Francaisdefrance's Blog

28/02/2011

Martine Aubry ouverte à un ” islam tolérant “…

 

Il faudrait faire comprendre à cette dame que les mots « islam » et « tolérant » sont antinomiques. Elle n’a pas du lire le coran, Martine Aubry. Je croyais pourtant que c’était son livre de chevet…

FDF

.

Je suis dans une ville où il y a beaucoup de musulmans. Il y a la place en France pour un islam ouvert, tolérant et, j’allais dire laïque, au sens où il respecte les valeurs de la République, notre socle commun “…

Martine Aubry, maire de Lille ( Nord ) et patronne du PS…

02/11/2010

VOILA LE VRAI VISAGE DE L’ISLAM TOLERANT !!!!

Alors que la France se couvre de mosquées, avec l’aide complaisante de la puissance publique, prête à toutes les compromissions dans l’espoir de s’attirer les bonnes grâces de l’électorat musulman:

Voici la réponse de l’Islam(isme) au synode de Rome, organisé par Benoît XVI pour attirer l’attention sur les menaces qui pèsent sur le Christianisme oriental.

Il s’agit, trés clairement, d’une déclaration de guerre. Sarkozy a déja annoncé la réduction du contingent Français en Afghanistan à partir de 2011, cédant une fois de plus au chantage.

Souvenez-vous: C’est déjà un jour de Toussaint que le FLN déclancha la guerre d’Algérie, par le meurtre de deux jeunes instituteurs…

Où allons-nous?


Prise d’otages meurtrière dans une église de Bagdad


Un groupe d’Al-Qaïda a attaqué dimanche soir la cathédrale syriaque catholique, en plein cœur de la capitale irakienne. L’opération s’est soldée par la mort de 52 personnes, 67 autres ont été blessées.

C’est l’une des plus meurtrières attaques commises contre les chrétiens en Irak. La prise d’otages a été revendiquée par un groupe de la mouvance d’Al-Qaïda qui a donné un ultimatum de 48 heures à l’Eglise copte d’Egypte pour libérer des musulmanes «emprisonnées dans des monastères» de ce pays. Une centaine de fidèles se trouvaient dans l’église au moment de l’attaque. Cinquante-deux policiers et otages ont péri dans l’assaut lancé par les forces de l’ordre, selon l’agence Reuters. L’opération a fait également 67 blessés. Ce bilan ne prend pas en compte les insurgés tués.

Selon l’évêque chaldéen de Bagdad, Shlimoune Wardouni, deux prêtres de la cathédrale Sayidat al-Najat (Notre-Dame du Perpétuel secours), dans le quartier de Karrada, ont été tués et un troisième a reçu une balle dans les reins. «C’est un immense sentiment de tristesse qui m’envahit. Que peut-on dire? C’est inhumain. Même les animaux ne se comportent pas ainsi entre eux», a-t-il déclaré.

Des murs maculés de sang

Le déroulé des opérations reste flou. «Des hommes, portant des habits militaires, ont pénétré dans l’église avec leurs armes et ont immédiatement tué un prêtre. Je me suis réfugié dans une petite salle où se trouvaient quatre autres fidèles», a raconté un otage, âgé de 18 ans, qui n’a pas voulu donner son nom. «Peu après, deux des hommes armés sont entrés dans la pièce, ont tiré en l’air et sur le sol, blessant trois personnes, puis nous ont poussés dans la nef. Il y a eu ensuite des échanges de tirs et nous avons entendu des bruits d’explosions. Des vitres sont tombées sur les gens», a-t-il ajouté.

Les forces de sécurité irakiennes ont donné l’assaut vers 21h (20h à Paris), avec les troupes américaines, qui malgré la fin de leur mission de combat fin août, peuvent toujours utiliser la force, si elles sont attaquées ou si l’Irak sollicite leur aide.

La cathédrale ressemble à un champ de bataille. Le sol et les murs sont maculés de sang et criblés de balles. Des morceaux de chair sont visibles dans ce lieu saint. Les pupitres sont détruits ou renversés, et il y a partout du verre brisé. Pour le père Yousif Thomas Mirkis, responsable de l’ordre des Dominicains, «l’opération a été préparée de longue date, au vu des armes et des munitions qui ont été retrouvées dans la cathédrale. Cela prend du temps pour les introduire».

Le vicaire épiscopal des syriaques catholiques, Mgr Pios Kasha, qui s’est rendu dans la cathédrale dévastée, a déploré «un vrai carnage».

«Ce qui est certain, c’est que les membres de ma communauté vont tous quitter l’Irak», a-t-il dit. «C’est une situation très triste qui confirme la situation difficile dans laquelle vivent les chrétiens dans ce pays», a affirmé le porte-parole du Vatican Federico Lombardi.

