Francaisdefrance's Blog

30/03/2011

Lettre ouverte à Monseigneur Louis Sankalé, Evêque de Nice, à propos de l’apéro porchetta-rosé.

Chapeau bas, Me Lambert.

FDF

.





Lettre ouverte de Me Henri-Charles Lambert, avocat au barreau de Nice.

A Son Excellence Monseigneur Louis SANKALE
Evêque de Nice

Monseigneur,

J’avoue m’être frotté les yeux à la lecture du communiqué que vous avez adressé le 3 mars dernier à la presse et fait afficher dans la cathédrale Sainte-Réparate, par lequel vous dénoncez comme « une honteuse initiative » l’organisation d’un « apéro porchetta rosé » par une association « Nissa Rebela », un jour « dédié à la prière par les croyants musulmans ».

Je n’ai pas les renseignements ou les sources dont vous semblez disposer sur le caractère « d’ultra droite » de cette association ni sur le fait qu’un certain nombre de ses membres seraient catholiques.

Je n’ai eu connaissance que de la volonté des intéressés de protester contre l’appropriation de la voie publique pour la pratique du culte musulman, laquelle se trouve d’ailleurs jouxter le chevet de la Basilique Notre Dame.

C’est ce qui a motivé « la condamnation sans appel » que votre autorité épiscopale se rappelle soudainement pouvoir fulminer.

J’ai donc eu la curiosité de rechercher dans les derniers mois -et sans remonter à votre intronisation comme Evêque de Nice en mars 2005- si une pareille intervention avait connu un précédent.

***

Le 5 février 2010 à Kahta (Turquie) le corps d’une jeune-fille de seize ans a été découvert. Elle avait été enterrée vivante pour manquement à la « culture islamique de l’honneur » (sic).
(elle parlait en effet à des garçons)
Réaction de l’Evêque de Nice : aucune

Le 3 juin 2010, toujours en Turquie, votre frère dans l’épiscopat, Monseigneur Luigi PADOVESE est égorgé aux cris de « Allahou akbar ».
Réaction de l’Evêque de Nice : aucune

Le 31 octobre 2010, 53 chrétiens dont 2 prêtres meurent dans un attentat à la cathédrale Sayidat al Najat à Bagdad.
Réaction de l’Evêque de Nice : aucune

Le 8 novembre 2010, Asia Bibi, paysanne pakistanaise qui avait le tort d’être chrétienne, est condamnée à mort par pendaison pour « blasphème envers le Prophète » (elle avait comparé Jésus à Mahomet ou l’inverse).
Réaction de l’Evêque de Nice : aucune

A Noël, 38 chrétiens sont massacrés dans les villes de Jos et Maiduguri au Nigéria, d’autres sur l’île de Jolo aux Philippines, d’autres encore en Indonésie, toujours par des musulmans.
Réaction de l’Evêque de Nice : aucune

Le 1er janvier 2011, un attentat fait 21 morts parmi les fidèles de l’église copte Al Kissidine à Alexandrie (Egypte).
Réaction de l’Evêque de Nice : aucune

Le 4 janvier 2011, le gouverneur du Penjab (Pakistan) est tué pour avoir pris la défense d’une chrétienne condamnée pour avoir « insulté » le Prophète.
Réaction de l’Evêque de Nice : aucune

Le 2 mars 2011, soit la veille de votre communiqué, le ministre catholique du Pakistan, Shabbaz Bhatti (photo), est à son tour assassiné, motif pris de son opposition à la peine de mort pour blasphème.
Réaction de l’Evêque de Nice : aucune

Le 5 mars 2011, 4000 musulmans incendient les églises de Sainte Mina et Saint Georges (à 30 kms du Caire) au motif qu’une jeune femme, musulmane, aurait une liaison avec un copte.
Réaction de l’Evêque de Nice : aucune

J’arrête là le recensement non exhaustif de toutes les occasions qui vous étaient données d’affirmer votre position d’Evêque catholique au titre de ce « vivre ensemble » que vous placez vous-même sous l’invocation de « l’unité de tout le genre humain » (Lumen gentium § 1) mais qui s’arrête manifestement aux portes de votre diocèse.

***

A défaut donc de manifester une sollicitude universelle, vous pouviez au moins faire part de votre désapprobation lorsque le 8 décembre dernier, à quelques mètres de votre cathèdre, une procession de fidèles catholiques niçois a été insultée aux cris de « Allahou akbar », les chants à l’Immaculée Conception étant couverts par les youyous et les blasphèmes de ceux avec qui vous souhaitez un « vivre ensemble » non réciproque.

