Francaisdefrance's Blog

19/12/2011

En Indonésie, les punks seraient incompatibles avec la charia…

S’il n’y a que ça, on va leur envoyer des légions de skins bien de chez nous… Non non; rien à payer, c’est « cadeau »…

En outre, ils sont déjà rasés. Par contre, on ne garanti pas qu’ils vont se plier aux lois de la Charia…

Un conseil aux musulmans Indonésiens: commencez à vous entrainer à courir, vite…
FDF

.

Doc M’,  lacets blancs, « 12 trous »… Ca devrait le faire.

.

Les muzz « font » les concerts punks…

Samedi soir, une soixante de punks indonésiens qui participaient à un concert de de rock ont été arrêtés par la police, afin d’être « rééduquer ». La raison ? Un comportement « déviant » qui ne respecte pas la Charia, la loi islamique…

Le concert avait lieu dans la capitale provinciale Banda Aceh, dans l’extrême nord de l’île indonésienne de Sumatra, dont les fonds récoltés étaient destinés à des orphelins. 64 punks, 59 hommes et 5 femmes, ont été interpellés lors de cette soirée. Une fois tondus, les jeunes indonésiens ont forcé à se baigner dans un lac naturel. Ils ont ensuite été placés dans un centre de rééducation, où leur a été fourni des vêtements neufs, conforment à la charia.

Illiza Sa’aduddin Djamal, maire adjoint de Banda Aceh, explique le geste des autorités : « Nous craignons que leurs actions ne viennent perturber l’application de la charia. » Grâce au stade de 10 jours en centre de rééducation dans la province d’Aceh, « nous espérons qu’ils se repentiront », ajoute t-il.

« Le but est de les arracher à leur comportement déviant… On doit les réhabiliter afin qu’ils aient un comportement convenable. Un traitement sévère est nécessaire », a expliqué Iskandar Hasan, le responsable provincial de la police.

Evi Narti Zain, une militante locale des droits de l’homme, est montée au créneau pour dénoncer l’arrestation. « Etre punk est un mode de vie et les punks vivent de par le monde sans porter préjudice à qui que ce soit », s’indigne t-elle.

L’Indonésie est le plus grand pays musulman de la planète, avec 240 millions d’habitants. Même si la pratique d’un islam modéré est très majoritaire, le province d’Aceh a adopté la charia en 2001 lorsqu’une autonomie lui a été accordée afin de mettre un terme à un mouvement séparatiste meurtrier.

Source: http://www.planetecampus.com/

30/08/2011

Informations…

Délires Orientaux…

Si vous n’étiez pas au courant de ces pratiques, us et « coutumes », c’est fait. Dément. Et dire qu’ils voudraient nous imposer ça…

FDF

.

Au Liban, les hommes peuvent, de par la loi, avoir des rapports sexuels avec des animaux, du moment que ce sont des animaux femelles. Avoir des rapports sexuels avec des animaux mâles est un délit puni de mort. (Ah ! Comme ça, ça va !).

Au Bahreïn, la loi consent à un médecin de sexe mâle de faire un examen gynécologique à une femme, mais il ne peut regarder directement ses organes  génitaux. Il peut seulement les voir dans un miroir. (Mais c’est quoi, ça ?)

Il est interdit aux musulmans de regarder les parties génitales d’un cadavre, ce qui vaut également pour les croque-mort ; les organes sexuels des défunts doivent toujours être recouverts d’une brique ou d’un morceau de bois. (Une brique ?)

 En Indonésie la masturbation est punie par la décapitation.

(Si cette loi était appliquée aussi en Occident, il ne resterait plus grand monde…).

À Guam il y a des hommes dont le travail à plein temps consiste à courir la campagne pour déflorer les jeunes vierges, qui paient le privilège de connaître un homme pour la première fois. Le motif : la loi de cette île stipule clairement qu’une femme vierge ne peut pas se marier. (Existe-t-il, quelque part au monde, un travail équivalent, même à temps partiel ?).

01/06/2011

Les chrétiens d’Indonésie font face à une vague de persécutions sans précédent.

