Francaisdefrance's Blog

06/08/2011

La « tolérance » des musulmans du Soudan…

« Amour, paix et tolérance »… La devise des musulmans. Le crédo de leur religion idéologie… Comment peut on avoir confiance en ces gens-là? Jamais une preuve d’amour, de paix et de tolérance; jamais… Et ils pleurent d’être stigmatisés. Ils se plaignent d’islamophobie à leur encontre. Avouez qu’il y a de quoi.

FDF

.

L’abominable calvaire d’une jeune chrétienne soudanaise enlevée par des musulmans…

L’agence californienne d’informations sur les persécutions de chrétiens dans le monde, Compass Direct News, a publié hier le témoignage effrayant d’une jeune chrétienne soudanaise enlevée à 15 ans par des musulmans et séquestrée par ces montres pendant plus d’un an. En voici la traduction.

« Hiba Abdelfadil Anglo, 16 ans, a réussi a fausser compagnie à un gang de musulmans qui l’avaient enlevée l’année dernière, mais il faudra sans doute beaucoup de temps pour qu’elle se remettre du traumatisme qu’elle a subi. Alors qu’elle racontait à Compass comment ses ravisseurs l’avaient battue, violée et tenté de la contraindre à se convertir du christianisme à l’islam, elle éclata en sanglots pendant près d’une demie heure. Enlevée le 17 juin 2010, elle a pu retrouver sa famille le 10 juillet dernier. « À de nombreuses reprises, on m’a menacée de me tuer si je ne me convertissais pas à l’islam », déclare-t-elle. « L’homme qui m’a pris dans sa maison m’a torturée et menacée de mort plusieurs fois. Il ne me permettait pas de dire mes prières chrétiennes. Il a même insulté ma famille, la qualifiant de famille d’infidèles ». Hiba nous déclare qu’après une année de captivité qu’elle avait laissé croire à l’homme qui l’avait prise sous son toit, qu’elle s’était convertie à l’islam et était résignée à son sort, de sorte qu’il la laissa sans surveillance. C’est ainsi qu’elle put s’enfuir de cette maison située dans la région de Soba Al Aradi au sud de Khartoum, et supplia un motocycliste de la ramener chez elle, à deux heures de route. Sa mère Ikhlas Omer Anglo, qui est veuve, a déclaré à Compass que les ravisseurs les avaient sélectionnées parce qu’elles étaient chrétiennes, membres de l’Église presbytérienne évangélique du Soudan à Khartoum. [Hiba] fut d’abord enfermée dans une pièce et battue jusqu’à en perdre conscience. Le chef du groupe la viola, et elle souffre toujours de son œil droit à la suite d’un coup qu’elle y reçut récemment. « En plus de me violer, il a tenté de m’obliger à changer de religion et ne cessait de me dire de me préparer au ramadan. Je n’arrive pas à oublier ces choses mauvaises, et même quand j’essaie de prier, c’est difficile d’oublier. Je demande aux croyants de prier pour ma guérison intérieure ».

La mère d’Hiba commença à recevoir, deux jours après l’enlèvement de sa fille, des appels téléphoniques menaçant puis un SMS exigeant une rançon 560 US$ pour qu’on lui rende « cette esclave ». Quand elle est allée prévenir la police, les fonctionnaires lui firent comprendre que si elle voulait qu’on s’occupe de ce dossier elle devait d’abord se convertir à l’islam… Ayant consacré de temps pour retrouver sa fille, elle a fini par être licenciée de son emploi et se retrouve au chômage. « Je remercie Dieu, déclare-t-elle, d’avoir permis à ma fille de s’échapper avant le début du ramadan ».

À propos…

Joyeux Ramadan !

Vu sur: http://www.christianophobie.fr/

16/07/2011

Test : êtes-vous islamophobe?


Le mot “islamophobie” a été pensé par les islamistes pour tenter d’empêcher tout débat sur l’islam et interdire de parler des nombreux problèmes cruciaux que posent cette idéologie politico-religieuse.

Alors attention, un ”islamophobe” se cache peut-être en vous…

FDF

.

Faites ce petit test afin d’en avoir le coeur net:

(Comptez vos réponses affirmatives) Et allez, on se lance!

.

Êtes vous pour une égalité entre hommes et femmes ?

Êtes vous opposé à la lapidation des femmes adultères ?

Êtes vous pour l’école obligatoire pour les filles partout dans le monde ?

Êtes vous opposé à l’esclavage et à la prostitution enfantine ?

Êtes vous pour une liberté totale de l’expression et de la presse ?

Êtes vous pour la liberté de chacun de choisir sa religion ?

Êtes vous contre les gouvernements et mosquées qui soutiennent les publications antisémites ?

Êtes vous opposé au port de la burqa dans les lieux publics, écoles … ?

Êtes vous opposé à la ségrégation sexuelle ?

Êtes vous contre la peine de mort pour les personnes (musulmanes ou non) qui se convertissent à une autre religion ?

Êtes vous opposé aux “crime d’honneur” ?

Êtes vous opposé aux mutilations génitales ?

Êtes vous opposé aux relations sexuelles forcées ?

Êtes vous opposé à la discrimination des homosexuels ?

Êtes vous pour le droit à la critique des religions ?

Êtes vous opposé à la polygamie ?

Êtes vous opposé aux mariages des enfants ou aux mariages forcés ?

Êtes vous opposé à l’ordre coranique de tuer les apostats et non musulmans ?

Êtes vous opposé à des tribunaux de la charia en plus des tribunaux légaux ?

Êtes vous opposé au coran qui affirme la supériorité des musulmans sur les autres religions ?


Résultats:

-Si vous avez répondu par OUI à l’une des questions, alors vous pouvez certainement être taxé d’islamophobie.

-Si vous avez répondu NON à toutes,  vous pouvez l’être aussi !

05/07/2011

Strasbourg: les mensonges de « Justice et Libertés »…

Petite mise au point sur les (mé)faits du collectif « Justice et Libertés »… Leur site à visiter: http://justicelibertes.ifrance.com/  pour se rendre compte pour qui « ils roulent »… Edifiant.

FDF

.

A Strasbourg, la « gôche » préfère calomnier Riposte Laïque que de s’intéresser à Milcent ou Latreche…

Nous découvrons deux feuilles saumâtres d’un collectif strasbourgeois, Justice et Libertés, (justiceetlibertés@gmail.com) qui, fort de tout ce que la gauche compte de partis, syndicats ou associations, se permet non seulement de nous diffamer mais en plus de prouver son manque de sérieux en proférant des mensonges grossiers, sans parler de pratiques qui ressemblent fort à celles d’une extrême droite que ces imposteurs prétendent combattre.

communique Strasbourg 25juin2011

En effet, le fameux collectif, dans un communiqué du 25 juin, fait dans une seule phrase la preuve de son incompétence et de sa volonté de nuire et de salir par tous les moyens. Certes, en affirmant que Riposte laïque et Résistance républicaine sont islamophobes, il nous fait un compliment sans le vouloir, à nous qui pensons que la critique de l’islam et la peur de ce système totalitaire sont légitimes et qu’il ne faut surtout pas, comme le dit collectif, mettre ses pas dans ceux de l’imam Khomeiny de sinistre mémoire qui avait déclaré l’islamophobie ennemi numéro 1.

Mais ces nostalgiques de Staline osent la diffamation en nous traitant de racistes ! Depuis quand y a-t-il un rapport entre une religion et une race ? Demander l’interdiction des mosquées et des minarets serait-il raciste ? Le vote du peuple suisse demandant l’interdiction des minarests serait-il raciste ? S’interroger sur la réalité des mosquées, qui sont davantage des mairies musulmanes encourageant le repli communautariste que des lieux de culte, serait-il raciste ? Le collectif montre ici sa collusion avec les islamistes qui voudraient interdire toute critique de leur dogme moyen-âgeux et donc toute liberté d’expression, dans le pays de Voltaire. Le collectif Justice et Libertés confirme tout simplement ici qu’il n’est que le porteur de valises des pires ennemis de la liberté d’expression, l’extrême droite islamiste. On rappellera au passage que, depuis 4 ans (âge de Riposte laïque qui n’est pas, contrairement à leurs assertions, une toute nouvelle association, deuxième mensonge) nous analysons l’islam sans jamais attaquer les musulmans et respectons à la lettre, quant à nous, la loi, ce qui n’est pas le cas de ceux que le collectif défend, qui harcèlent au quotidien les institutions de notre pays pour les contraindre à s’adapter à l’islam, quitte à sacrifier notre modèle laïque.

Par ailleurs, troisième mensonge, le collectif affirme que nous avions organisé un rassemblement le 2 juillet, à Strasbourg, ce qui est totalement faux, la demande de rassemblement ayant été faite au nom de l’organisation danoise d’Anders Gravers « SIOE » (Stop Islamisation Of Europe). Pierre Cassen et Christine Tasin avaient simplement le statut d’intervenants… Enfin, quatrième mensonge, et pas des moindres, qui fait même sourire, le rassemblement aurait été inconstitutionnel parce que son mot d’ordre était « Stop à la construction de mosquées et de minarets en Europe », ce qui se passe de commentaire et nous renvoie à notre point deux….

…Suite et source: http://ripostelaique.com/a-strasbourg-la-goche-prefere-calomnier-riposte-laique-que-de-sinteresser-a-milcent-ou-latreche.html

27/06/2011

Les jeunes islamistes de Suisse avaient organisé un « séminaire »; mais n’ont pas trouvé de salle…

Si après çà, ils n’ont toujours pas compris, on ne peut plus rien pour eux…

FDF

.

