Francaisdefrance's Blog

23/02/2012

Cadeau: l’U.E. favorable à un « allègement de dette » en faveur du Maghreb !!!

Et en outre, on les paye. Et pas pour qu’ils restent chez eux… 

C’est encore au nom de la repentance ? Mais donnons leur NOTRE France, et on n’en cause plus. Remarquez qu’ils en occupent déjà une bonne partie. On devrait au contraire leur envoyer la facture énorme des exactions des « jeunes issus de l’immigration » sur NOTRE territoire. Car elle est plutôt salée, celle-là.

Françaises, Français, Européens de souche: n’avez vous pas l’impression que l’on se fout de vous ?

FDF

.

Et lui, Français dans SON pays, il n’a besoin de rien ?

.

C’EST  PLUS EN EUROPE QUE NOUS SOMMES   C’EST « L’EURO SECOURS  POPULAIRE »,  OU « L’EURO SECOURS CATHOLIQUE »  ou alors  « L’EURO AU SECOURS DE L’ISLAM et de la SAHRIA »

JC JC…

.

Les gouvernements européens ont ouvert la porte à une offre plus radicale d' »allègement de dette » en faveur des pays voisins d’Afrique du nord, tels que l’Egypte, ont indiqué mercredi soir à l’AFP des sources gouvernementales et de l’Union Européenne.

« Les Etats membres de l’Union Européenne vont examiner les possibilités d’utiliser l’allègement de la dette comme signal de changement » à l’égard des pays du sud de la Méditerranée, ont indiqué ces mêmes sources.

Elles ont souligné qu’il s’agissait là de conclusions auxquelles sont parvenus les dirigeants européens et qui seront soumises à un sommet qui se tiendra les 1er et 2 mars.

Source: http://www.leparisien.fr/

04/02/2012

Sos Racisme commence par nous « pomper grave..

Que se passe t’il chez SOS Racisme? Ils n’ont plus les subventions habituelles? Ils feraient mieux de s’occuper du récurrent problème du racisme anti-blancs. Ca leur donnerait meilleure presse… Mais ça, ce n’est pas dans leur « programme ».

A signaler que l’on peut se faire une idée sur la délinquance « étrangère » ici: http://tinyurl.com/7gxkzng

Allez visiter les prisons: l’ayant fait moi-même, je peux assurer ici que la population carcérale en France est (je vais être « très gentil) à plus de 60 % constituée de « jeunes issus de l’immigration »… Allez aussi assister aux audiences des tribunaux… Edifiant. Et pour plus d’infos, lisez les « faits divers » dans la presse: les patronymes des délinquants (quand ils sont publiés) ne laissent aucune équivoque.

C’est constatable partout. Alors, les menaces de Sos Racisme…

D’ailleurs, pour ébranler un peu l’arrogance de SOS Racisme: je vous livre un témoignage imparable: http://tinyurl.com/84wq6xw

.

Une question suggérant que « le mode de vie des étrangers tournerait autour de la délinquance » aurait été posée sur le site internet de l’UMP.

SOS Racisme a dénoncé, dans un communiqué diffusé samedi matin, « un sondage consternant » diffusé sur le site internet de l’UMP, liant immigration et délinquance. Selon l’association de lutte contre le racisme, une question suggérant que « le mode de vie des étrangers tournerait autour de la délinquance » aurait été posée sur le site internet de l’UMP, « avant d’en disparaître ». Après vérification par l’AFP, cette « question de la semaine » figurait pourtant toujours samedi matin sur le site de l’Union pour un mouvement populaire.

Cette question est ainsi formulée : « Pour lutter plus efficacement contre les actes de délinquance commis par une frange de la population qui a fait de la violation de la loi pénale son mode habituel de vie, doit-on expulser les étrangers auteurs de tels faits ? » « En faisant très clairement le lien entre délinquance et immigration, cette question est de celles qui participent de la stigmatisation des étrangers », déplore SOS Racisme. « En outre, ajoute l’association, à travers cette question, c’est vers une réinstauration pleine et entière de la double peine que l’on oriente les internautes, à l’instar des propos de Claude Guéant au mois de décembre. »

Fin décembre, le ministre de l’Intérieur avait mis la « délinquance étrangère » au menu de la campagne présidentielle. Sur Europe 1, il avait déclaré qu’il entendait faire adopter dans les mois suivants une loi qui permettrait de priver de titre de séjour un étranger qui se rendrait coupable d’un délit grave, dès lors qu’il vit en France « depuis peu de temps » et qu’il n’y a « pas d’attache familiale ». « Nous espérons que l’UMP ne se lance pas, en tant que parti, dans cette course folle vers une démagogie haineuse et que cette question n’est qu’un loupé qui ne se reproduira pas », mettait en garde, samedi, SOS Racisme.

