Francaisdefrance's Blog

12/11/2011

Kenya : un réfugié chrétien battu à cause de sa foi !

Et ça continue! A part ça, la christianophobie est une invention. En revanche: SUS aux acteurs de l’islamophobie!

Un de ces jour, le vent va tourner. Et là, ce ne sera pas le gibier qui manque en terres Occidentales… Ben oui. Nous serons obligés d’en arriver là. Pourquoi les musulmans auraient de le droit de persécuter les chrétiens sur leurs terres et nous ne pas toucher aux musulmans qui envahissent les nôtres, avec la complicité d’un tas d’ ignorants qui les soutiennent. 

« Touche pas à mon pote« , est le slogan d’une certaine association rentrant dans le cadre des ignorants précités. On ne va surtout pas les toucher, vos « potes ». Du moins, pas de tout près… La connerie est contagieuse.

FDF

« Ce qu’il faut retenir de cette christianophobie mondiale, de ces actes barbares perpétrés par les musulmans, c est que  si nous les laissons prendre la majorité chez nous,   CES TRAITEMENTS BARBARES  NOUS SERONT RESERVES …………….à vous,  à moi , à vos familles,  tous « LES SOUS CHIENS BLANCS »  pour lesquels ils ont une haine féroce. »

JC JC


.


Hassan, un chrétien somalien de 25 ans réfugié au Kenya a été attaqué et laissé pour mort. Transporté à l’hôpital, ses jours ne sont plus en danger

page-fr-kenya

« Même après l’attaque dont mon fils a été victime, je continue de faire confiance à Dieu. Je sais qu’il nous protège. Je ne retournerai pas à l’islam, je reste fidèle à Christ. » Bien que choquée par ce qui est arrivé à son fils, la mère d’Hassan reste ferme.

Hassan lui-même affirme que ce qu’il a vécu n’a pas fait vaciller sa foi en Jésus : « Alors qu’ils étaient en train de me frapper, je priais » a confié le jeune homme qui s’est converti à l’âge de sept ans.

C’est en rentrant chez lui après avoir fait quelques courses, le 27 octobre dernier dans la soirée, que Hassan a été agressé parsix islamistes. Armés de barres de fer et de gourdins, ils l’ont frappé pour le mettre à terre avant de lui donner des coups de couteau, de lui enlever ses vêtements et de le piétiner.

Ils l’ont ensuite déposé sur le parvis d’une église presbytérienne. C’est là qu’une passante l’a trouvé, gisant dans une marre de sang. Hassan a très vite été conduit à l’hôpital et aujourd’hui il se remet doucement de ses blessures.

« Ce qui est arrivé à mon fils est l’aboutissement des menaces que j’ai reçues de la part de mes voisins » explique la mère d’Hassan. « Ils avaient deviné que nous étions chrétiens. Ils ont entendu les petits chanter des cantiques et ils pensent même que je suis la responsable de l’église de maison que nous fréquentons. A présent, nous devons déménager. »

Deux des agresseurs ont été arrêtés mais depuis, la mère d’Hassan craint des représailles en raison de sa conversion au christianisme.

Des centaines de milliers de réfugiés fuyant la famine et les terroristes shebab de la Somalie ont trouvé refuge dans des camps, au NE du Kenya voisin.

Source:  http://www.portesouvertes.fr/

08/11/2011

Kenia: attaque à la grenade dans une église !

Tombe chrétienne profanée. S’il n’ y avait que ça…

Ca commence à dépasser les limites de l’entendement, tous ces actes de christianophobie à travers le monde. Et si agissait de même avec les mosquées défigurant nos terres occidentales ?

Mais nous autres, nous ne sommes pas de barbares primitifs. Depuis longtemps, notre cerveau fonctionne correctement…

On nous taxe d’islamophobie et nous sommes punis par NOS lois pour ça; mais ce ne sont que des paroles; pour l’instant. Tant va la cruche à l’eau…

FDF

.


Deux personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées lors d’une attaque à la grenade dans l’enceinte d’une église à Garissa, dans l’est du pays. Une autre grenade lancée à l’entrée d’une base militaire n’a pas explosé.

Ces deux attaques se sont produites samedi vers minuit et s’ajoutent à de nombreux autres actes de violences survenus au Kenya ces dernières semaines.

Garissa est une ville garnison dont la majorité des habitants sont des musulmans.

Elle se trouve à 70 km de Dadaab qui abrite plus 400 000 réfugiés en majorité somaliens.

Source: http://prophetie-biblique.com/

20/10/2011

Marie Dedieu: le comble de l’ignominie !!!

Ce sont vraiment des pourritures, des ordures, des sous-merdes! Les mots me manquent. Et pire, encore, ces fumiers ne subiront pas de représailles. C’est Gérard Longuet qui le dit! C’est honteux!
Mais envoyez la Légion! Et PAS de prisonniers !!!
Et comme dit Henri: « 

pas de représailles ?  
J’ai du mal à le croire :une poignée de commandos et se serait réglé non ?
Ça chie dans son froc ou quoi ?
Cela s’appelle aussi de la désertion devant l’ennemi ! »
FDF
.

Les ravisseurs de Marie Dedieu veulent vendre sa dépouille !!


  • Les ravisseurs de Marie Dedieu, enlevée au Kenya, et décédée en Somalie, cherchent à vendre sa dépouille.

    Les ravisseurs de Marie Dedieu, enlevée au Kenya, et décédée en Somalie, cherchent à vendre sa dépouille.

    Photo : Reuters

+ LIRE AUSSI. L’otage enlevée au Kenya est décédée

Gérard Longuet, ministre de la Défense, a annoncé jeudi que les ravisseurs de Marie Dedieu, l’otage française morte en Somalie, cherchaient « à vendre sa dépouille », précisant toutefois que l’armée française ne mènerait pas de représailles.

« Le comble de l’abjection »

« Les preneurs d’otages cherchent même à vendre la dépouille, c’est le comble de l’abjection », a déclaré M. Longuet sur i-TELE, à propos de Marie Dedieu, dont la mort a été officialisée mercredi. Mais la France ne mènera pas de représailles car les preneurs d’otage ne sont qu’une « petite bande », a-t-il ajouté.

« Prendre une femme de cet âge, malade, paralysée, ne pas lui donner ses médicaments, laisser développer une septicémie dont elle est vraisemblablement morte, et proposer la vente de la dépouille ! Ce sont des gens qui ne méritent que le mépris », a déclaré M. Longuet.

Cependant, l’armée française ne programme pas de représailles car il s’agit « d’une petite bande, d’une petite minorité, une exception qui déshonore ce territoire, mais ce n’est pas le territoire », a-t-il souligné.

« Peu de chances qu’ils soient punis »

L’armée kenyane intervient en revanche car « le tourisme est un des facteurs de développement du Kenya. Ils ne peuvent laisser des pirates d’origine somalienne faire la loi sur leurs côtes et peut-être demain dans leurs réserves », a expliqué le ministre.

M. Longuet s’est montré pessimiste sur les chances de voir les ravisseurs de Marie Dedieu, morte à 66 ans, jugés et punis. « Le plus vraisemblable est qu’ils se détruisent eux-mêmes parce que c’est un climat de guerre civile permanent. »

La mort de Marie Dedieu, tétraplégique souffrant d’un cancer et d’insuffisance cardiaque, avait été annoncée mercredi par le ministère des Affaires étrangères. Marie Dedieu vivait depuis une quinzaine d’années au Kenya.

Source: http://www.ouest-france.fr/