Francaisdefrance's Blog

24/10/2011

Charia: Tunisie, aussi !!!

On a presque envie d’en rire… Le printemps arabe organisé par les islamistes porte ses fruits. C’était, il est vrai, « gros comme une maison ». Porté par une liesse indescriptible à jouir du fait de se débarrasser de Ben Ali et de sa meute, le peuple Tunisien (avide de révoltes, de massacres et assoiffé de sang comme tous les peuples du coin) a bien joué le rôle que voulait lui faire jouer les intégristes musulmans. Et croyant à une bien inespérée démocratie, est tombé les deux pieds dedans. Au lieu de la démocratie rêvée, ils ont obtenu la charia et ses bonheurs… Qu’ils se démerdent, maintenant.

Ce qui fait peur, c’est que ça risque de faire augmenter de façon sensible l’immigration clandestine…

FDF

.

La nouvelle démocratie en Tunisie…

Le parti islamiste est crédité de 40 à 60% des voix, ce qui réjouit certains électeurs, mais en inquiète de nombreux autres…

« Les Tunisiens sont toujours dans le flou. Les résultats définitifs des élections de dimanche n’ont pas encore été officiellement annoncés, et ne devraient pas l’être avant mardi. Cependant, les tendances donnent toutes le parti Ennahda en tête, avec une avance plus ou moins large sur les autres partis.

Le parti islamiste était, avant le scrutin, crédité d’une trentaine de pourcents des voix. Ce lundi, ce chiffre oscillerait davantage entre 40% et 60% des suffrages, selon les sources, soit la majorité absolue.

«Je ne m’inquiète pas pour les libertés des femmes»

Comme avant l’élection, l’avis des Tunisois diverge toujours autant à propos du parti de Rached Ghannouchi. Rafika, 30 ans, est «heureuse» que le parti pour lequel elle a voté soit en tête. «C’est un espoir. Ils sont, plus que les autres, capables de laisser les libertés s’exprimer, après ce qu’ils ont vécu sous Ben Ali», explique-t-elle.

Zied, 25 ans, est lui aussi ravi de ce résultat. «Leur programme économique va nous permettre d’avancer. Et je ne m’inquiète pas pour les libertés des femmes. Dans l’un de ses livres, Rached Ghannouchi a expliqué qu’il y était favorable.»

«Nous avons peur que tout change en Tunisie, et que les femmes perdent leurs droits» 

Car la question des libertés, c’est ce qui inquiète le plus les Tunisois anti-Ennahda, principalement des femmes libérales. Amel, Monia et Oum Rafat, la petite cinquantaine, sont toutes trois institutrices. Si Oum Rafat porte le hijab, les deux autres se promènent avenue Bourguiba la tête nue. Pourtant, elles sont d’accord: Ennahda en tête du scrutin, c’est très inquiétant.

«Nous sommes pratiquantes, mais nous avons peur d’Ennahda. Ils sont agressifs et leur programme est flou sur les libertés. Nous avons peur que tout change en Tunisie, et que les femmes perdent tous les droits qu’elles possèdent aujourd’hui.»

Contrepoids

Beaucoup espèrent surtout que les autres partis pourront faire contrepoids en cas de politique liberticide des islamistes.

Akil, qui voit passer beaucoup de cadres et de femmes inquiets de ce résultat dans sa pharmacie, s’interroge. «Leur crainte est-elle justifiée? Je ne pense pas. Tout va dépendre des résultats définitifs. Ils ne feront pas tout ce qu’ils voudront, les autres partis seront là pour équilibrer les choses.»

Wassila, la cinquantaine, qui a «peur des extrémistes», est d’accord: «Ca me rassure de penser qu’ils ne seront pas seuls à décider.» Sauf si Ennahda rafle la majorité absolue à l’Assemblée. »

Source: http://www.20minutes.fr/

22/07/2011

Inquiétude chez les Francais…

Revoir le PPS ci-joint ne vous fera pas de mal. Que de vérités…

FDF

.

Ici: 20110612130053Fichier

07/12/2010

Mosquée de Roanne, profanation et stigmatisation…

La « grande » mosquée… Ca m’a toujours fait rire, ça. Il doit y avoir de « petites » mosquées, donc. Ah ben oui: celle « dans la prairie »…

Bon. Le sujet n’est pas là. Encore une mosquée dégradée et profanée. Ces actes « islamophobes » poussent comme des champignons. Il est un fait inéluctable: plus il y aura de mosquées, plus le risque sera grand qu’elles soient « profanées ». La communauté musulmane sait ce qui lui reste à faire… Les gens en ont marre de voir ces provocations en béton. Ils le font savoir. Et puis, en ce qui concerne celle de Roanne, sachez que n’importe qui peut se procurer des autocollants de l’Oeuvre Française; n’importe qui

Le CFCM est « inquièt »? Il y a longtemps qu’ils auraient du s’inquièter. Ils savent très bien ce qu’ils font…

FDF

.