De jeunes musulmans manifestent à Lucerne contre l’islamophobie…

L’Association des jeunes islamistes de Suisse (AJIS) a manifesté dimanche à Lucerne contre l’islamophobie dont elle est victime. Elle n’a pu en effet organiser le séminaire prévu, faute de salle. Toutes les portes se sont en effet fermées devant eux.

Après s’être vu refuser des locaux à Lucerne et Emmen (LU), l’AJIS s’est rabattue dimanche matin sur l’aula du Buffet de la gare de Lucerne. Mais là on leur a fait savoir que la salle ne pouvait leur être mise à disposition car elle faisait l’objet d’une mise en place pour une manifestation le lendemain.

Ainsi les 100 à 150 participants sont descendus d’un étage pour occuper le Buffet de gare, a indiqué l’AJIS dans un communiqué. Profitant de la présence des médias, des femmes, voilées pour certaines ou portant des fanions helvétiques, ont déroulé des calicots sur lesquels on pouvait lire notamment « non à l’islamophobie » ou « Nous ne nous laisserons pas museler ».

Selon la police cantonale lucernoise, le service de midi du restaurant a été quelque peu perturbé avant que les participants ne quittent les lieux. Pour le reste, la manifestation s’est déroulée sans incident, ont souligné les forces de l’ordre.

Président du Conseil central islamiste suisse (CCIS), Nicolas Abdullah Blancho se plaint d’une limitation croissante des droits des musulmans. Le séminaire prévu à Lucerne constituait pourtant un rassemblement du principal courant de l’islam, selon lui.

Et le prêcheur biennois d’appeler les participants à la rencontre à se montrer fiers de leur identité.

Cette manifestation avait pour objectif de rapprocher les jeunes des valeurs de la commmunauté, en particulier le sens de la formation, du travail et de la famille. Il ne s’agit pas de faire de la politique ou de provoquer, mais d’organiser le temps libre des jeunes, a indiqué à l’ats le secrétaire de l’AJIS, Florim Steiner .

Source: http://www.romandie.com/

24/06/2011

Islamo geignards : « l’islam est tout sauf une victime, l’islamophobie a bon dos »…

« Islamo geignards »; cet adjectif me plait. Ca change des « heurtés » et des « stigmatisés »… Et ça correspond tout à fait à ce que sont les musulmans, lesquels se plaignent sans arrêt pour un oui, pour un non…

Visionnez ce qui suit. 

Nouveau chez Youtube: regardez la vidéo, juste en dessous de la barre rouge. En bas à droite près du bouton « plein écran », il y a un bouton gris sur la gauche où il y a marqué « cc ». Cliquez dessus, il deviendra rouge et vous aurez accès au sous-titrage…

FDF

.

Vidéo:  http://www.youtube.com/watch?v=BdU91cagi48

23/06/2011

Mariage: faire relever le voile islamique au moment de la lecture du Code Civil serait un acte d’islamophobie ?

Quand on veut vivre en République Française, on doit de se plier aux lois de la République Française! Que ce soit dans n’importe quel domaine. Un mariage se déroule devant un officier d’état civil. Lequel fait appliquer le CODE CIVIL… Et pas le coran! Tous les moyens sont bon pour faire fonctionner la stigmatisation.

FDF

.

La mariée devait-elle se dévoiler ?

Le 9 juin, l’adjointe au maire du 9e arrondissement a demandé à une jeune femme de relever sa « voilette » pour procéder à son mariage. « Une interprétation abusive de la loi qui n’est pas acceptable », réagit Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon. 

Le 9 juin dernier, Samira et Ali (1) se disent oui, à la mairie du 9e arrondissement. Pourtant, à la sortie, la jeune femme est en pleurs. Les deux époux fulminent contre l’adjointe qui, quelques instants plus tôt, a demandé à la mariée de relever son voile au moment de la lecture du Code Civil

Benhamed ()

« Respecter les lois de la République »

« Je les fais toujours se découvrir, qu’elles portent une voilette ou un chapeau« , précise Fatiha Benahmed, également conseillère régionale (Europe Ecologie-Les Verts, photo ci-contre). Une requête destinée à vérifier l’identité de la jeune femme. Durant la cérémonie, le malaise était perceptible : l’époux garde le regard baissé et refuse à la fin de serrer la main à l’élue. « Ma religion me l’interdit« , lui expose-t-il. « Nous avons la même religion, je pourrais être votre mère« , réplique Fatiha Benahmed. Pour elle, elle a simplement « fait respecter les lois de la République« . 

La circulaire du 22 juin 2010 précise que les futurs époux doivent présenter une pièce d’identité avant leur mariage. Mais cet acte « ne dispense pas l’officier de l’état civil de vérifier visuellement l’identité des époux ainsi que des témoins« . « Par conséquent, le port d’une pièce vestimentaire dissimulant le visage d’un des futurs époux ou d’un témoin, quelle ait une vocation religieuse, traditionnelle ou décorative, ne permet pas à l’officier de l’état civil de contrôler le consentement des époux ni de s’assurer de l’identité« , précise le texte. Etait-ce le cas le 9 juin ? Le visage était-il réellement dissimulé au point de ne pouvoir procéder à la vérification de l’identité de l’épouse ? 

L’élue « a gâché le plus beau jour de leur vie »

kabtane ()

« C’est une interprétation abusive de la loi qui n’est pas acceptable« , réagit Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon (photo ci-contre). Pour lui, « la multiplicité des lois contre les musulmans fait que même les élus se perdent en conjecture« . La coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI) prend aussi l’affaire au sérieux. Son président Abdelaziz Chaambi, voit dans la requête de l’adjointe un « zèle islamophobe« . « On ne peut quand même pas me taxer d’islamophobie !« , s’exclame l’élue, musulmane issue d’une famille pratiquante. Un argument balayé par Abdelaziz Chaambi qui connaît « des arabes et mêmes des musulmans islamophobes« . 

« Cette attitude a gâché le plus beau jour de leur vie« , tempête le CRI. Et demander « des excuses publiques » de la part de Fatiha Benahmed et qu’elle soit démise de ses fonctions. Le maire, Alain Giordano, adopte pour l’heure une attitude prudente. Il a commandé à ses services un rapport sur les événements. « J’attends de voir le détail de ce qui s’est passé« , explique-t-il, notant ne pas avoir reçu de plaintes de la part des mariés. « Si l’ovale du visage est reconnaissable, on n’avait pas besoin d’aller plus loin« , reconnaît l’édile. Une constatation qui est laissée à l’appréciation de l’officier d’état civil. D’ailleurs, les deux maires d’arrondissement que nous avons contactés et qui célèbrent souvent des mariages n’ont pas la même position face à ce cas. 

chaambi ()

Ce mardi, l’élu a cependant renouvelé dans un communiqué « son soutien et sa confiance » à Fatiha Benahmed, communiqué co-signé avec le groupe Europe Ecologie de Lyon. Lequel poursuit : « Les accusations sont colportées par ceux-là mêmes qui, il y a quelques semaines invitaient des représentants du Hezbollah et du Hamas à Lyon« , visant Abdelaziz Chaambi (photo ci-contre) qui n’avait pu finalement tenir sa réunion publique, faute d’autorisation. Les écologistes voient dans sa réaction « une tentative de déstabilisation contre les élus qui ont à charge de faire respecter la Loi et l’esprit de la République« . 

Le maire assure qu’il « prendra ses responsabilités« , sans préciser si la tête de l’adjointe était en jeu. Il tient pour l’heure à relativiser les faits. Les deux époux ne comptent pas s’exprimer, ne souhaitant pas s’exposer. 

(1) Prénoms d’emprunts

Source: http://www.lyoncapitale.fr/

22/06/2011

Le Conseil français du culte musulman créé sa section d’assaut: « chasse aux sorcières »…

Eh bien, c’est clair: on va riposter… Nous sommes en terres chrétiennes et chez eux, nous n’avons pas la parole. Ils ne l’ont pas encore compris, ça. Nous savons être très persuasifs, quand il le faut. Et là, je pense que l’heure est venue… On ne va pas quand-même devenir le gibier sur le sol de NOTRE patrie, non? Et si il faut refaire les croisades…

FDF

.

Création d’un observatoire des actes islamophobes !

 

 

 

Mohammed Moussaoui, réélu dimanche   à la tête du Conseil français du culte musulman (CFCM, instance représentative   des musulmans de France), a annoncé la création d’un observatoire des actes   islamophobes, a constaté un journaliste de l’AFP.   M. Moussaoui, Franco-Marocain de 47 ans qui était seul candidat à sa   succession, a indiqué que la direction de cet observatoire serait confiée à   Abdallah Zekri, président de la fédération Sud-Ouest de la Grande Mosquée de   Paris.     “Il s’agira d’aider les Conseils régionaux du culte musulman (CRCM) à   alerter les préfets et à déposer plainte en cas d’acte islamophobe mais   également d’avoir une idée plus précise du nombre de ces actes en France, afin   d’en donner un panorama clair aux autorités compétentes”, a expliqué à l’AFP   Khalil Merroun, recteur de la mosquée d’Evry, près de Paris.  Le CFCM a été créé en 2003 par le gouvernemment pour être l’interlocuteur   des pouvoirs publics pour toutes les questions liées à l’islam, qui représente   4 à 5 millions de musulmans en France, loin d’être tous pratiquants.  Il est très divisé, tiraillé entre les fédérations de différentes   sensibilités qu’il regroupe, certaines proches de l’Algérie comme la Grande   Mosquée de Paris, d’autres pro-marocaines mais aussi turques ou   afro-antillaises, ou encore proche des Frères musulmans comme l’Union des organisations islamiques de France (UOIF).

