Francaisdefrance's Blog

14/02/2012

Debout les maires de France !

Du « bon » Gilbert Collard… De toutes façons, ce Monsieur ne nous pond que du « bon ».
Ce n’est pas de la « pommade », que je passe à Gilbert; lisez donc…
FDF
.
Bienvenue sur ce Blog dédié aux questions Nationales et Internationales. Grand merci de votre participation et de vos réactions aux thèmes abordés. N’hésitez pas à faire connaître ce blog à votre entourage et à m’écrire contacter@gilbertcollard-leblog.com

LE SARKOCRATE

 L’envie de se faire réélire contre vents et marées démocratiques rend sourd Nicolas Sarkozy. Il n’entend pas la colère que ses pressions, celles du premier ministre, relayé par son parti, soulèverait si Marine le Pen n’avait pas ses signatures. L’appareil fait pression sur les élus pour qu’ils n’apposent pas leur paraphe au bas du parchemin, seul moyen maffieux d’éliminer une candidate légitime portant l’espérance d’au moins 20%, sinon plus, de Français. Il espère cocufier une deuxième fois un électorat qu’il a abusé une première fois.

 Venez, votez pour moi, gens de la droite pragmatique, vous aurez Kouchner, Fadéla Amara et son frère, Besson et compagnie ; vous aurez deux cent mille immigrés par an ; vingt milliards de fraude sociale ; l’aide médicale d’Etat, 623 millions d’euros par an ; les délocalisations ; les désindustrialisations ; l’immigration clandestine, 1,7 milliards d’euros ; 1000  chômeurs de plus par jour ; une dette pesant sur chaque français de 65200 euros ! J’en passe est des meilleures. Votez pour moi, dit-il, avec sa diction où fleure bon la distinction du maquignon des affaires, j’ai un projet démocratique, le recours au référendum sur le chômage et l’immigration !

Le même qui d’un côté découvre l’idée défendue par Marine le Pen d’interroger le peuple, seul souverain,  de l’autre, en cinq ans, n’a jamais consulté ce peuple pestiféré pour connaître son avis. Pire, il a cocufié, et c’est le seul à ma connaissance, le suffrage universel : en 2005, la France a dit non au traité sur l’Europe, en 2008, il a fait approuver par ses godillots, sous le nom de traité de Lisbonne, le même texte ! Du casse – toi pauvre con constitutionnel !

Aujourd’hui, 60% des citoyens souhaitent l’anonymat des parrainages ; il s’en fout, seul compte le vide des urnes marinistes.

 La solitude sonore de la candidate est magnifique ! Son combat est exemplaire, en ce sens qu’elle lutte dans la méthode, l’organisation, la confiance, pour un idéal que le système veut étouffer par l’intimidation, la diffamation, la désinformation. Jamais, on n’aura autant été motivé qu’en cette heure où les propriétaires politiques de la France veulent nous mettre à mort.

Rien ne réveillera donc les français ?    

Vous allez continuer à rire avec Ruquier ?

A gober la propagande médiatique des journalistes mariés, pacsés, encartés avec nos adversaires ?

A voir des intervieweurs haineux, des questionneuses fielleuses, débiter péremptoirement leurs leçons apprises dans les antichambres idéologiques ?

A lire, à la une du Figaro, l’interview d’un président qui a peur de se déclarer candidat ?

Vous ne pouvez plus être dupe !

Faut-il qu’on dérange pour qu’on veuille, à droite comme à gauche, l’une et l’autre jouant avec les mêmes cartes truquées,  nous empêcher de révéler la vérité sur le système. 

Nous aimons la France, terre multiple, terre d’histoire, terre de laïcité, terre de nos pères et de nos mères d’où qu’ils viennent, terre de démocratie et de fidélité.

 Notre crime : nous aimons la France et nous ne supportons plus le mal qu’on lui fait.

 Pour nous, pour vous, l’entreprise de pompes funèbres Sarko and Co a fabriqué l’urne funéraire démocratique.

 Debout les morts ! Debout les maires !  

Source: http://www.gilbertcollard-leblog.com/

27/11/2010

Acte ultime de Bernard Kouchner: remettre la Légion d’Honneur à Moustapha Barghouti !!!

Il était temps qu’il quitte son poste !!!

