Francaisdefrance's Blog

25/02/2012

Grenouille « islamophobe » au Carnaval de Düsseldorf !

C’est Carnaval, chez nous… On ose ? Chiche! Toutes les idées seront les bienvenues. Si ces gens n’aiment pas l’humour, nous si.

Et puis, leurs déguisements à eux, c’est lassant et rempli de tristesse:


FDF

.

Allemagne : un char allégorique islamophobe !

Pas fini d’être « heurtés », les momos…

.

Un char allégorique islamophobe dans le défilé traditionnel du carnaval Rose Monday dans la ville de Düsseldorf, le 20 février : Une grenouille en papier mâché avec le mot « islamisation » sur la langue et un papillon avec les mots « printemps arabe ». (via WoJ)

Source: http://www.postedeveille.ca/

Merci à DG…

11/02/2012

Pénurie de papier toilette dans une mosquée en Australie !

C’est de l’humour, le titre… Je dis bien de l’humour…

Bon; faut dire aussi que l’info, comme elle est tournée, ne peut empêcher de faire sourire (à part les adjectifs qui sont attribués à l’auteur des faits).

Un doute me ronge: comment ce vilain criminel islamophobe a pu se trimballer 50 exemplaires du coran à lui tout seul? J’ai un exemplaire du « saint » livre chez moi (pour ne pas mourir idiot) et j’aime autant vous dire qu’il pèse son poids.

FDF

.

Corans déchirés et jetées dans les toilettes !


« Mardi dernier, une mosquée dans la banlieue de Melbourne a été attaquée par un fou furieux islamophobe. L’individu s’est introduit dans la salle de prière et a déchiré pas moins de 50 Corans qu’il a ensuite jetés dans les toilettes de la mosquée.

Le dispositif de vidéo surveillance mise en place autour de la mosquée a filmé l’islamophobe s’introduire dans les lieux. Ce qui permettra probablement d’identifier rapidement l’agresseur.

L’islamophobie n’a pas de frontière. »

Quran desecrated flushed down toilet in mosque attack Feb. 2012 Melbourne Australia YouTube Google Chrome 2 Corans déchirés et jetées dans les toilettes

Voir aussi: 

Source: http://www.trouvetamosquee.fr/

26/07/2011

Les « zones d’ombre » de l’attentat d’Oslo…

Reçu par mail; logique interprétation du drame d’Oslo…

FDF

.

À l’évidence, cet attentat d’Oslo présente un certain nombre de points pour

le moins bizarres. Des zones d’ombres.

1. On nous dit qu’il s’agit d’un attentat à la voiture piégée… or, sur

toutes les images (photos et vidéos), aucun cratère dans la chaussée intacte

n’apparaît. Néanmoins, on nous montre en permanence une voiture renversée et

calcinée qui suggère l’hypothèse retenue. Quand on songe aux dégâts

provoqués induisant une forte puissance de l’engin explosif, on ne peut

qu’être étonné qu’il n’y ait aucun cratère, ni même une plaque de goudron

arrachée. S’il y en avait un, nous aurions eu droit aux gros plans.

Par ailleurs, la voiture sensée avoir été bourrée d’explosifs conserve des pneus apparemment intacts… surprenant !

2. S’il s’agit d’un attentat à la voiture piégée, comment se fait-il qu’un

incendie se soit déclaré dans les étages de l’immeuble gouvernemental et pas

dans les boutiques proches de la « fameuse » voiture renversée ? L’explosion

se serait-elle donc produite dans les étages ? Et n’y en a-t-il eu qu’une

seule ?

3. Selon des sources norvégiennes, la rue touchée par l’explosion était

barrée au public pour cause de travaux sur le réseau d’égouts. Alors,

pourquoi les médias français occultent-ils ce fait en nous affirmant que la

rue était presque déserte en raison des vacances ? En tout cas, très mauvais

calcul de la part d’un terroriste sensé avoir préparé son affaire de longue

date.