Source: http://www.algerie-focus.com/

15/06/2011

Stigmatisation: un gardien de mosquée prend une raclée en Bulgarie.

Eh bien en voilà une, de raison enfin valable de faire fonctionner la stigmatisation ! Le gardien en question peut se sentir « heurté », au véritable sens du terme, lui…

FDF

.

Le gardien de la grande mosquée de Sofia retrouvé couvert de sang et inconscient

Le gardien de la grande mosquée  de Sofia, Bulgarie, a subi une agression brutale de la part d’individus non identifiés. L’attaque a eu lieu quelques minutes avant le début de la prière de dimanche matin.

«Aujourd’hui, nous avons assisté à une nouvelle attaque contre La grande mosquée de Sofia. Ce matin, 20 minutes avant la prière du matin, le gardien de la mosquée de Sofia a été cruellement battu. Des inconnus ont sauté par-dessus la clôture de la mosquée, battu le gardien, ont détruit la salle de sécurité et fait irruption dans la mosquée », selon le Grand Mufti.

L’homme a été retrouvé par les fidèles qui se rendaient à la mosquée pour la prière du matin, l’homme était couvert de sang et inconscient. Il a été immédiatement conduit aux urgences à l’hôpital de Pirogov.

« Les crimes de haine, les actes de xénophobie et d’islamophobie ont augmenté de façon spectaculaire ces derniers mois », affirme le Grand Mufti.

Le ministère de l’intérieur Bulgare  n’a publié aucune information officielle sur l’incident à ce jour.

Cette nouvelle attaque survient tout juste un mois après l’attaque de la grande mosquée par des partisans du parti ultranationaliste Ataka.

Les perspectives des élections municipales et présidentielles pour l’automne 2011 expliquerait cette inquiétante montée de l’islamophobie ?

Source: trouvetamosquee.fr

07/06/2011

Les évêques européens tombent tout droit dans le piège de l’islamisaion !

A quand un évêque musulman? Et pourquoi pas un pape, issu de la même idéologie?

Ces évêques européens, on ne va pas nous faire croire qu’ils ne sont pas au courant de la stratégie islamiste.  Et si on les envoyait en Afrique du Nord, pour une petite « formation sur le terrain »?

FDF

.

Les évêques européens plaident pour une « inculturation » de l’islam !

Durant trois jours, du 31 mai au 2 juin, les représentants des conférences épiscopales des pays d’Europe (CCEE) ont discuté à Turin, à huis clos, des conséquences, pour les catholiques européens, de l’installation, de manière durable, de l’islam sur le vieux continent.

À l’issue de cette rencontre, les délégués dans un communiqué, soulignent leur « attention particulière » pour le processus en cours en Europe qui pourrait favoriser la naissance d’un islam plus religieux que politique.

Pour l’Église catholique, les dynamiques d’insertion des résidents et citoyens de religion musulmane dans le contexte européen, tant au niveau individuel que communautaire, est un processus complexe « qui n’est pas exempt de contradictions ».

Chaire de théologie islamique

Mais les évêques ont souligné le « défi » de « l’inculturation progressive de l’islam en Europe ». Et se réjouissent que la tendance des musulmans soit de manifester « davantage sa dimension religieuse et morale, que sa dimension politique ».

Cette « théologie de l’inculturation » devrait, selon les évêques, « instaurer et consolider des processus de participation positive à la vie sociale et culturelle des pays d’Europe dans un contexte pluraliste, ouvert au dialogue interreligieux et interculturel ».

D’où la nécessite, ont-ils relevé, de favoriser tout ce qui vise à fournir aux responsables religieux de l’islam, – imams ou enseignants – « une formation théologique et culturelle leur permettant d’exercer convenablement leur rôle religieux dans le contexte européen ».

Ils estiment que ces efforts, y compris « la création d’une chaire de théologie islamique dans les universités d’État des pays où la théologie est une discipline inscrite au programme des universités », peuvent être organisés selon le modèle juridique des rapports existant entre l’État et l’Église.

Islamophobie

Dans cette perspective, disent-ils, l’Église catholique est favorable à ce que l’enseignement confessionnel de la religion dans les écoles publiques soit également accessible aux autres traditions religieuses, parmi lesquelles l’islam.

Les délégués ont fait une évaluation critique du terme « islamophobie », utilisé pour décrire les réactions d’hostilité à l’islam apparues dans la société européenne.

Confirmant la volonté de l’Église de contribuer à surmonter ce genre de réactions qui « conduisent à l’intolérance », les évêques « exhortent les musulmans à nouer des relations positives et transparentes dans les différents contextes et à rejeter publiquement ces interprétations ».

Cette rencontre était présidée par le cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux et vice-président du CCEE. Le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux était également présent.

Source: http://www.la-croix.com/

30/05/2011

Christianophobie: Pakistan, un pasteur mitraillé par des musulmans !

Avis aux islamistes intégristes:

arrêtez donc de nous em…….. avec l’islamophobie. Il faut commence par balayer devant sa porte avant de se plaindre… Le jour où nous en viendrons à mitrailler les imams incrustés en Occident, là, et seulement là, vous pourrez vous plaindre. Ce n’est pas deux ou trois tags sur les murs d’une mosquées qui vous causent un énorme préjudice. 

FDF

.

Un pasteur protestant pakistanais, son épouse et leur fils aîné mitraillés par des militants islamistes !

mai 28, 2011

Alors que Paul Ashraf, le pasteur de deux congrégations chrétiennes des villes de Kashmore et Sadiq Abad (Penjab, Pakistan), son épouse, Rubina et leur fils aîné, Sarfraz se déplaçaient dans leur camionnette le 27 avril dernier, ils furent dépassés par une moto transportant deux hommes masqués qui, arrivés à leur hauteur, ouvrirent le feu sur eux. Sarfraz, qui conduisait le véhicule, fut blessé au flanc et au visage, alors que le pasteur et son épouse s’en sortirent indemne. Les agresseurs, dont l’intention était de tuer, ont pris la fuite mais pourraient avoir perdu un téléphone portable sur place qui a été transmis aux policiers chargés de l’enquête. L’attentat n’a pas été revendiqué, mais il fait suite à des menaces par lettres et par téléphone visant le pasteur et sa famille, et émanant de l’organisation islamiste radicale Tehreek-e-Gazi Bin Shaheed.

The Center for Legal Aid, Assistance and Settlement (CLAAS), un groupe de défense légale des chrétiens du Pakistan dont le siège social est au Royaume Uni, a alerté sur ces tentatives d’assassinat et signale une recrudescence sensible des attaques contre les chrétiens depuis l’assassinat du ministre catholique des minorités pakistanaises, Shahbaz Bhatti, en mars dernier.

Daniel Hamiche

Source : http://www.persecution.org/2011/05/26/s … n-injured/

Pillé sur: http://prophetie-biblique.com/

26/05/2011

Les actes islamophobes augmentent dangereusement en France…

Qui sème le vent…

Et si on parlait de christianophobie en Algérie et de racisme anti Français pratiqués depuis fort longtemps et en toute impunité dans les deux pays? Vous voulez des preuves? En voici:

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2010/07/06/apologie-du-racisme-anti-francais.html

http://www.libertasoccidentalis.net/libertasoccidentalis09/?p=2062

http://fr.altermedia.info/societe/chasse-au-blanc-dans-un-bus-ratp_22252.html

http://www.contre-info.com/christianophobie-etat-des-lieux-%E2%80%93-06042010

Et il en existe plein d’autres… Mais chut; il ne faut pas l’ébruiter…

FDF

.

Un responsable des affaires religieuses à la mosquée de Paris, a révélé l’escalade des actes relevant de ’islamophobie en France depuis le début de l’année 2011, puisque 45 attaques ont été perpétrées lors du premier trimestre seulement, ce nombre selon le même responsable concerne les attaques qui ont fait l’objet de plaintes. Le président de la fédération Sud-Ouest de la Grande mosquée de Paris Abdallah Zekri, a mis en garde dans une tribune libre publiée par l’APS qu’ « à ce rythme, le nombre officiellement enregistré en France en 2010, soit 109 actes islamophobes va augmenter ».

M Zekri s’est dit convaincu que les chiffres officiels doivent être multipliés par deux « si l’on prend en compte les actes qui n’ont pas fait l’objet de plaintes ». M Zekri précise que « nos concitoyens n’ont pas du tout confiance en l’efficacité des plaintes puisqu’il est rare que des personnes soient arrêtés après de pareils actes et ce malgré les efforts des services de police ». Notre interlocuteur souligne qu’en plus de la profanation de tombes des musulmans dans différentes régions de France, le conseil français du culte musulman dont il est membre du bureau exécutif a fait état durant les premiers de l’année 2011 de « tracts insultants, de menaces de mort etdes corans brulés ».

Selon M Zekri qui est, également, membre de la commission sur les actes islamophobes auprès du ministère de l’intérieur l’islamophobie en France est expliquée par les différents débats qui « ont permis de délier les langues des racistes » et « nous a conduit vers une société décomplexée ». Mr Zekri déclare qu’« aujourd’hui, le débat sur les immigrés s’est déplacé à l’islam, une religion dérangeante et ce en dépit du fait que la France connait l’islam grâce à ses colonisations ». Il a, par ailleurs, fait remarquer que l’année 2012 sera l’année des élections et que nous devrons nous attendre à des discours « plus virulents ».

