Francaisdefrance's Blog

25/02/2012

Marseille 2: le retour…

Ce n’est plus le pays du pastis, mais celui de la kalachnikov…

Pillé chez JPPS qui confirme mon précédent billet sur cette belle ville de Marseille où il fait bon vivre: quand on échappe aux balles perdues… Merci JP.

FDF

.

MARSEILLE : UNE ENCLAVE ISLAMIQUE ?

Marseille. Nouveau règlement de comptes : un jeune de 21 ans abattu

Marseille

Les semaines passent et se ressemblent à Marseille où un énième règlement de comptes a coûté la vie à un jeune homme de 21 ans hier en fin de soirée. L’un de ses amis est quant à lui légèrement blessé.

Tout s’est déroulé dans l’un des quartiers nord de la ville : un homme seul et casqué a fait irruption dans un snack de la cité « Le Mail » dans le 14ème arrondissement avant de faire feu sur la victime à l’aide d’un pistolet-mitrailleur.

Touché à deux reprises à la tête, le jeune homme de 21 ans n’a pu être sauvé. Celui-ci était connu de la justice pour de « petits délits » mais le préfet de police Alain Gardère a précisé qu’il était « prématuré » d’évoquer la piste du trafic de stupéfiants, qui semble « étonnante » dans ce quartier.

16 morts en 2011

Après une série noire de fusillades fin 2011, il s’agit du premier règlement de compte depuis le début de l’année. En décembre, des tirs de kalachnikov avaient fait plusieurs morts dans l’agglomération et quatre cadavres avaient été retrouvés dans des voitures en flamme. Fin novembre, un policier avait été tué dans une course-poursuite et les forces de l’ordre avaient abattu un braqueur qui leur tirait dessus à la sortie d’un magasin, en plein jour.

L’année dernière, 20 règlements de comptes ont été recensés dans les Bouches-du-Rhône (29 victimes dont 16 décédées), dont 15 à Marseille (23 victimes dont 13 décédées), selon les chiffres de la préfecture.

Faits divers

Marseille. Fusillade dans une cité : une homme placé en garde à vue

Une voiture de police à Marseille.

Un jeune homme de 21 ans, accusé d’être l’auteur d’une fusillade fin décembre dans un quartier est de Marseille, a été arrêté et placé en garde à vue ce week-end à la brigade criminelle de la police judiciaire. Le 30…Publié le 09 Janvier 2012

 

Grand Sud

Marseille. Deux jeunes gravement blessés dans une nouvelle fusillade

Photo prise le 1er décembre 2011 d'une saisie par la police à Marseille de lance-roquettes, armes de poing et kalachnikov

Les jours se suivent et se ressemblent à Marseille qui a une nouvelle fois connu une tentative de règlements de compte hier soir. Deux jeunes de 18 et 23 ans ont été pris pour cibles par plusieurs agresseurs, alors qu’ils se trouvaient dans leur véhicule, dans…Publié le 31 Décembre 2011

Faits divers

Guerre des gangs à Marseille : trois morts de plus

Des enquêteurs de la police judiciaire et de la police technique et scientifique inspectaient hier la voiture calcinée./AFP

Les corps de trois hommes carbonisés dans une voiture ont été retrouvés le 25 décembre, peu avant minuit. Sans doute un règlement de comptes entre trafiquants de drogue. La guerre des cités a fait trois morts de plus, au terme d’une semaine…Publié le 27 Décembre 2011

Grand Sud

Nouvelle fusillade à Marseille : un ado de 14 ans pris pour cible

Photo prise le 1er décembre 2011 d'une saisie par la police à Marseille de lance-roquettes, armes de poing et kalachnikov

Les jours se suivent et se ressemblent malheureusement à Marseille. Après la mort d’une jeune de 17 ans, abattu par les tirs de Kalachnikov jeudi dernier, c’est un ado de 14 ans qui a été pris pour cible vendredi soir dans une cité des quartiers sud de la…Publié le 24 Décembre 2011

Grand Sud

A Marseille les policiers seront équipés de fusils à pompe

Les BAC des Bouches-du- Rhône seront les premières à être dotées d'ici la fin de l'année./Photo DDM, Thierry Bordas

Annonçant hier le décès du policier Eric Lalès abattu lors d’une fusillade à la kalachnikov fin novembre à Marseille, le président de la République a promis que les brigades anticriminalité (Bac) seraient désormais équipées de 150 fusils à pompe et de 600 boucliers balistiques souples…Publié le 09 Décembre 2011

Faits divers

À Marseille, c’est la guerre des kalachnikovs

Les policiers marseillais étaient plus de 500 hier à manifester leur mécontentement de la préfecture./AFP

Les projecteurs sont braqués sur Marseille et l’inondent d’une lumière crue et accusatrice. Comment donc la cité a-t-elle pu laisser sa délinquance se développer à ce point ? En une semaine, la ville et ses environs ont été secoués par des faits divers d’une violence exceptionnelle : trois…Publié le 03 Décembre 2011

 

Faits divers

Marseille. Encore un mort dans une fusillade à la Kalachnikov

Des policiers sur les lieux d'une fusillade à Marseille, le 28 novembre 2011

VIDÉO — Une fusillade à la Kalachnikov a fait un mort et un blessé grave dans la nuit de jeudi à vendredi dans les quartiers Nord de Marseille (Bouches-du-Rhône). C’est la troisième fusillade de la semaine enregistrée dans la ville après…Publié le 02 Décembre 2011

Source: http://cafephilodedroite.blogspot.com/

27/01/2012

Gentillesses venues de « là-bas »…

Joli petit commentaire…

FDF

.

kalachnikov commented on L’autenthique raciste du jour est…

L’autenthique raciste du jour est… « Francaisdefrance’s Blogfrancaisdefrance.wordpress.com/…/lautenthique-raciste-du-jour-est/En cache
+1 publié par vous pour ce contenu Annuler
1 août 2011 – Voir plus bas. FDF . Auteur : KALASHNIKOV (IP : 193.251.8.4 , LNeuilly-152-22-9 -4.w193-251.abo.wanadoo.fr). E-mail : sgb5@hotmail.fr …
L’autenthique raciste du jour est… « Francaisdefrance’s Blogfrancaisdefrance.wordpress.com/…/lautenthique-raciste-du-jour-est/En cache
+1 publié par vous pour ce contenu Annuler
1 août 2011 – Voir plus bas. FDF . Auteur : KALASHNIKOV (IP : 193.251.8.4 , LNeuilly-152-22-9 -4.w193-251.abo.wanadoo.fr). E-mail : sgb5@hotmail.fr …
L’autenthique raciste du jour est… « Francaisdefrance’s Blogfrancaisdefrance.wordpress.com/…/lautenthique-raciste-du-jour-est/En cache
+1 publié par vous pour ce contenu Annuler
1 août 2011 – Voir plus bas. FDF . Auteur : KALASHNIKOV (IP : 193.251.8.4 , LNeuilly-152-22-9 -4.w193-251.abo.wanadoo.fr). E-mail : sgb5@hotmail.fr …
L’autenthique raciste du jour est… « Francaisdefrance’s Blogfrancaisdefrance.wordpress.com/…/lautenthique-raciste-du-jour-est/En cache
+1 publié par vous pour ce contenu Annuler
1 août 2011 – Voir plus bas. FDF . Auteur : KALASHNIKOV (IP : 193.251.8.4 , LNeuilly-152-22-9 -4.w193-251.abo.wanadoo.fr). E-mail : sgb5@hotmail.fr …

C’EST PAS MA VRAI ADRESSE IP CONNARD, BATARD.
C’EST PAS MA VRAI ADRESSE IP CONNARD, BATARD. VAS TE FAIRE ENCULER

***************************

On le sait, sous-merde! Tu es à Alger… Mais viens montrer ta tronche de rat en France. Nous avons un comité d’accueil très efficace…

Bienvenue en France!!!

.

A mes lecteurs: avez vous remarqué la prédisposition innée de ces sous-merdes qui ne pensent qu’à la sodomie… Ca vient du « prophète, je pense…

FDF

31/12/2011

L’argent de la drogue à Marseille: des chiffres impressionnants.

De quoi passer un joyeux réveillon pour les dealers, sans penser aux ados qu’ils tuent à petit feu…

Bande de salopards !!!

FDF

.

Les incroyables comptes d’un dealer marseillais


La cité de la Visitation, dans les quartiers nord de Marseille, où se déroulait le trafic décrit dans le carnet retrouvé sur place. Banlieue « défavorisée », qu’ils disent…

.

