Francaisdefrance's Blog

23/11/2011

En ces périodes de restrictions; il y en a qui gaspillent. Honteux !

Paru dans http://www.ladepeche.fr/

Remarquez l’impartialité du journaleux qui a écrit ce qui suit…

FDF

.

« Un Castrais de 48 ans s’est sans doute trompé d’époque. Il en est resté au temps des Croisades. C’est en effet ce discours surréaliste que ce militaire à la retraite a tenu lors de sa garde à vue au commissariat de Castres, en début de semaine. Il a été interpellé lundi, à son domicile, pour avoir au début de l’année profané des sépultures du carré musulman du cimetière de la Barque à Castres.

C’était le 7 janvier. Des couennes de jambon avaient été retrouvées sur trois sépultures, provoquant évidemment un certain émoi. L’identité judiciaire du commissariat se rendait immédiatement sur place pour relever les traces et indices sur les lieux de cette provocation raciste évidente puisque le porc est interdit dans la religion musulmane. Les couennes de jambon de montagne étaient alors transmises aux techniciens du laboratoire de police scientifique qui ont réussi à prélever de l’ADN que l’auteur présumé avait laissé dessus en les manipulant. Et le profil génétique a fini par correspondre à un Castrais connu des services de police pour une autre infraction. L’individu en question, marié et père d’un enfant, interpellé lundi, a reconnu immédiatement les faits. Pire, il a tenu à les assumer et les revendiquer estimant être une sorte de « résistant face à l’invasion arabo-musulmane » qui déferlerait sur la France. Des faits qui ne sont pas sans rappeler la profanation de la mosquée de Castres commise un an plus tôt, en décembre 2009. Mais rien n’indique que cet extrémiste soit impliqué dans cette sombre affaire.

Hormis le fait qu’il revendique être un militant actif du Front national, il n’appartient visiblement à aucun groupuscule néo-nazi et aurait agi seul au cimetière de la Barque.

L’individu a été présenté au parquet de Castres hier et remis en liberté avant sa comparution le 7 décembre prochain devant le tribunal correctionnel pour répondre de violation de sépultures musulmanes. Il risque un an de prison et 15 000 € d’amende. »

16/07/2011

Espagne: la « religion » de tolérance fait ses preuves…

Ce sont vraiment des malades… Tiens; cadeau:

FDF

11/06/2011

Oh le con! Il met du jambon dans des chaussures devant une mosquée…

Les voilà à nouveau « heurtés », les momos. Si on peut plus rigoler quand on est bourré… Il paraît que c’est un cordonnier au chômage, le type. Mais non; j’déconne… N’empêche que ça va donner des idées à deux-trois.

FDF

.

Un homme ivre a posé des tranches de jambon dans les chaussures que des Musulmans avaient laissées devant une Mosquée située en Grande-Bretagne.

Jamie Knowlson, un  Britannique de 30 ans a voulu s’en prendre aux Musulmans de sa région en les mettant directement en contact avec la viande que leur religion leur interdit de manger. Car en outre, le jambon inséré dans les chaussures des croyants, l’individu s’était également amusé à poser des côtes de porc sur les barrières de la Mosquée.

Arrêté peu après son geste, Jamie Knowlson a indiqué qu’il s’agissait d’une blague. Il a été contraint de présenter ses excuses à la communauté musulmane.

Ses excuses auront au moins servis à alléger sa sanction. Alors qu’il risquait une peine de deux ans de prison, Knowlson a finalement été condamné à six mois avec sursis pour harcèlement racial et religieux. Il devra également réaliser 15 heures de travail d’intérêt général.

Source: http://www.7sur7.be/

01/03/2011

Plainte de musulmans contre un professeur qui parlait de jambon…

Toujours aussi cons…

FDF

.

19/01/2011

Les éternels « offensés »…

Là, ils faut qu’ils arrêtent de nous bassiner avec leur nouveau statut d’offensés. Après la stigmatisation, qui commence à s’éculer, il leur fallait trouver autre-chose pour chialer, se faire plaindre et éventuellement en tirer profit…

Alors, je prends ma plume et je leur écrit ça, aux muzz: quand vous égorgez des otages occidentaux (Michel Germaneau, par exemple); quand vos nichées de racailles brûlent nos voitures pour le plaisir de faire du mal; quand vous tuez des européens qui ont publié des caricatures de votre « prophète »; quand vous apprenez à vos « élèves » la haine de l’Occident dans les écoles coraniques que nous vous payons, ne croyez-vous pas que NOUS, on pourrait se sentir offensés? Arrêtez de jouer cette carte qui n’est qu’un jocker.

Nous, les Occidentaux, qui vivons en l’an 2011, on ne va pas s’offenser pour tout ça; on va agir. Et quand ça va commencer, vous n’allez pas aimer ça du tout… Soyez en sûrs.