Le conseil national consultatif des Droits de l’Homme a pour rappel publié dans son rapport d’Avril dernier que l’année 2010 a été marquée par l’augmentation des attaques contre la communauté musulmane en France, avant d’ajouter que 13 mosquées et lieux de culte musulmans ont été la cible d’agressions contre 6 en 2009. »

Source: http://www.algerie-focus.com/


Photo: http://www.presseocean.fr/

25/05/2011

Le problème de la survie des Chrétiens en terres orientales…

Il est des pays où la christianophobie bat son plein. Mais on fait tout pour le cacher. En revanche, l’islamophobie est devenue un crime, un délit, punissable.  Comment en sommes nous arrivés là? Et comment rétablir l’équilibre??? Tout ce qui suit n’est néanmoins pas à prendre pour argent comptant.

FDF

.

Les Chrétiens du Proche Orient : inquiétudes et espérances

En quelques années, les conditions de vie et sécurité des Chrétiens orientaux se sont considérablement dégradée. Conscient du problème, le pape Benoît XVI a invité les patriarches et les évêques du Moyen-Orient à participer au Synode pour les catholiques du Moyen-Orient qui s’est déroulé à Rome, en octobre 2010.

A l’aube du 7éme siècle, alors que l’Islam commence à faire ses premiers adeptes à Médine et à la Mecque, l’immense majorité du pourtour méditerranéen est chrétienne. Les conquêtes arabes vont mettre un terme à cette unité et consacrer la division de la Méditerranée. De trait d’union, elle devient la frontière qu’elle est encore aujourd’hui.

Le monde musulman qui émerge alors au sud et à l’est de la Méditerranée n’est pas pour autant uniforme du point de vue religieux. Une part de la population, relativement importante en fonction des régions, va garder sa foi chrétienne et la perpétuer jusqu’à aujourd’hui. Cette situation est favorisée par le Coran qui prône la tolérance religieuse pour les « Gens du Livre ». Les autorités vont donc mettre en place le régime juridique de la dhimma pour les Juifs et les Chrétiens. En échange d’un impôt, la jizya, les « Gens du Livre » ont le droit de pratiquer leur religion, de bénéficier d’une certaine autonomie de gestion et d’exiger de leur souverain musulman une protection en cas d’agression. Par ailleurs, ils sont exemptés de service militaire et de payer la zakat, l’aumône que tous les musulmans  sont invités à offrir aux plus pauvres de leur communauté…

Suite et source: http://www.paxchristiwb.be/publications/analyses/les-chretiens-du-proche-orient-inquietudes-et-esperances,0000269.html

22/05/2011

Mosquée attaquée en Bulgarie: j’ai bien peur que ce soit qu’un début…

Islamophobie… Je nommerai ça de la résistance. Et nos églises qui brûlent tous les jours en terres orientales? Et les chrétiens de là-bas pourchassés, massacrés? Personne n’en parle de ça. Alors des mosquées attaquées, c’est « le retour de bâton »; simplement.  Qu’ils arrêtent de nous coller des mosquées à tous les coins de rue et tout le monde s’en portera beaucoup mieux… Lisez les commentaires, sur le lien…

FDF

.

sofia Mosquée attaquée en Bulgarie

« Islamophobie. »

« Lors de la grande prière du vendredi, un groupe d’extrême droite bulgare  ont attaqué l’unique mosquée à Sofia. Le nom de ce groupe porte bien son nom, « Ataka » soit Attaque en français, ils ont fait éruption peu de temps avant le début de la prière.  Selon la presse locale, les ultranationalistes ont protesté contre les haut-parleurs et l’appel à la prière de la mosquée Banya Bashi située dans le centre de Sofia.

Mais les choses ont dégénéré lorsqu’un des manifestants a tenté d’enlever des tapis de prière devant la mosquée. Une bagarre générale s’en est suivie, les islamophobes scandant « Bulgarie » « les turcs dehors » et « janissaires ». Les manifestants ont jeté des pierres et des bouteilles sur la mosquée.

Toujours selon la presse locale, cinq policiers et cinq musulmans ont été blessés, deux membres du groupe d’extrême droite furent arrêtés.

Ce genre d’agression risque malheureusement de se multiplier. En effet, Ataka relance sa politique islamophobe en perspective des élections municipales et présidentielles pour automne 2011.

Une communauté d’une dizaine de milliers de musulmans fréquenterait régulièrement cette mosquée. L’une des plus anciennes d’Europe, la mosquée Bania Bachi fût construite en 1567. L’auteur de cette édifice n’est autre que le célèbre Mimar Sinan, un des plus grands architectes de l’Empire Ottoman.

L’islamophobie française n’est pas encore à arracher nos tapis de prières, mais n’attendons pas que cela arrive. »

Source: http://www.trouvetamosquee.fr/

12/05/2011

Le « rappeur » La Fouine fait tabasser un spectateur lors d’un de ses « concerts » !

Et quand on sait que cet enfoiré n’hésite pas à montrer qu’il est musulman, adepte donc de la « religion » d’amour, de paix et de tolérance, il y a de quoi se poser des questions. Et après on s’étonne de l’islamophobie… Ecoutez bien les paroles de cet individu lors de cette vidéo, en plus…

FDF

.

Ici:  http://www.lepost.fr/article/2011/05/11/2491877_la-fouine-fait-tabasser-un-spectateur-de-son-concert.html#xtor=EPR-344-[NL_1144]-20110512

Bonus:

Une agression intolérable…

Dimanche, le rappeur La Fouine se produisait en Belgique. Alors qu’il interprète l’un de ses titres, un des spectateurs lui lance deux bouteilles d’eau.

Le chanteur reprend son morceau quelques secondes en montrant un homme du doigt dans la foule, puis se met à péter totalement les plombs : il fait identifier deux jeunes avant d’encourager la sécurité à leur « niquer leur race ». On voit ensuite des images de violence inqualifiable : 3 membres du staff de l’artiste s’acharnent sur un jeune qui, selon plusieurs témoignages, n’était même pas responsable du lancer de bouteille !

Stupide et inutile, donc… On aurait pu attendre des excuses de La Fouine : même pas !

La seule réplique de sa maison de disques Sony BMG hier a été de faire censurer la vidéo de YouTube, puis de Dailymotion au motif qu’elle viole les droits d’auteur : si on entend en effet quelques secondes de morceau dans la vidéo (nous avons coupé le son sur ce passage), la quasi-totalité de la séquence montre une agression gratuite et encouragée.

L’organisation du festival IncRock s’est totalement désolidarisée de La Fouine, jugeant ce matin qu’elle « condamnait totalement ces agissements« .

Interrogé par Libération – Next, Sony argumente que « ce genre de choses arrivent tous les jours en concert« . Pour les excuses, on repassera…

Vu sur le Post

05/05/2011

Les musulmans rejettent Ben Laden, maintenant… En attendant son remplaçant.

Qui sème le vent…. L’islamophobie mondiale déclenchée par les actes terroristes des intégristes et des fous d’Allah ne va pas s’arrêter avec la disparition de Ben Laden; loin de là. Les musulmans le savent bien. C’était à eux de régler le problème « en interne » s’ils ne voulaient pas subir les foudres du monde Occidental à qui on fait croire encore qu’il existe deux sortes d’islam… Ci-dessous un article pillé à « trouvetamosquee.fr/ » qui tente de nous prouver le contraire… Mais nous ne sommes plus dupes… Encore une tentative de stigmatisation. Mais ça ne marche plus, ces pleurnichements. 

FDF

.

Islamophobie : « Oussama aujourd’hui Islam demain »

mosquee.graffiti Islamophobie : « Osama aujourd’hui Islam demain »

« On pourrait penser que la mort d’Oussama Benladen, annoncée par Obama, sonnerait la fin de l’islamophobie aux Etats-Unis. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Le lendemain de l’annonce du président, une mosquée a été taguée, « Osama Today Islam tomorow » soit en français – Osama aujourd’hui l’Islam demain. L’individu à l’origine de cet acte fait sans aucun doute aucune différence entre l’Islam et Oussama Ben Laden.

La communauté musulmane à majorité somalienne est préoccupée par l’impact que pourrait avoir cet acte, notamment auprès des enfants. C’est la première fois que la mosquée est la cible d’acte islamophobe.

Selon Loonwatch, le trésorier de la mosquée déclaré au sujet des tagues « il me montre bien à quel point je suis le bienvenu » et bien que ses quatre enfants soient nés aux Etats-Unis. »

06/04/2011

Mieux vaut écrire « A mort les porcs » qu’ « islam dehors »!

En graffiti, c’est moins risqué vis à vis des autorités et hautes instances du racisme anti-blanc… J’ai piqué ce qui suit sur Riposte Laïque…

Marine, VITE !!!

FDF

.

Le site Ajib.fr fait partie de ces blogs communautaristes spécialisés dans la dénonciation des misères que l’islam subirait sur notre sol. Mais parfois, il veut trop en faire et se tire une balle dans le pied, par exemple en publiant cette photo, prise je ne sais où ni par qui :

Cette image est destinée à nous montrer combien les musulmans souffrent, puisqu’on peut y lire : « Islam dehors », et même y voir une croix celtique qui nous rappelle les heures les plus sombres de notre histoire la plus ancienne, celle qui remonte aux Celtes et aux druides, qui étaient surement très très méchants comme l’a dit Jules César qui en a zigouillé quelques -uns.