Hélène Keller-Lind


A la veille de sa passation de pouvoir à Michèle Alliot Marie, le ministre des Affaires étrangères a remis les insignes d’officier de la Légion d’Honneur à Moustapha Barghouti, l’un des chefs de file de la campagne anti-israélienne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions illégale en France…

On a peine à la croire, mais cela fait l’objet d’une « zoom » sur le site du consulat de France à Jérusalem : le 15 novembre, c’est-à-dire le lendemain de l’annonce du remaniement ministériel le futur ancien ministre des Affaires étrangères française, Bernard Kouchner, remettait les insignes d’officier de la Légion d’Honneur à Moustapha Barghouti, son « confrère et grand ami de 25 ans.

Les services consulaires fournissent une revue de presse palestinienne qui note : « Le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a décoré le député médecin Moustapha Barghouti, secrétaire général de l’initiative nationale palestinienne, de la plus haute distinction française, la Légion d’honneur.
Cette décoration porte une valeur symbolique car elle survient le jour de la fête de l’indépendance de la Palestine (sic) . La décoration a eu lieu à Paris au ministère des Affaires étrangères en présence du ministre et de plusieurs hauts responsables français ainsi que de plusieurs représentants de l’Ambassade de Palestine en France.
(sic) »

On apprend ensuite que « le ministre français a explicité les raisons qui ont poussé la France à accorder les insignes de la Légion d’honneur à Moustapha Barghouti. Parmi ces raisons, son travail dans le domaine de la santé, son parcours de résistant pour la liberté et l’indépendance de la Palestine ( ??? ) et son rôle pionnier dans l’établissement de l’initiative nationale palestinienne en faveur de la liberté, d’une paix juste, de la démocratie et de la justice sociale, [un mouvement qu’il a fondé avec d’autres personnalités palestiniennes comme Haydar Abdel-Shafi, Ibrahim Al-Daqqaq et Edward Saïd violemment anti-israélien ]. »

La réponse de Moustapha Barghouti est éloquente : « Pour Moustapha Barghouti, le choix du jour de sa décoration, qui coïncide avec la fête de l’indépendance de la Palestine, montre qu’il est temps que l’occupation se termine et d’établir l’Etat de Palestine sur les frontières de 1967 avec Jérusalem comme capitale. « Nous avons été amis durant 25 ans et vous avez accompagné notre lutte durant toutes ces années. Aujourd’hui, je vais emporter avec moi ces insignes en Palestine et à Jérusalem afin qu’ils se transforment en une pierre de plus dans le pont d’amitié exceptionnel qui lie Palestiniens et Français » a-t-il ajouté en s’adressant à Bernard Kouchner, avant de rappeler comment la France avait ouvert les portes de son centre culturel aux festivités de Jérusalem, Capitale culturelle du monde arabe, lorsque ces activités furent interdites par les Israéliens. [ le centre culturel Chateaubriand de la rue Salah Eddin affiche un programme à tonalité majoritairement anti-israélienne »
On appréciera…

Un chef de file de la campagne anti-israélienne Boycott, Désinvestissement et Sanctions

Le pire étant que Moustapha Barghouti est l’un des chefs de file de la campagne anti-israélienne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions. Une campagne qui est illégale en France et passible des tribunaux. Il proclame urbi et orbi que «  l’apartheid  » israélien est pire que ce que fut la ségrégation aux États-Unis et comparable à celle de l’Afrique du Sud et qu’il faut en finir avec «  l’occupation. » Il caricature la situation, déforme, généralise, brandit le concept de « nettoyage ethnique », etc.

Il récuse, certes, l’utilisation de la violence physique mais préconise l’utilisation de pressions, de boycotts et sanctions visant à faire d’Israël un État paria et à mettre ses citoyens au banc de la société. Le mot « négociation » ne semble pas faire partie de son vocabulaire, pas plus que le mot « terrorisme » et il ne dit rien ; bien entendu, de l’enseignement à la haine inhérent à tout le système palestinien.

Qu’il soit honoré ainsi à Paris confirme que la Légion d’Honneur d’aujourd’hui n’est plus qu’un hochet…mais cela illustre aussi parfaitement la position peu glorieuse de la France dans la région

28/10/2010

Ben Laden menace directement la France.

C’est un marrant, ce con là… Il faut qu’il arrête de nous faire peur, sinon on lui envoie Sarkö, ou Hortefeux, ou Kouchner…
FDF
.

Le chef d’al-Qaida, Oussama ben Laden, a affirmé que les musulmans étaient « en droit » de riposter par la violence à l’interdiction du voile intégral en France, dans un nouveau message sonore cité aujourd’hui par la chaîne de télévision Al-Jazira. 

