Francaisdefrance's Blog

17/02/2012

Du grabuge autour de l’affaire al-Dura !

L’exemple parfait d’un certain conspirationisme… Celui qui fait tomber des « têtes »…
FDF

.

Cour d’appel: France 2 et Charles Enderlin mordent une nouvelle fois la poussière !

israel criminels Cour dappel: France 2 et Charles Enderlin mordent une nouvelle fois la poussière

Je reçois à l’instant l’information que le 14 février, la cour d’appel, jugeant le second volet de l’affaire al-Dura, a confirmé l’imposture de la télévision d’Etat et a condamné le père al-Dura. Je n’ai pas encore pris connaissance du jugement, qui, j’en suis sûr, contient des révélations importantes.

 

En 1994, le docteur David Yehouda avait opéré Jamal al-Dura de plusieurs blessures infligées par des hommes du Hamas. Jamal est le père de Mohamed al-Dura, l’enfant soit disant « assassiné » par l’armée israélienne en septembre 2000.

 

Blessé par le Hamas, soigné par un chirurgien israélien, al Dura père trouva tout naturel d’accuser les Israéliens de ses blessures, et il tourna, avec son fils comme acteur, dans une fiction palywoodienne où l’on voit l’enfant mourir (sans une seule goutte de sang) sous les tirs de l’armée israélienne.

 

Le cameraman était un Palestinien qui travaillait pour France 2, et Charles Enderlin, reporter à la même chaîne, ajouta les commentaires, plus vrais que nature (alors que jamais il ne se rendit sur place). France 2 diffusa le faux reportage sans imaginer qu’il enflammerait le Moyen Orient, provoquerait la seconde Intifada, et la décapitation en direct du journaliste Daniel Pearl

 

Pour prouver la réalité de la tuerie, Jamal exhiba au monde entier ses blessures.

 

Dt Yehoudi 300x204 Cour dappel: France 2 et Charles Enderlin mordent une nouvelle fois la poussièreDr Yehouda

 

Mais le chirurgien, le Dr Yehouda, se souvenant avoir soigné Jamal, publia un article dénonçant la supercherie et affirma « que les cicatrices qu’avaient exhibées Jamal A-Dura ne provenaient pas de tirs israéliens mais d’une opération que le médecin avait lui-même effectué sur Jamal A-Dura quelques années auparavant »

 

Yehouda fut immédiatement attaqué en diffamation par le père al-Dura, dont on se demanderait encore, lui qui ne lit pas le français, comment il a bien pu prendre connaissance de l’article, si l’on n’avait pas appris depuis que c’est France Télévision qui prit en charge ses frais de justice et lui choisit un avocat.

 

Portant la très lourde responsabilité des conséquences du faux reportage, France 2 et Charles Enderlin ne pouvaient faire autrement que s’enfermer dans le mensonge. 

 

Mais deux hommes courageux, Philippe Karsenty et le Dr Yehouda, leur ont fait cracher leurs mensonges devant la justice.

 

Le 14 février donc, la cour d’appel, qui rejugeait la « diffamation » de Jamal al-Dura par le docteur, a annulé la décision de première instance, et a conclu que le Dr Yehouda disait vrai lorsqu’il accusa le père al-Dura d’avoir menti sur ses cicatrices.

 

La cour d’appel a jugé que les blessures du père al Dura n’ont pas été causées par les tirs israéliens en 2000, et elle a annulé la condamnation à 13.000 euros de dommages et intérêts infligée en correctionnelle en avril 2011.

 

En sortant du tribunal, le Docteur s’est exclamé : « Les juges de la Cour du mois de décembre étaient notoirement antisionistes et d’extrême gauche, mais la composition d’aujourd’hui était plus équilibrée et j’ai pu étayer mes arguments avec plus de sérénité et d’efficacité ».

 

Puis il ajouta « Dorénavant, que chaque Arabe palestinien qui voudra diffuser sa propagande mensongère, nazie, raciste et antisioniste sache qu’il me trouvera sur son chemin ! »

 

Mais si Jamal al-Dura n’a pas été blessé en 2000 par l’armée israélienne, son fils n’a donc pas succombé sous leurs balles.

 

Charles Enderlin, qui a passé onze ans hanté par la peur que la vérité finisse par éclater, a menti pour s’attirer la gloire, et il a récolté la honte.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour http://www.dreuz.info/
http://www.israel7.com/2012/02/historique-jamal-a-dura-perd-son-proces/
http://www.israelhayom.co.il/site/newsletter_article.php?id=15140&hp=1&newsletter=16.02.2012

06/02/2012

Gauche caviar: on entretient le mythe…

Il y a cinq ans, le fun était le Fouquet’s. Pour 2012, année du « changement », sera-ce Chez Laurent ??? Continuez à vous foutre de nous… Les restos du coeur, ça ferme à quelle heure???

FDF

.

La France d’en bas…

.

FRANCOIS HOLLANDE  QUI AVAIT DIT « NE PAS AIMER LES RICHES »    mais qui lui même possède un patrimoine conséquent, et perçoit plus de 30000€/MOIS   donne l’exemple  ……… et, a t il  rajouté dans « DES PAROLES ET DES ACTES »  « QU’IL SAIT OU IL N’IRA PAS FÊTER SA VICTOIRE S’IL EST ELU »  (allusion au FOUQUET’S)     –
 DIEU NOUS PRESERVE D’UNE TELLE ELECTION !!!!!!!

JC JC…

.

la-bouffe-de-riche-de-francois-hollande

François Hollande et Bernard Henri-Lévy se sont retrouvés cette semaine pour un déjeuner en tête à tête au très bling-bling Restaurant Laurent. L’occasion sans doute d’évoquer ce brave « peuple de gauche » autour de l’une des tables les plus chères de Paris, et qui sait peut-être « ré-enchanter le rêve français » autour de la célèbre « salade de mâche » du chef… pour la modique somme de 140 euros.

Car quelle cohérence peut-on trouver à un politicien qui prononce le dimanche un discours enflammé contre « l’empire de la finance » et une société pervertie par l’argent-roi… et qui déjeune le mardi dans un quatre étoiles parisien (aux prix ridiculement élevés) avec l’un des « intellectuels » les plus emblématiques de la pensée unique germanopratine ?

A lire le menu du restaurant Laurent, le peuple de gauche doit quelque peu tirer la langue en voyant les agapes de son représentant. La salade de mâche à 140 euros ne constitue en effet qu’une entrée. François Hollande et BHL ont ensuite pu déguster un petit carré d’agneau pour 92 euros avant de terminer sur une note sucrée avec un ananas rôti pour la bagatelle de 30 euros. Espérons qu’ils n’aient pas pris de vin…

On dira ce qu’on voudra, le diner au Fouquet’s de Nicolas Sarkozy était probablement une erreur.

C’est choquant, en France, lorsqu’on est un élu de la nation, d’aller flamber presque la moitié d’un SMIC au restaurant quand les français ont du mal à boucler leurs fins de mois, n’est-ce pas ? Enfin… si on est à droite.

 Car pour les socialistes détenteurs auto-proclamés de la morale, tous les vices sont permis, y compris celui de demander aux Français de se serrer la ceinture et de payer plus d’impôts, tandis qu’on se tape sur les cuisses entre larrons.

François Hollande ne fait pas exception, et sa grande bouffe dépasse même celle de Sark au Fouquet’s.  

Cette semaine, rapporte le Parisien, il est allé déjeuner au très people et extrêmement coûteux  « Chez Laurent » (comptez environ 400 euros par personne à la carte, vin en sus). C’est sans doute pour entretenir la réputation de la gauche caviar, à qui il ne reste de gauche que le caviar.

Si vous êtes surpris du silence des médias sur ce déjeuner de riches, si vous avez l’impression que les journalistes tolèrent très bien les débauches d’argent quand elles sont à gauche, et si vous êtes offusqué de la façon dont le repas au Fouquet’s de Nicolas Sarkozy a été monté en mayonnaise, et celui de Hollande censuré, vous n’avez encore rien vu. Attendez que François Hollande soit élu.

Il vient de démontrer qu’il peut compter sur la servilité des journalistes pour couvrir ses moindres excès.  

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :

© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Carte du Laurent : http://www.le-laurent.com/fr/carte-et-menus.php

Source: http://www.leparisien.fr/hollande-a-dejeune-avec-bhl

16/11/2011

Cinq « jeunes » prennent une raclée: ils n’osent pas porter plainte…

Et une bonne dans la tronche de ces cinq sous-merdes à qui ça a du faire drôle de se faire massacrer par deux types à qui ils cherchaient des noises. En même temps, cela va servir de leçon aux autres racailles qui voient ainsi fuir lentement leur sentiment d’impunité… Et ce n’est qu’un début, croyez moi… La baston, c’est réciproque.

Le règne de l’insécurité venue « du Sud » prend fin. Vous aimez la bagarre? Vous allez être servi: nos troupes sont prêtes et connaissent vos points faibles sur le bout des doigts…

Ca va être dur de quitter en vitesse les banlieues en ambulance. Puis, à l’hôpital, vous serez remis sur pied vite fait, bien fait. Et ensuite, retour au bled où vous serez accueillis à bras ouverts, je pense.

Quelle délectation de lire ces faits dans un journal…

FDF

.

La langue française a perdu un mot. C’est une lourde perte pour les amoureux du vocabulaire, de la syntaxe et de la langue de Molière.  Les prédateurs ont été laissés en liberté par l’Académie Française, gardienne …

La langue française a perdu un mot. C’est une lourde perte pour les amoureux du vocabulaire, de la syntaxe et de la langue de Molière. 

Les prédateurs ont été laissés en liberté par l’Académie Française, gardienne du dictionnaire, parce qu’ils ont jugé que les coupables, identifiés comme « journalistes », méritent leur clémence : la culture, qui ne fait plus partie de leur cycle d’apprentissage professionnel, a été remplacée par l’enseignement de la novlangue. 

