Francaisdefrance's Blog

11/02/2012

Site de FdeSouche: les charognards ont trouvé de quoi se repaître !!!

C’est une honte! Une infamie! Une atteinte grave à la liberté d’expression! De l’oppression façon despotisme, du racisme anti-blancs, du racisme anti-Français! C’est le retour de la collaboration avec l’ennemi!  Et « ils » appellent ça une « BONNE NOUVELLE » !!!

Lisez le billet qui suit qui attire surtout l’oeil par ses fautes d’orthographe et par son caractère d’auto-satisfaction de voir un site patriote à qui ont met de sérieux bâtons dans les roues.

Blogs et sites identitaires, patriotes, résistants et avant tout amoureux de leur nation, faites, si ce n’est déjà fait, circuler ces odieux propos faits surtout pour créer la haine!

Non, l’islam ne fera pas sa loi sur NOS terres! Ils se disent « religion d’amour, de paix et de tolérance »… Encore une preuve du contraire. L’islam n’est que violence, combats, guerres, élimination des « mécréants », conquête par les armes, tortures, charia et j’en passe et des meilleures.

Nous allons voir NOTRE justice à l’oeuvre…

Aidons FdeSouche!!!

Et pendant ce temps, le site haineux et christianophobe, homophobe de Forsane Alizza vit toujours. Comme tant d’autres du même acabit…

FDF

.

« Bonne Nouvelle: Le Responsable de FdeSouche mis en examen

Pierre Sautarel responsable du site FdeSouche a été mis en examen pour diffamation publique. Le blog fait quotidiennement son buzz sur l’insécurité, l’Islam et l’immigration en mélangeant les trois pour créer l’amalgame chez les internautes. Et le peu que l’on puisse dire, c’est que ça marche. 320 000 visiteurs par mois, FdeSouche est une vraie “success story” à l’image de Lady Gaga. De véritables comiques ne proposant rien de concret pour l’amélioration du quotidien des Français sinon une guerre civile.
La crise identitaire et économique a deux solutions, la révolte des populations asservis par les élites financières ou… (ce que souhaite ces blogs identitaires) la guerre civile entre Français de confessions différentes permettant aux financiers de s’assurer encore des décennies de tranquillité et de vol.
A Islam&Info, nous avons bien sûr opté pour la raison, c’est à dire la première solution. Celle du combat verticale contre l’oligarchie dominante.

FdeSouche le site qui n’en vaut pas la peine
lesinrocks.com – Soupçonné par la justice d’être derrière le site Fdesouche, l’ancien candidat FN Pierre Sautarel vient d’être mis en examen pour diffamation publique. Face à une jurisprudence flottante, les enquêteurs risquent d’avoir du mal à établir sa responsabilité.

Fdesouche, le blog le plus connu des sites d’extrême droite, est dans le collimateur de la justice. Suspecté d’en être le directeur de publication, Pierre Sautarel, a été mis en examen le 1er février par la juge d’instruction Maïa Escrive pour diffamation publique envers Pierre Henry, directeur général de l’association France terre d’asile.

Depuis 2005, Fdesouche.com est une institution incontournable au sein de l’extrême droite. Avec 320 000 visiteurs par mois selon Google Adplanner, le site est devenu un “média à part entière” comme l’affirme Marine Le Pen. En 2009, le blog a relayé plusieurs vidéos et affaires polémiques dont celle de Fréderic Mitterrand qui lui a permis d’obtenir une visibilité médiatique.

Site entièrement participatif, Fdesouche ne produit quasiment aucun contenu et ne fait que relayer des articles sur l’immigration, l’islam ou l’insécurité produits par des sites grands publics afin de permettre à ses lecteurs d’en débattre. Victime de son succès, Fdesouche s’est peu à peu transformé en défouloir. Pour le spécialiste de l’extrême droite Jean-Yves Camus, ces commentaires jouent un rôle de “soupape de compensation” et permettent à une frange de la population qui peine à exprimer son opinion ailleurs d’extérioser son mal-être.

Deux convocations

Début 2011, l’historien Benjamin Stora, vilipendée dans les commentaires du site, avait déjà porté plainte. D’autres ont décidé de l’imiter. Soupçonné d’être responsable du site, Pierre Sautarel, ancien prestataire de service du FN et candidat suppléant aux élections législatives de 2007, a reçu deux convocations de la justice.