Le réseau inscrivait tout sur un petit bloc-notes. Ce document rare a été saisi par la police de la Cité phocéenne.

La police marseillaise a mis la main sur un document exceptionnel: la comptabilité d’un caïd local du trafic de stupéfiants, méticuleusement détaillée sur les feuillets d’un petit bloc-notes. Une version simplifiée des livres de comptes d’Al Capone, en somme, découverte dans les parties communes d’un immeuble annexées par les trafiquants, dans la cité de la Visitation, dans les quartiers nord de la Cité phocéenne, là où se multiplient les règlements de comptes à la kalachnikov entre « jeunes » de 17 à 20 ans.

Le «bénéfice», inscrit en toutes lettres par ce scribe consciencieux du commerce de cannabis et de cocaïne, dépasse les 100.000 euros par mois. Pour une seule cité! Plus d’un million d’euros d’argent sale par an, empochés «net d’impôts», dans un seul point de vente de la ville. On comprend mieux les enjeux de la guerre de la drogue à Marseille, où le nouveau préfet de police, Alain Gardère, a focalisé son action sur 25 cités sensibles.

Le gang de la Visitation a été, pour l’essentiel, mis hors d’état de nuire à la mi-novembre par l’antenne marseillaise de l’Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS). Mais l’affaire est loin d’être terminée. Elle a donné lieu à une nouvelle arrestation cette semaine. Il y a un mois, deux des interpellés, âgés de 26 et 51 ans, avaient été présentés comme les chefs du réseau. «L’un d’eux était sans doute l’auteur des feuillets de compte», estime un policier, en attendant d’éventuelles analyses graphologiques.

«Chefs d’entreprise»

Le précieux document éclaire, en tout cas, sur la psychologie de cette nouvelle génération de voyous. «Ils brassent tellement d’argent qu’ils se rêvent désormais en chefs d’entreprise!», estime un commissaire de la PJ locale.

La demi-douzaine de membres de la bande subvenait aux besoins de familles entières. Le seul «coût de fonctionnement» du réseau s’élevait à 50.000 euros par mois, pour payer les intermédiaires et l’armée des petites mains impliquées dans le trafic. Les seules «nourrices», qui gardent la marchandise, recevaient un vrai salaire de cadre: 19.000 euros à se diviser en quatre. «De quoi ruiner la valeur du travail!», se désole un officier de police des quartiers nord.

À la Visitation, point de vente conquis de haute lutte, le réseau démantelé avait installé un véritable «drive-in» de la drogue, avec des dizaines de clients par jour. Un café servait à passer commande.

Une jeune femme de 25 ans alimentait les halls d’immeuble au gré des transactions. Le client n’avait plus qu’à faire un petit crochet en voiture pour payer et être servi. La drogue était achetée en gros en Espagne, les fournisseurs répondant aux «coups de chauffe» par des approvisionnements complémentaires depuis la région parisienne.

Un limier de la PJ locale l’assure: «La Visitation n’est pas le plus gros point de vente de la ville. Certaines grosses cités font vivre quatre ou cinq lieux de deal similaires.» Le policier l’assure également: «Si les balles fusent, ces derniers temps, c’est parce que la justice a mis derrière les barreaux des caïds dont le commerce, laissé en friche, suscite des convoitises.» Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le milieu qui s’étripe à Marseille serait un signe que la police fait son travail.


Un petit commerce de drogue à « 110.950 € de bénef par mois»

Le petit livre de comptes du réseau de la Visitation, à Marseille,  n’omet aucun détail. On y décrit  la «paye des employés (gérant, vendeur, guetteur)», les frais  de «nourriture» et les «arrangements», sous forme  de «remises clients», pour un total de 31.200 euros par mois.  Les «nourrices» ont perçu,  dans le même temps, 19.100 euros, Pour un total de «coût  de fonctionnement» du réseau  chiffré à 50.300 euros par mois.

Le prix du kilo de haschich est fixé  à 2250 euros. Le «bénéfice  sur la coupe (passage du kilo  aux morceaux» atteint 101.250 euros. Le «spé», autre produit, rapportait quant à lui «60.000 euros par mois».

Suit un petit calcul d’écolier: «60.000 + 101.250 = 161.250 – 50.300 =110.950 € de bénef par mois».

 L’un des points de guet était visiblement une maternelle.  Le «guetteur maternelle» touchait, en tout cas, à lui seul, 4 800 euros  par mois. Celui d’une «entrée» émargeait, pour sa part, à 6 000 euros, soit 100 euros la demi-journée.  Le «vendeur» et le «gérant» n’étaient pas trop gourmands, puisqu’ils ne percevaient  «que» 9000 euros.

Source: http://www.lefigaro.fr/


24/12/2011

Marseille: un bon nettoyage des écuries d’Augias s’impose…

Ce n’est plus la police, qu’il faut faire intervenir là-bas; c’est la Légion… Terminé de compter les points. 

FDF

.

Lundi dernier, le corps d’un homme, touché d’une balle en pleine tête, est retrouvé carbonisé dans une voiture sur un parking de Septèmes-les-Vallons, en banlieue de Marseille. Cette pratique consistant à faire brûler une victime dans son véhicule pour effacer toute trace exploitable avait été rodée par Farid Berrhama, dit «le Rôtisseur», un caïd de l’étang de Berre retrouvé criblé de balles en 2006.

À l’été, une mini-Saint-Barthélemy avait partiellement décapité le milieu. Le 20 juillet notamment, Roland Gaben, surnommé «le Caïd du Panier», 46 ans, était occis par quatre inconnus encagoulés, alors qu’il circulait à scooter non loin du domicile de sa compagne, dans un quartier résidentiel proche de l’hôpital Nord. Neuf jours plus tard, Souhel Hanna-Elias, 55 ans, une «figure» fichée au grand banditisme et ancien lieutenant de Francis le Belge, tombait le 29 juillet dans un cybercafé du centre-ville sous les balles d’un tireur non masqué à moto. L’année avait commencé de façon baroque lorsque, le 27 janvier, trois hommes furent tués et deux blessés, dont l’un grièvement, dans une fusillade orchestrée par un commando armé de kalachnikovs et de pistolets automatiques, dans le quartier Sainte-Marthe (nord).

Face à cette épidémie décimant une faune qui n’a pas plus rien à voir avec la pègre des années 1990, les forces de l’ordre ne se cantonnent guère à un simple décompte des points. «Un travail de fond est entrepris pour rétablir de façon visible et efficace la sécurité sur l’ensemble de l’agglomération et en particulier le grand centre-ville, observait jeudi Alain Gardère, préfet de police de Marseille. La lutte entreprise par la PJ en matière de stupéfiants dans près de vingt-cinq quartiers sensibles commence à produire ses fruits. » Selon nos informations, pas moins de 310 armes de tous calibres ont été confisquées dans les cités depuis le début de l’année, dont dix-sept fusils d’assaut de type Kalachnikov. Dans le même temps, près de soixante-dix malfaiteurs, condamnés à des peines non exécutées, ont été interpellés depuis janvier. «Notre volonté, jour après jour, est de vidanger avec méthode la voyoucratie en retirant les petits caïds du circuit et en les frappant au portefeuille », confie un commissaire de terrain.

Depuis septembre dernier, la lutte contre les trafics de stupéfiants s’est accentuée de façon singulière. Au terme de 150 opérations coup de poing, 212 trafiquants ont été appréhendés. Selon un dernier bilan, le «travail en profondeur» que revendique le préfet Gardère s’est manifesté par la saisie de 84 kg de résine de cannabis, 37 kg de cocaïne et environ 500.000 euros en espèces. Jeudi soir, des renforts de police étaient déployés aux abords du quartier endeuillé de la Castellane. Ce grand ensemble, où a grandi Zinédine Zidane, lutte contre la fatalité.

Source: http://www.lefigaro.fr/

Un petit classement des villes de France à éviter? C’est ici: http://tinyurl.com/3ka3qe

Les rois de la « kala »: encore à Marseille…

Et encore un « jeune » armé d’une « kala ». Et il a tué, cette fois. « On » ne dit pas son nom; juste son prénom: Seny. C’est prénom très usité au Sénégal et qui évoque l’islam… Ca vous suffit?

Un coup de couteau = une rafale de « kala ». La dure loi du milieu marseillais.

Je n’en rajouterai pas.

Le maire de Marseille (Gaudin) avait pourtant déclaré être « Fier d’être le maire de la première ville musulmane de France« 

Pas de quoi être fier…

.

FDF

.

