Francaisdefrance's Blog

23/06/2011

Mariage: faire relever le voile islamique au moment de la lecture du Code Civil serait un acte d’islamophobie ?

Quand on veut vivre en République Française, on doit de se plier aux lois de la République Française! Que ce soit dans n’importe quel domaine. Un mariage se déroule devant un officier d’état civil. Lequel fait appliquer le CODE CIVIL… Et pas le coran! Tous les moyens sont bon pour faire fonctionner la stigmatisation.

FDF

.

La mariée devait-elle se dévoiler ?

Le 9 juin, l’adjointe au maire du 9e arrondissement a demandé à une jeune femme de relever sa « voilette » pour procéder à son mariage. « Une interprétation abusive de la loi qui n’est pas acceptable », réagit Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon. 

Le 9 juin dernier, Samira et Ali (1) se disent oui, à la mairie du 9e arrondissement. Pourtant, à la sortie, la jeune femme est en pleurs. Les deux époux fulminent contre l’adjointe qui, quelques instants plus tôt, a demandé à la mariée de relever son voile au moment de la lecture du Code Civil

Benhamed ()

« Respecter les lois de la République »

« Je les fais toujours se découvrir, qu’elles portent une voilette ou un chapeau« , précise Fatiha Benahmed, également conseillère régionale (Europe Ecologie-Les Verts, photo ci-contre). Une requête destinée à vérifier l’identité de la jeune femme. Durant la cérémonie, le malaise était perceptible : l’époux garde le regard baissé et refuse à la fin de serrer la main à l’élue. « Ma religion me l’interdit« , lui expose-t-il. « Nous avons la même religion, je pourrais être votre mère« , réplique Fatiha Benahmed. Pour elle, elle a simplement « fait respecter les lois de la République« . 

La circulaire du 22 juin 2010 précise que les futurs époux doivent présenter une pièce d’identité avant leur mariage. Mais cet acte « ne dispense pas l’officier de l’état civil de vérifier visuellement l’identité des époux ainsi que des témoins« . « Par conséquent, le port d’une pièce vestimentaire dissimulant le visage d’un des futurs époux ou d’un témoin, quelle ait une vocation religieuse, traditionnelle ou décorative, ne permet pas à l’officier de l’état civil de contrôler le consentement des époux ni de s’assurer de l’identité« , précise le texte. Etait-ce le cas le 9 juin ? Le visage était-il réellement dissimulé au point de ne pouvoir procéder à la vérification de l’identité de l’épouse ? 

L’élue « a gâché le plus beau jour de leur vie »

kabtane ()

« C’est une interprétation abusive de la loi qui n’est pas acceptable« , réagit Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon (photo ci-contre). Pour lui, « la multiplicité des lois contre les musulmans fait que même les élus se perdent en conjecture« . La coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI) prend aussi l’affaire au sérieux. Son président Abdelaziz Chaambi, voit dans la requête de l’adjointe un « zèle islamophobe« . « On ne peut quand même pas me taxer d’islamophobie !« , s’exclame l’élue, musulmane issue d’une famille pratiquante. Un argument balayé par Abdelaziz Chaambi qui connaît « des arabes et mêmes des musulmans islamophobes« . 

« Cette attitude a gâché le plus beau jour de leur vie« , tempête le CRI. Et demander « des excuses publiques » de la part de Fatiha Benahmed et qu’elle soit démise de ses fonctions. Le maire, Alain Giordano, adopte pour l’heure une attitude prudente. Il a commandé à ses services un rapport sur les événements. « J’attends de voir le détail de ce qui s’est passé« , explique-t-il, notant ne pas avoir reçu de plaintes de la part des mariés. « Si l’ovale du visage est reconnaissable, on n’avait pas besoin d’aller plus loin« , reconnaît l’édile. Une constatation qui est laissée à l’appréciation de l’officier d’état civil. D’ailleurs, les deux maires d’arrondissement que nous avons contactés et qui célèbrent souvent des mariages n’ont pas la même position face à ce cas. 

chaambi ()