Source: http://www.lepoint.fr/

28/01/2012

Et si ça devenait contagieux ???

Voici un cas extrême de « racisme », dirons nous. Quoi que même pas. Ce fou furieux en avait après tout le monde. C’est tombé sur une dame qui ne devait pas être « française de souche », c’est tout. C’est de l’ultra-nationalisme à son paroxysme. Pourvu que le cas de ce type ne suscite pas des « vocations ».

En tout état de cause, je n’aimerais pas être son voisin, à Jean D.

Soyons prudents… Nous ne sommes pas habitués; nous sommes plutôt habitués à subir des violences et menaces de la part de « jeunes » issus de l’immigration; pas vrai?

FDF

.

Photo humoristique d’illustration…

.

 Il menace de découper sa voisine en rondelles !

Dire que Jean D. est un voisin encombrant est un doux euphémisme. Depuis 43 ans, il insulte, agresse verbalement, fustige et menace son entourage immédiat. Mais sa vindicte atteint un point culminant lorsqu’un militaire et son épouse aménagent, avec leurs deux enfants, dans le pavillon qui jouxte sa propriété. Dès que sa voisine met le nez dehors, Jean se précipite et en avant les grandes manœuvres, fusil verbal chargé de noms d’oiseaux. La coupe est pleine un beau matin quand aux insultes « ordinaires », il ajoute une belle couche de racisme et de menaces de mort : « Casse-toi, pouffiasse, racaille, raclure ! Rentre dans ton pays, sinon je te fusille avant ! Je te découpe et j’envoie les morceaux dans une boîte dans ton pays de merde ! » Qu’en termes galants ces choses-là sont dites… Quelle poésie… Le harcèlement est tel que la dame va finir par porter plainte. Les policiers vont entendre le voisinage : depuis 43 ans, son plus ancien voisin subit les foudres de l’énergumène déchaîné : « Il ne supporte rien d’autre que lui-même. dira le procureur Puyo. Il ne supporte pas les gendarmes, il ne supporte pas ses voisins et surtout, il ne supporte pas ce qui est différent de lui. » L’expertise psychiatrique est révélatrice : personnalité psychorigide, tendance à la surexcitation verbale, logorrhée agressive, incapacité à accepter le discours d’autrui, personnalité pathologique à tendance paranoïaque. Et tout le reste du même tonneau. Bref, Jean se prend pour Dieu sur terre. Le problème, c’est qu’il va bien falloir que le dieu en question redescende et fissa qui plus est : il est condamné à 4 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans ; six mois de suspension du permis. Et surtout, afin que nul n’en ignore, affichage pendant deux mois de la sentence à la mairie d’Aureilhan.

Source: http://www.ladepeche.fr/

17/01/2012

Provocation à la discrimination raciale envers les roms: France Télévisions blanchie !

Wesh wesh! C’est pas nous, m’sieur !

.

Bonne nouvelle assortie d’un message clair: tout le monde le sait, il ne faut pas le dire. Roms et racaille ne sont pas incompatibles. Beaucoup de leurs victimes peuvent témoigner.

A quand une jurisprudence de telle sorte pour la relation entre racaille et « jeunes issus de l’immigration »? C’est pareil: tout le monde le sait (surtout ceux qui les côtoient de près) mais il est INTERDIT de le dire. On va se gêner, tiens!

Des témoignages seront faciles à trouver…

FDF

.

Le groupe avait été condamné en appel pour avoir fait l’amalgame entre les Roms et la délinquance dans l’émission « C dans l’air ».

France Télévisions, qui avait été condamnée en juillet 2010 par la cour d’appel de Paris pour provocation à la discrimination raciale envers les Roms, a été blanchie par la Cour de cassation, selon un arrêt consulté mercredi par l’AFP. France Télévisions était poursuivie pour l’émission C dans l’air diffusée en février 2005 sur France 5 et consacrée à la délinquance parmi les gens du voyage. Intitulée « Délinquance, la route des Roms« , l’émission était accusée par des associations de Roms, le Mrap, la Licra et la Ligue des droits de l’homme, d’avoir fait « l’amalgame entre les Roms et la délinquance« .

