Francaisdefrance's Blog

24/08/2010

La libération de René Galinier demandée par un « hacktiviste ».

Et bien en voilà un, de résistant qui en a… Fallait oser. Il l’a fait; et il a BIEN fait…

FDF

.


24 08 2010

Un cyber manifestant demande la libération de René Galinier sur le site Internet de l’Institut National des Hautes Études de la Sécurité et de la Justice. L’affaire  René Galinier, un commerçant arrêté et incarcéré pour avoir tiré sur deux cambrioleuses, se déplace sur Internet et plus précisément sur le site Internet de l’Institut National des Hautes Études de la Sécurité et de la Justice (INHESJ). Ce site Internet est une « filiale » numérique du Ministère de l’Intérieur, de l’Outre-Mer et des collectivités territoriales Français.

Le cyber manifestant, il a signé « Hacked by bRonCOde ! », a écrit sur le site de l’INHESJ « Libérez René Galinier ! » et a proposé aux visiteurs de signer « la pétition de soutien« . Une pétition à l’attention du Procureur de la république de Béziers. Pour se faire entendre, le cyber-manifestant a modifié un article du site INHESJ titré « En quête de prison républicaine, enquête sur la prison contemporaine« . Il va repasser sur le même site, quelques heures plus tard, pour en modifier la page d’accueil.


L’hactiviste a fait savoir à ZATAZ.COM qu’il avait mis la main sur les 15.000 adresses électroniques des « membres » de cet institut. Des informations qu’il a pu collecter via le prestataire de service ayant la gérance technique de la « news letter » de l’INHESJ. Le manifestant a indiqué à la rédaction avoir écrit à l’ensemble des abonnés (@gendarmerie.defense.gouv.fr ; @interieur.gouv.fr ; @justice.fr ; mais aussi axa.fr ; carrefour.fr ; …) «  Concernant mes revendications, indique bRonCOde, J’étais tout simplement agacé que ce brave papy fasse de la prison pour ce qui apparaît comme être de la légitime défense« . Dans la liste des membres de l’INHESJ, des ministres du gouvernement de Nicolas Sarkozy.



vu sur http://www.zataz.com/news/20599/INHESJ–Institut-National-des-Hautes-etudes-de-la-Securite-et-de-la-Justice.html