Francaisdefrance's Blog

19/03/2012

Commémoration: une stèle dédié au cessez-le-feu du 19 mars 1962 a été profanée à Grigny !

La stèle volontairement brisée; les mots « Allah Akbar » écrits dessus. Et l’on nous pompe avec le devoir de repentance ? Si l’on retrouve les auteurs de cette infamie, il faudra faire un exemple. Et ne pas leur trouver d’excuses, comme habituellement…

Nos hautes instances toujours d’accord pour faire défiler l’armée algérienne à Paris le 14 juillet ?

FDF

.

Grigny : une stèle du cessez-le-feu de la guerre d’Algérie profanée

Marc Laffineur, secrétaire d’État aux anciens combattants, a dénoncé la profanation à Grigny, dans l’Essonne, dans la nuit du 16 au 17 mars, d’une stèle commémorative du 19 mars 1962, date du cessez-le-feu de la guerre d’Algérie.

«La plaque a été cassée et les mots ‘Allah Akbar’ écrits sur la stèle», a indiqué à l’AFP Jean-Paul Goulier, président la section de Grigny de la Fédération nationale des Anciens combattants en Algérie (Fnaca). (Libération)

Il y a toute sorte de façons de célébrer un anniversaire. Ainsi, en ce 18 mars marquant le cinquantenaire des Accords d’Evian, synonyme de fin de la guerre d’Algérie et prémices à l’indépendance du pays, le ministère français de la Défense a-t-il choisi de faire l’impasse sur les commémorations d’une date qui «divise les Français» et risque de «raviver les plaies d’une page douloureuse de l’histoire de France». Tandis que dans la nuit de vendredi à samedi derniers, une stèle dédié au cessez-le-feu du 19 mars 1962 a été profanée à Grigny, dans l’Essonne.

«Cet acte imbécile et lâche témoigne d’un profond mépris à l’égard de ceux pour qui le 19 mars marque la fin des combats en Algérie et signifie le retour dans leurs foyers», déplore ainsi le secrétaire d’Etat aux anciens combattants Marc Laffineur dans un communiqué publié ce dimanche. Avant d’enfoncer : «Il insulte la mémoire de tous les soldats qui tombèrent avant la signature des accords d’Evian.» […]

Source: http://www.prechi-precha.fr/

Merci à Dominique…

10/02/2011

« l’arabe ne saurait être considéré comme une langue étrangère en France ».

C’est du « Frédéric Mitterrand », ça. C’est une provocation, aussi et une insulte aux Français. Son poste de ministre est déjà en lui-même une provocation. Marine Le Pen, vite !

FDF

Expolangues2011.jpg

Tel est le fond de la pensée formulée par écrit par le Ministre de la Culture et de la Communication dans l’éditorial du catalogue officiel du salon Expolangues qui s’est tenue du 2 au 5 février 2011 à Paris, avec pour invitée d’honneur, la langue arabe.

En ma qualité de professeur de français, je ne peux que m’indigner devant une telle prose ! Je pose la question à Frédéric Mitterrand : le français sera-t-il bientôt, lui, considéré comme une langue étrangère en France ?

Voire peut-être un jour comme une langue morte, à en juger l’acharnement avec lequel des partis politiques comme l’UMP et le PS veulent imposer l’apprentissage de la langue arabe à nos élèves.

Source « Ces profs qu’on assassine » cliquez ici

Source: http://synthesenationale.hautetfort.com/