Ce mardi, l’élu a cependant renouvelé dans un communiqué « son soutien et sa confiance » à Fatiha Benahmed, communiqué co-signé avec le groupe Europe Ecologie de Lyon. Lequel poursuit : « Les accusations sont colportées par ceux-là mêmes qui, il y a quelques semaines invitaient des représentants du Hezbollah et du Hamas à Lyon« , visant Abdelaziz Chaambi (photo ci-contre) qui n’avait pu finalement tenir sa réunion publique, faute d’autorisation. Les écologistes voient dans sa réaction « une tentative de déstabilisation contre les élus qui ont à charge de faire respecter la Loi et l’esprit de la République« . 

Le maire assure qu’il « prendra ses responsabilités« , sans préciser si la tête de l’adjointe était en jeu. Il tient pour l’heure à relativiser les faits. Les deux époux ne comptent pas s’exprimer, ne souhaitant pas s’exposer. 

(1) Prénoms d’emprunts

Source: http://www.lyoncapitale.fr/

02/05/2011

La « gentille » grande mosquée de Lyon…

Faut pas en dire du mal. C’est pas bien. C’est un lieu de prières et c’est tout; un lieu d’amour, de paix et de tolérance. Comme toutes les autres mosquées de France (et d’ailleurs). Mais c’est étrange que n’importe quel « infidèle » ne puisse y mettre les pieds… Je pense qu’avec un bon déguisement et une excellente connaissance de la langue arabe, un « envoyé spécial » aurait bien des choses à raconter sur les prières et sermons qui y sont prodigués. Surtout à partir d’aujourd’hui avec la (probable) disparition soudaine de Ben Laden… Les appels à la haine et au jihad fusent déjà.

FDF

.

Grande mosquée : le préfet dément.

Concernant les informations relayées par le journal Le Monde mardi, et ayant pour origine le site Wikileaks, reprises et développées par Lyon Capitale mercredi, laissant entendre que la Grande Mosquée de Lyon serait « une base arrière d’Al Qaida en France« ; le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, a démenti formellement mercredi soir.

Il a précisé dans un communiqué envoyé à toutes les rédactions que ces « rumeurs » n’étaient « absolument pas confirmées par les services en charge des questions de terrorisme » et que Kamel Kabtane, Recteur de la Grande Mosquée de Lyon était « un interlocuteur légitime et reconnu par les autorités du département du Rhône« .

« La Grande Mosquée de Lyon ne saurait être considérée comme liée à une entreprise terroriste, a-t-il conclu. Si cette rumeur devait participer à un amalgame entre une religion ayant toute sa place dans la République et des terroristes reconnus et poursuivis comme tel, elle serait en tous points condamnable« .

Source: http://www.lyoncapitale.fr/

27/04/2011

Selon le Pentagone (via Wikileaks ), la grande mosquée de Lyon serait presentee comme un repaire d’al-Qaida…

S’il y en avait un seul que cette info n’étonnerait pas, ce serait moi… Bien sûr: quel non-musulman peut affirmer ce qui est prêché dans les mosquées de France???

FDF

.

WikiLeaks : la grande mosquée de Lyon présentée comme un repaire d’Al-Qaida…

Kamel Kabtane (D) et Philippe Barbarin, lors d’une cérémonie à la mémoire des moines de Tibhirine en mars dernier /Philippe Juste

Kamel Kabtane (D) et Philippe Barbarin, lors d’une cérémonie à la mémoire des moines de Tibhirine en mars dernier /Philippe Juste

L’information figure en toutes lettres dans une note secrète du Pentagone révélée par la dernière livraison de Wikileaks.

Destinée à aider les enquêteurs dans leur évaluation des suspects de terrorisme arrêtés notamment en Afghanistan mais aussi sur leur éventuelle appartenance à Al-Qaida, elle recense un certain nombre d’indicateurs susceptibles d’éveiller les soupçons. Sont ainsi considérés comme potentiellement dangereux les personnes entrées en Afghanistan après le 11-Septembre, celles portant au bras un modèle précis de montre de marque Casio (sorte de signe de ralliement) ou, encore, ceux qui ont été arrêtés en possession de postes de radio et de billets de 100 dollars.

