Francaisdefrance's Blog

12/02/2012

220.000 euros de subventions publiques à l’abattoir halal de Carpentras !

20 000 euros tirés de la poche du contribuable ! Et la loi de 1905, alors? Qui ne subventionne aucun culte?

Une honte! Tous les contribuables ne mangent pas « halal » ! Mais qu’est-ce que nouvel affront à l’intégrité nationale du peuple Français ?

FDF

.

Vidéo :  

.

Carpentras : Jacques Bompard dit non aux subventions à l’abattoir halal !

 Le conseil général de Vaucluse a voté le 23 septembre une subvention de 74 000 euros à la société Alazard qui rachetant l’abattoir de Carpentras souhaite le transformer en abattoir halal. Cette subvention s’ajoute à celle déjà accordée par le Conseil régional de 148 000 euros.

Président du groupe des élus de la Ligue du Sud à l’assemblée départementale, Jacques Bompard a pris la parole pour dénoncer ce subventionnement du culte musulman. En effet, qui dit abattoir halal, dit taxe payée chaque jour à un certificateur musulman. Celui-ci, qui ne peut être agréé que par les mosquées de Paris, Lyon ou Evry, a, entre autres, pour mission de vérifier que les animaux ont bien la gorge tranchée avec la tête en direction de la Mecque, qu’une prière musulmane est dite au même moment et, enfin, que la bête n’est pas anesthésiée.

Ce subventionnement est d’autant plus dangereux que de nombreux vétérinaires ont émis les plus vives réserves quant à la qualité sanitaire des animaux ainsi abattus. Il est également stupéfiant dans la mesure où ni la France ni l’Europe ne reconnaissent, bien logiquement, le halal comme une « norme » dans le domaine de l’agro-alimentaire. Enfin, il est grave puisqu’il n’existe aujourd’hui aucune législation n’obligeant les abattoirs à indiquer qu’une viande est normale, c’est à dire « non halal » et, qu’en conséquence, les consommateurs français peuvent être amenés à acheter de la viande halal sans le savoir et donc à financer une religion à leur insu.

Dans ce contexte, le vote unanime de l’UMP comme de la gauche pour financer cet abattoir halal n’est qu’une preuve supplémentaire de l’aveuglement des partis du Système face à l’islamisation de la France. Seule la Ligue du Sud, ainsi que l’élu du FN, se sont opposés à cette décision.
La décision de la gauche socialo-communiste, que ce soit à la Région ou au Département, de verser 225 000 euros pour le culte musulman, est d’autant plus incohérente que, dans un passé récent, elle n’a pas hésité à mettre – avec succès – la commune d’Orange au tribunal administratif au motif que celle-ci avait versé une centaine d’euros à une association catholique en vue de la fabrication d’une banderole !

Source: http://www.liguedusud.com/

Et: http://ripostelaique.com/

16/10/2010

Liberté d’expression: 5 000 euros d’amende pour avoir osé publier un dessin de mosquée !

Mosquée de Marseille et liberté d’expression .

Ligue du Sud

Mosquée de Marseille et Liberté d’expression

Pour avoir utilisé l’image de la future mosquée de Marseille dans un article publié par la Ligue du Sud, son Président le Dr Jacques Bompard a été condamné à verser 5 000 € au cabinet d’architectes à l’origine du projet.

Cette illustration, qui figure sur la page de garde du permis de construire et que l’on retrouve aisément sur le net, a été déjà très largement utilisée par les médias. Cependant aucun d’entre eux n’a été poursuivi et encore moins condamné.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que ce n’est pas le droit à l’image ou la propriété intellectuelle que l’on tente de faire respecter en condamnant financièrement la Ligue du Sud, condamnation que le cabinet d’architectes espère « dissuasive », mais la liberté d’expression que l’on tente de restreindre !

La séparation des pouvoirs est un des principes fondamentaux du droit français. C’est un droit et même un devoir que de dénoncer le financement public d’un site religieux surtout lorsque c’est un projet d’une telle ampleur sans aucun lien avec notre patrimoine. Pourtant il y a eu condamnation.

Le droit est-il le même pour tous en France ? Il est aujourd’hui légitime de se poser la question…

Pour dissuader la Ligue du Sud de soulever les incohérences du dossier politique de la grande mosquée de Marseille et dénoncer l’islamisation de notre région, Jacques Bompard a été condamné à payer 5 000 €.

Suite et source: http://www.liguedusud.com/