Chez nous, on leur offre des mosquées…
Bel exemple de religion d’amour, de paix et de tolérance… Et on devrait accueillir les bras ouverts de tels cons ???
FDF
.

 Les islamistes réclament sa mort du frère Antonius Bawengan qui vient d’écoper de cinq ans de prison pour « blasphème ».

Des islamistes indonésiens accusent le chrétien Antonius Bawengan d’avoir distribué des tracts aux musulmans. Après six mois de garde à vue, il a été déféré à la justice dans la ville de Temanggung, dans la province de Java Central. Le juge l’a condamné à cinq ans de prison ferme. Il s’agit de la peine la plus lourde prévue par l’article 156a du code pénal pour blasphème. Cela n’a pas empêché les islamistes présents dans la salle de protester furieusement contre le verdict : Antonius Bawengan devait être condamné à la peine capitale. La police a réussi à mettre le juge et le condamné en sécurité.

Des églises incendiées

Les extrémistes se sont alors rendus au centre de la ville ou quelque mille autres islamistes se sont joints à eux. La foule enragée a attaqué la police, a mis le feu à des véhicules, a incendié l’église pentecôtiste « Bethel » ainsi que l’église baptiste de Temanggung, a lancé des pierres contre l’église catholique de St-Pierre et St-Paul, a roué de coups le prêtre Saldanha et a ravagé l’école baptiste « Shekina » ainsi qu’un orphelinat et un hôpital catholiques.

Les islamistes semblent se croire de plus en plus en protégés et ils partent du principe que l’État ne les poursuivra pas en justice. Deux jours auparavant, des islamistes avaient tué plusieurs ressortissants des Ahmadiyya et blessé grièvement plusieurs autres dans la province de Banten, à l’ouest de Java. Les Ahmadiyya, qui sont séparés de l’islam, croient que ce n’est pas Mahomet mais Ahmad qui est le dernier prophète. Depuis 2008, le gouvernement indonésien interdit la propagation de leur foi.

Source: http://journalchretien.net/

16/05/2011

Le Jihad islamique en Indonésie. Pas pressés qu’il arrive en Europe…

Et pourtant, « ILS » veulent nous l’imposer. Et dire qu’il y en a parmi nous qui prônent la tolérance envers ces gens-là…

FDF

.

La chasse aux chrétiens en Indonésie.

Attention! Images « difficiles ». Personnes sensibles et enfants, s’abstenir de regarder.

************************************************************************************************************************************************************************************************************

Ici: http://atlasshrugs2000.typepad.com/atlas_shrugs/2006/11/islamic_jihad_i.html

Le site est en anglais. Mais je pense que ce ne sera pas un obstacle pour comprendre…

FDF

09/02/2011

Des musulmans incendient deux églises et en pillent une troisième en Indonésie !

La christianophobie bat son plein. Le pire est que ça se répand…

Ben on va se battre.

FDF

.

 

Des musulmans extrémistes ont incendié mardi deux églises et pillé une troisième lors d’affrontements entre quelques 1 500 manifestants qui réclamaient la peine de mort pour un chrétien de 58 ans (Antonius Bawengan) condamné à 5 ans de prison pour blasphème par une tribunal de Temanggung, et les forces de police. Cette sentence correspond pourtant au maximum de ce que prévoit la loi indonésienne…

Le ministre italien des affaires étrangères Franco Frattini a jugé mardi qu’il s’agissait d’une « très sérieuse démonstration de fanatisme anti-chrétien ». « C’est une atteinte à la liberté religieuse et à la liberté individuelle de chacun » a-t-il continué. « J’espère que le gouvernement indonésien, qui a toujours soutenu le dialogue entre les religions, prendra les mesures nécessaires et réagira à ces actes ».

L’Indonésie, 240 millions d’habitants, est le pays musulman le plus peuplé du monde.

 

(sources : AFP et CBN)

La tolérance version islamistes indonésiens…

Ahhhhhhhhhhhhh, tolérance, quand tu nous tiens… Bon; un point « positif », si l’on peut dire: depuis le temps que l’on nous rabâche qu’il n’y a qu’ UN SEUL islam…

FDF

.