Enfin, neuf mosquées sont dénombrées dont la fréquentation doit éveiller les soupçons puisque, toujours selon ce document, des membres importants d’Al-Qaida y auraient été formés ou recrutés. Cinq d’entre elles se trouvent dans des pays occidentaux et la grande mosquée de Lyon figure sur cette liste.

Interrogé hier, le recteur de la mosquée, Kamel Kabtane a aussitôt fait part de son indignation : « en 17 ans d’existence la mosquée n’a jamais fait l’objet d’une surveillance particulière et personne n’a été arrêté. Comment se fait-il que cette information que je considère comme malveillante et fantaisiste n’a jamais été prise en considération par les services français ? »

Source: http://www.leprogres.fr/

27/03/2011

A Lyon, on a rendu hommage aux moines de Tibhérine…

Mais que faisaient là les musulmans? Devoir de repentance? Je ne pense pas… Petit rappel que la christianophobie est omniprésente au Maghreb? Plutôt… Il n’y a qu’à voir l’état des églises (qui restent) en Algérie et des cimetières chrétiens sans cesse profanés et laissé à l’abandon. Pendant ce temps, en France, on leur construit des mosquées; à nos frais…

FDF

.

Un hommage multiconfessionnel a été rendu samedi à Lyon à la cathédrale St Jean pour le 15e anniversaire de l’assassinat des moines de Tibhérine en Algérie.

Etaient présents le cardinal Barbarin, Azzedine Gaci, président du Conseil Régional du Culte Musulman et Kamel Kabtane, le recteur de la Grande Mosquée de Lyon. Des membres des familles de certrains des moines assassinés à Tibhérine ont assisté également à cet hommage.

Rappel de ce massacre: dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, 7 moines trappistes étaient enlevés dans leur monastère de Tibhérine après une opération « attribuée » au GIA algérien. Ils avaient été retrouvés assassinés deux mois plus tard provoquant un émoi général dans le pays.

Source: http://www.lyonmag.com/

09/12/2010

Des vigiles bientôt au pied des mosquées?

On croyait avoir tout vu; ben non. Ils sont au courant des églises et cimetières chrétiens profanés en Algérie? Lisez ce qui suit…

FDF

.

Le recteur de la grande mosquée de Lyon veut des moyens pour protéger les lieux de culte…

Kamel Kabtane, le recteur de la grande mosquée de Lyon, a réclamé « des moyens pour protéger nos mosquées » lors d’un rassemblement mercredi devant la grande mosquée de Roanne (Loire), cible de dégradations le week-end dernier, a constaté un correspondant de l’AFP.
La porte vitrée de la mosquée An Nour de Roanne a été brisée dans la nuit de samedi à dimanche et un autocollant portant une croix celtique et la mention « La France aux Français » apposée sur le « O » du mot mosquée sur le panneau d’entrée, selon une source proche de l’enquête. 


Une trentaine de personnes, dont des membres des communautés musulmane et juive, des élus locaux et des représentants d’associations anti-racistes, se sont rassemblées devant la grande mosquée de Roanne, en début d’après-midi.
« Nous sommes venus dire toute notre inquiétude face à la multiplicité des actes de ce genre », a déclaré M. Kabtane, soulignant que « 25 actes anti-musulmans ont été recensés en France en 2010 contre des cimetières civils ou militaires et des mosquées ».
« C’est la troisième fois que des actes de cette nature visent la grande mosquée de Roanne et jamais les auteurs ne sont inquiétés », a-t-il déploré.
« La mise à l’index, la stigmatisation depuis deux-trois ans en France de la communauté musulmane est peut-être le terreau de la montée de l’islamophobie. Il faut des moyens pour protéger nos mosquées », a conclu le recteur qui a ensuite été reçu par le sous-préfet et le procureur de la république de Roanne.

Source: http://www.leparisien.fr/