Le jeune homme est soupçonné d’avoir abattu un adolescent de 17 ans, jeudi à Marseille. Il a été placé en garde à vue.

C’est sa propre mère qui a amené Seny D., 19 ans, à l’Évêché, le commissariat central de Marseille, après la mort, jeudi matin, d’un mineur de 17 ans, tué d’une rafale de kalachnikov dans son hall d’immeuble à La Castellane à Marseille. Seny a été placé en garde à vue.

D’après les premières déclarations du jeune homme, tout est parti d’une altercation avec sa victime quelques jours plus tôt dans une sandwicherie. La victime aurait porté un coup de couteau au visage de Seny D. Ce dernier, selon des témoins, aurait promis de revenir « lui régler son compte ».

Cet homicide, d’après les premiers éléments de l’enquête, est sans rapport avec les règlements de comptes sur fond de trafic de stupéfiants qui endeuillent Marseille depuis le début de l’année. Seny D. devrait être déféré devant un juge d’instruction en vue de sa mise en examen. La brigade de répression du banditisme enquête de son côté sur l’origine de la kalachnikov et cherche à en connaître la source.

Click here to find out more!

Source: http://www.lepoint.fr/

14/12/2011

« Chances pour la Belgique »: 4 morts et 122 blessés ! (BIS)…

Merci à Niklas de son info sur la page Facebook « supprimée ». Il fallait s’y attendre… Ahhhhhhhhhhhhh, le liberté d’information… Car sur son compte Facebook, à ce malade, j’ai pu voir à temps qui était très lié avec des groupuscules islamistes et parlait d’Allah…

« Tueur présumé »… Faut arrêter de nous prendre pour des cons. Selon les lois, un criminel est dit « présumé » jusqu’à ce qui ait reconnu sa culpabilité… Celui-ci est mort; cherchez l’erreur…

FDF

.

Mise à jour du billet:

Le tireur du marché de Noël a fait trois morts, dont un bébé, avant de se suicider. La justice confirme par ailleurs que le corps d’une femme a été retrouvé chez l’auteur de l’attaque.

Le procureur général de Liège a révélé mercredi que le cadavre d’une femme a été retrouvé chez l’auteur de la tuerie de la veille, confirmant une information du journal local La Meuse. Cette femme de ménage sortait de chez sa voisine lorsqu’elle aurait croisé, le tueur « présumé », Nordine Amrani. Il l’aurait attirée chez lui avant de la massacrer. Une autopsie a été menée pour déterminer si elle a été violée. Le cadavre a été retrouvé dans un hangar utilisé par le tueur pour ses plantations de cannabis.

Ce meurtre aurait été perpétré mardi matin, juste avant l’attaque du marché de Noël, a précisé le procureur général de Liège, Cédric Visart de Bocarmé. Après avoir tué la femme de ménage, Nordine Amarani, 33 ans a semé la terreur en plein centre de la ville belge. Selon le récit de la procureur du Roi de Liège, Danièle Reynders, l’homme vêtu d’un treillis s’est installé sur le toit d’une boulangerie sur la place principale de la ville et a commencé à tirer au hasard sur les passants avec un fusil d’assaut Kalachnikov. Il a ensuite lancé trois grenades sur la foule faisant quatre morts et 122 blessés. «Il était seul et semblait très maître de ses actes. Il voulait toucher le plus de gens possible», a relaté un journaliste, témoin de la scène.

Le tireur s’est ensuite suicidé, a confirmé le procureur mercredi matin. Dans un premier temps, l’hypothèse d’un décès accidentel – provoquée par l’une de ses grenades – avait été évoquée. Au moment de sa mort, le tireur possédait encore plusieurs cartouches sur lui.

Source: http://www.lefigaro.fr/international/

Une kalachnikov découverte chez un membre de Sharia4Belgium !

Ils n’ont pas sur eux que des colliers de prière… Religion d’amour.

FDF

.

Amour, paix et tolérance…

.

La police a découvert une kalachnikov lors d’une perquisition chez un membre du mouvement extrémiste Sharia4Belgium à Deurne, écrivent Gazet van Antwerpen et Belang van Limburg. La perquisition a été menée après que ce membre de Sharia4Belgium, dont l’identité n’a pas été dévoilée, a mis l’arme en vente sur internet. L’homme disait vouloir vendre la kalachnikov pour se faire de l’argent. Ce nouvel incident prouverait que ce mouvement n’est pas juste un groupe d’illuminés rassemblés autour de leur leader Abu Imran. Il y aurait de plus en plus d’éléments montrant que ce mouvement évolue d’un groupe de croyants extrémistes vers des djihadistes, qui soutiennent activement des organisations terroristes, selon les journaux.

Source: http://www.lesoir.be/

08/12/2011

Le policier Éric Lales, grièvement blessé à Vitrolles est décédé !

J’avais prématurément annoncé son décès dans un précédent post, suite à un entrefilet (disparu depuis) et n’ayant pas trouvé confirmation, j’avais annulé mon billet sur cette tragédie… Et je m’étais posé des questions concernant cette « fuite ». Avec une balle dans la tête, le malheureux policier n’aurait pas du survivre. On le disait « avec un pronostic vital réservé »…

Et depuis ce meurtre, plus de nouvelles dans les médias… Tout de même bizarre.

Et soudain, c’est Sarkö Ier qui annonce ce matin la nouvelle du décès du policier; bizarre aussi. « On » évoque même qu’il était présent dans ses derniers moments.

Franchement, cet annonce me laisse perplexe. Surtout la date de l’annonce: ce matin.

Je n’en dirai pas plus…

Néanmoins, toutes mes condoléances à ses proches.

FDF

.

Le président Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi matin à la presse, lors d’une visite à l’hôtel de police de Marseille, le décès d’un policier grièvement blessé dans une fusillade fin novembre, après s’être rendu à son chevet à l’hôpital Nord. « Je vous annonce le décès du policier Éric Lales, abattu froidement par des délinquants sans scrupules, qui laisse une jeune veuve et deux petites filles orphelines », a déclaré le chef de l’État. « Je me suis rendu à l’hôpital, c’était ses derniers instants de vie, je veux dire bien sûr toute ma compassion à ses parents, à sa famille, à ses collègues aussi », a-t-il ajouté.

Accompagné du ministre de l’Intérieur Claude Guéant, Nicolas Sarkozy a rencontré, jeudi en fin de matinée, à l’Évêché, commissariat central de Marseille, l’ensemble des responsables de la police des Bouches-du-Rhône. « J’ai redit ma confiance au préfet Parant (Hugues Parant, préfet de région, NDLR) et au préfet Gardère (Alain Gardère, préfet délégué à la sécurité) », a-t-il affirmé à l’issue de cette réunion. « Tout sera mis en oeuvre, absolument tout, pour que les criminels qui ont fait ce qu’ils ont fait soient déférés devant la justice et qu’ils soient sanctionnés à la hauteur de la gravité de ce qu’ils ont commis comme crime odieux », a assuré Nicolas Sarkozy.

Fusillades à la kalachnikov

Pour le syndicat Unité Police SGP-FO, « l’heure est au recueillement et à l’émotion face à une famille entière plongée à jamais dans la douleur ». Avec la perte d’Éric, la police nationale tout entière paye le prix fort. Une fois encore ! » a réagi le syndicat dans un communiqué. Le fonctionnaire, un père de famille de 37 ans, avait été atteint d’une balle de kalachnikov dans la tête et de deux à l’épaule, à l’issue d’une course-poursuite à Vitrolles, dans les Bouches-du-Rhône, avec des malfaiteurs, auteurs d’une série de cambriolages dans la nuit du 27 au 28 novembre dans plusieurs villes du département. Un des malfaiteurs avait été tué involontairement par un de ses complices, qui avaient réussi à prendre la fuite.

Les investigations ont été confiées à la division criminelle et de répression du banditisme de la police judiciaire (DCRB) de Marseille. Le département a été le théâtre, la semaine dernière, de trois fusillades à la kalachnikov, qui ont fait quatre morts, dont le policier, et un blessé grave.

Source: http://www.lepoint.fr/

28/11/2011

Un policier de la BAC grièvement blessé par balles à Vitrolles !

Je crois que ce n’est pas que sur les routes où la délinquance bat son plein. Bon; il est vrai que là, il y a du « fric facile » à se faire en criminalisant un papy sympa qui a oublié de mettre sa ceinture…

Dans l’affaire énoncée plus bas, il est à souhaiter que nos décideurs prennent conscience que le fait de tenter d’abattre des policiers est un acte grave, très grave. Surtout quand on sait dans quelles conditions ces derniers travaillent.