4. « On » nous dit que le tueur s’était récemment fait livrer plusieurs

tonnes d’engrais chimiques ayant pu contribuer à la confection de LA bombe.

  Soit : certains produits permettent ce genre de choses… mais pour obtenir

le résultat constaté sur les images, il en faudrait une sacrée quantité

intransportable discrètement par un seul homme. Ou alors, l’engin explosif

n’était pas confectionné à base d’engrais chimiques mais avec « autre

chose ». Et là, les possibilités ne manquent pas.

5. Peu de temps après l’explosion, l’attentat a été revendiqué par un

certain groupe djihadiste intitulé « Helpers of Global Jihad ».

Très rapidement, cette revendication a curieusement disparu de la

circulation.

6. Dans l’île, pendant que le tueur sulfatait ses victimes, la Police aurait

mis deux heures pour intervenir alors que, des témoins affirment l’avoir

appelée immédiatement. Quelle réactivité !

7. Toujours sur l’île, pendant que ça camphrait, aucune tentative de

réaction (bon, passe encore) et plus de 80 personnes abattues… 80 en deux

heures,

  alors que ça courait dans tous les sens et que c’était donc du tir sur

cibles mouvantes… avec quel(s) type(s) d’arme(s) ?… Combien de chargeurs

?… et graillés à combien de cartouches ?… Pour un tel résultat, le tueur

était-il vraiment tout seul ?

8. Et puis, qui sont réellement les victimes ? Tous les témoins interrogés

sur l’île et dont les propos ont été largement diffusés ne sont pas

franchement de type nordique. Par contre, toutes les personnes venues

déposer des fleurs sur les lieux de l’explosion, elles, le sont. Alors, de

quoi s’agit-il ?… de quoi et de qui parle-t-on ?

10. Pourquoi la page « Facebook » du tueur diffusée par les médias est-elle un

faux ? (voir ici et là)

Toutes ces questions ont forcément leurs réponses… mais ce ne sont

certainement pas celles données par les médias qui défient toute logique.

Tout le monde a désormais bien conscience que ces mêmes médias sont passés

maîtres   dans l’art de nous présenter des images tout en nous racontant autre chose.

Alors, quelle est la « vraie » vérité ? Et à qui profite ce crime ?

En tout cas, une chose est sûre maintenant : le portrait-type du terroriste

qui circule dans le monde entier est celui d’un « grand, blond, les yeux

bleus, chrétien, d’extrême droite, islamophobe, anti-marxiste ». Peu

importent les attentats quotidiens perpétrés par les islamistes qui massacrent allègrement tout ce qui bouge partout dans le monde. Seul compte

aujourd’hui celui d’Oslo.

Là, l’objectif médiatique est bien atteint

Voiture piégée ? Chaussée intacte

Incendie dans les étages

Le tueur… vraiment seul ?

Voir aussi: http://www.legaulois.info/

14/06/2011

Estrosi traité d’islamophobe et de raciste par les musulmans de sa ville…

Et c’est reparti ! Et pourtant: http://fr.novopress.info/66516/fete-de-l%E2%80%99aid-dominique-estrosi-renouvelle-son-soutien-a-la-grande-mosquee/


Les momos de Nice « heurtés » à leur tour. Christian Estrosi sera t’il poursuivi en justice par les sangsues qui pompent la France (Halde, SOS Racisme, MRAP, etc…) ? Attendons pour voir.

FDF

.

Les musulmans de Nice très remontés contre Christian Estrosi

Extrait du communiqué de l’association Al Baraka du 11 juin 2011 :

« Ainsi Monsieur ESTROSI Maire de Nice a décidé d’exercer son droit de préemption dans le seul but d’empêcher l’association musulmane AL BARAKA, d’acquérir les locaux de la salle de prière qu’elle occupe depuis 11 ans. Alors que nous avons signé le compromis de vente avec le propriétaire des lieux il y a deux mois et nous avons rassemblé la somme globale de 161 000 euros pour finaliser l’achat de notre salle de prière.