Les membres d’une secte musulmane lynchés par des extrémistes, sous l’œil de la police…

Des membres de la communauté ahmadie, un mouvement islamique considéré comme une secte par l’islam traditionnel, ont été victimes dimanche d’un lynchage d’une extrême violence sous les yeux de policiers totalement passifs. Notre observateur a reçu les images de cette barbarie de la main de rescapés de ce massacre.  

L’agression a eu lieu dans la matinée de dimanche dans le village de Cikeusik, à l’ouest de Jakarta. Vingt et un membres de la communauté ahmadie étaient regroupés dans la maison d’un de leurs leaders. Des habitants de la localité se sont alors rassemblés autour de la maison pour protester contre cette réunion « d’infidèles ». Quelques instants plus tard, ce premier groupe était rejoint par une foule armée de couteaux, de sabres et de bâtons. Selon la police, ils étaient près d’un millier.

Quatre membres de la communauté ahmadie ont été lynchés à mort et plusieurs autres blessés. La foule a par ailleurs détruit la maison du leader de la minorité religieuse, ainsi que plusieurs véhicules. Une enquête policière est en cours. Le président indonésien a condamné ces attaques, mais son Premier ministre, Dyoko Suyanto, a ajouté que les ahmadis se devaient de respecter le décret qui leur interdit de pratiquer leur religion.

La communauté religieuse ahmadie se réclame de l’Islam mais est considérée comme une secte par la plupart des courants de cette religion. Selon les ahmadis, Mahomet n’est pas le dernier prophète car c’est Mirza Ghulam Ahmad, prophète et fondateur du mouvement, qui a accompli la prophétie du retour de Jésus à la fin du XIXe siècle.

Les ahmadis sont 20 millions dans le monde et 200 000 en Indonésie. Dans de nombreux pays, comme au Pakistan, ils sont persécutés par les intégristes religieux. Le mois dernier, des fondamentalistes du Front de défense islamique avaient déjà chassé les membres d’une communauté ahmadie de leur mosquée dans la ville indonésienne de Makassar.

ATTENTION CES IMAGES PEUVENT CHOQUER
Cette vidéo amateur a été donnée à Andreas Harsono, un activiste de Human Rights Watch à Jakarta, par des témoins de la scène (Lire son commentaire ci-dessous). Les premières images correspondent à l’attaque de la maison et des véhicules. FRANCE 24 a préféré couper la fin du film, dont la violence est extrême, pour ne montrer que des images fixes. On y voit deux corps, apparemment sans vie, qui sont violemment frappés par les habitants sous les yeux de la police. Selon le porte-parole des ahmadis, seulement 20 officiers avaient été dépêchés sur place.

« Les autorités ont ouvert la porte à cette violence et l’ont d’une certaine manière légitimée. »

Andreas Harsono est journaliste, blogueur et membre actif de l’organisation Human Rights Watch. Il ne fait pas partie de la communauté ahmadie.
J’ai beaucoup travaillé sur les persécutions de cette communauté et j’en connaissais certains membres. Si bien qu’après le massacre de dimanche, trois ahmadis ont appelé chez moi. Mais j’étais à Sumatra, ma femme m’a prévenu et je suis rentré en urgence.  À mon retour, j’ai pu écouter leurs témoignages et ils m’ont donné ces images. Ils cherchaient quelqu’un de crédible pour les aider à les diffuser. Ils ont passé la nuit dans mon salon et sont repartis lundi matin.  Il s’agit de trois jeunes éduqués qui travaillent à Jakarta et sont originaires de Cikeusik, à 7 heures de route à l’ouest de la capitale.
La semaine dernière, ils étaient rentrés au village pour aider leurs familles, parce que depuis plusieurs jours le bruit courait qu’il y aurait une attaque contre la communauté ahmadie. Les prêches accusant les ahmadis d’avoir un sang ‘haram’ (impur) se multipliaient, attisant la haine des fidèles à leur encontre. Mais la communauté ne se doutait pas que l’attaque serait d’une telle violence.  