Un détail a pourtant échappé aux compagnons de la pleurniche quand ils ont mis la photo en ligne : l’inscription « Islam dehors » en recouvre une autre qui, elle, est en principe francophobe : « A mort les porcs. On (illisible) la France. »

L’histoire que nous raconte l’image, et que Ajib relaie par bêtise, est donc plus complexe que ce qui parait à première vue. On peut y lire une première provocation, en principe contre les non-musulmans (« les porcs »), provocation allant jusqu’à l’appel au meurtre (« A mort »). L’inscription « Islam dehors » n’est qu’une réponse.

On ne sait trop s’il faut rire ou pleurer. Rire de la bêtise d’Ajib, qui avoue de fait une provocation de la part de supposées victimes de l’islamophobie au moment même où il relaie le rapport du CCIF qui nous statistique plein d’actes supposés islamophobes.

Ou pleurer parce que, si Ajib fait de tels aveux de façon si insouciante, c’est qu’il sait que les auteurs des appels au meurtre contre les « porcs » ne risquent rien, contrairement à ceux qui leur ont répondu par « Islam dehors »). On rappellera que trois étudiants sont convoqués pour le 5 mai devant le tribunal correctionnel d’Angers sous l’accusation avoir écrit « La charia hors d’Europe » et « Marianne ne portera pas le voile ». En sens inverse, à notre connaissance, les graffitis appelant à la mort des « porcs » n’intéressent ni les tribunaux ni la police de la pensée.

Source: http://ripostelaique.com/

02/04/2011

Depuis trente ans, les musulmans livrent à la France une guerre des mots… Et nos élites ignorantes plongent !

Ca a le mérite d’être clair, net et sans aucune contestation. C’est la stricte vérité, c’est tout. Après avoir lu ce texte, beaucoup d’entre vous vont mûrement réfléchir…

FDF

.

 

Nos « élites » autoproclamées, toutes catégories et tendances à l’unisson, sont formelles : seul le projet d’islam DE France est en mesure de mettre un terme aux « difficultés » multiples nées de la présence de plusieurs millions de Musulmans sur notre sol, des revendications identitaires de tous, des comportements de beaucoup, antinomiques de nos mœurs et coutumes, souvent à la marge de la loi républicaine.

Ce projet tourne autour de quatre ou cinq mots portemanteaux auxquels sont accrochées d’une part des affirmations sans preuves, d’autre part des mises en demeure d’avoir à approuver, car, n’est-ce pas ?, quiconque manifeste doute, désaccord ou opposition ne peut être que « raciste », « islamophobe », etc. :
Religion : « L’islam est la deuxième religion de France. »
Laïcité : « L’islam DE France respectera la laïcité. »
Culte : « Les Musulmans ont droit à disposer de lieux de culte (variante : de prière) en nombre suffisant. Nous devons faire en sorte que de nouvelles mosquées soient construites au plus tôt. »
Imam : « Il nous faut former des imams en France pour éviter que se répande un islam venu de l’étranger et contraire à nos valeurs. »

Or, mille regrets, messieurs et dames des « élites », les mots que vous utilisez sont dénués de sens en islam ou ils ont des sens bien éloignés de ceux que vous leur attribuez. Ce qui veut dire que, le problème étant mal posé, il ne peut déboucher sur la solution escomptée. Les matériaux de construction de votre islam DE France sont soit inadaptés à vos plans, soit friables, déjà pourris. Votre construction est condamnée à s’effondrer au premier souffle de vent mauvais. Veuille seulement le Ciel que son écroulement ne cause pas de trop de victimes !

Un peu d’histoire et de linguistique

Parler de l’islam en français ou dans n’importe quelle autre langue européenne, c’est toujours faire un travail de traduction, conscient ou inconscient, un travail qui peut être pertinent, erroné ou fallacieux.

L’islam est né au début du septième siècle de notre ère, au Hedjaz, une région de la Péninsule arabique, dont le tissu social, complexe au demeurant, était très différent de la civilisation gréco-latino-chrétienne qui lui était contemporaine. Il s’est développé et a traversé les siècles dans une fidélité sans pareille à ses paradigmes de naissance alors que nous n’avons cessé depuis toujours de mettre en question les nôtres et de les faire évoluer, les dernières de ces évolutions étant la Réforme, les Lumières, la laïcité… Dans toutes ses variétés, l’islam est fondamentaliste, d’un fondamentalisme strict, non pas d’inspiration, comme celui d’un certain christianisme, mais d’imitation, et d’imitation à l’identique. Du IXe siècle jusqu’au choc avec l’Europe il y a deux cents ans, toute école de pensée de quelque importance, tout mouvement populaire, tout changement de dynastie, d’un bout à l’autre de la Maison de l’islam, a pris pour objectif le retour à l’islam des origines, considéré comme plus pur, c’est-à-dire plus contraignant… Quand nous n’avions de cesse que de « changer pour le mieux », quand nous n’avions à cœur que « le progrès », l’islam condamnait l’innovation (bid‘a) comme crime-péché majeur.

Un des traits essentiels qui sépare à jamais notre civilisation de l’islam est le suivant : les dynamiques des deux civilisation sont contraires ; la nôtre est évolutive, celle de l’islam est involutive. Et ce n’est pas ce qui s’est passé en terre d’islam depuis cinquante ans, entre la période des nationalismes kémalistes et féministes à la Nasser ou à la Bourguiba et notre temps de « l’islamisme », « modéré » ou non, et du voile généralisé pour les femmes qui démentira ce constat.

Déjà, dès l’origine, la langue marquait bien des écarts entre la vision du monde des Musulmans et celle de nos ancêtres. L’islam s’est forgé dans une langue, l’arabe, qui appartient à un système linguistique, le sémitique, éloigné de notre système indoeuropéen. Des concepts de base arabes, comme ceux qui analysent le temps et la durée, ne sont pas superposables pièce à pièce aux nôtres ; d’autres nous sont étrangers, comme la notion de sunna, centrale dans toutes les variétés d’islam (et pas seulement dans le sunnisme). Ces concepts sont demeurés les mêmes. Dans une civilisation génétiquement fondamentaliste et involutive, la fixité de l’arabe, langue matricielle de l’islam, apparaît stupéfiante aux yeux d’un Européen. La phonologie, le vocabulaire de base, la morphologie et la syntaxe sont restés inchangés depuis les origines. Un lettré arabe des premiers siècles de l’islam, une fois qu’il aurait appris quelques mots, souvent calqués de l’étranger, pour signifier « automobile » ou « démocratie » (dîmûqrâtiyya), pourrait suivre aujourd’hui un cours d’université ou un prêche en mosquée, une émission de radio ou de télévision à Doha ou à Rabat, lire un journal libanais…
Ce bref survol n’épuise pas la liste des différences essentielles, irréductibles, entre les deux civilisations en présence aujourd’hui sur notre sol.

Prudence, d’abord, et des mots justes

C’est dire que lorsqu’un locuteur indoeuropéen de notre temps manie ses mots à lui pour signifier des réalités de l’islam, il devrait faire preuve de beaucoup de « prudentia ». Il lui faudrait comprendre qu’il doit passer par un apprentissage, faire l’inventaire de ses ignorances pour y porter remède, essayer de détecter les risques d’erreur. S’il entre dans le champ de l’action ou ses abords, un politicien, un journaliste, un intellectuel devrait s’entourer au moins de quelques conseils.
Confucius disait : « Pour bien gouverner, rien n’est plus important que d’utiliser des mots justes ».

Mots inexistants, faux-sens et contresens

Religion. J’ai souvent traité le sujet, et ici même. L’islam ne saurait être réduit à une religion au sens où nous entendons ce mot au XXIe siècle, c’est-à-dire une foi du domaine privé de chacun. L’islam est un ensemble insécable identité, religion, droit, morale, mœurs, civilisation, culture… (selon nos mots).

En particulier, nos élites veulent absolument un islam qui soit sans contenu politique : ceux que nous nommons « les islamistes » (un mot de notre invention) instrumentaliseraient la religion à des fins politiques. Mais un islam sans politique ne peut exister… à moins de retirer de l’islam le Coran, parole d’Allah, incréée, éternelle, valable pour tous les hommes de tous les temps et de tous les lieux, à moins de tenir pour rien Mahomet, « le beau modèle », à moins d’abolir les dogmes, les lois, les traditions d’un quart de l’humanité, à moins de métamorphoser une civilisation multiséculaire de la cave aux faîtières…

Laïcité : Le mot existe en arabe… depuis le XIXe siècle. La laïcité est impossible en islam : pour qu’il y ait laïcité, il faudrait qu’il y ait une religion selon nos conceptions, avec distinction entre religieux et profane, reconnaissance d’une sphère privée de l’individu, de la liberté de conscience, de la liberté de religion… Prétendre règlementer l’islam en France uniquement par la loi de 1905 est, au mieux, une illusion, plus vraisemblablement, une escroquerie visant à lui octroyer de nouvelles facilités pour peser encore plus dans notre société.

Culte : « rites et pratiques par lesquels un croyant manifeste la vénération qu’il porte à la divinité ». Dans ce sens, le mot est attesté en français seulement en 1570, au temps de nos guerres de Religion. On chercherait en vain son équivalent arabe dans les traités de droit ou de théologie classiques. Quand ils sont poussés à le traduire, les Musulmans contemporains distinguent les ‘ibâdât (d’une racine qui donne aussi : esclave, d’où les innombrables esclaves d’Allah : ‘Abdallâh, ‘Abd al-Khâliq, ‘Abd al-Karîm…), actes de dévotion, et les mu‘âmalât (d’une racine centrée sur : faire, opérer…), comportements. Mais aucun imâm, muftî, ouléma, recteur… ne se risquera à établir une liste des actes cultuels, à dire où sont les bornes du culte. C’est l’ensemble de la civilisation musulmane, où tout est placé sous le signe du sacré, qui est culte… jusqu’aux horaires de piscines et au port du burkini.

