Francaisdefrance's Blog

02/01/2012

S’adapter à l’islam ou partir…

C’est ce qu’il est donné au peuple de Belgique comme choix par un groupe de tarés islamo-intégristes que l’on bien gentiment accueilli… Sans doute ces illuminés fous d’Allah n’ont ils pas entendu parler de Résistance? Avec un grand R ?

Ils ne sont pas chez et leur provocation devient dangereuse. Alors, on fait quoi? Car ce qu’ils font en Belgique traverse les frontières de l’Europe; ainsi que celles du monde civilisé.

Et bien, on va se bouger, car ce n’est ni plus ni moins qu’une déclaration de guerre

Dernier point: c’est qui, les « racistes » ???

FDF

.

“Changeons la Belgique en un Etat Musulman”

Un groupe islamiste en Belgique intensifie une campagne de propagande et d’intimidation visant à transformer le pays en un Etat islamique.

Au cours des derniers mois, Sharia4Belgium, une organisation musulmane qui veut mettre en œuvre la charia islamique à travers la Belgique, devient de plus en plus violente dans ses appels aux autres musulmans pour renverser l’ordre démocratique dans le pays.

Le dernier opus de cette agitation islamiste se présente sous la forme d’une vidéo dans laquelle le Belge islamiste Cheikh Abou Imran déclare que le drapeau noir du Jihad islamique «bientôt flottera au-dessus de tous les palais d’Europe.”

La vidéo, du 11 décembre 2011, qui a été traduit en anglais par le Middle East Media Research Institute (MEMRI), montre Imran en tenue de camouflage militaire appelant à la destruction de l’Atomium, un monument à Bruxelles qui est le symbole national de la Belgique.

Imran dit: “Ceci est un message court au roi de Belgique et spécifiquement pour les musulmans en Belgique. C’est le drapeau [drapeau noir du djihad] qui, si Allah le veut, flottera bientôt au-dessus de ce bâtiment là-bas [Palais Royal Belge]. Là vous voyez le drapeau belge, celui des infidèles, et bientôt vous y verrez le drapeau du “il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah” au dessus de ce palais et au dessus de tous les palais d’Europe, jusqu’à ce que, si Allah le veut, nous arrivions à la Maison Blanche. Nous ne nous reposerons pas. Nous n’arrêterons pas jusqu’à ce que ce drapeau flotte au-dessus de ce bâtiment.”

La vidéo se poursuit ensuite par un autre endroit à Bruxelles, à savoir l’Atomium. Imran dit: “Nous pouvons voir aujourd’hui comment les gens prennent des photos, et comment les gens de tous les coins de Bruxelles et de toute l’Europe, viennent ici pour ce qui est appelé « le tourisme » pour prendre des photos de ce monument. Ils tiennent à ce monument. Sur le dessus, vous pouvez voir le drapeau belge. Ce monument est un symbole de la Belgique… Bientôt, la Belgique va s’écrouler. Qu’Allah les disperse de leur pays. Amen. Puis ce symbole sera inutile pour eux. “

Imran continue: «Regardez comment les gens perçoivent ce monument de Taghout (transgression), leur idole… Nous devrions détruire ces monuments ! Comment pouvons-nous démontrer que nous sommes musulmans… Nous devons nous libérer de cette idolâtrie… Nous appelons chacun à rester loin des idoles et de l’idolâtrie. L’une de ces idoles est l’Atomium ici derrière nous, avec le drapeau du gouvernement transgresseur de Belgique au-dessus de lui, un symbole du régime transgresseur, du système transgresseur des dirigeants de ce pays.

“Mais si Allah le veut, la Belgique sera bientôt libéré du polythéisme et de l’idolâtrie… Nous promettons de nettoyer la Belgique du système d’idolâtrie ainsi que des idoles elles-mêmes. Ensuite, nous allons démolir ce symbole, ce monument. Pourquoi? Nous devons nous assurer la sécurité des musulmans de Belgique et des non-musulmans dans l’État islamique qui va remplacer cette transgression. Allah le veut, plus les musulmans participeront, plus vite nous atteindrons notre objectif de libérer la Belgique de la tyrannie et de l’idolâtrie, et nous mettrons en œuvre le Tawhid [doctrine islamique] dans nos vies. Laissez-nous vivre dans un Etat islamique, dans lequel il n’y a pas d’idolâtrie, mais seulement «que de Dieu qu’Allah dont Mohammed est le prophète.”