Vous n’avez vu là ni « discrimination » ni « vexation » puisqu’une fois de plus, votre silence religieusement correct a dû servir de réconfort à ceux dont vous avez la charge pastorale.

Cette abstention ne fait jamais qu’ajouter, comme dans tant d’autres circonstances (ex : le mutisme de la quasi-totalité de l’épiscopat français lors de la légalisation de l’avortement) à la tradition bien établie dans l’Eglise gallicane du « flumini obsequi ».

***

Pourtant vous venez de démontrer que vous pouvez manifester une indignation.

La place n’est pas ici de disserter sur le sophisme consistant à vous prévaloir de la déclaration Nostra Aetate, en oubliant opportunément Dignitatis Humanae sur la liberté religieuse et le décret Ad Gentes sur l’activité missionnaire de l’Eglise.

En revanche vos études d’islamologie doivent être bien lointaines si vous n’avez pas souvenir de ce que dit le Coran :

« Quand vous rencontrez des infidèles, tuez-les jusqu’à en faire un grand carnage et serrez fort les entraves des captifs » (chapitre 47, 4)

Je vous recommande aussi de consulter l’index publié par l’ONG « PORTES OUVERTES » pour constater que sur les huit pays classés en tête de la persécution des chrétiens, sept pays à majorité musulmane, ne laissent ravir la première place que par … la Corée du Nord.

Dans le monde entier, l’Islam est une force d’oppression et les chrétiens sont persécutés sous les formes les plus diverses, de l’expulsion des prêtres catholiques comme au Maroc, de l’interdiction du culte comme en Arabie Saoudite, de la peine de mort et de l’assassinat comme au Pakistan, en Indonésie, aux Philippines, etc.

Mais ce que vous dénoncez en usant de vos fonctions, ce n’est pas l’assassin ni le persécuteur, mais ceux qui se lèvent pour défendre, les uns leur foi, les autres leur civilisation et à tout le moins leur mode de vie.

Adepte, sauf erreur de ma part, du principe de laïcité et de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, qui vous fait juge de la liberté d’expression politique de l’association sur laquelle vous appelez la sanction des autorités civiles ?

Qui vous a établi comme procureur pour réclamer « des représentants de l’Etat et des élus, l’application de l’esprit (sic) et de la loi de la République » ?

S’il y a une « initiative honteuse », Monseigneur, c’est votre communiqué.

***

Je n’aurais pas la prétention d’ajouter ma prière à celle que le Christ a déjà adressée à son Père sur la croix, lorsqu’Il a embrassé dans sa supplication l’innombrable cohorte de ceux « qui ne savent pas ce qu’ils font ».

Je vous serais reconnaissant en revanche de prier pour le simple fidèle que la contribution que vous croyez devoir apporter, en tant qu’Evêque de Nice, à l’islamisation galopante, conduit et contraint à admonester son pasteur.

A Nice, le 17 mars 2011

Henri-Charles LAMBERT

Source: http://fr.novopress.info/

04/11/2010

Islamisation galopante à Londres…

Est une vision de toutes les capitales européennes très bientôt? J’ose espérer que non; mais pour ça, il faut que la Résistance se tienne la main et agisse. On ne peut plus se permettre de se battre chacun dans son coin…

FDF

.

Ne vous inquiétez pas pour le cochon. C’en n’est pas un. C’est un chrétien…

Londres en voie d’islamisation


Islamisation galopante, port de la burqa, homophobie, tribunaux islamiques, piscines pour musulmans seulement, noms des rues en bengali, prédicateurs islamistes ennemis de la démocratie et de la laïcité, prêtres tabassés dans leur église, temple sikh incendié, britanniques de souche qui déménagent ailleurs… Décidément, à « Tower Hamlets », islam ne rime pas avec bonne nouvelle. Face à la passivité des autorités britanniques couplé de leur politique de l’autruche, de plus en plus de citoyens britanniques de tous horizons, se regroupent pour crier leur inquiétude face à l’avenir de leur pays et leur désir de défendre leurs valeurs et leur mode de vie.

Reportage diffusé le 26 septembre 2010 sur la chaîne M6 (http://www.m6.fr/) sur le thème l’islam à Londres.
Bande sonore en français, sous-titrage en anglais. Sous lavidéo, texte en français et anglais.