En mai 2009, le tribunal correctionnel de Paris leur avait donné raison et avait condamné l’ancien PDG de France Télévisions, Marc Tessier, à 5 000 euros d’amende et Yves-Marie Laulan, qui était intervenu dans l’émission en sa qualité d’expert des questions démographiques, à 3 000 euros d’amende. Les deux hommes avaient, en outre, été condamnés à verser des dommages et intérêts aux plaignants.

Liberté d’expression

Les juges avaient, en revanche, relaxé l’animateur Yves Calvi ainsi que le criminologue Xavier Raufer, invité sur le plateau de l’émission. Le 1er juillet 2010, la cour d’appel de Paris a confirmé cette condamnation. Mais France Télévisions s’est pourvue en cassation. Le 7 juin, la chambre criminelle de la Cour de cassation a annulé l’arrêt de la cour d’appel et blanchi définitivement Marc Tessier et Yves-Marie Laulan.

Dans son arrêt, la plus haute autorité judiciaire a estimé que les propos litigieux, « portant sur une question d’intérêt public relative aux difficultés d’intégration de la communauté rom, ne dépassaient pas les limites admissibles de la liberté d’expression » et que « le délit de provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale n’était constitué en aucun de ses éléments ».

Source: http://www.lepoint.fr/

Merci à JC JC…

18/12/2011

Si tous les « collabos » de France voulaient se donner la main…

Ca devient grave. Il y a des mots à ne pas prononcer. Il est vrai que la phrase lâchée par J-Y. M était source à se procurer des ennuis. Mais bon.

De toute évidence, en France, il est des mots, des phrases, des termes qu’il est INTERDIT d’utiliser. On tombe vite sous le coup de « lois » vite applicables à n’importe quel cas de figure. Il ne faut pas tomber dans la provocation, bien sûr.

Mais la soi-disante liberté d’expression ne nous empêche pas de dénoncer des vérités. Le problème est que cette chasse aux mots ne se pratique que dans un sens.

Si vous vous faites traiter de sale blanc, de sale Français, de face de craie, que des « jeunes issus de l’immigration » vous crachent dessus, vous tabassent, massacrent et brulent votre voiture, violent votre femme ou vos filles, c’est que vous l’avez cherché… On leur donnera une « seconde chance » (aux racailles); mais pas à vous.

Être patriote est devenu un délit… Grave.

Pauvre France…

FDF

.

Chuuttt,  un certain régime d’eau minérale gazeuse  est de retour…

Il ne faut pas combattre l’islamisation de notre pays,   son halal, sa sharia  et tout le reste  il ne faut  surtout pas écrire ceci
« Vous vous comportez en parfait collabo des islamistes, comme la police de Vichy s’est comportée en parfait collabo des nazis. »

Il  convient de rappeler que le départ de cette « affaire »    sont les repas halal dans les cantines de Strasbourg  ou le Maire PS   avit dit  cette  phrase mémorable :  « JE NE SERS PAS DE POISSION  LE VENDREDI  PAR RESPECT POUR LA LAÏCITE,  ET  JE  SERS DES REPAS HALAL PAR RESPECT POUR LA DIVERSITé »  ( c’est  un sénateur maire PS……….)
« Prétextant vouloir résister contre « l’envahisseur »,  (le mot est prononcé) J-Y. M. estime que « le procureur-adjoint ne s’est pas comporté en procureur, il n’a pas considéré que c’était un blasphème mais une insulte raciale, ce qui n’est pas le cas ! »

JC JC

Courant 2010, à Strasbourg. Le maire de la commune propose de fournir de la viande halal à l’ensemble des cantines scolaires. …

Cette décision provoque un tollé dans certains milieux avec de graves répercussions : la maison du maire est taguée, des cimetières musulmans profanés… Sur l’Internet aussi, les passions se déchaînent : un internaute poste une vidéo où on le voit fabriquer un avion avec une page du Coran, le lancer contre deux cartons symbolisant les tours du World Trade Center, incendier ensuite le Coran et uriner sur ses cendres.