Cette vidéo apparaît quelques jours après qu’une foule de musulmans appartenant à Sharia4Belgium ait pris d’assaut un débat à Amsterdam, entre deux groupes de musulmans libéraux. Ceux affiliés à l’écrivain canadien Irshad Manji et la députée Vert néerlandaise et marocaine Tofik Dibi.

Agitant un drapeau djihadiste, les islamistes ont crié “Allahu Akbar!” (Allah est Grand) et menaçaient de briser le cou de Manji. Ils ont alors exigé que les deux intervenants, Manji et Dibi, soient exécutés pour apostasie.

Ce débat du 8 décembre 2011 sur la façon dont les musulmans libéraux peuvent empêcher l’islam d’être détourné par des extrémistes a eu lieu salle de Baile au centre-ville d’Amsterdam, et a été parrainé par la Fondation européenne pour la démocratie (basée à Bruxelles). L’événement a repris après que la police ait arrêté plusieurs des islamistes.

Auparavant, 40 membres de Sharia4Belgium, engagés dans le “Campus Jihad” avaient perturbé un discours sur l’islam de l’auteur hollandais Benno Barnard. La conférence, intitulée «Le débat sur l’islam: Vive Dieu, vers le bas avec Allah», faisait partie d’une série d’entretiens à l’Université d’Anvers, à propos des Lumières.

En Septembre, Sharia4Belgium établissait en Belgique le premier tribunal islamique de la charia à Anvers, la deuxième plus grande ville du pays. Les dirigeants du groupe disent que cette création d’un tribunal islamique était importante pour contester “l’autorité de l’Etat comme exécuteur de la protection du droit civil garanti par la constitution belge.”

Les juges musulmans autoproclamés du tribunal islamique appliquent la loi islamique, plutôt que le système laïque belge pour résoudre les litiges impliquant des questions de mariage et de divorce, la garde des enfants et de pension alimentaire pour enfants, ainsi que toutes les questions liées à l’héritage.

Contrairement au droit civil belge, la loi islamique ne garantit pas de droits égaux pour les hommes et les femmes; les détracteurs du tribunal de la charia disent qu’il va saper les droits des femmes musulmanes dans le mariage et l’éducation. Et Sharia4Belgium d’expliquer que sa cour d’Anvers va “éventuellement étendre ses compétences et gérer les affaires criminelles.” Mais Sharia4Belgium s’attend aussi à ce que des non-musulmans se soumettent à la charia.

Une archive partielle d’une version antérieure du site Web de Sharia4Belgium comprend une menace, sous la forme d’une invitation appelant tous les Belges à se convertir à l’islam et à se soumettre à la charia ou à en subir les conséquences.”

Le texte dit: «Cela fait maintenant 86 ans depuis la chute du califat islamique. La tyrannie et la corruption dans ce pays [Belgique] ont prévalu; on passe d’un scandale à l’autre. Les crises économiques, la pédophilie, la criminalité, de l’islamophobie croissante, etc… (…) Dans le passé, nous [les musulmans] avons sauvé l’Europe de l’âge des ténèbres, nous avons maintenant l’intention de faire la même chose. Maintenant nous avons la bonne solution pour toutes les crises. Cette solution, c’est le respect de la loi divine, à savoir la charia. Nous appelons à la mettre en œuvre à travers la charia en Belgique.

“La charia est le système idéal pour l’humanité… En conséquence, nous invitons la famille royale, le parlement, toute l’aristocratie et chaque résident belge à se soumettre à la lumière de l’Islam. Sauvez-vous et sauvez vos enfants de la punition douloureuse de l’au-delà et accordez vous la vie éternelle au paradis. “

Un cache de l’image de fond montre le drapeau noir du djihad volant au-dessus du Parlement belge. Jusqu’à récemment, la page Youtube de Sharia4Belgium (qui a été fermée) a été utilisée pour inciter les musulmans à la guerre sainte. Le groupe avait posté des vidéos avec des titres tels que «le Jihad est obligatoire», «Encourager le Jihad», «duel & guérilla» et “Les vertus du martyre.”