Version française English Version
Tower Hamlets est en proie à une islamisation galopante
À quelques pas du poumon économique du Royaume-Uni, il existe une autre bombe à retardement : « Tower Hamlets ».
Tower Hamlets is about to islamize totally
Close to « the city » in London, a time bomb is sleeping… « Tower Hamlets ».
Un quartier sinistré. Ici vit une majorité de musulmans en provenance du Bangladesh, avec un taux de chômage de 12%, un des plus élevés au Royaume-Uni. Tower Hamlets is a poor quarter. Here lives a majority of muslims from Bangladesh. Unemployment has reached 12%, one of the highest rate in the UK.
Et surtout depuis quelques années, Tower Hamlets est en proie à une islamisation galopante. Tower Hamlets is about to islamize totally.
Les noms des rues sont en bengali. Les boutiques sont aux couleurs de l’islam et les niqabs ont envahi l’espace public. The names of the streets are written in Bengali. Shops with the islam colors and niqab clothes are invading the streets.
Piscine publique pour musulmans seulement
Les autres communautés ne sont plus les bienvenues. Comme en témoigne en caméra cachée dans une piscine publique.
Municipal pool for muslims only
Others communities are not « welcome » anymore. We took an hidden camera and we went to the local swimming pool.
Ici, deux règles :
– Séparation des sexes
– Maillot de bain islamiquement correct
In this place, two rules :
– Separation of men and women
– Dress in islamic swimsuit
Portier : « C’est la première fois que vous venez ici? » Doorman : « Is it your first time here? »
Journaliste : « Oui… on peut entrer? Je ne suis pas musulman mais mon ami l’est ». Journalist : « Yes, I’m not muslim but my friend is. Can we enter? »
Portier : « Bon ça ira. Mais vous devez être couvert de là jusque là. » Doorman : « OK but you must be covered from here to here »
Journaliste : « Comment cela, mais moi j’ai un maillot de bain normal! » Journalist : « Heu… but I have a normal swimsuit, what does that mean? »
Portier : « Alors vous n’avez pas le droit de nager ici. Les hommes doivent être couverts du haut du nombril jusqu’au bas du genou. » Doorman : « So you can’t swim here; men must wear islamic swimsuit »
Nous avons malgré tout le droit de visiter les lieux (journaliste) We ask to visit the pool (journalist)
L’homme tente de justifier son étrange sélection à l’entrée`. The man doorman tries to justify his selection at the entrance of the municipal pool.
Portier : « Les non-musulmans peuvent aller dans d’autres piscines; c’est pour cela que nous imposons des règles très strictes » Doorman : « Non-Muslims can go to other pools, that’s why we impose strict rules here ».
Journaliste : « Vous voulez que ce soit entièrement réservé aux musulmans? » Journalist : « You want an only-muslim pool? »
Portier : « Oui! » Doorman : « Yes! »
Et pourtant, il s’agit bien d’une piscine municipale, légalement ouverte à tous. It’s a municipal pool, supposed to be opened for everyone (journalist commentary)
Les islamistes multiplient les actions violentes
Plus grave, à « Tower Hamlets », les islamistes multiplient les actions violentes.
Islamists multiply violent acts
Worse, in Tower Hamlets, islamists multiply violent acts.
Au printemps 2009, le temple sikh est incendié. Spring 2009, sikh temple is burned.
Puis deux prêtres sont battus dans leur Église, à quelques mois d’intervalle. Two priests are beaten inside their churches.
Augmentation des agressions homophones
Et les agressions homophones ont augmenté de 200% entre 2009 eet 2010.
Aggressions against gay people have increased
Aggressions against gay people have increased of 200% between 2009-2010.
Aujourd’hui, certains citoyens expriment leur désespoir, comme James, 33 ans. Today, some citizens express their despair like James, 33 year old.
Il accepte de témoigner, mais par peur de représailles, il ne veut pas que nous filmions son domicile. He agrees to speak but does not want to show where he lives, for fear of reprisals.
James : « Là nous sommes dans un coin très dangereux. » James : « Here, it’s a dangerous place. »
James : « Je ne mets jamais les pieds ici; ça me rend très nerveux. » James : « I don’t come here anymore. It makes me anxious. »
James : « C’est là que je me suis fait agressé, et je ne suis pas le seul. » James : « This is where I’ve been attacked and I’m not the only one. »