La grande mosquée de Roanne victime de dégradations

« Dans la nuit de samedi à dimanche, entre 2h30 et 3 heures du matin, un ou plusieurs individus ont cassé la vitre de la porte d’entrée de la grande mosquée de Roanne, située impasse Champromis. Ils ont par ailleurs apposé, sur le « O » du mot « mosquée », un autocollant du groupuscule d’extrême-droite des Œuvres françaises, sur lequel on pouvait lire « La France aux Français ». Une enquête est en cours

Le CFCM exprime « sa profonde inquiétude face à la recrudescence de ces actes de violence et de haine qui visent des lieux de prière et de recueillement », et  appelle « les autorités publiques à prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre fin à ces actes qui portent atteinte à la cohésion nationale et au vivre-ensemble« .

Il appelle également « les musulmans de France à rester vigilant face à la multiplication de ces provocations méprisables, en les affrontant avec dignité et sérénité », et « rappelle que sa demande de mise en place d’une mission d’information parlementaire pour mieux lutter contre ces actes est toujours d’actualité ».

Source: http://www.leprogres.fr/

06/12/2010

L’inquiétude européenne vis-à-vis de l’islam… Pas un hasard ni une mode.

Il faut dire que vu de l’Occident, l’attitude des musulmans en général ne récolte pas que des applaudissements… Charia, exigences, stigmatisations, etc… ne font pas partie de notre culture. Surtout sur nos terres… L’Europe vit en 2010; les musulmans, non. Pouvons nous tolérer que l’on tranche une main pour un vol? Non. Pouvons nous tolérer que les femmes soient enfermées dans des cages (burqua) et n’aient même pas le droit d’émettre un avis? Non. Et la liste est loin d’être exhaustive… Et aux muzz d’en appeler à la stigmatisation et au racisme? Trop facile… L’article qui suit est en faveur de cette « idéologie » qu’est l’islam. On y parle de méconnaissance: faux; on ne connait cette communauté que trop bien. Ne serait-ce que par ses actes…

FDF

.

Islam : l’inquiétude allemande plus forte qu’ailleurs en Europe

Palpable et exacerbée, l’inquiétude européenne vis-à-vis de l’islam a envahi l’Allemagne, au point d’en faire le pays le plus rigide et sectaire à l’égard de la présence musulmane sur le Vieux Continent, selon une récente étude publiée par l’hebdomadaire die Zeit.

L’appréhension teintée de méconnaissance s’est répandue comme une traînée de poudre chez nos voisins, alors même que le Président allemand Christian Wulff, en plein débat houleux sur l’immigration, se dressait témérairement « en président des musulmans », au risque de faire le vide autour de lui…

Mesuré et analysé, le baromètre d’une crainte allemande irrépressible, qui a frémi à la lecture accablante du brulôt islamophobe pondu par Théo Sarrazin, le gros bonnet déchu de la Bundesbank, fait ressortir que deux Allemands sur cinq s’estiment menacés par l’Islam, soit plus que les Français, les Néerlandais, les Danois ou les Portugais.

Cette enquête comparative menée auprès de 1 000 personnes, en Allemagne, en France, au Danemark, aux Pays-bas et au Portugal, démontre que cette peur irraisonnée puise ses racines dans une méfiance séculaire à l’égard des religions étrangères. Selon le sociologue Detlef Pollack, la majorité des allemands ne concède aucun aspect positif à l’islam, une hostilité qui se traduit par des chiffres très significatifs : seuls 28,4% des Allemands de l’ouest et 19,5% des Allemands de l’est estiment que les musulmans doivent avoir le droit de construire des mosquées et des minarets en Allemagne, tandis que 55,4% des Danois, 65,6% des Français, 67,1% des Néerlandais et 73,5% des Portugais sont d’avis que les musulmans doivent y être autorisés.

Quelque 72,6% des Allemands de l’ouest et 70,5% des Allemands de l’est font volontiers rimer islam avec fanatisme, contre 69,2% des Danois, 40,9% des Français, 73,7% des Néerlandais et 54,3% des Portugais.

S’il est indéniable que le vote référendaire suisse contre les minarets a pesé dans la balance, la faisant pencher du côté obscur des fantasmes, une petite note positive se dégage néanmoins : la tolérance populaire française qui, manifestement, fait preuve d’une distanciation notable vis-à-vis de la propagande officielle. »

Lien

16/11/2010

Agression de Montberon: « c’était un déferlement de violence » !

