens étaient déployés pour retrouver les auteurs des tirs et « les présenter à la justice ».

L’attaque a été commise vers 2h30 alors que les policiers de La Courneuve partaient pour l’hôpital de Bondy à bord d’un fourgon avec deux gardés à vue qui avaient sollicité un examen médical, a-t-on précisé de source policière.

Le fourgon a été « intercepté » à un angle de rue par « deux véhicules dans lesquels se trouvaient plusieurs individus. Les policiers, au nombre de quatre, ont subi le tir d’une rafale d’arme automatique », a-t-on expliqué de même source en soulignant qu’aucun des policiers ni aucun des gardés à vue n’avait été blessé.

En « état de légitime défense », les « policiers ont riposté avec leur arme de service » et réussi à mettre en fuite leurs agresseurs. Ils ont également rattrapé l’un des gardés à vue qui avait tenté de s’enfuir. Il s’agit d’un homme suspecté d’être impliqué dans un tir de pistolet à grenaille sur des policiers la veille à La Courneuve et « on peut penser » que les assaillants « ont essayé de lui permettre de s’enfuir », a-t-on poursuivi de source policière en précisant que l’autre gardé à vue n’avait rien à voir avec l’affaire.

Source: http://tinyurl.com/qgmlwj

A la violence gratuite, une seule réponse; mais « on » n’a pas le droit de se défendre, en France…