James : « Vous voyez il y a un gang là-bas. On se tire d’ici, c’est devenu trop épeurant. » James : « Look over there, there’s a gang. Let’s get out, it’s scary. »
James : « On descendait la rue Colombia avec un ami quand 3 jeunes nous sont tombés dessus… » James : « We were on Colombia road when 3 teanagers came to us… »
James : « Ils nous ont dit : vous êtes pédés? » James : « Asked us, are you gays? »
James : « Moi j’ai voulu courir vers la maison, mais mon ami a essayé de parlementer avec eux. » James : « I wanted to run away but my friend tried to talk to them. »
James : « En fait c’était un piège : une vingtaine ou une trentaine de jeunes ont déboulé et ils se sont tous jetés sur lui. » James : « It was an ambush, 20 or 30 young men arrived and they beated him. »
James : « Pendant que les uns le frappaient par devant, les autres se relayaient pour le frapper par derrière. Et le cognaient au visage. » James : « They beated him on the face and his back. »
James : « On a réussi à s’échapper mais ils nous ont poursuivi jusqu’à la maison. » James : « We escaped but they followed us to our home. »
James : « La police a fini par venir, mais ils nous ont dit qu’ils ne pouvaient rien faire. Ils ne pouvaient pas ou ne voulaient pas intervenir. » James : « At last, police arrived but they said ‘We can’t help you’. They couldn’t or wouldn’t intervene, I don’t know. »
Depuis, James a préféré quitter le quartier. Since this agression, James left this area.
Mais pour les extrémistes, la première cible demeure les musulmans eux-mêmes. But for extremists, their first target is their own muslim people.
À Londres, ils sont 600,000. La majorité d’entre eux sont intégrés. In London, they’re about 600,000. The majority is integrated.
Mais il existe un véritable système islamique parallèle; un système en marge de la société britannique. But there’s a parallel justice sytem; an islamist system out of the English society.
Tribunal de la charia en plein cœur de Londres
Comme ce tribunal de la charia installé en plein cœur de la ville. Un tribunal officieux, sans aucun statut légal.
Sharia court in London
Such this sharia court, unofficial court with illegal statute.
Ici la loi d’allah prévaut sur celle de la Couronne. Here, allah laws take over men Crown Law.
Cette femme d’origine pakistanaise consulte l’imam afin d’obtenir un divorce. This pakistani woman is asking the imam for a divorce.
Menacée par son mari, elle vit avec ses trois enfants dans un refuge et témoigne à visage masquée. Threatened by her husband, she now lives in a refuge with her 3 children.
Imam : « Alors, dites-moi quel est le problème entre vous ». Imam : « So, tell me what’s the problem with your husband »
Imam : « C’est une question de comportement, d’attitude? » Imam : « Is it a problem of behavior, attitude? »
Imam : « Tout. Il aimait me frapper » Woman : « Everything. he’s freak, he likes hitting me! »
Imam : « Comment ça… il vous a frappé? » Imam : « Did he hit you? »
Femme : « Oui » Woman : « Yes »
Imam : « Une fois? » Imam : « Once? »
Femme : « Deux fois » Woman : « Twice »
Imam : « Deux fois? Où cela? Au visage? » Imam : « Where? On the face? »
Femme : « Sur tout le corps, avec un bâton de baseball ». Woman : « Everywhere on my body, with a baseball bat »
Imam : « Vous avez dû faire quelque chose pour mériter cela… » Imam : « You probably did something wrong to deserve this… »
Femme : « Mais je ne lui avais pas préparé le plat qu’il voulait manger… est-ce une grosse faute cela? J’étais enceinte de 7 mois. J’avais un bébé de 9 mois dans les bras. » Woman : « I only prepared the wrong meal. Is it a big mistake? I was pregnant, with a baby in my arms. »
Pour un homme, divorcer est très simple : il suffit qu’il dise trois fois à sa femme « Je te répudie ». For a man, it’s very easy to divorce. He just hast to say 3 times to his wife : « I repudiate You »
Mais pour l’épouse, la procédure est très compliquée. Cette mère de famille attend l’accord de l’imam depuis un an et demi car il la considère comme une mauvaise musulmane. But for a wife, it’s very complicated. She needs the imam agreement. This woman is still waiting after 1 year and a half.
Imam : « Mais s’il vous frappait c’est parce qu’il vous considérait aussi comme une mauvaise musulmane… » Imam : « If he hit you it’s probably because you’re a bad muslim… »
Femme : « Non, il ne m’a jamais reproché cela! » Woman : « No, he has never blamed me for this! »
