Francaisdefrance's Blog

19/10/2011

C’est « petit », Mme Aubry; c’est « petit »…

« Petite prise »… Pas de quoi pavoiser, Titine… C’est comme pour les primaires…

T’en fait pas Françis, ce sont des pratiques de bas étage. Même Sarkö n’aurait pas osé…

FDF

.

Un euro, c’est un euro; surtout en ce moment…

.

Un blogueur condamné pour avoir insinué que Martine Aubry était lesbienne !

La 17e chambre du tribunal de grande instance de Paris a condamné Francis Neri, blogueur de 71 ans, à un euro de dommages et intérêts pour atteinte à la vie privée. Dans un post publié en juillet dernier, Francis Neri relayait des rumeurs selon lesquelles la première secrétaire du Parti socialiste et maire de Lille avait des «problèmes d’alcoolisme», serait homosexuelle et que son mari, Jean-Louis Brochen, serait un “défenseur des provocateurs salafistes et communautaristes».

Le tribunal n’a pas retenu le délit de diffamation (l’alcoolisme est une maladie) mais a revanche estimé que «l’orientation sexuelle relève par nature de l’intimité de la vie privée». Insinuer qu’une personne est homosexuelle porte donc atteinte à sa vie privée.

Ce jugement «restitue aux blogs leur réalité, c’est-à-dire qu’ils offrent des échanges de l’ordre des conversations de bistrots», a commenté Renaud Bettcher, l’avocat de Francis Neri, cité par 20minutes.fr.

Photo Capture de la vidéo ‪Le blogueur anti-Aubry sous le grill‬

08/08/2011

Martine dans les arènes…

Elle joue les chasseurs de sorcières, Martine Aubry. Et elle sait jouer des banderilles, la belle. Le problème est qu’elle tape chez les plus faibles (Francis Néri, âgé de 71 ans…). Beaucoup moins risqué. On manque beaucoup de courage, au PS… Elle veut régner par la peur? Qu’elle commence par s’en prendre « en haut ». Honteux.

Je n’aime pas beaucoup Caroline Fourest. Mais là, pour une fois qu’elle agit dans la bonne direction…

FDF

.

Martine joue les matamores…

Il y a quelque temps, Martine Aubry, ulcérée d’être vilipendée sur internet, ainsi que son avocat de mari, avait déclaré savoir d’où venaient ces attaques qui la présentaient comme une alcoolique associée à l’avocat des islamistes… La presse qui a rendu compte de ces déclarations précisait que la première des socialistes affirmait avoir identifié au moins deux sources, proches de l’Élysée, « des gens m’ont dit d’où cela venait ». Forte de ces certitudes qui laissent à penser que l’on est proche d’une affaire d’Etat, Martine Aubry et son mari ont porté plainte en diffamation contre… un blogueur strasbourgeois septuagénaire et pas bien riche. On est loin de l’Elysée !
Que n’attaquent-ils Caroline Fourest et son livre « La Tentation obscurantiste » ? S’agissant des ambiguïtés de la gauche que représentent Mme Aubry et M. Brochen dans le Nord, elle parle sans ambiguïté, tout en étayant ses propos. Extraits du blog de Caroline Fourest consacré aux « rumeurs sur le mari d’Aubry » :
« Mon livre, rédigé dans le contexte de la loi de mars 2004 sur les signes religieux ostensibles à l’école publique, porte sur l’aveuglement d’une certaine gauche face à l’intégrisme.
Un court passage est consacré à montrer comment la municipalité de Roubaix a subventionné une association culturelle, « Rencontre et dialogue », dont l’activité principale est de diffuser la propagande de prédicateurs sexistes, homophobes et négationnistes proches des Frères musulmans. Avec la bénédiction de la section des Verts de Roubaix, où militent des adeptes de cette école de pensée.
Une association, « Les Maghrébins laïques », a plusieurs fois tenté d’alerter la gauche de Roubaix. Sans succès. L’un d’eux a fini par écrire une lettre ouverte adressée aux Verts dans la presse locale pour s’en émouvoir.
Il a été poursuivi en justice par « Rencontre et dialogue »… qui a pris pour avocat Jean-Louis Brochen. Ce n’est pas un choix anodin de leur part. Certes, il s’agit d’un avocat reconnu, mais aussi d’une personnalité politique de la gauche du Nord : il a été adjoint à la culture de la mairie de Lille et milite à la Ligue des droits de l’homme (souvent très ambigüe sur les affaires de voile).
J’ai rappelé, à cette occasion, qu’il a déjà été l’avocat d’islamistes dans d’autres dossiers : un jeune fanatique ayant participé au gang de Roubaix et une affaire de jeunes filles voilées menacées d’exclusion du Lycée Faidherbe de Lille en 1994… »
Concernant Martine Aubry, Caroline Fourest n’est pas avare de précisions ; voir l’intégralité du plaidoyer de Caroline Fourest sur son site : http ://carolinefourest.wordpress.comm