Ainsi l’histoire se répète avec acharnement, de préemption en préemption, pour empêcher la communauté musulmane d’acquérir sa salle de prière au centre de Nice. (…)L’acte de préemption du Maire de Nice est un acte ISLAMOPHOBE et RACISTE que nous condamnons avec force et que nous allons combattre tant au niveau juridique par la voie d’un recours pour excès de pouvoir devant la juridiction administrative tant qu’au niveau de l’opinion publique.(…)Cette volonté affichée du Maire de Nice d’expulser les musulmans de leur salle de prière met en émoi les fidèles, elle est de nature à porter atteinte à la paix sociale et à l’ordre public. » lire le communiqué intégral

Note: la préemption, loin d’être islamophobe, consisterait selon nos informations à installer un centre culturel musulman lié à la Mairie, un relent colonial et paternaliste que ne supporterait pas l’association Al-Baraka.

Source: http://www.islamisation.fr/

10/04/2011

Vous êtes bretonne ? Ou blanche ? Voire pire : une bretonne blanche ?

Oui ?

Et vous n’ avez pas honte ?! Non ?

Bon, très bien, alors vous pouvez envoyer une petite carte postale a Fabrice Pliskin :

«La bretonnante garantie née coiffée-cornette avec son prénom de sainte décapitée à pedigree de la vieille roche» répond à Fabrice Pliskin (Le Nouvel Observateur)

Dans son article du 8 avril 2011 paru dans Le Nouvel Observateur, Fabrice Pliskin prend sa plus belle plume pour reprocher à la chanteuse Nolwenn Leroy, de n’être (en résumant à grands traits) ni nègresse comme celle qui orne la couverture de son roman « Le juif et la métisse », ni bougnoule, ni métêque, ni même musulmane voilée comme Diam’s, de ne pas en avoir honte et, indignité ultime pour une blanche, de montrer sur la pochette de son dernier CD qu’elle est bretonne depuis qu’elle est née !

Dans son article du 8 avril 2011 paru dans Le Nouvel Observateur, Fabrice Pliskin reproche, en résumé, à la chanteuse Nolwenn Leroy, de n'être ni nègresse (comme celle qui orne la couverture de son roman -Le juif et la métisse-), ni bougnoule, ni métêque, ni même musulmane voilée (comme Diam's), de ne pas en avoir honte et, indignité ultime pour une blanche, de montrer sur la pochette de son dernier CD qu'elle est bretonne depuis qu'elle est née !
http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20110310.OBS9441/nolwenn-leroy-la-breizh-attitude.html

Voici la «honteuse» pochette de ce CD :

Nolwenn Leroy, pochette du CD Bretonne

Voilà un journalope (décemment, on ne peut pas le qualifier de journaliste) doté d’une capacité d’analyse hors-norme : t’as pas honte d’être blanche, t’es une raciste qui tapine pour les fachos et les islamophobes du Front National. C’est minable comme raisonnement, digne de la propagnade Soviétique.

Mais, très cher Fabrice Pliskin, savez-vous qu’en France la majorité absolue de la population est blanche et n’en a pas du tout honte ? C’est tout à fait démocratiquement que la France, selon votre analyse, tapine pour les racistes, les fachos et les islamophobes. Ca craint, hein, la démocratie ?

Je suis, selon votre grille de lecture, un raciste, un facho et un islamophobe, et si je ne me considère pas comme exceptionnellement génial (modestement je me sais seulement génial, tout court :-) ) je connais suffisamment d’écrivains non-blancs pour vous balancer dans les dents en soutien à Nolwenn un petit jeu de mots qui va bien vous mettre les boules car il est inspiré… d’Aimée Césaire (oui oui, le noir-nègre-black inventeur du concept de négritude, ça vous coupe la chique ça, hein ?) :

Hé bien
la BretonNaigre
elle t’emmerde !

Internautes appréciant le froid, la pluie et la grisaille de Bretagne
Auto-produire la carte postale ci-dessous
et l’envoyer à Fabrice Pliskin

pour lui mettre sa plume dans le cul.