Imam : « Bon de toute façon, c’est à nous de décider maintenant. Nous verrons si nous vous accordons le divorce ou pas. Vous pouvez partir maintenant. » Imam : « I will decide if I give my agreement or not… You can leave now »
Après le départ de l’imam, cette jeune femme se confie à nous. Later, this mother will talk to us.
Femme : « Pour eux, il y a que les hommes qui comptent. Même si le coran donne une place aux femmes, les juges ne lisent pas entre les lignes. Ils ne retiennent que ce qui les arrange. » Woman : « It’s a man’s world, even if the koran mentions the woman, they don’t care, they don’t read it ».
Journaliste : « Oui ils l’interprètent à leur avantage. » Journalist : « They interpret the koran as they want… »
Femme : « Oui. Nous on a qu’un droit : se taire. » Woman : « Yes, our only right is to shut up »
Un système islamiste parallèle
Comment les britanniques ont-ils pu laisser s’installer ce système parallèle?
An islamist system
How could the British people let this islamist system settle?
Un système mis en place sous la pression de prédicateurs ultra-radicaux, comme Anjem Choudary. D’origine pakistanaise, il est la star incontestée des intégristes islamiques. An extremist islamist system with extremists religious such as Anjem Choudary, ex-pakistan, he is an extremist star.
Très médiatique, il organise des conversions à l’islam dans la rue, comme avec cet enfant de 11 ans. He organizes in the street, islam conversion, for example with this 11 year old boy.
L’organisation d’Anjem Choudary a été dissoute le 14 janvier 2010 pour incitation au terrorisme. His organization has been dismantled in January 14 2010 for incitement to terrorism.
Nous avons retrouvé sa trace. Il nous reçoit dans un lieu discret. Mais avant l’entrevue, il vérifie nos identités. We found him in a secret place, but before the interview, he checked our ID.
Choudary : « Que ça vous plaise ou non, le leader des musulmans est Osama Bin Laden » Choudary : « Whatever you like it or not, our leader is Osama Bin Laden »
Choudary : « Il finira par triompher. Nous remporterons la victoire et nous imposerons la charia au Royaume-Uni et en France. » Choudary : « We will win and will impose the sharia in UK and France. »
Choudary : « Vous verrez un jour… le drapeau de l’islam flottera sur l’assemblée nationale française. » Choudary : « You will see it… on day, the islam flag will be on the french assembly. »
Choudary : « Et ici, le premier ministre et même la reine deviendront musulmans. Toute la planète sera musulmane. Ce sera le règne de la charia. » Choudary : « And here, the queen and the prime minister will become muslim. The planet will become muslim and the sharia law will rule the world »
Journaliste : « Et vous pensez vraiment que la reine Élisabeth va porter le niqab? » Journalist : « Do you really think that the queen Elizabeth will wear the niqab? »
Choudary : « Si Dieu le veut… Buckingham fera une très belle mosquée. » Choudary : « If it’s God will… Buckingham will be a beautiful mosque »
Malgré la pression apparente des autorités, pour Anjem Choudary les affaires continuent… Despite the government pressure, his business continues…
Pour preuve, il nous conduit dans son école de la charia. Elle est située en plein cœur de Londres. Et c’est là qu’il forme des jeunes à l’islam radical. He still has an islamist school, in inner London. He teaches the sharia law.
Choudary : « Ted et Frank vont me filmer. » Choudary : « Ted and Frank are going to film me »
Choudary: « Ils ne cherchent pas à prendre des images de vous pour les donner à la police… Ne vous inquiétez pas. » Choudary : « They will not bring their video to the police… don’t worry »
« Les cours d’Anjem Choudary sont filmés et diffusés partout sur Internet. His courses are broadcasted on the Internet.
Choudary : « La seule loi, c’est celle d’Allah » Choudary : « The only law is the allah law »
Choudary : « C’est pourquoi les musulmans n’ont pas le droit d’aller voter » Choudray : « That’s why muslims must not vote »
Choudary : « La démocratie, c’est l’ennemi de Dieu, parce qu’elle veut donner aux hommes le pouvoir qui n’appartient qu’à lui. » Choudary : « Democracy is the ennemy of Allah because it gives the power to men and not to Allah »
Choudary : « Pour la justice, c’est simple. Il faut couper la main des voleurs. Il faut lapider les femmes adultères et tuer tous ceux qui renient Allah. » Choudary : « Sharia justice wants you to cut the hands of the thiefs. We must stone adultery women and kill those who repudiate Allah ».