« Si la France est en droit d’interdire aux femmes libres de porter le voile, n’est-il pas de notre droit de pousser au départ vos hommes envahisseurs en leur tranchant la tête? », se demande le chef d’al-Qaida. Ben Laden a tenu ces propos dans un message sonore adressé à la France, dont des extraits ont été diffusés par la chaîne satellitaire, dont le siège est au Qatar.

Source: http://tinyurl.com/37pt3jf

27/10/2010

Abdelaziz Belkhadem tire à boulets rouges sur Bernard Kouchner.

Pourvu qu’il ne transperce pas le sac de riz…

Au fait, et l’islamisation, ce n’est pas du colonialisme  ?

FDF

.

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

Abdelaziz Belkhadem s’est violemment attaqué, hier, à Bernard Kouchner et au RCD. S’exprimant à l’ouverture de la 4e session du conseil national de l’Organisation nationale des moudjahiddine (ONM), qui se tenait hier à l’hôtel El Riadh, à Alger, le secrétaire général du FLN, qui ne rate plus aucune occasion de marquer sa présence médiatique, a affirmé que «rien ne fera oublier aux Algériens l’horreur du colonialisme», faisant allusion aux propos du ministre français des Affaires étrangères qui a déclaré récemment que «la relation entre la France et l’Algérie sera peut-être plus simple lorsque la génération de l’Indépendance algérienne ne sera plus au pouvoir».

Il assure ainsi que «le peuple algérien se souviendra à jamais de l’horreur du colonialisme français et de ses crimes contre les Algériens, leur mémoire, leur langue et leur patrie». Et d’ajouter : «L’histoire retiendra à jamais les sacrifices du  peuple algérien ainsi que les pratiques barbares et les crimes avilissants du colonisateur français qui entachent la mémoire de l’humanité.»

Contre les manœuvres de la France

M. Belkhadem réitère dans ce contexte le soutien de son parti de toutes les démarches exigeant de l’Etat français la reconnaissance de ses crimes coloniaux. Tout en rappelant l’installation par la France d’une fondation pour la «mémoire de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie», le SG du FLN met en garde contre des manœuvres de l’ancienne puissance coloniale pour «ébranler les prochaines échéances nationales en Algérie» en «mettant les harkis au service de ses intérêts». Un des moudjahidine présents dans la salle a vite réagi à cette déclaration en disant que «ce sont les enfants des harkis qui nous gouvernent», créant ainsi un petit incident. Poursuivant son intervention, le premier responsable du FLN a appelé à la création rapide d’un conseil supérieur de la mémoire de la Nation, en application des dispositions de la loi sur le moudjahid et le chahid. Ce conseil, d’après lui, préserverait la mémoire collective du peuple algérien et constituerait une réponse «sèche» à ceux qui doutent de la véracité des faits et des données relatives à notre histoire. M. Belkhadem vise ainsi le RCD qui s’est interrogé quelques mois sur la fiabilité des chiffres donnés sur le nombre de chouhada et de moudjahidine. «Cette initiative constituera la meilleure réponse à ceux qui veulent  semer le doute sur l’histoire de la lutte de l’Algérie et de son peuple voire sur le nombre de ses chouhada», a soutenu M. Belkhadem.

Pour Saïd Abadou, secrétaire général de l’ONM, son organisation «demeure reconnaisse à ce que l’Etat français admette et s’excuse auprès du peuple algérien pour les crimes commis durant la période coloniale et l’indemnise pour les richesses spoliées durant 132 ans». Il affirme également que son organisation soutient l’initiative de parlementaires d’adopter une loi incriminant le colonialisme, en réponse à la loi française du 23 février 2005 glorifiant la colonisation. «C’est une position constante qui ne changera jamais quelles que soient les conditions et l’ONM soutient les parlementaires dans leur démarche pour adopter une loi criminalisant le colonialisme», a-t-il martelé. Interrogé sur la fiabilité des chiffres sur le nombre de chouhada et de moudjahidine, M. Abadou s’est contenté de rappeler que ces chiffres ont été fixés et validés par le conseil de la Révolution.

Source: http://tinyurl.com/2wemp8u

07/10/2010

Comme les muzz: Kouchner se dit « humilié » !!!

