Francaisdefrance's Blog

31/08/2011

Tolérance musulmane : le « chat » sur MSN est apparemment haram… Et dangereux.

Comment l’islam pratique la tolérance… Et c’est en France, que ça s’est passé. Dément. Ces gens-là vivent à une autre époque; il n’y a plus de doute. 

FDF

.

Une adolescente de 16 ans risque de perdre un oeil pour avoir chatté sur MSN. Surprise sur son ordinateur en décembre, elle a été battue et enfermée, chez elle, dans la cité des Raguenets à Saint-Gratien (Val d’oise). Avec l’assentiment des parents, musulmans rigoureux, ses deux frères auraient corrigé la victime. Les quatre mis en cause auraient tenu un conseil de famille pour éviter les répercussions judiciaires.

Hier, les frères et les parents ont été déférés devant un magistrat du parquet de Pontoise, dans le cadre d’une procédure ouverte pour violences volontaires, séquestration de plus de sept jours et privation de soins. C’est après une visite chez un ophtalmologiste, en ayant enfin pu quitter l’appartement environ un mois après les violences, que l’enquête a été enclenchée. L’adolescente, qui souffrait d’un oeil, a pu consulter un spécialiste qui n’a pas manqué de relever les traces de coups. La jeune victime risque de perdre l’oeil blessé.

Enfermée pendant huit jours dans des conditions pénibles

Au mieux, selon certaines informations, elle conserverait une vue très diminuée. Il était évoqué hier une acuité visuelle de seulement un dixième. Le spécialiste a aussitôt fait un signalement et ainsi lancé la procédure.

Les policiers du commissariat d’Enghien, saisis de l’affaire sur instruction du parquet, ont ouvert une enquête en préliminaire qui a débouché, mercredi, sur l’interpellation des parents de la victime et de ses deux frères. L’un d’eux, âgé d’une trentaine d’années, serait plus particulièrement soupçonné. Ils l’auraient enfermée huit jours dans l’appartement, dans des conditions pénibles.

« Ce qui s’est passé est insupportable, en France, au XXIe siècle. On n’ôte pas un oeil à son enfant à cause de la religion. Les parents doivent aujourd’hui comprendre qu’il s’agit d’un acte très grave », confiait hier soir la maire UMP de Saint-Gratien, Jacqueline Eustache-Brinio.

Source: http://www.kabyles.net/

02/02/2011

A Saint Gratien, les musulmans harcèlent Mme le Maire

Quand on vous rabâche que chez ces gens là, monsieur, on ne négocie pas; on harcèle, on se plaint, on pleure, on provoque, on emploie la violence, parfois… Bon courage, Madame le Maire. Vous avez tout notre soutien.
FDF
.
L’Association des musulmans de Saint-Gratien n’a guère apprécié les attaques de la maire (UMP) évoquant un « islam radical ». Elle met la pression sur l’élue afin d’obtenir une salle de prière.
Cergy, le 5 septembre 2010. Après s’être vu interdire de prier au city stade, comme la semaine précédente, deux cents musulmans s’étaient réunis place du Forum. Après quoi la maire, Jacqueline Eustache-Brinio, avait pris un arrêté interdisant les rassemblements cultuels sur la voie publique.
Cergy, le 5 septembre 2010. Après s’être vu interdire de prier au city stade, comme la semaine précédente, deux cents musulmans s’étaient réunis place du Forum. Après quoi la maire, Jacqueline Eustache-Brinio, avait pris un arrêté interdisant les rassemblements cultuels sur la voie publique.

Ali Mecis, le président de l’Association des musulmans de Saint-Gratien, préfère ne pas être pris en photo. Musulman pratiquant et barbu, il craint que le cliché soit détourné par des anti-musulmans. Ambulancier à Epinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis, il ne tient pas, non plus, à ce que le lien soit établi entre ses pratiques religieuses et son activité professionnelle.

Karim, le secrétaire de l’association, lui, ne porte pas la barbe, mais il ne veut pourtant pas non plus apparaître en photo. Informaticien, il dit ne pas y être prêt.