Source: http://www.lunion.presse.fr/

03/08/2011

Calamity-Tine…

En plus, ça rime avec Poutine, le champion de la répression et de l’interdiction de la liberté d’expression. Et voilà notre reine du Parti Socialiste qui met ses menaces à exécution… Prions ensemble pour qu’elle ne prenne pas les rênes de la France en 2012; ce serait un véritable holocauste pour les blogueurs et Webmestres qui oseraient ne serait-ce que citer son nom… Comme je l’évoquais dans un précédent post, on dirait que Martine Aubry cherche à réunir des fonds pour sa campagne. De façon fort peu courtoise; de façon méprisable, même… Pas du tout digne d’une candidate aux primaires puis probablement aux présidentielles.

On est tous avec toi, Francis.

FDF

.

La chasse est ouverte, pour Martine Aubry…

Francis Neri, son premier « gibier ».

Martine Aubry poursuit un blogueur pour diffamation!

La candidate à la primaire socialiste passe à l’attaque. Comme elle l’avait affirmé début juillet, Martine Aubry a décidé de poursuivre en diffamation ceux qui colportent des rumeurs sur elle et son mari.

Première personne visée, Francis Néri. Ce retraité âgé de 71 ans, ancien adhérent de l’UMP, a publié sur son blog le 11 juillet dernier un texte intitulé La Martine de Lille, propageant des rumeurs sur la vie privée de la socialiste.

Assigné par Martine Aubry et son mari Jean-Louis Brochen, le blogueur strasbourgeois comparaitra le 12 septembre prochain devant le tribunal de grande instance de Paris.

Dans son texte, Francis Néri, ancien responsable du mouvement anti-islam résistance républicaine, présente Jean-Louis Brochen, ancien avocat, comme « un défenseur des provocateurs salafistes et communautaristes ». L’homme propage également des rumeurs sur l’état de santé de la maire de Lille.

Quant à lui, Francis Néri reproche à Martine Aubry de ne pas avoir « pris la précaution » de lui demander de retirer son article, chose qu’il aurait faite immédiatement selon lui.

Le parti socialiste soupçonne la droite d’être à l’origine de ces ragots, qui visent à destabiliser et décrédibiliser la candidate. Le blogeur encourt jusqu’à 4000 euros d’amende…

Source: http://www.ladepeche.fr/

17/07/2011

Présidentielles de caniveau.

Rarement on avait vu des élus et politiciens tomber si bas… Je ne sais vers quelle présidentielle on va, mais on y va. Immersion dans les cours de récré de la politique…
FDF

.

Tous les coups sont permis…

Fillon attaque Eva Joly sur sa binationalité

François Fillon a continué, hier, à être la cible de la gauche pour ses propos contre la candidate écologiste Eva Joly, qui avait proposé de supprimer le défilé militaire du 14 juillet, une «fête qualifiée de républicaine et populaire dont la suppression affaiblirait le lien qui lie l’armée à la Nation», avait déclaré le Parti radical de gauche. Le Premier ministre avait créé la polémique en reprochant à la candidate d’Europe Ecologie-Les Verts de ne pas avoir une « culture très ancienne des traditions françaises, des valeurs françaises, de l’histoire française ». La polémique s’est poursuivie, hier, sur le terrain de la binationalité (Eva Joly est franco-norvégienne) et de la distinction faite implicitement par le Premier ministre entre les Français de naissance et ceux qui sont naturalisés. L’ex-magistrate s’est défendue de nouveau en qualifiant « d’hypocrisie dangereuse » la démarche de François Fillon qui prétend « défendre la République en agitant le démon des origines ». À gauche, les critiques n’ont pas manqué. « Est-ce que l’on va reprocher à Madame Carla Bruni-Sarkozy sa double nationalité ? », a déclaré Daniel Cohn-Bendit, député européen (EELV). Choqué, François Hollande, candidat à la primaire de la gauche, estime « qu’il n’y a pas deux catégories de Français : ceux qui pourraient parler car ils sont nés en France et les autres. Il n’y a que des Français. On peut dénoncer ce qu’Eva Joly a dit mais on n’a pas le droit de lui reprocher son propos. Elle est en France depuis 30 ans. Aucun débat n’est interdit. Nous sommes tous Français ». La socialiste Martine Aubry a pour sa part estimé que l’attaque du Premier ministre ressemblait fortement « aux thèses du Front national ».