On comprend l’inanité de vouloir permettre aux Musulmans d’exercer leur « culte » dans le respect de la « laïcité ». Autant leur donner licence d’imposer en tout domaine, en tout lieu et en toute circonstance, leur volonté de particularisme, jusqu’à l’islamisation totale et définitive de notre pays.

On voit ainsi le piège dans lequel sont tombés nos ministres de l’Intérieur (chargés des cultes !) en créant le Conseil français du culte musulman. Ils n’ont fait que mettre sur pied une instance de promotion de la Loi musulmane tout entière.
Quant aux expressions « lieux de culte », dits aussi « lieux de prière » pour définir les mosquées… Pourquoi ne pas dire franchement que ce sont des centres de la vie communautaires, pour, tout à la fois, la célébration, le prêche, la propagande, l’enseignement, la formation continue, la mobilisation politique, les affaires contentieuses et juridiques, l’état-civil… ?

Imams et aumôniers

Imam : c’est celui qui conduit la prière, nous dit-on. Et nous traduisons : une sorte de curé ou de diacre. Non, c’est, étymologiquement, « celui qui est devant », d’où le chef de la communauté – une communauté qui s’étendra autant que le rayonnement de son imam, sans limite aucune, jusqu’à tout un peuple parfois dans l’histoire. Et croire qu’un imam va se contenter de parler de spiritualité et de célébrer « le culte » ne saurait être que… un vœu pieux.

Aumônier. Le mot est attesté chez nous dans la Chanson de Roland, à la fin du XIe siècle. Il vient, par le latin, d’un mot du grec d’église signifiant compassion. Oncques il n’y eut d’aumôniers en islam ! Les hommes que nous introduisons dans nos prisons et nos armées se sentent-ils investis d’une mission de compassion de style chrétien ou bouddhique, et uniquement de cela ?

Au fait, comment les Musulmans les désignent-ils en arabe ? Selon des renseignement recueillis aux meilleures sources, ils utilisent le passe-partout et si pratique imâm, ou bien murshid : orienteur, ou dâ‘î : propagandiste, recruteur. Ce dernier vocable mérite quelque attention : il résonne puissamment par sa racine avec un des mots de base du djihad selon la Charia : da‘wa, qui désigne l’appel à la conversion avant l’assaut guerrier (débouchant, pour les vaincus, sur le statut de dhimmî ou encore le massacre des hommes et la réduction en esclavage des femmes et des enfants) ; d’autre part, da‘wa est l’un des thèmes d’action des salafistes, ces «fondamentalistes » intransigeants et activistes, qui l’ont inscrit dans l’intitulé d’un de leurs partis. Etonnons-nous après cela des résultats qu’obtiennent nos « aumôniers » auprès des jeunes délinquants.

« L’islam, cet inconnu »

Notre ignorance des choses de l’islam est immense. Elle est très ancienne. Le grand historien Jacques Heers vient de consacrer un livre, L’islam, cet inconnu (Editions de Paris), à la question ; nos ancêtres n’étaient pas plus savants que nous. Au moins, eux, n’avaient pas à coexister avec plusieurs millions de Croyants sur leur territoire et, quand ils étaient en guerre avec des Sarrasins, il ne leur serait pas venu à l’idée d’inventer, pour réduire leur agressivité, un islam à la franque ou… à la chrétienne.

Aujourd’hui, d’après un universitaire fort sérieux, mais qui tient à rester anonyme (en France, aujourd’hui, dès qu’un prof parle honnêtement de l’islam, il compromet sa carrière), le différentiel entre les Occidentaux « de souche » connaissant une langue « musulmane » et les Musulmans parlant le français ou l’anglais serait de un à… 20 ou 30 000 – et peut-être jusqu’à dix fois plus. Il serait seulement de 1 à 10 que ce serait déjà un gouffre. Et qui, dans l’armée française, qui se bat en Afghanistan en menant une « action psychologique pour la conquête des cœurs » (sic), parle une des deux langues officielles de ce pays, le pashto et le dari, ou l’un des vingt autres langues ou dialectes qu’on y trouve ?
Le roi Hassan II du Maroc avait coutume de dire à ses interlocuteurs français : « Nous savons tout de vous. Vous ne savez rien de nous. »

Les Musulmans, virtuoses de la guerre par les mots

On voit le handicap qui est le nôtre dans la guerre subversive de l’islam contre l’Europe. Les officiers du Komintern de la Umma sont des maîtres en taqiyya. Ils savent, eux, que les mots peuvent être des armes et, connaissant les nôtres à la perfection, ils en jouent et nous bernent avec une facilité… désarmante.

Le schéma tactique qu’ils suivent est le même depuis plus de trente ans :
Ils ne nous cachent pas les objectifs qu’ils visent dans leur guerre de conquête. Mieux : ils nous demandent ouvertement, cyniquement, de les leur offrir. Leur ruse consiste à nous présenter leurs requêtes
– sous des mots qui nous les font paraître anodines : « Donnez-nous des mosquées » (nous traduisons : des sortes d’églises), « des imams » (traduction : en gros, des curés)…
– et à draper leurs revendications dans nos grands principes : liberté, égalité, laïcité, droits de l’homme, liberté du culte, respect des religions, respect des minorités, accueil à l’autre… dont ils savent que, pour de multiples raisons, ils vont tétaniser notre réflexion. Les Musulmans, « dont beaucoup sont français », ne font qu’exiger un droit. Nous ne pourrions dire non sans renier nos valeurs les plus hautes, nous déconsidérer, bafouer la démocratie, insulter la république : nous ferions acte de « racisme », « d’islamophobie », etc. ; nous « stigmatiserions toute une communauté ».
Un véritable ultimatum sous la forme d’un chantage à la diffamation !

Laissez planer là-dessus la menace de violences dans les quartiers et banlieues partiellement ou totalement islamisés. Ajoutez, du côté de nos « élites », une larme de mauvaise conscience « coloniale », une goutte de lâcheté intellectuelle (la fuite devant les problèmes difficiles à résoudre), un soupçon de banale trouille…
Et, hop ! c’est gagné pour nos adversaires : à tout coup, nous cédons à leur assaut. Nous avons encore perdu une bataille sans nous en être rendu compte.

C’est ainsi que, depuis plus de trente ans, les Musulmans qui nous font la guerre réussissent à convaincre nos « élites » de conforter sans cesse leurs positions.
C’est ainsi que, depuis plus de trente ans, nos « élites » s’enferrent dans l’espoir stupide de modérer l’esprit de conquête des Musulmans en cédant à toutes leurs doléances et ne font que les encourager à en présenter toujours de nouvelles.

C’est ainsi que, depuis plus de trente ans, nos « élites » s’acharnent à appliquer la politique d’une immense puissance transnationale expansionniste et guerrière qui considère comme son devoir le plus sacré de nous asservir et de remplacer notre civilisation par la sienne.
Quand Gribouille-roi se fait traître et assassin de son peuple…

René Marchand

 

07/03/2011

Sortez vos mouchoirs…

Lu sur Oumma.com… Mais eux, on ne va pas les « emmerder »…

FDF

.

Lettre au Président

par Kamel Meziti – publié le lundi 7 mars 2011

Monsieur le Président,

Je me présente à vous en tant que citoyen, rempli de consternation Dans un pays où croît l’indignation…

Et l’acte que j’accomplis ici n’est que l’expression d’une citoyenneté que j’entends faire valoir au nom même des valeurs démocratiques qui font la grandeur de notre pays.

La guerre serait la continuation de la politique par d’autres moyens selon Clausewitz mais la formule peut être lue dans l’autre sens eu égard à votre politique de diversion et de division. Je vous accuse Monsieur le Président ainsi qu’une certaine classe politique, « atteinte d’une maladie de la vue et du jugement » (1), coupable et responsable, par action, inaction, ou silence complice face au discours ostracisant à l’endroit de quelque 6 millions de concitoyens de confession ou de tradition musulmane. Même si certains, pour paraphraser un grand auteur, « ne sont pour moi que des entités, des esprits de malfaisance sociale » (2).

La rupture que vous prônez, sous prétexte qu’il faut affronter « les sujets qui fâchent », constitue une imposture intellectuelle en plus d’un danger pour la cohésion nationale : la chasse sur le terrain des idées frontistes et le silence complice ou embarrassé d’une certaine classe politique sont le terreau de la mise à mal de nos valeurs républicaines. La stratégie du « pyromane – pompier » est un exercice très périlleux, dont les plus grands stratèges ne sont pas toujours sortis indemnes et grandis…

Cette mascarade politicienne irresponsable mise en musique par Jean-François Copé, vous en êtes le chef d’orchestre et la caution politique ! Une certaine rhétorique politicienne de type maurassien tend à se banaliser dans le pays des droits de l’Homme, sous couvert du respect de la laïcité. Pratiquée par des politiciens de tous bords au nom de la liberté d’expression, l’islamophobie devient un créneau politique porteur !