Dans un récent débat avec Filip Dewinter, un homme politique belge d’extrême droite qui a, selon lui, “permis de sensibiliser le public aux dangers posés par l’islam radical”, Imran dit: “Il y a beaucoup de musulmans dans la politique belge, ce qui est quelque chose que je ne peux pas comprendre. Vous êtes soit un musulman, soit un démocrate, vous ne pouvez pas être les deux à la fois. Je n’ai pas d’affaire avec des infidèles. Ma mission est de servir Dieu, pas des infidèles. “

Imran a poursuivi: «Tournons la Belgique en un État islamique, nous avons assez de juges, d’universitaires et de leaders qui peuvent devenir des califes… Filip Dewinter a raison. C’est le début de l’islamisation d’Anvers et de tous les infidèles: S’adapter ou partir! “

Adapté d’un article de Soeren Kern – Stonegate Institute – JSSNews

Source:

28/11/2011

Et si on parlait signatures ???

Pour avoir pratiqué cette « chasse aux signatures », je peux affirmer que tout ce que dit Gilbert Collard est vrai… Les maires sont sous pression: un maire UMP m’a signalé en catimini que lui et tous ses collègues de même sensibilité avaient reçu des « consignes » de ne donner leur signature qu’à l’UMP exclusivement! Et pourtant, combien d’entre eux seraient prêts à favoriser Marine Le Pen !

Le respect de l’anonymat dans ces situations feraient sans doute basculer Sarkö Ier de son piédestal. De toutes façons, je pense qu’en 2012, il n’y aura pas besoin de ça…

Lamentable façon de gouverner…

FDF

.

LES CINQ CENTS

 

         

                         Et si derrière le parrainage des maires de France pour la candidature à l’élection présidentielle, il y avait des parrains qui pratiquent l’intimidation, la menace, le chantage, pour que les signatures soient données aux uns et pas aux autres ? En un mot, pour que les vieux partis, qui se partagent le pouvoir depuis des lustres, avec leurs combines faciles, comme  l’hélitreuillage électoral  de Duflot,  ne soient pas importunés par l’irruption de la démocratie spontanée dans l’élection ?

 C’est un système de terreur qui est braqué sur les maires de France. Il faut cinq cents signatures pour qu’une candidate qui est crédité de 20 % des suffrages puisse se présenter. Les signataires, dont les noms seront connus, peuvent subir des représailles politiques de toutes natures et de ce fait hésiter, craindre, ne pas signer !

 Il y a, bien sûr, des femmes et des hommes courageux, qui ne se laisseront pas impressionner, qui, même sans partager les idées, donneront leur signature, par respect pour le libre accès au concours démocratique. Mais d’autres, moins courageux, où tout simplement tenus politiquement, refuseront. C’est une entrave à l’expression du suffrage universel.

 Ce système a été mis en place pour « empêcher les candidatures fantaisistes ». Qui oserait dire que la candidature de Marine le Pen, de Christine Boutin, de Dupont- Aignan, de Philippe Poutou, ou du  représentant du CPNT, serait fantaisiste ?

 On pourrait, peut-être, le dire des « écolos dingos », mais eux, qui représentaient aux dernières présidentielles 1,57%, n’ont aucune difficulté pour obtenir les signatures !

  Cette exigence  est un verrou. Le seul moyen, pour dégager les signataires de toutes pressions, est l’anonymat. Parce que, de toutes parts, des maires honnêtes, qui souhaitent seulement que le débat démocratique ait lieu, racontent les tyrannies qu’ils subissent au jour le jour. La liberté d’engagement passe par le respect de l’anonymat. Dès l’instant où la voix d’un citoyen compte dans le fonctionnement de la démocratie, on doit le protéger des pressions, des intimidations, sinon on truque l’élection. Par la mainmise sur les signatures,  on kidnappe un candidat qui menace, on l’efface du combat ! On voit dans quel état est notre irréprochable démocratie, derrière le parrainage, les parrains !

Source: http://www.gilbertcollard-leblog.com/

 

14/10/2011

Face à l’islamisation, le Liban réagit. Leçon de courage…

Ci-après un excellent texte qui ne fait que confirmer la christianophobie qui s’étend partout dans le monde. Le Liban n’est pas épargné; mais réagit… Un exemple de résistance face à l’islamisation.