C’est un des mots à la mode: « humilié« . C’est du moins que braillent les muzz à chaque fois que l’on ose porter atteinte à leur idéologie. Et ça marche! A court d’idées, Kouchner a repris ce terme à son compte. Ben oui, puisque ça marche. Notre porteur de sac de riz national devait bien trouver un échappatoire à sa mise à la porte (pardon: démission) plus que probable par Sarkö Ier. Humilié, qu’il est. Stigmatisé, aussi, non? Ca marche bien, il paraît…

FDF


.

Se disant humilié, Kouchner aurait envoyé sa lettre de démission.

Le ministre des Affaires étrangères se plaint de subir des « humiliations » des conseillers du président Nicolas Sarkozy dans une lettre de démission remise le 25 août au chef de l’Etat, affirme « Le Nouvel Observateur ».

Dans cette lettre manuscrite qu’a pu consulter le magazine, Bernard Kouchner parle « d’inflexion sécuritaire », prend acte de « la fin de l’ouverture » à gauche opérée par Nicolas Sarkozy depuis son arrivée au pouvoir en 2007, et dénonce des « humiliations » venues « des conseillers » du président, selon la même source.

Il n’a pas été possible dans l’immédiat d’obtenir un commentaire de l’entourage du ministre. Nicolas Sarkozy prépare un remaniement ministériel pour l’automne et le non-renouvellement de Bernard Kouchner au Quai d’Orsay est jugé vraisemblable dans la classe politique et au sein même du ministère.

Il y a dix jours, Bernard Kouchner avait démenti dans un communiqué des propos rapportés par la radio RTL selon laquelle le ministre était écarté de certains dossiers et avait adressé en août à Nicolas Sarkozy une lettre de démission.

Toujours selon « Le Nouvel Observateur », Bernard Kouchner remercie aussi dans sa missive le chef de l’Etat de lui avoir proposé le 3 août le poste bientôt à pourvoir de « Défenseur des droits », une fonction créée en juin par une loi organique. Il précise dans sa lettre y réfléchir, ajoute l’hebdomadaire.

Ce poste doit remplacer celui de Médiateur de la République. Il surpervisera trois institutions: Défenseur des enfants (créé en 2000), Commission nationale de déontologie de la Sécurité (CNDS, 2000) et la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité).

Le vote du ministre en faveur de l’UMP aux élections européennes de juin 2009 est dû à une injonction de Nicolas Sarkozy, a d’autre part raconté Bernard Kouchner à l’hebdomadaire. « Nicolas Sarkozy m’a téléphoné. Il m’a dit qu’en tant que ministre en charge des Affaires européennes je ne pouvais que soutenir la majorité présidentielle ».

Homme de gauche dans un gouvernement de droite, Bernard Kouchner, 71 ans le 1er novembre, avait déjà reconnu dans le passé avoir des difficultés avec notamment le secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant, et le conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy, Jean-David Levitte. « Je ne vous dis pas que, de temps en temps, je n’enrage pas mais j’ai l’impression de travailler tout à fait correctement », avait-il ainsi dit en mai au quotidien « Le Parisien ».

Source: http://tinyurl.com/39p275u

19/09/2010

Même Kouchner le lache. Sarközy de plus en plus seul sur le dossier des Roms…

Houlà! Il ne va pas rester longtemps à son poste de porteur de sacs de riz, le Nanard… Il est mal, il est mal..

FDF

.

Roms: Kouchner valide la position de Merkel contre Sarkozy !

Le ministre des Affaires Etrangères Bernard Kouchner à Paris le 6 septembre 2006

Bernard Kouchner à Paris le 6 septembre 2006 Patrick Kovarik AFP/Archives

Après la violente altercation avec Barroso et le désaveux d’Angela Merkel sur une soit disant position commune, c’est au tour de Bernard Kouchner de prendre ses distance avec Sarkozy sur ce dossier

Le ministre des Affaires étrangères a en effet indiqué vendredi ne pas être au courant d’un échange la veille entre le président Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel sur les Roms, objet d’une polémique entre les deux pays.

M. Sarkozy avait affirmé à Bruxelles que la chancelière allemande lui avait confié avoir elle aussi l’intention de procéder dans les prochaines semaines à « des évacuations de camps », mais cette information avait aussitôt été démentie par des diplomates allemands et le porte-parole de Mme Merkel.

Interrogé sur Europe 1 pour savoir qui ment, Bernard Kouchner a répondu: « L’Histoire tranchera. Moi, je n’ai pas assisté (à un échange à ce sujet, NDLR) alors que j’étais là tout le temps ».