Ainsi le Dauphiné Libéré (1) nous en fait, d’une manière aussi désuète que pathétique, les aveux criants.

A Annecy, en Haute Savoie, une bagarre a éclaté samedi après midi rue de la Poste entre, explique le journaliste, un groupe de cinq « jeunes » et deux « hommes ».

« Il était 18 heures lorsqu’un petit groupe de cinq jeunes réunis autour d’une belle voiture a interpellé grossièrement deux couples (…) demandant (…) aux jeunes femmes, si elles souhaitaient finir leur soirée dans leur bolide (…). Une proposition que n’ont que modérément goûtée les deux hommes qui accompagnaient les deux jeunes femmes ».

Le lecteur de Dreuz.info aura compris : ces « jeunes » sont probablement une bande de « jeunes issus de l’immigration, des nouveaux français » (avant on disait arabes, mais le mot a lui aussi disparu), et les « hommes » sont certainement des français historiques.

L’incident est rapporté dans le journal car la scène a été d’une rare violence, mais aussi parce que les deux « hommes » ont donné aux cinq « jeunes » une raclée carabinée – et humiliante : cinq contre deux.

C’est la fin de l’article qui nous apporte notre cerise sur le gâteau, et qui n’appelle aucun commentaire :

« Hier soir, aucun des cinq jeunes, âgés de 25 à 30 ans (…) n’avait estimé nécessaire de porter plainte ». « Leurs deux adversaires, âgés de 24 et 34 ans, ont eux été (…) entendus par les policiers. »

.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
(1) http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2011/11/14/ils-voulaient-provoquer-mais-se-font-tabasser

09/09/2011

Geert Wilders: « Nous ne nous soumettrons JAMAIS à l’OCI des tyrans islamiques ! »

Lisez; lisez bien jusqu’au bout. Ca devrait vous remonter le moral…

FDF

.

Discours (fondamental) de Geert Wilders à Berlin, sur l’islam et l’Union Européenne

Voici, reproduit, intégralement pour les lecteurs de drzz.fr, le discours magistral de Mr. Geert Wilders, prononcé à Berlin le 3 Septembre 2011. Il parle aux allemands, mais chaque mot s’adresse aux français et à l’ensemble des européens. (traduction jdlmk)

« Merci de m’avoir invité à Berlin. C’est un honneur d’être ici dans cette belle ville de Berlin. Lorsque je suis venu ici l’année dernière, j’ai souligné l’importance de l’Allemagne pour nous tous. Une Allemagne en bonne santé démocratique et sûre d’elle, nous bénéficie à tous.

Bien des choses se sont passées depuis ma dernière visite.

Aux Pays-Bas, nous avons pu réaliser beaucoup de choses étonnantes. Nous avons commencé et réussi à faire reculer le processus d’islamisation des Pays-Bas.

Nous l’avons fait de manière pacifique et par le biais du processus démocratique. 

Récemment, un psychopathe dérangé, narcissique, a commis en Norvège un crime horrible, abattant froidement près de quatre-vingt concitoyens innocents. L’assassin a prétendu être un citoyen inquiet. Il a déclaré qu’il avait commis cette atrocité, du fait « qu’il est inutile de participer au processus démocratique. »

Mais il a tort ! 

Le meurtrier de masse d’Oslo a assassiné et mutilé, et il a justifié son crime odieux en niant, je cite : « que modifier le système démocratique est loin d’être possible » – Fin de citation.

Mais il a tort ! 

Le meurtrier d’Oslo prétend faussement être des nôtres. Mais il n’est pas l’un d’entre nous. Nous avons horreur de la violence. Nous sommes démocrates. Nous croyons aux solutions pacifiques.

La raison pour laquelle nous rejetons l’islam, c’est justement à cause de sa nature violente. 

Nous croyons à la démocratie. Nous nous battons avec la force de notre conviction, mais nous n’avons jamais utilisé la violence. Notre engagement pour la vérité, la dignité humaine et une défense juste et honorable de l’Occident ne nous permet pas d’utiliser la violence, ni de tomber dans le cynisme et le désespoir. 

Nous chérissons la tradition d’Alexander Soljenitsyne, Jelena Bonner, Lech Walesa et Ronald Reagan. Ces héros ont vaincu une idéologie totalitaire par la puissance de leur conviction et sans tirer un seul coup de fusil. Tout comme l’ex-musulman et critique de l’Islam, Ali Sina, l’a dit dans sa réaction à l’atrocité d’Oslo : « Nous ne levons pas l’épée contre les ténèbres ; nous allumons une lumière. »

Il en est de même. Nous avons allumé la lumière de la vérité. Et la vérité nous rendra libre.

La vérité c’est que l’islam peut être combattu avec succès par des moyens démocratiques. 

Nous le faisons dans les Pays-Bas. Vous pouvez le faire aussi en Allemagne. 

Permettez-moi de vous dire ce que nous avons réalisés aux Pays-Bas, depuis ma dernière visite à Berlin, il y a moins d’un an. Cela va vous encourager. Ce qui peut être fait aux Pays-Bas peut également être fait en Allemagne.

Mon parti, le Parti pour la Liberté, a 24 sièges sur les 150 sièges du parlement, et soutient un gouvernement minoritaire formé de libéraux et démocrates-chrétiens. Nous faisons cela en échange de mesures de restrictions de l’immigration, faire baisser la criminalité, contrecarrer le relativisme culturel, et restaurer nos libertés traditionnelles Occidentales, telles que la liberté d’expression.

Le Parti pour la Liberté occupe cette position depuis moins d’un an, mais nous obtenons de grandes choses. Nous avons obtenu que les Pays-Bas fassent bientôt interdire la burka islamique couvrant le visage, et le niqab.

Nous allons restreindre l’immigration en provenance des pays non Occidentaux de 50 %, dans les quatre prochaines années ! Nous allons révoquer la nationalité Néerlandaise des criminels récidivistes qui ont la double nationalité et qui commettent des crimes graves !

Le Parti pour la liberté est porteur d’un message d’espoir, aux Pays-Bas. 

Les nouvelles politiques feront plus de demandes aux immigrants. Dorénavant, l’intégration ne sera plus adaptée aux différents groupes. Il y aura une approche plus sévère envers les immigrants qui désobéissent aux lois. Ceux qui diminuent leurs possibilités d’obtenir un emploi à cause de la façon dont ils s’habillent, verront leur accès aux prestations sociales diminuées.

Nous avons également obtenu que les activités anti-israéliennes ne soient plus financées par des impôts Néerlandais. Les soi-disant Organisations d’Aide Humanitaire qui soutiennent directement ou indirectement les boycotts anti-Israéliens, les dés-investissements et sanctions, et qui nient le droit d’Israël à exister ne recevront plus de financement gouvernemental.

Le gouvernement Néerlandais va boycotter l’Assemblée des Nations Unies Durban III contre la discrimination raciale, car elle a été transformée en un tribunal

d’accusations contre Israël. Le gouvernement va renforcer nos relations politiques et économiques avec Israël. Investissement plutôt que dés-investissement sera notre politique envers Israël.

Nous sommes avec Israël. Nous aimons Israël. 

Israël est la seule démocratie au Moyen-Orient. Israël fait partie de notre civilisation.

Mes amis, ce que le Parti pour la Liberté a obtenu, démontre que cela peut être fait. Pour emprunter une expression du président Obama : Oui, nous pouvons !

Nous pouvons arrêter l’islamisation de nos sociétés. 

L’exemple Néerlandais démontre que nous pouvons gagner. David peut vaincre Goliath.

En Juillet dernier, le gouvernement Néerlandais a même fait quelque chose qu’aucune autre nation n’a osé faire auparavant. Il s’est prononcé fermement contre l’Organisation de Coopération islamique. 

L’OCI est une organisation internationale de 57 pays islamiques, la plupart d’entre eux sont des tyrannies barbares. Cette OCI constitue le plus grand bloc de vote des Nations Unies. Il a critiqué le fait que les juges Néerlandais m’aient acquitté de toutes les accusations d’insulte et incitation à la haine et à la discrimination. Mais le gouvernement Hollandais a fait comprendre à l’OCI que la Liberté d’Expression ne sera pas muselés dans les Pays-Bas.

Il a dit à l’OCI, très directement : « Le gouvernement Néerlandais se dissocie totalement de la demande de réduire au silence un politicien. » – Fin de citation.

Nous ne nous soumettrons JAMAIS à l’OCI des tyrans islamiques !

Comme vous le savez probablement, pendant presque deux ans, j’ai subi la dure épreuve d’être considéré suspect dans une affaire pénale. J’ai été confronté devant le Tribunal d’Amsterdam sous l’accusation de crimes haineux. En Juin dernier, cette farce judiciaire s’est terminée par un acquittement complet.

Grâce à mon acquittement, le peuple Néerlandais a appris que le débat politique n’a pas été étouffé dans leur pays.

Mon acquittement a été une victoire pour la Liberté d’Expression. 

Le peuple Néerlandais a également appris qu’il est autorisé à parler de façon critique sur l’islam. 

Il a appris que la résistance contre l’islamisation n’est pas un crime. 

Il a appris qu’il y a un espoir, et que la libération est proche.

Mon acquittement marque le tournant du raz de marée. Non seulement aux Pays-Bas, mais dans l’ensemble de l’Europe. C’est la première brèche de la digue. Nous avons commencé l’opération de retour en arrière. Nous avons envoyé un message aux idéologues de l’islam : Ne marchez pas sur nous!

Mon acquittement a une signification qui dépasse de loin les Pays-Bas. Il a un sens pour l’ensemble de l’Europe et le monde libre. 

Mon acquittement marque la fin d’une évolution où nos libertés civiles, en Europe, sont constamment restreintes afin de ne pas offenser l’islam et la colère des fanatiques islamiques.

Mon acquittement rend légitime la critique de l’islam. Elle le fait aussi en Allemagne et partout ailleurs.

En effet, pourquoi vous, Allemands, ne devriez-vous pas jouir des mêmes droits que les Hollandais ! 