Il va falloir un jour à faire passer la lutte contre la véritable insécurité avant la politique…

 

FDF

.

De source proche de l'enquête, le malfaiteur décédé, Patrick Lombard, âgé d'une vingtaine d'années et membre de la communauté des gens du voyage, faisait partie du "gang des disqueuses", suspecté d'avoir cambriolé de nombreux commerces autour de Marseille à l'aide de disqueuses pour découper les rideaux métalliques.De source proche de l’enquête, le malfaiteur décédé, Patrick Lombard, âgé d’une vingtaine d’années et membre de la communauté des gens du voyage, faisait partie du « gang des disqueuses », suspecté d’avoir cambriolé de nombreux commerces autour de Marseille à l’aide de disqueuses pour découper les rideaux métalliques.

Un policier de la BAC d’Aix-en-Provence était entre la vie et la mort après avoir été grièvement blessé par balles à Vitrolles (Bouches-du-Rhône), dans la nuit de dimanche à lundi, par des malfaiteurs qui ont réussi à fuir au terme d’une course poursuite, ayant tué involontairement un complice.

Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant se rendra lundi après-midi à Marseille au chevet du policier. En déplacement à Lyon lundi matin, M. Guéant a exprimé son « indignation » et sa « tristesse », formulant le voeu que le policier « s’en sorte ».

Atteint d’une balle dans la tête et de deux dans le thorax, le sous-brigadier de la brigade anticriminalité d’Aix, Eric Lales, un père de famille de 37 ans, a été transporté à l’hôpital Nord de Marseille dans un état qualifié de « très grave » par la procureure de la République d’Aix-en-Provence, Dominique Moyal.

Selon une porte-parole de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille, le policier demeurait « dans un état critique » au bloc opératoire en fin de matinée.

Le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, en route pour Lyon, a exprimé son « indignation » et sa « tristesse », évoquant un « pronostic réservé » pour le policier.

Mme Moyal tiendra une conférence de presse dans son bureau au tribunal de grande instance à 16H30.

« C’est une affaire d’une terrible réalité. Ce sont des individus qui sont des cambrioleurs d’habitude. Celui qui a trouvé la mort a été arrêté plus de 40 fois par les services de police. Tant que ce type d’individus continuent d’exercer et ont ce sentiment d’impunité dans l’action, et bien lorsque les policiers les arrêtent, ils ouvrent le feu », a déclaré à l’AFP le préfet délégué à la Sécurité dans les Bouches-du-Rhône, Alain Gardère.

De source proche de l’enquête, le malfaiteur décédé, Patrick Lombard, âgé d’une vingtaine d’années et membre de la communauté des gens du voyage, faisait partie du « gang des disqueuses », suspecté d’avoir cambriolé de nombreux commerces autour de Marseille à l’aide de disqueuses pour découper les rideaux métalliques.

Les faits se sont déroulés vers 02H30 dans le parc d’activités « Les Estroublans » à Vitrolles. Le policier, « expérimenté et très bien noté », père de deux enfants, de huit et neuf ans, était le chef de bord de son équipage, installé à côté du conducteur.

« A priori au nombre de quatre », les malfaiteurs ont été interceptés par les forces de l’ordre après des cambriolages dans plusieurs villes du département, selon une source proche de l’enquête.

Repérés dans la nuit à un supermarché de Saint-Martin-de-Crau, puis à Aubagne et Venelles, ils sont pris en chasse par deux véhicules de la BAC, dont toutes les unités avaient été alertées. Les policiers jettent une herse, crevant les pneus de leur véhicule, une grosse cylindrée récemment volée où les enquêteurs ont retrouvé des produits surgelés.

Les braqueurs font alors feu avec « une arme automatique de type Kalachnikov », blessant le sous-brigadier, avant de prendre la fuite, laissant sur place un des leurs atteint à la tête.

« Il est mort d’une balle d’un de ses complices qui, en tirant sur le véhicule de police en balayage, l’a atteint au passage », a confirmé à l’AFP le directeur interrégional de la police judiciaire à Marseille, Roland Gauze. Une douzaine d’impacts ont été relevés sur le pare-brise du véhicule de police.

« Ce qui me préoccupe, c’est de constater que des malfaiteurs se munissent de Kalachnikov pour une série de casses nocturnes et n’hésitent pas à tirer sur des forces de police, leur but étant d’éviter à tout prix d’être interpellés », a ajouté M. Gauze.

« Il s’agit d’un acte odieux qui marque une volonté délibérée de tuer du policier », a dénoncé David-Olivier Reverdy, secrétaire régional du syndicat de police Alliance.

« Ce drame ne survient pas comme un coup de tonnerre dans un ciel serein. Il s’inscrit hélas dans un mouvement tragique d’augmentation d’actes violents avec usage d’armes à feu sur tout le territoire national », a déploré Nicolas Comte, secrétaire général du syndicat Unité SGP Police.

Au commissariat d’Aix, l’émotion est vive: un de ses policiers de la BAC avait déjà été blessé, à un bras, par une rafale de Kalachnikov lors du braquage du Pasino d’Aix, le 26 juin.

Source: http://www.lepoint.fr/

13/10/2011

Faut-il désarmer les policiers municipaux ?

Quelle question idiote! Dans certains coins de France (…), c’est tout simplement les envoyer à l’abattoir. La Police armée a déjà bien du mal pour riposter aux bandes ethniques bardées de « kalas »… Alors désarmer notre police municipale (qui est déjà fort peu équipée) c’est de la tentative de meurtre. Et je pèse mes mots.

Qu’est-ce qu’on peut entendre comme absurdités !

FDF

.

La proposition avancée par le socialiste Jean-Jacques Urvoas a provoqué la colère des professionnels.

Jean-Jacques Urvoas, secrétaire national du PS chargé de la sécurité

« Oui, car ils n’ont pas à jouer les supplétifs de la police nationale »

« Je m’attendais à la polémique suscitée par ma proposition de désarmement des polices municipales. En revanche, je déplore le caractère parfois indécent de certains arguments développés par des syndicats professionnels qui parlent d’autant plus fort que leurs adhérents ne sont guère nombreux.

Qu’on cesse en particulier d’instrumentaliser la mort tragique d’Aurélie Fouquet pour justifier la généralisation de l’armement. Cette jeune femme était justement armée, ce qui n’a hélas pas suffi à la sauver !

Je reste fidèle à l’esprit de la loi : ce sont les missions qui doivent déterminer l’armement et non l’inverse. Cela ne me semble donc pas le principal sujet à traiter dans l’avenir.

Depuis 10 ans, la majorité sortante n’a cessé d’augmenter, contre l’avis de l’Association des maires de France (AMF), les compétences des polices municipales pour les transformer en outil toujours plus répressif mais parallèlement, elle n’a procédé à aucune reconnaissance et n’a conduit aucune réflexion globale sur le rôle important qu’elles doivent jouer.

Quant à la relance par le ministre de la Commission consultative des polices municipales à quelques mois de l’élection présidentielle, cela fleure bon l’électoralisme. A mes yeux, ce n’est pas leur rendre service que d’en faire une force supplétive de la police nationale, dont elles viendraient pallier le désengagement.
Elles doivent, au contraire, cultiver leur singularité, qui est leur connaissance du terrain et leur sens du contact avec la population. »

Eric Ciotti, secrétaire national de l’UMP chargé de la sécurité

« Non, ce serait irresponsable face à une violence croissante »

« Les propositions de monsieur Urvoas sont totalement ahurissantes. Elles traduisent une méconnaissance totale du métier de policier municipal et des risques auxquels ils sont exposés. Je partage complètement le point de vue des syndicats.

Comme nous l’a malheureusement rappelé le drame de Villiers-sur-Marne en mai 2010 qui a coûté la vie à Aurélie Fouquet, policiers nationaux et municipaux sont aujourd’hui confrontés aux mêmes menaces.

Au quotidien, les policiers municipaux font face à une violence croissante et exercent leurs missions avec beaucoup de courage. L’arme est pour eux un équipement de protection et de dissuasion. Et, le cas échéant, de légitime défense.

Désarmer les policiers municipaux serait les placer en situation de danger et serait irresponsable. A titre personnel, je suis favorable à un armement obligatoire. Pour certaines communes et dans la mesure où les conditions de formation sont réunies.

Au-delà de cette question, les policiers municipaux doivent occuper une place majeure dans la chaîne de sécurité. Sans eux, le niveau de délinquance serait plus élevé.

