Francaisdefrance's Blog

14/05/2011

«Fabrique de bombes à la prochaine allée»…

Une forme de résistance comme une autre… Encore un qui est allergique à la construction de nouvelles mosquées. C’est incroyable comme il y a de plus en plus de personnes qui ont le même courant de pensée. Mais tous ne l’expriment pas; dommage…

FDF

.

Mosquée comparée à une fabrique de bombeMosquée comparée à une fabrique de bombe

Un privé a planté dans son jardin une pancarte annonçant la mosquée voisine comme lieu de fabrication de bombes, à Amherst, dans l’Etat de New York.

Photo: Keystone/AP/David Duprey

Une dispute de voisinage entre un privé et une mosquée a éclaté dans la ville de Amherst, dans l’Etat de New York, révèle «abc News». Le propriétaire du terrain à proximité de la mosquée a en effet planté un panneau signalant une «fabrique de bombes à la prochaine allée»*. Une insinuation qui n’est pas du goût de certains, pour qui l’accusation de terrorisme est absurde. Le porte-parole de la mosquée, Riyaz Hassanali, a réagi: «le message que nous diffusons porte sur la paix et l’amour. Ce message était le nôtre avant la pancarte, et le restera pour les 200 prochaines années».

Pancarte protégée

La dispute a commencé quand le Jaffarya Islamic Center a commencé la construction d’une nouvelle mosquée, voici deux ans. Le propriétaire de la pancarte s’y était opposé à plusieurs reprises, et la tension est montée entre lui et les chefs de la mosquée.
Après plusieurs enquêtes de la ville et de la police, il apparaît que rien ne peut obliger le propriétaire à ôter la pancarte de la propriété. Celle-ci est protégée par le premier amendement. Le responsable de la ville a tenté de négocier à plusieurs reprises avec l’instigateur du panneau provocateur, en vain. Selon certains habitants, ce dernier serait le seul à avoir un problème quant à la proximité de la mosquée.

«A chaque fois que quelque chose arrive dans le monde, nous sommes examinés à la loupe et nous sommes censés trouver une réponse pour quelque chose qui se passe à des lieues d’ici», a ajouté Riyaz Hassanali. «Je suis autant effrayé que vous par Oussama Ben Laden, par ses fidèles, et par le terrorisme. Je crains également pour mes enfants. Ma loyauté et ma personne, ainsi que celle de chaque membre de cette mosquée appartiennent à ce pays».

*Original: Bomb making next driveway

Source: http://www.20min.ch/