Grâce à vous un certain « débat » sur l’identité nationale s’est transformé en stigmatisation d’une religion, votre discours sur « l’échec du multiculturalisme » anglo-saxon a accru appréhension et suspicion à l’endroit de plusieurs millions de nos concitoyens. Enfin, le « débat » que vous avez voulu, rebaptisé récemment « débat sur la laïcité et le vivre-ensemble », a pour reprendre la formule de votre ambassadrice « assigné à résidence religieuse » les musulmans de France et de Navarre, encore une fois pris en otage par un « débat de la honte » ! Aujourd’hui, ce sont les valeurs d’Egalité, de Fraternité et de Liberté qui se débattent sur le terrain de la stigmatisation et de l’inimitié.

Monsieur le Président, c’est justement de « vivre-ensemble » dont il s’agit. Lequel, en tant que garant de la constitution et de la cohésion nationale, vous devriez mettre au cœur de votre projet pour la France ! Pourtant votre politique fait l’économie d’une réflexion en profondeur des problématiques réelles auxquelles sont confrontés au quotidien nos concitoyens de cette « France d’en bas » (chômage, précarité, mal logement, insécurité, sans parler de l’image désastreuse de la France à l’étranger avec une diplomatie mise à mal dans un contexte international houleux et l’esquisse d’un printemps démocratique du monde arabo-musulman.…) : les alchimistes de votre majorité, pour ne pas dire vos apprentis-sorciers, ont ainsi trouvé la pierre philosophale qui transforme l’harmonie sociale en rupture sociale !

Cet énième « débat », motivé essentiellement par des considérations de politique intérieure, sous-tend une stratégie de diversion ! L’islam est ainsi devenu l’épouvantail qui cache la forêt des problèmes sociétaux. Si un « Grenelle de l’islam de France » (3) s’impose, il ne doit pas se décliner dans ce contexte électoral biaisé (4).

Récemment vous déclariez que « protéger notre patrimoine, c’est protéger l’héritage de la France, c’est défendre les signes les plus tangibles de notre identité (…) « Je rappelle souvent Lévi-Strauss » qui disait « l’identité n’est pas une pathologie » et « à tous ceux qui défendent, à juste titre, la diversité, je voudrais dire que sans identité, il n’y a pas de diversité ». (5)

Les musulmans de France sont aussi une composante importante de l’identité française d’aujourd’hui et la diversité fait partie du paysage sociologique français, de facto, multiculturel. En mettant l’accent sur un islam tombant sous une présomption d’incompatibilité avec nos valeurs républicaines, vous confortez la surenchère fantasmatique qui nourrit les peurs et alimente un climat de xénophobie et d’islamophobie ambiants dans notre beau pays. L’islam ne saurait être pris en otage par des manœuvres politiciennes quelconques, et encore moins céder aux rites sacrificiels sur l’autel des logiques électoralistes et des discours politiciens peu scrupuleux.

La République doit reconnaître tous ses enfants car tous, dans leur altérité et leur diversité, sont légitimes. Apporter des réponses politiques aux inquiétudes légitimes des Français (emploi, insécurité, précarité…), promouvoir le vivre-ensemble, la citoyenneté, voire la fraternité qui fait tant défaut aujourd’hui, voilà les priorités auxquelles tout chef d’état doit s’atteler : sans quoi notre beau pays avec ses nobles valeurs républicaines risque de sombrer dans des logiques du pire avant d’entamer un long voyage au bout de la nuit.

Monsieur le Président, « je ne vous connais pas, (….) je n’ai contre vous ni rancune ni haine » (6) ; ce n’est pas à moi de juger les implications désastreuses de votre politique en termes de vivre-ensemble et de cohésion sociale : vous restez comptable devant la Nation et l’Histoire jugera votre action.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de ma haute considération.

Un citoyen

Notes :

(1) Emile Zola, « J’accuse », in L’Aurore du 13 janvier 1898 lors de l’affaire Dreyfus.

(2)Idem

(3)Voir ma contribution « Islam, cet OVNI (ou Objet Voilant Non Identifié) ? Pour un Grenelle de l’islam de France » in http://www.saphirnews.com/Islam-cet-OVNI-ou-Objet-Voilant-Non-Identifie-Pour-un-Grenelle-de-l-islam-de-France_a11443.html

(4)Selon un récent sondage de l’institut CSA du 21 et 22 février 2011 (avec BFMTV, RMC et 20 Minutes) vous seriez le meilleur candidat pour affronter Marine Le Pen au premier tour des prochaines élections présidentielles ! Cette dernière étant créditée de 22% des votes ! Infantilisation de l’électorat ou « construction » de l’opinion ?

(5)La Croix.com, édition du 03/03/2011

(6) Emile Zola, « J’accuse »

30/01/2011

A quand une marche contre la francophobie ???

Alors que cette « minorité » nous prouve tous les jours sa haine de la France (qui les héberge) et des français (qui les nourrissent), les musulmans se mettent à organiser des marches contre l’islamophobie, qu’ils ont provoqué eux-même. On marche sur la tête…

FDF

.

Montfermeil : une marche contre l’islamophobie


|
 

Plus de 500 personnes ont participé hier à la marche silencieuse organisée par l’Association cultuelle et culturelle des musulmans de Montfermeil contre « l’intimidation, la provocation et l’islamophobie ». Parties du pavillon de l’avenue Jean-Jaurès qui leur sert de lieu de culte, faute de mosquée dans cette commune où les fidèles se disent traités comme s’ils étaient transparents, elles ont traversé la ville jusqu’à la mairie.

Là, le président de l’ACCM a rappelé que cette marche pacifique (FDF: Merci à eux de ne pas manifester armés…), organisée « sous la bannière de la République », était un appel « au respect élémentaire des principes fondateurs de cette République ».
Lu sur: http://www.leparisien.fr

14/12/2010

Menaces islamistes contre l’espace Charenton, censure de YouTube, plainte de la LDH contre RL !

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 20:36
Tags: , ,

Ca mitraille de tous cotés! Tous aux abris!

Mais non, j’rigole. Nous sommes chez nous, en France, c’est NOTRE République. Nous allons et nous devons résister !!!

FDF

.

Dans le pays de Voltaire, de la liberté d’expression et de la laïcité, il ne semble plus possible de critiquer la réalité de l’islamisation de nos pays, sans se faire menacer de mort par les islamistes, et traiter de fasciste et de raciste par une grande partie de la gôche.

Nous venons d’en avoir une nouvelle démonstration, en trois temps. Pendant que les islamo-collabos continuent de lyncher Marine Le Pen, coupable d’avoir parlé d’occupation en évoquant les prières musulmanes illégales, les islamistes montent au créneau, et montrent leur vrai visage : celui du fascisme politico-religieux. Ils se sont permis de téléphoner aux responsables de l’espace Charenton, et de les menacer ouvertement de représailles s’ils n’annulaient pas les assises internationales sur l’islamisation de l’Europe, prévues le 18 décembre. Ils citent encore notre collaboratrice Christine Tasin, présidente de Résistance républicaine, à qui ils ne pardonnent pas d’avoir assumé ouvertement sa légitime islamophobie.

http://www.forsane-alizza.com/toute-lactualite/encore-une-conference-islamophobe-en-europe-5506

Sur leur site, ils laissent passer les commentaires les plus extrémistes, comme celui-ci, qui prend toute sa saveur, après le premier attentat suicide commis sur un pays européen, en Suède. « Si ils cautionnent le clash, on va la jouer comme du temps du prophete (saws) ! Envoyons-leur des hommes qui aiment la mort plus que eux n’aiment la vie. »

Leur objectif est clair : d’abord intimider les responsables de l’espace Charenton, ensuite faire peur aux éventuels participants, et les dissuader de venir. Ne vous inquiétez pas, nous avons tout prévu. Un service d’ordre professionnel, qui sera efficace dans la protection des intervenants et des spectateurs. D’autre part, dans un Etat républicain, nous faisons confiance aux forces de l’ordre, avec qui nous sommes en contact régulier, pour qu’elles permettent la liberté de réunion, face aux fascistes qui, par la force, sont prêts à s’y opposer. Rappelons que le groupe Forsane-alizza s’était déjà distingué, à Limoges, où un de ses prêcheurs avait ouvertement appelé à la charia, à la guerre civile, et n’avait pas hésité à terroriser la population locale en organisant une manifestation où la haine le disputait au fanatisme. Ils nous font le coup du nazisme, alors qu’il est démontré depuis longtemps, ce que j’ai rappelé dans mon dernier texte, la connivence historique entre Hitler et le Mufti de Jérusalem.

http://www.ripostelaique.com/Bien-sur-que-les-prieres-dans-la.html

Naturellement, ils sont relayés par une cinquième colonne, constituée de tous ceux qui rêvent d’une France islamisée, du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) aux Indigènes de la République (PIR) en passant par le Mrap d’Aounit. Deuxième temps, le site Youtube ose censurer la vidéo tournée ce vendredi, par notre collaborateur Maxime Lépante, rue Myrha. Le prétexte évoqué : « Cette vidéo a été supprimée, car elle ne respecte pas les règles de YouTube interdisant l’usage de contenu incitant à la haine. » Cette vidéo rencontrait un succès énorme :28.000 visionnages en 55 heures ! la chaîne YouTube de RL était devenue ce dimanche la 9e chaîne la plus regardée de toute la France, toutes catégories confondues ! Insupportable pour la bien-pensance, Riposte Laïque censuré ! Naturellement, les censeurs seront de la revue, et nous vous la proposons de nouveau, en deux fois. D’abord, nous avons une deuxième chaîne youtube, et s’il faut en ouvrir un troisième, nous y sommes prêts !