Le procureur-adjoint de Strasbourg lance des poursuites contre le « vidéaste » pour provocation à la haine raciale. Des poursuites qui, si elles ont finalement donné lieu à relaxe, engendrent surtout une grosse polémique. C’est à ce moment que J-Y. M., ancien militaire douaisien de 63 ans, entre en scène. Le 19 octobre, il envoie un courrier au procureur-adjoint dans ces termes : « Vous vous comportez en parfait collabo des islamistes, comme la police de Vichy s’est comportée en parfait collabo des nazis. »

Deux cents lettres

J-Y. M. est jugé par le tribunal correctionnel de Douai pour outrage à magistrat. Des poursuites qu’il rejette : « Je ne voulais pas outrager le procureur. J’assume ce que je dis, comme je l’ai dit à Sarkozy, Juppé… J’aurais préféré que le procureur me réponde. » « En dix ans, j’ai dû envoyer deux cents lettres et c’est la première fois qu’on porte plainte contre moi », ajoute le prévenu.

Prétextant vouloir résister contre « l’envahisseur », J-Y. M. estime que « le procureur-adjoint ne s’est pas comporté en procureur, il n’a pas considéré que c’était un blasphème mais une insulte raciale, ce qui n’est pas le cas ! » C’est la raison pour laquelle le vidéaste avait été relaxé.

Des considérations qui n’entament pas la conviction du vice-procureur douaisien Rémi Schwartz : « Le procureur a le droit de faire mal son travail sans pour autant se faire traiter de collabo ! » « Ce n’est pas une raison pour prononcer des réquisitions (deux mois de prison avec sursis et 3 000 E d’amende) démesurées, plaide Me Prudhomme, avocat de la défense. Si vous le condamnez, vous allez le pousser à la clandestinité dans son combat pour la laïcité ! » C’est le risque que prend le tribunal : J-Y. M. est condamné à 2 000 E d’amende, dont mille avec sursis.


Source: http://www.lavoixdunord.fr/

15/12/2011

Ca se passe comme ça, chez Mc Charia…

Beau p’tit reportage…

FDF

.

http://tinyurl.com/cj6zt5n

Joyeux Noël, les « jeunes » !!!

05/11/2010

Des chrétiens caillassés pendant la messe à Carcassonne !

L’impensable est arrivé. Les sous-merdes (des « nord-africains » selon les sources…) ont maintenant officiellement déclaré la guerre sainte. La riposte arrive. Que PERSONNE ne vienne plus pleurnicher si une mosquée est « profanée ». PERSONNE ! On ne plaisante plus, maintenant. Cette infâmie est à prendre très au sérieux.
Alors les « chances pour la France », les « jeunes issus de l’immigration » , il va falloir vous planquer. C’est un conseil… Et à tous ceux qui les protègent, il va falloir la mettre en veilleuse et utiliser votre énergie plus intelligemment. La « préférence non-nationale » vient de s’éteindre…

FDF
L'église Saint-Jacques est située au cœur du quartier populaire du Viguier. / Photo DDM Jean-Luc Bibal
L’église Saint-Jacques est située au cœur du quartier populaire du Viguier. / Photo DDM Jean-Luc Bibal

Mardi, tandis que l’abbé Garrouste célébrait la messe dite des «défunts», vers 18 h 30, deux garçons sont entrés dans l’église Saint-Jacques du Viguier et ont jeté des pierres et des pommes de pin en direction des fidèles. Une statue de la vierge Marie a été brisée.

L’abbé Bruno Garrouste n’aurait, sincèrement, jamais cru vivre une chose pareille. Mardi soir, vers 18 h 30, alors qu’il célébrait la messe en mémoire des défunts de l’année, son homélie a été interrompue par le bruit d’une vitre cassée, provenant de la sacristie extérieure de l’église. Immédiatement après, la porte s’est ouverte, et deux jeunes hommes ont fait irruption. « L’un d’eux a visé une statue de la vierge Marie et a lancé un caillou, la brisant en partie. Ensuite, les deux se sont mis à lancer des pierres et des pommes de pins en direction des fidèles, en atteignant certains », raconte le curé. Selon lui, près d’une centaine de personnes assistait à cet office particulier, à l’occasion duquel tous les proches des disparus de l’année sont invités. Une seule personne a été, très légèrement, blessée. Selon le témoignage de Bruno Garrouste, aucune parole n’a été prononcée par les agresseurs à l’intérieur de l’église. « Un fidèle, touché par une pomme de pin s’est levé et les a mis en fuite. Il les a poursuivis jusque sur le terrain vague qui jouxte l’église. Là, il a été copieusement insulté », raconte-t-il. Mais encore une fois, aucune référence à une religion, quelle qu’elle soit. Dont acte. Le curé refuse d’analyser ces actes qui l’ont choqué. « Je ne me permettrai pas de faire un lien avec quoi que ce soit. Je ne sais rien, je ne connais pas la motivation de ces personnes et je ne dispose d’aucun élément à l’heure actuelle », souligne-t-il.