À partir de Londres, son réseau d’influence s’étend sur toute l’Europe et même au-delà. From London, his influence is diffused in Europe and even in the USA
Choudary : « Excusez-moi, je dois faire une déclaration par téléphone. » Choudary : « Sorry, I must do a statement by phone »
Sa déclaration est transmise par haut-parleurs à New-York dans une manifestation intégriste. His statement is broadcasted in New York during an islamist demonstration.
Choudary : « Quel que soit l’endroit où ils se trouvent, tous les musulmans ont l’obligation de participer au Jihad. » Choudary : « muslims, it’s an obligation to participate to the jihad wherever you are! »
Choudary : « Le prophète Mahomet, la paix soit sur lui, a dit que le jour du jugement dernier ne viendra que lorsque nous aurons conquis Rome » Choudary : « The prophet Muhammad said that the judgment day will come only when we will conquer Rome »
Choudary : « Ce jour-là ne viendra que lorsque la Maison Blanche sera à nous. » Choudary : « This day will happen only when the White House will be ours ».
Les propos d’Anjem Choudary sont clairs. Il s’agit d’un appel contre l’Occident et ses valeurs. His statement is clear. He wants a war against the West and he wants to destroy occidental way of life.
Et les autorités laissent faire au nom de la liberté d’expression. English government don’t say a word… in the name of freedom of speach.
Mais face à cette passivité, plusieurs britanniques tentent de réagir Against the passivity of the British government, many Brits try to react
Depuis un an, ils ont une organisation, l' »English Defence League (EDL) » – La ligue de défense anglaise. Since one year, they have an organization : English Defence League (EDL)
Elle compte des milliers de sympathisants. Son but, mener des actions « coup de poing » aux quatre coins du pays. This league has now thousands of members and they want to wake up England.
Le premier mai dernier, ils sont à Eastbury, à quelques kilomètres de Londres. May 1st, they were in Eastbury, a few kilometers from London.
« On vient ici pour défendre notre pays. Si on ne fait rien aujourd’hui, après il sera trop tard. » « We’re here to defend our country. If we don’t act today, tomorrow it will be too late. »
« Je veux que l’Angleterre reste telle qu’est, une terre de liberté. » « I want England to remain as it is, a land of liberty. »
« Le gouvernement britannique ne fait rien contre les intégristes islamiques. Ils sont libres de répandre la haine dans nos villes. » « British government do nothing about the islamist question in England. Islamist are free to introduce hatred in our cities »
« Ils enseignent la haine du Juif, de l’homosexuel. Ils méprisent les femmes. Ils veulent tous nous faire sauter. » « They teach the hate of jews, women, gays, non-muslim, they want to destroy all of us »
Laïcs, holligans, homosexuels, ou encore membres de la droite extrême, ce sont des groupes qu’à priori tout oppose, mais dans l’English Defence League, ils s’unissent contre l’intégrisme islamique. Lay people, jews, gays and member of the extremist right, they are different people but they join their forces against the islamisation of England.
« On ne peut même plus afficher une publicité pour du parfum avec une femme un peu déshabillée, les islamistes l’arrachent tout de suite. » « We can’t even publish an advertisement for perfume with a woman a little bit undressed »
« Et si on a le malheur de se plaindre, on se fait traiter de raciste ». « If we complain, they say that we’re racist »
La police tente d’encadrer la manifestation, mais ils sont bientôt des milliers à envahir les rues, et au bout de quelques heures, le rassemblement dégénère. The police tries to manage the demonstration, but there will be soon thousands people in the streets.
After a few hours, the demonstration degenerate.
Les manifestants laissent éclater leur colère contre les autorités. Demonstrators express their anger against the authorities.
Douze personnes seront arrêtées. Twelve people will be arrested.
Les britanniques pourront-ils éviter le clash des civilisations? Londres pourra-t-elle rester la fameuse capitale des excentriques? Will England avoid the clash of civilizations? Could London remains the capital of eccentrics?
source : pointsdereperes.com
Merci à JLB…