Francaisdefrance's Blog

06/01/2012

Islamisation par le « halal »: au Mans, il faudra attendre…

Photo d’illustration

.

Petite annonce: on recherche des égorgeurs musulmans pour la future usine. Expérience dans la cruauté fortement appréciée.

FDF

.

Le projet du groupe marocain Koutoubia d’implanter une usine au Mans reste d’actualité. Mais la signature a dû être reportée…

La 1ère usine européenne du géant marocain

Un gros projet, avec à la clé 250 emplois à terme, tient parfois à peu de choses. En théorie, un accord aurait dû être signé, début décembre, entre Le Mans Métropole et Koutoubia pour l’implantation en zone industrielle sud de la première usine européenne du géant marocain de l’agroalimentaire.

La date était calée et le responsable de Koutoubia, chargé du projet, devait faire le voyage jusqu’au Mans.

Mais, patatras ! L’homme en question a eu un sérieux pépin de santé qui a nécessité son hospitalisation en urgence au Maroc. Du côté du Mans Métropole, on a dû se résoudre à reporter la signature.

Aux dernières nouvelles, le responsable marocain va mieux et on peut envisager une heureuse conclusion dans les semaines à venir.

20 millions d’euros d’investissements

Koutoubia envisage d’investir 20 millions d’euros dans sa première usine de transformation de viande et de charcuterie halal en Europe.

Avec, au départ, la création d’une centaine d’emplois. Et plus tard, dans le meilleur scénario, jusqu’à 250 emplois. Du pain béni en temps de crise pour Le Mans Métropole qui mettrait à disposition 11 000 m2 de terrain, sur le site du pôle agroalimentaire Vitaxis, en zone industrielle sud.

N°1 de la volaille au Maroc

Fondée en 1985, près de Casablanca, la petite boucherie industrielle Koutoubia est devenue le n° 1 de la volaille au Maroc et figure dans le top 10 de l’industrie agroalimentaire du pays.

Koutoubia possède désormais au moins sept sites de production au Maroc, commercialise plus de 400 produits et emploie plus de 2 000 salariés.

Source: http://www.entreprises.ouest-france.fr/

05/12/2011

L’invasion par le « halal »…

Montage: Fdesouche.

.

Tant qu’ils ne tentent pas de nous envahir avec la propagation du virus de la connerie…

Ah bon? C’est déjà fait? Ah oui; les CONvertis, déjà.

FDF

.

Le géant marocain Koutoubia à l’assaut de la France !

L’investissement avoisinerait les 20 millions d’euros. Koutoubia devrait ouvrir son unité de production à 200km de Paris à partir de 2013.

Koutoubia

La société marocaine Koutoubia, spécialisée dans l’agro-alimentaire, en particulier la charcuterie, devrait ouvrir une unité de production à 200 km de Paris et attaquer le marché européen à partir de 2013.

La marque connaît un véritable succès et produit actuellement plus de 8 millions de tonnes par an et approvisionne 70% du marché marocain avec pas moins de 60 produits différents !!

Rappelons que depuis 2003, Koutoubia s’est engagée dans la prospection des marchés internationaux. Actuellement, elle est déjà présente sur les étals des supermarchés de la plupart des pays du Moyen-Orient.

L’investissement en France avoisinerait les 20 millions d’euros pour une ouverture avec une centaine de salariés, dans la perspective d’atteindre 250 employés à terme.

On compte près de 5 millions de musulmans en France dont un million environ de marocains, et le marché halal est estimé à près de 5 milliards d’euros.

Akram Guendouli. La Vie éco
www.lavieeco.com

Sur le site internet de la société on peut lire :

 La Société anonyme des Palmeraies Koutoubia SAPAK ( Holding Koutoubia) est trés active dans l’agro alimentaire ,avec les huits filiales du Holding Koutoubia, Sapak, Délices Viande, Koutoubia Elevage, Selvadinde, Sabav, El Benna Food, Casa Viande, Beldinde, et Tradastar.

le PDG  de KOUTOUBIA Tahar Bimezzagh  détient aujourd’hui plus de 75% de part de marché marocain  C’est le leader en volaille et le numéro 8 de l’agro-alimentaire marocaine.Koutoubia emploie 1500 personnes, abat ou transforme 120 000 dindes et 120 000 poulets par semaine, dont 20 % sont transformés en charcuterie, avec un chiffre d’affaires de deux milliards de dirhams  (estimation en 2010)