Mon souhait est que nous favorisions une meilleure articulation avec la police nationale. La police municipale est un outil supplémentaire pour la sécurité dans le cadre de conventions de coordination, qu’il faut sans doute améliorer, certaines missions pourraient être étoffées en respectant les réserves émises par le Conseil constitutionnel. »

Vive réaction syndicale

La FA-FPT Police Municipale réagit vivement à ce débat paru dans la Gazette des communes : « La démonstration de Jean-Jacques Urvoas trahit une vision angélique de notre société, très loin du pragmatisme que l’on attend d’un responsable politique. Il est pourtant possible d’aller encore plus loin dans ce raisonnement. Monsieur Urvoas pourrait sauver tous les fonctionnaires de police nationale, gendarmerie, douanes, nos militaires et surtout qu’il n’oublie pas les convoyeurs de fond qui en ont très certainement assez d’être attaqués au lance roquette pour de l’argent qui ne leur appartient même pas. (…) S’il veut porter un combat utile à toutes les forces de sécurité et accessoirement aux Français, qu’il s’attache plutôt à trouver une solution pour éradiquer toutes les armes de guerre en circulation chez les voyous et faire qu’elles ne tuent plus ni des policiers, ni des convoyeurs, ni de simples citoyens. »

Source: http://www.lagazettedescommunes.com/

30/08/2011

Lutte contre la délinquance: jeu de chaises musicales à Marseille…

On use les préfets, à Marseille; mais pas l’insécurité. C’est ça qui est révoltant. Si nos hautes instances croient que le fait de changer de préfet comme de chemise va résoudre le problème de la « première ville musulmane de France« , comme le dit fièrement le maire de la cité phocéenne, JC. Gaudin, personne n’y croit. C’est un effet d’annonce pour calmer les esprits, c’est tout.

A savoir : « Le Préfet se doit de garder une neutralité politique absolue et d’appliquer la politique du Gouvernement en place sans exprimer ses propres opinions. »

Donc, il obéi aux ordres venus d’en haut. Dans le cas qui nous intéresse, le préfet limogé a tout simplement servi de bouc émissaire de l’échec en matière de lutte contre la délinquance décidée par les les hautes autorités qui le jettent comme un vieux papier aux ordures. Le nouveau préfet ne fera pas mieux.

Il faut du concret, dans cette affaire. Pour résoudre ces problèmes de délinquance, c’est l’armée ou la Légion, qu’il faut envoyer.  Point barre…

C’est la guerre civile, à Marseille. Agissons avant que d’autres villes soient contaminées.

FDF

.

Et monsieur le maire; il ne se sent pas un peu responsable, des fois?

Petite remarque: l’écharpe de maire se met avec le bleu « au dessus », m’sieur Gaudin…..

.

La Cité phocéenne a accueilli ce lundi, Alain Gardère, le troisième préfet délégué à la défense et à la sécurité en deux ans.

Éclaboussée par les règlements de compte à la kalachnikov en plein jour, minée par les rackets et les trafics de drogue rongeant les cités, Marseille semble comme engluée dans une spirale délinquante où l’on détrousse et braque jusqu’en centre-ville. Les résultats des premiers mois de 2011, notamment marqués par un bond de 40% des vols à main armée sur la ville, en témoignent. Les récentes prises d’assaut de trains de marchandises et de voyageurs par des bandes d’inconnus bloquant les voies façon attaque de diligence, le viol d’une fillette de 13 ans dans le quartier de la gare Saint-Charles et le hold-up d’une banque à proximité du commissariat n’ont fait que parachever un sombre tableau.

À l’occasion de sa troisième visite dans la Cité phocéenne depuis son arrivée Place Beauvau, Claude Guéant a affiché sa fermeté vis-à-vis des criminels et des délinquants qui, ici comme ailleurs, seront «poursuivis, arrêtés et mis hors d’état de nuire». Soucieux de restaurer l’ordre républicain, comme cela a été fait en Seine-Saint-Denis ou à Grenoble avec l’arrivée de préfets à poigne comme Christian Lambert ou Éric Le Douaron, le ministre de l’Intérieur promet une thérapie de choc à Marseille. Car, sur place, les règles du jeu ont changé. Le grand banditisme à l’ancienne, marqué par les faits d’armes de Jacky le Mat ou Francis le Belge, a cédé le pas à une délinquance de cité assez tenace.

Une «nouvelle stratégie de sécurité»

«Une réponse policière plus adaptée était nécessaire, assure Jean-Claude Delage, secrétaire général du syndicat de police Alliance. Marseille n’est pas devenue le Bronx, mais il faut reconnaître qu’un effort doit être consenti en matière de collecte du renseignement et d’investigation dans les quartiers. Moins qu’à Paris, les forces de l’ordre ont pu anticiper les difficultés que l’on connaît aujourd’hui. » En installant lundi le préfet Alain Gardère, pur produit de la sécurité publique, en remplacement de son prédécesseur, issu de la police judiciaire, Claude Guéant appelle de ses vœux la mise en place d’une «nouvelle stratégie de sécurité ». En clair, sortir d’une organisation classique et trouver une «parfaite synergie» entre policiers et gendarmes afin de lutter en profondeur contre la petite et moyenne délinquance.

Plus qu’un simple coordinateur, le nouvel homme fort de la sécurité marseillaise dirigera en personne l’action des services. Alain Gardère, sous les ordres du préfet Michel Gaudin, a été l’un des artisans des bonnes recettes de la police d’agglomération à Paris. Plus réactive, elle a fait chuter de 25% la délinquance à Paris entre 2001 et 2009. L’arrivée de 140 policiers supplémentaires, dont une quarantaine affectés directement à Marseille, et le renfort ponctuel de 200 CRS dans la Cité phocéenne devraient apporter une bouffée d’oxygène sur la Canebière, le Vieux-Port et les quartiers nord. Insistant sur «l’énergie et le professionnalisme » des policiers et des gendarmes, le ministre de l’Intérieur observe un retournement de tendance, marqué par des replis respectifs de 7,35% et 2% de la délinquance générale en juin et juillet dernier.

Renforts policiers et nouveaux crédits

«L’engagement sera tenu»: Claude Guéant a confirmé lundi le renfort de 100 policiers issus de la sécurité publique. «51 seront en poste dès le 1er septembre, 52 autres arriveront d’ici la fin du mois», a détaillé le ministre, précisant qu’il a décidé de «maintenir pour le mois de septembre la CRS supplémentaire arrivée en août et d’en rajouter une deuxième ce qui au total représente un renfort ponctuel de 200 policiers». Ces forces mobiles s’ajoutent aux deux unités qui travaillent de manière permanente à Marseille. Côté crédits, une enveloppe complémentaire de 267.000 € a été attribuée au profit de la police marseillaise pour engager des réservistes. Pour accroître encore la présence policière sur le terrain, l’Intérieur a pris des dispositions pour payer des heures supplémentaires pour le second semestre 2011. Au total, 55.721 heures seront indemnisées, soit l’équivalent de 7.000 jours de travail supplémentaires d’ici à la fin de l’année.

Source: http://www.lefigaro.fr/

29/05/2011

Belgique voisine: un prisonnier s’est évadé de la prison de Lantin, aidé par 4 hommes armés de kalachnikovs.

« Chances pour la Belgique »… Y’a pas de raison. Nous avons les nôtres, de Momos. Et même leur pays d’origine n’en veut plus; c’est dire… Au fait: il était en tôle pourquoi, celui-ci?

FDF

.

Evasion et course-poursuite spectaculaires à la prison de Lantin

L’évadé s’appelle Mohamed El Jabbari, 28 ans. Considéré comme un détenu calme, il avait droit à certaines activités dans la prison. Ce matin, il procédait à l’entretien d’un atelier et a réussi à fausser compagnie aux gardiens. Il s’est alors empressé de rejoindre l’une des cours de la prison avant de s’évader.

Ses complices : 4 hommes armés

4 hommes armés ont d’abord découpé un grillage pour atteindre le mur de l’enceinte. Ils ont ensuite lancé une échelle de corde dans la cour. Mohamed El Jabbari, de son côté, a couru vers l’échelle pendant que ces complices, positionnés en haut du mur, tiraient à la kalachnikov en direction des gardiens qui tentaient de rattraper le détenu. 4 ou 5 coups auraient été tirés sans faire de victime.