Hier matin, l’abbé a déposé plainte au commissariat pour « jet de pierres dans un lieu de culte », « bris de vitre et d’une statue » et « insulte aux fidèles ». Et dans la foulée, il a célébré la messe de 11 heures, comme d’habitude, mais en présence de techniciens de l’identification judiciaire de la police nationale. Face à ces actes concernant lesquels « il y a mille lectures possibles », Bruno Garrouste se dit atterré, et blessé. Il considère que c’est « une véritable profanation » qui intervient dans un contexte d’entente quasi cordiale au sein du quartier du Viguier, où toutes les communautés religieuses cohabitent bien. Il est donc choqué et, comme tout le monde, il espère que l’enquête révélera qu’il s’agit d’actes « imbéciles » et non à caractère anti-chrétiens. Les « anciens » du quartier qui se réunissent chaque après-midi près de l’entrée de l’église allaient plutôt, hier, dans le sens d’un geste idiot plutôt que d’un acte religieux prémédité. L’enquête de police fera toute la lumière et ce, au plus vite, à la demande du procureur de la République (lire ci-contre).


Le procureur de la République, Francis Battut a, évidemment, été avisé de cette affaire. il la prend « très au sérieux ». Selon lui, les fidèles présents à cette messe vont être auditionnés et un fichier photographique leur sera présenté pour retrouver, au plus vite, les auteurs de ces actes d’agression. « Les premiers éléments de description des suspects révèlent qu’il s’agit d’adolescents d’origine nord africaine ». En revanche, il est plus que prématuré de donner un caractère religieux à ces faits. D’autant plus qu’aucun propos n’a été tenu en ce sens. 


Les personnes qui assistaient à cette messe étaient présents car ils ont été touchés, dans l’année, par la disparition d’un proche et dont les obsèques ont été célébrés à Saint-Jacques. 

« Il faut que l’apaisement revienne très vite et que les parents de ceux qui ont commis cet acte se resaisissent très vite. Il est inadmissible que l’on perturbe un office. Il y a des coups de pied qui se perdent.» Jean-Claude Pérez, député-maire de Carcassonne.

Ce ne sont pas des coups de pied qui se perdent, Monsieur le maire… C’est autre chose. Et croyez moi, ce ne sera pas perdu pour tout le monde. S’il faut (et il faudra) une chasse ouverte à la racaille, il n’y aura pas de période d’ouverture… Il est grand temps de réagir de manière forte!

FDF

Source: http://tinyurl.com/2akrzcs

14/10/2010

Selon un quotidien algérien, nous sommes tous des nazis en Europe!

Et ça, ce n’est pas de l’incitation à la haine, des fois? Les immigrés du Maghreb, par la voix de ceux qui y sont encore (tant mieux) vivant en Europe, pardon, profitant du système européen et « français d’abord », comme dirait JM Le Pen, nous bavent dessus… D’après l’article qui suit, nous sommes tous populistes, xénophobes ou nationalistes. En attendant, ce sont les premiers à brûler nos voitures, tirer sur nos policiers, et piller nos caisses d’aide sociale. En outre, et je veux parler des « jeunes », ils crachent par terre quand ils nous croisent, en signe de mépris… Mais ceux qui nous traitent de racistes le font depuis le bled. C’est plus sûr… Quel courage! Lisez ce discours plein de haine… Après, vous les regarderez d’un autre oeil, ces « jeunes issus de l’immigration »… Et leurs aînés qui nous font des « salamalecs »… Vous voulez que je vous dise un truc? « ILS » ont peur… Et ils ont raison, d’avoir peur…

FDF

.

Lu sur: http://www.liberte-algerie.com/

.