http://www.youtube.com/watch ?v=OE5UXh8A8VQ

S’il prenait à youtube la fantaisie de censurer à nouveau cette vidéo, un ami, que nous remercions, l’avait mis à l’abri chez un hébergeur russe :

http://rutube.ru/tracks/3870921.html ?v=c179da70c80a1e492e02f6a506401982

Troisième étape, nous apprenons que la LDH affirme avoir déposé plainte contre Riposte Laïque, en même temps que contre Marine Le Pen.

http://www.ldh-france.org/Marine-Le-Pen-et-ses-complices

Lisons bien les arguments : « La LDH a aussi observé que d’autres personnes ont approuvé explicitement ces propos après avoir depuis plusieurs mois lancé les pires accusations contre ceux et celles qui adhèrent à l’Islam. C’est pourquoi la LDH a aussi déposé plainte pour les mêmes raisons contre Risposte laïque ». Il faudrait déjà que leur plainte soit jugée recevable, or, jusqu’à ce jour, n’en déplaise à Tubiana-Dubois et à Tariq Ramadan, le délit de blasphème n’est pas encore rétabli en France. Nous attendrons donc avec impatience de savoir si ce n’est que de l’esbrouffe, de l’intimidation, ou bien si, réellement, les sbires de Dubois-Tubiana vont oser nous traîner devant les tribunaux, comme ils l’avaient fait pour l’écrivain Michel Houellebecq, quand il avait osé dire que « la religion la plus con, c’est quand même l’islam ». Nous leur rappelons la déroute juridique qui fut la leur, ainsi que celle de la Ligue Islamique, avec qui la LDH marchait main dans la main pour punir le romancier. Nous attendons avec impatience la suite des événements, et promettons à Tubiana-Dubois, s’ils vont au bout de leurs menaces, un procès à la hauteur de celui de Charlie Hebdo face aux censeurs islamistes. Mais à travers ces trois anecdotes, on ne peut que constater l’esprit totalitaire de ceux qui veulent interdire toute critique de l’islam. On ne peut que constater, avec indignation et révolte, la similitude des méthodes de toute une partie de la gauche, pour intimider les organisateurs de ces assises, ceux qui ont le courage d’y participer, et les responsables de l’espace Charenton. Cela a commencé en Suisse où, dès qu’il a annoncé sa venue, Oskar Freysinger a été insulté, sali, caricaturé en nazi, et a subi de nombreux articles de presse particulièrement crapuleux. Oskar n’est pas du genre à se laisser intimider, et les imprécations et menaces de ses adversaires ont renforcé sa détermination à venir à Paris, le 18 décembre, et à y intervenir pour la première fois. De leur côté, les deux petits khmaires adjoints de Delanoé, Fabrice Moulin et Alexis Corbière, ont, sans vergogne, osé réclamer l’interdiction de cette initiative, le premier menaçant en termes à peine voilés l’espace Charenton pour avoir osé donné son accord, le second sommant le Préfet d’annuler l’initiative.

Certains intervenants ont subi également ce genre de traitement. Notre amie Marie-José Letailleur a été insultée, salie, calomniée, par les petits flics locaux de Besancenot et de Mélenchon pour avoir accepté de raconter son expérience, à Champs-sur-Marne, lors de la journée du 18 décembre. Le grand romancier allemand, Ralph Giordano, conscience de l’Allemagne, fatigué, malade, a été harcelé au téléphone par un journaliste gauchiste franco-allemand vivant en France. Epuisé, ce rescapé de la Shoah, contrairement à Marie-José Letailleur ou à Oskar Freysinger, n’a pas eu la force de mener le combat, et a préféré renoncer à sa venue, plutôt que de subir un lynchage médiatique. Voilà, dans le pays de Voltaire, la réalité des pratiques de tout un courant de pensée, qui n’a aucune culture démocratique, et qui, par son action, relaie ouvertement l’offensive des fascistes islamistes contre nos libertés, nos valeurs, notre modèle démocratique, laïque et républicain. Que dire de la majorité des associations laïques et féministes, qui devraient être en première ligne, et qui, au mieux tragiquement absente, au pire dans le camp de ceux qui nous insultent et nous salissent ? Comment ne pas penser, quand on les écoute, à cet entretien qu’Eric Zemmour accordait à deux journalistes, quand il évoquait la réalité de la collaboration avec l’occupant nazi de toute une partie de la gauche, gangrénée par le pacifisme. Eric aurait pu ajouter, pour être complet, que de nombreux résistants de gauche, à l’instar de Guy Mocquet, ont donné leur vie pour lutter contre l’occupant nazi, et que des militants d’extrême droite ont été très actifs dans la collaboration.

http://www.youtube.com/watch ?v=QcGH0ojr-xg&feature=player_embedded

En osant parler d’occupation, pour évoquer les prières musulmanes illégales, Marine Le Pen a fait tomber les masques. D’abord, elle a montré la pusillanimité d’une grande partie de la classe politique et médiatique, qui n’a jamais eu un mot pour faire arrêter les prières musulmanes illégales, et qui, aujourd’hui, se déchaîne contre la porte-parole du FN. Mais surtout, comme d’habitude, elle a confirmé le fossé qui se creuse entre le peuple et les élites. Nous recevons des dizaines et des dizaines de témoignages de lecteurs, qui, culturellement de gauche, parfois de droite, viscéralement anti-fascistes, se disent consternés par les prises de positions des Montebourg-Aubry-Hamon-Mélenchon-Copé-Bertrand-Dati, et disent se retrouver dans les propos de Marine Le Pen. Nous le répétons, le vrai péril fasciste du 21e siècle, c’est l’islamisation de nos pays. Les vrais collabos sont ceux qui soutiennent cette guerre que l’islam nous mène. Les vrais résistants, ce sont les Wilders, Freysinger, Ayaan Hirsi Ali, Wafa Sultan, et tous ceux qui interviendront le 18 décembre, à Paris. Les ténors de l’UMPS ont choisi leur camp. Ils servent la soupe aux islamistes, ils insultent les Résistants, et ils jettent ainsi les patriotes dans les bras de Marine Le Pen, qui, seule, aujourd’hui, parle le langage du peuple de France. C’est un fait. Comment ne pas évoquer, une fois encore, les mots prononcés à Amsterdam par Paul Weston, qui sera parmi nous le 18 décembre : « Je ne blâme pas l’islam. Les islamistes font exactement ce qui est prescrit dans leur livre. Mais je blâme nos politiciens. Il y a deux camps dans cette guerre de civilisation, et nos politiciens sont dans le camp de l’ennemi. Vous avez fait de nous des révolutionnaires. Votre comportement montre que vous avez plus peur de l’islam que de nous, mais laissez-moi vous dire ceci, à vous tous, menteurs et traîtres carriéristes socialistes. Nous vous traînerons devant un tribunal du style Nuremberg où vous serez jugés pour haute trahison, où vous serez jugés pour crimes contre l’humanité, et pour la première fois depuis longtemps, nous serons vos juges ». Lors d’un de nos derniers banquets républicains, à Toulon, l’organisateur eut des paroles très émouvantes. Il expliqua l’importance du fait que des simples citoyens osent afficher courageusement des actes de résistance, en participant à l’apéro saucisson-pinard du 18 juin, ou bien à l’apéritif républicain du 4 septembre, malgré les intimidations, les menaces, voire parfois les violences qu’ils encouraient.

Venir le 18 décembre, c’est, en effet, refuser les intimidations des fascistes, et montrer son attachement à notre liberté d’expression, qui, n’en déplaise aux partisans de la charia, aux imposteurs de l’antiracisme LDH-Mrap-Sos Racisme-Licra et aux khmaires de Delanoé, doit, plus que jamais, exister en France, face aux nouveaux Torquemada venus d’ailleurs nous imposer leur obscurantisme et leur violence. Nous n’avons aucun doute, ce 18 décembre marquera, malgré les menaces des fascistes musulmans et la honteuse dhimmitude de toute une partie de la classe politique, une date importante dans la construction d’une résistance française et européenne à l’islamisation de nos pays que nous appelons de nos voeux. Si vous ne pouvez pas venir, aidez-nous, parlez de l’initiative autour de vous, envoyez-nous des dons, achetez nos livres, cela nous aidera à faire face à une initiative pour laquelle nous prenons des risques financiers énormes pour nos petits moyens. Merci d’avance, on compte sur vous.

COMMENT AIDER RIPOSTE LAIQUE

Chèque de soutien à envoyer à l’ordre de Riposte Laïque, à Riposte Laïque, BP 82035, 13201 Marseille Cedex 1.

Commander « Les dessous du voile », « La colère d’un Français » : chèque de 19 euros (frais de port compris) à l’ordre de Riposte Laïque

Commander « Résistance Républicaine » : chèque de 20 euros (frais de port compris) à l’ordre de Riposte Laïque.

LES BANQUETS REPUBLICAINS DE RR SE METTENT EN PLACE

Jeudi 13 janvier, à Nantes, avec Pierre Cassen et Christine Tasin

Vendredi 14 janvier, à Rennes, avec Pierre Cassen et Christine Tasin

Contact avec Résistance Républicaine :

http://resistancerepublicaine.wordpress.com/

Commander le livre « Résistance Républicaine » : Envoyer un chèque de 20 euros (16 euros et 4 euros de frais de port) à l’ordre de Riposte Laïque, BP 82035, 13201 Marseille Cedex 1.

Commander le livre sur Amazon :

http://www.amazon.fr/Résistance-Républicaine-Cyrano-équipe-RL/dp/2953604219/ref=sr_1_3 ?ie=UTF8&s=books&qid=1275659145&sr=1-3

« Page précédentePage suivante »