A neuf mois de l’élection présidentielle, les attaques personnelles, les coups bas, ont remplacé les idées et les programmes des candidats. Les attaques personnelles succèdent aux rumeurs. Et cette campagne où les uns et les autres s’accusent mutuellement a démarré depuis plusieurs semaines. C’est à croire que la présidentielle ne connaîtra pas de répit estival. La polémique provoquée par les propos d’Eva Joly sur le 14-Juillet confirme que la campagne de la présidentielle 2012 a commencé dans une violence de ton pour le moins inquiétante. Que ces déclarations soient maladroites, c’est une évidence. Valaient-elles pour autant à la candidate écologiste d’être traitée « d’anti France » par le député UMP Guy Teissier, prompt à jouer sur la corde xénophobe ? Non, bien sûr. Faire référence à « l’anti France », c’est employer l’expression utilisée par l’extrême droite lors de l’affaire Dreyfus puis au début XXe siècle pour discréditer la gauche et entretenir un climat pourri dans la vie politique. L’UMP devrait donc surveiller son langage si elle ne veut pas que la campagne dégénère, car on peut faire confiance à Marine Le Pen pour lui emboîter le pas, voire surfer sur la surenchère. Déjà, les rumeurs ternissent la vie politique depuis quelques semaines. Elles visent Martine Aubry. « C’est dégueulasse », a déclaré Jean-Louis Borloo, en apportant son « soutien » sur ce point à la socialiste. Lui-même n’a pas été épargné par les campagnes insidieuses. « Ça fait des années que je vis avec l’idée que je suis alcoolique et que je me lave pas. J’en ai souffert. Quand on est un personnage public, c’est terrible et profondément destructeur », a-t-il avoué. Sur le 20 h de France 2, il y a quelques jours, François Hollande avait déclaré qu’il ne voulait pas que l’élection se déroule « dans un marécage ». Dominique de Villepin avait récemment qualifié d’« ignobles » les attaques visant la patronne du PS. « D’où qu’elles viennent, elles sont scandaleuses et elles n’ont rien à voir avec la politique », a dit l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac.

A couteaux tirés…

Face aux rumeurs, certains ne résistent pas. En 1993, Pierre Bérégovoy s’est suicidé à la suite de la défaite électorale des socialistes, persuadé que la campagne menée contre lui dans le cadre d’un prêt privé qu’il avait contracté avait pesé dans la débâcle de la gauche. Sous le Front Populaire, un autre socialiste, Roger Salengro, a mis fin également à ses jours à la suite de la campagne haineuse et mensongère de l’extrême droite qui l’accusait d’avoir été un déserteur. Rumeurs et calomnies ont toujours fait partie de la vie politique et des campagnes électorales à des degrés divers. Mais il faut savoir qu’elles peuvent conduire au pire. D’autant qu’aujourd’hui, à travers Internet, leur puissance et leur nuisance sont démultipliées. Depuis quelques semaines, des ténors de droite comme de gauche trouvent que l’atmosphère de ce début de campagne est malsaine. Il serait bon que tous les protagonistes de la présidentielle 2012 en prennent conscience.


La guerre des petites phrases

Les joutes sont ouvertes depuis le début de l’été entre les politiques qui, de droite et de gauche, montrent les crocs et ne se montrent pas avares en tacles assassins. « Les propos du Premier ministre puent la xénophobie », a déclaré Manuel Valls, candidat à la primaire de la gauche qui a volé au secours d’Eva Joly. Le Premier secrétaire du PS par intérim, Harlem Désir, a accusé le Premier ministre de se faire « le porte-parole et le champion d’une droite lepéno-compatible ». Jean-François Copé, le secrétaire général de l’UMP, a jugé les propos d’Eva Joly choquants : « Ils sont tellement dérisoires au regard de ce qui se passe aujourd’hui en Europe et dans le monde. Ils sont indignes et dérisoires à la fois. » Valérie Pécresse, porte-parole du gouvernement, a estimé que les attaques de la gauche contre François Fillon étaient une « tentative acrobatique de se ressouder après les propos extrêmement malheureux d’Eva Joly ». Pour Laurent Wauquiez, le ministre de l’Enseignement supérieur, « il ne faut pas être dupe de l’écran de fumée construit par les leaders de la gauche pour tenter de faire oublier cette proposition scandaleuse qui discrédite leur principale alliée ». La ministre des sports Chantal Jouanno, invitée à commenter le possible retour en politique de Dominique Strauss-Kahn avait déclaré que DSK n’a pas « donné une image extrêmement positive ces derniers temps, entre ses goûts de luxe et d’autres sujets ».