Après l’évasion, la course poursuite… sans succès

L’évadé et ses 4 complices se sont enfuis à bord d’une voiture dont la plaque était volée. Un kilomètre plus loin, à Juprelle, ils font un accident et embarquent dans une autre voiture. S’ensuit alors une course poursuite avec les forces de police. Sans succès. Les individus courent toujours…

L’évasion suscite la polémique

L’endroit de l’enceinte où les complices ont placé l’échelle de corde est un angle mort. Aucune caméra ne permet de visualiser cette partie-là de la prison. Un problème qui a pourtant déjà été signalé auparavant… sans effet.

Source: http://www.rtl.be/info/

24/04/2011

« A part le sida, l’Afrique ne nous apporte rien »…

Perdu (volontairement) mais retrouvé par hasard dans certaines archives…

Quand on sait que la majeure partie de l’aide humanitaire envoyée par « devoir de repentance » n’arrive pas jusqu’aux intéressés et est utilisée pour l’achat d’armes destinées aux guerres tribales internes… Continuez à donner.

FDF

.

Kevin Myers - The Irish Independent - Africa is giving nothing to anyone -- apart from AIDS(Africa is giving nothing to anyone — apart from AIDS)

Article paru dans “The Irish Independent”, le 10 juillet 2008.

par Kevin Myers, journaliste et éditorialiste irlandais.

« Alors même que les États africains refusent de prendre des mesures pour restaurer un semblant de civilisation au Zimbabwe, il nous faudrait de nouveau faire l’aumône, à l’Ethiopie cette fois. L’Éthiopie était déjà au centre de l’actualité il y a près de 25 ans, avec la campagne contre la faim de Bob Geldof. Et durant ce laps de temps, la population du pays a bondi de 33,5 à 78 millions d’habitants…

Pourquoi diable devrais-je de nouveau encourager la croissance démographique catastrophique de ce pays ? Où est la logique ? Il n’y en a aucune. Et deux choses me disent que la logique ne compte pas dans cette affaire.

Africa's peoples are outstripping their resources, and causing catastrophic ecological degradation, writes Kevin Myers. A sick child waits in line to be screened at Giara Clinic, Southern EthiopiaLa première, c’est ma conscience. La seconde, c’est l’image, une fois de plus, d’un de ces enfants qui, une fois de plus, fixe l’objectif, de ses yeux une fois de plus grand ouverts, illustrant une fois de plus la tragédie qui une fois de plus, etc.

Désolé mais moi, j’ai parcouru ce pays. A pied et financièrement. Contrairement à beaucoup d’entre vous, je suis allé en Ethiopie. Comme beaucoup d’entre vous, j’ai craché au bassinet pour les bonnes œuvres qui là-bas luttent contre la famine. L’enfant aux yeux grand ouverts que nous avons sauvé il y a 20 ans est désormais cet homme en rut, arborant une Kalachnikov et procréant comme bon lui semble au gré de ses poussées hormonales.

Il y a sans doute de bonnes raisons pour prolonger ce système économique, social et sexuel détraqué et destructeur. J’ignore lesquelles. Et il y a surement toutes les bonnes raisons du monde de ne pas écrire le présent article.

Ces lignes ne me rallieront à coup sûr aucune amitié. Elles provoqueront le courroux indigné des lecteurs bien-pensants, une catégorie qui ne manque jamais une occasion de pervertir le débat public irlandais de ses persiflages et de ses injonctions morales. (…) Qu’importe…

Mais par pitié, vous, les représentants des ligues de vertu bien pensantes, épargnez-moi les allusions à “Notre Famine” et les analogies trop faciles [ndlr : allusion à la Grande Famine irlandaise entre 1845 et 1852, dont les effets se feront sentir de longues années] . Il n’y aucune comparaison possible. En 20 ans de famine, la population de l’Irlande a été réduite de 30%. Durant ce même laps de temps, grâce à l’aide alimentaire occidentale, aux semi-remorques Mercedes à dix roues et aux avions Hercules, la population de l’Éthiopie a plus que doublé.

Hélas, ce pays dévasté n’est pas isolé dans sa folie… Quelque part, dans ce continent merveilleux, se trouve la Somalie ; un autre charmant pays bien pourvu en fainéants perpétuellement en rut, brandissant des Kalachnikovs, mâchonnant du khat et excisant les filles. C’est désormais un continent pratiquement entièrement peuplé d’indigents sexuellement hyper-actifs, et des dizaines de millions de personnes ne survivent que grâce à l’aide internationale.

Cette dépendance n’a pas encouragé la prudence politique, ou le simple bon sens. La sottise vaudou semble constamment gagner du terrain et le prochain Président d’Afrique du Sud est persuadé qu’un peu d’eau du robinet sur un pénis post-coïtal est un bon moyen de prévenir les infections. En outre, cela va sans dire, la pauvreté, la faim et l’écroulement social n’ont pu prévenir des guerres ineptes au Tigré, en Ouganda, au Congo, au Soudan, en Somalie, en Erythrée, etc.

Une situation dépeinte à grands coups de crayon, certes. Mais c’est ainsi que l’histoire a souvent dépeint ses épisodes les plus sordides, les plus décisifs aussi. Le Japon, la Chine, la Russie, la Corée, la Pologne, l’Allemagne, le Vietnam, le Laos, le Cambodge… ont eu à surmonter des épreuves bien plus dures que celles que doit endurer l’Afrique. Tous ces pays aident aujourd’hui ce continent, y investissent, alors que l’Afrique, avec ses vastes savanes et ses opulents pâturages n’apporte pratiquement rien à personne, si ce n’est le Sida.

Pendant ce temps, les populations africaines épuisent leurs ressources, et provoquent des dégâts écologiques catastrophiques. En 2050, la population de l’Ethiopie sera de 177 millions : l’équivalent de la France, de l’Allemagne et du Benelux réunis, mais situés dans les zones arides et dévastées de la Vallée du Rift, où l’on trouve de moins en moins de sources de protéines.

Quel sens cela a-t-il d’encourager activement l’augmentation de la population adulte d’un pays déjà surpeuplé, à l’environnement dévasté et économiquement dépendant ? En quoi est-il moral de sauver un enfant éthiopien de la faim aujourd’hui, et lui permettre de survivre dans un contexte de circoncision brutale, de pauvreté, de faim, de violence et de sévices sexuels, qui résultera en une autre demi-douzaine d’enfants aux grands yeux, dont les perspectives seront tout aussi réjouissantes ? Cela vous permettra sans doute de vous sentir mieux, ce qui est la raison principale d’une charité aussi abondante. Mais ce n’est pas suffisant.

Cette charité intéressée est l’un des fléaux de l’Afrique. Elle a permis de maintenir en place des régimes politiques qui se seraient effondrés autrement. Elle a prolongé de 10 ans la guerre entre l’Erythrée et la Somalie. Elle a inspiré à Bill Gates un programme d’éradication de la malaria, alors qu’en l’absence quasi complète d’auto-discipline, cette maladie est actuellement l’une des formes les plus efficaces de contrôle des populations.

Si ce programme réussit, se vante-t-il, des dizaines de millions d’enfants qui seraient morts en bas-âge parviendront à l’âge adulte. Très bien, et ensuite ? Hmm… je sais. Qu’ils viennent tous ici. En voilà une riche idée.

Kevin Myers

Titre original : Africa is giving nothing to anyone — apart from AIDS

http://www.independent.ie/opinion/columnists/kevin-myers/africa-is-giving-nothing-to-anyone–apart-from-aids-1430428.html

Cet article a depuis été censuré par “The Irish Independent” mais… il reste encore de nombreuses réactions à cet article :

Friday July 11 2008

http://www.independent.ie/opinion/letters/africa-must-share-blame-for-turmoil-1431300.html

http://www.independent.ie/opinion/letters/continent-was-exploited-by-west-1431301.html

Saturday July 12 2008

http://www.independent.ie/opinion/letters/looking-too-hard-at-the-big-picture-1431714.html

http://www.independent.ie/opinion/letters/making-private-thoughts-public-1431995.html

Monday July 14 2008

http://www.independent.ie/opinion/letters/starving-people-betrayed-by-own-rulers-1432468.html

http://www.independent.ie/opinion/letters/life-is-not-always-worth-preserving-1432540.html

http://www.independent.ie/opinion/letters/thanks-for-brave-article-on-africa-1432542.html

http://www.independent.ie/opinion/letters/mr-myers-wants-the-final-solution-1432543.html

Etc.

http://www.independent.ie/search/?q=kevin+myers (aller aux pages de juillet 2008)

Version pdf :
faminafrick
faminafrick.pdf

210 Ko

Version pdf de l’article original (en anglais) avant censure :
Africa is giving nothing to anyone -- apart from AIDS / By Kevin Myers, Thursday July 10 2008, http://www.independent.ie/opinion/columnists/kevin-myers/africa-is-giving-nothing-to-anyone--apart-from-aids-1430428.html
24702573-08-07-10-independent-ie-africa-is-giving-nothing-to-anyone-apart-from-aids_kevin-myers.pdf

350 Ko

Vous partagez le point de vue exprimé par Kevin Myers ?