La première le 4 janvier 2012 en provenance du Tribunal de grande instance de Paris suite à une plainte du directeur général de l’association France terre d’asile, Pierre Henry, pour laquelle la mise en examen a été prononcée. Sous un article intitulé “France terre d’asile et la préférence nationale”, plusieurs commentaires traitaient Pierre Henry de “collabo” ou “d’idiot utile du patronat”.

La seconde convocation a été émise par le Tribunal de grande instance de Rouen le 31 janvier dernier suite à une plainte de l’ancien professeur de l’université de Paris-13 Arezki Dahmani. Dans les deux cas, Pierre Sautarel est mis en cause pour des commentaires et poursuivi pour délit de diffamation publique envers un particulier. Les juges d’instruction le considèrent de fait comme “le directeur de publication du site”.

“Le responsable du site est indien et s’appelle Tilak Raj”

Pierre Sautarel a accepté de nous rencontrer dans un restaurant japonais de la rue Sainte-Anne, dans le Ier arrondissement. Gilet beige, chemise à carreaux et médaillon de Vercingétorix, ce trentenaire blond reconnaît participer au site mais explique que “le responsable légal est indien et s’appelle Tilak Raj”.

Depuis 2008, les mentions légales du site indiquent en effet le nom de ce mystérieux Indien et une adresse à New Delhi, en Inde. “Peut-être que son cousin vendait des marrons chauds à Gare de l’Est et qu’il s’est fait agresser”, persifle Pierre Sautarel quand on lui suggère qu’il s’agit d’un prête-nom.

Les enquêteurs ne peuvent pas non plus réclamer des informations aux fournisseurs d’accès puisqu’il est basé à l’étranger. De 2005 à 2010, le site a été hébergé alternativement aux Etats-unis et au Canada. Depuis deux ans et une suspension du site pour des problèmes de copyright, le site est abrité chez PRQ en Suède. Un prestataire qui s’est également occupé des sites de The Pirate Bay ou Wikileaks.

Une responsabilité allégée ?

Comment les enquêteurs en sont-ils venus à suspecter Pierre Sautarel ? “Les policiers m’ont dit que Facebook leur avait fourni l’adresse IP de la page de Fdesouche et qu’elle correspondait à la mienne”, explique Pierre Sautarel. Les enquêteurs lui reprochent également de tenir le site Esprit de clocher qui permettrait de financer Fdesouche. Ne disposant d’aucun financement public, ce pure player de l’extrême droite incite régulièrement ses lecteurs à lui envoyer des dons par paypal ou par chèque via ce site. Pierre Sautarel s’en défend : “Esprit de Clocher est une société de business digital qui n’a rien à voir avec Fdesouche. Sur ce site, nous vendons des images et des produits religieux.”

Selon Nicolas Poirier, responsable juridique d’Overblog et d’Ebuzzing, Pierre Sautarel “ne peut plus se contenter de nier puisque que son IP a été rattachée aux activités du site. C’est désormais à lui de prouver que ce responsable légal basé en Inde existe réellement.”

Interrogé par les Inrocks, Maître Bruno Anatrella (BAGS Avocats), spécialiste des questions liées au droit de l’internet, précise que la loi dite Hadopi prévoit un régime de responsabilité allégée pour le directeur de la publication d’un site ou d’un blog.

“Lorsque les propos diffamatoires ont été postés par un internaute, le directeur de la publication ne peut voir sa responsabilité pénale engagée, comme auteur principal, que s’il est établi qu’il avait connaissance du message litigieux avant sa mise en ligne ou si, dès le moment où il en a eu connaissance, il n’a pas agi promptement pour le retirer.”

Ainsi, poursuit Maître Anatrella, si les investigations démontrent que Pierre Sautarel est le véritable directeur de la publication du site et qu’il n’a pas réagi promptement pour retirer les propos litigieux, il ne pourra pas bénéficier de cette responsabilité allégée et devra se défendre dans le cadre des poursuites en diffamation.”

Pierre Sautarel indique que son conseil a formellement réclamé à la justice des investigations sur Tilak Raj. Confiant, le blogueur déclare : “La justice peut l’interroger, il reconnaitra probablement que c’est bien lui qui est derrière Fdesouche.”

David Doucet

.