Si la résistance pacifique et démocratique à l’islamisation n’est pas un crime dans les Pays-Bas, elle ne devrait pas l’être en Allemagne non plus.

Donc, voici mon message pour vous : Continuez votre combat pour la liberté, et pour la liberté d’expression ! Ne laissez pas vos politiciens et les juges vous accorder moins de droits que les Hollandais !

Ne vous laissez pas intimider par les opposants islamiques ou de gauche qui crient et hurlent. 

Ne vous laissez pas intimider par les médias qui prétendent qu’un meurtrier qui a perdu sa foi dans le processus démocratique a été influencé d’une quelconque façon par nous.

Mes amis, quand je vous suis venu vous rendre visite l’année dernière, même dans mes rêves les plus fous, je n’aurais pas pu imaginer que nous aurions été en mesure d’influencer les politiques gouvernementales de la façon dont nous l’avons fait. 

C’est pourquoi je vous dis : 

Ne cédez jamais aux tyrans ! N’abandonnez jamais l’espoir. Jamais de désespoir ! Vous pouvez toujours renverser la tendance ! On peut toujours renverser la marée !

C’est vrai: l’Allemagne a eu moins de chance que les Pays-Bas. Lorsque je suis venu ici l’année dernière, Tilo Sarrazin venait de publier son livre « Deutschland schafft sich ab ». Le livre de Sarrazin a été un best-seller. Il a touché le nerf. Il s’est vendu à plus d’un million et demi d’exemplaires. Cela démontre que la société Allemande est mûre pour le changement. Mais politiquement, le livre de Sarrazin n’a encore rien changé.

Au contraire, l’élite politique Allemande a augmenté la vitesse de l’islamisation en Allemagne. 

Mr. Wulff, Bundespresident a dit: « l’islam fait partie de l’Allemagne ».

La Chancelière Angela Merkel a déclaré que le multiculturalisme est un échec absolu, mais elle continue à défendre l’entrée de la Turquie dans l’UE. La propagation de l’Islam se poursuit sans relâche dans les salles de classe allemandes, dans les rues d’Allemagne, à travers la construction de nouvelles mosquées, etc, etc.

Votre situation a empiré parce que vous n’avez – pas encore – un parti avec un soutien électoral suffisant pour influencer la politique allemande pour le mieux. L’Allemagne a besoin d’un parti de droite qui ne soit pas contaminé par des liens avec les néo-nazis et par l’anti-sémitisme, qui soit décent, respectable, mais ferme.

René Stadtkewitz travaille très dur pour faire de « Die Freiheit » un parti aussi valable que le Parti pour la liberté des Pays-Bas.  René, nous sommes là pour vous aider ! Parce que l’Allemagne mérite mieux que ce qu’elle reçoit aujourd’hui.

Mes amis, votre pays est la colonne vertébrale politique de l’Europe.

L’Allemagne est le pays le plus peuplé d’Europe. L’Allemagne est le moteur économique de l’Europe. Si l’Allemagne est malade, nous sommes tous malades.

L’année dernière, j’ai insisté : Arrêtez d’avoir honte de l’Allemagne. Il est injuste de réduire le patriotisme allemand au national-socialisme, tout comme il est injuste de réduire la Russie au stalinisme. Soyez fiers de votre pays.

C’est seulement si les Allemands sont fiers de l’Allemagne qu’ils seront prêts à se lever et défendre l’Allemagne, tout comme le Parti pour la liberté aux Pays-Bas le fait pour les Pays Bas. 

Nous devons tous nous lever pour la survie de nos Etats-nations, car notre nation, nos états-nation, incarnent les libertés démocratiques dont nous jouissons.

Sans l’État-nation, on ne peut avoir une réelle liberté politique nationale. C’est pourquoi nous devons être de bons patriotes. Le patriotisme est souvent stigmatisé et amalgamé avec le fascisme. Mais le patriotisme n’est pas le fascisme. Au contraire. Tout démocrate, défenseur de la liberté doit, par définition, être un patriote. Une âme a besoin d’un corps. L’esprit de liberté politique ne peut s’épanouir en dehors du corps de l’État-nation. L’État-nation est le corps politique dans lequel nous vivons. C’est pourquoi nous devons préserver et chérir l’État-nation. Afin que nous puissions préserver la liberté et la démocratie dont nous jouissons pour nos enfants.

Sans l’Etat-nation, sans l’auto-gouvernance, sans auto-détermination, il ne peut y avoir de sécurité pour un peuple, ni la préservation de son identité. Ce fut la vision qui a conduit les Sionistes pour rétablir l’Etat d’Israël. Théodore Herzl a dit qu’il devait y avoir un Etat juif parce que, je cite : « Ce que nous voulons, c’est une nouvelle floraison de l’esprit juif »

Chers amis, nous avons urgemment besoin d’une nouvelle floraison de l’esprit allemand.

Pendant des décennies, les Allemands ont eu honte d’eux-mêmes. Ils ont préféré être des Européens plutôt que des Allemands. Et ils ont payé un lourd tribut pour cela. Nous avons tous payé un lourd tribut pour cela.

L’Europe n’est pas une nation, c’est un groupe de nations. 

La force de l’Europe est sa diversité. Nous sommes une seule famille, mais nous vivons dans différents organes. Nos cultures sont les branches d’une culture commune judéo-chrétienne et humaniste, mais nous avons différentes identités culturelles nationales. C’est ainsi.

L’uniformité est une caractéristique de l’Islam, mais pas de l’Europe. 

L’islam a éradiqué les identités nationales des peuples conquis. 

L’identité copte d’Egypte, l’identité indienne du Pakistan, l’identité assyrienne d’Irak, l’identité perse de l’Iran, ils ont tous été effacés, écrasés, ou discriminés jusqu’à ce jour. 

L’Islam veut que toutes les nations soient remplacées par la Oumma, l’identité commune de la Nation de l’Islam à laquelle tous doivent être soumis, et dans laquelle toutes les identités nationales doivent disparaître.

L’Islam a essayé de conquérir l’Europe, mais n’a jamais réussi jusqu’ici. 

C’est pourquoi nous, les Européens avons été capables de développer nos différentes identités comme des États-nations. Si nous voulons conserver ces identités, nous devons nous tenir ensemble contre les forces qui menacent nos identités. Aujourd’hui, nous sommes confrontés à deux forces dangereuses: l’islamisation et l’européanisation.

Lorsque je suis venu ici l’année dernière, j’ai parlé longuement de la menace de l’Islam. Aujourd’hui, je tiens à attirer votre attention sur la menace de l’européanisation. Par Européanisation, je veux dire l’idéologie qui postule que nos États-nations souverains doivent se submerger dans un Super État Pan-Européen.

Les premiers fondateurs de l’Union Européenne ont estimé que, afin d’éviter une guerre future en Europe, les nations d’Europe, et en particulier l’Allemagne, ont dû être encapsulés dans ce que le Traité de Rome a appelé « une union sans cesse plus étroite entre les peuples d’Europe. »

Robert Schuman a dit que les objectif de l’UE étaient, je cite : « que faire la guerre soit non seulement impensable, mais matériellement impossible » – fin de citation.

Les Eurocrates pensent que les Etats-nations en général – et en particulier l’Allemagne, plus grand Etat-nation d’Europe – furent le problème. Ils ont tort. La vraie cause de la Seconde Guerre mondiale n’a pas été l’État-nation allemand – ce fut le Totalitarisme nazi.

Il n’y avait rien de mal avec l’Allemagne. La cause de la guerre fût l’Idéologie nazie. Le remède contre le totalitarisme n’est pas la construction d’un super-État. Le remède est l’introduction de formes de démocratie plus directe au niveau le plus bas possible. Au lieu de priver l’Allemagne et les autres Etats-nations de leur souveraineté, les dirigeants d’après-guerre auraient dû introduire le système Suisse dans nos pays. Les petites unités devraient avoir un grand degré de souveraineté locale. Le citoyen doit avoir son mot à dire de manière démocratique directe sur son propre destin et celui de sa communauté.

Au lieu de cela, les peuples d’Europe ont été dépossédés de leur souveraineté, celle-ci a été transférée à la lointaine Bruxelles. Les décisions sont maintenant prises à huis clos par des Bureaucrates non élus. Ce n’est pas le genre de gouvernement que nous voulons !

Nous voulons moins de bureaucratie ! Nous voulons plus de démocratie !

Nous voulons moins d’Europe ! Nous voulons conserver notre souveraineté. Nous voulons faire les règles dans notre maison ! Nous voulons rester indépendants et libres ! Nous voulons être les maîtres chez nous ! (note de Drzz.fr : ce discours est très long. Internet ne favorise pas les textes très longs. Ce texte est, cependant, d’une très grande importance. Il parle des valeurs que nous défendons, raison pour laquelle nous avons décidé de le publier intégralement, et non sous la forme d’extraits.)

En Décembre 1991, le traité de Maastricht a demandé la création d’une monnaie européenne unique. Le florin Néerlandais et le Deutsche mark ont été sacrifiés sur l’autel de l’unification Européenne. Helmut Kohl, a vendu ce projet au peuple allemand comme, je cite : « une question de guerre ou de paix » – Fin de citation.

L’Euro a été présenté comme « un ange de paix » que les Allemands devaient parrainer en abandonnant le mark. Au cours des six dernières décennies, les politiciens Allemands ont dit aux Allemands que l’Etat nation – et en particulier l’Allemagne – était si dangereux qu’il devait être émasculé. Les Allemands devaient devenir Européens plutôt qu’Allemands. Pour réaliser ce projet politique, la souveraineté nationale et monétaire a été abandonnée. Les intérêts économiques et nationaux ont été sacrifiés sur l’autel politique de la soi-disant Européanisation.