Fabrice Pliskin (Le Nouvel Observateur) : « La bretonnante garantie née coiffée-cornette avec son prénom de sainte décapitée à pedigree de la vieille roche » - Hé bien la bretonNaigre elle t'emmerde ! © Aimée Césaire
.jpg
865 Ko – Version horizontale
.png couleurs pures 1,42 Mo – Version horizontale
1264×1896 – 10×15
Source : fdesouche.com/197150-nolwenn-leroy-trop-bretonne-pour-le-nouvel-obs-maj

Vous trouverez l’adresse postale publique de Fabrice Pliskin sur la page Contact du Nouvel Observateur, http://tempsreel.nouvelobs.com/contacts.php qui transmettra à son journaliste. Et ça fera par la même occasion réfléchir tous les journalistes de la rédaction qui verront la carte traîner sur un bureau le temps qu’elle arrive à son destinataire.

Optionnellement, vous pouvez aussi envoyer la carte à Nolwenn en signe de soutien. Vous trouverez son adresse postale publique en cliquant sur Contact au bas de sa page officielle chez son producteur, universalmusic.fr/nolwenn-leroy/.

01/12/2010

CCIF: « voter des lois discriminantes et stigmatisantes à l’égard des musulmans ».

Créons un Comité de Lutte Contre l’Islamisation de la France; car ça devient urgent… Le CCIF appelle à la dénonciation de tout ce qui pourrait être considéré comme islamophobe , pratiquement. On se croirait revenus aux heures sombres de la Gestapo… Mais la « francophobie » et le racisme anti-blancs, c’est monnaie courante. On ne va peut être pas se laisser faire encore longtemps… Les gens devraient comprendre qu’on ne naît pas « islamophobe »: on le devient. C’est comme pour le racisme. Ce n’est pas inné… Bon, ben, on va se défendre…

Lisez cette interview…

FDF

.

Islamophobie en France : interview de Samy Debah responsable du CCIF

Face à l’augmentation intense des actes islamophobes dont le dernier en date est la profanation de la mosquée de Marmande, AJIB.fr a voulu donner la parole à un acteur majeur de la lutte contre l’islamophobie si ce n’est l’acteur principal, le CCIF (Comité de lutte contre l’Islamophobie en France). L’association accompli un travail remarquable sur le terrain pour défendre les musulmans face aux discriminations qu’ils subissent. Samy Debah son président accepte de répondre à nos questions.

Pouvez-vous nous présenter le CCIF ?

Le CCIF est né dans le contexte des discussions sur l’interdiction du hijab dans les écoles c’est à dire en octobre 2003. Les débats avaient atteints une violence telle qu’un groupe de personnes a décidé d’agir et de mettre en place une structure qui recenserait et aiderait les victimes de la haine islamophobe en France.

Quelle est votre principale mission ?

Nous avons un objectif principal : celui de faire reculer l’islamophobie en France. C’est un vaste défi car les moyens sont modestes mais les enjeux sont énormes. A l’image de l’Europe, la France doit faire le choix entre deux conceptions de la société : celle que veulent imposer les groupes d’extrême droite et leurs relais dans la droite populiste et dans les groupes laïcistes à savoir une société sclérosée d’apartheid à l’image de celle qu’à connu l’Afrique du sud ou bien celle de l’idéal républicain ou les libertés individuelles sont protégées et où toutes les croyances sont  respectées. Celle du vivre ensemble.