Conséquence du populisme de la droite traditionnelle et des socialistes:

L’extrême droite s’installe en Europe !

« Les mouvements populistes, xénophobes ou nationalistes connaissent un nouvel essor dans plusieurs pays européens. Si, à l’Est, ils sont fidèles à l’idéologie fasciste, à l’Ouest, ils prennent pour cible le multiculturalisme et l’islam en particulier. Vienne est passé à la peste brune.

La droite raciste, xénophobe et populiste se porte de mieux en mieux en Europe. À l’Est, rien de très nouveau. En Hongrie, en Slovaquie, en Roumanie, des partis authentiquement profascistes sont toujours en forme. Dans la filiation des idéologies nationalistes des années 1930, ils prônent une identité nationale ethnico-religieuse, raniment de vieux contentieux territoriaux et la question des minorités hors frontières. En Hongrie, les législatives du 10 avril devraient consacrer la victoire du grand parti conservateur et nationaliste, le Fidesz, mais aussi confirmer la percée du Jobbik, antisémite, xénophobe, qui a obtenu trois députés européens.
En Slovaquie, le Parti national slovaque (SNS), radicalement nationaliste, devrait se maintenir dans un gouvernement de coalition après les législatives du 12 juin. Il est déjà en campagne et ses actions sont violentes contre l’ouverture à l’Union européenne. En Serbie, les ultras bougent et s’opposent à l’ouverture à l’Union européenne  ainsi qu’à toute forme de normalisation avec les communautés musulmanes de la région, lesquelles attendent que justice leur soit rendue pour les crimes contre l’humanité exercés à leur encontre par des Serbes enflammés par leur pureté ethnique.
À l’Ouest, l’extrême droite prospère sous son vrai visage et ça marche pour elle. Boostée par les actions extrêmes de pouvoirs de la droite traditionnelle et même de sociaux-démocrates,  la droite radicale s’est enhardie, au point d’accuser ces derniers de plagiat. La fille de Le Pen se raille de Sarkozy qui a repris à son propre compte le slogan identitaire fétiche du Front national : “La France aux Français de souches”.
Les chefs de l’extrême droite sont fiers de l’adjectif “extrême” et ne s’embarrassent plus de ces lignes jaunes que les démocrates et la loi leur avaient imposées. La seule différence avec la droite traditionnelle est que l’extrême droite réfute la main tendue de celle-ci qu’elle dénonce comme déconnectée de la réalité, auto-reproduite et corrompues par le cosmopolitisme et la mondialisation. L’OMC et Bruxelles sont leurs bêtes noires. Par contre, ils partagent avec la droite au pouvoir la reconstitution d’une identité ethnique et la dénonciation de la société multiculturelle et, surtout, de l’islam. L’interdiction de la construction de minarets, approuvée par les électeurs suisses le 29 novembre 2009, a fait des émules auprès de l’ensemble des pays du continent européen.
Contre toute attente et contre l’avis des principaux partis politiques, des responsables religieux et des milieux économiques, les Suisses ont voté à 57% pour l’interdiction de minarets dans leur pays. La question, soulevée par le parti populiste de droite, l’Union démocratique du centre (UDC), était soumise aux électeurs sous la forme d’un référendum, aboutissement d’une opération ayant recueilli plus que le seuil requis pour soumettre une question au vote des citoyens. Un vote xénophobe inspiré par la peur, les fantasmes et l’ignorance. L’UDC a fait croire aux Suisses que leur identité était mise en péril par l’islam ! Il s’est trouvé des sociologues pour expliquer que le racisme suisse serait le résultat “d’une fierté nationale blessée”, dans la remise en cause du secret bancaire, la faillite de Swissair et la manière “honteuse” avec laquelle Kadhafi a traité le pays dans l’affaire des otages suisses en Libye.
L’UDC s’était éclatée dans la stigmatisation de l’islam, braquant sur la violence terroriste et l’image de la femme. Et la propagande n’est pas propre à la Suisse. Chaque pays européen a produit ses propres thèmes pour cibler les musulmans. En France, c’est la burqua, après le foulard.