Ali Mecis reçoit à son domicile, un appartement au troisième étage d’un immeuble du quartier des Raguenets, dans le salon décoré à l’orientale, où une grande photo de La Mecque orne l’un des murs. Méfiant, Karim met son iPhone sur la table en position enregistrement. Au cours de l’entretien, Ali s’excusera quelques minutes pour aller se livrer à sa quatrième prière de la journée.

Calmement, les deux hommes expliquent pourquoi ils réclament un lieu de prière dans leur ville. Ils veulent surtout réagir au discours formulé lors de ses vœux par la maire (UMP) Jacqueline Eustache-Brinio. Dans une salle Brassens archicomble, qui l’avait vivement applaudie, l’élue avait parlé d’un « combat à mener contre un islam radical avec lequel aucun dialogue n’est possible ». Elle s’était en particulier montrée offusquée par le refus de lui serrer la main que lui auraient opposé quatre hommes quand elle était venue rencontrer les musulmans à Saint-Gratien à la fin du ramadan. « Parce que je suis une femme », rapporte-t-elle. Une accusation contestée par les deux responsables associatifs. Guère tenté par les prises de vue, Karim précise d’ailleurs bien vouloir être photographié en train de serrer la main de la maire, si l’occasion se présente.

Et déjà en mars 2009: http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Saint-Gratien-La-maire-agressee-75370/

Source: http://www.leparisien.fr/

19/09/2010

Saint-Gratien: La maire interdit les prières dans la rue.

Eh bien voilà un(e) maire qui a enfin compris… On ne peut que la féliciter de son action en lui écrivant à l’adresse que vous trouverez ici: http://tinyurl.com/2ckoh6d

FDF

.

Merci à vous, Mme Jacqueline Eustache-Brinio !

.

Les prières musulmanes dans la rue, tolérées à Paris par la mairie, font école, mais il arrive que les pouvoirs publics disent non, et, figurez-vous, ça marche.
La dernière appropriation de l’espace public s’est déroulée à Saint-Gratien (95) les 29 août et 5 septembre, à l’initiative de quelques musulmans des environs rassemblés par SMS et moyens similaires. Le 12, en revanche,des manifestants réunis aux Raguenets ont du se disperser sur ordre de la police. D’après le Bondy Blog : « Quelques élus de l’opposition ont même été aperçus aux abords du rassemblement.. »
Leur but est clairement revendicatif et tend à obtenir une mosquée, comme l’explique au Bondy Blog l’une des organisatrices des prières :
«  Nous avons voulu interpeller le maire sur la situation des Français musulmans de Saint-Gratien »
Le maire (UMP), c’est Jacqueline Eustache-Brinio, et les musulmans entendent faire pression sur elle pour obtenir une mosquée. La ville ne se laisse pas faire, et elle s’exprime ainsi dans une lettre aux habitants du quartier concerné, les Raguenets :
« Le dimanche 29 aout à 17 heures 30, le terrain de sport des Raguenets (City Stade) a été brusquement occupé par une centaine de personnes de Saint-Gratien et des communes voisines qui s’étaient semble-t-il donné rendez-vous par l’intermédiaire de réseaux sociaux et de SMS pour une prière collective. La mairie, comme les associations musulmanes oeuvrant dans la commune, n’étaient pas informées de ce rassemblement. Afin d’éviter qu’il se réitère, il a été décidé de fermer l’accès au City-Stade le dimanche suivant,ce qui a privé les jeunes du quartier d’une journée d’activités sportives. C’est bien entendu avec regret que la municipalité a pris cette initiative mais il n’est pas admissible qu’une propriété communale soit utilisée à d’autres fins que celle pour laquelle elle est prévue.
Hier,dimanche 5 septembre, un groupe de près de 200 individus s’est rendu au terrain sportif vers 17 heures et,trouvant les portes closes,s’est dirigé vers le centre ville. Une autre prière collective a eu lieu sur la place du forum. »
La mairie condamne fermement ce type d’appropriation sauvage et rappelle que la prière doit rester dans la sphère privée et que tout prosélytisme doit être combattu. La mairie ajoute…
Source et suite: http://tinyurl.com/37jvdg5