Francaisdefrance's Blog

17/12/2011

Somalie: les islamistes radicaux interdisent 16 agences humanitaires !

Ce sera toujours ça de moins d’otages éventuels. On veut les aider; soit ils pratiquent les enlèvements (et exécutions, parfois), soit ils ne veulent pas d’aide. Ils préfèrent l’application de la charia. Et bien démerdez-vous…

Ne perdons pas notre temps avec ces gens-là.

FDF

.

Les radicaux islamistes en Somalie ont annoncé lundi qu’ils interdisaient 16 agences humanitaires opérant dans le pays de la Corne de l’Afrique, les accusant d’être impliqué dans des « activités illicites ».

Dans le communiqué, les militants shebabs ont fait savoir qu’ils interdisaient les 16 agences humanitaires, y compris les organisations humanitaires de l’ONU, après une enquête d’un an sur des activités menées par les agences en Somalie qu’ils ont qualifiées d’illégales.
Les agences qui ont été interdites comprennent le Bureau du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), et le Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS).

C’est la deuxième fois que le groupe de rebelles émet une telle interdiction, mais le fait d’interdire toutes ces agences a une portée plus importante.

Le groupe, qui combat le gouvernement somalien et les soldats de l’Union africaine, ainsi que les forces kényanes dans le sud du pays, veut imposer une loi islamique stricte en Somalie.

D’après les Shebabs, les agences humanitaires seraient impliquées dans la promotion de l’immoralité, du sécularisme et d’une « idéologie obscure de la démocratie », sous couvert de l’aide humanitaire, du déminage, de campagnes de vaccination et de recensement.
Le groupe radical a été accusé d’avoir exacerbé les effets de la sécheresse et de la famine dans le sud de la Somalie, après avoir interdit un certain nombre d’agences humanitaires l’année dernière.

La Somalie se remet doucement d’une grave sécheresse et d’une famine qui ont forcé des centaines de milliers de personnes à fuir leurs villages pour trouver refuge au Kenya, en Ethiopie et dans la capitale Mogadiscio.

Source: http://www.afriquinfos.com/

08/11/2011

Une manifestation de Coptes dégénére au Caire…

Encore une preuve de christianophobie… On en parle de plus en plus. Maintenant, il serait bon de réagir…

FDF

.

Voir: http://youtu.be/ohp8Pxyc5nI

Une manifestation de Coptes a dégénéré au Caire, dimanche 9 octobre, provoquant la mort de trois policiers selon la télévision publique, et d’au moins seize manifestants selon l’AFP. Les Coptes, qui représentent 10 % de la population égyptienne, accusent des islamistes radicaux d’avoir partiellement démoli une église dans la province d’Assouan la semaine dernière. Ils ont manifesté pour demander le renvoi du gouverneur à qui ils reprochent de n’avoir pas su protéger leur lieu de culte.

Le cortège a bloqué une rue devant le siège de la télévision officielle égyptienne et mis le feu à plusieurs véhicules militaires, selon des images de la chaîne Al-Arabiya. L’escalade a eu lieu en marge de la manifestation, quand des échanges de tirs ont eu lieu. « Un martyr et 20 blessés parmi les soldats, après avoir été visés par des tirs de manifestants coptes devant le bâtiment à Maspero », a indiqué la chaîne dans un bandeau.

Les Coptes affirment avoir été attaqués par la police militaire. « Nous défilions pacifiquement, a dit à Reuters Talaat Youssef, un chrétien de 23 ans. Quand nous sommes arrivés devant le siège de la télévision officielle, l’armée a ouvert le feu à balles réelles ». « Un véhicule de l’armée a roulé sur cinq manifestants« , a assuré le père Daoud, un prêtre copte. Les tensions entre chrétiens et musulmans sont en augmentation depuis la chute d’Hosni Moubarak en février. Mardi dernier, une manifestation similaire avait été violemment dispersée. Les premières élections de l’après-Moubarak, des législatives, débuteront le 28 novembre.