Il est certain qu’il y aura un jour prochain qui ne ressemblera pas aux autres… La peur va changer de camp. C’est la SEULE alternative.

FDF

.

Montberon. Le père agressé : « C’était une véritable horde sauvage »!

C'est ici, à la maison des associations que le père de famille a été violemment passé à tabac et que des voitures ont été incendiées à coups de cocktails Molotov./Photos DDM, Michel Labonne.
C’est ici, à la maison des associations que le père de famille a été violemment passé à tabac et que des voitures ont été incendiées à coups de cocktails Molotov./Photos DDM, Michel Labonne.
.

La sauvage agression dont a été victime un père de famille et les scènes de violences urbaines qui ont accompagné ce passage à tabac, provoquent la consternation et l’inquiétude à Montberon, petit village de Haute-Garonne.

« Ce déferlement de violence n’est plus réservé aux cités. Maintenant, même en campagne on a des voyous aussi dangereux que ceux des quartiers. ça fait peur ! », se tourmente un retraité de Montberon, ce petit village situé à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Toulouse. Le 7 novembre, un jeune homme de la commune avait décidé de fêter son anniversaire avec quelques amis à la maison des associations. Mais la soirée n’a pas tardé à virer au cauchemar. Alors que la fête bat son plein, un petit groupe de « jeunes » arrive. « Ils ont essayé de se faire inviter mais ils ont été refusés, relate Thierry Sauvigny, le maire. Ensuite, ils ont littéralement dépassé les règles, ils ont vraiment débordé. C’est grave et c’est regrettable ».

« Pas mal de gens ont peur »

Ces « jeunes » auraient alors appelé des renforts pour se venger d’avoir été éconduits par cette assemblée « dont ils connaissaient certainement quelques membres », poursuit l’élu. Le père du jeune homme qui fêtait son anniversaire a tenté de calmer les esprits. Mais, « c’est à une véritable horde sauvage qu’il a eu affaire, rapporte un témoin. Plusieurs jeunes se sont mis à le frapper. Il a reçu plusieurs coups de casques de motos ». Très énervés, les « jeunes » ont également brûlé deux voitures et légèrement endommagé la maison des associations. « Il y en avait un qui jetait des cocktails Molotov. Rien ne semblait pouvoir les arrêter », se souvient, encore impressionné, ce témoin.

Souffrants de nombreux traumatismes, notamment aux côtes, le papa du jeune homme a été hospitalisé. « Il ne s’est pas laissé gagner par la peur et il a porté plainte. C’est très bien ! », se réjouit le maire.

En milieu de semaine dernière, les gendarmes ont interpellé plusieurs de ses agresseurs, dont un garçon d’une vingtaine d’années et un de 17 ans. Ils ont été mis en examen pour « violence avec arme et en réunion et destruction par incendie ». Ils ont été écroués.

Hier après-midi, à Montberon, sur la place du monument aux morts, une mère de famille confiait : « Ce sont toujours les mêmes qui em…. le monde. On les connaît ! On les voit tout le temps traîner. Pas mal de gens ont peur et n’osent rien dire. Quelques jours plus tôt, il y avait déjà eu une bagarre. Un jour ça finira très mal ». Hier encore, peut-être par peur justement, plusieurs autres passants ne souhaitaient « faire aucun commentaire » sur cette affaire.


« La violence est aussi présente ici »

Pour Thierry Savigny, le maire de Montberon, ces débordements de violence sont les mêmes que ceux qui se produisent en ville : « Faut pas croire que ce problème ne concerne que les grandes agglomérations. Ce n’est pas parce que les gens vivent en maison, en lotissement, que les difficultés sociales n’existent pas. Il y a dans nos villages des jeunes qui tiennent les murs, qui ne savent pas quoi faire de leur journée, qui sont désœuvrés, livrés à eux-mêmes et qui n’ont aucune écoute de leurs parents. Et puis, il y a aussi l’alcool et la drogue. Le rural n’est pas épargné ». Pour l’élu, cette violence est le reflet d’un problème de société : « A la campagne aussi il y a le chômage et la précarité. Comme ailleurs, certains se font entraîner dans de mauvaises voies ».
Un jeune homme d’une vingtaine d’années et un mineur de 17 ans ont été mis en examen et écroués dans cette affaire de violence et d’incendies volontaires.

« Ce sont toujours les mêmes qui em… le monde. On les connaît. Pas mal de gens ont peur et n’osent rien dire ».

Source: http://www.ladepeche.fr/