Francaisdefrance's Blog

23/11/2011

Niqab, fraudes: les sort s’acharne sur l’homme au torchon…

Il ne devrait plus défrayer la chronique bien longtemps, le « beau » Lies… Une déferlante d’accusations lui tombent sur la tête le torchon…

FDF

.

Y’a pas à dire; j’aime bien son couvre-chef… FDF

.

Hebbadj et ses compagnes n’en ont pas fini avec la justice…

Lundi, les réquisitions du procureur à l’encontre de Lies Hebbadj ont été dévoilées. Cet épicier de Rezé, près de Nantes, devrait être poursuivi pour travail clandestin, fraude aux prestations familiales. Des soupçons pèsent également sur son épouse et trois de ses compagnes.

Polémique sur le port du voile dans les lieux publics

L’affaire, interminable, a pris racine au printemps 2010 à Nantes. Une femme, verbalisée pour port du niqab au volant, conteste le PV. Son compagnon, islamiste proclamé, épicier à Rezé, s’insurge, fait mousser sa protestation.

Au lieu de calmer le jeu, le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, brandit des accusations de polygamie. On est en plein débat sur le port du voile dans les lieux publics. Le ministre envisage même la possibilité de déchoir Hebbadj de sa nationalité.

Travail clandestin et fraude ?

Ce lundi 21 novembre, les charges retenues par le procureur à l’encontre de Lies Hebbadj, 36 ans, ont été dévoilées. Si le juge d’instruction décide de poursuivre, le commerçant devra répondre de travail clandestin. Et s’expliquer sur l’absence de déclaration annuelle de salaire, défaut de déclaration préalable d’embauche, emploi d’un étranger en situation irrégulière… Il sera aussi jugé pour complicité de fraude aux allocations familiales pour 90 000 €.

Deux de ses compagnes auraient perçu des allocations en dissimulant une vie maritale. Pour le procureur, elles « vivent dans une polygamie de fait avec Lies Hebbadj ». D’autres soupçons du même ordre pèsent sur son épouse et sa quatrième compagne. « Ce ne sont que des réquisitions, estime Cécile De Oliveira, son avocate. Sa culpabilité sera ou non fixée par l’audience du tribunal correctionnel. »

Lundi, au même moment, deux compagnes de Lies Hebbadj ont été condamnées à 140 € d’amende pour s’être rendues à l’école vêtues du niqab. Une infraction réprimée par la loi du 11 octobre 2010. Venues voilées, elles ont été refoulées de la salle d’audience.

Source: Zenri via http://www.ouest-france.fr/

14/04/2011

La charia devrait remplacer la loi en France…

Excellent billet piqué à Christine Tasin…

FDF

.

De gré ou de force, pour complaire aux musulmans et à une certaine journaliste anglaise…

 

Nous avions déjà attiré votre attention sur les délires de Forsane Alizza à Limoges et dans le 93, mais c’est une goutte d’eau par rapport à l’océan de protestations et de menaces qui viennent de toutes parts depuis la mise en application de l’interdiction du niqab et de la burka dans notre pays.

Bien sûr, les musulmans intégristes s’en donnent à coeur joie, appelant à l’aide les Frères musulmans et Al Qaïda pour châtier notre pays de mécréants de vouloir conserver aux femmes leur dignité, à grand renfort de bombes et autres joyeusetés propres à encourager la démocratie et l’écoute de l’autre…

Bien sûr les défenseurs des droits de l’homme, avec la gôche, (le PS a refusé de voter la loi, rappelons-le) y vont de leurs petits couplets, fustigeant le grand méchant loup Sarkozy et les affreux laïcards qui osent  non seulement libérer 2000 femmes de leur prison ambulante mais refusent que Paris ne soit pas Kaboul…

Bien sûr les pays anglo-saxons, qui sont dans une crise terrible à cause du multiculturalisme et de son échec, ne supportent pas que tous les pays ne soient pas dans la même panade que la leur et pointent du doigt cette France qui résiste encore aux sirènes islamiques…

Mais le pompon, c’est cette journaliste anglaise, Viv Groskop, qui écrit sans état d’âme que cette loi est « un poil irrespectueuse » et qui ose s’écrier  : « que d’histoires pour un bout de tissu ! « 

Le ridicule ne tue plus, heureusement pour vous, Madame Groskop, parce que, effectivement, parler de racisme, pour un simple bout de tissu, n’est-ce pas un poil irrespectueux ?

Le ridicule ne tue plus, heureusement pour vous, Madame Groskop, parce que, effectivement, se promener dans la rue en refusant à celui que l’on croise la possibilité de communiquer visage à visage avec vous, n’est-ce pas un poil irrespectueux ?

Le ridicule ne tue plus, heureusement pour vous, Madame Groskop, parce que, effectivement, se promener dans la rue en se cachant des hommes, n’est-ce pas un poil irrespectueux pour tous les mâles de la terre, considérés comme des animaux en rut ?

Le ridicule ne tue plus, heureusement pour vous, Madame Groskop, parce que, effectivement, faire semblant de croire que Carnaval peut exister tous les jours et que chacun peut se promener (et cambrioler les banques en passant) avec un masque de Zorro, n’est-ce pas un poil irrespectueux pour vos lecteurs ?

La sottise et l’hypocrisie  ne tuent plus, heureusement pour vous, Madame Groskop, parce que, effectivement, refuser de traiter le fond du problème, qui est l’islamisation de l’Europe, dont le voile et aussi, forcément, la burka, sont le porte-étendard n’est-ce pas totalement irrespectueux pour vos lecteurs que vous prenez pour des cons ?

Quand auront-ils tous fini de nous prendre pour des cons en essayant de nous faire culpabiliser en parlant de l’illusoire liberté de celle qui s’enferme volontairement là où le vivre ensemble s’impose, dans la rue et dans les services publics ?

Quand auront-ils tous fini de nous prendre pour des lâches en essayant de nous faire peur ?

Nous préférons la guerre au déshonneur parce que nous savons que, de toutes façons, il y aura la guerre.

Mais il n’y aura pas le déshonneur pour la France et les Français. Sûrs de notre bon droit, sûrs de nos valeurs, sûrs de l’universalisme et des valeurs égalitaires dont nous sommes porteurs, nous ne fléchirons pas. Mieux encore, nous sommes prêts à nous battre pour l’interdiction du voile, des mosquées et du halal. Parce que ce sont des pratiques irrespectueuses de l’être humain, tout simplment. Nous ne sommes pas des chiens, nous ne suivrons pas les préceptes islamiques qui veulent faire de l’homme un chien soumis et de la femme une chienne obéissante.

Source: http://christinetasin.over-blog.fr/