Tous les pays qui ont rejoint l’Euro ont perdu le pouvoir d’ajuster leur monnaie à leurs propres besoins économiques. Par conséquent, il en ont tous souffert. La monnaie de certains pays étant sous-évaluée, la monnaie d’autres étant surévaluée, ils ont tous dû partager l’exercice de la charge d’autres pays, même si ces derniers souffrent de politique auto-infligées de corruption ou de fraude. Le système monétaire européen a permis à certains pays d’obtenir un tour gratuit au détriment des autres, tandis que ceux qui trichent sont dans une position de chantage envers ceux qui ont à payer la facture. Cette farce doit cesser !

Le système monétaire européen est profondément vicié. Il est aussi immoral. Comme Théodore Herzl a dit : « Le caractère d’un peuple peut être ruiné par la charité ». Ceci s’applique pour les personnes qui reçoivent la charité, mais aussi pour ceux qui la font. La soi-disant solidarité Paneuropéenne est littéralement en train de nous ruiner ! L’Allemagne a assez payé pour l’Europe !

La même chose s’applique pour les Pays-Bas. Nos citoyens n’ont pas à payer les dettes des autres !

Mes amis, votre parti, Die Freiheit, incarne le meilleur espoir pour l’Allemagne. Parce que votre parti est le seul parti en Allemagne qui a le courage d’affirmer haut et fort que les pays qui ne peuvent pas payer leurs dettes devraient quitter l’Euro. Je suis entièrement d’accord.

Mes amis, le temps est compté. Nous devons agir pour le bien de la démocratie et la prospérité future de nos enfants. 

L’ancien dissident soviétique Vladimir Bukovsky a avertit que, plutôt que de prévenir la guerre, le projet européen rend les conflits plus probables. Il établit un parallèle entre l’UE et l’ancienne Union soviétique, qui avait également supprimé les sentiments d’unité nationale. Quand la réalité économique a vaincu le projet politique Soviétique, les sentiments refoulés de l’identité nationale ont rebondi avec vengeance et détruit l’Union. Bukovsky craint que si nous n’arrêtons pas le monstre-Europe de s’étendre, la même chose pourrait se produire en Europe.

Les leaders européens déclarent que la seule façon de résoudre la crise actuelle est par une gouvernance plus Européenne. Ils préconisent davantage de pouvoirs pour Bruxelles. Ils ont tort. Davantage d’Europe ne fera qu’aggraver les choses. Nous devons nous opposer à leur tentative de centralisation.

Nous ne voulons pas plus d’Europe ! L’UE manque de démocratie, de responsabilisation et de transparence. C’est pourquoi nous la rejetons. Nous voulons moins d’Europe ! Espérons que mercredi prochain, la Cour constitutionnelle Allemande protègera la souveraineté nationale.

En tant que législateur national aux Pays-Bas, je fais l’expérience jour après jour à quel point nous avons si peu à dire sur notre propre destin. 

Nous sommes censés approuver des lois qui ont été faites par le Conseil des ministres européens. Les 27 commissaires de l’UE convoquent leurs collègues à huis clos. Ils négocient en secret, et ensuite émergent pour annoncer leur accord et le présenter. Voilà comment fonctionne le système.

Récemment, votre chancelière, Madame Merkel, s’est rendue à Paris. Avec le président Sarkozy, et elle a annoncé des plans pour un gouvernement économique de la zone euro.

Nous nous opposons à cela. Nous voulons que nos parlements nationaux décident de nos politiques économiques. Nous ne voulons pas dépenser l’argent des contribuables pour des pays de la zone, comme la Grèce. 

Que ceux qui nous ont trompés, qui ont mal géré leur économie ou qui ont bêtement vécu au-delà de leurs moyens, se prennent en charge eux-mêmes.

Par ailleurs, les traités de l’UE interdisent les renflouements.

Le Parti pour la liberté s’oppose à tout renflouement. Le gouvernement minoritaire Hollandais ne pourra jamais compter sur notre soutien à cet égard. Aujourd’hui, ces politiques euros obtuses sont soutenues par les partis de gauche europhiles. Je le répète : Nous ne pourrons jamais appuyer l’approbation du gouvernement Néerlandais sur les sauvetages, même pas si le gouvernement perd le soutien de la gauche.

Nous avons voté, et nous allons voter, contre tout plan pour renflouer d’autres pays. 

Les pays souverains doivent se charger de leurs propres besoins. C’est cela la souveraineté : la liberté et la capacité de se prendre en charge soi-même.

Nos peuples acceptent mal le fait d’avoir à payer pour les autres. 

Nos peuples acceptent mal l’aliénation permanente du pouvoir de leurs Etats-nations. Ils se soucient pour leur nation, parce qu’ils se soucient pour la démocratie, la liberté et le bien-être de leurs enfants. Ils voient leurs droits démocratiques et leurs anciennes libertés symbolisées dans leur drapeau national.

Mais il y a pire. 

L’identité nationale rattache aussi un individu à un héritage, une tradition, une loyauté et une culture. L’identité nationale est aussi une identité inclusive : elle considère que chacun est égal, quelle que soit sa religion ou sa race, et est prêt à s’assimiler à une nation en partageant le sort et l’avenir d’un peuple.

Mes amis, nous devons redonner le pouvoir politique à l’État-nation, au nom de la démocratie, au nom de la liberté, au nom de la dignité humaine. En défendant les États-nations, nous défendons notre propre identité. En défendant notre identité, nous défendons nos libertés. En défendant notre liberté nous défendons notre dignité.

Je vous exhorte : Levez-vous pour l’État-nation. Soyez fiers de votre pays !

Dans son discours d’adieu, le président Américain Ronald Reagan a dit que la chose dont il était le plus fier dans sa présidence avait été, je cite, « la résurgence de la fierté nationale que j’ai appelé « le nouveau patriotisme » – fin de citation.

L’Europe a besoin de nouveaux patriotismes. L’Europe a besoin de dizaines de nouveaux patriotismes. Nous avons besoin de vrais Finlandais, de vrais Danois, de vrais Français, de vrais Irlandais, de vrais Hollandais, et, mes amis, nous avons besoin de vrais Allemands.

Reagan a dit que nous devions apprendre à nos enfants ce qu’est notre pays, et ce qu’il représente dans la longue histoire du monde. Il a dit que les Américains ont besoin, je cite : « d’amour de la patrie et une appréciation de ses institutions ».

Les mots de Reagan s’appliquent aussi à nous, Européens. Nous avons besoin d’un regain de fierté nationale, un amour de la patrie et de nos institutions. Nos parlements nationaux sont nos institutions démocratiques. Nous devons les défendre.

Mesdames et Messieurs, chers amis, j’en ai dit assez. Il est temps d’agir. Nous devons faire vite. Le temps est compté pour l’Allemagne, les Pays-Bas, et pour toutes les autres grandes nations de l’Europe. Comme Ronald Reagan a déclaré : « Nous devons agir aujourd’hui pour préserver demain ».

Voici un bref résumé de cinq choses que nous devons faire afin de préserver nos libertés :

– Premièrement, nous devons défendre la liberté d’expression. C’est la plus importante de nos libertés.

– Deuxièmement, nous devons mettre fin au relativisme culturel. Notre culture occidentale est de loin meilleure que les autres cultures.

– Troisièmement, nous devons arrêter l’islamisation. Plus d’Islam signifie moins de liberté. Il y a déjà assez d’islam en Europe. Les immigrants doivent s’assimiler et s’adapter à nos valeurs.

– Quatrièmement, nous devons restaurer le droit de décider de notre propre argent. Nous ne devrions pas payer les dettes des autres. La survie de l’euro ne doit pas être utilisée comme une excuse pour récompenser les pays qui ont montré qu’ils ne valaient pas d’appartenir à la zone euro.

– Cinquièmement, nous devons restaurer la suprématie et la souveraineté de l’État-Nation. Nos Nations sont l’héritage que nos pères nous ont accordée et que nous voulons accorder à nos enfants.

Nous sommes les hommes et les femmes libres de l’Occident.

Nous sommes les vrais hommes et femmes de l’Occident.

Nous ne représentons pas un Super-État.

Nous sommes pour notre propre pays.

Vous vous êtes pour l’Allemagne. Je suis pour les Pays-Bas.

D’autres défendent la Suisse, le Danemark, la Finlande, la France, l’Espagne, et toutes ces autres belles nations éprises de liberté de l’Europe.

Ensemble, nous représentons les nations d’Europe. Ensemble, nous nous situons.

Nous allons rester fermes.

Nous survivrons.

Nous allons défendre nos libertés.

Nous allons rester libre. 

Merci beaucoup. »

****************************************************************************
Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
Traduction française jdlmk pour Drzz © www.Drzz.fr

22/08/2011

Jean-Patrick Grumberg: « J’aime qu’on me traite de fasciste ! »

C’est marrant, moi aussi… Mais pas de « face de craie »; j’en deviens rouge de colère. Ou vert de rage…

FDF

Photo d’illustration.

.

Un petit con qui travaille au Monde, et qui ressemble à un James Dean complexé, a qualifié Drzz, récemment, de site appartenant à la « fachosphère ».

Je ne lui en veux pas de ne pas avoir remarqué que chez Drzz, tous les auteurs, sans exception, dégueulent les régimes totalitaires fascistes, islamistes, nazis, communistes et philatélistes. Je ne peux pas lui en vouloir parce que, déjà à l’école, je me sentais beaucoup d’indulgence vis à vis de mes camarades qui avaient du mal à comprendre, qui faisaient de leur mieux mais qui, hélas, étaient limités.

Mais ce n’est pas pour cela que j’aime qu’on me traite de fasciste, d’extrémiste de droite, d’identitaire ou de populiste, même si je ne suis rien de tout cela et que j’en ris plus que j’en pleure. 

Ces gentils qualificatifs suivent les recommandations de Staline : « lorsque tu débats avec un homme de droite, commence par le traiter de fasciste. Le temps qu’il passera à démontrer que ce n’est pas vrai, sera du temps en moins pour lui à argumenter sur le fond du problème ».