Quand la rumeur s’invite dans la présidentielle

Martine Aubry

Martine Aubry a fait l’objet de rumeurs, relayées sur Internet concernant son état de santé . La candidate à la primaire de la gauche les appelle « les boules puantes ». Elle soupçonne l’entourage de Nicolas Sarkozy de les distiller à bon escient : en cause, son soi-disant « alcoolisme présumé » et la prétendue sympathie de son époux Jean-Louis Brochen pour les « islamistes ». L’affaire a fait grand bruit. La maire de Lille, candidate socialiste à la primaire de la gauche, a décidé de porter plainte pour couper court à ces rumeurs nauséabondes. «Je suis blindée», a-t-elle avancé.

JL Borloo

Jean-Louis Borloo, accro à la dive bouteille ? « Les rumeurs, c’est un truc épouvantable. Moi, cela fait des années que je vis avec l’idée que je bois, que je suis alcoolique ou que je me lave pas », a confié le candidat potentiel des centristes de la majorité à la présidentielle. Mais contrairement à d’autres personnalités politiques, l’ancien ministre ne croit pas aux manipulations politiques. « Je ne crois pas que ce soit les adversaires politiques

[…] que ce soit l’UMP ou d’autres[…] Je pense que c’est juste un monde moderne, un peu étrange où l’on peut parler de tout sur tout. Cela s’appelle juste de la malveillance », dit-il.

Nicolassarkozysme

Depuis son élection en 2007 à la présidence de la République, Nicolas Sarkozy n’a pas échappé à la rumeur. Une rumeur qui, un temps, a spéculé sur des liaisons extraconjugales du couple présidentiel. La rumeur qui prêtait des liaisons entre Carla Bruni et le chanteur Benjamin Biolay d’une part, entre Nicolas Sarkozy et la ministre Chantal Jouanno d’autre part, a fait jaser et provoqué de vives réactions dans l’entourage du chef de l’État. À la base, un « Tweet » daté du 24 février 2010 évoquant ces ragots qui ont été repris sur les sites internet.


Il reste encore 281 jours avant le premier tour de la présidentielle de 2012 qui aura lieu le dimanche 22 avril. D’ici là, coups bas, rumeurs et phrases assassines vont alimenter la chronique politique.
Source: http://www.ladepeche.fr/

09/07/2011

Martine s’en va en guerre…

Faux! Je n’ai rien reçu…

Elle marche dans les pas d’Anne Sinclair, Martine: voler au secours de son époux « secoué » par les sites qui divulguent la vérité. Elle ne sait plus quoi inventer pour se faire médiatiser, la miss PS.

Il ne peu pas se défendre tout seul, Brochen? Il est pourtant avocat, non? Ah oui, c’est vrai: il est connu pour être l’avocat des islamistes…

FDF

Aéroport de Lille. Maire: Martine Aubry. A gauche, le drapeau algérien. No comment…

.

Aubry menace de porter plainte contre des sites propageant des rumeurs sur son mari…

Martine Aubry a affirmé vendredi avoir écrit aux sites internet qui propageaient des rumeurs sur son mari, l’avocat Jean-Louis Brochen, le présentant comme islamiste, pour leur demander de retirer ces allégations, faute de quoi elle porterait plainte.

    augmenter la taille du texte diminuer la taille du texte


« On a écrit aux sites pour leur demander de retirer. La plupart retirent au fur et à mesure et ceux qui ne retireront pas, on porte plainte », a-t-elle expliqué à quelques journalistes, en marge d’un déplacement à Turin.

« Par ailleurs, comme j’ai des témoignages, je peux porter plainte contre ceux qui ont diffusé les rumeurs », a-t-elle également souligné.

« On ne se laissera pas faire », a assuré la candidate à la primaire PS.

Affirmant ne pas craindre une campagne vile, Mme Aubry a affirmé avoir subi « suffisamment d’attaques » dans sa vie « pour être blindée ».

« Il y a la justice pour répondre (aux attaques ndlr). Je pense encore que nous sommes dans une République. Je fais confiance aux institutions de mon pays », a poursuivi Mme Aubry.