Source: les charognards eux même: http://islametinfo.com/2012/02/11/bonne-nouvelle-le-responsable-de-fdesouche-mis-en-examen/

09/10/2011

Les islamo-résistants allemands sous haute surveillance…

Grave; très grave, même… C’est de la soumission à l’islam pure et dure. Il est certain que les dénonciations vont aller bon train. Nous ne sommes pas loin d’entendre à nouveau les « bruits de bottes » que l’on ne souhaitait plus jamais avoir à subir. C’est dangereux pour nous, les Français, quand on sait que maintenant Sarkö Ier prend ses ordres chez Angela Merkel…

Plus que jamais, soyons vigilants et regroupons nous pour la résistance. Regardons en même temps les réactions du peuple allemand et encourageons le à ne pas se laisser faire. L’heure est grave… Le nazislamisme se frotte les mains.

FDF

.

By Soeren Kern

October 3, 2011

Traduit de l’anglais  par Nancy VERDIER

Le gouvernement allemand considère la possibilité d’accroître la surveillance des citoyens allemands qui s’opposent à l’expansion de l’Islam radical en Allemagne.

Cette décision vient après une campagne de diffamation implacable menée trois semaines durant par les media  bien pensants qui ont mis tout leur poids pour discréditer le mouvement anti  islamiste en Allemagne.

Des sondages d’opinion montrent qu’un nombre croissant d’allemands est  inquiet  des conséquences des politiques multiculturelles  menées depuis des décennies et qui ont permis une immigration massive en provenance de pays musulmans.

Les Allemands sont tout particulièrement inquiets du refus de millions d’immigrés  musulmans de s’intégrer à la société allemande et de l’émergence d’un système juridique parallèle fondée sur la Charia.

Pour inverser  cette tendance dans l’opinion publique, les gardiens du multiculturalisme allemand se sont mis à la tâche pour regagner l’initiative,  le plus souvent en essayant d’intimider et de réduire au silence les voix qui s’élèvent contre l’Islam.

La campagne médiatique a été menée par des journaux tels le  Frankfurter Rundschau, un quotidien financièrement en difficulté et basé  à Francfort, le Berliner Zeitung, et le journal de gauche Spiegel, dont le siège social est à Hambourg et qui est depuis longtemps l’organe de référence en matière de multiculturalisme.

Ils s’en prennent tout particulièrement au très populaire site Internet allemand « Politiquement Incorrect » ou PI qui au  fil des ans s’est imposé comme la source première d’informations pour une population inquiète de la montée de l’Islam en Allemagne.

La devise du PI  s’énonce comme suit  « Contre la pensée unique, pro- américain, pro – Israël, contre l’islamisation de l’Europe” ce qui représente tout ce que la gauche allemande abhorre. Il n’est pas étonnant que nombreux sont les médias allemands qui voudraient fermer le site PI.

Au cours des dernières semaines, plusieurs journaux allemands ont utilisé un stock de plus de 10 000 adresses e-mails  privées pour insinuer que les gens derrière PI sont « antidémocrates » et constituent une menace à l’ordre constitutionnel allemand.
 

Ils exigent que le site PI et les tenants du mouvement anti – islamiste (ou « islamophobes »)  soient l’objet d’une étroite surveillance de la part des services de renseignements intérieurs le Bundesamt für Verfassungsschutz (BfV).

Le Frankfurter Rundschau, par exemple a fomenté une campagne hystérique en publiant des douzaines d’articles de propagande et d’agitation, dont certains par Mely Kiyak, issu d’une première génération d’allemands dont les parents étaient des immigrés turco – kurdes. Kiyak, qui se reconnaît comme  » pionnier  politique » dénonce tous les opposants à l’Islam comme étant des marchands de haine.

Un article intitulé « Politiquement  Incorrect: Vulgaire, Désinhibé, Raciste, » affirme  que:

 « le portail Internet PI  fait partie d’un réseau international de haine envers l’Islam et de harcèlement contre les musulmans. Et ces allégations sont confirmées par les recherches menées par le Frankfurter Rundschau. »

Dans un autre article intitulé  » PI : le prototype d’une nouvelle droite” le Frankfurter Rundschau relie la critique de l’Islam au comportement anti-sémite: « La  Nouvelle Droite a grandi en puissance depuis dix ans. Le blog ‘PI’ montre que ce mouvement y ressemble bien ».
Le directeur du Centre de Recherche sur l’anti-sémitisme, Wolfgang Benz, trouve des parallèles avec l’anti-sémitisme.  « Les expressions  ouvertement anti-sémites sont illégales dans l’Allemagne de l’après-guerre; l’inférence ici est que ceux qui critiquent l’Islam sont coupables de crime. »

D’autres articles du Frankfurter Rundschau sont intitulés :   « Politiquement Incorrect: Ce qui pue sur Internet »  « Les Populistes de Droite : Unis dans leur haine contre les musulmans »  ou encore «  Haine politiquement correcte » 