Nous avons envoyé la vidéo à une chaîne de télévision indonésienne. Mais ils n’en ont publié que le début, le moment où les attaquants arrivent devant la maison de l’imam et que les ahmadis sortent pour se défendre. La rédaction avait peur d’attiser la haine en montrant les scènes les plus choquantes. J’ai ensuite posté sur Internet la partie qui montre l’acharnement des assaillants, qui crient « Infidèle, infidèle » en frappant. Ils ont tous un ruban bleu sur la poitrine, ce qui confirme, selon moi, que tout ça était organisé.

« Les crimes haineux se sont multipliés dans le pays »…
Suite et source: http://tinyurl.com/4kcbyae

04/10/2010

Flagellées pour avoir vendu à manger durant le ramadan !!!

Bientôt chez nous, en France…

FDF

.

BANDA ACEH (Indonésie).

Deux femmes ont été flagellées en public vendredi pour avoir vendu de la nourriture durant les heures de jeûne du ramadan dans la province d’Aceh, bastion de l’islam en Indonésie, a-t-on appris de source policière.

Murni binti Amris, 27 ans, et Rukiah binti Abdullah, 22 ans, ont reçu respectivement trois et deux coups de canne de rotin devant plusieurs centaines de personnes devant une mosquée de la ville de Jantho.

Cette punition inédite à Aceh a été prise parce que « les deux femmes vendaient du riz à midi durant le ramadan. Or la charia (loi islamique) interdit de vendre de la nourriture durant les heures de jeûne », du lever au coucher du soleil, a expliqué le chef de la police de la charia de la province, Marzuki Abdullah.

La province d’Aceh, située au nord de l’île de Sumatra, applique progressivement la loi islamique depuis 2002 en vertu de son statut spécial d’autonomie au sein de l’Indonésie, le plus grand pays musulman du monde doté d’une constitution laïque.

Forte de 1.500 fonctionnaires, la police de la charia y est chargée de lutter contre la consommation d’alcool, les jeux d’argent, les relations sexuelles illicites et les comportements jugés indécents.

Cette police n’existe pas dans le reste de l’Indonésie.

Source: http://tinyurl.com/36trdh2

21/08/2010

Indonésie: tsunami, charia; costauds, les gens… Vidéo.

Un policier de la charia sermonne des filles parce qu’elles portent des jeans. Photo: Joko Sutranto.
.
L’Indonésie est un Etat laïque et démocratique. Pourtant, dans la province semi-autonome d’Aceh, au nord de Sumatra, l’islam a sa police. Depuis le tsunami de décembre 2004, des centaines d’agents de l’ordre islamique ont été déployés dans la province, traquant les « comportements non musulmans ». Simples blâmes ou flagellations publiques punissent ceux qui enfreignent les règles du Coran.

Vidéo: http://www.dailymotion.com/video/xeiea7_indonesie-apres-le-tsunami-la-chari_news

18/08/2010

Indonésie : protestation contre les attaques d’églises chrétiennes.


Dimanche, des centaines d’indonésiens ont participé à une veillée de prières et ont demandé au Président Susilo Bambang udhoyono de faire cesser les attaques lancées par des islamistes contre les églises chrétiennes du pays.

«Le président et le gouvernement ont violé les droits constitutionnels des minorités de pratiquer librement leur religion», a déclaré à l’AFP le coordonnateur de la veillée, Judianto Simanjuntak. «Ils ont cédé aux pressions des groupes musulmans et permis la fermeture des églises et aux attaques de continuer. Nous demandons au président d’être responsable et de garantir la liberté de culte».

Des «groupes violents ciblant les chrétiens» ont violé à 28 reprises la liberté religieuse depuis le début de l’année, alors que 17 cas avaient été répertoriés pour l’ensemble de l’année 2008 et 18 en 2009, avait indiqué l’institut Setara pour la démocratie et la paix.

En 2010, l’Indonésie est classée quarante-huitième dans l’index mondial de persécutions réalisée chaque année par Open Doors.

source : actualitechretienne.wordpress.com