FDF

.

« L’histoire a été publiée dans le journal “El Diario de Cádiz” : Un élève musulman a dénoncé son professeur pour avoir parlé de « jambon » en classe. Et la famille a porté plainte, au motif que le jeune garçon aurait été offensé.

« C’est un fait divers sans importance, l’affaire n’aura pas de suite », penserez-vous? Pas sûr.

L’information a été reprise par la presse internationale (voir Le Point du 6 janvier page 14)!

On saura désormais que la simple mention du porc ou d’un produit porcin, devant une assemblée majoritairement chrétienne dans un pays européen, est de nature à offusquer et à provoquer la protestation d’un musulman présent, relayée par la presse. Pour avoir la paix, mieux vaut donc s’abstenir… Pour l’instant…

La stratégie des petits pas est à l’oeuvre, pour  propager l’islam dans nos sociétés avachies prêtes à toutes les démissions. » Pour l’instant, aussi…

27/12/2010

Espagne: le mot « jambon » offense… La géographie aussi.

Et ça re-chiale… Un professeur parle de jambon: l’élève musulman se sent « offensé »… Il ne se sent pas stigmatisé, aussi? Car ça marche bien, ça… Il faut que la communauté musulmane arrête immédiatement ce genre de provocations idiotes. Et dire qu’ils nous bassinent avec la tolérance…

FDF

Une affaire a soulevé l’émoi en Espagne ces dernier jours, un rappel gastronomique et donc culturel à l’occasion d’un enseignement sur les climats vaut à un professeur des poursuites judiciaires par les parents d’un élève musulman.  Après la cantine hallal, surgit donc au détour de cette histoire, la requête d’un enseignement « hallal ». Les parents ont dû oublier que la Reconquista a eu lieu et que l’époque de Cordoba (Cordoue) la musulmane est bien terminée !

Un professeur de l’institut Menéndez Tolosa de La Línea de la Concepción (Espagne), a été dénoncé par une famille musulmane, car son fils, élève en 1ère année de lycée, se considère offensé par une leçon de géographie.

L’enseignant a dispensé à une classe une instruction sur les différents climats de la planète et utilisé la ville de Grenade Trevélez comme un exemple de climat froid et sec. Pour l’anecdote, l’enseignant a souligné qu’un tel climat était particulièrement propice au séchage des jambons (les meilleurs d’Espagne). Ensuite, l’élève musulman a réclamé au professeur qu’il ne parle pas de jambons se sentant offensé en tant que musulman.

Le professeur a répondu que c’était juste un exemple et qu’il n’y avait aucune considération religieuse dans cet exemple.

Ce qui n’était qu’une anecdote géographie et gastronomique a pris une toute autre ampleur, car la famille n’a pas hésité à déposer plainte contre l’enseignant auprès du commissariat de police, sans par ailleurs avoir eu la moindre discussion avec le professeur.

Les agents de police se sont rendus à l’école pour entendre le témoignage de l’enseignant. L’enseignant est accusé d’avoir tenu des propos racistes et xénophobes. La délégation provinciale du Ministère de l’Éducation  a seulement indiqué que l’enseignant a été signalé à la police et a refusé de commenter l’affaire.

Les enseignants et les élèves sont scandalisés par la situation faite à un professeur qui jouit d’une expérience de 20 ans, de sorte qu’il a eu des milliers d’élèves et qu’il n’a jamais eu à connaitre un problème de cette nature.

Bien qu’il s’agisse d’une période difficile, l’enseignant continue de dispenser ses cours dans l’école.

Le police maintient l’enquête ouverte sur la base des allégations de la famille de l’enfant et attend la décision de l’autorité judiciaire pour savoir si le délit est constaté ou pas.


Source et commentaires: http://www.nationspresse.info/?p=120027

24/08/2010

Le ramadan, c’est de l’intégrisme… Ce ne sont pas les marocains qui diront le contraire…

En ce quatorzième jour du ramada, j’invite ceux qui sont peu férus en la matière à visionner la vidéo ci-après. Un exemple parmi tant d’autres: au Maroc, ce n’est pas le mois du jeûne, c’est le mois de l’intégrisme à outrance et de la suspicion… Certains marocains jouent même le jeu de la police islamiste afin de dénoncer celles et ceux qui ne se plient pas à la règle… Dingue. Pour une « religion » d’amour, de paix et j’en passe. Tiens,  je vais aller m’enfiler un jambon-beurre.

FDF

.

Lire: http://www.dailymotion.com/video/xeji9j_maroc-pas-facile-de-ne-pas-faire-le_news

Ci-dessous, une affiche posée sur la devanture d’un Mac’Do au Maroc…