« Le président de la République ne m’a pas dit spécialement quelque chose à ce propos. Je ne sais pas si cet (échange entre Angela Merkel et Nicolas Sarkozy) s’est fait en aparté », a précisé le ministre.

Bernard Kouchner a d’autre part confirmé l’existence d’un échange « assez vif » jeudi lors du sommet européen de Bruxelles entre Nicolas Sarkozy et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

« En politique, cela arrive souvent. Dans l’Europe aussi. Ce n’est pas un incident majeur, ils se connaissent très bien, ils ont beaucoup travaillé ensemble, MM. Barroso et Sarkozy », a-t-il dit, en rappelant que la France avait oeuvré en faveur d’un deuxième mandat pour M. Barroso.

« Chacun est dans son rôle. Ce n’est pas un lit de roses, donc il y a eu des échanges sincères et assez vifs. C’est souvent comme ça, il y en a eu sur le Moyen-Orient, sur le Pakistan, il y en a tout le temps », a assuré le ministre.

« Les paroles de Mme la commissaire (à la Justice et aux Droits fondamentaux, Viviane Reding) étaient inacceptables. Ou elle n’a jamais lu l’Histoire, ou elle ne sait pas de quoi elle parle mais de toutes façons c’était inacceptable », a insisté Bernard Kouchner.

Viviane Reding a eu des mots très durs à l’encontre de la France, dressant un parallèle entre les renvois de Roms et les déportations de la Seconde guerre mondiale. Cette comparaison avait provoqué l’ire des responsables français, qui ont obtenu que Mme Reding exprime des « regrets » mercredi soir, juste avant le sommet de l’Union européenne à Bruxelles.

Source: http://tinyurl.com/2g9ysdp

30/08/2010

Ne nous fait pas ça, Nanard! Roms: Kouchner a « pensé à la démission ».

N’ayez pas peur, il ne le fera pas. Sarkö va s’en charger, de le « démissionner »… Mais par pure fierté, il préfère prendre les devants en faisant passer cette info. C’est vrai qu’il a pas mal de couacs à son actif, question de politique étrangère… Le dernier en date, l’affaire Michel Germaneau, ne redore pas son blason…  Il fallait un bouc émissaire. Nanard est inévitablement en première ligne… Logique. Tout le « mérite » lui revient, après tout…

FDF

.

30/08/2010

Roms: Kouchner a "pensé à la démission"

Bernard Kouchner est plus que jamais fragilisé au sein du gouvernement. Son départ lors du prochain remaniement, prévu en octobre, parait inéluctable.

Mais le ministre des Affaires étrangères a indiqué que « s’en aller, c’est déserter, c’est accepter ».

Interrogé sur RTL ce lundi matin, le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a affirmé avoir « le coeur serré » par les expulsions de Roms pratiquées par le gouvernement. « Comment faire pour y remédier? En démissionnant, j’y ai pensé », a-t-il lancé.

Ce qui l’a retenu de le faire, a-t-il confié, « c’est l’efficacité: il faut absolument s’en occuper beaucoup plus ». « C’est important de continuer. S’en aller c’est déserter, c’est accepter », a-t-il dit.

« Je ne suis pas content de ce qui s’est passé, les Roms je m’en occupe depuis 25 ans. Je ne suis pas content de cette polémique, de cette espèce de mayonnaise verbale », a-t-il observé.

Interrogé sur le point de savoir s’il avait évoqué son hésitation à démissionner du gouvernement avec Nicolas Sarkozy, le ministre a répondu: « Si on ne parle pas avec le président, on en parle avec qui? »

« Je pense d’abord qu’il est nécessaire de faire respecter la loi, ça ne m’amuse pas, ça me serre le coeur », a dit Bernard Kouchner.

Fillon: Kouchner « a défendu la politique du gouvernement »

« Non seulement Bernard Kouchner n’a pas démissionné, mais il a fait devant les ambassadeurs un discours, vendredi dernier, dans lequel il a défendu la politique du gouvernement et en particulier, il s’en est pris à tous ceux qui ont utilisé des paroles insupportables, comparant les retours volontaires de Roms aux déportations par les nazis », a réagi le Premier ministre François Fillon, sur France Inter.

« Il y a une esclavagisation de ces populations »

Il a appelé les pays de provenance des Roms et l’Union européenne à assumer leurs responsabilités.