Donc j’aime qu’on me traite de fasciste. Je trouve qu’il est sain que les médias soient infestés d’idéologues révisionnistes pour qui informer consiste à exprimer leurs « nobles » idées plutôt que de témoigner des faits. Je trouve qu’il est bon que la police de la pensée soit ouverte 24h/24, et que les associations anti-racistes fassent procès sur procès pour tenter de nous museler. Car tout ceci prouve que nous disposons de la liberté de l’insolence et de la désobéissance. 

Si leurs mécanismes de censure n’existaient pas, c’est que nous serions dans un régime totalitaire.

Comme dit Michel Garroté, si nous étions en Russie ou en Chine, avec ce que nous publions sur Drzz, nous serions déjà dans un cercueil, ou en prison. Mais nous vivons lui en Suisse, moi entre Israël et les Etats Unis, nous publions pour les francophones du monde et non pour les français et la loi française, Drzz est hébergé chez nous, dans les pays libres, et ce sont autant de crans de liberté.

Donc vous pouvez continuer à me traiter de fasciste ou d’extrême droite : je vais me préparer un petit café (espresso bien entendu) et je reviens.

.
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Drzz.fr

10/08/2011

Le site de la CAF…

Bel exemple de discrimination… Merci à Jean-Patrick Grumberg de nous avoir déniché cette preuve flagrante…

FDF

.

Site de la CAF: qui est au fond de la photo et qu’on ne voit presque pas ?

Une photo vaut mieux que mille mots. Et celle-ci fait mal. Elle vient du site internet de la Caisse d’Allocations Familiales.

On y voit quatre jolis bambins. Oui quatre et pas trois. Regardez bien, au fond, à droite, celui qu’on ne voit presque pas : c’est une tête blonde. Les autres, au centre, en gros plan et qui regardent droit la caméra, ce sont deux petits maghrébins et un africain.

Trois enfants issus de l’immigration africaine, et un enfant blanc. La démographie en image : les gens de souche française ne font plus assez d’enfants, ils ne prennent pas leur destin en main, leur destin leur a échappé, et ils accusent les autres, sans assumer la moindre responsabilité.

Pire encore. L’enfant blanc est flou, comme s’il allait disparaître. D’ailleurs il est le seul situé sur le bord de la photo : dans un instant, il ne sera plus dans le champ. Il ne sera plus dans la France. Les autres sont immobiles : eux sont là pour rester, et ils nous regardent droit dans les yeux. Ils sont l’avenir de la France. 

On doit, cependant, regarder cette image encore mieux, si l’on veut trouver les mille mots qui s’y cachent. 

Le petit blond est en mouvement. Il sort du champ, il sort de la France, mais il est en mouvement : il avance. Vers d’autres horizons. Il va faire comme les parents des ces enfants immigrés : il se dirige vers un futur meilleur. Ailleurs. Ailleurs qu’en France. C’est triste d’abandonner la France, mais ses parents sont fautifs. Fuite des cerveaux. Les trois petits africains, eux, sont immobiles. Ils attendent. Ils attendent l’aide de la CAF. Ils sont là pour rester…

Suite et source: http://tinyurl.com/3efwdfh
Confirmation: http://tinyurl.com/44xwulz

05/08/2011

Bashar el Assad: champion toutes catégories de la répression sanglante !

L’Union Méditerranéenne chère à Sarkö en prend un sérieux coup dans les dents…

.

Bashar el Assad: un ami que l’on aimait partager…

FDF

.

Le formidable exploit de la Syrie

Image

Bashar el Assad, l’ami de Jacques Chirac – (qui sait choisir ses amis, et surtout, leur témoigner sa fidélité, même lors de petits accidents de parcours comme le tir à vue sur leur propre peuple), Bashar el Assad donc, a réussi le tour de force exceptionnel de massacrer plus de cent cinquante civils en une seule journée, ce dimanche 31 juillet, et plus de mille six cent en quatre mois, sans que Stéphane Hessel ne s’indigne !

Un record !

Et ce n’est pas tout !

Bashar el Assad a également réussi le tour de force de massacrer son peuple depuis quatre mois, sans qu’aucune manifestation de musulmans n’envahisse les rues de Paris (on se souvient des manifestations géantes après les 1400 morts palestiniens de l’opération Plomb durci, et des 9 morts sur le cargo Mavi Marmara), sans que l’ONU ne condamne formellement le voyou syrien, ni que Sarkozy et BHL n’exigent l’intervention urgente des forces de l’OTAN pour protéger la population civile.

Ces mêmes populations civiles syriennes qui doivent se demander ce qu’elles ont de moins que les populations libyennes.

http://english.alarabiya.net/articles/2 … 60188.html

Source: http://tinyurl.com/3k89vom
© Jean-Patrick Grumberg pour Drzz.fr

22/07/2011

Sus aux collabos ! Au temps où il existait un Etat Français…

Encore un fait de haute trahison…

Il a déjà vendu Bordeaux aux musulmans, Juppé; maintenant qu’il est sous l’aile de Sarkö Ier, il peut brader la France; du moins ce qu’il en reste… Mais attention à ne pas faire n’importe quoi. En France, ce sont les Français qui votent. Et parmi eux, une grande majorité est encore (fort heureusement), « de souche ». Et le Français on peut le prendre pour un con; mais pas trop longtemps… Il existe encore dans l’Hexagone, une foultitude de patriotes, de résistants. En fait, il y en a de plus en plus. Alors, faites attention, monsieur Juppé; ne faites pas n’importe quoi. La France gronde déjà assez comme ça…

FDF

.

Alain Juppé va proposer d’abandonner l’expression « Etat Français » !

Pourquoi « le meilleur d’entre nous » a-t-il un air si bête ?

Un français sur trois a des grands parents étrangers, dix à quinze pour cent de la population française est issue de l’immigration du Maghreb et d’Afrique (et ce n’est pas fini), la première religion pratiquée en France est l’islam, et la seconde langue parlée à Marseille est… le français.

Devant ces chiffres édifiants, Alain Juppé a émis des réserves sur la formule « Etat Français », en indiquant qu’il pouvait heurter une partie importante de la population qui ne se reconnait pas dans cette appellation.

Cette dépêche de Drzz, qui risque hélas de se vérifier plus vite qu’on le croit si jamais la gauche était élue, vient illustrer une autre dépêche :

Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, aurait émis des réserves, selon une dépêche de l’Agence France Presse du 18 juillet 2011, sur la formule « Etat Juif » en indiquant qu’aujourd’hui en Israël, « il y a des Juifs mais aussi des Arabes »…
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien vers cet article :
© Jean-Patrick Grumberg pour Drzz.fr Source: Jean-Patrick Grumberg
Et merci à Fred pour cette info qui m’avait échappée… Dessin de Bergolix.
FDF

13/06/2011

Les habiles « tours de magie » qui favorisent l’implantation des mosquées en France…

Un exemple flagrant: Paris où Delanoë fait du lèche-babouches avec l’argent des contribuables…

FDF

.

Mosquée ! Qui veut sa mosquée !

Un de mes contacts vient d’apprendre, de la bouche d’un représentant du culte musulman, qu’à Paris, le Maire Delanoë « assure » les trois quarts du financement de la construction des mosquées. L’Association musulmane qui signe le contrat avec la Mairie doit ensuite rembourser la partie dite « cultuelle », car la partie dite « culturelle » est prise en charge, intégralement, par la Mairie.

Question : ceux qui payent, à savoir les parisiens, sont-ils informés de ces dépenses ? De leur montant ? La Mairie communique-t-elle régulièrement et règlementairement ces informations aux citoyens de Paris ?

Question : les citoyens parisiens financent les mosquées, mais ont-ils donné leur accord, puisque, dans la pratique, les musulmans convertis, les femmes, les homosexuels, les juifs et les charcutiers n’y sont pas les bienvenus ? Ont-ils voulu dépenser leur argent non pas pour la communauté, mais juste pour une minorité, ce qui encourage un repli identitaire qui devient de plus en plus « visible » ? À moins que les parisiens vivent dans une enclave où un petit groupe de personnes est autorisée à dépenser leur argent sans leur demander, ni leur permission, ni leur avis, comme s’il s’agissait de rénover des canalisations ?

Question : Par quel mécanisme, et sous le contrôle de quel organisme indépendant de l’Association musulmane et du généreux donateur de l’argent des autres, les intérêts des citoyens parisiens sont-ils protégés, afin de vérifier comment la part cultuelle et la part culturelle sont calculés ? Si, par exemple, le contrôle n’est pas assuré de façon indépendante, qui garantit que la construction de l’immeuble, avec ses fondations, son terrain, sa structure, ne sont pas classés dans la part culturelle, et que seule la salle de prière est classée dans la part cultuelle, sans autre forme de répartition des charges ? Qui contrôle qu’aucun espace culturel, payé par les parisiens, n’est JAMAIS utilisé à des fins cultuelles ?

Question : Depuis 1905, les Chrétiens, les Protestants et les Juifs bénéficient-ils des mêmes faveurs ?

 Jean-Patrick Grumberg pour Drzz.fr

Source: http://www.legaulois.info/

09/06/2011

« On veut t’niquer sans études », approuvé par la Mairie de Bordeaux !

Merci, m’sieur Jupé. Ca nous fait bien plaisir… Quelle honte de cautionner la haine anti-française !

FDF

.

Screen-shot-2011-06-09-at-11.17.52.png
Bordelais, j’espère que vous retrouvez vos repères dans cette image,
car c’est votre Mairie qui a payé ce clip

Voilà un clip que la Mairie de Bordeaux a financé. Non, c’est inexact. Ce sont les habitants de Bordeaux qui financent, et la Mairie qui dépense.