En Occident, l’invasion islamique a commencé; on voit ce que ça donne. A nous de ne pas les laisser prendre le dessus.

FDF

.

Le danger est déjà là; mais la résistance s’organise…

.

Les minorités chrétiennes d’Orient font face à une véritable entreprise d’éradication.  Elles nous donnent l’exemple du courage.
L’Occident, qui s’extasie sur « le printemps arabe » et ouvre son territoire au fanatisme conquérant, se réveillera-t-il avant qu’il ne soit trop tard?
Source: AK

30/01/2011

A quand une marche contre la francophobie ???

Alors que cette « minorité » nous prouve tous les jours sa haine de la France (qui les héberge) et des français (qui les nourrissent), les musulmans se mettent à organiser des marches contre l’islamophobie, qu’ils ont provoqué eux-même. On marche sur la tête…

FDF

.

Montfermeil : une marche contre l’islamophobie


|
 

Plus de 500 personnes ont participé hier à la marche silencieuse organisée par l’Association cultuelle et culturelle des musulmans de Montfermeil contre « l’intimidation, la provocation et l’islamophobie ». Parties du pavillon de l’avenue Jean-Jaurès qui leur sert de lieu de culte, faute de mosquée dans cette commune où les fidèles se disent traités comme s’ils étaient transparents, elles ont traversé la ville jusqu’à la mairie.

Là, le président de l’ACCM a rappelé que cette marche pacifique (FDF: Merci à eux de ne pas manifester armés…), organisée « sous la bannière de la République », était un appel « au respect élémentaire des principes fondateurs de cette République ».
Lu sur: http://www.leparisien.fr

31/10/2010

Pétition : Appel pour le soutien à Pierre-André Taguieff !


Pour signer la pétition:

http://bbpetition.org/index.php?option=com_bbpetition&view=bbsignature&layout=form&Itemid=2&lang=fr

Sur le site du CRIF, 27 octobre 2010

Nous appelons à soutenir Pierre-André Taguieff  face à la campagne d’intimidation et de diffamation qui se développe contre lui, visant à le discréditer et à le faire taire. Cette campagne, lancée le 18 octobre 2010 par une organisation pratiquant un « antiracisme » sélectif, le MRAP, totalement engagé dans la campagne BDS (« Boycott, Désinvestissement, Sanctions ») contre Israël, est d’autant plus odieuse qu’elle se fonde non pas sur un texte publié par le chercheur, mais sur une phrase de facture polémique qu’il avait lui-même supprimée de son « mur » de Facebook, en principe censé permettre à chacun de converser librement avec ses seuls « amis ». Ses discussions étaient en réalité surveillées par des professionnels de l’inquisition et de la délation travaillant au service des diffamateurs d’Israël, et attendant le « dérapage verbal ».

[Il a eu le courage de protester contre ceux qui délégitiment Israël.
On lui en fait payer le prix en le délégitimant à titre personnel.
Ceux qui discréditent Israël à tout va s’en prennent maintenant
à celui qui a mis au jour leurs stratégies dans ses ouvrages.
Pour ce faire, ils n’hésitent pas à frapper en-dessous de la ceinture
et ils rêvent de le discréditer auprès de l’organisme de recherche
pour lequel il travaille fidèlement et efficacement depuis des années.
Ne les laissons pas faire!
(Photo et commentaire ajoutés par Menahem Macina)]
 

La pointe polémique épinglée par les délateurs, si elle sollicite bien la métaphore du « serpent venimeux » (d’inspiration voltairienne -ce qui ne plaît pas à Pascal Boniface : ajout de LSO), ne relève en aucune manière de la stigmatisation d’un groupe humain. Elle exprime l’indignation sincère d’un citoyen devant les appels à la haine (« Israël assassin !) et à la discrimination (campagne BDS) lancés contre l’État juif par des personnages publics parfois estimables [[Stéphane Hessel, « estimable »? ]] et, qui, sur ce « front », semblent perdre toute mesure.