Source: http://www.lemonde.fr/

12/04/2011

Jusqu’à Londres, « ils » nous provoquent !!!

« Ils » nous ont déclaré la guerre, cette fois… A nous de ne pas nous laisser faire…


FDF

.

Manifestation d’islamistes radicaux contre la loi anti-voile intégral devant l’ambassade de France à Londres !

Un groupe d’islamistes radicaux, Muslims Against Crusades (Musulmans contre les croisades) s’est rassemblé le 11 avril 2011 devant l’ambassade de France à Londres pour protester contre la loi interdisant le port du voile dans les espaces publics en France. 

Entrée en vigueur le jour-même, cette loi punit la dissimulation du visage dans les lieux publics d’une amende de 150 euros ou d’un stage de citoyenneté.

16/02/2011

Emeutes au Moyen Orient. La pandémie gagne du terrain…

Ce sont les islamistes radicaux qui doivent se frotter les mains. Leurs plans marchent à merveille… Les médias nomment ce phénomène des « contestations ». « Révolution » serait le mot le plus approprié.

FDF

.

Des manifestants anti-gouvernementaux brandissent leurs chaussures en signe de protestation, le 15 février 2011 à Manama, Bahreïn.
Des manifestants anti-gouvernementaux brandissent leurs chaussures en signe de protestation, le 15 février 2011 à Manama, Bahreïn. Crédits photo : ADAM JAN/AFP
.

Bahreïn, Iran, Yémen et désormais Libye : les manifestations se multiplient dans le monde arabo-musulman cette semaine.

La démission d’Hosni Moubarak, chassé du pouvoir par la rue en Égypte vendredi, a relancé les espoirs de changement dans plusieurs pays du monde arabe, théâtre d’importants mouvements de contestation en ce début de semaine.

Dernière nation touchée en date, la Libye du du colonel Kadhafi.Des émeutes, qui ont fait 14 blessés, ont éclaté dans la nuit de mardi à mercredi à Benghazi. Plusieurs centaines de personnes ont affronté des policiers renforcés par des partisans pro-gouvernementaux, après l’arrestation d’un militant des droits de l’homme . Cet avocat défendait la cause des manifestants, pour beaucoup des proches des prisonniers tués en 1996 dans une fusillade dans la prison d’Abou Slim à Tripoli. Les slogans «Benghazi réveille toi c’est le jour que tu attendais», le sang des martyrs n’est pas versé en vain», ou encore «le peuple veut faire tomber la corruption» ont fusé. Ces heurts interviennent à la veille de la «journée de colère» libyenne prévue jeudi, et relayée sur Facebook.

A Bahreïn, deux personnes sont mortes depuis lundi lors de la dispersion de manifestations antigouvernementales. Plus de deux mille personnes ont pris part mercredi aux obsèques de l’une des victimes, scandant pour certains «le peuple veut la chute du régime». Dans la capitale de Manama, des centaines de manifestants ont passé la nuit dans des dizaines de tentes érigées sur la place de la Perle, rebaptisée par les manifestants «Place Tahrir» (Libération), à l’instar de celle du Caire , épicentre du soulèvement contre Hosni Moubarak.

A la suite de ces deux décès, le ministre bahreïni de l’Intérieur s’est excusé et a annoncé l’arrestation des responsables présumés de leur mort au sein des forces de sécurité. Mardi après-midi, le roi avait également fait profil bas pour tenter de calmer les esprits. Dans un discours au ton conciliant, le monarque de ce petit royaume du Golfe gouverné par une dynastie sunnite, alors que 70% de la population est chiite a promis la création d’une commission d’enquête. «Les réformes se poursuivent à Bahreïn et ne s’arrêteront pas», a-t-il martelé.

Forte répression en Iran…

Suite et source: http://tinyurl.com/5t9mx7g