Le Berliner Zeitung, dans un article excessif (proche de l’hystérie) intitulé :   “ Politiquement Incorrect : Au coeur du réseau de haine envers l’islam “  affirme : « PI est tout sauf un site inoffensif. C’est une parfaite organisation de conspiration qui œuvre à la diabolisation de la foi de toute une communauté. Elle joue un rôle vital dans le réseau international de ceux qui haïssent l’Islam.  Elle nourrit en son sein des racistes et des glorificateurs de la violence partageant sur ce forum la vision  mondiale d’une tuerie comme celle perpétrée en Norvège par Anders Breivik »

Le magazine Spiegel, dans un article intitulé    « Action contre les mouvements anti- islamiques en Allemagne : les autorités envisagent la surveillance des islamophobes », affirme que le populisme de droite est une nouvelle forme d’extrémisme. « En Allemagne, il se pourrait que les islamophobes soient mis sous  étroite surveillance par les services de renseignements intérieurs. Nous sommes inquiets de ce que l’action anti – musulmane puisse devenir de plus en plus dangereuse. Essentiellement, la question est de savoir si la haine envers les musulmans est suffisante pour mettre en danger la liberté religieuse et la compréhension internationale ou si c’est une expression radicale mais légitime de l’opinion d’auteurs individuels restant dans les limites de la constitution. »

De son côté le Spiegel magazine a rassemblé tous ses efforts pour démontrer  que toutes les critiques de l’Islam proviennent de “l’extrème droite “ même si les sondages d’opinion montrent de façon accablante que les électeurs appartenant à l’ensemble de l’éventail des formations politiques sont inquiets de l’expansion de l’Islam en Allemagne.

Un sondage d’opinion appelé “ Perception et Acceptation de la Diversité Religieuse “  mené par le département de sociologie de l’université de Münster en partenariat avec la prestigieuse  firme de sondages politiques TNS Emmid –  montre que la majorité des allemands n’est pas d’accord avec la déclaration du Président allemand Christian Wulff qui affirme que l’Islam « fait partie intégrante de l’Allemagne »  à cause des quatre millions de musulmans qui y résident désormais. L’Allemagne a la deuxième population musulmane la plus importante d’Europe occidentale après la France et les Turcs constituent  la majeure partie de cette minorité.  

L’étude montre que seulement 34% des allemands de l’ouest et 26% des allemands de l’est ont une image positive des musulmans. Moins de 5% des allemands pensent que l’Islam est une religion tolérante et seulement 30% approuvent la construction de mosquées.  La proportion  d’allemands qui approuvent la construction de minarets ou l’introduction des vacances musulmanes est encore plus faible.

Moins de 10% des allemands de l’ouest et 5% des allemands de l’est disent que l’Islam est une religion pacifique. Plus de 40% des allemands pensent que la pratique de l’Islam devrait être vigoureusement restreinte.

Seulement 20% des allemands pensent que l’Islam est compatible avec le monde occidental. De manière significative, plus de 80% des allemands sont d’accord avec le principe selon lequel  « les musulmans doivent s’adapter à notre culture ».  Plus d’un million d’immigrants vivant de façon permanente en Allemagne ne savent pas parler l’allemand.

Un autre sondage appelé “ observation mondiale de l’immigration “ conduit par la société Ipsos basée à Londres et spécialisée en recherche internationale –  a trouvé que plus de la moitié des allemands pensent qu’il « y a trop d’immigrants »  dans leur pays.

En réponse à la question  « diriez-vous que l’immigration a généralement un impact positif ou négatif ? »  54% des allemands disent que l’impact est négatif. Près de 60% des allemands approuvent ce jugement : “ L’immigration exerce trop de pression sur les services publics “ en Allemagne.

Le rapport sur “ la persistance des tensions entre occidentaux et musulmans” publié par le centre de recherche Pew  basé à Washington montre que 61% des allemands pensent que leurs relations avec les musulmans ne sont pas bonnes. Le sondage montre aussi que 72% des allemands pensent que les musulmans ne veulent pas s’intégrer dans les pays où ils vivent et 79%  des allemands trouvent  que l’islam est «  la plus violente des religions ». Plus des deux -tiers des allemands sont inquiets de la présence des islamistes radicaux dans leur pays.  

Un autre sondage conduit par le groupe Pew “projet de comportement mondial “ montre que 71% des allemands pensent que le voile islamique devrait être interdit en public, y compris dans les écoles, les hôpitaux et les administrations gouvernementales.