« Sur mon mari, je sais qui a lancé cette rumeur » et « je l’ai appris avant que ça sorte de deux sources différentes ».

Elle a également fait allusion à un écho paru dans L’Express après les voeux du président en janvier 2010, relatant des propos que Nicolas Sarkozy aurait alors tenus: « Vous connaissez bien Carla et Nicolas, vous ne connaissez pas Martin et Martine ». Or, a-t-elle expliqué, « Martin et Martine, c’est une légende dans le Nord, Martin et Martine sont des géants d’Arras et Martin est un musulman qui s’appelle Hakim et qui doit se marier avec Martine ».

Né à Roubaix le 7 juin 1944 d’un père breton et d’une mère nordiste, Jean-Louis Brochen, qui a épousé Mme Aubry en secondes noces en 2004, est avocat depuis novembre 1969, spécialiste du droit social et du droit pénal.

Il a été secrétaire général, puis président du Syndicat des Avocats de France.

Conseiller municipal à Roubaix dans l’opposition d’André Diligent, il démissionna pour devenir bâtonnier de l’Ordre des avocats au barreau de Lille, puis fut jusqu’en 2001 adjoint au maire chargé de la culture à Lille sous Pierre Mauroy.

Adhérent de la Ligue des Droits de l’Homme, il a été l’avocat de nombreuses associations de salariés, notamment de la CFDT, et a défendu les plus démunis.

M. Brochen a défendu en 1993, à une époque où aucune loi ne réglementait le port de signes religieux ostentatoires à l’école, des jeunes filles portant le foulard islamique menacées d’exclusion et défendu également un jeune homme portant kippa menacé d’exclusion de son lycée. »

Source: http://actu.orange.fr/

06/11/2010

Martine Aubry: le goudron et les plumes…

 

VIVE LA FRANCE DE GAUCHE MULTI – RACIALE,
NOTRE FUTURE PRESIDENTE
DE LA REPUBLIQUE

 » ex FRANCAISE  » ! …
On sait qu’elle porte le nom de son ex mari
Le 20 mars 2004, divorcée de Xavier Aubry dont elle a gardé le nom, elle épouse en secondes noces l’avocat Jean-Louis Brochen, salafiste et avocat musulman.
MONSIEUR et Mme BROCHEN !
Mais on ne sait pas tout !
Voici le portrait de son époux !

Jean-Louis Brochen Il est inscrit au barreau de Lille depuis 1969, spécialisé en droit pénal et en droit social.
En 1971, à la mort de son père, il reprend son cabinet.
Il est bâtonnier du barreau de Lille en 1992 et 1993, comme celui-ci l’avait été avant lui.

Son fils cadet aussi est avocat, associé au cabinet familial.
En 1993, il défend les 17 lycéennes voilées exclues par le lycée Faidherbe.


Ajoutons qu’il a aussi défendu le sinistre groupe de Rap « Sniper » ouvertement raciste (anti-blanc bien sûr !) de passage à Lille en 2003….


Il épouse Martine Aubry, maire de Lille le 20 mars 2004.
Il est l’avocat de la ville de Tourcoing et de personnalités de la municipalité de Lille … of course !!!
Il participe à la rédaction d’un livre, l’Acharnement (Chronique de la répression des 7 postiers de Lille Lezennes), et aux tournages d’un épisode de Justice en France de Daniel Carlin et Tony Lainé et d’un documentaire pour France-3 « Roubaix commissariat central » (un film de Mosco Boucault) en tant que conseiller juridique.
Il est surnommé « l’avocat des islamistes »

 

!!!!!  AVIS A TOUS !!!!!
Il faut que tous les Français sachent à quoi ils devront s’attendre si Martine Aubry arrivait un jour par malheur au pouvoir !?

Nous entrerons de plain-pied dans l’islam comme cela est déjà le cas à Lille.
Il suffit de voir que depuis qu’elle dirige sa ville, il y a une demande de différenciation de la nourriture dans les cantines scolaires !!On comprend mieux maintenant :

le nombre de plus en plus important d’employés musulmans à la mairie de Lille
la piscine réservée aux musulmanes
la cuisine différenciée dans les écoles
les banques musulmanes qui s’implantent
les écoles islamiques
les cinémas, les restaurants, les salles de spectacles séparées pour chaque sexe ……..

VIVE LA FRANCE!