Concrètement, quelles sont vos actions sur le terrain ?
Nous en avons en fait plusieurs : recenser les actes islamophobes, apporter une aide juridique aux discriminés, sensibiliser l’opinion sur l’islamophobie et ses dangers.
Nous le faisons à travers des interventions lors de conférences publiques ou privées ou encore à travers des communications papiers ou électroniques.
La sensibilisation de l’opinion est fondamentale : elle permet aux personnes qui n’ont pas nécessairement accès aux textes de lois de les informer et ainsi pour ceux qui ont été discriminées d’agir pour que leurs droits soient préservés. Nous avons pu engager des requêtes auprès des tribunaux compétents pour les affaires de discriminations que nous avons toutes gagnées mais qui sont avant tout la victoire du droit sur l’arbitraire. (Vous pouvez consulter nos communiqués à ce sujet, le dernier en date )
J’insiste là dessus car il y a une propagande qui a court en France et qui prétend que les musulmans veulent faire évoluer la législation en leur faveur. Les musulmans ne demandent ni plus ni moins que l’égalité et la justice au même titre que n’importe quel citoyen. Et personne n’a le droit de le leur interdire car ce sont des droits naturels imprescriptibles.

Travaillez-vous avec le CFCM, le ministère de l’intérieur ? Vous ont-ils déjà contacté ?

Nous avons une règle au CCIF que nous appliquons depuis le début et à laquelle je souhaite que nous ne dérogions pas : Celle de travailler avec toutes les institutions ou individus musulmans ou pas qui souhaitent combattre l’islamophobie. Ce travail doit se faire pour être  efficace dans la complémentarité et non pas dans la concurrence ou la surenchère.

Qu’attendez-vous du gouvernement français et des institutions ?

Nous attendons du gouvernement français qu’il assume son rôle : celui de garantir l’égalité pour tous. Ce que de notre point de vue il ne fait plus tout à fait depuis qu’il demande au législateur de voter des lois discriminantes et stigmatisantes à l’égard des musulmans certes mais pas seulement. Il y également les Rom, les étrangers ou encore les personnes fragilisées par la crise.
Devons nous comprendre que pour obtenir nos droits il faut que l’on tienne dans une main la constitution et dans l’autre notre bulletin de vote ? Si c’est cette attitude qu’il faut adopter alors il faudra mener campagne dans ce sens mais que l’on ne vienne pas nous faire la leçon sur le respect des principes fondamentaux pour tous les habitants quelque soit leur âge, leur sexe ou leur origine.

Quels sont les difficultés que vous rencontrez ?

Je viens de vous parler du gouvernement qui ne fait respecter la loi que lorsqu’il y a de fortes pressions exercées sur lui. Mais il y a également le manque de moyens dont le CCIF dispose pour faire cet énorme travail. J’en profite pour remercier les  femmes et les hommes qui se battent au sein de notre organisation et qui font un travail formidable de rigueur, pour certains ça relève de l’abnégation. Ils ne comptent ni les heures ni les efforts tellement les dossiers à traiter sont nombreux et qu’ils se sentent un devoir de réussir dans leur travail.
Il y a le manque de moyens financiers pour mener les campagnes de sensibilisation ou pour se faire connaitre.
Le CCIF existe depuis 7 ans et fonctionne essentiellement sur la base du bénévolat. L’explosion de l’islamophobie rend notre tâche plus dure et nous avons besoin des adhérents et des sympathisants pour continuer notre combat, urgent et juste, en fournissant notamment un soutien de qualité aux victimes.

Comment nos lecteurs et les musulmans en général peuvent vous aider ?

Il y a beaucoup de travail comme vous pouvez le constater. Nous avons besoin de personnes motivées et qui prennent la mesure du danger de l’islamophobie sur la paix civile et le vivre ensemble.
Celles qui le souhaitent pourront rejoindre notre pôle juridique soit en tant qu’avocat ou juriste. Nous avons besoin également de personnes pour la veille de sites islamophobes ou pour faire connaitre le CCIF dans leur région et devenir ainsi notre relais et nous remonter les informations sur la situation locale.
Les personnes qui le souhaitent peuvent nous rejoindre en prenant contact avec nous via notre site www.islamophobie.net ou toutes nos coordonnées sont indiquées.
Nous avons également un grand besoin de soutien financier. Nous devons assurer le salaire de trois permanents pour pouvoir aider les personnes qui ne peuvent plus se tourner vers les associations traditionnelles de lutte contres le racisme parce que pour la plupart d’entre elles l’islamophobie n’existe pas !