Une autre étude publiée par la Fondation Friedrich Ebert, un think tank  (groupe de réflexion) lié au parti SPD (centre-gauche du parti Social démocrate) a trouvé que  55% des allemands pensent que les arabes sont « désagréables » et plus de 33% pensent que le pays est sur le point d’être « écrasé » par les immigrants. L’étude a aussi relevé que les “comportements de droite radicale“ ne sont pas confinés aux franges de la société allemande, mais “sont largement répartis au centre de cette société “.

Ces études montrent clairement et de manière consistante que la plupart des allemands sont inquiets de l’impact de l’immigration musulmane sur leur vie quotidienne. Dans un pays modelé par le politiquement correct  et une longue lutte pour la liberté d’expression, le site PI donne la parole à des allemands frustrés  qui constatent  que le mal prend forme autour du culte du multiculturalisme. Le courant  de l’opinion publique a basculé et l’establishment allemand a peu de chance de pouvoir inverser cette tendance.

Source: http://puteaux-libre.over-blog.com/

22/03/2011

Serge de Beketch: Je suis islamo-négatif.

Ca tombe bien, moi aussi.

Un petit rappel fort bienvenu en ces temps d’islamophilie pratiquée par bon nombre de nos élus…

FDF

.

Je ne suis pas islamophobe, je ne suis pas hostile à l’islam, je ne suis pas en guerre contre l’islam.Je n’ai aucun sentiment à l’égard de l’islam.
Je m’en fous radicalement. Tant qu’il reste dans ses terres.
Mais chez moi, dans ma patrie, dans mon pays, je n’en veux pas. Un point c’est tout. Je suis islamo-négatif. Je nie le droit de l’islam à prospérer en France. Je nie que l’islam soit une religion.C’est un totalitarisme comme l’indique son nom qui signifie “soumission” et, comme tel, il est du droit de tout homme libre de s’y opposer de toutes ses forces et par tous les moyens “y compris légaux”.
Je nie que l’islam ait rien de commun avec la civilisation européenne et encore moins avec la civilisation française. Il lui est en tous points étranger. Par son caractère, ses croyances, ses rites, ses observances, ses moeurs.
Je nie que l’islam ait jamais rien apporté à la France. Aucun chef-d’oeuvre littéraire, musical, architectural, pictural ou sculptural. Rien.
Pas un écrivain n’a publié “Le génie de l’islam”. Nulle mosquée ne s’élève comparable à Chartres. On attend encore un Francis Poulenc musulman. On chercherait en vain, et pour cause, un Real del Sarte islamiste.
Je nie que l’islam appartienne au patrimoine de la France. Il n’a rien laissé, rien créé, rien fait pour la France.
Aucune oeuvre d’art, on l’a vu.
Aucune oeuvre de charité non plus.
Pas un hôpital, pas un hospice, pas un orphelinat, pas une association caritative.
Où sont les “petits frères des pauvres” qui appliqueraient en France ce “quatrième piller de l’islam” ( la Zakkat. En français : l’aumône que l’on traduit abusivement par la Charité ) ?
Où est l’imam dont la personnalité et l’oeuvre pourraient se comparer à celles de saint Vincent de Paul ? Quelle fatwa a jamais fait pour les pauvres, les malades, les vieillards ou les enfants de France le millième de ce que font depuis des siècles les religieuses hospitalières, soignantes ou enseignantes ?
Je nie l’influence de l’islam sur notre histoire intime. Pas un dicton, pas une coutume, pas un mot, pas un geste, qui exprime, dans le comportement des Français, dans leurs références, dans leur imaginaire, dans leurs souvenirs, dans les chansons, les comptines, les fables de leur enfance, le moindre lien avec l’islam.
Aucune oeuvre de progrès, enfin.On nous rebat les oreilles avec l’apport de l’islam en matière de mathématiques, de géométrie, d’algèbre, d’astronomie, de médecine, de philosophie.( ils ont été les récepteurs de quelques-uns de ces savoirs et leurs vecteurs: il y a loin de là à l’invention qu’on veut leur imputer !!!! Mais c’est se foutre du monde !
Où sont, dans l’histoire de l’intelligence française les savants, les penseurs, les philosophes musulmans.
Où sont les Pasteur, les Curie, les Pascal islamistes ?
Et que l’on ne prétende pas que cette absence s’expliquerait par le magistère de l’Eglise qui aurait fait obstacle à l’éclosion du génie créateur, scientifique, artistique de l’islam dans les bras de sa Fille aînée. Ou alors que l’on explique comment tant d’écrivains, de penseurs, de philosophes, de musiciens, de peintres, de sculpteurs juifs ont pu prospérer en dépit de cet obscurantisme.
La vérité c’est que l’islam n’a rien à faire chez nous parce qu’il n’a jamais rien fait chez nous.