Rien n’est inventé; tout est vérifiable…

FDF

12/09/2010

Roubaix: le « beau jardin de l’islamo-gauchisme »…

Ressorti tes tiroirs mais toujours d’actualité… Piqûre de rappel.

FDF

.

Martine Aubry est-elle influencée par son mari Jean-Louis Brochen, avocat communautariste ?

.

Par Hélène Keller- 13/4/2009

On pourrait le croire :le quotidien La Voix du Nord avait annoncé en février dernier la participation de représentants israéliens venus de Haïfa, ville jumelée à Lille à l’ouverture d’Euratechnologies dans cette ville fin mars. Haïfa, ville d’excellence en sciences et qui compte d’ores et déjà deux Prix Nobel de chimie. Ville où une recherche capitale pour l’humanité est conduite dans une multitude de start-ups ou dans le prestigieux Technion.

Levée de boucliers chez les anti-israéliens locaux qui se sont émus de cette présence pourtant prestigieuse à Lille. Sollicitée, le maire de Lille, Martine Aubry, Madame Jean-Louis Brochen à la ville, a assuré que les Israéliens n’étaient pas conviés. Le site anti-israélien Europalestine s’est fait  un plaisir de diffuser copie des mails « rassurants » qu’elle a envoyé dans ce sens.

Une « victoire » de l’obscurantisme jugée pourtant insuffisante par les anti-israéliens.

Anti-israéliens qui devraient s’inspirer de cette vidéo et boycotter tout ce qui est israélien, à commencer par leurs ordinateurs, portables et autres médicaments ou vaccins ou, s’ils veulent être logiques jusqu’au bout, empêcher les Palestiniens de se faire soigner dans des hôpitaux israéliens, par exemple.

H.K-L.

Historique :

Lu sur le site de Tribu KA:

Le 20 mars 2004, divorcée de Xavier Aubry dont elle a gardé le nom, elle épouse en seconde noce l’avocat lillois Jean-Louis Brochen.
Il fut même bâtonnier du barreau de Lille. A 63 ans, Jean-Louis Brochen, ex-adjoint à la culture à la mairie de Lille, est à la ville le mari de Martine Aubry, la nouvelle patronne du parti Socialiste. Celui-ci s’est forgé une solide réputation de militant et de défenseur des causes ardues. Il est surnommé “l’avocat des islamistes”. En 1993, il représente les 17 lycéennes voilées exclues par le lycée Faidherbe. En 2001, aux assises de Douai, il défendra l’un des trois rescapés du gang de Roubaix.

Ajoutons qu’il a aussi défendu le sinistre groupe de Rap « Sniper » ouvertement raciste (anti-blanc bien sûr!) de passage à Lille en 2003….
Maître Brochen était adjoint à la Culture de la mairie de Lille lorsque Martine Aubry, son épouse, a succédé à Pierre Mauroy.
Et c’est à Lille que l’on trouve, entre autres, les piscines réservées aux femmes musulmanes.

Jean-Louis Brochen, Avocat – né en 1945, Spécialités : avocat des islamistes.
« Mais les concessions aux revendications islamistes existent surtout à Roubaix, le « beau jardin de l’islamo-gauchisme » comme l’ont rebaptisé des militants des Maghrébins laïques. Là-bas, la gauche plurielle dépend en grande partie du score des verts. Or, la section verts de Roubaix est aux mains de deux lieutenants de Tariq Ramadan : Siham Andalouci, de Présence musulmane, et Ali Rhani, du Collectif des musulmans de France. Le chef de file aux élections, Slimane Tir, défend lui aussi Tariq Ramadan, Une Ecole pour tous et les Indigènes de la république. Autant d’initiatives relayées sur le site Internet des verts de Roubaix, mais aussi par le biais d’un centre de réflexion : Rencontre et dialogue.

Il s’agit essentiellement d’animer des conférences pour mettre en contact les prédicateurs des Frères musulmans – Tariq Ramadan et Hassan Iquioussen – et la jeunesse de Roubaix. Au grand dam des Maghrébins laïques, qui ne supportent plus de subir les effets secondaires de cette propagande. L’un d’eux, Messaoud Bourras, ne voit plus ses enfants parce que sa femme ne le juge pas « assez bon musulman ». Il se bat contre l’influence des islamistes dans sa ville et il a mené campagne contre la venue de Hassan Iquioussen –le prédicateur décrivant les juifs comme le « top de la félonie »- à l’invitation de Rencontre et dialogue. Quitte à rencontrer l’hostilité de la gauche locale…

…Suite et source: http://www.resiliencetv.fr/?p=4030