Francaisdefrance's Blog

31/08/2011

Pauvre juge… Pauvre infirmière…

On va voir comment va réagir la machine infernale politique de l’Elysée… En général, c’est « pas de quartier ». Affaire à suivre de très très près…

FDF

.

Bettencourt/Sarkozy: remise d’argent?

La juge Isabelle Prévost-Desprez, anciennement en charge de l’affaire Bettencourt, affirme dans un livre à paraître que l’infirmière de l’héritière de l’Oréal a vu Nicolas Sarkozy se faire remettre des espèces chez la milliardaire, révèle Libération.

Dans ses entretiens avec deux journalistes du Monde, auteurs du livre « Sarko m’a tuer », la juge se dit avoir été frappée par la peur des témoins dans cette affaire, qui avaient « peur de parler sur procès-verbal à propos de Nicolas Sarkozy ». L’infirmière aurait ainsi refuser de s’exprimer sur procès-verbal.

L’Élysée dément formellement ces informations. « Ce sont des allégations scandaleuses, infondées et mensongères », explique-t-on au palais.

Isabelle Prévost-Desprez a été dessasie de l’affaire à l’automne 2010 au profit du tribunal correctionnel de Bordeaux. « Il fallait me dessaisir par tous les moyens. Il était impératif de me débarquer », affirme-t-elle.

Source: http://www.lefigaro.fr/

14/08/2011

L’agresseur de pompiers. A lâcher dans une caserne: sans haine, ni violence…

Ma foi, ce serait une sanction comme une autre. Quoique là… Le « suspect » comprendrait la leçon, je pense…

FDF

.

Pompiers agressés – Un suspect identifié.

L’enquête menée par la sûreté départementale sur l’agression dont ont été victimes les pompiers et une infirmière de la caserne de La Paillade, mercredi soir, semble avoir déjà porté ses fruits.

Hier matin, une vingtaine de policiers ont effectué une descente dans le quartier et deux individus ont été interpellés.

Le premier, âgé de 21 ans, initialement reconnu par les victimes sur les fichiers (il y figure à la suite d’une précédente condamnation), a finalement été mis hors de cause par les pompiers quand ils l’ont vu.

Le second, en revanche, a été formellement identifié sur le fichier et derrière la glace sans tain par les soldats du feu. Et près de sa porte d’entrée, les policiers ont saisi une barre de fer rouge correspondant à celle décrite durant l’agression.

Ce « jeune » de 18 ans, déjà impliqué dans une affaire de stupéfiants, a nié toute participation aux faits. Il pourrait être présenté au parquet dans la journée.

Source: http://infos-meconnues.blogspot.com/