Vous n’êtes pas le seul :

Gaston Kelman : « Arrêtez d’aider l’Afrique ! » (vidéo)
Gaston Kelman

http://en.sevenload.com/videos/Qiod3dE-Gaston-Kelman-Arretez-daider-lAfrique http://www.fdesouche.com/59347-gaston-kelman-arretez-daider-lafrique

http://www.mefeedia.com/watch/22168819

http://www.in.com/videos/watchvideo-gaston-kelman-arrtez-daider-lafrique–4537703.html

Pourquoi le Tiers-Monde ne se développe pas
Pourquoi le Tiers-Monde ne se développe pas
fdesouche_com-pourquoi_le_tiers-monde_ne_se_developpe_pas.pdf

Source : fdesouche.com/56866-pourquoi-le-tiers-monde-ne-se-developpe-pas/

L’Afrique noire est mal partie
L’Afrique noire est mal partie
l_afrique-noire-est-mal-partie_libertyvox364.pdf

Source : libertyvox.com/article.php?id=364

Les somnifères de l’Afrique
Les somnifères de l'Afrique - deux pages - pdf
les_somniferes_de_l-afrique2pages.pdf

Source : http://sitamnesty.wordpress.com/2009/04/19/les-somniferes-de-lafrique/

Course vers la mort
Course vers la mort - deux pages - pdf
course_vers_la_mort.pdf

Source : http://sitamnesty.wordpress.com/2009/03/17/course-vers-la-mort/

« Sans papiers » ni dignité !
« Sans papiers » ni dignité ! - deux pages - pdf
sans-papiers-ni-dignite.pdf

Source : http://sitamnesty.wordpress.com/2009/04/28/%C2%AB-sans-papiers-%C2%BB-ni-dignite/

Le parasitisme social
Le parasitisme social - deux pages - pdf
le-parasitisme-social.pdf

Source : http://sitamnesty.wordpress.com/2009/05/02/le-parasitisme-social/

La malhonnêteté des intellectuels africains
La malhonnêteté des intellectuels africains - deux pages - pdf
la-malhonnetete-des-intellectuels-africains.pdf

Source : http://sitamnesty.wordpress.com/2009/05/11/la-malhonnetete-des-intellectuels-africains/

bisounours jaune-orange

Un timbre pour informer les Bisounours

Le vrai drame c’est que ceux qui auraient le plus besoin de lire ces articles, surtout celui de Kevin Myers, ne les liront pas.

Non pas qu’ils ne voudront pas le lire mais ils n’auront simplement pas l’occasion de les lire, car ce sont tous de gentils bobos qui ne surfent jamais sur les Zafreu sites des fascistes intégristes catholiques racistes fanatiques islamophobes d’ekstraime-droâte.

Ceux qui auraient pourtant vraiment besoin de lire cet article ce sont les gens de l’ONG Action Contre la Faim, la bien nommée.

Alors pour qu’ils lisent cet article, le plus simple c’est bêtement de l’imprimer et de le leur envoyer par la poste. Bien obligés d’ouvrir l’enveloppe pour savoir ce qu’il y a dedans ils seront tout autant bien obligés de commencer à lire le courrier pour savoir de quoi il s’agit.

imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon d'informer

Faisons tous un geste pour la planète : Mettons un flocon de plomb dans la tête de ceux qui élèvent inconsidérément nos futurs envahisseurs.

Au bout d’un certain nombre de flocons, ça peut faire son effet, et les faire craquer, comme la neige sur le toit.

Quoi mettre dans l’enveloppe ?

Imprimer l’article de Kevin Myers sur une feuille (recto-verso).

Un timbre de base permet d’envoyer deux feuilles.

Vous pouvez donc éventuellement joindre une deuxième feuille avec l’un au choix des deux articles complémentaires ci-dessus pour enfoncer le clou.

Mettre les deux feuilles dans une enveloppe, écrire l’adresse (voir ci-dessous), timbrer, poster.

Qui sont les destinataires ?

Les ONG Bisounours, principalement ACF (Action Contre la Faim) dont l’adresse postale se trouve sur la page actioncontrelafaim.org/menu-bas/mentions-legales/

Bisounours prioritaire jusqu’en juillet 2011

ce que nous devons à l'afrique
P R O G R A M M E Une saison pour l’Afrique o c t o b r e 2 0 1 0 - j u i l l e t 2 0 1 1

Programme (pfd 2 Mo)
Adresse postale :
musee-dauphinois.fr/642-contacts.htm

Imprimer, poster… Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça de vraiment contribuer à aider l’afrique en appliquant le principe éprouvé Charité bien ordonnée commence par soi-même.

Si vous recevez des sollicitations de votre générosité pour sauver les pov’zafwikain avec des enveloppes « Lettre T » pour la réponse (donc sans avoir besoin de timbrer) vous pouvez de même envoyer ces articles.

D’autres ONG à informer de même à vot’ bon coeur :

SITA un moment, SITA un timbre alors participe à l'opération SITA !
sossahel.org/mentions_legales

SITA vers les USA
(avec l’article de Kevin Myers en version anglaise)

gatesfoundation.org/AboutUs/WorkingWithUs/ContactUs/

timbre Marianne violet = 20 grammes reste du mondetimbre Marianne vert = 20 grammes économiquetimbre Marianne vert = 20 grammes économiqueUn timbre de base tarif “USA” (affranchissement pour une lettre internationale jusqu’à 20g à destination du monde entier.) permet d’envoyer deux feuilles, vous pouvez donc ajouter une deuxième feuille d’information sur la véritable nature de l’islam.
Exceptionnellement, vous pouvez sur-timbrer avec deux timbres France si vous n’avez pas le timbre au bon tarif et pas le temps ou l’envie d´aller à la poste en acheter un.

30/12/2010

Les chiffres de la délinquance toujours en baisse???

Et ça continue. C’est la fête! A quand une « opération coup de poing » dans ce milieu? Une « vraie », je veux dire… A armes égales.

FDF

.

Braquage à la Kalachnikov dans un supermarché de Marseille !

Quatre hommes encagoulés et armés notamment d’un fusil mitrailleur Kalachnikov ont braqué jeudi un supermarché dans les quartiers Est de Marseille, a-t-on appris de source policière.

Le commando a pris en otage le gérant du supermarché à son arrivée sur les lieux, peu après 6h00, et l’a contraint à ouvrir le coffre de l’établissement.

Ils sont repartis avec un butin estimé à plusieurs milliers d’euros à bord d’un véhicule qui a été retrouvé calciné à quelques centaines de mètres du lieu de l’attaque.

L’un des quatre hommes étaient en possession d’une Kalachnikov, les autres avaient des armes de poing.

L’attaque a eu lieu dans un magasin de l’enseigne Lidl de la Capelette, dans le Xe arrondissement de la cité phocéenne.

L’enquête a été confiée à la Brigade de répression du banditisme de la police judiciaire de Marseille.

Source: http://www.lepoint.fr/

16/12/2010

250 euros, la « kala », dans les banlieues…

Un « Uzi », plus rare…

J’écrivais hier qu’une « kala » se vendait 300 euros dans les zones à sous-merdes.  Bon;  apparemment, c’est 250. C’est peut-être un prix de gros. Où les soldes avant Noël? Enfin; c’est triste. Ca sent la guerre civile…

FDF

.

30.000 armes illégales circulent dans les banlieues !

L’essor des gros calibres est souvent lié au trafic de drogue. Une kalachnikov se vend 250 euros.

«On nous expliquait que les kalachnikovs, très peu nombreuses en France, passaient surtout de main en main, mais il faut bien se rendre à l’évidence : plus on en saisit, plus on en voit surgir de nouvelles dans des affaires spectaculaires, de Paris à sa banlieue en passant par Lyon, Grenoble ou Marseille.» Au lendemain de deux attaques consécutives d’établissements bancaires en Seine-Saint-Denis – dont l’une, à Aulnay-sous-Bois, mardi, s’est soldée par des tirs de fusil d’assaut contre les policiers -, un préfet de haut rang fait ce pénible constat : les armes de guerre se diffusent de plus en plus dans l’Hexagone.