La déclaration de Chirac selon qui « les racines de l’Europe (donc de la France ) sont aussi musulmane que chrétiennes » n’est donc pas seulement le propos d’un imbécile, c’est aussi celui d’un salaud.
L’islam “à la française” est une double absurdité et un crime de haute trahison.Parce que l’esprit de soumission est à l’opposé même du génie français. Parce que la notion de patrie est contraire à l’Ouma, loi islamique qui nie la nation.
Parce que les politiciens renégats qui oeuvrent à asservir la France au totalitarisme islamique et à l’invasion afro-maghrébine sont plus coupables que les dirigeants français qui, voilà soixante-trois ans, se résignèrent à la Collaboration.
La différence entre les Collabos d’hier et les “Coallahbos” d’aujourd’hui, c’est que Chirac, lui, a ouvert les portes à l’invasion en signant la loi sur le regroupement familial (très grave erreur…)

Chirac ne cesse, après Mitterrand, de le répéter.
Sous la botte allemande, la Police , la Justice et leurs auxiliaires n’ont pas montré autant de zèle à poursuivre les résistants que les flics, les chats fourrés et leurs “milices antiracistes” n’en mettent aujourd’hui à traquer, à provoquer, à punir les patriotes fiers de l’être et qui entendent le rester.
Jamais la France n’a été aussi gravement malade.

Infecté par le sida de la “coallahboration”, cette maladie auto-immune qui détruit toutes les défenses naturelles de la civilisation française, notre pays est devenu islamo-positif.
> Sa survie est désormais entre les seules mains des islamo-résistants. En avant !

26/01/2011

Islamo-négatif…

(1946-2007, fondateur de Radio-Courtoisie avec Jean Ferré)

Serge de Beketch, Je suis islamo-négatif

 

J’ai retrouvé cet excellent article du regretté Serge de Beketch. Déjà, en 2007, il parlait d’islamo-résistance. Vous savez, ce mouvement qui prend une ampleur considérable? A lire et à méditer…
FDF
.

Je ne suis pas islamophobe, je ne suis pas hostile à l’islam, je ne suis pas en guerre contre l’islam.

Je n’ai aucun sentiment à l’égard de l’islam. Je m’en fous radicalement. Tant qu’il reste dans ses terres.

Mais chez moi, dans ma patrie, dans mon pays, je n’en veux pas. Un point c’est tout. Je suis islamo-négatif. Je nie le droit de l’islam à prospérer en France. Je nie que l’islam soit une religion.

C’est un totalitarisme comme l’indique son nom qui signifie “soumission” et, comme tel, il est du droit de tout homme libre de s’y opposer de toutes ses forces et par tous les moyens “y compris légaux”.

Je nie que l’islam ait rien de commun avec la civilisation européenne et encore moins avec la civilisation française. Il lui est en tous points étranger. Par son caractère, ses croyances, ses rites, ses observances, ses moeurs.

Je nie que l’islam ait jamais rien apporté à la France. Aucun chef-d’oeuvre littéraire, musical, architectural, pictural ou sculptural. Rien.

Pas un écrivain n’a publié “Le génie de l’islam”. Nulle mosquée ne s’élève comparable à Chartres. On attend encore un Francis Poulenc musulman. On chercherait en vain, et pour cause, un Real del Sarte islamiste.

Je nie que l’islam appartienne au patrimoine de la France. Il n’a rien laissé, rien créé, rien fait pour la France.
Aucune oeuvre d’art, on l’a vu.
Aucune oeuvre de charité non plus.
Pas un hôpital, pas un hospice, pas un orphelinat, pas une association caritative.

Où sont les “petits frères des pauvres” qui appliqueraient en France ce “quatrième piller de l’islam” (la Zakkat. En français : l’aumône que l’on traduit abusivement par la Charité) ? Où est l’imam dont la personnalité et l’oeuvre pourraient se comparer à celles de saint Vincent de Paul ? Quelle fatma a jamais fait pour les pauvres, les malades, les vieillards ou les enfants de France le millième de ce que font depuis des siècles les religieuses hospitalières, soignantes ou enseignantes ?