Le 12 octobre, lors du synode sur le Moyen-Orient au Vatican, l’archevêque de Kirkouk (nord) s’était inquiété de l’ «exode mortel» des chrétiens d’Irak, affirmant que ceux-ci veulent «vivre en paix et en liberté au lieu de survivre».

Selon les chiffres de l’Eglise, les catholiques en Irak sont passés de 2,89% de la population en 1980 (378.000) à 0,94% en 2008 (301.000).

Et si les Chrétiens en faisaient autant partout dans le monde ?

Que dirait la communauté musulmane ?

Que dirait la communauté internationale ?

SI VOUS VOUS SENTEZ CONCERNE 

FAITES CIRCULER

Source: lefigaro.fr


17/09/2010

« L’islam tolérant »… Encore une comme ça et je me convertis…

Si l’islam était tolérant, ça se saurait. En revanche, des intolérances de l’islam, des preuves nous en arrivent tous les jours…

FDF

.

17 09 2010

L’Islam Tolérant ? Personne ne croit plus à ces fadaises !

Par Pat Candell

http://www.juif.org/go-blogs-27363.php

Traduction sur la vidéo par Aschkel.

Il semble bien que le projet de mosquée à Ground Zero a réussi a diviser l’Amérique en deux. Même le président a une opinion. Enfin… En quelque sorte… L’histoire de cette mosquée a désormais fait le tour du monde. Et tout le monde attend la suite. Nous savons tous que si l’Islam arrive à se sortir d’un coup comme celui-là aux États-Unis, il pourra tout se permettre.

Les gens continuent de présenter l’affaire comme un problème de liberté religieuse. Mais il y a une différence entre pratiquer sa religion — ce que tout le monde a le droit de faire — et jeter sa religion au visage de l’autre, en geste de triomphe politique. Ce qui est bien le cas ici.

J’aimerais bien savoir la gravité qu’une insulte doit avoir pour ne plus être protégée par le 1er amendement de la Constitution Américaine. Après tout, le 2ème amendement de la Constitution donne le droit aux Américains de porter des armes. Mais il faut tout de même un permis pour se balader avec un flingue, et tout le monde ne peut pas en obtenir un, malgré le 2ème amendement.

Je me demande aussi si le soutien inaltérable au projet de Bloomberg, le maire de New-York, n’est pas moins lié à son souci des libertés religieuses qu’à ses intérêts financiers à Doubai, où sa société tente de s’implanter comme l’un des plus gros pourvoyeurs de services financiers « charia’h-compatibles » au Moyen-Orient. Peut-être faudrait-il lui demander…

Les commentateurs libéraux (i.e. la gauche américaine) n’arrêtent pas de nous répéter qu’il ne s’agit pas réellement d’une mosquée, mais d’une sorte de centre communautaire, des salles de prières, et que ce n’est même pas à Ground Zero.

Une mosquée est à la fois un centre communautaire et une salle de prière. Et la mosquée de ce bâtiment occuperait les deux derniers étages (sur 13), ce qui signifie qu’elle surplomberait directement la scène de Ground Zero, et c’est pour cela que  le site a été choisi.

Quand le gouverneur de New York a proposé de trouver un autre site pour la construction de la mosquée, les promoteurs n’ont même pas voulu en discuter. Déplacer la mosquée aurait fait perdre la raison même du choix de ce site, qui est de narguer les Américains et de leur jeter le 11 septembre au visage. S’ils ne peuvent pas construire la mosquée à cet endroit, il n’y a aucune raison de la construire ailleurs…

Personne ne sait d’où vient l’argent, et personne ne veut en parler. Le promoteur était serveur dans un restaurant, il y a quelques années. Et voilà qu’aujourd’hui il investit des millions de dollars — cash — dans un immeuble de Manhattan… Les clients du restaurant ont dû lui laisser de très gros pourboires…

Quant au soi-disant imam « modéré » qui est derrière tout cela, il défend la sharia’h, il soutient le régime théocratique iranien, il refuse de condamner le terrorisme, et il refuse même de condamner l’utilisation d’enfants pour réaliser des attentats-suicide à l’explosif, et il reporte la faute du 11 septembre sur les États-Unis…

Et l’on apprend récemment que cet imam est à l’origine du discours d’Obama au Caire. Souvenez-vous … ce discours dans lequel il léchait les bottes des Musulmans et appelait cela « être un homme d’état« . Et si c’est vrai, ce n’est pas une mince influence !