Par son financement, la Mairie de Bordeaux cautionne ce qui est dit dans le texte. Les Bordelais jugeront. Les français jugeront. Extraits :

« Nique leurs vacances civiles »

« Bouffon, bouffe ma verge, on t’la met »

« On fout la merde et on repars en roue arrière »

« On veut’niquer sans études »

« On salit leur paysage »

« On nique la bourgeoisie »

« Tirailleurs pour Bordeaux, vous tombez comme des dominos »

« Crois pas qu’on va t’oublier mec »

« On veut…sa femme…l’enfermer dans une cave et lui réserver ce qu’ils ont fait à Saddam »

« Sale race »

Etc… etc…

Vive la diversité, car la France s’enrichit du multiculturalisme (où bien est-ce l’inverse ?)

Les organisations anti-racistes se sont tellement « Hesselisées », qu’elles ont une indignation à géométrie variable, et déterrent la hache de guerre lorsque Zemmour dit qu’il y a beaucoup d’arabes et de noirs dans les prisons, mais fument le calumet de la paix lorsque les arabes et les noirs disent « sale race ».

Jean-Patrick Grumberg pour Drzz.fr

Le clip: http://www.drzz.info/article-on-veut-t-niquer-sans-etudes-approuve-la-mairie-de-bordeaux-par-jean-patrick-grumberg-76170779.html

13/05/2011

Les djihadistes français de la flottille pour Gaza à fond de cale…

 

 
Le Ministère des Affaires Etrangères prend les choses au sérieux, et vient de publier un communiqué officiel sur son site, diplomatie.gouv.fr, à l’attention des djihadistes français qui veulent affronter l’armée israélienneavec leur flottille française pour Gaza, et briser le blocus sécuritaire.
 
Rappelons leur, car il semble ne pas connaître grand chose à la situation sur le terrain, que les palestiniens de Gaza vivent sous le blocus total de l’Egypte, et que, sans l’aide d’Israël, ils crèveraient de faim et de soif, et n’auraient ni électricité, ni téléphone (Israël assure toutes les infrastructures), ni même de billets de banque et de monnaie (les palestiniens refusent d’utiliser le Dinar Jordanien, et INSISTENT pour utiliser la monnaie israélienne).
 
Autrement dit, si ces gogos du Jihad voulaient faire oeuvre humanitaire, c’est en Egypte qu’ils devraient envoyer leurs flottilles de marins d’eau douce…
 
 

12/04/2011

Lundi 11 avril 2011 1 11 /04 /Avr /2011 12:18 Vidéo choc : débat sur l’islam dans le 93 !

Ils ne lâcheront jamais. A nous de nous montrer plus résistants qu’eux. Et à ce stade là de la haine anti française et anti chrétienne hurlée sur nos terres, je pense qu’il n’y a plus de « cadeaux » à faire. Bande de malades!

Visionnez bien cette vidéo. Ca c’est passé hier lundi dans le « neuf-trois ». Et dire qu’il n’y a encore pas longtemps, quelqu’un de « haut placé » du gouvernement affirmait qu’il n’y avait aucun rapport entre l’islamisation et les banlieues… Voyez encore de quoi « ils » sont capables. « On » les a trop laissé faire et ils se croient en terrain conquis. A nous de leur montrer que non; par tous les moyens. A situation grave, recours exceptionnels…

FDF

.

Lire : http://www.drzz.info/article-video-choc-debat-sur-l-islam-dans-le-93-par-jean-patrick-grumberg-71472105.html

02/04/2011

la laïcité, n’a aucune raison d’avoir lieu, en 2011, en France ou ailleurs dans les pays occidentaux!

Le site Guysen International rapporte (extraits) que le prêcheur anglophone le plus influent d’Al-Qaïda, Al-Awalki, a déclaré, dans la cinquième édition d’Inspire, le magazine en ligne d’Al-Qaïda dédié aux Musulmans des pays occidentaux, que « les révoltes qui secouent le monde arabe sont de nature à porter la cause du groupe terroriste, en donnant aux islamistes libérés davantage de possibilité de s’exprimer ».

Al-Awalki a avancé que « la démission des « autocrates islamistes » signifie que les « combattants » (note de JPG : ce sont des terroristes islamistes. Mais l’OCI a menacé les dirigeants européens que si le terme terroriste, associé à islam, est encore employé, les populations européennes seront punies, et donc vous ne lirez plus le terme terroriste  islamiste, dans les médias) et les universitaires islamiques sont désormais libres de discuter et de s’organiser » (note de JPG : discuter avec des ceintures de dynamite et s’organiser pour le grand Jihad européen).
« Nos frères moudjahidin de Tunisie, d’Egypte, de la Libye et du reste du monde musulman auront la chance de respirer à nouveau après trois décennies de suffocation », a-t-il écrit sur le site (note de JPG : quel ingrat, il pourrait dire merci à Bernard Henri Levy et à la France pour le coup de main en Libye).
« Le fait que les universitaires et les activistes d’Egypte puissent s’exprimer à nouveau librement (…) représente une grande étape en avant pour les moudjahidin », a-t-il ajouté. (Note de JPG : les activistes d’Egypte peuvent s’exprimer à nouveau tandis que les français eux doivent se taire)
« Nous ne savons pas encore quel sera l’issue (des révolutions) …et nous considérons ce qu’il se passe comme une étape dans la bonne direction », continue-t-il. (note de JPG : la bonne direction pour l’islam est une mauvaise direction pour le monde libre)
« En Libye, peu importe que la situation soit si mauvaise et peu importe si le prochain gouvernement sera pro-occidental ou oppressif » (note de JPG : encore merci, Sarkozy)
Abu Hurairah al-Sana’ani, un des leaders d’Al-Qaïda et l’un des terroristes islamistes les plus recherchés dans le monde, a appelé les Musulmans vivant en France et ailleurs dans les pays occidentaux à tuer les Juifs et les Chrétiens chaque fois qu’ils entendent des drones américains frapper le Pakistan, ou des Israéliens tuer des Palestiniens, ce qui confirme que le débat sur l’islam, pardon, sur la laïcité, n’a aucune raison d’avoir lieu, en 2011, en France ou ailleurs dans les pays occidentaux.
Jean-Patrick Grumberg

25/03/2011

Droite et Gauche font le jeu des Talibans…

A la veille des cantonales, voilà une info qui ne laissera pas certains électeurs de marbre…

FDF

.

Lire: Ghesquiere

 

22/01/2011

La Tunisie attend l’islam en bikini !

Ca, c’est de la résistance !!! Certain qu’ils vont adorer ça, les muzz.

FDF

.



Vive les Tunisiennes libres !!!



J’apprends de notre ami et auteur Ftouh Souhail, que des jeunes filles tunisiennes, en apprenant l’arrivée prochaine du chef islamiste Rachid Ghannouchi, ont décidé de l’accueillir en bikini et mini jupes, pour l’irriter, pour provoquer sa colère, mais également et surtout pour envoyer un message très fort et très clair aux femmes tunisiennes : « attention danger islam ».

Il faut retenir que selon la conception de la majorité des tunisiens, lesquels affrontent un chômage d’autant plus cruel qu’ils ont reçu des formations supérieures dans les universités tunisiennes, les femmes tunisiennes « volent » le travail des hommes, et que si elles étaient contraintes de rester à la maison, il n’y aurait plus de chômage. Ajoutez à cela le fait que l’islam se présente comme le rempart absolu contre la corruption, et vous avez là les ingrédients qui pourraient permettre aux islamistes d’embobiner le peuple musulman, et tenter de participer au gouvernement de coalition.


Jean-Patrick Grumberg

01/01/2011

Chypre, 25/12/2010: les Chrétiens interdits de célébrer la messe de Noël !

Cela se passe à Chypre (1), dans sa partie envahie et sous occupation turque, le 25 décembre 2010. Les Chrétiens se sont vus interdire de célébrer Noël par la religion d’amour de paix et de tolérance. C’est la première fois. Ce n’est pas la dernière.
Des représentants turcs ont fait irruption dans l’église Saint Sinesios, alors que de nombreux fidèles s’étaient réunis pour célébrer Noël, ils ont arrêté la messe, ont contraint le prêtre Zacharias à retirer ses vêtements de cérémonie, et ont donné l’ordre au public de quitter l’église. Les portes de l’église ont ensuite été scellées. La même scène s’est répétée en plusieurs églises de l’Ile.

On va me dire que je jette de l’huile sur le feu : ceci arrivera en France si les français ne prennent pas leur destin entre leurs mains et mon petit doigt me dit qu’ils vont finir par le prendre en mains.

La Turquie va entrer dans l’Europe, car les dirigeants non élus, de l’Union Européenne non démocratique, et qui ne sont responsables de leurs décisions devant personne, se sont laissés convaincre par les arabes de l’OCI. On leur a dit qu’il fallait désintégrer les nations constituant l’Europe, nier leurs cultures, et fusionner les peuples européens dans une grande bouillie « méditerranéenne » et ils ont commencé à le faire plus sérieusement. Ils ont créé une nouvelle civilisation multiculturelle, « diverse » détachée de son histoire (voir les nouveaux livres d’histoire) afin d’en faire disparaître ses origines judéo-chrétiennes (voir les calendriers récemment distribués, qui ne mentionnent pas Noël – non ce n’est pas une erreur, non ce n’est pas une coquille, ni un oubli). Pour cela, ils ont infusé dans ce nouvel ordre européen une population musulmane qui terminera de faire disparaître les différences qui peuvent demeurer entre un allemand et un espagnol, entre un français et un anglais.


C’est ainsi et nous n’y pouvons pas grand chose.


Sauf… si…


En novembre dernier, j’ai lancé une « grande pétition européenne » pour dire non à l’entrée de la Turquie, car il est possible de provoquer un référendum, si un million d’européens le réclament sous la forme d’une pétition.


Drzz.fr a reçu, au moins de novembre, cent cinquante sept mille visiteurs. La « grande pétition européenne » a été signée par … six cent personnes.


Elle n’a pour ainsi dire été relayée par aucun site, ces mêmes sites qui dénoncent jour après jour la montée de l’islam, et qui ont nous le constatons chez Drzz, quelques difficulté à inscrire cette colonisation dans sans dimension géopolitique, et pire, dans sa dimension dramatiquement démographique. La Turquie ne se croise certes pas dans le métro ou au supermarché, et le sujet peut à ce titre sembler lointain. Ah bon …?