En Allemagne, les mosquées et les mariages forcés dans les communautés turques. En Grande-Bretagne, les débordements du multiculturalisme séculaire, avec la visibilité nouvelle des musulmans. Des caricatures au Danemark. L’homosexualité aux Pays-Bas… Et, pour tous, incivilités et violences des immigrés et de leurs enfants, qui rendent la vie impossible aux souchiens de culture judéo-chrétienne. En Europe, il y aurait, au bas mot, une vingtaine de million de musulmans. L’islam est la seconde religion en France et en Allemagne. Au sein de l’UE, aucun gouvernement n’a  tenté de régler de manière satisfaisante la situation de la religion musulmane, qui fait pourtant partie intégrante du paysage européen. Pire, les gouvernements ont épousé les thèses des extrêmes droites.
La xénophobie et la haine des immigrés ont offert un fonds de commerce électoral aux pouvoirs populistes qui prospèrent dans toute l’Europe. Refusant d’être assimilées au néofascisme, la nouvelle vague de la droite européenne, dont la France de Sarkozy est la caricature, prône l’ultralibéralisme (moins d’impôts, moins de règles, moins d’allocations sociales, moins de services publics) et un programme durement antimusulman au nom de la lutte contre le multiculturalisme. Port de la burqua prohibé sur pratiquement l’ensemble des capitales européennes, pas de foulards à l’école, guerre déclarée aux marchands de kébabs (!), pas de mosquées ni même pas de lieux de prière. Des municipalités européennes multiplient les mesures discriminatoires contre leurs résidents et mêmes concitoyens de culture musulmane. Quelques exemples de xénophobie.
À Varallo Sesia, petite ville dans le nord-ouest de l’Italie, le maire, parlementaire de la Ligue du Nord, a infligé cet été des amendes de 500 euros aux nageuses musulmanes qui se baignent en burkini (maillot de bain intégral), tant dans les piscines que dans les rivières et les torrents. Une autre commune italienne dans la région de Trévise (Nord-Est) a fait fermer, la veille du Ramadhan, les bâtisses utilisées jusque-là comme mosquées…
L’islamophobie s’affiche aujourd’hui sans contraintes, faisant sortir des bois les fascistes. L’organisation la plus achevée dans ce patchwork droitier est l’English Defence League, qui rassemble  des Sikhs, des juifs et des homosexuels hostiles aux musulmans. Héraut à tous nouvelle vague d’extrémisme de droite en Europe, le xénophobe Geert Wilders,  homme politique danois néerlandais célèbre pour ses positions anti-immigration.
Son procès pour incitation à la haine raciale s’ouvre le 30 octobre, et l’extrême droite européenne s’est donné rendez-vous à Amsterdam, pour soutenir leur icone et fonder du coup la Ligue européenne antimusulmane, qui sera baptisée European Friendship Initiative (Initiative européenne de l’amitié) ! Parties de petites manifestations violentes contre la présence de musulmans eu Europe, ces ligues drainent aujourd’hui plusieurs milliers de militants anti-islamistes. Ce mouvement est caractéristique des années 2010. La clef de son succès, les hooligans des stades de foot. La sous-culture violente du football a produit un vaste mouvement multiethnique hostile aux musulmans. Ils sont tous adorateurs d’Adolf Hitler, mais comme ils ne sont pas à une contradiction près, le drapeau israélien est devenu une figure récurrente de leurs rassemblements !
Fasciste, néo-nazie, ces mouvements ont forgé des passerelles avec la droite européenne traditionnelle qui partage avec eux l’anti-islamisme. Et de citer la France sarkozyste avec sa loi sur l’interdiction de la burqua, le tour de vis aux lois sur l’immigration (révisées cinq fois par Nicolas Sarkozy). Ou encore, l’Autriche où le parti d’extrême-droite a fait une franche percée lors des élections locales du 10 octobre en s’emparant de Vienne, la capitale, à l’issue d’une campagne vivement xénophobe et anti-islamique.
Faisant perdre aux sociaux-démocrates leur majorité absolue, la droite fasciste autrichienne devient la deuxième force politique à Vienne, un bastion socialiste depuis 1919. La clef de la réussite : les quartiers populaires où la peur du musulman exorcise les questions du chômage et de la paupérisation induite par la mondialisation. Son affiche électorale a rappelé celle du Français Le Pen qui avait habillé, pour les régionales françaises, la carte de la France par les couleurs algériennes et une mosquée menaçante, des appels au courage pour défendre le sang viennois ! Le FPÖ a copié la rhétorique de Sarkozy sur le “bon français”. »