Taguieff n’a pas caché sur son « mur » de Facebook qu’il était plus qu’attristé de voir un Stéphane Hessel s’engager aux côtés d’extrémistes israélophobes qui exploitent cyniquement son prestige social. La stratégie des « antisionistes » radicaux consiste à instrumentaliser ce personnage, célébré comme une « icône » et un « militant de la paix », pour lui faire jouer le rôle d’un légitimateur des appels à la haine. Accuser en permanence Israël de « crimes de guerre » et de « crime contre l’humanité », tout en faisant les yeux doux au Hamas (avec lequel il faudrait « négocier »), n’est-ce pas là une manière de « cracher son venin » avec bonne conscience, au nom de la tolérance et des droits de l’homme ? Quoi qu’il en soit, Taguieff, en supprimant sa phrase polémique, a reconnu qu’elle était outrancière. Mais les sycophantes, dans leur acharnement à condamner le coupable de parole sacrilège, n’en ont pas tenu compte [[bien au contraire, ils y ont vu une marque de faiblesse et c’est ce qui les a déchaînés]].


Dans son communiqué, le MRAP dénonce vertueusement le « polémiste haineux » que serait le chercheur et « demande avec force que le CNRS et l’IEP condamnent sans équivoque Pierre-André Taguieff ». Cette officine restée fidèle à l’esprit stalinien de ses fondateurs ose ainsi exiger des autorités administratives de condamner le chercheur pour une phrase qu’il avait lui-même jugée malencontreuse et rapidement retirée. À la surveillance des conversations privées et à la mise au pilori s’ajoutent donc les pressions exercées sur les employeurs du « coupable », réaction pour le moins disproportionnée relevant d’une logique mise en œuvre par les régimes totalitaires : celle des sanctions et des interdictions professionnelles [[conséquence de l’étatisation de l’enseignement et de la recherche]].


Tirant les leçons de cette intrusion dans un espace supposé privé, suivie par une campagne haineuse contre sa personne, Taguieff a choisi de quitter Faceboook dans la matinée du 22 octobre 2010. [[il aurait mieux fait d’en expulser les mouchards]]. Cible privilégiée de tous les diabolisateurs d’Israël, Pierre-André Taguieff, comme d’autres esprits libres et courageux l’ont été avant lui, est pourchassé aujourd’hui par les tenants du terrorisme intellectuel mis en place par les milieux « antisionistes » en France ces dernières années.


Cette scandaleuse campagne de diffamation visant personnellement Pierre-André Taguieff s’inscrit dans le cadre de la guerre idéologique totale aujourd’hui menée contre Israël et « le sionisme », soumis à une diabolisation permanente. Au cours des années 2000, durant lesquelles il a publié cinq livres marquants sur les formes contemporaines de la judéophobie, Taguieff est devenu l’une des principales cibles de la propagande « antisioniste » due aux milieux islamistes et à diverses mouvances d’extrême gauche ayant fait de la cause palestinienne leur nouvelle cause sacrée. Mais les agitateurs israélophobes ne se sont jamais attaqués aux ouvrages de Taguieff. En propagandistes sans scrupules,  ils se sont contentés d’isoler quelques phrases glanées dans des interviews ou des discussions enregistrées qui, isolées de leurs contextes respectifs et mésinterprétées de façon malveillante, ont été indéfiniment diffusées et commentées d’une façon tendancieuse.


Aujourd’hui, les tenants d’extrême gauche du politiquement correct à la française veulent faire taire ceux qui n’entonnent pas le refrain obligatoire de la haine contre l’État juif. C’est pourquoi les réseaux « antisionistes », gauchistes ou islamistes, ont relayé la chasse aux sorcières lancée contre Taguieff. Le terrorisme intellectuel n’a pas disparu en France après la chute du système soviétique, il s’est adapté à l’esprit du temps. Ce sont moins les partis politiques que les réseaux d’influence qui l’exercent. Notamment ceux qui se sont constitués sur la base d’un engagement pro-palestinien inconditionnel et exclusif, donnant volontiers dans une violence qui, elle, ne reste pas dans les limites du symbolique. À côté des organisations pro-palestiniennes, gauchistes ou islamistes, s’est mis en place un réseau d’intellectuels et de journalistes qui se mobilise toutes les fois qu’il s’agit de mener une campagne contre Israël ou contre les personnalités s’opposant à la diabolisation de l’État juif.


Il ne faut pas laisser aux délégitimateurs d’Israël le monopole de la parole publique légitime sur le conflit israélo-palestinien. C’est pourquoi il faut manifester notre entière solidarité avec Pierre-André Taguieff.