Drzz.fr a été attaqué par des pirates, la pétition a disparu. Nous l’avons remise en ligne aujourd’hui. La moitié des signatures ont disparu, mais le chiffre était si faible…


Je pose la question : combien de personnes vont signer ? Combien de sites vont la relayer ? Peux on espérer obtenir le million de signatures qui nous permettront de faire déposer, par un spécialiste du droit européen, une demande de référendum ?


Nous voulons refuser l’entrée de la Turquie dans l’Europe, et nous voulons envoyer un message très fort – que dis je, un électrochoc – aux technocrates européens.


Ce n’est pas impossible. Nous en serons les premiers témoins, sur Drzz.fr.


Merci d’aller voter (ou re-voter si votre vote a disparu) ici.


Jean-Patrick Grumberg

(1) http://eu.greekreporter.com/2010/12/26/turkish-cypriot-grinches-steal-christmas-stop-holiday-liturgy/

03/11/2010

Proposition: lundi 8 novembre 2010, jour de grève nationale contre l’islamisme !!!

 

Nous sommes, avec une poignée de blogs francophones, à la pointe de la liberté d’expression. Certains diront même que nous sommes son dernier rempart. Pour cela, nous jouons un rôle essentiel mais trouble.

Un rôle essentiel car sans nous, sans nos blogs amis, l’information ne percerait pas la carapace de l’auto-censure. Sans notre existence, vous n’auriez à vous mettre sous la dent que des infos soporifiques, mensongères et tronquées. Et vu le niveau de débilité des infos, nous faisons presque un travail de salut public.

Rôle trouble, parce qu’en vous aidant à tenir, chers lectrices et lecteurs, nous vous aidons à subir. Chaque matin, des centaines de personnes se réveillent et ouvrent www.drzz.fr pour commencer la journée du bon pied, pour reprendre espoir. Pour tenir. Nous en sommes conscients, et c’est pour ces personnes, et donc pour vous, que nous écrivons (bénévolement soit dit en passant).

Si vous faisiez l’effort d’appuyer sur le bouton « soutenir drzz par un don » un peu plus souvent, vous nous aideriez à porter notre message encore plus loin, c’est à dire, pour être tout à fait clair, que vous nous permettriez d’apporter notre soutien et notre renfort aux quelques courageux journalistes qui cherchent à résister.

Rôle trouble parce qu’en agissant comme une soupape, nous devenons les complices involontaires d’un gouvernement méprisable car il méprise la démocratie. Nous devenons les complices d’une élite qui pense savoir mieux que vous ce qui est bien pour vous. Et nous devenons les complices de journalistes foireux, qui noient leur lâcheté en se disant qu’ils ne sont pas pires que les petits copains, leurs collègues.

Dans un article récent intitulé « République islamique de France », un lecteur m’a interpellé, en me demandant de le contacter pour créer ensemble une Tea Party à la française.

Alors faisons un rapide bilan.

Apéro pinard saucisson : interdit.

Apéritif républicain : mou.

Débat sur l’islam dans les médias : néant.

Débat à l’Assemblée Nationale sur l’islamisme : interdit.

Vrai débat sur l’économie de la France : interdit.

Informations sur le désastre Obama : interdites.

Informations factuelles sur le conflit au Moyen Orien : interdites.

Référendum sur les grands sujets de société : interdit.

Internet : libre, mais sans débouché dans le monde réel.

Comme dit l’autre, heureusement qu’il nous reste les yeux pour pleurer.

Proposition :

Je lance la journée de grève nationale contre l’islamisme

lundi 8 novembre 2010

Pourquoi le 8 novembre ? Parce qu’un certain 8 novembre 1923, Hitler a fait ce qui est connu sous le nom du « putsch de la brasserie » qui a débouché, quinze ans plus tard, sur l’horreur de la folie nazie. Pour ce fait d’armes, il sera emprisonné, et de sa cellule, il écrira « Mein Kampf ». Et parce que même si le fait est lui aussi soigneusement censuré, l’islamisme voue une adoration à Hitler, au nazisme. « Mein Kampf » est le livre étranger le plus vendu dans le monde musulman. Et l’islam violent est le fier (mais discret) héritier du nazisme. Lundi 8 novembre 2010, disons au monde que les français ne veulent pas du putsch des islamistes, ni de l’islam conquérant, politique et violent tel qu’il est ressenti par beaucoup de français.

Lundi 8 novembre, journée sans travail, pour contraindre le gouvernement à proposer un grand référendum sur cette criante question de société.

Lundi 8 novembre, journée sans travail, pour forcer le gouvernement à appliquer plus de démocratie.

Lundi 8 novembre, journée sans travail, pour dire merde à ceux qui œuvrent contre la démocratie.

Lundi 8 novembre, journée sans travail, pour dire au gouvernement que l’incrustation lente de l’islam violent et conquérant n’a pas l’aval des Français.

Lundi 8 novembre, journée sans travail, pour exiger du gouvernement un référendum, et que les Français disent s’ils acceptent que la culture judéo chrétienne s’adapte à l’islam, ou s’ils exigent que l’islam s’adapte à la culture judéo chrétienne.

Lundi 8 novembre, journée sans travail, pour dire que la France est une terre d’accueil, et que l’immigration qui rentrait dans le moule français n’a jamais posé de problèmes aux Français. L’immigration islamisante, en revanche, n’est pas une immigration de terre d’accueil mais de terre offerte. Et ce n’est pas le choix des français.

Lundi 8 novembre, journée sans travail, pour dire aux islamistes qui souhaitent vivre selon la Charia’ qu’ils aillent le faire dans les riches pays islamistes, en Arabie Saoudite par exemple, là où ils trouveront l’harmonie et la bienveillance, pour pratiquer en toute liberté leur religion, et vivre selon leur mode de vie.

Français, européens,judéo-chrétiens révoltez-vous !!!!

Jean-Patrick Grumberg

16/10/2010

Geert Wilders déclaré NON COUPABLE !

Pour une bonne nouvelle, c’est une bonne nouvelle. Et une grosse claque à l’islam, ses envahisseurs musulmans et tous ceux (les dhimmis) qui les bénissent.

Bravo, Geert !!!

FDF

Le tribunal vient de rendre son jugement, indique le journal DutchNews. Geert Wilders est déclaré non coupable de tous les chefs d’accusations qui pesaient contre lui. Il n’est donc pas coupable de discrimination contre les Musulmans. Il n’est pas non plus coupable d’incitation à la haine raciale.

Plus d’informations vous seront données demain, lorsque nous recevrons les détails du procès, mais sans attendre, il s’agit là d’une grande nouvelle et d’un magnifique message d’espoir. L’islam est, ce jour vendredi 15 octobre 2010, reconnue par un tribunal européen pour ce qu’elle est vraiment : une idéologie de haine, conquérante et violente, qui tente une nouvelle attaque contre l’Europe.

Les journalistes, sans exception, ont tenté de classer Geert Wilders dans la catégorie  » vilain jojo xénophobe d’ultra droite ». Il s’agit, vous ne serez pas étonné, d’un gros mensonge de gauchistes qui se font caca sur eux quand ils entendent islam=danger. Donc ne soyons pas étonné si, demain, dans vos médias, l’information est déformée, tronquée, ou tout simplement censurée.

Jean-Patrick Grumberg

Source: http://www.drzz.info/article-breve-geert-wilders-declare-non-coupable-jean-patrick-grumberg-58981193.html

L’islamisation rampante gagne du terrain dans notre pays…

Encore pillé chez Gérard Brazon…

FDF

Délit de blasphème en France! La Charia serait-elle à l’oeuvre?

A la suite des différents articles parus à ce sujet sur Riposte-Laïque comme sur mon blog Puteaux-Libre, Jean Patrick Grunberg nous donne son avis sur Drzz.fr. Le moins que l’on puisse dire est qu’il conforme à nos pensées. A celles de tous les Français d’ailleurs un tant soi peu réalistes et conscients que l’islamisation rampante gagne du terrain dans notre pays y compris à l’un des niveaux le plus haut: L’Assemblée Nationale par l’intermédiaire du Président Bernard Accoyer!

Gérard Brazon

République islamique de France – par Jean Patrick Grumberg


Paris, 30 septembre 2000.

Les présidents français, américain et russe dinent au restaurant de l’hôtel de Crillon, place de la Concorde à Paris. Le restaurant est bien entendu sous haute surveillance.

Jouant à cache cache avec la sécurité, une diseuse de bonne aventure se glisse jusqu’à leur table, et leur tend, à chacun, un livre.

“Ouvrez et lisez : ces livres vous montreront l’avenir. Vous verrez à quoi ressemblera votre pays dans dix ans”.

Le Président américain ouvre son livre et découvre que les États Unis sont enfin amis et alliés des Russes, que le dollar a été adopté par l’Europe comme monnaie officielle, que le cinéma hollywoodien a été reconnu par les élites de gauche comme le vecteur principal de la culture contemporaine, et que les restaurants Mc Donald sont entrés au guide Michelin. Tout heureux de ces bonnes nouvelles, il encourage le Président russe à regarder son livre.

Le Président russe se met à lire tout haut : la Russie a réglé tous ses problèmes économiques, elle s’est mise à produire des armes que le monde entier s’arrache, l’opposition travaille main dans la main avec le gouvernement en place, et la mafia a été anéantie.

Le Président français, tout excité, ouvre à son tour son livre, et s’exclame : “ mais… je ne comprends rien ! Qu’est ce qui est écrit ? ”

Le Président russe regarde le livre et lui dit : “ moi non plus je ne comprends rien, c’est tout écrit en arabe ”.

Cette blague, beaucoup d’entre vous la connaissent. Je vous la raconte principalement pour nous souvenir qu’elle a un peu plus de dix ans. Et que le 30 septembre 2010, elle a cessé d’être une blague.