Je nie l’influence de l’islam sur notre histoire intime. Pas un dicton, pas une coutume, pas un mot, pas un geste, qui exprime, dans le comportement des Français, dans leurs références, dans leur imaginaire, dans leurs souvenirs, dans les chansons, les comptines, les fables de leur enfance, le moindre lien avec l’islam.

Aucune oeuvre de progrès, enfin.

On nous rebat les oreilles avec l’apport de l’islam en matière de mathématiques, de géométrie, d’algèbre, d’astronomie, de médecine, de philosophie.

Mais c’est se foutre du monde ! Où sont, dans l’histoire de l’intelligence française les savants, les penseurs, les philosophes musulmans. Où sont les Pasteur, les Curie, les Pascal islamistes ?

Et que l’on ne prétende pas que cette absence s’expliquerait par le magistère de l’Eglise qui aurait fait obstacle à l’éclosion du génie créateur, scientifique, artistique de l’islam dans les bras de sa Fille aînée. Ou alors que l’on explique comment tant d’écrivains, de penseurs, de philosophes, de musiciens, de peintres, de sculpteurs juifs ont pu prospérer en dépit de cet obscurantisme.

La vérité c’est que l’islam n’a rien à faire chez nous parce qu’il n’a jamais rien fait chez nous.

La déclaration de Chirac selon qui « les racines de l’Europe (donc de la France) sont aussi musulmane que chrétiennes » n’est donc pas seulement le propos d’un imbécile, c’est aussi celui d’un salaud. L’islam “à la française” est une double absurdité et un crime de haute trahison.

Parce que l’esprit de soumission est à l’opposé même du génie français. Parce que la notion de patrie est contraire à l’Ouma, loi islamique qui nie la nation.

Parce que les politiciens renégats qui oeuvrent à asservir la France au totalitarisme islamique et à l’invasion afro-maghrébine sont plus coupables que les dirigeants français qui, voilà soixante-trois ans, se résignèrent à la Collaboration.

Ceux qui, aujourd’hui, accablent de leurs injures le Maréchal Pétain et le Président Laval, font bien pire.

La différence entre les Collabos d’hier et les “Coallahbos” d’aujourd’hui, c’est que ni le Maréchal Pétain ni le Président Laval, n’ont jamais invité les envahisseurs.

Chirac, lui, a ouvert les portes à l’invasion en signant la loi sur le regroupement familial.

Le Maréchal Pétain et le Président Laval n’ont jamais dit, dans aucun discours, que les occupants étaient « chez eux, chez nous ».

Chirac ne cesse, après Mitterrand, de le répéter. Sous la botte allemande, la Police, la Justice et leurs auxiliaires n’ont pas montré autant de zèle à poursuivre les résistants que les flics, les chats fourrés et leurs “milices antiracistes” n’en mettent aujourd’hui à traquer, à provoquer, à punir les patriotes fiers de l’être et qui entendent le rester.

Jamais la France n’a été aussi gravement malade.

Infecté par le sida de la “coallahboration”, cette maladie auto-immune qui détruit toutes les défenses naturelles de la civilisation française, notre pays est devenu islamo-positif.

Sa survie est désormais entre les seules mains des islamo-résistants. En avant !

21/01/2011

La survie de notre France est entre les mains des islamo-résistants!

Et ça tombe bien puisque nous sommes de plus en plus nombreux…

FDF

.

Quelques vérités sur nos politiciens renégats qui nous imposent l’islam.

Serge de Beketch disait : Je suis islamo-négatif  .

Je ne suis pas islamophobe, je ne suis pas hostile à l’islam, je ne suis pas en guerre contre l’islam.

Je n’ai aucun sentiment à l’égard de l’islam. Je m’en fous radicalement. Tant qu’il reste dans ses terres.

Mais chez moi, dans ma patrie, dans mon pays, je n’en veux pas. Un point c’est tout. Je suis islamo-négatif. Je nie le droit de l’islam à prospérer en France. Je nie que l’islam soit une religion.

C’est un totalitarisme comme l’indique son nom qui signifie “soumission” et, comme tel, ilest du droit de tout homme libre de s’y opposer de toutes ses forces et par tous les moyens “y compris légaux”.

Je nie que l’islam ait rien de commun avec la civilisation européenne et encore moins avec la civilisation française. Il lui est en tous points étranger. Par son caractère, ses croyances, ses rites, ses observances, ses moeurs.

Je nie que l’islam ait jamais rien apporté à la France. Aucun chef-d’oeuvre littéraire, musical, architectural, pictural ou sculptural. Rien.