Il ne faut pas s’étonner que tant d’Américains pensent qu’Obama est musulman. Car c’est le genre de chose que seul un Musulman pourrait dire. Ou un homme politique européen, bien sûr….  Je me demande s’il a aussi quelque chose à voir avec le récent discours du président à l’occasion du Ramadan, dans lequel Obama a loué l’Islam pour sa promotion de la justice, du progrès, de la tolérance, et de la dignité de tous les êtres humains. Oui, le président Obama a vraiment déclaré tout cela. Et en gardant son sérieux… Il ne faut pas s’étonner que tant d’Américains pensent qu’Obama est musulman. Car c’est le genre de chose que seul un Musulman pourrait dire. Ou un homme politique européen, bien sûr…

On sait combien le président des USA veut être populaire dans le monde musulman. J’imagine qu’il a dû se dire qu’il fallait prononcer de belles paroles, car son auditoire était rempli d’activistes musulmans, qui l’auraient sinon accusé d’islamophobie, de racisme, ce qui l’aurait obligé à suivre des cours intensifs de dialogue des civilisations et de tolérance multiculturelle… Et cela aurait été bien embarrassant pour le premier président noir.

Mais quelle que soit la personne qui a conseillé à Obama de prononcer « ces âneries politiquement correctes », elle devrait être renvoyée sur le champ. Car cela donne l’impression qu’Obama n’a aucune considération pour l’intelligence du peuple américain. Ce qui revient aussi à dire qu’il veut n’effectuer qu’un seul mandat …

Car tout le monde, absolument tout le monde, sait que l’Islam ne fait absolument RIEN en faveur de la justice, du progrès, de la tolérance, ou de la dignité de l’homme. Pour qui nous prend-il, Obama ?  Mais tout le monde, absolument tout le monde, sait que l’islam ne fait absolument RIEN en faveur de la justice, du progrès, de la tolérance, ou de la dignité de l’homme. Pour qui nous prend-il, Obama ? La pire des choses que l’on puisse faire, c’est d’exposer toutes ces notions à l’influence de l’islam. Et prétendre le contraire est simplement un mensonge éhonté.

Obama ne réalise-t-il pas que personne ne croit plus à ces foutaises… Obama a dû voir les sondages d’opinion. Il SAIT que des millions de gens, partout dans le monde occidental, ne font plus aucune confiance à cette religion, parce que de façon répétée, encore et encore, ils ont vu ses partisans exploiter nos libertés en toute mauvaise foi, comme c’est le cas à Ground Zero.

Les gens ont vu que, quand on en vient à la question de l’Islam, la tolérance et le respect sont toujours, et dans tous les cas, à sens unique.

Une religion de paix ? Certainement pas. Ce que les gens voient, et ce qu’ils ont vu depuis 20 ans, depuis l’affaire Salman Rushdie, c’est une religion d’intolérance, d’agression, de plaintes bidon montées de toutes pièces, de brutalités hystériques, qui manipule pour obtenir des droits spéciaux et des privilèges exorbitants, une religion faite de misogynie caractérisée, d’homophobie, d’antisémitisme, et de violence.

Tout dans cette religion est matière à confrontation. C’est pour cela qu’elle n’est pas la bienvenue en Occident, parce qu’elle s’est rendue elle même détestable. Quiconque s’élève contre cette religion peut s’attendre à être menacé de représailles violentes. Et c’est cela qu’Obama aurait dû déclarer aux activistes islamistes, s’il veut se donner un titre du genre « leader du monde libre« . Et il aurait aussi dû leur dire que cette mosquée de Ground Zero rend leur religion encore plus malvenue que jamais.

Construire cette mosquée est certainement l’acte le plus stupide qu’un Musulman ne pourra jamais vouloir. A moins qu’il n’agisse en toute mauvaise foi, ce qui est bien le cas ici.

Ce n’est pas une raison pour que des imbéciles agressent des Musulmans, comme cela s’est passé récemment. Car cette affaire provoque la consternation au sein des Musulmans également. Certains Musulmans — donnons leur ce crédit — se sont élevés contre le projet de mosquée, et l’ont condamné comme une provocation inutile.

Et de façon prévisible, une femme qui a agi de la sorte lors d’un meeting à New York, a reçu des menaces par téléphone. Quelle classe…!

Si rien d’autre de bon ne sort de toute cette pagaille, l’affaire aura au moins donné aux politiciens « politiquement corrects » une occasion de se dresser pour quelque chose, pour une fois. Cela à dû être une sacrée expérience pour certains… Et je suis sûr qu’ils doivent être ravis d’apprendre que ce projet va continuer, car rien — d’un point de vue légal — ne peut être fait pour l’arrêter.

Les gens derrière tout cela n’ont manifestement ni l’intelligence, ni le savoir vivre nécessaire pour retirer ce projet. Même s’ils savent également, comme nous tous, que si la situation était inversée,  si une insulte calculée comme celle-là était dirigée contre l’Islam, il n’y aurait strictement aucune chance que ce projet puisse se poursuivre, constitution ou pas.

Paix. Et vous savez que c’est vrai…

Source: http://www.nuitdorient.com/