Car le 30 septembre 2010, l’Assemblée Nationale, en la personne de son président Bernard Accoyer, s’est conformée aux lois de la Sharia. La Sharia, c’est la loi de l’islam que les Frères Musulmans, profondément infiltrés en France, représentés par Tarik Ramadan, se sont donnés pour mission de mettre en application partout où il y a des musulmans. Sans se presser, un pas à la fois.

La première loi à appliquer : l’interdiction de critiquer la religion musulmane. En terre d’islam, on ne rigole pas avec la religion de Mahomet. La critiquer est une faute majeure, très sévèrement punie pour un non musulman, une faute sanctionnée par la peine de mort pour un musulman. Elle fut, pour la première fois, appliquée contre Salman Rushdie, lequel a été condamné à mort. Cette loi d’interdiction de critiquer l’islam vient d’être appliquée par Bernard Accoyer, président de l’Assemblée Nationale.

La seconde : l’autorité religieuse et l’autorité politique ne font qu’un, il n’y a pas de séparation entre l’État et la religion, laquellerythme le fonctionnement de la société. Chaque fois qu’une contradiction survient entre la loi de l’islam et celle de la République, c’est la loi de l’islam qui l’emporte. Il en va ainsi de la polygamie, du port du voile, de l’interdiction de faire pipi sur un coran. La liste, vous en serez les témoins et les victimes, est destinée à s’allonger progressivement, un pas à la fois. Cette loi de confusion du politique et du religieux vient aussi d’être appliquée par Bernard Accoyer.

La troisième : selon les docteurs de la loi islamique, la démocratie et la liberté d’expression sont les errements d’un Occident décadent, car nul être humain n’est en droit de discuter la parole divine, exprimée dans le coran, et qui règle tous les aspects de la vie des hommes. Seule l’obéissance et la soumission aux textes « sacrés » est acceptable, et toute discussion est blasphème. Là encore, Bernard Accoyer, président de l’Assemblée Nationale, a jugé qu’il fallait supprimer la liberté de débat sur le thème de l’Islam.

Mais qu’est ce que ce Bernard Accoyer a fait de si grave, puisqu’on n’en a pas entendu parler à la télé ?

Il s’est tout simplement opposé à la tenue d’un débat sur l’islamisme, qui avait été organisé par les démocrates républicains (etnon pas, par d’affreux racistes) du parti politique « La Droite Libre », affilié à l’UMP, un débat qui devait se tenir à l’Assemblée Nationale le 30 septembre 2010.

Il a annulé ce débat démocratique à la demande de l’autorité responsable du culte musulman.

Et les raisons que le Président de l’Assemblée Nationale a jugé suffisantes pour annuler la réunion laissent perplexe. (1)

Car le CFCM* affirme, pour légitimer sa demande, qu’il s’agit “ d’un débat organisé par des personnalités connues pour leurs prises de position outrancières et caricaturales contre l’islam ”. On pourrait se demander comment un parti politique dont les cadres ont des positions outrancières sur l’islam, a pu recevoir l’agrément de l’UMP. On pourrait se le demander, mais ce serait passer à coté du vrai sujet, à savoir qu’en France, depuis ce 30 septembre 2010, sont exclus du droit à la liberté d’expression, ceux qui affichent des positions  » outrancières et caricaturales sur l’islam « . On en n’est plus à la censure des discours de haine des xénophobes de l’extrême droite. Non. On est passé à la vitesse supérieure. Il suffit maintenant d’être  » outrancier et caricatural  » pour être censuré. Prochaine étape : la lapidation ?

Les bobos « anti-racistes », avec leur rengaine sur les  » bienfaits de la diversité culturelle », savent très bien que les Français, s’ils s’exprimaient par référendum, refuseraient qu’on adapte notre culture judéo-chrétienne à celle des musulmans. Ils réclameraient exactement l’inverse.

Seulement voilà, c’est eux, les bobos « anti-racistes » qui tirent les ficelles. Et ils savent mieux que les gens ce qui est bien pour eux, les bobos « anti-racistes ». Ce qui surprend, c’est que l’Assemblée Nationale, symbole de la démocratie, supposée représenter le peuple, majoritairement à droite, s’y mette aussi. Comment s’est elle laissée gangrenée par ces dogmes musulmans antidémocratiques et destructeurs de la race blanche, et par les thèses post-colonialistes de la gauche, mystère et boule de gomme. Et dire qu’il a suffit d’un simple coup de téléphone du CFCM, pour que l’Assemblée Nationale se mette au garde à vous et interdise ce débat sur l’islam ! Posons nous la question : combien d’organisations ont le pouvoir, sur un coup de fil, de dicter sa conduite à l’Assemblée Nationale ?

Et bien entendu, vous n’avez pas entendu hurler les défenseurs des droits de l’homme. Ceux là, s’il n’y a pas écrit « Gaza » ou »palestiniens » sur une dépêche AFP, ils ne la lisent même pas.

J’ai questionné quelques amis français au sujet de ce débat et de son interdiction. La plupart n’étaient même pas au courant : merci la presse. Et les autres s’en moquaient. C’est si loin de leurs préoccupations journalières. Si loin de la crise économique avec laquelle ils se débattent au quotidien. On en viendrait presque à se demander si la crise n’est pas le nouvel opium du peuple. Comme en Russie : quand le peuple est affamé, il est trop préoccupé pour se révolter. Même chose quand il rame.

Regardez autour de vous, chers amis français : en apparence, rien n’a changé. Doucement, à votre insu, sans que rien ou presque ne vienne modifier votre mode de vie, vos habitudes et vos repères, l’islam s’est renforcé au point d’être capable de cet exploit : faire interdire un débat à l’Assemblée Nationale de la République islamique de France.

Jean-Patrick Grumberg

(1) http://www.lecfcm.fr/?p=2197

* Conseil Français du Culte Musulman

Source: http://tinyurl.com/2fp94b7

20/09/2010

La charia gagne du terrain… Mais chut…………….

C’est une évidence. Désormais, les appels à l’application de la charia dans les pays envahis par les islamistes sont choses courantes. Le pire est que personne n’ose rien dire… sauf les membres de la « résistance »… Les gouvernements ouvrent ils les yeux? C’est fortement inquiétant…

FDF

.


Tandis que les pays musulmans se débarrassent progressivement des Chrétiens, après s’être débarrassés des Juifs, en revendiquant, sur les terres qu’ils ont arrachées à leurs occupants historiques, une pureté raciale que l’on n’avait connue que chez leurs amis nazis, ils exigent des démocraties, plus de tolérance et plus de droits. Tout en faisant valoir un droit légitime à la création d’une mosquée à Ground Zero, leurs lois interdisent toute construction d’église, de synagogues ou de temples en terre d’Islam. Ils font accepter le Hallal dans l’Europe chrétienne (dans combien de temps exigeront ils le retrait de la charcuterie des supermarchés ?), mais ils font tuer le cheptel de porcs en Egypte. Tant que ça marche, pourquoi se priver.

Leur dernière victoire est l’application de la Charia aux Etats Unis. J’ai écrit application, pas reconnaissance. Molly Norris est américaine. Elle vivait à Seattle. Aujourd’hui, elle vit cachée. En avril dernier, par solidarité envers les auteurs d’un show TV « South Park » menacés de mort car un épisode avait heurté la sensibilité des musulmans, elle avait décrété, sur facebook, la journée mondiale de la caricature de Mahomet. (Etant hébergés en France chez Over-Blog, nous avions décidé, à drzz, de ne pas relayer cet évènement, n’ayant qu’une confiance relative dans la résolution de notre hébergeur à faire respecter la liberté d’expression).

Le 15 septembre dernier, le FBI a conseillé à Molly Norris (et l’a assistée) de disparaitre de la surface du globe : changer de nom, changer de métier, changer de ville, s’inventer une nouvelle identité, rompre avec ses amis, sa famille et ses proches, pour qu’on ne puisse pas remonter sa trace. Ce qu’elle s’est empressée de faire.

La raison vous l’avez comprise, est que les islamistes ont appliqué la Charia (la loi islamique), sans s’encombrer de demander la permission, ni même l’opinion des américains.

Pendant qu’à New York une branche islamiste exige le strict respect de la loi américaine pour l’édification de leur mosquée, une autre, à Seattle décide de la rejeter, et d’appliquer la loi coranique. A New York ils exigent le respect de la liberté de culte, et le condamnent à Seattle. Comme disait ma gardienne : « à eux le bénéfice de la démocratie, à nous les contraintes de la Charia. »

L’imam américano-yéménite Anwar al-Awlaki, âgé de 39 ans, a donc émis un jugement. Molly a été reconnue coupable au cours d’un procès dont personne n’a eu connaissance, et qui fut strictement conforme aux règles de la Charia. Coupable de blasphème, elle a été condamnée à mort.

La puissante Amérique, le FBI, ne peuvent rien faire. Selon David Gomez, responsable du contre terrorisme à Seattle, personne ne peut la protéger. Les Etats Unis sont donc débordés… trop d’islamistes sur leur sol sont déjà prêts à exécuter la sentence (Les Etats Unis comptent dix fois moins de musulmans qu’en France, toutes proportions gardées). En France, en juillet dernier, lors des violentes émeutes de Grenoble, suite à une condamnation à mort également prononcée par des milieux islamistes, la France a adopté la même attitude que les Etats Unis : les condamnés à morts, des policiers de la brigade anti criminalité et leurs familles, ont été mutés car ici non plus, on ne peut pas les protéger.

Ma pensée sincère va à cette jeune femme dont la vie vient d’être bouleversée à cause de la cécité d’une nation qui n’a pas vu le danger islamiste monter sur son sol. Ces quelques dessins sont là pour se souvenir qui nous sommes et ce que nous défendons. Je crois les français assez couillus pour ne pas laisser mémère les pousser trop longtemps dans les orties, et les islamistes assez cons pour continuer à pousser…

Jean-Patrick Grumberg

Page suivante »