Pas un écrivain n’a publié “Le génie de l’islam”. Nulle mosquée ne s’élève comparable à Chartres. On attend encore un Francis Poulenc musulman. On chercherait en vain, et pour cause, un Real del Sarte islamiste.

Je nie que l’islam appartienne au patrimoine de la France. Il n’a rien laissé, rien créé, rien fait pour la France.
Aucune oeuvre d’art, on l’a vu.
Aucune oeuvre de charité non plus.
Pas un hôpital, pas un hospice, pas un orphelinat, pas une association caritative.

Où sont les “petits frères des pauvres” qui appliqueraient en France ce “quatrième piller de l’islam” ( la Zakkat. En français : l’aumône que l’on traduit abusivement par la Charité ) ? Où est l’imam dont la personnalité et l’oeuvre pourraient se comparer à celles de saint Vincent de Paul ? Quelle fatwa a jamais fait pour les pauvres, les malades, les vieillards ou les enfants de France le millième de ce que font depuis des siècles les religieuses hospitalières, soignantes ou enseignantes ?

Je nie l’influence de l’islam sur notre histoire intime. Pas un dicton, pas une coutume, pas un mot, pas un geste, qui exprime, dans le comportement des Français, dans leurs références, dans leur imaginaire, dans leurs souvenirs, dans les chansons, les comptines, les fables de leur enfance, le moindre lien avec l’islam.

Aucune oeuvre de progrès, enfin.

On nous rebat les oreilles avec l’apport de l’islam en matière de mathématiques, de géométrie, d’algèbre, d’astronomie, de médecine, de philosophie.( ils ont été les récepteurs de quelques-uns de ces savoirs et leurs vecteurs: il y a loin de là à l’invention qu’on veut  leur imputer!!!! Mais c’est se foutre du monde ! Où sont, dans l’histoire de l’intelligence française les savants, les penseurs, les philosophes musulmans. Où sont les Pasteur, les Curie, les Pascal islamistes ?

Et que l’on ne prétende pas que cette absence s’expliquerait par le magistère de l’Eglise qui aurait fait obstacle à l’éclosion du génie créateur, scientifique, artistique de l’islam dans les bras de sa Fille aînée. Ou alors que l’on explique comment tant d’écrivains, de penseurs, de philosophes, de musiciens, de peintres, de sculpteurs juifs ont pu prospérer en dépit de cet obscurantisme.

La vérité c’est que l’islam n’a rien à faire chez nous parce qu’il n’a jamais rien fait chez nous.

La déclaration de Chirac selon qui « les racines de l’Europe (donc de la France ) sont aussi musulmane que chrétiennes » n’est donc pas seulement le propos d’un imbécile, c’est aussi celui d’un salaud.L’islam “à la française” est une double absurdité et un crime de haute trahison.

Parce que l’esprit de soumission est à l’opposé même du génie français. Parce que la notion de patrie est contraire à l’Ouma, loi islamique qui nie la nation.

Parce que les politiciens renégats qui oeuvrent à asservir la France au totalitarisme islamique et à l’invasion afro-maghrébine sont plus coupables que les dirigeants français qui, voilà soixante-trois ans, se résignèrent à la Collaboration.

Ceux qui, aujourd’hui, accablent de leurs injures le Maréchal Pétain et le Président Laval, font bien pire.

La différence entre les Collabos d’hier et les “Coallahbos” d’aujourd’hui, c’est que ni le Maréchal Pétain ni le Président Laval, n’ont jamais invité les envahisseurs.

Chirac, lui, a ouvert les portes à l’invasion en signant la loi sur le regroupement familial ! Le Maréchal Pétain et le Président Laval n’ont jamais dit, dans aucun discours, que les occupants étaient « chez eux, chez nous ».

Chirac ne cesse, après Mitterrand, de le répéter. Sous la botte allemande, la Police , la Justice et leurs auxiliaires n’ont pas montré autant de zèle à poursuivre les résistants que les flics, les chats fourrés et leurs “milices antiracistes” n’en mettent aujourd’hui à traquer, à provoquer, à punir les patriotes fiers de l’être et qui entendent le rester.

Jamais la France n’a été aussi gravement malade.

Infecté par le sida de la “coallahboration”, cette maladie auto-immune qui détruit toutes les défenses naturelles de la civilisation française, notre pays est devenu islamo-positif.

Sa survie est désormais entre les seules mains des islamo-résistants. En avant !

Source: http://tinyurl.com/4fozrea