«Une kalach’ se vend autour de 250 euros au marché noir, un 357 Magnum ou un 11.43, prisés des chefs de gang, se cèdent pour environ 400 euros», assure un officier de police de la petite couronne parisienne. Mais combien d’armes au juste sont susceptibles de sortir de leurs caches pour servir dans des règlements de comptes, des tentatives d’intimidation ou d’authentiques braquages ? Dans les services spécialisés du ministère de l’Intérieur, le chiffre de 30.000 armes illégales circule sous le manteau. Une estimation réalisée d’après les saisies opérées par les services. Explication : «Les forces de l’ordre mettent la main sur environ 4000 armes par an, principalement en banlieue, or nous savons que l’essentiel du stock échappe à la police, qui ne saisit peut-être que 10 % à 15 % du total», estime un commissaire de la PJ.

Marseille et l’est de la région parisienne sont très touchés.

Sur ces quelque 30.000 armes donc, l’essentiel serait «constitué, selon lui, de fusils à pompe, souvent à canon scié, de carabines et armes de poing 22 long rifle, de 7,65 et autres petits calibres, auxquels il faut ajouter beaucoup de pistolets et revolvers 9 mm». «Les armes les plus lourdes, dit-il, comme les fusils d’assaut Kalachnikov, voire plus rarement les Uzi et autres armes de guerre employées par les grosses équipes de braqueurs, représentent sans doute autour de 15 % du stock, soit environ 4000 armes.» Suffisamment, en tout cas, pour justifier un renforcement des «opérations coups de poing» réclamées par le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, qui s’est rendu mardi soir sur le site de l’attaque de l’agence bancaire d’Aulnay pour soutenir ses policiers.

L’hôte de la Place Beauvau avait demandé l’an dernier aux préfets un état des lieux de la menace, département par département. Comme il fallait s’y attendre, Marseille se détache, mais aussi l’est de la région parisienne, Val-de-Marne et Seine-Saint-Denis en tête. Le ministre a depuis acquis la conviction que l’essor des armes de gros calibre est intimement lié à celui de la drogue. «Au moins 10 % des armes de guerre saisies par les services le sont dans le cadre d’affaires de stupéfiants», assure un expert de la sous-direction de la lutte contre le crime organisé à la PJ.

La Place Beauvau s’attend à une multiplication des hold-up à l’approche des fêtes, «les voyous ayant un penchant pour les voyages au soleil et les cadeaux coûteux», explique un limier du Quai des Orfèvres. «La nouveauté, s’inquiète-t-il, c’est que le petit loulou de cité a maintenant accès à un arsenal réservé jusqu’alors aux beaux mecs.» En clair : aux vrais durs.

Source: http://www.lefigaro.fr/

Braquage-allah-kala dans le « neuf-trois » !

De pire en pire… Il faut savoir aussi qu’une « kala » se négocie autour de 300 euros dans les quartiers dits « sensibles ». Et un lance-flammes, pour riposter, c’est combien? Il faut bien se mettre en tête que ce sera eux ou nous, si ça ne bouge pas très rapidement. A quand le prochain communiqué comme quoi les chiffres de la délinquance sont en baisse?

FDF

.

Mardi après-midi, peu avant 15h30, quatre individus étaient en train de braquer à la voiture-bélier un distributeur de l’agence de la BNP, rue Jacques-Duclos, à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, quand ils ont été surpris par un équipage de la Brigade anticriminalité.

Les braqueurs, qui ont fait usage d’explosifs, ont ensuite tiré à la kalachnikov sur la voiture des policiers, avant de prendre la fuite sur deux scooters, en direction de l’autoroute A86, selon Le Parisien.

Puis les policiers, qui n’ont pas été touchés, ont perdu la trace des fuyards.

Un peu plus tôt, toujours selon Le Parisien, les braqueurs ont utilisé des charges explosives contre le sas de la banque, blessant deux personnes qui se trouvaient à l’intérieur.

Mardi soir, on apprend qu’un convoyeur de fonds, blessé lors de l’attaque, est dans un état jugé « très sérieux », selon TF1 News. Un passant et un employé ont également été blessés, mais plus légèrement.

Les malfaiteurs n’ont toujours pas été interpellés.

Source: Le Post

21/11/2010

Quartiers nord de Marseille: terres brûlées de la République…

A l’arme lourde, maintenant. C’est pratique courante… Il faudrait riposter; à l’arme lourde, aussi. Mais c’est interdit… On ferait mieux de leur laisser notre France. Il n’y a plus rien à piller, le plus gros est fait; alors…

FDF

.

Communiqué de presse de Grégory Gennaro, membre de la Coordination nationale du FNJ, Secrétaire régional du FNJ PACA

Des évènements graves ont une nouvelle fois frappé les quartiers nord de Marseille.

Dans la nuit de vendredi à samedi, a éclaté, à la cité Le Clos La Rose, une fusillade mortelle faisant un mort et un blessé grave.

Plusieurs coups de feu ont été tirés depuis deux voitures. A bord, plusieurs individus étaient armés d’armes de guerre Kalachnikov. Cet acte de barbarie est directement lié à un trafic de drogue.

Un adolescent de 16 ans est décédé de ses blessures alors qu’il s’est rendu par ses propres moyens à l’hôpital. Quant à l’enfant de 11 ans, soupçonné par la police d’être un guetteur lié au trafic de stupéfiants, il a été grièvement blessé par balles au dos, au bras et à la jambe.

A cause de l’impuissance politique, les quartiers nord de Marseille sont devenus des zones de non-droit, des terres brûlés de la République française et sont laissés aux mains de bandes armées rivales issues en général de l’immigration. Lentement, les zones de non-droit sont passées d’un risque chronique d’émeutes à une situation de guérilla urbaine.

Les citoyens sont les témoins impuissants et les victimes, au quotidien, de la violence et de la criminalité.

Le Front National de la Jeunesse tient également à rappeler que les jeunes français sont les premières victimes de la violence urbaine et des réseaux de la drogue.

En effet, dès l’âge de 16 ans, la jeunesse française est premières victimes de la drogue en Europe. La consommation du cannabis touche 30% des jeunes adultes et plus particulièrement des garçons (80%). La consommation de cocaïne concerne 25 000 jeunes. 3,3% des jeunes de 17 ans ont déjà expérimenté la cocaïne.

Au vu de la gravité de la situation, il faut immédiatement qu’un plan de reconquête des zones passées sous le contrôle des mafias soit énergiquement mis en œuvre pour qu’enfin Marseille retrouve la paix et la tranquillité.

Avec le Front National, protégeons la jeunesse, défendons les citoyens. Ensemble, pour la politique du grand changement, remettons de l’ordre en France !

Source: http://gregorygennaro.fr/

02/09/2010

« Kalachnikov – L’Hymne national palestinien »…

2 septembre 2010

Mignonne, certes, mais…

Cette « combattante » a été prise en photo en mars 2010.

Pour ceux qui l’ignorent, sachez que l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP) existe toujours et qu’elle continue d’intervenir dans les prises de décisions de Mahmoud Abbas, de l’Autorité Palestinienne (AP) et du Fatah. Tout récemment, un haut responsable de l’OLP, Abbas Jomah, a fait l’éloge de la théocratie intégriste iranienne et de ses intentions génocidaires envers le peuple israélien. Je saisis l’occasion pour reproduire le chant préféré des dirigeants palestiniens. Je précise que ce chant a été entonné cette année encore, en Egypte, en présence de Mahmoud Abbas. Un chant qui loue Allah, qui loue la Révolution palestinienne, qui loue les Fedayin et qui loue les Kalachnikov. Vous avez dit négociations de paix ?


Extraits :

La révolution jusqu’à la victoire !

Kalachnikov, que vos balles volent haut ! Kalachnikov !

Il n’y a aucune crainte à avoir.

Tant que vos balles voleront haut, il n’y aura aucune crainte à avoir.

Allah soit béni, ce sont de vrais hommes.

Ce sont les Palestiniens.

Kalachnikov, que vos balles volent haut ! Kalachnikov !

Il n’y a aucune crainte à avoir, tant que vos balles voleront haut.

C’est un peuple de fedayin, pour qui la mort est un sacrifice.

Si l’un des nôtres devient martyr, une centaine d’autres prendront sa place.

Allah soit béni, ce sont de vrais hommes.

Ce sont les Palestiniens.

Aujourd’hui comme autrefois, révolutions islamique et palestinienne.

Du grand n’importe quoi. N’importe quoi sauf une vraie paix avec Israël.

Source: http://tinyurl.com/38dec7t

Article publié sur http://drzz.info/et http://monde-info.blogspot.com/.