« L’Europe existe, chacun est responsable de l’intégration de ses populations et vraiment ça me fend le coeur de voir les Roms, et pas seulement les Roms, être malmenés, exploités… des enfants qui sont drogués pour paraître malades et apitoyer les populations: il y a même une oppression et une esclavagisation de ces populations », a-t-il dit.

Il a fustigé la critique faite contre la France par le Comité de l’ONU pour l’élimination de la discrimination raciale (CERD), qu’il a jugée « tellement excessive ».

« Si vous contemplez la provenance des experts qui se sont prononcés, la France n’a vraiment pas à rougir », faisant allusion sans les citer aux pays notamment africains dont proviennent certains experts et qui ne sont pas réputés pour observer rigoureusement les droits de l’Homme.

La France « est au contraire le premier pays d’asile en Europe et le deuxième au monde », a-t-il dit.

Source: http://tinyurl.com/3796qr8

19/08/2010

Sécurité renforcée en France face aux menaces d’Al-Qaïda au Maghreb.

« Vos papiers, siouplait » ! Ca, on n’a pas fini de l’entendre… Et la suspicion en tout genre, on n’a pas finir de la subir. Et que l’on soit « sous-chiens » ou non. Nous comme les « autres », histoire de ne pas heurter la sensibilité de certaines communautés vite stigmatisées… Bon. On va peut-être devoir chacun s’impliquer davantage dans cette opération de sécurité renforcée…

C’est pas le boulot qui manque. Et il va être facile de trouver des volontaires… Le problème est que nous allons nous trouver confrontés au passe-temps favori de SOS Racisme, de la Halde et Cie: traquer du raciste ! Car ce climat de méfiance qui va s’installer va favoriser les activités de ces officines anti-français et anti-patriotisme. Ca va rebomber le torse, chez ces gens-là… C’est de ça qu’il faudra avoir peur, aussi…

FDF

.


Le ministère des Affaires étrangères a souligné mardi «l’entière mobilisation» du dispositif de sécurité français après de nouvelles menaces d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). «Le dispositif, tant pour nos compatriotes résidents ou de passage que pour nos emprises diplomatiques, est activé et actualisé en permanence, en fonction de l’appréciation des risques et des menaces», a ajouté le porte parole du Quai d’Orsay, Bernard Valero.

Lorsque le chef de la diplomatie Bernard Kouchner s’était rendu en Mauritanie, au Mali et au Niger, fin juillet, «il avait tenu à s’assurer, en priorité, auprès des plus hautes autorités ainsi qu’avec nos ambassadeurs et nos compatriotes sur place, de l’entière mobilisation de notre dispositif de sécurité», a rappelé le porte-parole. Il s’agit de «menaces proférées par des assassins», a-t-il précisé.

Des menaces proférées sur des forums islamistes

Le Quai d’Orsay répliquait aux propos d’un dirigeant d’Aqmi, Abou Anas al-Chanqiti, diffusés sur des forums islamistes, appelant les tribus des militants d’Aqmi tués dans une opération franco-mauritanienne le 22 juillet à «mener des représailles (contre) les traîtres apostats, les enfants et agents de la France chrétienne». «A l’ennemi de Dieu Sarkozy je dis: vous avez raté votre chance et ouvert les portes des troubles dans votre pays», ajoutait le dirigeant d’Aqmi.

Six combattants avaient été tués lors de ce raid contre une base de l’Aqmi au Mali pour libérer l’otage français Michel Germaneau, enlevé le 19 avril dans le nord du Niger. L’Aqmi a annoncé ensuite avoir exécuté le Français le 24 juillet pour venger la mort de ses membres.

Conseils aux voyageurs et réactivation du plan «Vigipirate»

Bernard Valero a rappelé que les «Conseils aux voyageurs» du Quai d’Orsay sont mis à jour en temps réel afin de fournir aux ressortissants français «une information fiable et complète».

Concernant la sécurité sur le territoire français, les services du Premier ministre avaient révélé lundi que le plan «Vigipirate» avait été ravivé «pour la période comprise entre le 2 août et le 15 septembre».

Vigipirate, dispositif sécuritaire antiterroriste, reste au niveau rouge (avant-dernier de la gradation), mais «les lieux de culte sensibles, les sites touristiques symboliques, les espaces accueillant de grands événements, les grands magasins et les grands centres commerciaux devront faire l’objet d’une vigilance particulière», selon une lettre du directeur de cabinet du préfet de police, Jean-Louis Fiamenghi.

source : leparisien.fr